Peine de mort VS euthanasie

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Avatar du membre
sourizeante
Chaperon Rouge
Messages : 523
Enregistré le : mar. 26 avr. 2011 17:28
Présentation : Par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Banlieue orientale de Lutèce
Âge : 43

Peine de mort VS euthanasie

Message par sourizeante » ven. 23 sept. 2011 11:29

Cette question fait suite à un coup de gueule de Melle Rose dans la section WC, suite à l'exécution de Troy Davis.

La question est la suivante
"Peut-on, sans contradiction aucune, être contre la peine de mort, mais pour l'euthanasie ? "

J'insiste sur le périmetre de la question qui n'est pas
- Peut on être contre la peine de mort ?
Ni
- Peut on être pour l'euthanasie ?
Mais bien sur la difficile cohabitation de ces deux concepts.

Je commence, sans aucune volonté d'exhaustivité :
Je suis contre la peine de mort, car je considère que l'Homme n'a pas à avoir le droit de vie ou de mort sur un de ses semblables. Et pour cette meme raison, j'ai un avis très partagé sur l'euthanasie. J'ai vu des gens malades avoir certains jours sincérement envie de mourrir et d'autres, avoir la rage.

A vous !

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5600
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Fabs le vaurien » ven. 23 sept. 2011 11:54

dans les deux cas, il y'a la mort et la peine, en tant que sanction d'un coté et émotion/souffrance de l'autre.
Je ne pense pas qu'il y'ait de contradiction à condamner la peine de mort et cautionner celle de ceux qui sont condamnés (par la médecine). la grosse différence est tout de même le contexte d'administration de la mort.

Maintenant, y'a le principe du "droit à la vie" mais ne faut il pas que celle-ci soit décente avant tout car je crois que s'acharner à maintenir la vie peut être criminel à la fois pour la personne concernée que pour ses proches. Cela suppose par contre des contours bien définis et cadrés.. parceque la clairvoyance du patient lorsqu'il formule ses voeux est questionnable, d'autant plus lorsqu'il n'est plus en mesure de dire mot.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12691
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par TourneLune » ven. 23 sept. 2011 12:02

Etre pour le droit à l'euthanasie annule seulement un des arguments contre la peine de mort qui est de dire que donner la mort est FORCEMENT interdit, peu importe le contexte. (enfin, si on veut rester cohérent même la volonté de cohérence n'encombre pas un certain nombre de personne)
Il n'annule pas les autres, on peut donc très facilement être contre la peine de mort et pour l'euthanasie sans que ce soit contradictoire. C'est juste certains arguments qui le sont.

Et dans ce cas, tu es effectivement contradictoire. L'argument que tu utilises contre la peine de mort est tout aussi valable contre l'euthanasie.
La seule différence entre la peine de mort et l'euthanasie vient des motivations à donner la mort, qui sont totalement différentes. Le risque d'erreur d'appréciation, de changement de situation et d'avis ou de dérive sont toujours aussi présents.

J'ai pu voir, chez les chevaux, des animaux "condamnés", en grande souffrance sans que personne à ce moment-là n'ait de solution, qui ne voulaient plus vivre et dont les propriétaires ont été fortement culpabilisés pour ne pas réussir à prendre la "décision finale". Au final, une solution a été trouvée, et quelques années après, ils pétaient la forme.
La médecine vétérinaire ou humaine, est tout sauf une science exacte, encore moins que la justice et les risques d'erreur d'appréciation sont à mon sens au moins voire plus grands, alors.....
J'aimerais pas être de ceux qui doivent légiférer là-dessus même si mon côté "humain" me dit que donner la mort est parfois un acte d'amour.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
sourizeante
Chaperon Rouge
Messages : 523
Enregistré le : mar. 26 avr. 2011 17:28
Présentation : Par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Banlieue orientale de Lutèce
Âge : 43

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par sourizeante » ven. 23 sept. 2011 13:47

[quote="Fabs le vaurien]je crois que s'acharner à maintenir la vie peut être criminel à la fois pour la personne concernée que pour ses proches[/quote]

Encore un point commun avec certains arguments des partisans de peine de mort : le sentiment que la mort d'une personne peut apporter du soulagement à d'autres personnes... Je le comprends , je sais le poids que peu représenter au quotidien un malade en fin de vie, et en même temps, je trouve que c'est assez égoiste comme approche.
Comme est égoiste, le besoin de vengeance des familles de victimes vis à vis d'un condamné.

