Chronique du sexisme ordinaire

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Chuchumuchu
Messages : 51
Enregistré le : mer. 9 janv. 2019 22:39
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9816
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 25

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Chuchumuchu » sam. 13 avr. 2019 17:01

Je pense que j'ai les chiffres belges quelque part, mais je ne les ai pas sous la main là maintenant. Effectivement, les femmes sont surreprésentées dans les métiers du care (médical / ménage / garde d'enfants), ainsi que les étrangères : même si elles avaient un haut diplôme dans leur pays d'origine, on les cantonnera au ménage. Elles sont aussi particulièrement touchées par le chômage. Et puis oui, pour un métier aussi féminisé, précaire et peu valorisé socialement, ça aurait été sympa de marquer "employéEs" histoire de pas se voiler la face. J'ai bien ta lecture du "Mr Propre" Fu, j'imagine qu'effectivement ils avaient peur de traumatiser s'ils mettaient un mec lambda dans la pub.
Je ne prétends ni à l’exhaustivité, ni à une parfaite objectivité, deux qualités qui dans mon métier relèvent de l’illusion et du vœu pieux. — (Michel de Pracontal, L’imposture scientifique en dix leçons, Seuil, 2005, page 17)

Avatar du membre
W4x
Le modo le plus gentil
Messages : 3712
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37
Contact :

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par W4x » sam. 13 avr. 2019 17:26

Fu a écrit :
ven. 12 avr. 2019 10:33
Je ne jette pas la pierre aux personnes ayant conçu cette publicité (ou alors juste pour le principe, parce que je n’aime pas la pub), le sujet est houleux, j’imagine juste la somme d’écueils rencontrés pour réaliser cette affiche à la con, et ça occupe mes voyages. :)
Je ne suis pas du milieu (ni à une connerie près) mais il me semble que l'objectif de la pub étant l'efficacité, tant dans le message que dans le temps de cerveau plus ou moins conscient consacré à celui-ci, le chemin le plus court basé sur des clichés et une certaine réalité de la chose (surtout en région parisienne par rapport à l'ethnie) a été privilégié. Le risque de l'innovation en présentant une image paritaire à la fois en termes de genre et d'ethnie n'a pas été pris.
A ce sujet en entendant certains spots radiophoniques (heureusement plus de télé depuis bien longtemps), me revient cette citation des Inconnus dans leur sketch des publicitaires : "il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont." Certes c'est caricatural mais bien souvent je la trouve fort piquante.
Mathematics is a game played according to certain simple rules with meaningless marks on paper. D.Hilbert

Avatar du membre
Proxima
Messages : 414
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » lun. 13 mai 2019 18:20

Aujourd'hui, j'ai demandé un devis pour une estimation à un cabinet d'expert.
C'est une femme qui m'a répondu. Sa signature m'a un peu choqué :
Carole Xxxxxxx
Expert
Lire "Expert" au masculin m'a franchement fait bizarre, comme à chaque fois que je vois un nom masculin pour définir le poste d'une femme.
Petit tour sur la toile pour vérifier les usages, et découverte d'une jolie petite nouvelle :
Lors de sa séance du 28 Février 2019, l'académie française s'est (enfin) prononcée en faveur de la féminisation des noms de métiers et de fonctions.
Le rapport est accessible à cette adresse

Je n'ai pas manqué de répondre à Carole Xxxx qu'orthographier sa fonction au féminin ne la dépourvoirait pas de son expertise :lol:

PS : à noter quand même que l'académie français n'arrive pas à respecter les règles d'accord dans le nommage de ses documents téléchargeables. Je suis une quiche en orthographe, mais là, vraiment, c'est l'éclat un peu vaniteux d'une institution qui se ternit ( "rapport_feminisation_noms_de_metier_et_de_fonction.pdf" :1cache: )

Avatar du membre
Swinn
Messages : 843
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Swinn » lun. 13 mai 2019 20:18

Si elle décide d' écrire Expert plutôt que Experte, il me semble que c'est plutôt elle que cela regarde n'est ce pas ?
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2578
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 36

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Napirisha » lun. 13 mai 2019 20:35

Je pense que je vivrais assez mal aussi qu'un.e inconnu.e vienne me faire la leçon sur la manière dont je me définis dans le cadre professionnel (c'est ainsi que je percevrais ce genre d'intervention). Même si à titre personnel je suis favorable à la féminisation des noms de métiers, il peut y avoir plein de facteurs (factrices ?) qui entrent en compte. J'en discuterais à la pause avec une collègue proche, pas forcément autrement...
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar du membre
Proxima
Messages : 414
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » lun. 13 mai 2019 21:40

Hum, je comprends les réactions, et évidement ça la regarde, et il ne s'agit pas d'une leçon.
J'ai en tête plusieurs discutions avec des collègues femmes qui hésitaient à se définir avec des noms de fonction au féminin. Leur argument était que le masculin donnait d'avantage une impression de sérieux. On est donc en plein dans le cliché misogyne de la moindre compétence des femmes, et surtout, de l'appropriation de ce cliché par celles-ci.
Mon message était peut être maladroit, le but était de donner une vision inverse de ce préjugé homniprésent (à mon sens). Dans les métiers de prestations intellectuelles, la présentation est extrèmement importante. La preuve : sa signature m'a interpellé, et je ne crois pas être illégitime dans ce ressenti, mais certes, bien que partant d'une bonne intention, c'est probablement raté et fondé sur une généralisation. Bref...

