Chronique du sexisme ordinaire

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Avatar du membre
Proxima
Messages : 423
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » mar. 28 mai 2019 16:33

Dans 2001 l'Odysée de l'espace, la super box du vaisseau s'appelle Hal et il a une voix masculine.
Mais dans ce cas il représente l'intelligence ultime, et non le divertissement et la servitude. Un hasard ?

Edit: ça date de 1968 quand même, un peu obsolète comme référence.

Avatar du membre
Swinn
Messages : 849
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Swinn » mar. 28 mai 2019 17:46

Non ça n’a rien à voir, le nom de HAL a été choisi parce que quand on recule chaque lettre d’un cran cela fait IBM ce qui était une forme d’hommage.
Peut-être ne faut il pas voir le mal partout ;)
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Proxima
Messages : 423
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » mar. 28 mai 2019 18:01

Malheuresement, ce mythe a toujours été démenti par ses auteurs. Cette correspondance est fortuite. Après c'est sûr qu'à l'époque, on en était encore à faire des pub d'électoménager généreusement offert par un mari en costume, à son épouse dévouée-fée du logis. Une voix féminine aurait-elle fait bonne impression dans l'imaginaire de l'exploration spaciale ?

Avatar du membre
Swinn
Messages : 849
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Swinn » mar. 28 mai 2019 18:54

Ben voila ! Une croyance ancrée depuis presque 40 ans qui vole en éclat !
Merci Proxima.
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Chuchumuchu
Messages : 51
Enregistré le : mer. 9 janv. 2019 22:39
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9816
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 25

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Chuchumuchu » mar. 28 mai 2019 19:28

@Proxima Y a pas à sourciller :huhu: Si les femmes n'étaient pas acceptées pendant longtemps dans les navires, j'ai du mal à croire qu'on leur aurait gardé une place à bord d'un bâtiment spatial. Ça me rappelle le très bon film "Les figures de l'ombre" (bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=YhOI3idTasA ).
Je ne prétends ni à l’exhaustivité, ni à une parfaite objectivité, deux qualités qui dans mon métier relèvent de l’illusion et du vœu pieux. — (Michel de Pracontal, L’imposture scientifique en dix leçons, Seuil, 2005, page 17)

Avatar du membre
Holi
Messages : 455
Enregistré le : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 56

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Holi » mar. 28 mai 2019 21:26

Hors-sujet
vous vous souvenez il y avait Cosmos 1999 ça date des années 1970... :clin:
La vie n’est facile pour aucun de nous. Mais quoi, il faut avoir de la persévérance, et surtout de la confiance en soi. Il faut croire que l’on est doué pour quelque chose, et que, cette chose, il faut l'atteindre coûte que coûte.
Marie Curie

Avatar du membre
Proxima
Messages : 423
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » mar. 28 mai 2019 22:19

lady space a écrit :
mar. 28 mai 2019 11:27
Et je trouve assez malsain d'habituer les gens à donner des ordres à un objet assimilé à un personnage féminin.

Quelqu'un sait s'il y a des pétitions qui circulent à ce sujet ?
Il y a des chances... Il y en a qui ont réussi à ce qu'on arrête de nommer les cyclones avec exclusivement des prénoms féminins.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12593
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mar. 28 mai 2019 22:24

Il me semble aussi que hystérique est devenu histrionique un peu pour des raisons de ce genre? Ou bien ça n'a rien à voir peut-être, mais il me semblait que c'était pour s'éloigner de la racine "utérus"
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Proxima
Messages : 423
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » mar. 28 mai 2019 22:32

Je découvre un mot ! :o

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3839
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par madeleine » mer. 29 mai 2019 05:51

Pour amazon, la polémique autour du genre de son "esclave numérique " est tout bénef. Il y a des choses intéressantes à lire à ce sujet mais au final ça leur fait de la publicité. ..
Personnifier une machine, ça ouvre la boîte de Pandore.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12593
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mer. 29 mai 2019 07:49

C'est ça... C'est gênant que ce soit toujours des voix de femmes, mais c'est surtout inquiétant qu'on personnifie des machines à notre service qui ressemblent du coup drôlement à des "esclaves" à qui on peut tout demander sans le moindre respect ....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Louise
Messages : 1182
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 41
Contact :

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Louise » mer. 29 mai 2019 09:32

Sur le mur FB d'une copine ce matin... kof kof (c'est même plus "ordinaire", c'est "hyperassumé" :D )

Image

Avatar du membre
Pataboul
Patamobile
Messages : 903
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Pataboul » mer. 29 mai 2019 10:18

:lol: Le linge c'est pour les "mamans" par contre le gros camion c'est un "MAN"! Quel soin du détail...

Avatar du membre
Proxima
Messages : 423
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » mer. 29 mai 2019 10:22

Notez le "bonne journée mon lapin ! " sur la porte arrière.
C'est à se demander à qui s'adresse le service, des crêches privées ?

