Chronique du sexisme ordinaire

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Avatar du membre
Armie
Messages : 569
Enregistré le : jeu. 11 déc. 2014 14:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Armie » dim. 25 févr. 2018 22:50

Ma contribution, pêchée à Paris l'an passé... Subtile, n'est-ce pas? "Vous avez le pouvoir de choisir..."
Y aurait tellement à dire qu'on ne sait pas par où commencer!

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1939
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par sandrinef » lun. 26 févr. 2018 05:28

C'est sexiste pour le monsieur: le chien au premier plan et lui au fond à côté du nounours. Le pauvre! :2deg
Sinon faut dire à la dame que mettre un chemisier blanc quand les enfants déjeûnent, c'est prendre un risque.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 626
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Choupinne » lun. 26 févr. 2018 07:37

Ouais pis nous on peut se brosser pour être une maman qui assure :-(
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
Détrash
Messages : 247
Enregistré le : mer. 7 sept. 2016 18:01
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Détrash » lun. 26 févr. 2018 08:26

"VOUS AVEZ LE POUVOIR DE CHOISIR"...en gras en plus, mais c'est du sarcasme?
Marc Darcy est un surdoué!

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3143
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 48

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Grabote » lun. 26 févr. 2018 10:19

Perso, je pense que cette affiche fait beaucoup de mal à la natalité française.
"rescue" ça c'est du marketing !!
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Avatar du membre
Osia
Messages : 96
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 12:02
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Osia » lun. 26 févr. 2018 11:16

Choupinne a écrit :
sam. 24 févr. 2018 20:37
Auquel cas c'est machiste, malsain, et encore et toujours assez humiliant pour les mecs qui aimeraient bien être considérés comme autre chose que des bites sur pattes (sisi !)...
Choupinne, je trouve que c'est intéressant ce que tu écris là: le sexisme ordinaire, c'est peut-être aussi laisser croire à la gente masculine qu'un homme est seulement "une bite sur pattes".
Changer ce que les hommes pensent devoir symboliser pour transformer les habitudes publicitaires et permettre plus tard la disparition de l'utilisation de l'image de la femme comme attracteur pour l'achat ?
Je sais pas, je vais en causer avec des potes, écouter ce qu'ils en disent :)
avatar: extrait de l'oeuvre de Kumi Yamashita.

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 626
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Choupinne » lun. 26 févr. 2018 11:38

Je sais pas si c'est par là qu'il faudrait commencer, mais c'est sur qu'il y a du progrès à faire !

Ya qu'a voir les jeux vidéos, le nombre de nana ultra sexy avec des boobs gigantesque... Honnètement ca me fait pitié à chaque fois, déja parce que c'est ridicule, et ensuite parce que c'est moi qu'on ridiculise en pensant que ces images sont bien :1cache:
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11789
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mar. 27 févr. 2018 06:50

Bah moi elle m'a fait marrer la pub sur le ravalement de façade.. . :1cache: sans doute parce que je ne sens concernée ni par l'un ni par l'autre étant donné que je me fout de l'un comme de l'autre.. . Bref un jeu de mot pourri comme il y en a plein...

Et c'est certain que ce genre de jeux de mots se base forcément sur les stéréotypes, mais a vrai dire j ai du mal à visualiser un monde sans stéréotype, à part en théorie. On peut évidement remplacer des stéréotypes par d'autres, on doit évidemment amener les choses à bouger et à évoluer mais je vois pas bien quoi rigoler du fait qu'on homme ne pense qu'à travers sa bite ça en fait une réalité.. .. doucement toutes ces idées glissent vers la ringardise d'elles mêmes.. .
Disons que si je vois bien qu'il faut se battre contre certains excès je pense aussi que laisser trop de place à tout ça c'est aussi cliver et mettre la suspicion partout.. . Et perdre en spontanéité. Je trouve déjà compliqué de s'adresser aux "personnes de couleurs" parce que je sais jamais si ce que je dis est bien, va être bien ou mal perçu, peut exprimer un truc désagréable inconscient tout ça tout ça. .. alors qu'il ne devrait juste y avoir aucune différence. J'ai pas envie que ce soit la même chose dans les rapports homme femme...

