Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3833
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par madeleine » mar. 7 mai 2019 06:31

Bonjour Jcamar
Seul le professionnel qui t'a fait passer le test est à même de répondre à tes questions. N'hésité pas à le recontacter pour qu'il t'explique ce qui te paraît obscur.
Je te rappelle ceci, qui fait partie des règles essentielles de ce forum :

Par ailleurs, nous vous demandons de comprendre si vous êtes en recherche, que personne ici ne vous livrera de diagnostic clé-en-main : seul l'avis des professionnels au terme de leurs investigations compte. Nous substituer à eux ne fait pas partie de notre éthique.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
kali
Messages : 4
Enregistré le : lun. 13 mai 2019 10:48
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par kali » lun. 13 mai 2019 13:13

Bonjour, je viens aussi m'ajouter à la cohorte de QI hétérogène du forum.
J'ai un écart de plus de 30 points entre mon QIV et le IRP d'où QI non calculable, mais le bilan écrit qui m'a été remis détaille bien chaque exercice et détaille les schémas qui sous-tendent mon fonctionnement cognitif, ce qui est très intéressant car du coup on peut repérer ses points forts (et faibles).

Avatar du membre
Louise
Messages : 1181
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 41
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » mar. 14 mai 2019 09:43

Je viens de finir la formation au WISC-V. En conclusion, ils détaillent ces histoires de calcul de QIT et d'hétérogénéité, qui sont apparemment un questionnement fréquent des psys AUSSI ^^. Ils précisent bien que ce sont des recommandations, qu'il n'y a pas de critère strict, qu'il est calculable dans tous les cas....et que dans tous les cas toujours, le QIT est un indice, qui, comme tous les autres, doit être appréhendé au regard des autres observations cliniques (histoire du patient, demande,..), cela reste un outil. Ils rappellent aussi que l'hétérogénéité est la norme...
En termes de méthodo :
1/ Il est recommandé de regarder l'hétérogénéité à l'intérieur même des indices, particulièrement l'ICV et l'IRF, qui "pèsent" le plus lourd dans le calcul du QIT dans le WISC-V.
2/ Puis, on regarde l'hétérogénéité inter-indices : s'il y a plus de 2 différences significatives, il y a une réelle remise en question de l'intérêt de qualifier le profil par un score général, car le relief du profil ne ressort pas (mais c'est comme pour tout, c'est comme la moyenne générale d'un enfant à l'école, qui peut être représentative de son niveau, ou pas du tout, s'il a moitié de notes très hautes dans certaines matières et des 3 ou 4 dans d'autres...). Un QIT calculé à partir de données trop hétérogènes ne représente tout simplement pas le fonctionnement intellectuel global de l'enfant.

Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1085
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » mar. 14 mai 2019 09:49

Hello @Louise , qu'est ce que IRF ?

Avatar du membre
Louise
Messages : 1181
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 41
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » mar. 14 mai 2019 10:16

Indice de Raisonnement Fluide, un peu comme le QIP de la WAIS III ou l'IRP de la WAIS IV! (Le WISC V a 5 sous-indices principaux, contre 4 pour la WAIS)

Différente
Messages : 264
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : C'est ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Différente » mar. 14 mai 2019 10:21

Cela induit quoi d’avoir une hétérogénéité au sein de l’ICV ou des autres indices ? Et à partir de quand on parle d’hétérogénéité ?
« Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu'eux sont d'ailleurs ? » - Pierre Desproges

Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1085
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » mar. 14 mai 2019 10:54

Merci @Louise pour la précision.

