Génèse du forum

Il est TRES IMPORTANT de lire cette section avant inscription. Elle vous permettra de mieux saisir les règles, usages et les raisons profondes des choix des créateurs de ce forum. Nous avons voulu un lieu particulier, un peu à l'écart de ce qui se fait d'habitude et les divers sujets de cette section vous permettront de voir si cet esprit vous correspond ou pas.
Répondre
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12592
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Génèse du forum

Message par TourneLune » mer. 20 févr. 2019 11:29

Ce forum est né d'un autre forum. Mlle Rose, d'autres et moi-même étions sur un forum créé puis délaissé par son administrateur. Sur ce forum avaient échoué peu à peu des personnes en recherche d'elles mêmes, imprégnées des notions de décalage, de JSF, et du gros malheur d'être zèbre et de tout un tas de métaphores animales ou autres. L'auto-gestion du départ a vite montré ses limites : personne n'avait la possibilité technique de modérer et sont apparues des personnes malfaisantes qui venaient insulter les membres.
Donc nous avons créé une équipe pour tenter de maintenir une forme à l'ensemble tout en respectant la liberté, principe fondateur du départ.

Mais au final, sans ligne directrice claire et sans que personne n'ait davantage de légitimité que les autres, les conflits étaient légions, l'apparente liberté laissait en fait la place à beaucoup d'agressivité, d’irrespect et pour nous, de violence.
Certaines personnes non surdouées tenaient à différencier la notion de zèbre de la notion de surdoué, opposant mensa et zèbres, opposant le QI et la "zèbritude", "zèbres" à ###mornopensant###.
Ceux qui à l'époque osaient parler de QI, THQI, etc. étaient traités d'élitistes; on y parlait d'un "nous" en permanence sans rien savoir de la validité des témoignages, chacun apportait certes sa pierre à un édifice, mais lequel? La seule chose qui en ressortait à l'époque, c'était une sorte de malédiction du fait d'être surdoué, sans aucun consensus, même minime, sur ce que c'était.
Au final, l'intelligence, pierre angulaire de la notion de douance, n'avait plus tellement d'importance voire était complètement rejetée par certains. L'important était de souffrir, d'être décalé, en marge, et plus on était mal, plus on était zèbre...
Des clans se sont formés et ce forum a commencé pour nous à ressembler de plus en plus à un immense espace de flood sans queue ni tête qui nous semblait noyer de plus en plus les informations importantes pour les personnes en recherche et dans lequel nous nous retrouvions de moins en moins.
Ajoutez à ceci des conflits avec un autre membre de la modération, un administrateur qui aurait pu trancher mais qui était absent et ne semblait pas intéressé, nous avons décidé qu'il était important d'apporter aux personnes en recherche autre chose que ce chaos, avec des infos fiables et vérifiées, quelque chose d'un peu plus rigoureux et moins axé sur un mal-être dans lequel n'importe quelle personne un peu paumée, surdouée ou pas, pouvait se retrouver.
Tant mieux si ce forum existe et il a sans doute grandement évolué depuis, mais nous pensions qu'il était important de proposer autre chose et dans un autre esprit.

Hêraklès, Mlle Rose et moi avons donc créé ce forum.
Ça n'a pas été simple. Nous avons été suivis par certains membres de ce forum, eux aussi dégoûtés par la façon dont ça se passait et par la désinformation qui y régnait. Mais un certain nombre d'entre eux ont également amené avec eux la noirceur des messages, la dépression, etc. Il a été assez difficile de construire quelque chose de dynamique et non pas basé, comme l'essentiel de la littérature aujourd'hui, sur les difficultés des surdoués et des constats fort pessimistes.

Bien sûr que ces difficultés font partie de nos vies et bien sûr qu'on a envie d'en parler. Mais il ne nous semblait pas souhaitable d'orienter ce forum comme s’il n’était qu’un gros hôpital ayant pour mission de sauver les surdoués.
Nous voulions créer un espace d'information et d'échanges sérieux (autant que ça puisse l'être sur internet), une dynamique de groupe qui puisse nous aider à avancer tous et non nous faire stagner.