Avatar du membre
Maluna
Messages : 505
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : par ici
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 44

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Maluna » ven. 23 sept. 2011 13:51

sourizeante a écrit :le sentiment que la mort d'une personne peut apporter du soulagement à d'autres personnes...
Moi je voyais plutot l'euthanasie comme la mort d'une personne pour soulager cette meme personne... bien que cela soit tres discutable ;)

Personnellement je suis formellement contre la peine de mort mais pas totalement contre l'euthanasie. En fait je crois que je suis contre l'institutionnalisation de l'acte de donner la mort, donner non pas une legitimite mais une legalite a l'acte... C'est ca qui me gene en fait...
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5600
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Fabs le vaurien » ven. 23 sept. 2011 14:50

sourizeante a écrit : je sais le poids que peu représenter au quotidien un malade en fin de vie, et en même temps, je trouve que c'est assez égoiste comme approche.
je vais faire une parallèle peut être mâle à propos mais est ce , dans ces cas, égoïste que de procéder à une IVG?
je veux dire par là qu'on considère qu'une IVG est illégale à partir des 3 mois environs du foetus, date à laquelle il est permis de considérer que ses organes sont viables. Il est donc une personne à part entière. Cet acte est légalisé et légiférer (pour faire le lien avec le propos de maluna) et je pense, complètement inscrit dans la majorité des esprits.
Maintenant, je serai curieux de connaitre l'argumentaire contre l'euthanasie. Parceque si la question de la lucidité et du libre choix de la personne en fait partie, je dirais la même chose d'un foetus...
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Maluna
Messages : 505
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : par ici
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 44

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Maluna » ven. 23 sept. 2011 14:59

Fabs le vaurien a écrit :
sourizeante a écrit : je sais le poids que peu représenter au quotidien un malade en fin de vie, et en même temps, je trouve que c'est assez égoiste comme approche.
je vais faire une parallèle peut être mâle à propos mais est ce , dans ces cas, égoïste que de procéder à une IVG?
je veux dire par là qu'on considère qu'une IVG est illégale à partir des 3 mois environs du foetus, date à laquelle il est permis de considérer que ses organes sont viables. Il est donc une personne à part entière. Cet acte est légalisé et légiférer (pour faire le lien avec le propos de maluna) et je pense, complètement inscrit dans la majorité des esprits.
Maintenant, je serai curieux de connaitre l'argumentaire contre l'euthanasie. Parceque si la question de la lucidité et du libre choix de la personne en fait partie, je dirais la même chose d'un foetus...
Figure-toi que je me suis posee la question de l'IVG en redigeant mon message...
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12691
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par TourneLune » ven. 23 sept. 2011 15:04

C'est effectivement le même problème de fond.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5600
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Fabs le vaurien » ven. 23 sept. 2011 15:09

en fait, ce qui me dérange c'est de lire que j'utilise un argumentaire pro euthanasie comparable à ceux pro peine de mort..et ce pour trois raisons:
- la première est que ce sont deux contextes différents donc pas forcement comparables
- la seconde est que je suis contre la PDM et pour l'euthanasie et ne me sens pas pour autant contradictoire dans mes positions.
- la troisième est que je préfère l'argumentaire à la contre-argumentation reposant sur l'analogie.

je pense que si l'euthanasie existait depuis 50 ans, on ne se poserait pas de question...
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
sourizeante
Chaperon Rouge
Messages : 523
Enregistré le : mar. 26 avr. 2011 17:28
Présentation : Par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Banlieue orientale de Lutèce
Âge : 43

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par sourizeante » ven. 23 sept. 2011 15:56

Fabs le vaurien a écrit :en fait, ce qui me dérange c'est de lire que j'utilise un argumentaire pro euthanasie comparable à ceux pro peine de mort..et ce pour trois raisons:
- la première est que ce sont deux contextes différents donc pas forcement comparables
- la seconde est que je suis contre la PDM et pour l'euthanasie et ne me sens pas pour autant contradictoire dans mes positions.
- la troisième est que je préfère l'argumentaire à la contre-argumentation reposant sur l'analogie.

je pense que si l'euthanasie existait depuis 50 ans, on ne se poserait pas de question...
C'est en cela que tes réponses sont intéressantes et qu'elles enrichissent le débat :)
La question n'est pas "pourquoi est-il contradictoire d'être pour l'euthanasie et contre la peine de mort?" mais bien "est-ce contradictoire". Ta réponse est "non, cela ne l'est pas", et pour ma part, je respecte ce point de vue.
Et ce d'autant plus que je ne suis pas contre l'euthanasie, mais que je n'arrive pas à être totalement pour.