Youpla
Messages : 218
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : boum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Youpla » lun. 13 mai 2019 23:21

Ça rejoint le fil de discussion sur l'écriture inclusive. Je n'avais pas osé y participer, n'ayant pas grand chose d'intelligent à apporter...
Je n'arrive pas à m'y mettre. Mon seul argument est que j'ai dans l'oreille une écriture (oui l'oreille), c'est-à-dire que même si je dis professeure, j'entends le "e" qui m'écorche les oreilles, et que je trouve "moche" à l'écrit, juste par habitude !
Rien à voir avec une habitude de soumission :huhu: , juste une habitude de français.
Mais je n'ai pas de problème de vision des compétences qui seraient moindres pour les femmes au sein de mon collège (en tous cas, je ne le ressens pas) alors je ne me suis jamais posée la question en ces termes.
Sinon, ton
Proxima a écrit :
lun. 13 mai 2019 21:40
Mon message était peut être maladroit, le but était de donner une vision inverse de ce préjugé homniprésent
est plutôt drôle dans le contexte ! (je ne sais pas si c'était fait exprès) :huhu:

Avatar du membre
Proxima
Messages : 414
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » mar. 14 mai 2019 08:34

Plutôt une forme de lapsus

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Grabote » mar. 14 mai 2019 10:14

Proxima a écrit :
lun. 13 mai 2019 18:20

Je n'ai pas manqué de répondre à Carole Xxxx qu'orthographier sa fonction au féminin ne la dépourvoirait pas de son expertise :lol:
Je pense que là, tu t'avances un peu trop, les études abondent pour prouver le contraire ...
Ce que tu appelles un cliché a été largement prouvé par les sciences humaines et expérimenté par de nombreuses femmes.
Ta démarche part surement d'un bon sentiment, mais moi aussi je l'ai ressentie comme oppressive.
Après, tout dépend de la façon dont tu as tourné ta réponse,
si tu lui as dit que personnellement tu apprécierais de lire "experte" ce n'est pas la même chose que si tu lui as conseillé de changer sa façon de se présenter.

Pour ma part je ne suis pas prête à utiliser le mot "peintresse" qui est pourtant , je l'ai appris récemment,le plus juste dans la langue française pour définir mon activité. Je n'apprécierai pas du tout que quelqu'un qui ne subit pas les mêmes injustices que moi m'envoie une injonction à l'utiliser.
Il y a d'autres façons d'agir en faveur de l'égalité de traitement entre les femmes et les hommes ...
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Proxima
Messages : 414
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » mar. 14 mai 2019 11:58

Grabote a écrit :
mar. 14 mai 2019 10:14
Je pense que là, tu t'avances un peu trop, les études abondent pour prouver le contraire ...
Ce que tu appelles un cliché a été largement prouvé par les sciences humaines et expérimenté par de nombreuses femmes.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Les études abondent pour prouver que les femmes sont effectivement moins compétentes ?

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Grabote » mar. 14 mai 2019 12:00

:D
quand leur genre est signifié elles sont jugées plus durement :whew:
edit; j'en vois qui vont me demander des ref, pas du tout le temps maintenant, mais je le ferais, à l'occase ...
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Proxima
Messages : 414
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Proxima » mar. 14 mai 2019 12:18

non mais, Grabote, je ne vais pas te demander des sources. Tu dis exactement la même chose que moi, sauf que je vais plus loin en précisant que c'est un préjugé.
Un préjugé est une erreur lorsqu'il est infirmé, et les erreurs se corrigent. C'est le combat de nombre de victimes courageuses qui font le choix de faire bouger les lignes face à l'inertie complaisante du plus grand nombre.
Je vais m'arrêter là car je comprends que la forme masque le fond.

Avatar du membre
Le Renard
Messages : 1778
Enregistré le : sam. 10 mars 2012 22:49
Présentation : http://kibu.fr/presentatronche/
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Le Renard » mar. 14 mai 2019 14:18

J'adorais tellement qu'un client m'explique comment je dois signer mes mails.

Avatar du membre
lady space
Messages : 2103
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par lady space » mar. 14 mai 2019 14:30

Je ne me permettrais jamais de dicter à une personne le choix du texte de sa signature.

Par contre, dans ce cas précis, si déclenchement de préjugés il y a, il intervient dès la lecture de "Carole xxx" à mon avis. C'est là qu'on apprend qu'on a affaire à une femme. Il me semble que le fait de rajouter ou non un e à expert ne change plus rien au préjugé en termes de compétences. Par contre, cela peut être perçu comme une indication du "degré de féminisme" de la personne. Et du coup, ça risque de déclencher une autre série de représentations stéréotypées... On n'est pas sortis de l'auberge...

