Les systèmes d'éducation

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Zyghna » mer. 18 janv. 2012 10:38

C'est surtout pour essayer de voir l'impact de la pédagogie IUFM (que j'ai tendance à qualifier d'embrigadement :p) sur les enseignants.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
rouzejp
Messages : 373
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 01:09
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les systèmes d'éducation

Message par rouzejp » mer. 18 janv. 2012 10:43

Zyghna a écrit :C'est surtout pour essayer de voir l'impact de la pédagogie IUFM (que j'ai tendance à qualifier d'embrigadement :p) sur les enseignants.
"Il faut maitriser le référentiel bondissant" (attraper le ballon) : langage IUFM :violent1: :violent1: :violent1: :violent1: :D1

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Fabs le vaurien » mer. 18 janv. 2012 10:49

rouzejp a écrit : "Il faut maitriser le référentiel bondissant" (attraper le ballon)
il faut se délester du tubercule fumant. (balancer la patate chaude)
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Fraises

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Fraises » mer. 18 janv. 2012 15:02

Merci Fabs de ton témoignage. Très intéressant.

En effet, nous aussi on se pose les mêmes questions concernant l'école. Nous n'avons pas envie de l'inscrire dans une école publique mais les écoles alternatives ne courent pas les villes.

Nous avons songé à l'école à domicile mais ce choix me semble compliqué à réaliser...

Avatar du membre
rouzejp
Messages : 373
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 01:09
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les systèmes d'éducation

Message par rouzejp » mer. 18 janv. 2012 15:17

Et encore vous pensez à des enfants "normaux" et en citadins !
Nous passons sortir Alexis de son centre spécialisé dans les dysphasiques, il y perd son temps ! car malgré ses troubles il est performant dans beaucoup de domaines. Nous envisageons le groupe scolaire privé qui a sorti ma fille du fossé (au passage, ils ont une section pour les précoces). Vous ne pouvez imaginer ce que c'est dur pour un laïque comme moi de devoir remercier un établissement catho (light) ;) Mais enfin, ils sont attentifs, les parents sont très impliqués (j'ai déjà été délégué de parents dans le public, j'étais de la merde, là j'étais traité à égalité avec les enseignants).
Bon, c'est un système à deux vitesses, surtout quand on doit payer 4000€ d'internat pour une année scolaire et ça je déteste ! (pas de payer mais que des gosses qui le mérite mais dont les parents n'ont pas les moyens n'aient pas le mêmes chances) Bon en 1/2 pension, il y a peu de différence avec le public...
Le gros problème de l'école à domicile, c'est la socialisation des enfants je pense.

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Fabs le vaurien » mer. 18 janv. 2012 15:23

Bah l’école à domicile peut marcher mais il faut tout de même des locaux adaptés, même pour un petit nombre, sans quoi t'as pas l'agrément il me semble. a plusieurs familles , c'est toujours plus rentable parceque l'instit a besoin d'un salaire...

Pour ma part, je ne regrette rien, même si c'est sur, ma fille a fait des débuts catastrophiques à l'école (3 écoles différentes pour une petite de 3 ans...hum hum) mais tout ça constituait un cheminement que nous avons fait, une boucle nécessaire pour faire un choix (qui n'est pas simple s'agissant de nos enfants).

Tout ça pour dire, qu'il y'a des écoles à pédagogie classique qui sont parfaites et peuvent convenir.
Je crois qu'il faut parvenir à identifier les besoins propres de son enfant ainsi que les moyens mis en oeuvre par l’école pour y répondre..
Dans mon cas, la pedagogie montessori était ce qu'il me fallait théoriquement pour avoir l'impression de donner le top à mon enfant, fidèlement à mes convictions.
la réalité des besoins de ma fille était autre, juste une petite école de village, avec peu d'élève et une préoccupation individuelle manifeste des enseignants... c’est le cas.
Pourtant, je ne voulais pas à la base, mettre mon enfant en école catholique...Je peux le dire haut et fort, je suis très très satisfait de l'école privée classique que nous avons choisi, d'autant plus parcequ'il a fallu passer par du caca boudin.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Zyghna » mer. 18 janv. 2012 15:31

Idem aussi ici, pleine cambrousse et en choix il n'y a que public et privé catho.
Je ne suis pas foncièrement contre une école catho vu que j'ai fait tout mon primaire dans une telle école (les joies de la Bretagne y'a 30 ans, y'avait quasi pas de public ^^). Du moment qu'on n'impose pas de catéchisme aux enfants ça me va - ce qui implique aussi que les enfants qui ne le suivent pas sont marginalisés.

