La mort et vous

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Maluna
Messages : 505
Inscription : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/commencons-par-commencement-t336.html]par ici[/url]
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 46

La mort et vous

Message par Maluna »

Bon je sais c'est loin d'etre gai mais ca fait un moment que je pensais a lancer ce topic pour savoir quel etait votre rapport a la mort (en general, la votre, celle des autres)
De mon cote je crois que j'ai un probleme avec ca... Ma propre mort ne me fait pas specialement peur, c'est plus celle des autres, celle de mes proches qui m'angoisse, a laquelle j'ai vraiment tres peur de me confronter... J'ai la chance de ne pas avoir perdu qq de tres proche encore (parent, ami) mais je sais bien qu'un jour ca va me tomber dessus. Pour l'instant, j'evite tout ce qui est en rapport avec la mort tout simplement parce que je sais pas gerer. Je dissimule ca sous un masque d'indifference, de froideur, d'insensibilite, et surtout j'evite ne serait-ce meme d'y penser, c'est tout ce que j'ai trouve pour me proteger parce que sinon c'est trop dur...
Voila pour commencer, je develloperai peut-etre au fil de la discussion et de vos intervention.
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5645
Inscription : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/post24.html#p24]La première prez de l’histoire du forum[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 40

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Fabs le vaurien »

merci pour ce sujet sensible....je prendrai un temps de répondre.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
Messages : 1968
Inscription : jeu. 30 juin 2011 18:05
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/toc-toc-toc-t568.html]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Coccinelle »

j'ai un rapport à la mort qui choque souvent les autres.....elle ne me fait pas plus peur que cela (sauf celle de mes enfants et de ma famille) mais le concept et ce qui tourne autours pas plus que ça......

la mort quand elle est prématurée, pas juste m'effraie m'horipile même, mais une mort attendu c'est juste la fin du déroulement de la vie.....

justement en ce moment, ma grand mère est mourante, un cancer du sein!!!! elle a 82 ans......j'ai l'air de m'en foutre mais il n'en est rien, c'est juste que ça fait depuis plus d'un an que je sais que ça va arriver bientôt. Quand ma famille et ma grand-mère elle même s'excrimait à éviter le sujet, de voir que le rapport d'histologie était si pessimiste, personne n'a voulu m'entendre, personne n'était près à m'entendre, j'ai comme toujours voulu trop dire.....
aujourd'hui tout le monde parait desespéré par sa future mort, moi je suis triste, pas surprise, en fait ce qui me fait peur c'est pas que je ne la revois plus, je vais paraitre froide et insensible, mais c'est dans l'ordre des choses, elle ne vas pas me manquer mais elle me manque déjà.....

depuis un an maintenant la vie la quitte petit à petit, elle est toujours vivante mais elle n'est plus Ma grand mère, à chaque fois qu eje vais la voir, ce qui m'attriste le plus c'est la mort proche c'est le manque de vie qui est en elle......

sinon la mort au sens abstrait ne m'a jamais fait peur, la perte de quelqu'un qu'on aime et qui est injuste me remplie de colère, le manque de la personne aimée me fent le coeur, la vie qui s'en va, ou la maladie qui précède la mort sont des choses de très difficiles à vivre mais pour moi quasiment normale...et pourtant le fait de mourir de ne plus être, d'avoir été sans plus jamais pouvoir devenir, c'est quelque chose dont je m'acclimate très bien....

c'est pas la mort qui me rend triste mais la douleur avant pour celui qui y est, la douleur de ceux qui perde quelqu'un....et malheureusement l'un de va pas sans l'autre,

ça m'enerve j'arrive pas écrire ce que je ressens vraiment par rapport à ça.......

Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4683
Inscription : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/etre-pas-etre-surdoue-t427.html]là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 43

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Cyrano »

L'inéluctabilité de la mort me frappe souvent comme une brique lancée du quatrième. Je suis parachuté instantanément dans les affres sordides d'un destin tracé d'avance. Je n'ai pas de prise. Et ça, c'est un problème.

Je vis, espère, disserte sur le monde comme si Je devais toujours en faire partie. Ce monde sera là...sans moi. Comment l'appréhender en ne l'imaginant plus comme une danse incertaine autour de Ma vie ? Comme une composante à part entière de ce que Je suis ? Est-ce que l'arbre qui choit seul, anonymement, au milieu de la forêt centenaire émet le moindre son quand aucune oreille n'est là pour l'entendre ? Comme je me les pose ces questions. Elles me taraudent, se jettent sur moi sans prévenir, se posent à l'orée de ma conscience et soudain plongent, comme pour me rappeler que je suis, effectivement, et sans doute possible, mortel.

