Les dangers et ruses du Langage

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Répondre
Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

Bifurcation d'un autre sujet, où on dérapa un peu hors-piste.

A propos dont le langage employé modifie notre perception et la modèle malgré nous...je vous suggère cet excellent essai, si vous êtes anglophone.

George Orwell, "Politics and the English Language," 1946
https://www.mtholyoke.edu/acad/intrel/orwell46.htm

EN PDF
http://www.utdallas.edu/~aria/research/ ... orwell.pdf

C'est intelligent, pertinent et amusant.

Je recopie ci dessous d'autres messages, issus du post duquel la bifurcation a eu lieu, afin de clarifier le thème de ce post.

EDIT: je reviens plus tard rédiger plus clairement cette amorce afin de savoir de quoi qu'on parle donc avec claritude.

Avatar de l’utilisateur
Za
Messages : 2944
Inscription : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=78&t=3525#p102226]C'était moi...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC

Ancien Membre de l'équipe

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Za »

...On est bien d'accord qu'actuellement, ça chauffe de plus en plus entre... hé bien disons entre les Français qui se sentent français de souche et les immigrants, voire fils d'immigrants, voire petit-fils d'immigrants. Un choc des cultures, des difficultés de plus en plus importantes à vivre ensemble. Particulièrement avec les immigrés musulmans, et les Roms. Et j'ai fait partie du spectacle, je m'en rends bien compte maintenant que je suis loin de la scène : il y a vraiment un truc qui traîne, un ensemble de craintes, d'inquiétudes, d'agacement, d'animosité presque inconscient.

Et, comme tu l'as souligné Emmanuelle, pour moi cette situation est intimement liée à la droitisation galopante de l'opinion française tout entière (et ça ne s'arrête sans doute pas à la France) : les tensions se nourrissent de ce "glissement" des points de vue, et vice-versa. Cercle vicieux.
Et il faut bien sûr prendre en compte le contexte mondial, notamment le terrorisme - après tout, ça sert à faire peur, et ça marche.

Ceci dit un autre phénomène assez pernicieux entre en ligne de compte, au niveau du langage. L'essai d'Orwell mentionné par Zeus (merci, c'était effectivement édifiant, drôle et glaçant) m'y a fait pas mal réfléchir, même si je vais développer ici un point de vue un peu parallèle.
Orwell nous explique, en gros, que par l'utilisation du langage politique de l'époque (qui utilise les mêmes procédés que celui de la nôtre), on peut diluer le sens et finir par modifier la pensée elle-même.
En passant, c'est à lire, vraiment, et toujours d'actualité. On pourrait presque ouvrir un topic dédié, parce qu'il y a beaucoup à dire.

Comme je le disais un peu plus haut, depuis plusieurs années, j'ai l'impression qu'on nous bassine avec des expressions sorties de nulle part. Ça a été particulièrement flagrant pendant la période Sarkozy, mais ça existait avant.

J'ai donc relevé quelques mots ambigus, vagues ou polysémiques qui à mon avis nous gangrènent peu à peu et finissent par dessiner dans nos cerveaux mêmes de fausses opinions, des opinions "fantômes", parce que si on y réfléchit, ce ne sont que des mots repris mécaniquement, et il ne traduisent que rarement nos vraies pensées.
Il faudrait bannir ces mots et ces expressions de notre vocabulaire, car ils véhiculent des idées dans le dos des personnes mêmes qui les prononcent, en les reprenant de ce qu'ils entendent partout et tout le temps (c'est moins coûteux d'utiliser des expressions toute faites).
Et certaines font un vrai terreau pour les idées d'extrême droite.

- Insécurité. Orwell nous dit bien, d'ailleurs, de nous méfier des mots en "in-". C'est quoi l'insécurité ? Le contraire de la sécurité ? En fait, ça peut tout aussi bien désigner le risque, le danger, que le sentiment de celui qui a peur d'un hypothétique danger. On ne dit pas qu'à tel endroit, "beaucoup de délits sont commis", que "les agressions sont nombreuses", ou que "les gens ont peur" : ces affirmations bien distinctes sont traduites par un même mot bateau. Vous trouverez peut-être que je chipote... mais finalement, chacun y projette ce qu'il veut, et beaucoup ne s'en privent pas : on peut cacher derrière des mots vagues les idées et les actes les plus abjects (Orwell encore), ça passera comme une lettre à la poste dans la plupart des cas.
"L'insécurité grandit" : OK, laquelle ? et en plus, c'est un bel exemple d'énoncé performatif sous couvert de constatation : la prononcer augmente elle-même d'un cran l'insécurité interne de ceux qui l'entendent !