Je verrai comment se passe le début du primaire pour la grande l'an prochain. C'est vrai qu'en ville le choix est quand même plus important (je suis à 1h de voiture d'une grande ville).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Fabs le vaurien » mer. 18 janv. 2012 15:38

Pareil que toi zyghna, scolarité catho du début jusqu'à la presque fin. Sans doute cela s'est il imprimé dans mon subconscient..
Pour ce qui est de la catéchèse, bah en maternelle ce n'est pas trop le cas..Bien que ma fille m'ait parlé du petit jesus et de son père joseph (ça m'a fait étrange sur le coup) mais la directrice nous a dit que ce n'est pas obligatoire et que de toute facon, ça ressemble plus à une sorte d'instruction civique plutôt que de religion à proprement parlé. Après, ayant pas mal réfléchi au sujet jésus, par mes recherches, je pense que je serais capable de "relier" (tiens comme le topic polymathique ! ) les éléments à conserver pour y dégager l'essentiel.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Fraises

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Fraises » mer. 18 janv. 2012 18:32

Oui, Rouzejp , c'est la question qui me préoccupe concernant l'école à domicile : la socialisation.

Sinon, je vous rejoins dans ce que vous dites sur l'école classique dans une petite structure genre village ou petite ville. Ce qui me gêne ce sont les écoles publiques en grande ville.. Vu ce que j'en entends depuis que j'habite une grande ville, ça ne me plaît pas du tout.

Après, oui .. école privée/catho... Ben pareil, vous avez tout dit. Comme vous, ça me ferait bizarre compte tenu de mon côté laïque ; mais bon si vous dites qu'ils n'imposent pas la religion, ça va.
Après, comme certains d'entre vous, moi aussi j'ai été dans une école privée catho (mais chez moi la religion a un poids plus fort qu'ici).

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Zyghna » mer. 18 janv. 2012 19:08

Perso, j'ai fait 2 écoles catho en 6 ans, pas eu un seul cours de cathé (j'avais libre accès à la bibliothèque de l'école pendant les cours, c'était mille fois mieux ^^). Il faut juste mettre les choses au clair avec l'école dès le début.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Kayeza » mer. 18 janv. 2012 21:47

Fabs le vaurien a écrit :Bah l’école à domicile peut marcher mais il faut tout de même des locaux adaptés, même pour un petit nombre, sans quoi t'as pas l'agrément il me semble. a plusieurs familles , c'est toujours plus rentable parceque l'instit a besoin d'un salaire...
Attention, ne mélangeons pas tout : école à la maison ne veut pas dire copier-coller de l'école à la maison. Comme il a été dit plus haut, en France nous avons la chance que c'est l'instruction qui est obligatoire et pas l'école. Donc tout parent a le droit (au moins théorique...) de délivrer l'enseignement qu'il juge adéquat à son/ses enfants à la maison (avec je crois une obligation d'inscription au CNED pour avoir les sacro-saints programmes). Il ne s'agit pas de faire classe à tous les petits voisins, ou pas forcément en tout cas... J'ai suivi pendant longtemps le blog d'une famille française qui a fait ce choix pour ses deux enfants (et qui a mis son blog en veille, d'ailleurs, parce qu'ils ont vraiment été très très emmerdés à cause de ce choix) : même si la loi est théoriquement de leur côté, l'Education Nationale leur met des bâtons dans les roues que c'en est hallucinant. Et pour reprendre je ne sais plus qui (info à vérifier, tout de même) : dans le cas de l'instruction à la maison, les moyens mis en oeuvre peuvent être testés, mais pas les gamins (d'ailleurs, même dans le cadre de l'Education Nationale, ce sont les profs qui sont "inspectés", pas les élèves). Donc : l'instruction à la maison, c'est possible en France, mais le gros mammouth de l'EN n'aime pas ça du tout (avec l'Etat derrière lui, of course) donc il fait ch... :coleredefeu:

Ensuite (je me suis intéressée à la question d'assez près, je me permets donc de rebondir), la fameuse question de la socialisation est plus un cliché qu'autre chose. Déjà, un enfant apprendra a priori mieux (et de façon beaucoup plus naturelle, par l'exemple plutôt que par la leçon) s'il est en contact avec des personnes qui en "savent" plus que lui (enfants plus âgés, parents, amis, voisins, famille, etc.) que s'il baigne dans une masse d'enfants tous du même âge. Et corollaire du premier énoncé, un enfant qui n'est pas scolarisé a par définition plus de temps pour voir tous ces gens-là qu'un enfant qui passe l'essentiel de ses journées à l'école. Et tout cela n'empêche pas, bien sûr, qu'il participe à des activités de loisirs, sportives ou autres, avec d'autres enfants de son âge s'il en ressent le besoin. (D'autre part, je trouve qu'on peut facilement retourner l'argument : pas besoin d'aller très loin, je pense qu'il y a parmi "nous" sur le forum des gens qui ont été scolarisés "tout à fait normalement" et qui ne sont pas "vraiment sociabilisés" aujourd'hui - notez les guillements, aucune critique là-dedans ; juste pour dire que l'équation "école = sociabilisation" me parait bancale...)

Quoi qu'il en soit, le ressenti de l'enfant doit être à mon avis prépondérant : personnellement, j'espère pouvoir proposer à mon/mes enfants de recevoir l'instruction à la maison s'ils le souhaitent, tout en ne leur interdisant pas d'aller à l'école s'ils préfèrent. Et dans le cas du choix de l'école, la réalité importe effectivement plus que les principes : je suis assez fan de la pédagogie Steiner, mais comme beaucoup de choses reposent sur les épaules d'une seule personne (comme dans le cas cité par Fabs), si cette personne n'assure pas, je n'insisterai pas sur Steiner.

Un peu de lecture pour continuer :
- Comme des invité-e-s de marque, de Léandre Bergeron (le livre est téléchargeable en entier, c'est pas très long, ici : http://cheznousyapasdadresse.wordpress. ... -bergeron/) > témoignage d'un père de famille québécois qui a fait le choix de garder ses trois filles à la maison.
et
- Les enfants d'abord, de Christianne Rochefort (idem ici http://cheznousyapasdadresse.wordpress. ... rochefort/) > texte un tantinet provocateur mais qui pose de bonnes questions sur notre rapport habituel aux enfants, et donc à la société humaine dans son ensemble (en gros : pourquoi les enfants devraient-ils en tout être "soumis" aux adultes ?).
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Les systèmes d'éducation

Message par pixelvois » jeu. 19 janv. 2012 00:39

Kayeza a écrit : la fameuse question de la socialisation est plus un cliché qu'autre chose. Déjà, un enfant apprendra a priori mieux (et de façon beaucoup plus naturelle, par l'exemple plutôt que par la leçon) s'il est en contact avec des personnes qui en "savent" plus que lui (enfants plus âgés, parents, amis, voisins, famille, etc.) que s'il baigne dans une masse d'enfants tous du même âge. Et corollaire du premier énoncé, un enfant qui n'est pas scolarisé a par définition plus de temps pour voir tous ces gens-là qu'un enfant qui passe l'essentiel de ses journées à l'école. Et tout cela n'empêche pas, bien sûr, qu'il participe à des activités de loisirs, sportives ou autres, avec d'autres enfants de son âge s'il en ressent le besoin. (D'autre part, je trouve qu'on peut facilement retourner l'argument : pas besoin d'aller très loin, je pense qu'il y a parmi "nous" sur le forum des gens qui ont été scolarisés "tout à fait normalement" et qui ne sont pas "vraiment sociabilisés" aujourd'hui - notez les guillements, aucune critique là-dedans ; juste pour dire que l'équation "école = sociabilisation" me parait bancale...)
Je plussoie !
Autant la parenthèse j'étais déjà d'accord, autant cet angle sur l'aspect socialisation je ne l'avais pas entrevu : jusqu'à présent, il me semblait que c'était le seul point faible de l'enseignement à la maison...
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Zyghna » jeu. 19 janv. 2012 09:34

Sur que c'est quelque chose qui m'aurait plu l'école à la maison, mais pour ça... faut pas travailler ^^
Et hormis dans un contexte de voyage ou exceptionnel, je ne me vois pas rester à la maison!

