Les systèmes d'éducation

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Avatar du membre
LiF
Messages : 449
Enregistré le : lun. 12 sept. 2011 21:31
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 43

Re: Les systèmes d'éducation

Message par LiF » lun. 19 août 2013 07:14

Un ptit mot tardif par ici, les quelques interrogations sur le thème me font penser que ça peut intéresser : nous avons déscolarisé notre grand en utilisant les cours du CNED (ET en travaillant tous les deux même si ce n'était pas exactement prévu comme ça à la base) durant son année de 3è, qui vient de s'achever.

En gros il s'est débrouillé pas mal tout seul (on a fait comme pour une sco classique en vérifiant de temps en temps ses connaissances, en discutant autour de, et faisant des recherches complémentaires si intérêt, mais comme ça a été dit, l'intérêt y était car les cours du CNED n'ont rien à voir avec les cours faits en classe et qu'il nous en parlait de lui même alors que lorsqu'il était scolarisé, il n'avait plus envie de parler de cours... bon là le fait d'être seul, ça stimule l'envie de dialoguer, il nous a parfois soulés même !! )
Débrouillé seul donc, mais c'est un enfant TRES autonome, et les notes, pour lui, c'est TRES important, donc il a toujours fait ce qu'il fallait pour avoir les notes qu'il estime minimales (soit des bonnes notes). Reste à voir ce que donne la resco, puisqu'il rentre en seconde avec ses deux ans d'avance dans le même établissement que celui qu'il avait quitté...
Point négatif : on ne lui a pas particulièrement "appris" à travailler, méthodo toussa, sans doute insuffisamment. Au début les notes étaient pas géniales donc il a demandé conseil et cravaché, ce qui lui a sans doute appris, mais une fois le pli pris, sa méthode du minimum a à nouveau très bien marché... Mais il a à nouveau apprécié d'apprendre, et ça c'est positif.

Niveau socialisation : je rejoins ce qui a été dit, des semaines à droite à gauche, beaucoup d'activités extra scolaires qui ont permis d'apprendre à accepter mieux le fait que lui même ou les autres ne soient pas parfaits (pour ça je dois dire que je tire mon chapeau aux éduc sportifs, ça m'a impressionné comme il a été extrêmement bien cerné et pris en charge, alors qu'en classe ça n'a jamais été le cas puisqu'il faut être comme les autres instantanément épicétou).
J'ajoute une nette amélioration des rapports familiaux qui étaient pourris par le stress lié au collège. Des relations parentales sereines et des relations fraternelles qui se sont renouées.

Ca va être dur de renoncer à une partie des activités je pense mais il est maintenant content de retrouver l'école qu'il ne pouvait plus supporter, donc ça c'est bien, et j'espère que les apports positifs vont résister au retour des longues journées. Sinon, il est de façon à nouveau plus intense en contact avec des gamins qui étaient dans sa classe de 4è (il prépare le terrain depuis un moment, c'est qq d'organisé).
Je vous tiendrai au courant de la suite si ça vous intéresse.
En même temps, pensez bien que ça m'inquiète. Comme tout changement...

Avatar du membre
altima
Messages : 836
Enregistré le : mer. 18 mai 2011 14:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t410.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par altima » mer. 16 oct. 2013 15:20

Alors LiF, comment s'est passée cette resco?

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Kayeza » ven. 31 janv. 2014 16:28

Je fais remonter le sujet (en espérant que LiF aura la possibilité de repasser par ici un de ces quatre pour répondre à la question d'altima) en partageant avec vous un article intitulé "Guide de déscolarisation pour débutants". Je le mets là aussi pour penser à aller le lire, parce que là je n'ai pas le temps... On en reparle quand vous voulez...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Zyghna » dim. 6 sept. 2015 11:18