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12593
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mer. 29 mai 2019 11:15

J'avoue ça m'a fait rire et je sais pas si c'est tellement valorisant pour les mecs par contre :lol: Le plus drôle serait que tous les employés soient des mecs :D En terme de stratégie publicitaire, c'est bien mine de rien, parce que ça se remarque.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
lady space
Messages : 2106
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par lady space » mer. 29 mai 2019 14:40

Du linge frais c'est comme les légumes frais, ça vient d'être cueilli ? Y a un truc qui m'échappe dans le concept du linge frais, on dirait... :grattelatete:
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
Swinn
Messages : 849
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Swinn » mer. 29 mai 2019 22:17

L’expression linge frais vient sans doute du 18 eme siècle à la cour de France oú les gens se lavaient peu mais changeaient plusieurs fois par jour de chemises ou maillot pour éviter que cela ne sente trop fort.
Du linge frais était alors du linge propre, pas encore réchauffé par la chaleur corporelle.
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 512
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Fish » jeu. 30 mai 2019 08:21

Dans 2001 l'Odysée de l'espace, la super box du vaisseau s'appelle Hal et il a une voix masculine.
Mais dans ce cas il représente l'intelligence ultime, et non le divertissement et la servitude. Un hasard ?
C'est une intelligence ultime, mais c'est aussi un gros psychopathe qui tente de tuer tout le monde à bord. HAL, c'est le méchant dans 2001.
S'il avait eu une voix de femme, n'aurait-on pas affirmé le film sexiste parce qu'il répandrait l'image de la femme perfide ?

Avatar du membre
Proxima
Messages : 423
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » jeu. 30 mai 2019 12:37

Fish a écrit :
jeu. 30 mai 2019 08:21
Dans 2001 l'Odysée de l'espace, la super box du vaisseau s'appelle Hal et il a une voix masculine.
Mais dans ce cas il représente l'intelligence ultime, et non le divertissement et la servitude. Un hasard ?
C'est une intelligence ultime, mais c'est aussi un gros psychopathe qui tente de tuer tout le monde à bord. HAL, c'est le méchant dans 2001.
S'il avait eu une voix de femme, n'aurait-on pas affirmé le film sexiste parce qu'il répandrait l'image de la femme perfide ?
Trés juste. Je pensais à ça en écrivant ce message. Dans le second volet on apprends quand même qu'il n'est pas totalement fou, et qu'il a agit par interprétation des ordres de mission qu'il a reçu. Son double resté sur terre "SAL" a une voix de femme.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12593
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » jeu. 30 mai 2019 14:07

Ah comment vous spoilez le truc :lol: bon il doit y avoir que moi qui ne l'ai pas vu :D :D
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 512
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Fish » jeu. 30 mai 2019 14:20

On peut parler de la fin de 6ème sens ?

Avatar du membre
Pataboul
Patamobile
Messages : 903
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Pataboul » sam. 1 juin 2019 12:52

Il y a un aspect du "sexisme ordinaire" qui, il me semble, n'a pas été encore évoqué ici: le biais dans les études qui utilisent en grande majorité des individus, animaux ou humains, de sexe masculin. Le sujet est assez fréquemment évoqué dans les médias.

Voilà pour les recherches médicales:
https://www.france24.com/fr/20170628-et ... eme-femmes
Problème : lors des expérimentations et autres tests médicamentaux, les souris mâles sont plus exploitées que les souris femelles, comme l'expliquait déjà Popular Science en avril 2017. En 2011, une autre étude avait conclu que dans les expériences scientifiques, les animaux testés avait 5 fois plus de chance d'être des mâles que des femelles. Idem en 2014, après que 2 347 articles scientifiques liés à des études ont été passé en revue : lors de 80 % d'entre elles, les chercheurs n'avait fait appel qu'à des mâles. Une telle pratique laisse ainsi planer de nombreuses inconnues quant aux effets des produits testés sur des spécimens femelles.
Et pour l’établissement des standards:
http://www.slate.fr/story/177606/climat ... ces-femmes
dans la complexe équation de Fanger qui détermine le confort thermique optimal, une variable n'est pas neutre: on considère que l'individu étudié a le métabolisme d'un homme de 40 ans et qu'il porte un costume. Boris Kingma et Wouter van Marken Lichtenbelt, les deux chercheurs qui ont fait cette découverte, concluent à l'existence de «biais discriminant entre les genres dans le confort thermique». Autrement dit, nous subissons les critères de température d'un businessman américain de 1967 (année du modèle de Fanger).
Ce ne sont que deux exemples pour illustrer un phénomène massif, où le sexisme n'est pas le seul biais: dans les modèles humains, l'homme blanc, ou "caucasien" si vous préférez, est largement surreprésenté.