Quant à l'aspect social, oui l'école peut aider, mais elle peut aussi détruire toute velléité de contact avec les autres (ce fut mon cas et celui de pas mal de personnes ici). Je pense effectivement qu'il n'existe pas de solution miracle mais qu'il faut s'adapter à la personnalité de l'enfant et aux possibilités que l'on a.
L'idéal serait donc d'avoir un choix assez large...
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Pellucidar
Jamais sans mon Verre en Verre
Messages : 646
Enregistré le : mar. 27 sept. 2011 17:44
Présentation : obsolète
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Lyon
Âge : 50
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Pellucidar » jeu. 19 janv. 2012 11:24

Pour ceux qui ne sont pas trop loin de Lyon (très peu je sais), le thème du prochain Café Citoyen de Lyon que j'anime est : Doit-on faire de l'éducation des enfants, une priorité?
Pour plus de détails voir ici : http://www.cafes-citoyens.fr/ ou ici : http://fr-fr.facebook.com/groups/106091522758192/
"I don't think I'm easy to talk about. I've got a very irregular head. And I'm not anything that you think I am anyway." Syd Barrett

Fraises

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Fraises » jeu. 19 janv. 2012 11:36

Merci Pellucidar pour les liens...

Et Merci Kayeza pour ton post ! Très intéressant ce que tu dis.

Tu as raison au sujet de la socialisation.
Mais c'est vrai, perso, je garde de l'école un bon souvenir ... cet établissement a un charme dans ma tête, je sais pas pourquoi ! Mais je parle d'un idéal.. et non de la réalité du terrain. Actuellement, les écoles de la République de ne me font plus rêver vraiment...

Après, pour faire école à domicile, comme dit Zyghna, il ne faut pas travailler, et c'est ce qui me poserait problème en effet, si on devait choisir l'école à domicile pour notre fille...

Avatar du membre
cassiopée
Messages : 19
Enregistré le : jeu. 3 nov. 2011 16:53
Test : NON

Re: Les systèmes d'éducation

Message par cassiopée » jeu. 19 janv. 2012 22:07

Bonsoir à tous,

Je viens de lire quelques uns de vos post et je dois dire que le sujet de l'école à la maison ou ief me préoccupe beaucoup en ce moment, je songe à cette alternative depuis environ un an déjà mais la décision n'est pas si simple à prendre... Serai-je à la hauteur? sur la durée? Est-ce que je ne vais pas faire une erreur? Globalement, ça ne passe pas très bien pour mon fils (le plus jeune des trois), son vécu à l'école reste chargé de désillusions, d'incompréhension, sa différence n'est pas prise en compte (aucun aménagement spécifique) le relationnel, la vie sociale n'est pas satisfaisante non plus, je suis d'accord d'ailleurs avec "l'équation bancale école=socialisation"... Il a déjà sauté une classe l'année dernière mais il ne se sent toujours pas à sa place, mes deux autres enfants, des ados, sont dans des classes spécialisées (vivement critiquées par certains, ou qualifiées de "ghettos de surdoués") dans une institution catholique, et ils s'y sentent bien, mais l'aîné a traversé des moments pénibles au primaire... je sais qu'il en a beaucoup souffert aussi j'aimerai trouver une solution plus adaptée pour mon petit pour qu'il puisse s'épanouir, je sens que l'école l'a déjà abîmé... :sad:

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Kayeza » jeu. 19 janv. 2012 23:15