Un exemple d'une expérience menée dans une école maternelle de ZEP, mixant le matériel Montessori, ses méthodes et les derniers apports des recherches en sciences cognitives. Expérience menée au sein de l'Education Nationale qui plus est. La petite vidéo de TEDx menée en fin d'article est très rafraichissante.

http://www.bastamag.net/Rentree-scolair ... e-educatif
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Septembre
Messages : 13
Enregistré le : mar. 15 déc. 2015 10:52
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Normandie
Âge : 37
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Septembre » mer. 16 déc. 2015 21:46

Je viens d'arriver sur le forum, et je découvre ce sujet et je suis très heureuse de lire vos réflexions et de me sentir moins seule. Je suis professeure, ai enseigné le fle à l'étranger pendant 5 ans et maintenant enseigne les arts pla en collège.

Cependant je me pose beaucoup de questions sur l'enseignement depuis que j'ai découvert une petite école alternative à Taipei, école que j'ai fréquentée pendant à peu près un an en tant que volontaire. (qui reprenait des idées des pédagogies démocratiques, choix du curriculum par les enfants, assemblées, petit tribunal pour gérer les conflits, dans la nature, avec des cabanes dans les arbres et des vélos pour chaque enfant)

Rentrée en France j'ai été faire un stage en pédagogie alternative à la Ferme des Enfants de Sophie Bouquet Rabhi, en Ardèche, et ce stage m'a ouvert plein de portes dans la tête. (pédagogie montessori mais sans l'étiquette en primaire le matin, et avec possibilité de sortir jouer dehors à tout moment, petit collège expérimental sur les principes de pédagogie démocratique, et ateliers pour tout le monde l'après-midi, le tout en pleine nature,avec des animaux et un potager, à côté d'un éco hameau et avec une attention particulière portée à l'inter-générationnel)

Vous parlez d'instruction à la maison, est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont vu ce film de Clara Bellar qui s'appelle Être et Devenir ? Je vous laisse le lien vers le site du film : http://www.etreetdevenir.com/EED.fr.html#Accueil

Il parle de home-schooling et, encore plus explosif, de un-schooling... Soit laisser les enfants grandir sans avoir de moments d'enseignement mais plus en les poussant à fond dans leurs découvertes et laisser venir.

Ça m'a beaucoup parlé, beaucoup touchée, même si on peut reprocher au film d'être assez... angélique sur ce choix.
Je n'ai pas d'enfants, mais avec mon compagnon on en parle déjà beaucoup, des choix de vie qu'on va devoir faire petit à petit, et de notre envie d'apprendre à aimer pleinement, d'apprendre à faire confiance aussi. Le faire pour nous même, puis l'un envers l'autre mais aussi envers nos proches et nos enfants à venir.

Une personne de ce film qui a choisi le un-schooling pour ses enfant est Arno Stern, et en tant que prof d'arts pla j'avoue que j'ai très envie d'économiser pour aller à sa formation qui présente son "clos-lieu". (http://www.arnostern.com/fr/)

Je viens juste d'avoir le capes, mais enseigner dans le public ravive chez moi beaucoup de démons. Heureusement, grâce au test tout récent je comprends mieux tout ce qui me travaille, tant sur mon propre passé scolaire que sur le fait d'être aujourd'hui part de ce système là.

À commencer par les lieux que sont les écoles, en béton, aux cours bitumées, aux enfants assis sur des chaises toute la journée, à qui on demande un contrôle constant, avec un mobilier on ne peut plus froid, des fenêtres qui s'ouvrent de moins en moins, des classes de plus en plus chargées...

Voilà, je m'arrête là pour le moment, me pose sur le bas côté et attend de voir si ces réflexions trouvent un peu d'écho...
(je suis au début de mes recherches sur le sujet, mais ça m'intéresse énormément...)