Chuchumuchu
Messages : 51
Enregistré le : mer. 9 janv. 2019 22:39
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9816
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 25

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Chuchumuchu » sam. 1 juin 2019 16:44

@Pataboul L'INSERM avait fait une petite série de vidéos très chouettes sur les biais de genre dans la médecine : par exemple, un homme et une femme en proie à la dépression n'auront pas les mêmes réactions. La femme aura plus tendance à exprimer son mal être et à pleurer, l'homme sera plus irritable et aura des comportements à risque. Du coup l'entourage remarque moins ou n'identifie pas la dépression chez l'homme, comme elle est plus facilement perçue comme "féminine" et est connue à travers les réactions féminines. Même biais par rapport aux maladies cardiovasculaires : elles sont plutôt considérées comme touchant un public masculin, donc les femmes qui en souffre sont moins aisément repérées.

La playlist des vidéos en question : https://www.youtube.com/watch?v=jsnmf36 ... kZQEBDYwR8
Je ne prétends ni à l’exhaustivité, ni à une parfaite objectivité, deux qualités qui dans mon métier relèvent de l’illusion et du vœu pieux. — (Michel de Pracontal, L’imposture scientifique en dix leçons, Seuil, 2005, page 17)

Avatar du membre
Proxima
Messages : 423
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » dim. 2 juin 2019 13:27

A ce sujet, j'ai appris récemment que les symptômes précurseurs d'un infarctus sont différents chez l'homme et la femme. Je n'avais toujours entendu parler que des symptômes connus chez l'homme, en pensant qu'ils étaient les mêmes pour tout le monde.

Chuchumuchu
Messages : 51
Enregistré le : mer. 9 janv. 2019 22:39
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9816
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 25

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Chuchumuchu » dim. 9 juin 2019 10:34

A l'occasion de la coupe du monde de football féminin, le collectif Huma, qui regroupe des photographes et journalistes belges est parti à la rencontre des footballeuses aux quatre coins du monde. J'ai regardé une partie de leur série de photos (appelée "What the foot ?!") et c'est franchement rafraîchissant, ça parle d'espoir et d'émancipation. N'étant pas une grande fan du football, je n'avais pas imaginé qu'il puisse à ce point changer des vies.
WHAT THE FOOT?! Work in progress
Elles sont des millions à jouer au foot à travers le monde. Pourtant, de Bruxelles à Téhéran, de Buenos Aires à Amman, en passant par Paris et Abidjan, les femmes sont peu visibles au sein du sport le plus populaire de la planète.

Il y a ceux qui pensent que le foot, ce n’est pas un sport de fille. Qu’une voix de femme, ça grimpe trop dans les aigus pour pouvoir commenter un match. Qu’une dame n’a rien à faire dans les gradins d’un stade. Mais il n’y a pas qu’eux. Et, surtout, il y a “elles” – les joueuses, les coachs, les supportrices, les arbitres, les journalistes -, celles qui ont la passion du jeu et qui donnent au football sa dimension pleinement planétaire et populaire. La Fifa l’a bien compris : sa “stratégie pour le football féminin” vise à atteindre 60 millions de joueuses licenciées d’ici à 2026 et à faire monter les femmes dans les organes de décision. Parce que le football demeure un lieu de différences et d’inégalités entre les sexes, mais que les clubs féminins sont aussi des lieux privilégiés d’autonomisation et le ballon rond un objet de dépassement de soi. Le coup d’envoi de la Coupe du monde de football, organisée en France du 7 juin au 7 juillet, nous donne l’occasion d’explorer le rapport des femmes au foot comme vecteur d’empowerment, de développement personnel et d’égalité, à travers une série de reportages dans le monde, à la rencontre de celles qui prennent la société à contre-pied, dribblent les préjugés et mettent les conventions hors-jeu. Texte: Sabine Verhest Projet réalisé par: Laure Derenne, Valentine Van Vyve, Sabine Verhest, Aurélie Moreau, Johanna de Tessieres, Frédéric Pauwels, Olivier Papegnies, Virginie Nguyen Hoang.
- La galerie photo du projet What the foot ?! : https://www.collectifhuma.com/albums/ca ... -the-foot/
- Le projet présenté dans Axelle Magazine (magazine féministe belge propulsé par l'association Vie Féminine) https://www.axellemag.be/portfolio-femmes-de-foot/ Je met aussi ce lien car il comporte l'un des articles explicatifs qui accompagnent les photographies (même si malheureusement la suite de l'article est réservée aux abonné.es, mais comme ça vous avez au moins une description de photo).
Je ne prétends ni à l’exhaustivité, ni à une parfaite objectivité, deux qualités qui dans mon métier relèvent de l’illusion et du vœu pieux. — (Michel de Pracontal, L’imposture scientifique en dix leçons, Seuil, 2005, page 17)

Répondre