Mûres a écrit : Après, pour faire école à domicile, comme dit Zyghna, il ne faut pas travailler, et c'est ce qui me poserait problème en effet, si on devait choisir l'école à domicile pour notre fille...
Penser aussi à la possibilité de travailler à la maison... Et aussi au fait que les enfants peuvent facilement être impliqués dans beaucoup plus de choses que l'on croit (cf Léandre Bergeron, que j'ai déjà cité : lui, évidemment, c'est plutôt facile, il est fermier...). Personnellement, je travaille déjà à la maison - mais j'ai du mal à me voir faire mes traductions sur l'ordi en y impliquant mes enfants... :lol: Les pauvres... :( Bref, de manière générale, garder l'esprit ouvert et explorer tous les possibles (même ceux qui se déguisent en se faisant passer pour des impossibles au début...). J'avoue que mon expérience de l'école n'a largement pas été aussi bonne que toi, Mûres, c'est pour ça que j'explore les autres solutions pour mes éventuels enfants à venir...
cassiopée a écrit : Je viens de lire quelques uns de vos post et je dois dire que le sujet de l'école à la maison ou ief me préoccupe beaucoup en ce moment, je songe à cette alternative depuis environ un an déjà mais la décision n'est pas si simple à prendre... Serai-je à la hauteur? sur la durée?
Peut-être ne le sauras-tu vraiment (toi et ton fils et toutes les personnes impliquées) qu'une fois que tu auras commencé... Peut-être ce serait possible de vous lancer sur une durée courte et déterminée à l'avance pour ne pas partir d'emblée dans le long terme... Mais pas trop courte non plus, parce que le début est forcément difficile et qu'il faut prendre un rythme de croisière, donc ça demande un certain temps. Peut-être tenter la chose sur une année scolaire, ou sur deux trimestres, pourrait être un bon début...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Kayeza » mar. 8 janv. 2013 10:40

Cette semaine, l'émission "La fabrique de l'histoire" sur France Culture propose une série d'émissions sur l'éducation (de lundi - hier - à jeudi). L'émission de ce matin parlait de Célestin Freinet (spéciale dédicace à un petit bonhomme qui porte ce prénom...).
Freinet (1896 - 1966) est l'initiateur d'une méthode qui place l'enfant au centre de son propre apprentissage et qui remet le professeur (on disait encore instituteur) à sa juste place d'assistant des apprentissages que fait l'enfant, guidé par sa curiosité et son envie d'apprendre - on est déjà loin de la vision classique de l'EdNat d'aujourd'hui... Il prône aussi la suppression de la notation, la valorisation de l'enfant dans les domaines dans lesquels il réussit le mieux, le travail individuel dans un cadre coopératif, etc. Bref, plein de bonnes idées, à mon avis, qui sont mises en oeuvre dans les écoles qui appliquent cette méthode (et également dans les écoles occitanes, les Calandreta) mais qui peuvent l'être aussi par des enseignants qui appliquent certains principes tout en restant dans le cadre de l'EdNat (ma cousine est/était instit dans une école primaire lambda mais elle faisait du Freinet, au moins en partie).
Pour plus d'information sur la pédagogie Freinet, voir le site http://www.icem-pedagogie-freinet.org/. J'ai aussi trouvé une liste d'écoles appliquant des pédagogies différentes (elle n'est pas complète, mais c'est un début) : http://www.demainlecole.org/association ... rente.html.
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Louise » mer. 9 janv. 2013 11:36

Mes enfants sont à Freinet.
Ecole publique, donc qui doit suivre le programme et les directives. Et qui a bien du mal à faire valoir ses spécificités (notamment lors des recrutements) auprès de la Mairie.

Ce que ça change en pratique :
- ils ne sont pas notés, jamais. Pas d'étalonnage. Des "brevets/fiches" à atteindre en 3 niveaux sur l'année sur les matières habituelles (arithmétique, lecture, orthographe, etc). S'ils n'ont pas fini un brevet une année, ils le rattrapent l'année suivante. S'ils ont tout fini, ils peuvent attaquer celui de l'année suivante. Il y a une vraie souplesse dans la vitesse d'apprentissage de l'enfant.
On reçoit en fin d'année une fiche qui reprend l'année de l'élève, ses points forts et les éventuelles améliorations à apporter.
ça coince juste en fin de CM2... quand t'as fait toutes les fiches de l'année en mars et que t'as plus rien à faire...

- ils travaillent une partie du temps en autonomie. Sur leurs brevets ci dessus, et en réalisant beaucoup beaucoup d'exposés, seuls ou à plusieurs.

- ils ont un conseil d'école où ils règlent entre eux (entre enfants) la vie de l'école

- ils produisent un petit journal avec leur propre texte, environ une fois par mois

- ils font systématiquement des classes double niveau.