-Identité, et son corollaire Identité Nationale. Aaaaah l'identité. C'est un mot qui a deux sens :
1) le rapport que présentent entre eux deux ou plusieurs êtres ou choses qui ont une similitude parfaite et
2) le caractère permanent et fondamental d'une personne ou d'un groupe, qui fait son individualité, sa singularité. (D'après le Larousse en ligne, oui, je sais, pas top).
Ce mot porte donc en lui, sous couvert de son apparente banalité, l'idée de similitude parfaite et de caractère permanent.
C'est quoi pour vous, votre identité nationale ? on en a un peu parlé au dessus. Si j'ai bien compris ce que c'est, c'est marrant parce qu'avant, on n'avait pas besoin de ce mot : on utilisait "patrimoine", par exemple. Mais le patrimoine, c'est un héritage, c'est quelque chose de mouvant, et qui intègre les différences.
L'"identité", au contraire, ouvre la porte au conformisme et à l'immuabilité. C'est donc tout sauf un terme neutre : il enjoint les personnes qui pourraient sortir de la norme de s'y mettre ou de s'y remettre fissa s'il veulent être assimilés au groupe.
Tiens, je pense au communautarisme du coup : c'est où, la différence entre identité nationale et communautarisme ? C'est la même différence qu'entre rigueur et austérité, n'est-ce pas ?
Bref, l'identité/communautarisme, c'est bon pour nous, mais pas pour ceux qui veulent...

-... S'intégrer : un truc bizarre s'est produit autour du concept d'intégration. Désormais, on l'utilise à sens unique. L'intégration, c'est une fusion, un rattachement, une incorporation : elle nécessite donc logiquement une action des deux parties. Lorsque vous arrivez dans un groupe, vous cherchez à vous intégrer autant que vous attendez qu'on vous intègre. Mais aujourd'hui, on ne parle plus d'intégrer, uniquement de s'intégrer.

- Pouvoir d'achat : bonus hors-sujet. Avant, on ne voulait pas du "pouvoir d'achat", on voulait juste de l'argent. Du fric, de l'oseille, du blé. Pour en faire ce qu'on voulait, que ce soit le claquer à des trucs funs et inutiles ou l'amasser précautionneusement en vue d'un vrai projet. Désormais, on veut de l'argent, certes, mais pour l'utiliser tout de suite, et acheter, acheter, acheter. Le pouvoir d'achat, c'est de l'argent que l'on doit sacrifier à la déesse consommation, et vite.


Je vous invite à en trouver d'autres - il y en a beaucoup trop. Même "laïcité" me pose question.

Si on veut vraiment discuter, il faut s'abstenir d'employer tous ces termes politico-médiatiques et chercher en nous les mots qui traduisent vraiment nos pensées. Et là, d'un seul coup, c'est beaucoup plus difficile. Et beaucoup moins tranché.

Avec ce type d'expressions toute faites, on finit par accepter des idées qui hier étaient considérées comme intolérantes, nauséabondes, racistes. Non seulement on les accepte, mais elles deviennent percutantes et centrales - de vraies révélations !
Ensuite, on peut librement relayer ces idées dans des interviews médiatisées et appeler cela du "courage politique" - c'est sûr que ça demande un certain culot, puisque ça heurte encore quelques principes humanistes de l'électorat. C'est risqué quoi. Courageux ne veut pas dire sensé.
(Bien entendu, les extrémistes de l'autre bord utilisent très vraisemblablement les mêmes procédés, avec des résultats similaires.)

Lisez donc le programme de Le Pen : si on fait abstraction de la partie économique, ce qui y est affirmé et proposé n'est que dans la droite ligne (^^) de ce qu'on entend toute la journée et qu'on finit par accepter comme vérité.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Za pour son message (3 au total) :
gelsominaPataboulAdena
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

Comme je le disais un peu plus haut, depuis plusieurs années, j'ai l'impression qu'on nous bassine avec des expressions sorties de nulle part.
En effet, c'est sans doute un aspect significatif qu'il s'agit de développer et je suis bien content que Za en vienne à l'aborder en détail.