En ligne
Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 714
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Third Stone from the Sun

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Judas Bricot » jeu. 25 févr. 2016 14:50

Bonjour,

l'ESEN (Ecole Supérieure de l'Education Nationale) met en ligne énormément de conférences, afin d'expliquer les réformes en cours et aborder des thématiques très variées.
Ce n'est pas tout à fait en phase avec le sujet traité ici (les différents systèmes d'éducation) mais je pense qu'une communication "institutionnelle" peut apporter beaucoup au débat.
Cela se passe ici:

ESEN

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Les écoles démocratiques

Message par Zyghna » mar. 3 avr. 2018 21:20

Salut!

Je dépoussière un peu ce sujet car j'aimerai vous parler d'un concept qui est en train d'essaimer à vitesse grand V en France, à savoir les écoles démocratiques.

Je suis tombée sur ce concept par hasard, alors que je me renseignais sur une éventuelle "non sco" de mes enfants (cf le superbe film de Clara Bellar Etre et devenir)... au détour d'une page FB sur un financement participatif d'une école qui ouvrait à la rentrée 2017 sur Strasbourg... et dans laquelle nous avons fini par inscrire nos filles.

Certains d'entre vous (sans doute les doyens) connaissent sans doute le précurseur de ce modèle, l'école de Summerhill fondée en 1921 par le psychiatre A.S. Neill et toujours ouverte à ce jour. L'école était plus que révolutionnaire pour l'époque car Neill partait du principe que l'enfant est conçu pour apprendre, et que si on lui en laisse la liberté, il apprendra ce dont il a besoin pour sa vie d'adulte, tout comme il a appris à parler et à marcher, en étant entouré par des adultes qui ne doutaient pas de ses capacités à y arriver. Summerhill a soulevé bien des passions, car les enfants y étaient totalement libres, dans la mesure où ça n'empiétait pas sur la liberté des autres ("la liberté, pas l'anarchie").
Chaque membre de l'école, adulte comme enfant, peut participer aux décisions, à voix égale. D'où le nom d'école démocratique.
Elle a donc accueilli pas mal d'enfants exclus des autres écoles, rejetés par le système.
Force est d'admettre que cette école, alors qu'aucun cours n'y était obligatoire, n'a pas plus laissé de jeunes hors système qu'une école classique.

Un autre modèle a été développé aux USA et sert de référence à la plupart des écoles démocratiques qui essaiment actuellement sur le territoire, à savoir le modèle de la Sudbury Valley School, fondée en 1968 par des profs d'université. Ici non plus, pas de cours, pas de profs, mais la liberté de se chercher, de (se) tester, d'aller au bout de ses envies, de se connaître et de choisir en toute connaissance de cause son parcours professionnel/personnel. L'école part du principe que l'enfant, tout comme il imite l'adulte en jouant, va petit à petit mettre en place des processus d'apprentissage pour s'épanouir dans sa vie d'adulte, pour faire partie de la société (on rejoint tout à fait le principe du unschooling).
Ces écoles sont donc avant tout des lieux de vie, l'enfant doit s'y sentir en confiance pour pouvoir s'épanouir.
Et vu les nombreuses études qui ont été faites sur ce modèle, je ne doute pas de leur pertinence (et bien sûr comme tout modèle, il ne peut pas s'appliquer à tout le monde).

Mais je n'aurai jamais imaginé fin juin dernier, quand j'ai découvert ce concept, que nos filles (9 et 11) ne feraient pas leur rentrée dans le système classique, qu'elles diraient adieu aux heures passées assises sur une chaise, aux leçons, aux devoirs, aux contrôles, à la notion même de prof/instit'
Que nous, parents, réussirions à dire adieu au processus scolaire, que nous leur ferions assez confiance pour qu'elles acquièrent les compétences nécessaires à leur vie d'adulte à leur manière.
Et donc l'école a ouvert, et nous avons vu nos filles changer à vue d'oeil. La grande, timide, réticente à parler aux adultes (merci l'EN), avec des difficultés avec ceux de son âge, est aujourd'hui super épanouie, et a plein d'amis (de 4 à 45 ans!!!), gère pas mal de projets dans le cadre de l'école et participe à tous les conseils d'école et de justice. (Et je ne parle même pas des ado que l'on a vu arriver, trainant des pieds, mal dans leur peau, qui sont vraiment heureux maintenant, et qui parlent devant un public sans aucun complexe!)