- ce sont eux qui organisent la visite de l'école pendant les portes ouvertes, ils sont invités très souvent à faire preuve d'initiative et à amener des idées dans l'école.

Le grand vient d'entrer en 6è, et même si appréhender et remettre des notes dans leur contexte a été un peu dur pour lui au début (ce n'est pas son système habituel pour repérer s'il fait ce qu'on attend de lui), il s'éclate et cartonne...et est beaucoup plus autonome et participatif à l'oral que ses coéquipiers, plus habitués je pense au "tais toi et écoute".
Bref, je suis plutôt contente qu'il y soit allé, et que du coup mon fiston y soit aussi. Je pense que c'est une école qui convient bien au enfants précoces.. d'ailleurs il me semble que leur proportion est largement au dessus des 2% dans leur école (wouuu une école où c'est pas un sujet tabou!). Il y a pas mal d'enfants qui s'y retrouvent, parce que justement le système scolaire "classique" ne leur convenait pas.

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Kayeza » mer. 9 janv. 2013 13:08

Merci Solenn pour ce témoignage très positif. Est-ce toi qui as choisi de mettre tes enfants dans cette école ? Si oui, comment savais-tu qu'elle appliquait la méthode Freinet ?
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Louise » mer. 9 janv. 2013 16:33

Elle s'appelle "Ecole Freinet de Brest" :), ça donne un indice!

En fait, c'est la maman de l'aîné (qui n'est pas à moi, donc), auprès des yeux de laquelle aucun système éducatif ne trouve grâce, qui voulait tester. On a du donc se renseigner sur ce qu'était la pédagogie Freinet (sur papier je dois dire que ça m'inspirait moyennement, mais les portes ouvertes m'ont convaincues!)

Ensuite, on y a mis mon aîné à moi (celui du milieu de la fratrie recomposée donc, tout le monde suit?), par praticité et parce que l'école est quand même très sympa.

Avatar du membre
Pellucidar
Jamais sans mon Verre en Verre
Messages : 646
Enregistré le : mar. 27 sept. 2011 17:44
Présentation : obsolète
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Lyon
Âge : 50
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Pellucidar » jeu. 10 janv. 2013 09:42

Cette semaine sur France Culture, Célestin Freinet
"I don't think I'm easy to talk about. I've got a very irregular head. And I'm not anything that you think I am anyway." Syd Barrett

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Kayeza » jeu. 10 janv. 2013 10:24

Pellucidar a écrit :Cette semaine sur France Culture, Célestin Freinet
Merci Pellu, j'en ai parlé il y a deux jours, juste un peu plus haut dans ce même fil :-)
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Louise » jeu. 2 mai 2013 13:14

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à suivre les ateliers "l'envol" qui s'appuient énormément sur les travaux de Montessori (qui a pondu elle-même une biblio passionnante) : http://lesatelierslenvol.org/ateliers-enfants/

Ils ont une page FB sur laquelle ils publient des articles ou témoignages, que d'une part, on a pas l"habitude de lire, et d'autre part, toujours d'une grande qualité de réflexion. https://www.facebook.com/LesAteliersLEnVol

Notamment ce matin, j'y ai trouvé ces deux petites perles, c'est long, mais passionnant.

Tout d'abord cet article sur l'école Summerhill : http://ecolesdifferentes.free.fr/art19j.htm
Les écoles autogérées sont fascinantes, je trouve.
Le postulat est simple, et fait écho chez moi, qui ait tant de souci avec les règles (cf le post sur la désobéissance civile, trop peu alimenté à mon goût!) : Ce sont les enfants qui l'assurent avec leur appétit de vivre, une équipe qui n'est pas constamment en train d'interférer ou d'organiser, et la pratique du "self-government".

"Mais comment, devez-vous vous demander, si vous ne faites pas la morale, l'enfant apprendra-t-il le bien et le mal ?
Le Bien et le Mal sont simplement des définitions artificielles par lesquelles nous affirmons nos propres manières de voir le monde, qui apparaît tout-à-fait différent à un autre. Qui suis-je pour dire que ma conception du monde est supérieure à celle d'autrui ?
Qui sait quelle nébuleuse de cauchemars peut projeter quelqu'un dans un réveil sinistre?
Qui peut comprendre les anxiétés d'un autre, ses peurs, sa solitude ?
Chacun de nous porte ses propres cicatrices, ses blessures avec lesquelles il essaie de composer. Je peux seulement défendre mon droit d'avoir mon propre point de vue, et qu'il ne soit pas occulté par la réalité d'un autre. C'est le droit de tout être vivant, ce n'est pas une affaire de taille ou de pouvoir."

