Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Traum
Messages : 496
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 32

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Traum » mer. 5 sept. 2018 07:09

Je vais effectivement me permettre d'apporter un amendement aux propos de Bradeck, de ma position de psychologue clinicienne. Il est possible que ce que je dise au sujet des neuropsychologues (ce que je ne suis pas, j'ai donc un regard extérieur forcément biaisé) soit sujet à caution par quelqu'un dont c'est le métier.

En fait, si, les psychologues qui ne sont pas neuropsychologues sont aussi formés à la passation de tests, le plus souvent. L'approche est différente d'un neuropsychologue. Le neuropsychologue est le grand spécialiste de l'évaluation et de la rééducation de l'ensemble des fonctions cognitives, de manière fine et détaillée. Il peut intervenir notamment dans le champ des troubles neuropsychologiques (troubles dys, TDAH), des troubles du spectre de l'autisme, des troubles neurologiques. La neuropsychologie est une discipline clinique.
Certains neuropsychologues ont en plus une activité de thérapie, mais souvent elle est acquise au cours de formation complémentaire.

Les psychologues cliniciens (pour faire simple j'appelle ainsi « psychologue clinicien » ceux qui ont suivi une formation en psychologue clinique et psychopathologie) ont une formation plus sommaire en neuropsychologie et neurosciences, mais bien plus approfondie en psychopathologie et prise en charge psychothérapeutique. On est apte à faire passer des tests pour évaluer les fonctions cognitives de manière globale (les échelles d'intelligence s'y prêtent bien) mais aussi ce qu'il en est de la dimension affective, de la personnalité (MMPI, Rorschach, TAT, test Z de Zulliger). L'évaluation psychométrique fait donc bien partie de notre ressort de base. (À l'heure actuelle, on tend à l'oublier.)
Qui dit évaluation globale des fonctions cognitives dit que l'on n'est pas spécialiste, que si on peut suspecter un trouble dys, un déficit neurologique (parfois avec beaucoup de pertinence et de finesse), etc., on n'a souvent pas les capacités d'aller investiguer plus loin et il nous faut laisser la main. Bon, parfois, certains racontent carrément des conneries, du genre : si grand écart entre l'ICV et l'IRP, c'est forcément un trouble dys… euh… ben… non.
La remarque concernant sur la formation des psychologues cliniciens aux tests est valable pour les psychologues du développement.
On comprendra en fait aussi que ces diverses disciplines de la psychologie se recoupent sur certains points et sont complémentaires. Et par la formation continue (ou parfois en acquérant un deuxième master), il est possible d'avoir une double spécialité. Au total, on a tous le titre de psychologue, et seulement de psychologue. C'est celui qui est encadré par la loi.

En pratique, la formation aux tests psychométriques chez les psychologues cliniciens peut demeurer assez sommaire et il faut approfondir ensuite (lectures, conférences, formations plus complètes, etc.), mais ça dépend du cursus théorique de la fac et des stages.
Pour ma part, la formation à la passation des tests cognitifs était très, très modeste dans ma fac. J'ai dû beaucoup travailler ensuite sur le sujet, et j'étais démesurément prudente au début (peur de laisser passer quelque chose d'important). (Aujourd'hui, je reste prudente, mais le travail, le temps et l'expérience ont fait leur travail, — ce qui n'empêche pas de se poser des questions.) En revanche ma formation aux tests projectifs était franchement poussée et nous permettait de valider une première année de DU si on le souhaitait. (Il existe des DU de projectives en deux ans, celui de Descartes étant le plus réputé.)

L'approche est donc effectivement différente entre les deux types de formation initiale, mais elle sera au moins autant due à la formation initiale qu'à la sensibilité de chaque psy.
En formation sur les troubles dys, le formateur pensait qu'il était mieux d'effectuer un bilan dans un premier temps chez un psychologue non neuropsychologue pour avoir un regard plus global et de poursuivre si nécessaire chez un neuropsychologue. Ça se défend tout à fait.
Je sais que, pour ma part, quand les gens soupçonnent un trouble des apprentissages en sus d'une douance, j'ai plutôt tendance à leur parler de neuropsychologue. Certains préfèrent, pour avoir une évaluation cognitive d'emblée plus fine (le risque est que ce soit trop à la loupe et que la dimension affective et psychique puisse être mise un peu de côté), rencontrer un neuropsychologue d'emblée, d'autres me voir moi (ou un collègue non neuropsychologue) quitte à être, le cas échéant, réadressé vers un neuropsychologue.
Il faut aussi savoir que le psychologue comme le neuropsychologue peuvent être amenés à renvoyer vers d'autres professionnels pour évaluations complémentaires : orthophoniste, orthoptiste, neurologue…
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Simplet
Messages : 21
Enregistré le : mar. 17 juil. 2018 23:37
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Simplet » jeu. 6 sept. 2018 16:57

Merci Traum une nouvelle fois pour tes explications.