Bref rien de nouveau mais moi ça me juste fait penser à la maaf qui détient de palmarès en terme de pubs pourries et qui finalement a bien réussi son coup qui consiste à marquer les esprits.. . La pub n'est pas là pour jouer les justiciers sociaux mais pour marquer. C'est tellement énorme que c'est réussi sur ce coup, semble t il....
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Fu
Messages : 88
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Fu » mer. 28 févr. 2018 00:09

La louve a écrit :
mar. 9 janv. 2018 22:23
Sauf que, quand j'ai observé leur gestion de classe, et malgré leurs styles aussi variés que possibles, quelque chose m'a fait tiquer : régulièrement, elles autorisaient des garçons à répondre sans respecter l'ordre de parole ou le "je lève le doigt et j'attends", pour peu que la réponse soit intéressante dans l'activité en cours.
La même attitude de la part des filles est quasi toujours sanctionnée, au minimum la règle est rappelée, au pire la réponse ne pourra pas être formulée... que sa réponse soit à propos ou non, utile aux apprentissages ou pas, il faut que l'élève fille soit policée.
Grabote a écrit :
mer. 10 janv. 2018 13:27
Merci pour ton témoignage Louve, tu mets en lumière quelque chose que j'ai souvent observé aussi : la différence de traitement entre les élèves avec clairement souvent, (pas tout le temps bien sur heureusement) une discrimination des filles par les profs-instits femmes. Une misogynie inconsciente, intériorisée qui fait des ravages. (...)
Cela me fait penser à cet article coup de gueule que j'ai lu il y a quelques mois : L'immaturité des hommes, mythe ou réalité ?. Je pense comme l'auteure de l'article que l'on accorde aux hommes une certaine immaturité à cause de laquelle leurs écarts sont tolérés. Les femmes ne bénéficient pas de ce traitement de faveur et sont donc moins excusées pour des comportements similaires. C'est pervers car sous couvert d'encenser la plus grande maturité des femmes, on les prive en réalité d'une liberté dont jouissent les hommes.

f.

Avatar du membre
Fu
Messages : 88
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Fu » mer. 28 févr. 2018 00:41

Il y a quelques semaines dans les transports en commun, une jeune femme enceinte m'a demandé de lui céder ma place assise. J'étais sur un espace avec quatre sièges, le mien étant côté fenêtre n'était pas le plus accessible. Sur les trois autres sièges il y avait des femmes, dont deux plus jeunes que moi. Aucune des trois ne présentait quoi que ce soit contre-indiquant la station debout et, pour deux d'entre elles, les sièges étaient plus accessible. Mais c'est à moi que l'on demandait de céder. Je n'ai pas discuté, ne voulant pas passer pour un goujat, mais je me suis fait la réflexion que c'était un petit exemple de sexisme, ou bien une mauvaise habitude du passé (galanterie, tout ça).

N'allez pas vous y tromper, je suis conscient que le sexisme pénalise bien plus les femmes que les hommes, et en tant que mâle hétérosexuel blanc, je suis loin d'être à plaindre. L'exemple ci-dessus est assez innocent, mais il montre un autre aspect du sexisme ordinaire.

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

f.

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3143
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 48

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Grabote » mer. 28 févr. 2018 09:17

Tout à fait d'accord avec toi Fu, tout le monde peut se lever pour une femme enceinte, c'est pas une question du sexe qu'on a, si on se considére tous comme des individus égaux, c'est effectivement, aux plus jeunes, ou plus alertes ou plus proches de céder leur place. Pareil pour les histoires de divorce, il me semble que c'est prouvé que les hommes partent avec un handicap ... mais bon, c'est un dommage secondaire qui peut se comprendre vu l'état de l'inégalité générale. On peut pas gagner sur tous les tableaux, (je ne parle pas de toi bien sur) mais l'individu est souvent victime de phénomène systémique qui le dépasse ...
Une raison de plus pour que les hommes se mobilisent pour une véritable organisation sociale égalitaire !
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Avatar du membre
Lyra
Messages : 295
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Lyra » mer. 28 févr. 2018 10:25