La question de l'IVG est effectivement aussi délicate.

Ce qui est sûre, c'est que je n'aimerai pas avoir en charge la rédaction de textes légaux sur la bioéthique ... :think:

Avatar du membre
soazic
Messages : 1588
Enregistré le : mar. 23 août 2011 18:31
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t724.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par soazic » ven. 23 sept. 2011 20:05

contre la peine de mort.
par contre je suis pour l'euthanasie. J'ai travaillé en soins palliatifs, ces strutures devraient bien évidemment être plus nombreuses. On y accompagne la vie jusqu'au bout.
Mais que faire quand le malade ne veut plus vivre dans d'atroces douleurs ou quand il considère qu'il est au bout de sa vie et veut partir dans la sérénité du moment qu'il aura choisi. Quand la morphine ne soulage plus, quand le cerveau ne répond plus, accompagner la personne jusqu'au bout c'est aussi lui permettre de mourir décemment et dignement.
j'ai une très bonne expérience de ce service, s'il y avait plus de services de soins palliatifs, on aurait en tous les cas moins recours à l'euthanasie...

into the bargain

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par into the bargain » ven. 30 déc. 2011 18:56

La peine de mort et l'euthanasie sont exactement le même principe à la différence que chacun est utilisé pour des raisons contraires. L'un pour sauver et l'autre pour condamner. L'un sur demande et l'autre sans approbation. Partant de ce postulat, je ne pense pas que voter "pour" ou "contre" pour l'un et/ou pour l'autre de manière globale soit pertinent. A mon sens, chaque cas est à analyser individuellement.

Je pense qu'on devrait laisser un délai de réflexion à la personne qui souhaite mourir par euthanasie pour qu'elle est bien le temps d'être sûre de sa décision. J'utilise cet argument car je connais l'opinion de certaines personnes qui jugent qu'un individu moribond n'a pas forcément toute ses ressources pour faire un tel choix, et que par conséquent, on doit donc décider pour lui; ce qui me paraît complètement absurde car personne à part nous n'est plus à même de prendre une décision qui n'engage que nous. Et je parle ici, bien sûr, d'une personne en pleine possession de ses moyens mentaux. Le cas contraire, si le patient concerné a de la famille, cette dernière devrait bien sûr en délibérer, le cas échéant, la personne étant isolée, l'initiative devrait être déléguée, en toute logique, à l'établissement.

Concernant la peine de mort, selon la raison de la condamnation, et une fois encore, selon aussi l'état mental du prisonnier, en somme selon son profil, il faudrait trancher en conséquence. Est-ce que le motif est suffisamment grave - notion qui serait à délimiter - ? Y'a-t-il une réinsertion possible sans récidive dangereuse pour autrui ? Y'a-t-il assez de places pour conserver le criminel sans que cela engendre un problème plus tard ? La personne est-elle incurable ? Si oui, quel est l'intérêt de la garder enfermer à perpétuité ? Ces problématiques sont complexes et on ne peut pas les réduire à un simple "pour" ou "contre".

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Cyrano » ven. 30 déc. 2011 20:33

Pardessuslemarché a écrit :Est-ce que le motif est suffisamment grave - notion qui serait à délimiter - ? Y'a-t-il une réinsertion possible sans récidive dangereuse pour autrui ? Y'a-t-il assez de places pour conserver le criminel sans que cela engendre un problème plus tard ? La personne est-elle incurable ? Si oui, quel est l'intérêt de la garder enfermer à perpétuité ? Ces problématiques sont complexes et on ne peut pas les réduire à un simple "pour" ou "contre".
J'abhorre la peine de mort comme rien au monde je crois. Pour moi, ces questions n'ont même pas lieu d'être...et je les trouve même un peu cyniques. (no offense ;) )

Cette idée de la justice me révolte. On reste dans des préceptes moyenâgeux et barbares.

La peine de mort disparaîtra un jour de la surface de la planète et nos descendants en parleront comme on parle aujourd'hui de l'esclavage : Un crime contre l'Humanité.

Enfin...ça reste mon avis...rien que mon avis.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

into the bargain

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par into the bargain » ven. 30 déc. 2011 20:45

Rien n'est tout blanc, rien n'est tout noir. La peine de mort est grise, comme tout.