Avatar du membre
Louise
Messages : 1181
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 41
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » mar. 14 mai 2019 12:01

Différente a écrit :
mar. 14 mai 2019 10:21
Cela induit quoi d’avoir une hétérogénéité au sein de l’ICV ou des autres indices ?
Bin les indices sont regroupés par grands processus cognitifs impliqués / domaines de compétences. Sauf qu'évidemment tous les subtests du même indice n'évaluent pas exactement la même chose, sinon ça ne sert à rien, donc il faut aller creuser sur en quoi ces subtests sont différents, qu'est ce qui est sollicité par l'un et pas par l'autre.
Différente a écrit :
mar. 14 mai 2019 10:21
Et à partir de quand on parle d’hétérogénéité ?
On parle d'hétérogénéité quand il y a une différence significative (et c'est pas la même tout le temps, il y a des dizaines de tableaux à consulter, un côté de moi est 8o à l'idée de toute ces granularités d'analyse possibles (et du temps qu'il va falloir passer à analyser et rédiger les comptes rendus) et un côté de moi est :cheers: et va kiffer A MORT) remise dans le contexte de ce qu'on cherche à évaluer. Désolée, mais je ne peux pas y répondre plus simplement, ni autrement qu'avec l'habituel : "ça dépend". :1cache:

Avatar du membre
Vulpecula
Messages : 25
Enregistré le : dim. 28 avr. 2019 11:11
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Vulpecula » mer. 15 mai 2019 15:58

Bonjour tout le monde,

Eu égard aux nombreuses fois ou j'ai lu avec beaucoup d'intérêt, de curiosité et d'émotions les nombreux témoignages par ici, c'est à mon tour de rendre la pareille !

C'est tout frais dans ma tête puisque je viens d'assister à la restitution orale ce matin même, et que j'ai sous les yeux la restitution écrite (très bien faite d'ailleurs, reliée, jolie mis en page).

Concernant le déroulé du test, ça été assez classique : Anamnèse (1h00) - 2 semaines d'attente - Tests (2h30) - 4 semaines d'attente - Restitution orale / écrite (1h00).

Concernant le praticien : un homme charmant, doux, et qui m'a surtout donné l'impression d'être très professionnel et compétent dans le domaine de la douance, et c'est précisément ce que je recherchais.

Résultats du bilan :
Bilan : "légèrement hétérogène" dixit le praticien. Je suis donc peut-être passé pas loin de l'homogène, mais c'est pas le cas :)
ICV : 131 (SIM 17, VOC 19, INF 10)
IRP : 136 (CUB 19, MAT 15, PUZ 14)
IMT : 137 (MCH 19, ARI 14)
IVT : 120 (SYM 16, COD 11)
QIT : 140 (non significatif)
IAG : 139
CONCLUSION : HPI

Mes propres ressentis par rapport à certains subtests :
INF -> Un score dans la moyenne, j'ai été déscolarisé très tôt et certains sujets ne m'intéresse absolument pas.
PUZ -> J'ai trouvé les puzzles très moches (très peu graphique), ça m'a un peu perturbé :)
COD -> C'était en fin de test, j'étais peut-être un peu lassé, et j'avoue y avoir trouvé un interêt moyen.

Ceci dit, malgré ces remarques, je pense que si je devait repasser ce bilan dans 10 ans, j'obtiendrais probablement a peu près les mêmes résultats, j'ai donné ce que je pense être le meilleur de moi même, et j'ai passé ce bilan dans des conditions plutôt bonnes.

Conclusion :
Je dois dire que le compte rendu est plutôt élogieux donc c'est toujours agréable à entendre / lire, même si je ne manque pas particulièrement de confiance en moi (en tout cas en façade), c'est quand même un petit boost de confiance / connaissance de soi qui est toujours bon à prendre.

Ce bilan m'a permis aussi de faire sauter quelques verrous que j'avais concernant certains aspects personnels que je n'arrivais pas à comprendre (besoin de reconnaissance, aversion à certaines règles sociales, hyper-sensibilité, intransigeance). Je pense qu'à la lumière de ce bilan, je vivrai dans le futur probablement mieux ces différents points.

Enfin, j'ai depuis toujours, et je ne suis certainement pas le seul, un syndrome de l'imposteur particulièrement tenace. Les éclairages de ce bilan ne vont probablement pas le faire disparaitre tout de suite, mais à minima me permettre de le relativiser un peu, de mieux vivre avec.