Les philosophes ont bien tenté de nous expliquer que la mort n'était rien pour nous. Que nous pourrions avoir peur de la souffrance...mais pourquoi avoir peur d'un état qui nous est totalement étranger ?

Se projeter dans la mort, c'est se projeter dans le néant, dans la non-existence. C'est un état qui est le même que celui d'avant notre naissance. Je ne conçois pas cet état. J'ai une impression de vertige quand je pense au néant, à l'infini, à toutes ces notions que le cerveau humain ne peut appréhender.

Je ne le conçois pas et...oui, il me fait peur.

Quant à la mort de mes proches, je la projette, de temps en temps. Mais je ne suis pas prêt à l'appréhender.
Cette mort là, celle qui vous laisse sur le bord, ne me fais pas peur...elle me terrorise.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar de l’utilisateur
Aspasie
Sale Gosse
Messages : 1799
Inscription : lun. 13 juin 2011 21:27
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/cheveu-sur-soupe-t496.html]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Aspasie »

Topic fort intéressant.

J'ai moi aussi ce rapport étrange à la mort, qu'il est difficile d'exprimer, parce qu'impossible à concevoir pour/par les autres.

La mort, surtout la mienne, ne m'effraie pas plus que ça. Au contraire, elle m'attire. Elle m'intrigue. Je la trouve fascinante.
Petite, j'aimais me balader dans les cimetières.
-Edit-
En grandissant ce côté glauque m'est passé. Mais je me pose les mêmes questions. Et si je parle à telle personne, m'entend elle ? Répond-elle ?

La mort de mes proches m'angoisse beaucoup en revanche. Bien que ce soit plus la souffrance inhérente qui m'effraie, car je sais combien elle sera grande et lourde à porter. Je me fais maints scénarios où je perds les êtres qui me sont le plus chers. Je sais parfaitement quel sera mon état quand le moment fatidique viendra. Et ma grande lucidité veut que je sache pertinemment qu'il viendra. Inéluctablement.

En fait, la mort, que ce soit la mienne ou celle des autres ne me bouleverse pas en tant que telle. Je trouve même rassurant de savoir que tout à une fin. Quel ne serait pas notre ennui (surtout nous, qui nous ennuyons de base) si la vie devait durer indéfiniment ? Ma mort, je l'envisage plus comme un aboutissement, un soulagement. Une dernière respiration, la meilleure de toute sa vie. D'autant que pour avoir "testé" l'état comatique, je peux témoigner d'une grande sensation d'apaisement lorsque l'âme semble se désolidariser du corps. Et tout cela me rassérène. J'envisage la fin bien plus sereinement que l'avenir d'ailleurs.

Il n'y a que la peur de souffrir, corrélée à celle de l'inconnu qui nous fasse craindre la mort.

Avatar de l’utilisateur
Saul
Messages : 592
Inscription : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Douance et mort

Message par Saul »

Comme Cyrano, la mort des proches je la projette de temps en temps, mais contrairement à beaucoup, elle ne m'effraie pas. Peut-etre que je m'y suis habitué à force de projection, allez savoir...ou parce que j'ai été confronté jeune au deuil et aussi à celle d'un parent.
La mort m'a toujours attiré comme une phobie où on a le désir de regarder la peur en face et m'a toujours effrayé sous forme de cauchemars etc. Ceci dit affronter ma propre mort me parait bien plus difficile en terme d'absence de conscience, d'être rendu au néant, d'avoir l'impression que vivre n'aura servi à rien étant donné qu'il ne m'en restera même plus un souvenir. Aucune religion, philosophie, expérience face au deuil n'est en mesure d'apaiser cette angoisse chez moi.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2905
Inscription : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-bonjour-t556.html]->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Joebar »

comme cyrano et saul... celle des proches m'angoisse pour l'avoir projetée aussi... (reves, imagination,...) mais ma mort m'effraie aussi... non pas pour moi (je ne dirai pas qu'elle me fait peur mais c'est etrange... ) mais pour mes proches justement parce qu'en ayant projeté la leur.. j'ai ressenti cette angoisse et je ne veux pas qu'ils la ressentent.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Enyshy
Messages : 39
Inscription : lun. 20 juin 2011 11:26
Test : WAIS
Localisation : Aux abords d'une singularité gravitationnelle

Re: Douance et mort

Message par Enyshy »

La mort ne me fait pas peur... ce serait plutôt le contraire. Un soulagement sans doute.