On nous balance des pseudo-concepts comme s'ils reflétaient une réalité, et on nous met en demeure de les employer et valider par là même notre pleine acceptation de leur validité ("ouais mais que pensez vous de l'identité nationale ??? Vous en pensez bien quelquechose ? Forcément !")

Ce sont souvent d'ailleurs des concepts pour lesquels les connotations ont bouffé ou dilué la dénotation, par une opération magique dont personne ne se soucie.

La priorité n'est plus trop de définir et délimiter une réalité (pour chercher d'éventuelles solutions réalistes), mais plutôt de discutailler une projection collective fantasmatique autour de notions nébuleuses : les flics, l'éducation, l'identité nationale, la souveraineté, le terrorisme, le libéralisme, la racaille, les acquis sociaux, etc

Chacun a mis dans ces grands sacs vides les bribes de réalité qui lui conviennent et surtout les connotations à sa sauce.

On finit par parler non pas de réalité mais des mots eux mêmes, les combiner entre eux, s'indigner ou se réjouir de telle ou telle combinaison qui plait à notre image/peur/projection/idéologie/intérêt/position, ou qui séduit par l'emmanchement des concepts.

A mon sens, c'est de la paresse intellectuelle même si le jeu combinatoire de concept peut paraitre stimulant ou séduisant : on a au mieux filtré au pire évacué le réel au profit d'une construction conceptuelle chargée d'affects et de biais.

L'autre effet est qu'à force d'entendre partout répété un mot et voir tout un chacun opiner du chef d'un air entendu, on finit par se convaincre que ce mot correspond à une réalité et créer mentalement une pseudo-réalité en y incorporant tous les sous-entendus, les connotations, les clichés du moment et nos projections et peurs.

Ca n'est pas parce qu'un mot existe qu'il recouvre une réalité homogène.

Quand j'entends un débat sur l'éducation (la souveraineté nationale/l'immigration/le gouvernement etc etc), je ne peux m'empêcher de demander : éducation de qui? avec quelle finalité? comment ? quand ? où ?

Le plus souvent, on vous rétorque :
- t'es inculte, informes toi et on reparle après
- tu coupes les cheveux en quatre
- arrêtes de faire ton philosophe
- bah, l'éducation quoi ! ça veut dire c'que ça veut dire.
- etc.

Ca ne me parait pas inessentiel de se poser quelques questions sur les outils qu'on emploie pour penser et débattre.
Vous n'allez pas dans un magasin en demandant "un vêtement" et le vitrier ne cherche pas juste "un marteau".

Le débat, du fait d'être un agencement de mots, perd vite de vue qu'il est censé provenir d'une situation réelle et déboucher sur du réel, et pas uniquement être une tambouille de considérations subjectives alimentées par des concepts indéfinis.

Comme dirait Wittgenstein :
La philosophie est une lutte contre la manière dont le langage ensorcelle notre intelligence.

Eu égard à la violence, au malentendu et aux divisions que l'emploi abusif de mots flous entraine, j'estime que cette lutte n'est pas vaine.
D'autant que ces mots ne sont souvent pas innocemment véhiculés et répétés, qu'il y a manipulation derrière ou volonté d'orienter les comportements.

Avatar de l’utilisateur
Vlid_l_empileur
Messages : 632
Inscription : mer. 2 juil. 2014 12:35
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/numero-1065-est-vous-t5169.html]Numéro 1065[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Belgique
Âge : 40

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Vlid_l_empileur »

Je pense que *Za* et Zeus ont bien résumé les effets du vocabulaire "frelaté" sur la réflexion et sa possibilité même.