Bref, me concernant ce bilan psychométrique a été une expérience enrichissante, bénéfique, et tout cela m'apporte une grille de lecture nouvelle et quelques informations utiles pour me guider dans ma quête d'épanouissement et de bonheur, pour moi, mes amis et mes proches. Et rien que pour ça, je dois dire que ça valait très largement les 300€ et l'investissement personnel que j'ai pu y consacrer ces derniers mois.
"Noblesse bien remisée ne trouve jamais l'hiver à sa porte... Non, porte close..."

Supra_51
Messages : 13
Enregistré le : lun. 11 juin 2018 01:22
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Supra_51 » mer. 29 mai 2019 22:50

Bonjour tout le monde,

Après de longs mois de tergiversations diverses et variées, me voilà enfin bilanté, et en possession des résultats. La fin d'une étape que je vais essayer de détailler le mieux possible, tout en restant clair et concis. Je ne vous garantis pas que j'y arriverai mais, quoiqu'il en soit, l'intention est là. :P

Commençons par le commencement. Après avoir consulté une psychologue clinicienne avec laquelle le courant n'est pas particulièrement passé pour de multiples raisons, j'ai préféré me diriger vers une neuropsychologue en suivant l'apriori qu'implique le nom de leur spécialité. L'anamnèse s'est plutôt bien passée, malgré un stress terrible que je n'arrivais pas à réprimer. Peur de louper le coche, de ne pas refléter ce que je suis réellement, de passer pour un idiot mégalomane voire pire, un dingue en plein délire. Rendez-vous fixé pour l'administration des subtests une semaine plus tard.

La veille au soir, je m'endors vers 1h du matin, après un revisionnage du dernier épisode de la saison 6 de Game of Thrones. Je suis censé me lever sept heures plus tard, j'ai du mal à m'endormir, je me réveille plusieurs fois. Les nuits précédentes ne se sont pas beaucoup mieux passées. En bref, je n'étais pas dans ma plus grande forme le jour J.

Voici arrivé le moment de m'attaquer aux cubes, après être arrivé 15 minutes en retard à cause de mon oncle qui n'a pas su écouter son GPS. Je me suis confondu en excuses, ce qui n'a pas empêché à la praticienne de me le reprocher plusieurs fois durant la passation. Bon, elle avait un rendez-vous à honorer juste après, timing serré. Je comprends l'agacement mais me presser comme un citron n'a jamais été une aide dans la gestion de mes affects. Elle aurait pu s'abstenir. L'anxiété est à son comble.

Et là, l'enfer commence. Je commence à beuguer dès la première montée de niveau, elle interrompt très vite le subtest.
Place à Similitudes, que je trouve plutôt agréable sur le moment, mais qui plus tard me vaudra moult hésitations de part son aspect imprévisible. Pareil pour Vocabulaire. Difficile de vraiment saisir ce qui est attendu, peu de place y est laissée pour l'approximation ou la divergence.
Mémoire des chiffres, raté. J'ai pas osé mettre en place une stratégie très simple parce-que j'avais le sentiment de l'avoir lue quelque part ici ou là, sans en être certain. Je voulais éviter de fausser les résultats. Avec du recul ... j'aurais dû foncer.
Quant à Matrices et Puzzles visuels, le hasard et l'instinct ont été mes meilleurs alliés ... ou mes pires ennemis, mais dans ce cas, il faut rajouter la flemme et le manque d'énergie dans le clan. J'en avais marre et j'avais décidé de tout miser sur l'ICV. La psy a poussé les puzzles jusque la fin, ce qui m'a donné un élan de confiance alors qu'au final, elle avait juste voulu voir comment je m'en sortais avec les items difficiles, en outrepassant les critères d'arrêts. Résultat : je pouvais louper des items simples et en réussir parmi les plus compliqués.
Information aussi a été un subtest relativement tendu. Vous n'imaginez pas une seule seconde la honte que je ressens, lorsque que je me remémore certaines de mes réponses. Elle me le disait quand je me trompais. Rage de rater bêtement un des subtests de l'indice ou je pensais, voulais surperformer. Envie d'abandonner.
Arithmétique s'est déroulé d'une manière plutôt fluide et naturelle, bien que j'ai failli le foirer aussi, en faisant deux erreurs à cause de mon impulsivité. Impulsivité qui a d'ailleurs été prégnante durant toute la passation.
Pour finir, le clou du spectacle, la cerise sur le gâteau : codes et symboles. Passés sans trop de stress, je n'y mettais pas trop d'enjeu. Surtout, c'était la fin et j'étais épuisé. Fait notable : après chaque code reporté, je pointais sa case d'un coup de stylo. Comportement interprété comme un moyen de me réassurer.