C'est la vie qui fait peur ! C'est la souffrance qui fait peur... C'est la peur qui fait peur... Ou la peur d'avoir peur ? ;)
Et quand on est mort alors on ne peut plus souffrir. Donc pourquoi avoir peur de la mort, l'absence de conscience, le néant, la non-existence ?

Pour ce qui est de la mort d'un proche, là encore ce n'est pas la mort qui me pose problème mais le manque, l'absence généré par cet état permanent. [jusqu'à preuve du contraire]

La mort est une libération en beaucoup de chose et surtout pour paraphraser Queen : who wants to live forever ?

Ne prenons pas le temps de craindre la mort car pendant que nous la craignons elle en profite pour s'approcher à grand pas. ;)

Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5645
Inscription : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/post24.html#p24]La première prez de l’histoire du forum[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 40

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Fabs le vaurien »

J' essaye de ne pas songer à celle des proches. Ce qui me bouleverse le plus, au delà des petits riens qui manque, est l'idée du rien. Sinon, comme cyrano, Saul et Joebar, je ne suis pas du tout effrayé par ma propre mort. D'ailleurs, j'y suis pas passé loin à deux reprises (4 ans et 23 ans)
Toutefois, peut être pourrions nous y voir une forme symbolique de peur de la mort, (du moins de son imminence), mais s'il y'a bien une chose qui m'angoisse au plus haut point, c'est bien "la perception/conscientisation du temps qui passe" . Du moins, prendre la mesure temporelle et constater qu'à mesure des années, il y'aura plus derrière que devant.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar de l’utilisateur
Saul
Messages : 592
Inscription : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Douance et mort

Message par Saul »

La mort est une libération en beaucoup de chose et surtout pour paraphraser Queen : who wants to live forever ?
heu...moi... :geek1:
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

Avatar de l’utilisateur
Hêraklès
Hêraklès
Hêraklès
Messages : 827
Inscription : mar. 1 févr. 2011 15:09
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Hêraklès »

UT RIDENTIBUS ARRIDENT, ITA FLENTIBUS ADFLENT
__________________________________________
[Une citation latine fait un érudit du benêt].

isabelle289
Messages : 13
Inscription : mer. 15 juin 2011 07:32
Test : WAIS
Âge : 44

Re: Douance et mort

Message par isabelle289 »

j'ai très longtemps eu peur de la mort, malgré l'éducation religieuse que j'ai eue et qui me parlait du paradis mais aussi de l'enfer, j'avais peur de mourir dans la douleur, peur de me retrouver seule si mes parents mourraient (enfant) etc...
puis une peur panique de perdre mes petites sœurs quand j'ai eu ma période suicidaire jusqu'à 20 ans
et puis j'ai perdu ma grand-mère que j'adorais il y a 8 ans, j'ai voulu continuer de faire vivre sa mémoire en restant en lien spirituellement (je ne crois plus aux conneries que les religions veulent nous faire gober!) et je me suis rendue compte que c'est de l'abandon que j'ai peur, oui je me suis fait 1 00 000 de fois les scénari catastrophe de la mort de mon chéri, telle ami, membre de ma famille etc...
et ce qui m'aide c'est d'avoir réalisé que ce n'étaient que des projections sur un avenir pas écrit, que je ne contrôlais pas et qui de toutes façons ne serait jamais aussi noir que toutes mes idées les + noires.
je pense a présent et j'en suis intimement convaincue, que chacun part à son heure, si je perds quelqu'un (mort ou départ de ma vie) ça me fera grandir si j'ai l'honnêteté de regarder ça en face, de le vivre, d'accepter mes émotions, la peur, la colère, la tristesse, la non acceptation de ce qui arrive vont m'aider à me renforcer dans d'autres domaines, me faire faire des choses qui ne seraient pas arrivées sinon, ou me faire prendre conscience de choses...
ma mort je n'en es plus peur et je ne pensais pas le dire un jour, je vis un jour à la fois, je change ce que je peux, je fais ma part dans tous les domaines de ma vie de manière à ne pas avoir ni de regrets ni de remords et je regarde les choses pour lesquelles j'ai de la gratitude.
j'ai besoin de ce qui me porte plutôt que de ce qui me plombe, j'ai tellement fonctionner autrement avant et ça ne m'a pas servi!
je vis des deuils en ce moment, pertes d'amis, qui sont sortis de ma vie, ceux de ma famille dont je n'avais pas fait le deuil parce que je n'acceptais pas, c'est beaucoup d'émotions, de colère, d'incompréhension , de larmes, de doutes, mais j'écris sur tout ça, je cherche ce qui m'emmerde au fond et quand j'ai + rien à en sortir, j'essaie de lâcher prise.
bon, je vous ai mis une bonne tartine encore!
prenez ce que vous voulez et laissez le reste!
en tout cas je souhaite à chacun et chacune de trouver la sérénité par rapport à cette question.
belle journée à vous!
Isabelle

Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4683
Inscription : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/etre-pas-etre-surdoue-t427.html]là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 43

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Cyrano »

J'ai traduit pour le site un témoignage d'une femme surdouée de 87 ans.

Elle est d'une grande sagesse et exprime très bien ce que c'est d'être face à la mort en étant surdouée.
Ce qui frappe et qui émeut à la fois, c'est qu'elle vit sa mort imminente avec une lucidité incroyable. "les yeux grands ouverts" comme elle le dit.

Les autres semblent vivre comme si de rien n'était, comme s'ils devaient vivre pour toujours. Elle constate ses pertes tous les jours, ses petites morts, la fin de ses rêves.

Elle pose une question qui me laisse songeur :

"quand on est jeune, on relativise nos questionnements par la vision de notre futur. Mais comment y répondre quand on sait qu'on n'a pas d'avenir ?"

Je pense qu'au-delà de chaque personnalité, de chaque vécu, la lucidité du surdoué lui confère un rapport particulier à la mort.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar de l’utilisateur
Hêraklès
Hêraklès
Hêraklès
Messages : 827
Inscription : mar. 1 févr. 2011 15:09
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par Hêraklès »

Je n'ai connu personne - surdoué ou non, benêt ou lucide - qui n'avait pas un rapport particulier à la mort. A chaque biologie consciente le soucis propre de sa mort - sa finitude. C'est ainsi. Il nous appartient proprement de ne savoir considérer l'abolition de la corporéité et de ce qui la contient que comme une chose absolument unique - et donc particulière. Ce que vous exprimez à propos de la mort, quel que soit le niveau de votre intelligence, je l'ai entendu dire maintes fois, de manière plus ou moins recherchée, trafficotée, endentellée, ou minimalisée, sobre ou expansive, ici, ou ailleurs, par des êtres intelligents ou fort peu. Aussi serions-nous amenés à penser que le rapport des surdoués à la mort est tout à fait ordinaire et commun, car il est l'universel.
UT RIDENTIBUS ARRIDENT, ITA FLENTIBUS ADFLENT
__________________________________________
[Une citation latine fait un érudit du benêt].

Avatar de l’utilisateur
Saul
Messages : 592
Inscription : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Douance et mort

Message par Saul »

Je ne sais pas héra si on peut dire que le surdoué n'a pas une relation à la mort particulière. Généralement il en prend conscience tôt, pose rapidement des questions et semble autant intéressé par les origines que par la "finitude". D'autre part, il est plus sujet aux angoisses existentielles. Que le rapport soit universel ne change rien à la problématique à mon sens.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Douance et mort

Message par Zeus »

Image

La faucheuse est démocratique.

Avatar de l’utilisateur
Maluna
Messages : 505
Inscription : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/commencons-par-commencement-t336.html]par ici[/url]
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Douance et mort

Message par Maluna »

Saul a écrit :Je ne sais pas héra si on peut dire que le surdoué n'a pas une relation à la mort particulière. Généralement il en prend conscience tôt, pose rapidement des questions et semble autant intéressé par les origines que par la "finitude". D'autre part, il est plus sujet aux angoisses existentielles. Que le rapport soit universel ne change rien à la problématique à mon sens.
C'est le genre de reponse que je voulais faire mais tu l'ecris bien mieux que je ne l'aurais fait :) Peut etre que les surdoues n'y pensent peut-etre pas tellement differemment mais juste plus que les autres (?) Je ne sais pas, d'ou ce topic :wink:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13343
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par TourneLune »