Fu a écrit :
mer. 28 févr. 2018 00:41
N'allez pas vous y tromper, je suis conscient que le sexisme pénalise bien plus les femmes que les hommes, et en tant que mâle hétérosexuel blanc, je suis loin d'être à plaindre. L'exemple ci-dessus est assez innocent, mais il montre un autre aspect du sexisme ordinaire.
Je vais peut-être aborder un axe sensible en pointant ça, mais je commence à trouver ça aberrant qu'un homme se sente obligé de lister ses "privilèges" (le fameux mâle-hétéro-blanc-cisgenre) et préciser qu'il n'est "pas à plaindre" à chaque fois qu'il veut faire part d'une injustice quotidienne en rapport avec son genre.

Cela me rappelle fortement la culpabilisation qui existe avec les remarques telles que "Mais arrête de te plaindre, il y a pire que toi" ou "Pense aux enfants qui meurent de faim" : au delà d'être collective, une souffrance est également individuelle et n'est, à mes yeux, pas comparable à une autre, quelle qu'elle soit. C'est intime et personnel : quelqu'un qui souffre d'une situation reste simplement quelqu'un qui souffre d'une situation, peu importe le degré de celle-ci. Est-ce que ça nécessite vraiment d'être justifié ?

Je suppose que le contre coup des mouvements médiatiques tels que #BalanceTonPorc et autres (attention, à nuancer : je ne crache pas sur ces évènements, rien n'est tout blanc ni tout noir) n'a pas arrangé le fait que certains hommes se sentent obligés de sous-entendre qu'ils ne sont pas légitimes de souffrir de sexisme. C'est, à mes yeux, une triste généralisation. On parle de libérer la parole des femmes mais, en suivant ce chemin, n'est-ce pas celle des hommes que l'on commence à brider ? (J'en viendrais presque parfois à penser à une sorte de vengeance inconsciente, un "prix à payer" ; mais je ne comprends pas le principe de faire payer une problématique sociétale qui a un sacré bagage historique et politique à chaque individu isolé)

PS : J'hésite à rentrer dans le paradoxe en précisant moi-même que je suis une femme, que je souffre parfois de sexisme et d'injustices, que je suis sensible à la condition des femmes et que je ne cautionne pas les abus dont je suis témoin (que ce soit hommes ou femmes, je ne donne pas dans le girl power). Mais tristement, par expérience, je me sens obligée de le signaler au moins une fois...
Aimant la ritournelle, les calembours et les gros mots

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 626
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Choupinne » mer. 28 févr. 2018 11:10

Tout dépend de comment on le présente. Si on accepte que les mecs sont aussi victimes de sexisme et qu'on ne refuse pas d'en parler sous prétexte que pas d'utérus pas d'avis, ou que "mâle het cis blanc gnagnagna", on ne risque pas de brider quoi que ce soit.

Après il faut bien se mettre d'accord que le féminisme c'est pas pour les femmes, c'est pour tout le monde, et ça, tout le monde n'est pas d'accord avec ça...

Au dela de brider la parole des mecs, c'est aussi que c'est aux mecs qu'on demande de ne plus être sexiste. Et perso, a force de me taper des "c'est bien une remarque de male hetero cis blanc ca" et autre "tu peux pas comprendre t'es un mecs", ben je fuis quand on parle de féminisme, et sensibiliser des gens qui veulent pas en entendre parler parce que le féminisme résonne comme culpabilisation de leur comportement de gros porc et compagnie, ben je crois pas que ce soit possible.
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
Louise
Messages : 1053
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Louise » mer. 28 févr. 2018 11:24