Après 1h45 d'exercices tous plus rébarbatifs que les autres, me voilà enfin sorti du cabinet ! Les sentiments se mêlent et se démêlent. Le soulagement d'avoir enfin accompli ce qui me tenait aux tripes depuis tant de temps, et la presque certitude de ne franchir le palier fatidique nul part au regard de mes foirages complets. Je me fais une raison.

Les résultats :
- ICV : 135 (SIM 18, VOC 19, INF 11)
- IRP : 84 (CUB 6, MAT 8, PUZ 8 )
Subtests négativement impactés par l'anxiété et une "fragilité constructive". Suspicion d'un trouble de la planification.
- IMT : 109 (MC 8, ARI 15)
Efficiente mais inégale, scores diminués par l'anxiété, et l'impulsivité dont je vous ai déjà parlé. Arithmétique serait le plus représentatif de mon potentiel.
- IVT : 94 (SYM 8, COD 10)

Un profil hyper hétérogène, intra et inter-indices, avec un écart monstre de 51 points entre l'ICV et l'IRP, "porté par des ilots de compétences (processus de raisonnement verbal de haut niveau), une anxiété importante et une certaine impulsivité".
Ont été notés "une relative méticulosité alternant avec des aspects impulsifs du raisonnement non verbal" ainsi que des habiletés sociales "atypiques", surtout dans la "connaissance des codes sociaux". Cependant, ma psy ne pense pas que je sois autiste, ou alors très léger, sans me donner plus d'explications. J'ai envie, malgré tout, de continuer mes investigations de ce côté là, compte-tenu du nombre de congruences avec mon profil. Dans tous les cas, depuis aussi longtemps que je me souvienne, je me suis toujours énormément différencié du point de vue de la sociabilité. La raison neuro-développementale me semble la plus cohérente.
Elle finit par me conseiller un avis auprès d'un psychiatre après "une évaluation approfondie sur le plan psychomoteur, de la personnalité et de la théorie de l'esprit".

À l'oral, elle m'a affirmé que sans stress, j'aurais pu obtenir des résultats 30% supérieurs. Que je me serais mieux adapté en médecine, où il y a plus de profils comme le mien. Qu'elle avait su dès le moment où je lui ai dis que je suis issu d'un des milieux les plus défavorisés qui soit, paradoxalement à l'image que je peux renvoyer aux premiers abords. Elle n'a cependant jamais prononcé le sigle "HP". J'ai essayé de gratter un positionnement global sur la courbe de Gauss par mail, mais elle m'a répondu que ce n'est pas possible à cause de l'hétérogénéité. Je le savais déjà, mais je la trouvais plus loquace lors de la restitution.

En résumé, il ne me reste plus qu'à dépenser encore quelques centaines d'euros supplémentaires en pré-diagnostics, pour espérer en savoir plus sur qui je suis vraiment, et surtout, pourquoi je me démarque tant par rapport à la norme. Joie.

Avatar du membre
pandamonium
Messages : 98
Enregistré le : jeu. 30 août 2018 17:37
Présentation : banzaï!
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par pandamonium » jeu. 30 mai 2019 09:44

Supra_51 a écrit :
mer. 29 mai 2019 22:50
En résumé, il ne me reste plus qu'à dépenser encore quelques centaines d'euros supplémentaires en pré-diagnostics, pour espérer en savoir plus sur qui je suis vraiment, et surtout, pourquoi je me démarque tant par rapport à la norme. Joie.
Je ne sais pas si une étiquette peut nous renseigner sur qui nous sommes vraiment. Mais je comprends très bien ce sentiment.
C'est drôle parce que j'ai remarqué que lorsque je vais mal, j'ai besoin de savoir qui je suis. En ce moment ça ne me travaille plus trop. :angel:
Je te souhaite de trouver les réponses à tes questions ou en tout cas de t'en rapprocher. :clin:

Avatar du membre
Vakhtang
Messages : 11
Enregistré le : mar. 4 juin 2019 13:40
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10179
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 19

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Vakhtang » mar. 4 juin 2019 23:43

Mes résultats sont très hétérogènes, inter et intra, avec notamment 31 points d’écart entre l’I. C. V. et l’I. R. P.

I. C. V. : 139, hétérogène.
Similitudes : 17/19. Un gros blocage bizarre sur une question, que je ne m’explique pas ; à part ça, aucun souci.
Vocabulaire : 19/19. :rock:
Information : 14/19. Ma culture générale est assez paradoxale...
Dans le cadre d’un bilan qui mentionne des traits autistiques, j’ai trouvé vraiment dommage qu’elle ne me fasse pas passer l’item Compréhension.

I. R. P. : 108, hétérogène.
Cubes : 12/18. Mes mains tremblaient à mort, ce qui n’était pas franchement adapté à l’exercice. J’avais peur de galérer mais j’ai trouvé ça très facile, bien qu’ayant perdu des points à cause du chrono.
Matrices : 13/17. Même chose : je pensais foirer sérieusement mais finalement, je m’en suis bien tirée.
Puzzles visuels : 9/17. La cata, je n’arrivais plus à réfléchir ! :'(
Dès que j’hésite, dès que je sens que je ne trouve pas immédiatement la réponse, je craque. Et je ne suis pas du tout organisée, alors ça devient très vite chaotique (avec la pression du chrono en plus).

I. M. T. : 120, hétérogène.
Mémoire des chiffres : 17/19. J’adore ce type de tâche et je sais que je me débrouille bien, alors j’aurais voulu plafonner ! :lol: Une série ratée parce que j’ai tenté une autre stratégie de mémorisation ; la seconde erreur, je ne sais plus. Je n’ai ressenti qu’une faible difficulté sur la fin, j’avais surtout du mal à rester concentrée.
Arithmétique : 10/16. Je ne comprends pas comment je suis parvenue à ne pas descendre en-dessous de 8. Je suis incapable de faire une multiplication !
J’ai passé l’item Séquences lettres/chiffres (dans un état déplorable pour un exercice qui demande tant de concentration) mais la note n’est pas indiquée, ce qui me frustre pas mal.

I. V. T. : 123, homogène.
Symboles : 13/19. Rien à dire, sinon que je me suis bien amusée et que j’aurais pu forcer un peu sur la vitesse.
Code : 15/19. Je n’ai pas aimé, c’était physiquement désagréable. Et j’étais fatiguée, je voulais que ça se termine.

Je n’ai pas eu mon Q. I. T., qui n’est donc pas significatif. Mais le H. P. I. est bien confirmé, la psy ayant estimé que suffisamment d’éléments étaient réunis pour conclure.

awenlyria
Messages : 15
Enregistré le : jeu. 2 mai 2019 08:53
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par awenlyria » mer. 19 juin 2019 22:37

Bonjour à tous,

Je rejoins ce post car je viens de passer la WAIS IV ce jour avec un résultat hétérogène... Ce matin, en me réveillant, je pensais (naïvement, je l'avoue !) qu'aujourd'hui j'aurai une réponse à la question "qui je suis ??" (rien que ça). Ce serait forcément blanc ou noir, oui ou non ! Youpi ! :)
Après passation du test, il s'avère que le QI total a été évalué à 127, avec ICV et l'IVT entre 135-140, et les deux autres dans la moyenne, aux alentours des 105-110. Ahah, j'ai bien ri en voyant ce chiffre de 127, calculé malgré la grande hétérogénéité des résultats, parce que c'est le chiffre de l'entre-deux, du oui mais non, du non mais oui...:)
La psy a tout de même posé un diagnostic de "fonctionnement haut potentiel" car deux indices en valeur HP + d'autres éléments concluants dans l'ensemble, tout en précisant que je n'étais pas trop faite pour les maths ou l'ingénierie.