Enfant, c'est possible qu'on y pense plus et plus tôt.
Adulte.... je pense que tout le monde pense à ça et je suis plutôt de l'avis d'Hêraklès. Des gens qui ont peur de la mort, qui y pensent souvent, qu'elle paralyse ou qu'elle laisse indifférent, y en a plein, pas besoin d'être surdoué.
C'est un sujet qui touche tout le monde de la même façon, à vrai dire :D

Ca ne nous empêche pas d'en parler, mais à mon avis, c'est comme le mensonge, ça dépend plus de la personnalité de chacun que d'une histoire de douance...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar de l’utilisateur
Saul
Messages : 592
Inscription : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Douance et mort

Message par Saul »

La question n'est pas qu'il faut être surdoué pour y penser, mais la sensibilité à cette question, je pense, est forcément différente parce qu'elle concerne la question du sens de la vie.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13343
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par TourneLune »

C'est vrai, si on est pas surdoué, on se sent moins concerné par les questions de sens de la vie....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar de l’utilisateur
Saul
Messages : 592
Inscription : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Douance et mort

Message par Saul »

Tu sais très bien que les surdoués sont beaucoup plus à la recherche du sens que les autres. Bref, reprenons le fil...
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13343
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par TourneLune »

Il ne s'agit pas de remettre en cause l'existence de ce fil, mais juste rappeler certaines choses.
Si on veut parler de la douance et la mort, il me semble que ce qui importe, c'est de mettre en évidence en quoi c'est différent du commun de mortels. Sinon, on met le topic dans le jardin et on échange autour du thème de la mort.

Je crois que ce qu'a voulu dire Hêraklès, c'est simplement que les remarques qu'on a pu lire jusqu'à présent auraient pu être écrites par n'importe qui. Il ne s'agit pas d'en minimiser l'importance ou de rabaisser les auteurs, juste de remettre les choses un peu "en face".
Évidemment que ces choses sont importantes pour tous, mais elles le sont pour tous les mortels.

Les surdoués s'intéressent plus aux dinosaures, parait-il, cela justifie-t-il un topic douance et dinosaures? Il ne me semble pas. Ce qui ne nous empêche pas de parler des dinosaures. Mais à la rigueur, dans ce cas, la place est plutôt dans le jardin qu'ici.
C'est tout.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Colonel Moutarde
Messages : 913
Inscription : ven. 4 févr. 2011 07:56
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Contact :

Re: Douance et mort

Message par Colonel Moutarde »

Je suppose qu'il y a des sujets sur lesquels la différence d'approche entre surdoués et non-surdoués est qualitative, et d'autres cas où les ressentis ne diffèrent que sur le quantitatif : intensité, thème qui prend de l'importance plus tôt dans la vie, que sais-je.

Cela dit, dans le message de Cyrano, je lis "une femme surdouée de 87 ans" et je me dis que l'âge suffit largement à expliquer cette lucidité. Une personne saine d'esprit de 87 ans tourne et retourne le sujet de la mort dans sa tête, pas besoin de douance pour cela.
Si cela se manifeste chez une gamine de 8 ans, c'est une autre affaire.

Bref, dans l'ensemble, je penche vers l'avis d'Héraklès en nuançant un peu.

Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13343
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Douance et mort

Message par TourneLune »

Les avis d'Hêraklès ont souvent l'air assez tranchés et rendent peu sa subtilité :D

Ma grand-mère parle de façon assez rigolote de sa mort, comme une libération mais on a pas l'air de la voir pressée non plus, c'est marrant. Mais peut-être est-elle surdouée... ( A vrai dire, c'est fort possible en plus ;) )

Pour ma part, si la douance m'apporte quelque chose par rapport à la mort, c'est justement la distancier sans la mettre à l'écart. Me voir comme partie d'un tout, la voir comme partie d'un cycle. Oui, les gens que je vais quitter ( à leur mort ou à la mienne) vont me manquer terriblement, mais ... c'est juste la vie.... J'attendrai que ça soit proche pour avoir mal.
Je sais que ma réaction sera intense, très très intense, mais je sais aussi que je rebondirai à peu près aussi vite que je suis descendue profondément et que la vie continuera. Parce que c'est comme ça, parce que c'est l'instinct de vie qui est le plus fort. (pour moi)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar de l’utilisateur
Maluna
Messages : 505
Inscription : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/commencons-par-commencement-t336.html]par ici[/url]
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Douance et mort

Message par Maluna »

On peut tout a fait changer ce topic de place, changer le titre aussi si ca vous chante. Ca ne me derrange pas.
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Répondre