@Renard : il y a peu de chances que quelqu'un te suggère d'utiliser la variante féminine de ton métier, mais tu pourrais faire le test en sens inverse et on pourra lancer des paris et miser sur le laps de temps qui s'écoule jusqu'à ce que la première personne te fasse une remarque du genre "mais vous n'êtes donc pas une femme ?! Pourquoi donc ce e ?" :rofl:
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12591
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Birthday
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mar. 14 mai 2019 14:37

J'écris chef dans ma signature au boulot et j'imagine même pas comment je réagirais si quelqu'un me disait comment signer et pourquoi cheffe c'est mieux... Je mets pas chef parce que j'ai peur qu'on me pense moins compétente mais parce que je trouve que cheffe c'est moche et une chef c'est bien aussi. D'ailleurs c'est comme ça qu'ils m'appellent ici et tout le monde est content. Et surtout je m'en fous, je ne vois pas bien quelle différence ça peut faire... Les considérations sexistes n'ont pas besoin d'orthographe....
Si en plus c'est un mec qui fait ça à une femme pour des considérations féministes, ça en devient risible, quand bien même les intentions sont très bonnes au départ :lol: :D :D
C'est pas juste une question du fond sur la forme mais bel et bien de ce qui fait qu'on peut se penser en droit d'avoir une meilleure vision et/ou réflexion que la personne concernée, quelle que soit son sexe.
Mais dans cette configuration, c'est tellement facile de mettre ça sur le dos d'un paternalisme protecteur blablabla, que ce soit vrai ou pas!
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1086
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Dark Vadrouille » mar. 14 mai 2019 15:04

Mais en quoi cheffe est plus moche que chef ?
Pour député, députée, je trouve même que l'accord selon le genre est joli. Mais est-ce pour autant juste de faire un distingo de genre ?

Peut-on et doit-on tout neutraliser ?

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12591
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Birthday
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mar. 14 mai 2019 15:15

Ben en rien, juste que je trouve la sonorité moche, les goûts et les couleurs hein... J'irais pas dire à quelqu'un qui choisit cheffe ou qui met du rose que c'est moche, chacun son truc. Mais moi j'aime pas et j'ai la chance qu'on ne m'impose pas ce mot donc voilà je fais simple. Je ne me sens pas du tout neutralisée par l'emploi du terme chef et je ne vois pas en quoi il faudrait nécessairement sexualiser les fonctions et les professions en fait....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1086
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Dark Vadrouille » mar. 14 mai 2019 15:25

La sonorité ? Les phonèmes sont différents entre cheffe et chef ?
Oui je t'accorde que les goûts et les couleurs nous sont bien propres.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12591
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Birthday
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mar. 14 mai 2019 15:28

Ben oui je vis dans le sud de la France :lol:
Ça fait cheffeuh. :D
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1086
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Dark Vadrouille » mar. 14 mai 2019 15:49

Ah oui dis comme ça ! :rofl:

À Paris, on a moins le temps ça ferait chef' et chef ?

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12591
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Birthday
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mar. 14 mai 2019 16:06

Sérieux moi je trouve ça très bien que la fonction professionnelle soit décorrelée du genre.... On ne part pas de zéro donc on fait avec l'existant et l'énorme place donnée au genre dans la langue française mais sincèrement, je vois pas ce que ça fout là en fait. Ça semblerait absurde de changer le mot selon qu'on a la peau noire, qu'on est grand ou qu'on est handicapé. Pourtant ça fait partie des identités au même titre que le sexe/genre, que chacun décline à sa sauce d'ailleurs...
Je n'ai jamais trop réfléchi à la question mais je me demande bien ce qui a pu amener à une telle importance du genre dans le langage....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Youpla
Messages : 218
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : boum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Youpla » mar. 14 mai 2019 16:12

Sans compter que pour l'exemple de tout à l'heure, le mot expert me renvoie au métier alors que le mot experte me renvoie à l'adjectif, habile à faire quelque chose... souvent pas très catholique ! :honte: :huhu:

Edit : mais j'ai sans doute l'esprit un peu mal tourné...

Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1086
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Dark Vadrouille » mar. 14 mai 2019 16:21

On se rapproche de l'identité non ?
Quels critères utiliser pour se définir ?

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Grabote » mar. 14 mai 2019 16:24

TourneLune a écrit :
mar. 14 mai 2019 16:06
Je n'ai jamais trop réfléchi à la question mais je me demande bien ce qui a pu amener à une telle importance du genre dans le langage....
:o à la 25ème page ... :pale:
Youpla a écrit :
mar. 14 mai 2019 16:12
le mot expert me renvoie au métier alors que le mot experte me renvoie à l'adjectif, habile à faire quelque chose... souvent pas très catholique !
et ouala, youplaboum, retour à la case départ ... :blonde3:
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Youpla
Messages : 218
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : boum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Youpla » mar. 14 mai 2019 16:52

@Grabote Oui je sais bien... Mais c'est un fait que c'est dans ce contexte que je l'ai le plus souvent entendu...

Répondre