En gros, le neuropsy est le nerd des psy, quoi ;-)

En ligne
Rianne
Messages : 133
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Rianne » lun. 14 janv. 2019 15:14

Hello, je ne sais pas ou on peut poser la question mais connaissez vous un ou plusieurs psy spécialisé dans la douance adulte sur paris de préférence sud/sudouest ? (15/16/14/7/6)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12794
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Mlle Rose » lun. 14 janv. 2019 15:21

Pas ici, cf premier post.
Va traîner un peu tes guêtres dans les sujets du Bar ;)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

En ligne
Rianne
Messages : 133
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Rianne » lun. 14 janv. 2019 18:32

Mlle Rose a écrit :
lun. 14 janv. 2019 15:21
Pas ici, cf premier post.
Va traîner un peu tes guêtres dans les sujets du Bar ;)
merci :) (enfin je suis vraiment pas doué pcq je trouve pas mais je continue de chercher :D)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12794
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Mlle Rose » lun. 14 janv. 2019 20:25

Là où on parle de tout et de rien... toussa...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

En ligne
Avatar du membre
Proxima
Messages : 251
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Proxima » ven. 5 avr. 2019 10:37

J'ai bien du mal à obtenir un rdv. J'avais pris un rdv chez une psy pour un bilan (agenda en ligne), que j'ai annulé par la suite, car j'avais trouvé une autre psy vraiment spécialisée qui me paraissait plus indiquée :
1er appel : répondeur : "je suis en vacance, rappelez aprés telle date".
J'attends la date en question + 2 jours et rappelle.
2ème appel : répondeur : "laissez moi un message, je vous rappelerais si je trouve du temps, ça peut être dans longtemps.", je laisse donc un message concis et précis. 2 semaines plus tard toujours aucun contact.
Je me dis qu'avec celle là c'est mort. Ca me gène de devoir rappeler une 3ème fois, alors qu'elle ne semble pas avoir le temps d'écouter son répondeur.

Je vais retourner vers la 1ère, mais ne trouvant aucune référence la concernant, je ne sais pas trop vers quoi je m'engage.

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 637
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 47

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Unesoprano » lun. 8 avr. 2019 21:40

Bon, je viens d’envoyer un mail pour des renseignements en vue d’une passation éventuelle de test de QI à une psychologue dont c’est la spécialité sur mon département. À force de lire, mûrir, échanger avec tous, et également à force de soupeser mes propres questionnements, hésitations et noeuds au cerveau, :kaeru ben voilà. On va voir la suite.
Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. Françis Picabia

Avatar du membre
Swinn
Messages : 577
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 53

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Swinn » lun. 8 avr. 2019 22:43

Ca c'est une nouvelle Unesoprano !
Il y en a de l'eau qui est passée sous les ponts depuis ta présentation où tu jugeais avec ton médecin que "ce n'était pas une étape nécéssaire".
Assez curieusement, tu me diras si je me trompe, mais j'ai pensé à un moment, et plus tard, que ton refus revendiqué de passer le test relevait pour une certaine part d'une volonté de démarcation et d'originalité par rapport au forum, dans la mesure où les arguments que tu développaient n'étaient pas si fréquent ici.
Je serai curieux de savoir de combien beaucoup je me suis trompé dans cette toute petite analyse.
IL sera temps plus tard de te souhaiter une excellente passation sans insomnies, stress mains qui tremblent et cerveau qui fait des noeuds ;)
L'attente commence aujourd'hui pour toi ;)

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 637
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 47

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Unesoprano » mar. 9 avr. 2019 07:29

Swinn a écrit :
lun. 8 avr. 2019 22:43
tu me diras si je me trompe, mais j'ai pensé à un moment, et plus tard, que ton refus revendiqué de passer le test relevait pour une certaine part d'une volonté de démarcation et d'originalité par rapport au forum, dans la mesure où les arguments que tu développaient n'étaient pas si fréquent ici.

L'attente commence aujourd'hui pour toi ;)
Mon médecin ne sait pas que j’ai effectué cette démarche, et pour l’instant je n’ai pas réouvert concrètement ce « dossier » avec lui. J’en discuterai avec lui en mai, après avoir obtenu et réfléchi sur les renseignements concrets que j’ai demandé.