Fraises

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Fraises » ven. 30 déc. 2011 23:01

Cyrano a écrit :
J'abhorre la peine de mort comme rien au monde je crois. Pour moi, ces questions n'ont même pas lieu d'être...et je les trouve même un peu cyniques. (no offense ;) )

Cette idée de la justice me révolte. On reste dans des préceptes moyenâgeux et barbares.
Tout comme toi Cyrano, je suis intransigeante sur cette question de la peine de mort. Cela m'horripile. Rien que l'idée de savoir qu'on peut tuer un innocent me laisse un froid dans le dos.
Quant à l'euthanasie , personnellement je ne vois pas de contradiction entre être pour l'euthanasie et contre la peine de mort. L'analyse qu'en a faite TourneLune me semble pertinente.
Comme a dit Maluna, je la vois comme un moyen pour soulager un malade souffrant qui n'en peut plus. De ce point de vue le témoignage de Soazic l'éclaire bien.
Bien entendu, il faut qu'elle soit bien cadrée (j'ai les mêmes craintes dont parle TourneLune), émanant de la volonté du malade à mourir dignement et sereinement..

Avatar du membre
rouzejp
Messages : 373
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 01:09
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par rouzejp » sam. 31 déc. 2011 09:16

Moi aussi, je suis farouchement contre la peine de mort.
Elle est inutile, son abolition n'a jamais fait augmenter les chiffres de la criminalité et les pays où elle est appliquée ont assez souvent une forte criminalité.
La justice est hautement faillible et le fait qu'il existe un risque de tuer un seul innocent la rend à proscrire
Elle est un aveu d'échec de la société

L'euthanasie, elle est tout autre chose et sans doute faut-il avoir assisté à au moins une longue agonie pour vraiment la trouver indispensable.
Elle est un acte de compassion, quand rien ne reste à faire, que les souffrances sont grandes, que le malade la demande ou s'il ne peut s'exprimer ses proches expriment ce qu'aurait été son désir.

Un seul argument, c'est peu direz-vous face à tous ceux que l'on peut trouver contre la peine de mort, mais pour moi, c'est suffisant.

Je ne sais pas qu'elle serait mon attitude si un de mes proches était assassiné, je ne peux que l'imaginer. Je ne suis pas sur que je serai un être de logique, je ne le pense pas, je ne peux que l'espérer.
Par contre pour l’euthanasie, l'agonie de ma mère, il y a pas mal d'années, où elle souffrit horriblement pendant des jours, dévorée par un cancer... la réponse est évidente !
Je ne souhaite qu'une chose, si un jour une telle situation venait à se présenter pour moi, que quelqu'un ait, ce que je considère comme une acte ultime d'amour, le courage de me donner la paix.
Je suis un converti à l'athéisme, je ne crois pas en un monde meilleur après la mort mais je connais la douleur ! et rien n'est plus horrible que cela !

Donc pour moi peine de mort et euthanasie sont deux choses différentes, totalement incomparable ! Et pour la première, la logique seule suffit à la discréditer alors que pour la seconde, il ne doit pas y avoir de logique, jamais ! seulement de l'amour et de la compassion !

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12691
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par TourneLune » sam. 31 déc. 2011 10:56

Le problème, si sur le fond on est d'accord, c'est également la difficulté parfois à savoir ce que veut réellement la personne qui ne peut pas s'exprimer.

Pour comparer aux animaux à qui on ne refuse pas le droit de partir dans souffrance, j'ai encore en tête ce cheval qui souffrait tant qu'il ne voulait plus sortir du box depuis des semaines, le veto ne savait que faire...Il était assez vieux et la propriétaire à reçu énormément de pression pour le faire euthanasier.
Mais têtue, elle a simplement fait venir son ancien maréchal ferrand à la retraite qui pour elle et pour lui, à repris du service. En quelques jours, il remarchait, en qq semaines il courait à nouveau partout.
Le soucis c'est que les médecins, pas plus que les juges, ne sont infaillibles et que des situations désespérées, rarement certes, peuvent évoluer... Des gens qui veulent mourir retrouver goût à la vie.
Ce n'est pas un argument "contre", mais un simple bémol je crois...