Pour rester avec Orwell, il parle dans son célèbre roman 1984 d'une version extrême, caricaturale de ce vocabulaire frelaté : la novlangue. Dans cette "nouvelle langue", autant le vocabulaire que la grammaire sont touchés par les effets délétères de la propagande. Pardon, la propagande n'existe pas car le ministère qui est chargé de la question est appelé Miniver, autrement dit Ministère de la Vérité.
Une des caractéristiques de la novlangue contre laquelle nous met en garde Orwell, comme nous le rappelle *Za*, est l'utilisation du préfixe in- pour créer des oppositions de sens et empêcher toute nuance. Un autre moyen de pervertir la langue est de créer des mots dont le sens varie selon le contexte : ainsi le mot canelangue désigne l'éloquence d'un membre orthodoxe du parti alors que le même mot signifiera verbiage si il est appliqué à un opposant. Ce qui était un compliment peut donc devenir une insulte si une personne autrefois bien considérée se retrouve en disgrâce, et ce sans changer un seul mot !

Un autre ouvrage intéressant à lire, je vous le recommande chaudement, est Lingua Tertii Imperii, de l'éminent romaniste allemand Victor Klemperer. Allemand d'ascendance juive, il était marié à une allemande comme il fallait pour le régime nazi c'est-à-dire "aryenne". Ce mariage lui a permis d'échapper plus longtemps que d'autres à des menaces physiques sur sa personne mais pas à des limitations de droits. Il a tenu un journal où il analyse l'évolution de la langue allemande et sa nazification depuis l'arrivée au pouvoir d'Hitler en 1933. La tenue de ce journal lui a permis de garder son esprit critique et de résister à l'emprise galopante de la propagande du régime hitlérien sur les esprits du temps. Deux traits de la "novlangue" nazie sont d'une part la référence constante au Peuple (Volk-) et de l'autre l'utilisation d'un vocabulaire organique, la société étant vue comme une ensemble vivant, à l'opposé de la pensée systémique.

Pour revenir plus au monde actuel, j'aimerais simplement dire qu'il existe une forte tendance à oublier ce que sont les mots : des conventions, des constructions de l'esprit qui nous aident à appréhender le monde mais qui, en même temps, conditionnent cette vision du monde. À nous d'être vigilants pour ne pas nous laisser empoisonner par un vocabulaire frelaté.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Vlid_l_empileur pour son message :
JiBus
“There are two kinds of fools. One says, "This is old, and therefore good." And one says, " This is new, and therefore better.”
― John Brunner, The Shockwave Rider

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

Vlid_l_empileur a écrit :
Pour revenir plus au monde actuel, j'aimerais simplement dire qu'il existe une forte tendance à oublier ce que sont les mots : des conventions, des constructions de l'esprit qui nous aident à appréhender le monde mais qui, en même temps, conditionnent cette vision du monde.
Ce que je trouve fort bien résumé par la formule :

"pour le marteau, tous les problèmes sont des clous."

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

Dans les procédés argumentatifs fallacieux, n'ayant pas mieux sous la main, je vous livre un wikipédia, qui expose brièvement une méthode qui se prétend gage de lucidité car soi-disant "critique" et "factuelle" et dont raffolent les dogmatiques : la méthode hypercritique.

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_hypercritique

Vous n'aurez aucun mal à voir son application au quotidien.
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
Boby
Messages : 219
Inscription : mer. 3 sept. 2014 21:21
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bout-vous-lire-t5336.html]Ne pas cliquer ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : A la campagne y'a toujours un truc à faire...
Âge : 40

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Boby »

À nous d'être vigilants pour ne pas nous laisser empoisonner par un vocabulaire frelaté.
Dans les procédés argumentatifs fallacieux, n'ayant pas mieux sous la main, je vous livre un wikipédia
J'ai posté ce lien dans un autre topic (et puis la mise en page est bien je trouve)
Il y en a déjà un bon paquet et on se rends compte qu'on en utilise naturellement(inconsciemment) certains au fil de la lecture. :angel:
Nous verrons cela... Destinée ... ou PAS !

Avatar de l’utilisateur
Euthyphron
Messages : 410
Inscription : sam. 27 sept. 2014 09:41
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5407.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 61

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Euthyphron »

Je trouve ce lien très utile, et j'y songerai quand je reprendrai mes activités pédagogiques. Merci.

Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 4109
Inscription : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 54

Ancien Membre de l'équipe

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par madeleine »

C'est effectivement très précieux … mais il faut être capable de s'en rappeler dans le feu d'une discussion (la mauvaise foi ça a le don de m'indigner) !
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar de l’utilisateur
sandrinef
Messages : 2181
Inscription : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-tous-t2895.html] ici [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par sandrinef »

Merci pour le lien, boby :)
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Avatar de l’utilisateur
Grabote
Messages : 3517
Inscription : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/toc-toc-toc-t5375.html]*[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 51

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Grabote »

:ensoleillé: Merci Boby :ensoleillé:
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar de l’utilisateur
Boby
Messages : 219
Inscription : mer. 3 sept. 2014 21:21
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bout-vous-lire-t5336.html]Ne pas cliquer ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : A la campagne y'a toujours un truc à faire...
Âge : 40

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Boby »

Mais de rien ! Content que cela vous soit utile ! ^-^
► Afficher le texte
Nous verrons cela... Destinée ... ou PAS !

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »


Avatar de l’utilisateur
Boby
Messages : 219
Inscription : mer. 3 sept. 2014 21:21
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bout-vous-lire-t5336.html]Ne pas cliquer ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : A la campagne y'a toujours un truc à faire...
Âge : 40

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Boby »

Zeus a écrit :A lire également:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_cognitif
Ah oui ! Tout a fait, il y a vraiment matière à discuter avec ça !
Ca me fait penser que j'avais lu cela sur ce blog.
Nous verrons cela... Destinée ... ou PAS !

Avatar de l’utilisateur
RandolphCarter
Messages : 141
Inscription : mar. 25 févr. 2014 13:39
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-tous-t4667.html]---->[/url]
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Gardéchois
Âge : 49

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par RandolphCarter »

Zeus a écrit :Bifurcation d'un autre sujet, où on dérapa un peu hors-piste.

A propos dont le langage employé modifie notre perception et la modèle malgré nous...
Langage lui même acquis par le biais de nos perceptions, foutue circularité. Vais tâcher de lire Korzybski, trente ans que je procrastine, le sujet m'a je ne sais pourquoi évoqué la sémantique générale... Et peut-être réviser Kant en rêvant à la philosophie de Juwain le martien.
La réalité c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire.
P.K. Dick.

Chevreuil
Messages : 12
Inscription : ven. 16 janv. 2015 11:06
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Chevreuil »

Je tiens à vous dire, ici et je vais le clamer haut et fort que la conjoncture actuel doit s’intégrer à la finalisation globale, d'un processus allant vers plus d'égalité dans l'EDUCATION. Par ailleurs c'est en toute connaissance de cause que je peux affirmer que l'effort en faveur de la gestion de l'INSECURITE vas vers un programme plus humain et plus fraternel et plus juste.
Et cela me conforte dans mon désir d'un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun. Et c'est en toute conscience que je déclare que la l'acuité de la baisse du POUVOIR d'ACHAT oblige à la prise en compte d'un avenir s'orientant vers plus de progrès et plus de justice.
Et vous ne contredirez pas, si je vous dis que le problème dIDENTITE doit nous emmener au choix réellement impératif, de solutions rapides répondant aux problèmes de l'INTEGRATION

Euh désolé pétage de plomb, j'ai pas pu résister :D

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

@Chevreuil: quelque-chose comme ça

https://www.youtube.com/watch?v=f2bsGWWZ45E

Chevreuil
Messages : 12
Inscription : ven. 16 janv. 2015 11:06
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Chevreuil »

Oui Zeus exactement comme ça :D

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

Tu as ça aussi : le Pipotron

http://www.encyclopedie-incomplete.com/ ... utomatique

Clique sur le bouton "Pipotron" pour pondre une phrase aléatoire pleine de sagesse.

Exemple:
► Afficher le texte

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

De l'usage de termes et d'analogies scientifiques non maitrisée pour donner plus de prestige, d'opacité et de pseudo-profondeur à des théories philosophico-bancales:

http://athena.unige.ch/athena/bouveress ... enser.html

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

http://www.theguardian.com/global-devel ... -migration

Article pertinent sur le thème des "ruses du langage" : les blancs qui vivent/travaillent à l'étranger sont des "expats", les non-blancs des "immigrés".

Je cherche un équivalent en français.