Après 5 mois, je remarque que certains apprentissages se mettent en place très naturellement, à travers la vie quotidienne. Il a déjà fallu mettre en place des règles, car il n'en existait pas lors de l'ouverture: les enfants ont testé l'anarchie, et ont très vite décidé de règles communes (genre les mêmes qu'on essaie d'instaurer à la maison depuis des années...). Ils ont découvert le principe de démocratie participative, qu'ils sont capables de prendre des décisions utiles à la communauté. Un membre, une voix, adulte comme enfant, quelque soit l'âge.
Les adultes sont là pour veiller à la sécurité, et pour aider les enfants qui demanderaient de l'aide pour un projet. Ils ne proposent rien, car c'est à l'enfant d'aller chercher au fond de lui ce qui lui parle, et de demander de l'aide s'il estime en avoir besoin, que ce soit à un adulte ou à un autre enfant (j'ai oublié de préciser que les enfants sont tous ensembles, sans distinction d'âge). Le but est d'apprendre à apprendre, de savoir où et comment chercher des ressources si/quand on en a besoin.
Au bout de 5 mois d'école, je ne m'en fais pas pour l'acquisition des connaissances: les petits passent leurs journées à jouer (et pour beaucoup de jeux, il faut écrire ou lire, donc il faut s'y mettre parce que c'est frustrant de toujours demander de l'aide aux grands), et les grands s'occupent aussi bien des petits que de leurs passions du moment. Un groupe a décidé de se lancer dans la réalisation d'un jeu vidéo, et a donc trouvé les moyens de réunir les fonds nécessaires pour aller suivre un stage au musée du jeu vidéo. Ce même groupe a trouvé un super jeu vidéo... en anglais. Qu'il a bien sur fallu traduire mot par mot pour continuer le jeu.
Et ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres.
J'aurai adoré une telle école. La liberté d'apprendre, un entourage bienveillant, qui parle aux enfants normalement et ne les considère pas comme des inférieurs. Toutes ces possibilités, ce potentiel, a disposition, si on le veut, quand on le veut.

Ce genre d'école implique par contre de revoir notre rapport à l'enfant, en tant que parent. Parce qu'on ne sort pas non plus indemne de ce genre de pédagogie et qu'il faut se remettre en cause, remettre en cause les modèles d"éducation familiaux, se faire confiance autant qu'on fait confiance à nos enfants. Les premiers mois ont été ponctués de nombreux débats entre nos enfants et nous, pour qu'on trouve nos marques ensemble. C'est beaucoup plus tranquille maintenant, et nos discussions sont beaucoup plus enrichissantes, on passe plus de temps ensemble, les conflits sont rares.

Bref, aucun regret.
Ce modèle - qui ne correspondra pas forcément à tous les enfants - me semble par contre assez adapté aux enfants surdoués. Il faut juste que l'entourage suive, se fasse confiance, et fasse confiance à l'enfant. Beaucoup de chemin à faire ensemble ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
altima
Messages : 836
Enregistré le : mer. 18 mai 2011 14:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t410.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par altima » mer. 4 avr. 2018 07:42

Est-ce que tu peux nous en dire plus sur la gestion de cet établissement précis et donc du projet d'école?

(je connais ce concept que j'ai vu naître aussi pas loin de chez moi)

Avatar du membre
Louise
Messages : 1102
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Louise » mer. 4 avr. 2018 15:04

Quel merveilleux partage Zyghna, merci!
Je suis tellement fatiguée d'entendre taxer d'utopie (en général comme excuse à l'inaction ou à l'inertie) tout ce qui sort de la norme et tout ce qui implique confiance et autonomie, qu'il s'agisse d'adultes ou d'enfants, et tellement ravie quand je suis amenée à découvrir certaines qui sont réalisées et qui fonctionnent, il suffisait d'essayer...