Il y a aussi les petites nanas propriétaires d'animaux qui se projettent tellement qu'au final, leurs propres envies passent largement au-dessus des veritables besoins et envies de l'animal. Serait-ce différent si elles avaient ce pouvoir sur un humain? Ce que je veux dire, c'est que quand on est capable de mettre son gamin au lave-vaisselle pour le punir, serait-on capable de prendre la bonne décision pour un autre? Quand je vois les gens se trouver chez leur animal les signes leur disent qu'il veut ce qui les arrangent elles en permanence, j'ai bien peut que ça ne soit pas forcément différent dans le cas pù la personne ne peut pas s'exprimer...
Et bien sur à côté de tout ça, Il y a les personnes qui souffrent vraiment et pour rien, les gens qui les accompagnent en faisant preuve d'une vraie empathie....

Je ne crois pas que ça ait à voir avec la croyance en une vie meilleure, simplement au constat qu'on devrait pouvoir soulager qq un d'une souffrance absurde .....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
rouzejp
Messages : 373
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 01:09
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par rouzejp » sam. 31 déc. 2011 11:18

J'ai eu, du fait de mon âge, à faire euthanasier pas mal d'animaux, jamais pour "vieillesse" toujours pour maladies, j'ai toujours assisté et accompagné le chien (je suis beaucoup plus chien que chat) jusqu'à la fin. Toujours ma peine a été immense et je hais les "euthanasieurs" de caprice !
La seule chose dont je suis sur et mes proches le savent. Le jour où mes souffrances seront intolérables, que je sois "conscient" ou pas, je veux mourir ! Et si un jour j'ai une maladie dégénérative irréversible de mes facultés mentales j'espère avoir encore assez de lucidité et de force pour mettre fin à mes jours moi-même ! Mon esprit étant la seule chose un peu positive (à part mes spermatozoïdes, mes gosses sont biens mais je n'en suis pas le seul responsable) de ma vie.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12691
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par TourneLune » sam. 31 déc. 2011 11:27

Le problème, c'est que si tu es capable de faire la part des choses, je t'assure que certaines personnes non et vont accompagner avec toutes les larmes de leur corps un animal qu'on aurait pu sauver...
Évidemment ce n'est pas une majorité, mais ça existe....

Encore une fois, ce n'est pas un argument contre, juste un bémol.

Et je comprends bien ce que tu veux dire pour ton cas personnel...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Hermite
Messages : 358
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2011 03:40
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : NON

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Hermite » mar. 3 janv. 2012 04:41

J'ai du mal à saisir le choix de ce sujet (le titre m'a vraiment surpris) qui oppose ou rassemble peine de mort et euthanasie... Aucun rapport, ne serait-ce que pour les raisons, le contexte, l'éthique, etc. et surtout une chose essentielle dans les pays qui légalisent l'euthanasie, elle n'est autorisée que sur demande du malade/concerné (ou par le conjoint, la famille, etc. si le concerné ne peut s'exprimer...) avec appui de l'avis médical (maladie a priori incurable, preuves de la grande souffrance du maladie...), donc une chose très encadrée. En tout cas, je suis actuellement pour la légalisation de l'euthanasie telle qu'elle est pratiquée en Suisse ou en Belgique (un bon début que j'ai succinctement décrit dans ma phrase précédente), en particulier je serais actuellement prêt à être hospitalisé dans l'un de ces pays pour en bénéficier si une raison se présentait. Je sais ce qu'est une souffrance terrible avec tout espoir écarté, qu'elle soit physique ou mentale...

Fraises

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Fraises » mar. 3 janv. 2012 06:55

Je voulais rebondir à ce topic depuis quelques jours mais comme ça tombait le jour de l'an, j'ai laissé tomber puis j'ai oublié! Maintenant qu'Hermite reprend, je reviens pour partager ce que je voulais dire ...
TourneLune a écrit :
Encore une fois, ce n'est pas un argument contre, juste un bémol.