J'avais envie de rebondir.
D'abord avec de la bonne anecdote comme on aime :
- construction de la maison (je me demande si je ne l'ai pas déjà évoqué ça), c'est moi qui gère les appros, et la planification. Donc c'est moi qui ai les spécifications techniques des achats. Eh bin quelle que soit l'enseigne (et c'est pire chez les pros, tu es prise pour la secrétaire; kof kof), quand je pose des questions au vendeur, c'est IRRESISTIBLE, il ne me répond pas à moi, mais à mon mari qui m'accompagne.
- Visite de barraques à louer cet été, le proprio (vieux, blanc, blindé de thunes, suitant l'assurance) nous fait le tour, et alors que nous sommes dans la cuisine me regarde et dit : "madame, ça vous va?". Je m'étrangle-pouffe, tellement pour moi ça ne peut QUE être du second degré. Je constate que ce n'en est pas, et en plus il insiste "alors ça vous va"? J'avoue que j'en suis restée bouche bée tellement c'est surréaliste. (mon esprit de répartie se réveille en général un bon 24h après le moment où j'en ai besoin)

Parmi les anecdotes positives, on ne m'appelle pas systématiquement en cas de souci / enfant malade à l'école (j'ai des amies à qui ça arrive, on appelle TOUJOURS la mère d'abord)

Et ensuite, parce que j'ai lu cet article hier, et que ma foi, même si on est pas tout à fait dans le sujet, bin ce qu'il liste peut aussi polluer les débats autour du féminisme/sexisme. Il y a des pistes intéressantes pour ce topic je pense (et aussi sur celui sur le viol, d'ailleurs...) !
http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/ec ... ales-sexes

Avatar du membre
laurette
Messages : 493
Enregistré le : mar. 9 juin 2015 13:48
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=6357&e=0
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Droite dans mes bottes!
Âge : 48

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par laurette » mer. 28 févr. 2018 15:46

Avez-vous vu cette pub pour une voiture orange (le fait que je n'ai pas retenu la marque serait-il un indice de mauvaise qualité de ladite pub?...) d'une jolie petite famille en virée sur une montagne noire? Le papa, au volant, fait la course avec ses enfants en luge, dévalant tous cette belle pente noire.
Ils ont l'air de bien s'amuser. La maman, elle, attend au "campement" (elle s'occupe...) le retour de son petit monde. Et qui remonte en voiture côté passager sur la dernière image? Je vous le donne Emile?
Bref... tout cela est tellement "bien" ficelé que cela m'écœure..
C'est vrai que l'on pourrait écrire des romans sur le sexisme en publicité, mais celle-là a attiré mon œil, parce qu'elle est tellement joliment fluide... Beurk!!
Mon intelligence? elle va de là..................... à de là.

Zouky

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Zouky » mer. 28 févr. 2018 17:10

Je vous rejoint où le sexisme ordinaire est devenu si banale que personne à l'air de trouver ça choquant.
laurette, je me rappelle de cette pub mais généralement dans les pubs pour les voitures ce n'est pas courant de voir la femme qui conduit.

Souvent, il y a de l'abus dans ce sexisme de l'homme à faire le bricolage et la femme aux fourneaux.. mais dans la vie la femme bricole et l'homme cuisine, d'ailleurs les grands chefs cuisiniers ne sont-il pas des hommes?
N'est ce pas du à ces fameux stéréotypes dont parle tournelune? Les stéréotypes que chacun se fait de l'homme et de la femme selon son vécu et son idéal?

J'ai discuté avec un ami qui voulait changer de sexe, ça me perturbais la différence entre l'image qu'il a de la femme et la réalité qui est souvent tout autre. Comment faire pour changer ça? est ce mieux d'en parler?

Devant ce genre de situation j'essaye d'en discuter en nuançant mais c'est parfois compliqué.

Avatar du membre
Lyra
Messages : 295
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Lyra » mer. 28 févr. 2018 17:22

Choupinne a écrit :
mer. 28 févr. 2018 11:10
Au dela de brider la parole des mecs, c'est aussi que c'est aux mecs qu'on demande de ne plus être sexiste. Et perso, a force de me taper des "c'est bien une remarque de male hetero cis blanc ca" et autre "tu peux pas comprendre t'es un mecs", ben je fuis quand on parle de féminisme, et sensibiliser des gens qui veulent pas en entendre parler parce que le féminisme résonne comme culpabilisation de leur comportement de gros porc et compagnie, ben je crois pas que ce soit possible.
C'est en effet quelque chose que je croise... Je connais quelques hommes autour de moi qui se sentent très culpabilisés par toutes ces histoires (alors qu'ils ont peu à se reprocher en tant qu'individus, et sont ouverts au changement) et qui, comme tu dis, fuient le féminisme. Finalement, pour eux, c'est plus un anti-hommenisme qu'autre chose. :D