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Zyghna » mer. 4 avr. 2018 15:49

Concernant l'école, il faut déjà mentionner que le régime Alsace-Moselle impose une acceptation du projet d'école par le rectorat - il ne suffit pas uniquement de déposer un dossier d'ouverture. Donc de ce côté, aucun souci de légitimité, le projet est accepté, validé, et éveille pas mal de curiosité.

Il s'agit d'un modèle Sudbury, encadré par 4 facilitatrices à temps plein. Il y a pour le moment 25 enfants d'inscrits (capacité maximale 45) âgés de 4 à 17 ans (l'école accueille de 4 à 20 ans) et des passages ponctuels d'enfants en immersion, où venant d'autres écoles démocratiques.
Hormis les frais de scolarité (250€/mois/enfant), rien d'autre n'est demandé aux parents. Ni aide financière pour les projets, ni temps d'investissement dans l'école.

Pour le projet d'école, je mets le lien, c'est plus simple:http://ecole-novagora.fr/presentation-de-notre-projet/

Pour le moment, l'école de fonctionne qu'avec les frais de scolarité, mais elle est en train de mettre en place du mécénat, afin de pouvoir à terme rémunérer l'ensemble des facilitatrices, et proposer des bourses.
Lorsque les enfants ont envie de faire des activités payantes, ils doivent présenter un budget estimatif, qui sera proposé en conseil d'école. Ma fille par exemple gère le club piscine, elle doit donc à chaque fois savoir qui vient, et voir combien de tickets de tram sont nécessaires (suivant les abonnements des uns et des autres). Les facilitatrices transposent alors les savoirs acquis/utilisés dans un tableau de concordance servant à l'établissement de l'acquisition du socle commun de compétences (obligatoire à 16 ans).

Les enfants peuvent sortir en journée, comme ils le veulent (seuls ou accompagnés par un adulte suivant les autorisations données par les parents, ils doivent juste être joignables et rentrer à l'heure qu'ils ont indiqué). Aujourd'hui, ma fille avait prévu d'aller avec un petit groupe au jardin botanique, puis d'aller faire de la peinture sur des murs, et de finir la journée, comme tous les mercredi, par son club massage. Aucun jour ne se ressemble, je ne sais même pas quand elles sont à l'école et quand elles sont sorties (la petite qui ne me racontait jamais ce qu'elle faisait, le fait depuis qu'elle est ici). Les enfants peuvent arriver le matin entre 8h et 10h15 et rester au minimum 6h à l'école. Ils peuvent prendre 1 jour OFF par semaine. L'école ferme 8 semaines pour congé (Noel, Pâques et mois d'aout), et les parents peuvent poser l'équivalent des congés scolaires nationaux comme ils le souhaitent (ou ne pas les poser s'ils n'en ont pas envie). Cela simplifie beaucoup les départs en vacances - ce fut très agréable de partie 1 mois au Laos, sans avoir besoin de faire un courrier au rectorat pour expliquer l'absence de nos filles, et sans subir les commentaires des enseignants ^^

Pour le moment, je trouve surtout que les enfants apprennent à mener des projets, à communiquer, à agir en groupe, et à tester les principes de démocratie participative. Et je suis impressionnée de voir à quel point ils maitrisent vite ces sujets.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
altima
Messages : 836
Enregistré le : mer. 18 mai 2011 14:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t410.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39
Contact :

Re: Les systèmes d'éducation

Message par altima » mer. 4 avr. 2018 17:06

Merci pour ces détails, je vais faire ma ch**** mais en fait je m'interrogeais surtout sur la façon dont les adultes avaient mis le truc en place et s'étaient entendu sur les grandes (ou petites) lignes. De façon démocratique tu vas me dire!
J'édite: je n'ai pas pris la peine encore d'aller voir ton lien... donc bon, je remballe mes questions pour le moment! :honte:

Pas forcément évident de pérenniser un tel projet... parfois on retrouve les mêmes situations complexes au niveau relationnel que dans le cadre associatif.