Et je comprends bien ce que tu veux dire pour ton cas personnel...
Je partage ton bémol aussi. Et je comprends parfaitement le cas de Rouzejp.
En tout cas la décision de l'euthanasie devrait revenir à la personne souffrante si vraiment sa maladie s'avère totalement incurable et que les souffrances lui sont insupportables. Hermite l'a dit aussi.
Si la décision doit être prise par quelqu'un d'autre car la personne n'est plus en mesure de le faire, cela me paraît inquiétant.. Et c'est là où je placerais mon bémol...
Je suis pour la légalisation de l'euthanasie mais uniquement dans un cadre juridique très précis et blindé afin d'éviter toutes dérives.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12691
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par TourneLune » mar. 3 janv. 2012 09:05

Vous imaginez la pratique de l'euthanasie dans la famille bettancourt? Bon ok, c'est pas drôle mais vaut mieux en rire quand meme...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Fraises

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Fraises » mar. 3 janv. 2012 09:09

TourneLune a écrit :Vous imaginez la pratique de l'euthanasie dans la famille bettancourt? Bon ok, c'est pas drôle mais vaut mieux en rire quand meme...
:D1

Je préfère pas imaginer ! non.. A mon avis, ce serait glauque et dans le futur, sujet à films...........

Noschy

Re: barbarie

Message par Noschy » jeu. 5 janv. 2012 22:19

Il me semble que l'euthanasie a plus à voir avec le fait d'abréger les souffrance lorsqu'elles ne sont plus supportables et qu'il n'y a aucun espoir d'amélioration.
J'avais lu un témoignage poignant d'un père qui comparait le décès de son enfant et celui de son chien : son enfant est décédé à l'hôpital, seul avec l'équipe soignante, sans ses parents ni ceux qui comptaient le plus pour lui... Son chien quant à lui a été euthanasié quelques années plus tard, chez le vétérinaire, entouré jusqu'au dernier instant des mains et de l'affection de ses maîtres. Je ne sais pas s'il s'agit d'un cas isolé ( je parle des condition du décès de son enfant) mais, vu sous cet angle, comment ne pas comprendre le combat que mènent les familles, non pour la mort mais pour ce qu'il reste de vie : l'amour, la présence des proches, la dignité dans un départ le moins douloureux possible.

La peine de mort n'a rien à voir avec cela. Je me demande comment on peut évoquer le terme de justice lorsqu'un homme reste en vie après avoir ôté celle d'un autre. Ce n'est plus une question de justice mais d'humanité. Parce qu'on n'est pas des monstres. Les spectateurs d'une exécution n'en ressortent sûrement pas indemnes mais les bourreaux non plus. Personne en fait, même ceux qui apprennent via les médias qu'une vie a encore été enlevée. Non, en plus de la prison pourquoi ne pas sauver une vie et même deux et même trois : cela ne ferait pas revenir le défunt mais ce serait un moindre mal, un début...

Et éviter de monter se faire applaudir sur une scène...

Avatar du membre
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
Messages : 1970
Enregistré le : jeu. 30 juin 2011 18:05
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Peine de mort VS euthanasie

Message par Coccinelle » ven. 6 janv. 2012 11:50

TourneLune a écrit :Le problème, c'est que si tu es capable de faire la part des choses, je t'assure que certaines personnes non et vont accompagner avec toutes les larmes de leur corps un animal qu'on aurait pu sauver...
Évidemment ce n'est pas une majorité, mais ça existe....
oui ça existe, mais je connais pas mal de confrères qui comme moi refusent, on n'est absolument pas obligé d'euthanaiser un animal et si ça va contre notre conscience ben moi je refuse.

La grande majorité des propriétaires d'animaux qui viennent pour le faire euthanasier, le font en toute concsience et surtout avec respect des animaux, parfois ils demandent juste quand ce sera le bon moment....
Une grande minorité demande de l'euthanasie de convenance, il m'est arrivé de dire non et de dire ok c'est trop cher pour vous je garde la minette je la soigne et ensuite je la fait adopté, et ben les gens sont venus me remercier car leur minette était sauvé, et qu'avec mon discours il avait finalement assumer les frais et l'avait garder.

Cette parenthèse pour dire que oui si un jour l'euthanasie humaine est légalisée, oui elle doit être encadrée hyper strictement, que des gens mauvais voudraient faire euthanisier leur proche pur du fric, mais je crois encore que ce sera une très petite minorité, et qu'elle est contrecarable par des lois stricte, la décision d'euthanisie ne peut que reposer sur les épaules de celui qui va mourir, ou éventuellement sur une demande préalable à son incapacité à parler, ou alors avec un comité d'éthique important, pas juste sur les épaules d'un médecin...

Quant à la peine de mort, je n'ajouterais rien, tellement d'innocents sont morts par erreur judiciaire que rien que pour ça elle n'est pas envisageable, et même le coeur du problème sur le droit de vie ou mort pour punir quelqu'un je ne pense pas que ce soit un moyen sociétale efficace.

Répondre