Un comportement que je note également c'est une sorte de mini-paranoïa : un homme qui n'ose plus rien dire, rien faire, de peur que soit blessant ou sexiste envers la femme en face. Et ça les fige, ils n'osent plus, tout se mélange. Je pense que pour ça, communiquer sur ce que l'on accepte ou non au quotidien est important (bon, en soi c'est valable dans tous les domaines et pas seulement dans les rapports hommes-femmes...).
Aimant la ritournelle, les calembours et les gros mots

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 626
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Choupinne » mer. 28 févr. 2018 17:31

Exactement, et ce qui est aussi valable, c'est d'en parler caaaalmement, surtout quand c'est dans un cadre de gens ouverts à la discussion :D
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3311
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par madeleine » mer. 28 févr. 2018 18:35

Zouky a écrit :
mer. 28 févr. 2018 17:10

N'est ce pas du à ces fameux stéréotypes dont parle tournelune? Les stéréotypes que chacun se fait de l'homme et de la femme selon son vécu et son idéal?

J'ai discuté avec un ami qui voulait changer de sexe, ça me perturbais la différence entre l'image qu'il a de la femme et la réalité qui est souvent tout autre.
C'est intéressant, ça, peux-tu développer un peu ?
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Fu
Messages : 88
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Fu » mer. 28 févr. 2018 18:41

Lyra a écrit :
mer. 28 févr. 2018 10:25
Je vais peut-être aborder un axe sensible en pointant ça, mais je commence à trouver ça aberrant qu'un homme se sente obligé de lister ses "privilèges" (le fameux mâle-hétéro-blanc-cisgenre) et préciser qu'il n'est "pas à plaindre" à chaque fois qu'il veut faire part d'une injustice quotidienne en rapport avec son genre.

Cela me rappelle fortement la culpabilisation qui existe avec les remarques telles que "Mais arrête de te plaindre, il y a pire que toi" ou "Pense aux enfants qui meurent de faim" : au delà d'être collective, une souffrance est également individuelle et n'est, à mes yeux, pas comparable à une autre, quelle qu'elle soit. C'est intime et personnel : quelqu'un qui souffre d'une situation reste simplement quelqu'un qui souffre d'une situation, peu importe le degré de celle-ci. Est-ce que ça nécessite vraiment d'être justifié ? (...)
Tu as raison, la plus grande souffrance des autres n'est pas une raison pour taire ou rabaisser la sienne. C'est un mauvais réflexe que j'ai et que je dois combattre. Sinon seule la personne la plus malheureuse au monde aurait le droit de se plaindre. :)

f.

Zouky

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Zouky » mer. 28 févr. 2018 21:10

madeleine a écrit :
mer. 28 févr. 2018 18:35
Zouky a écrit :
mer. 28 févr. 2018 17:10

N'est ce pas du à ces fameux stéréotypes dont parle tournelune? Les stéréotypes que chacun se fait de l'homme et de la femme selon son vécu et son idéal?

J'ai discuté avec un ami qui voulait changer de sexe, ça me perturbais la différence entre l'image qu'il a de la femme et la réalité qui est souvent tout autre.
C'est intéressant, ça, peux-tu développer un peu ?
Bien sûr :)

Concernant mon ami, l'image de la femme est essentiellement la femme fragile. C'est-à-dire qu'un homme utilise une femme pour ses faveurs mais une fois utilisé, il la jette. Alors, que de mon point de vue, il existe aussi des femmes qui prennent les hommes comme des mouchoirs. Je pense que cela correspond d'avantage à l'Humain plus qu'au genre.
Selon son vécu (que l'on soit un homme ou une femme) on va se faire une idée de l'autre de manière inconsciente suite à des images vécue et répété.
Par exemple (cliché): je suis une femme et je vois que les hommes de ma famille ou dans d'autres cercles ne font pas le ménage et préfère bavarder tranquillement à contrario en tant que femme je vis les tâches ménagères et je vis les remarques de certain par rapport à mon genre. Je serais donc plus a même de faire des remarques sur les hommes qui ne font rien et de me plaindre aussi de ce que je vis.