Edit:
Voici:

http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 61337.html

Zeus
Messages : 1405
Inscription : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Zeus »

En mode cynique, 67 biais cognitifs qu'on peut utiliser en marketing pour refourguer sa came en jouant sur les failles et faiblesses de la rationalité humaine:
http://www.neurosciencemarketing.com/bl ... es-cro.htm

A la fois inquiétant et pertinent.

Avatar de l’utilisateur
Caligula
Messages : 125
Inscription : lun. 27 avr. 2015 18:28
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/etait-difficile-trouver-que-voulais-t6195.html]Lever de rideau[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Caligula »

Le plus inquiétant c'est qu'il utilise lui même ces biais pour faire sa propre promotion.

J'aime particulièrement le "Si vous identifiez un de ces biais revenez lire l'article sur mon site pour trouver du quel il s'agit" et le "Si vous n'avez pas une mémoire photographique téléchargez l'article sous forme d'un e-book de 30 pages rien qu'en cliquant ici"... euh non merci, je vais faire un bon vieux copier coller, ce qui est probablement plus économique, puis en admettant que ma connexion internet me plante, je pourrais toujours me référer au fichier que j'aurais créé (ce qui est mieux que la première solution donc), et le truc encore plus cool, c'est que je peux le modifier si j'en éprouve l'envie ou le besoin (par exemple en ayant confronter cet article à d'autres ou en ayant remarqué que manifestement la technique était trop grossière pour avoir un impact suffisamment important) .

Il y a aussi le "Join 23,647 smart marketers like you."... Ah mince, je suis en train de lui faire de la pub : si ça se trouve il avait prévu qu'on dise du mal de la page pour qu'elle devienne virale et je tombe dans son piège.
"Les gens aiment bien inventer des monstres et des monstruosités. ça leur donne l'impression d'être moins monstrueux eux-mêmes." Andrzej Sapkowski

Avatar de l’utilisateur
sanders
Pseudo Violet
Messages : 3007
Inscription : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=2721]Bon ben ... Bon bain ...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 52

Ancien Membre de l'équipe

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par sanders »

J'ai une question : c'est quoi parler vrai, ne pas utiliser de ruses ? C'est possible ?
Au-delà des pièges et des techniques dangereuses, quels sont les socles d'un entretien honnête (dit Camille) ? J'ai pas vu le contre pied de tout ça, je m'inquiète.

Des fois j'essaie d'en rire :
[BBvideo 425,350][/BBvideo]Mais ça ne répond pas à ma question.


Parce qu'à mon petit niveau j'utilise pas mal de ces expressions, arguments ... Pourtant, je ne pense(ais) pas être une vilaine rusée fourbe qui tente de manipuler mon prochain afin de lui refourguer au choix : de la culpabilité, mes principes, ma morale, mes dettes, mon linge à laver, ... <--- liste non exhaustive ...
Le premier jour du reste de ma vie : Un jour, J'ai pu observer que la poutre que je voyais dans l'oeil de mon voisin, je l'avais fait devenir paille dans le mien. Alors même que nous buttions sur les mêmes (em)bûches. Depuis, plus rien n'est pareil..

Mart49
Messages : 44
Inscription : dim. 28 juin 2015 20:41
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 55

Re: Les dangers et ruses du Langage

Message par Mart49 »

A mon avis, l'usage de mots valises et le jeu politique sur les connotations n'est pas un phénomène nouveau qui irait en s'accroissant, comme certaines tournures de Zeus&Za le laissent entendre. Il n'y a pas de dégradation ou de dérive, pas de glissement vers une novlangue à la 1984, simplement l'apparition de nouveaux thèmes et donc de nouveaux mots valises en fonction de l'actualité.
Si on est un peu radical, on peut généraliser le problème : quand deux personnes parlent entre elles, il est sûr et certain que tous les mots utilisés n'ont pas exactement le même sens pour l'un et pour l'autre.
Autrement dit, le langage commun n'est pas un ensemble d'outils scientifiquement définis, c'est une collection d'approximations.
Strict sensu, on n'est sûr de parfaitement communiquer qu'avec soi-même (et encore, ce n'est même pas vrai).
Communiquer politiquement, c'est donc, non pas utiliser des mots clairement définis au sens univoque, mais jouer des approximations du langage et des connotations inconscientes : cela relève plus du jazz (bon ou mauvais) que de l'article scientifique, avec définition préalable des concepts clefs.

Répondre