Nous voulions aussi nous protéger de certains membres qui, cherchant une oreille attentive, font du chantage affectif à outrance et prennent la sensibilité des autres membres en otages. Ceux qui considèrent que tout leur est dû, que le monde entier doit s'adapter à eux, qu’on doit tout leur fournir sans qu'ils n'aient aucun effort à faire. Ceux qui, où qu'ils passent, détruisent par leurs sarcasmes et leur négativité. Ceux qui ramènent tout à eux, n'écoutent pas, ne partagent pas.

Mais ce n’est pas si évident que ça, parce qu'il faut juger les gens sans les connaitre vraiment et qu'il est très difficile d’être toujours juste.. Parce que ça demande beaucoup de travail, de suivi, de remise en cause et de doutes. Parce qu'on a fait aussi des erreurs et que ça ne fait jamais plaisir. Parce qu'il faut toujours faire attention de ne pas se transformer en despote qui clique sans réfléchir. Parce que les livres grand public font que la zèbritude et sa noirceur envahissent le paysage. D'autres fora, antérieurs à JSF and co, en sont morts, envahis par les zèbre autoproclamés qui parlaient plus fort et étaient plus nombreux...

Ça ne s'est pas fait sans heurts, il y a eu des craintes, il y a eu des hauts, des bas, des moments de doutes, des moments de découragement ( cf. le topic sur les inquiétudes.) On s'est pris la tête avec des amis aussi, on s'est pris la tête entre nous... La modération présente que nous exerçons ne plait pas à tous, non plus, il faut assumer de s'exposer.
L'équipe a grandi, d'abord Fabs est venu nous rejoindre puis d'autres jardiniers et modo, certains sont partis, d'autres sont restés, l'équipe a changé, évolué, au gré des envies et des possibilités de chacun, le tout étant de ne jamais se sentir obligé de tenir un rôle dont on ne veut plus.

Mais je crois que cet esprit, on a réussi à le créer.
Depuis maintenant quelques années, nous commençons vraiment à avoir un bon noyau dur qui comprend ce que nous faisons et pourquoi nous sommes "chiants", qui nous soutient dans la démarche. Je trouve que la dynamique est vraiment là, que nous ne sommes pas les seuls à avoir envie d'un lieu un peu protégé où on évite la fausse liberté qui en fait se résume souvent à égocentrisme et irrespect de l'autre. Des gens qui ont envie d'avancer, de créer, de rigoler, bref, qui ont vraiment saisi l'esprit du forum et franchement.... Ça fait super plaisir et du coup, nous pouvons modérer de manière plus souple, comme si l'écosystème du forum commençait à fonctionner de lui-même.

Nous ne sommes pas un très gros forum mais là n'est pas le but, au contraire. Le thème est à la mode et il n'est pas difficile d'avoir du monde. Avoir de vraies personnes intelligentes, positives, constructives, qui sont là pour partager et pas pour se plaindre, c'est autre chose... Le but c'est vraiment cette dynamique et je pense qu'elle y est.

Merci à vous, merci à toute l'équipe parce que même si ce n’est jamais gagné, je pense qu'on a tous créé quelque chose de bien. Ce n’est surement pas la panacée, c'est très bien qu'autre chose existe aussi car ça correspond mieux à d'autres personnes.c Le forum dont je parle ci-dessus a bien grandi et il occupe toujours beaucoup de place, les différences de culture rendant parfois difficiles les acclimatations de ses membres ici, malgré leur bonne volonté. Facebook et les différents groupes qui y vivent ont aussi pris leur place. La diversité est nécessaire et certains de nos membres évoluent dans plusieurs sphères différentes.
Nous ne prétendons pas avoir LA vérité mais on a créé ensemble un truc chouette et qui me semblait nécessaire dans le paysage de la douance... Libre ensuite aux gens d'adhérer ou pas au projet... Mais on l'a fait, il n’y a plus qu'à continuer et à s'améliorer encore parce qu'évidemment, tout est perfectible!


TourneLune
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Répondre