On est plus adapté de parler de la condition de son propre genre à travers notre vécu, mais on ne peut parler seulement sur une image de l'autre (le manque d'expérience réduit seulement à une image).

Dans le raisonnement, il ne faut pas oublier que les personnes sont nuancées que la femme n'est pas rose et l'homme n'est pas bleu.. Là aussi, le vécu joue sur cette capacité à voir des personnes qui "sortent" du cadre. Par exemple : ma mère bricole et mon ami aime le rose.. Et alors?

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1100
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Chacoucas » jeu. 1 mars 2018 11:54

En gros les identités genrées (trans etc.) sont genrées. ET si le genre est une performativité sociale de codes et traits de caractère non innés mais performés et acquis... ben il ne s'agit pas en soi de son identité profonde mais d'une identification désirée quand on s'identifie plus à un sexe (pas le sien histoire que ça crée un trouble)?

Zouky

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Zouky » jeu. 1 mars 2018 14:31

Chacoucas a écrit :
jeu. 1 mars 2018 11:54
En gros les identités genrées (trans etc.) sont genrées. ET si le genre est une performativité sociale de codes et traits de caractère non innés mais performés et acquis... ben il ne s'agit pas en soi de son identité profonde mais d'une identification désirée quand on s'identifie plus à un sexe (pas le sien histoire que ça crée un trouble)?

Je ne sais pas possible. J'ai remarqué ce genre de discours, mais, de là à généralisé sur toutes ses personnes, je ne sais pas.
Pour certain, c'est une identité profonde, mais, est-elle venu de leur propre initiative où d'une idée extérieure ?

J'ai regardé un reportage sur les transsexuelle mineurs aux USA. Il y a deux témoignages qui m'ont surprise.
L'un voulait devenir femme, car il a vu étant petit une émission d'une transsexuelle et c'est devenu une idole.
L'une voulait changer de sexe, car son corps à changer radicalement que ça lui a fait peur.

Pour certain, leurs passés sont difficiles et souvent, il y a eu des traumatisme étant petit. Est ce dû à ce passé difficile est une fuite vers une autre vie plus agréable ?
Est ce qu'il y a une influence extérieure à voir des personnes changer de sexe donc pourquoi nous ? Il y a une forme de mimétisme

Je me pose toutes ces questions pour ce thème-là, mais j'en conclu que tant qu'ils sont heureux, c'est l'essentielle :) (le reste est pour ma réflexion personnelle ^^ )

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 670
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Third Stone from the Sun

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Judas Bricot » mer. 16 mai 2018 12:59

Un petit contrepied ....
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Niarky
Messages : 350
Enregistré le : mer. 30 mars 2016 15:27
Présentation : +1
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Niarky » mer. 16 mai 2018 14:10

Hors-sujet
Judas Bricot a écrit :
mer. 16 mai 2018 12:59
Un petit contrepied ....
AH AH AH AH Je vais faire la reloue mais c'est le genre de pub qui me fait tiquer parce que ça se veut à contrepied et pourtant...

Déjà la couleur associée et les cœurs : c'est rose parce que bon faut pas l'oublier on reste une femme alors les gens de la com vont mettre du rose (c'est bien connu rose pour les filles) et puis des cœurs parce que bon on est trop belle, trop douce, trop gentille, trop mielleuse.

Le slogan : Pour la MEILLEURE des mamans : je pense que j'ai pas besoin de développer ce point.

La phrase d'accroche : parce que les mamans AUSSI ont le droit à un moment de détente : en picolant donc en solo chez toi.. Coucou l'apologie de l'alcoolisme :cheers:

Je tire le trait exprès, mais ce genre de pub cache tellement de messages qu'il faudrait juste arrêter ou arrêter la pub tout court :huhu:

Il aurait été non sexiste de juste vendre une machine à bière.
-"Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq."

Répondre