Au final, cela pose certaines questions auxquelles je ne pensais pas être confrontée...est ce que je suis vraiment HP, ou est ce que la psy a voulu me faire plaisir ? Mais en lisant tous vos messages et tous vos témoignages (un immense merci d'ailleurs), j'ai compris que c'était ensuite à chacun de cheminer avec son diagnostic, de le faire sien, ou pas...

Avatar du membre
Hercules
Messages : 15
Enregistré le : lun. 17 juin 2019 14:13
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Manche

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Hercules » lun. 24 juin 2019 16:41

Hors-sujet
awenlyria a écrit :
mer. 19 juin 2019 22:37
Bonjour à tous,

Je rejoins ce post car je viens de passer la WAIS IV ce jour avec un résultat hétérogène... Ce matin, en me réveillant, je pensais (naïvement, je l'avoue !) qu'aujourd'hui j'aurai une réponse à la question "qui je suis ??" (rien que ça). Ce serait forcément blanc ou noir, oui ou non ! Youpi ! :)
Après passation du test, il s'avère que le QI total a été évalué à 127, avec ICV et l'IVT entre 135-140, et les deux autres dans la moyenne, aux alentours des 105-110. Ahah, j'ai bien ri en voyant ce chiffre de 127, calculé malgré la grande hétérogénéité des résultats, parce que c'est le chiffre de l'entre-deux, du oui mais non, du non mais oui...:)
La psy a tout de même posé un diagnostic de "fonctionnement haut potentiel" car deux indices en valeur HP + d'autres éléments concluants dans l'ensemble, tout en précisant que je n'étais pas trop faite pour les maths ou l'ingénierie.

Au final, cela pose certaines questions auxquelles je ne pensais pas être confrontée...est ce que je suis vraiment HP, ou est ce que la psy a voulu me faire plaisir ? Mais en lisant tous vos messages et tous vos témoignages (un immense merci d'ailleurs), j'ai compris que c'était ensuite à chacun de cheminer avec son diagnostic, de le faire sien, ou pas...
Bonjour,
Peut-être que ce que je vais écrire ne servira à rien, mais voilà :
Le comble de l'intelligence ? Comprendre qu'on est idiot !
Le comble de l'idiotie ? Ne pas comprendre qu'on est intelligent !
:violent:
Hercules le chat écri-en vain et jardi-niais :elepb: Non, c'est pas vrai ! En fait, si. Ça dépend de mon moral, qui varie fortement d'un jour à l'autre.

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2576
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 36

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Napirisha » lun. 24 juin 2019 16:58

@awenlyria , effectivement, ça donne une impression d'entre deux chaises qui peut être inconfortable. Mais les psys n'ont pas vraiment de raison de faire plaisir, si elle a établi ce diagnostic c'est qu'elle s'est appuyée sur divers éléments, et pas seulement les données chiffrées.
Il y a un sujet "surdoué mais pas trop, le club des 130", il pourrait t'intéresser,on est nombreux à être a deux-trois points des 130, dans un sens ou dans l'autre, et à s'être posé ce type de question.

@Hercules
Effectivement, ça ne sert à rien :hein: Tu remarqueras en lisant les titres de section que certaines sont dédiées à des discussions à peu près sérieuses, d'autres aux délires ou menus propos... Essaie d'en tenir compte, c'est un précieux indice :)
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

I-Bou
Messages : 19
Enregistré le : mar. 4 juin 2019 14:36
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 26

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par I-Bou » mar. 9 juil. 2019 11:08

Bonjour à tous ,

J'ajoute moi aussi ma pierre à l'édifice, histoire d'exterioriser!
Alors j'ai passé le test il y a un mois , lors du CR le psy me dit qui y a une grande hétérogénéité, et que l on fonctionnement se rapproche du haut potentiel .