C’est amusant ton ressenti: non, mon positionnement n’était/n’est pas une volonté de me démarquer par rapport au forum : ce serait me semble-t-il un positionnement un peu infantile ou réactionnel, non? J’exerce une profession plutôt peu commune ( sauf chez les musiciens :huhu: ) et il me semble que c’est plutôt de cette réalité que découlent des positionnements qui peuvent ouvrir à ce que tu pointes.

Pour l’instant je n’ai pas fermement décidé de passer le test, mais j’ai conscience que demander des renseignements est un pas franchi énorme. Surtout me connaissant :devilish: et du non ferme dont je viens. C’est venu suite à deux faits: une discussion avec ma mère où je lui ai fait part de cette question. À mon grand étonnement, elle m’a soutenu sur l’idée de la passation de test. Elle m’a également raconté que c’est bien parce que je m’ennuyais que l’on m’a fait sauter une classe pour entrer en CP, et que, en CM1 et 2, le maître avait plusieurs fois exprimé et signalé que je faisais 7 fiches en français alors que les autres en faisaient 4 (école horaires aménagés afin de pouvoir faire de la musique à pédagogie Freinet, donc nous nous organisions nous-mêmes).

Enfin, je m’ennuie dans le cadre de mon travail quelquefois. J’ai une formation en tête, peut-être que cela pourrait m’éclairer judicieusement.

Côté stress, je verrais si je vais au bout de cette démarche. Et heureusement j’ai plein d’anti-stress testés et approuvés par ma pratique de chanteuse. Donc cet aspect devrait être minoré. On verra bien quand il sera temps.
Et suis bon, y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis! :huhu:
Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. Françis Picabia

Avatar du membre
Swinn
Messages : 577
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 53

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Swinn » mar. 9 avr. 2019 08:06

Je ne me serai jamais permis d’imaginer un comportement infantile te concernant.
Mais peut-être un comportement réactionnel de bon aloi, une ( toute petite )posture de singularité.
Je me suis trompé sur mon analyse ce n’est pas bien grave plutôt amusant même.
Je te rejoins sur ta dernière phrase, en la renversant je dirai que savoir changer d’avis est avant tout un signe d’intelligence.

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 637
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 47

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Unesoprano » mar. 9 avr. 2019 08:11

Hors-sujet
De toi à moi, j’essaye au max d’éviter d’être réactionnelle et infantile, mais.... je ne garantis pas une réussite absolue!!! :huhu:
Je crois que je suis plutôt décidée en fait, désormais, à passer le test. Fallait le temps de l’éclosion. 8)
Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. Françis Picabia

Avatar du membre
Swinn
Messages : 577
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 53

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Swinn » mar. 9 avr. 2019 09:28

Hors-sujet
Unesoprano a écrit :
mar. 9 avr. 2019 08:11
Hors-sujet
De toi à moi, j’essaye au max d’éviter d’être réactionnelle et infantile, mais.... je ne garantis pas une réussite absolue!!! :huhu:
De toi à moi, c'est un secret alors, promis je ne le répèterai à personne :huhu:

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 637
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 47

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Unesoprano » mer. 10 avr. 2019 10:10

Merci beaucoup à Mlle Rose et à tous ceux qui ont alimenté ce fil : je l’ai bien épluché afin de choisir avec qui prendre rendez-vous dans les jours qui viennent et cela m’a été d’une grande aide. :handshake:
Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. Françis Picabia

Avatar du membre
Orphée
Messages : 37
Enregistré le : lun. 11 avr. 2016 20:53
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7389.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Choisir un "psy" pour un diagnostic (QI+bilan)

Message par Orphée » lun. 15 avr. 2019 08:04

Proxima a écrit :
ven. 5 avr. 2019 10:37
J'ai bien du mal à obtenir un rdv. J'avais pris un rdv chez une psy pour un bilan (agenda en ligne), que j'ai annulé par la suite, car j'avais trouvé une autre psy vraiment spécialisée qui me paraissait plus indiquée :
1er appel : répondeur : "je suis en vacance, rappelez aprés telle date".
J'attends la date en question + 2 jours et rappelle.
2ème appel : répondeur : "laissez moi un message, je vous rappelerais si je trouve du temps, ça peut être dans longtemps.", je laisse donc un message concis et précis. 2 semaines plus tard toujours aucun contact.
Je me dis qu'avec celle là c'est mort. Ca me gène de devoir rappeler une 3ème fois, alors qu'elle ne semble pas avoir le temps d'écouter son répondeur.

Je vais retourner vers la 1ère, mais ne trouvant aucune référence la concernant, je ne sais pas trop vers quoi je m'engage.
De toute façon, normalement tu devrais avoir un entretien préalable avec elle alors tu verras bien si tu la sens ou non...

Répondre