En tout cas les débuts dans ton secteur semblent prometteurs. Tes filles ont dû revivre!

Avatar du membre
soazic
Messages : 1359
Enregistré le : mar. 23 août 2011 18:31
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t724.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Les systèmes d'éducation

Message par soazic » mer. 4 avr. 2018 18:00

Merci pour ce partage d'infos Zyghna, ça m'intéresse également de savoir comment cela a été pensé, s'il y a un appui de la région. Et qui sont les bonnes volontés qui ont fait émerger le truc truc, j'imagine que c'est un projet qui a du longtemps maturer.

Ah ben je suis allée sur ton lien, et ai déjà pas mal de réponses :clin:

Avatar du membre
Riffifi
Messages : 1210
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 15:35
Présentation : riffifi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'Ouest
Âge : 38

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Riffifi » lun. 9 avr. 2018 10:14

Je profite de ce sujet qui présente et permet de comparer des systèmes d'éducation divers pour poser une question qui me chatouille depuis longtemps.
Comme argument pour l'inscription ou le maintien dans le système scolaire classique, on me dit souvent que sans cela les enfants ne sont pas confrontés à la réalité du monde dans lequel ils vont vivre ensuite. Que c'est formateur de se trouver confronté à un monde en miniature avec ses injustices, ses insuffisances, son inadaptation à leur profil personnel, et ses richesses "insoupçonnées".
Et ce d'autant qu'il n'existe pas (ou peu ?) de chaînage complet dans le système, pour une éducation hors EN.
Avez-vous des retours (d'expérience ou d'études) sur cette question ? Comment a-t-elle été intégrée (ou écartée) dans les systèmes que vous évoquez ?
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Zyghna » lun. 9 avr. 2018 18:05

Je trouve que justement la majorité du système scolaire classique constitue une aberration: dans quel travail, dans quelle vie, se retrouve t on en huis clos avec uniquement des personnes de son âge? Quant aux injustices et au reste, c'est un peu le serpent qui se mord la queue: comment faire de ces enfants des adultes épanouis, respectueux des autres, de la nature, quand le seul modèle qu'on leur propose est un modèle d'injustice, de violence, d'exclusion, etc...

Perso, je suis totalement pour des classes multi-âges, pour que les enfants puissent s'épanouir auprès d'enfants plus jeunes et plus âgés, c'est comme cela qu'une bonne partie du savoir s'acquière et se transmet (perso, j'ai passé toute ma primaire en classe unique et si j'avais pu avoir cette chance pour le secondaire...!!!)
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Fu
Messages : 262
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Fu » mer. 5 sept. 2018 21:18

J'en remets une petite couche sur l'école dynamique (la même que celle qu'on a appelé ici école démocratique), avec ce Ted Talk du fondateur. Je m'étais renseigné l'année dernière, ces écoles sont malheureusement un peu chères.

https://www.youtube.com/watch?v=Mi59UJYV9jU

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6814
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les systèmes d'éducation

Message par Zyghna » sam. 6 oct. 2018 23:43

En fait ce sont toutes des écoles démocratiques basées sur le système de la Sudbury Valley School aux USA. L'école Dynamique est juste son nom (tout comme celle de mes filles s'appelle Novagora), mais elles sont basées sur le même concept: apprentissage auto-déterminé, non-agîsme, et respect des Droits de l'enfant de l'Unesco.

De notre côté, tout roule tranquillement maintenant. Aucun regret d'avoir choisi cette école, ou juste celui de ne pas avoir connu ce système plus tôt.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Répondre