Et cet autre article sur l'éducation créatrice, qui, je ne sais pas pourquoi me fait penser à Kayeza et Zyghna, peut être parce qu'on y retrouve des choses qui dans mon imaginaire se rapprochent du détachement bouddhiste.
L'article est un peu ardu à lire, je trouve, mais si vous plongez dedans, on y trouve des choses fascinantes (à mon sens :) )

http://www.barbier-rd.nom.fr/journal/ar ... rticle=380

"C'est un espace fermé afin d'isoler la personne des habitudes quotidiennes, de la placer dans une situation différente, la soustraire aux pressions, aux influences. Ici on ne reçoit rien de l'extérieur. On fait surgir ce que l'on porte en soi. Il faut cet isolement qui, d'une part coupe de toute impression et, d'autre part permet que le mouvement inverse est lieu. "
"Chacun met une feuille sur le mur du clos lieu et c'est son espace. Un espace qui exclue les autres, espace dans lequel la personne se projette, à l'exclusion de tout autre. Elle ne rend de compte à personne, à aucun censeur, de ce qu'elle émet. Elle n'a à craindre aucune intrusion, intrusion relevant de jugements ou d'interrogations. Cela va même plus loin car la personne ne juge pas elle-même ce qui émane d'elle. Elle laisse faire cette trace dans l'espace de la feuille ; une trace qu'elle abandonne à la fin du jeu pour que nul n'en soit le récepteur. "

Avatar du membre
cléo
Messages : 1192
Enregistré le : mar. 19 févr. 2013 22:06
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Les systèmes d'éducation

Message par cléo » jeu. 2 mai 2013 13:53

Bonjour,

j'ai eu la chance d'avoir eu des maîtres pratiquant la pédagogie Freinet du CE1 au CM2, et en moyenne section de maternelle.

Ça se passait dans l'école publique de mon village.

Aujourd'hui, j'ai dans ma famille des enseignants de l'école publique qui appliquent la méthode Freinet dans leurs classes.
C'est plus difficile qu'autrefois car les classes sont plus chargées, il y a moins de moyens pour de l'achat de matériel ( une belle-soeur prend sur son salaire pour cela, je ne suis pas OK avec ça mais bon),
mais c'est tout à fait possible et c'est assez banal de voir des profs d'école Freinet dans les écoles publiques.

J'étais plutôt épanouie en Freinet, je suis restée une élève très "vivante" au collège, où ma " rebelle attitude" face aux règles et aux codes était admise voire encouragée (!), mais c'était il y a longtemps, avec certains enseignants de grande qualité quoique de formation tradi.

Aujourd'hui que mon fils est en 4ème, je vois les changements, du côté des élèves, du côté des enseignants, de leur ministère, et du côté des parents d'élèves.
Je dois avouer que ce sont les parents qui m'irritent le plus.Mais ce n'est pas le sujet.

Les profs Freinet engagés dans ces techniques officiellement sont sûrement repérables, mais je ne sais pas comment.

Je chercherai, je reviendrai vous dire.

Ce que j'ai aimé avec eux?
Tavailler par niveau, pas par âge
Construire les leçons en groupe de cinq ou six par des recherches en autonomie, et synthétiser le travail des groupes au final
......je n'ai pas énormément de souvenirs, juste la levée de l'ennui qui m'avait terrassée en CP, juste la vie ( on appelait d'ailleurs ces méthodes les "méthodes actives")
Et à la différence des écoles payantes, toutes les couches socio-culturelles étaient représentées.
Pour moi c'est une sacrée richesse que les petits porteurs de grands projets parentaux n'ont pas connue :wink:

(Oui, j'ai fait un peu de hors-sujet.Et puis je ne parle que de mon vécu, pas de théorie.Là, le discours serait un peu différent.)

Répondre