Ayant reçu le CR écrit, on trouve :
ICV 108
IRP 120
IMT 134
IVT 102

Le psy rajouté que les résultats sont "parasités par une grande anxiété " et que si je repasse les test en relativisant, les scores seraient certainement différents .

Donc voilà, pas facile d'en tirer quelque chose de concret...

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 944
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Unesoprano » mar. 9 juil. 2019 14:29

Je ne suis pas d’accord, il y a quelque chose de très concret: trop d’anxiété. :)
Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. Françis Picabia

I-Bou
Messages : 19
Enregistré le : mar. 4 juin 2019 14:36
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 26

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par I-Bou » mar. 9 juil. 2019 14:35

Je suis d'accord avec toi @Unesoprano , mais j'étais déjà au courant 😂.
Ce que je veux dire , c'est que c'est psychologiquement inconfortable de ne pas avoir un oui ou un non ... Enfin ça le serait un peu moins ...

usat
Messages : 6
Enregistré le : sam. 25 mai 2019 10:11
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic ... 44#p303944
Profil : Diagnostic +
Test : CATTELL
Localisation : Montpellier
Âge : 39
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par usat » lun. 15 juil. 2019 18:38

Twist a écrit :
lun. 11 mars 2019 16:22
Bonjour à tous,

Je viens ajouter une modification à mon "diagnostic". J'ai été redirigée vers un psychiatre spécialisé autisme ET HPI (avec ou sans autisme), notamment pour définir si, au regard de mon bilan, je me plaçais dans un fonctionnement HPI ou pas. Le fonctionnement HPI a été confirmé malgré le fait que le QI était très hétérogène et n'atteignait pas 130 de global (je vais pas m'étendre ici mais dû aux nombreuses facilités que j'ai pour sociabiliser, apprendre les codes sociaux extrêmement vite etc, en d'autres termes, l'air parfaitement "normal" à l'extérieur, mais en fait tout est intellectualisé, même les sentiments).
Conclusion: un HPI peut-être trouvé même s'il n'y a pas un QI global hyper élevé et que c'est hétérogène (dans le cas où il y a autisme en tous cas, et j'imagine aussi pour des gens ayant d'autres troubles ou particularités)
3 questions :
Doit-on plutôt voir un psychiatre ou un psychologue? Sachant que l'un est remboursé et pas l'autre.
J'avoue que j'ai besoin de parler et de trouver quelques pistes, quelques méthodes pour avancer et me sentir mieux.

Y'a t'il un organisme qui référence ces professionnels rompus au sujet?

Doit on en parler/le dire à son médecin géné? j'ai la chance d'en avoir trouver à l'écoute mais j'appréhende et hésite sur la formulation, médecin et psycho ça fait rarement bon ménage( et donc de mauvais technicien de surface) . Je pense lui poser la question simplement : êtes vous sensibilisé sur les soucis des personnes qui présentent un Qi élevé?
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit

Avatar du membre
Traum
Messages : 508
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Traum » lun. 15 juil. 2019 19:58

Quant à voir un psychiatre ou un psychologue, la réponse dépend de ce que tu cherches. La formation première des psychiatres ne les forme pas à la psychothérapie ; elle les forme à devenir des prescripteurs. On écoute quelqu'un, on détecte des signes et des symptômes, on prescrit des médicaments et on assure le suivi du traitement (évaluation de la réponse au traitement, effets secondaires, paramètres biologiques si besoin, etc.). La formation à l'écoute du malade, la vraie, et à la psychothérapie, c'est de surcroît. (Je suis sans doute un peu méchante.)
Les psychologues ne sont pas des prescripteurs, ce n'est pas leur travail. Nombreux sont ceux formés à l'écoute, à la psychopathologie et non rares sont ceux qui se forment en plus à une technique psychothérapeutique. Ils ne pourront pas donner de traitement en cas de maladie psychiatrique avérée.

Si tu as besoin de parler, en premier lieu, je te dirais plutôt d'aller consulter un psychologue. Si tu vois un psychiatre pour des raisons financières, arrange-toi pour qu'il soit psychothérapeute (et vraiment formé à la psychothérapie : les psychiatres peuvent obtenir le titre sur simple demande auprès de l'ARS alors même que leur formation peut ne comporter aucune heure de formation à la psychothérapie… lobby des médecins mon amour), ou qu'il soit psychanalyste (si cela ne te rebute pas).

Il n'y pas d'organisme qui regroupe les psychologues et les psychiatres sensibilisés au HPI. Et parmi ceux qui le sont, d'ailleurs, il peut ne pas être inutile de s'enquérir de leurs références théoriques. On trouve parfois de belles surprises (des assertions sans aucune rigueur scientifique, par exemple, sur le HPI, comme quoi tous les HPI sont hypersensibles, malheureux et j'en passe…).

Enfin, quant à en parler à ton médecin, cela dépend de la relation que tu as avec ce dernier. Certains médecins, généralistes ou spécialistes, sont sensibilisés à la question du HPI. Il faut tester pour savoir, tout simplement.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
Sherlock_28
Messages : 71
Enregistré le : jeu. 16 févr. 2017 12:10
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8230.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : 221B Baker Street

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Sherlock_28 » lun. 15 juil. 2019 21:14

Napirisha a écrit :
lun. 24 juin 2019 16:58
@awenlyria , effectivement, ça donne une impression d'entre deux chaises qui peut être inconfortable. Mais les psys n'ont pas vraiment de raison de faire plaisir, si elle a établi ce diagnostic c'est qu'elle s'est appuyée sur divers éléments, et pas seulement les données chiffrées.
Il y a un sujet "surdoué mais pas trop, le club des 130", il pourrait t'intéresser,on est nombreux à être a deux-trois points des 130, dans un sens ou dans l'autre, et à s'être posé ce type de question.
Sages paroles de Napirisha: si la psy a parlé de fonctionnement haut potentiel et que tu es dans la zone de ce haut potentiel - certains plaçant la barre à 125 plutôt qu'à 130- alors tu n'es pas vraiment entre deux chaises, awenlyria. C'est plus une question de ressenti, et le ressenti, c'est comme les sentiments, ça ne se commande pas, mais il y a un moment où il faut faire confiance aux professionnels.
"Rejoice, rejoice, we have no choice but to carry on" Crosby, Stills, Nash and Young

Twist
Messages : 19
Enregistré le : mer. 19 déc. 2018 00:57
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Twist » lun. 15 juil. 2019 22:01

Usat: Tu parles bien d'une suspicion d'autisme/syndrome d'Asperger + HPI? Dans ce cas:

1) Pour l'autisme, les tests se font quasiment systématiquement par un psychologue ou neuropsychologue. Le psychiatre se charge ensuite de poser le diagnostic final, un psychologue n'étant pas habilité à le faire.
2) Si tu es une femme ou homme trans assigné fille à la naissance, tu peux avoir accès au groupe facebook Femmes asperger francophones où tu peux trouver une longue liste de tous les praticiens régulièrement mise à jour. C'est sous forme d'un tableau Excel donc un peu dur à copier. Au pire des cas tu peux me joindre en MP, j'ai quelques adresses fiables.
3) Tu n'es absolument pas obligé de lui en parler, il faut faire vraiment gaffe. J'ai eu deux médecins généralistes durant mon parcours de diag: aucun était sensibilisé, mais l'un était très ouvert d'esprit et m'a écoutée et s'est renseigné. L'autre est resté sur sa position (très datée, une trentaine d'années) et ne m'a pas crue, ça a été difficile psychologiquement. J'ai dû après le diag en parler à certains médecins à cause des hypersensibilités liées au syndrome, ils ont tous gentiment réagi mais on sent qu'ils n'y connaissent rien et ne sont pas du tout sensibilisés à la question (certains sont jeunes, pourtant). Autrement dit: si tu sens un bon feeling, tu peux tenter d'amener le truc doucement, mais à part dans les milieux psy (et encore), il faut vraiment tomber sur une perle rare pour trouver qqun qui y connaisse vraiment qq chose, donc attention.
Autiste avec HPI (hétérogène)

Répondre