Covid19 : Pandémie et Société

Pour regrouper les topics sur un sujet brûlant qui occupe l'actualité, en ce moment, le Coronavirus COVID-19
Avatar du membre
enufsed
Messages : 1413
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=8303]La Mort Dorée[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Dans mon Mortbillard, sous une pile de livres
Âge : 46

Covid19 : Pandémie et Société

Message par enufsed »

Présentation du sujet
Lors de son allocution aux français, Emmanuel Macron a fait la déclaration suivante, programmatique déjà de l’après Covid-19 :
« le jour d’après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour aux jours d’avant. Nous serons plus forts moralement. Nous aurons appris et je saurai aussi avec vous en tirer toutes conséquences, toutes les conséquences. » (Verbatim)

La crise sanitaire du Coronavirus doit donc semble-t-il être comprise par tous comme un point de basculement sociétal.
Qu’en est-il réellement ? Peut-on dans les entrailles du jour présent lire les signes précurseurs des jours à venir ?

Entre inégalités et solidarités, entre dissensions locales et union nationale, entre confinement physiques et diffusions virtuelles, je propose ici de regrouper une collection de ces manifestations sociales, de ces murmures et de ces grognements, pour esquisser à travers les exemples ce qui, peut-être, est une autre réalité que celle des discours et des règlements.

Nous avons pêle-mêle tant de sujets possibles qui relèvent du champ de la sociologie : violences conjugales et en général tensions au sein des foyers familiaux, SDF, luttes sociales, injonctions à l’activité et à la performance, virtualisation, distanciation, rapport au temps et à l’espace, urbanité et ruralité. Bref autant de sujets dont je vous invite à vous saisir avec un principe simple et clair : l’analyse requiert du temps et ne pourra être faite que par des chercheurs et bien longtemps après cette crise. Nous n’avons pas et nous n’aurons pas ici le recul pour analyser les choses et c’est pourquoi il faudra éviter de transformer ce sujet en discussion de bistrot.
Ce qui me paraît intéressant c’est, avec discernement, de partager des faits et chroniques, des billets d’humeur, des articles, afin de saisir le bruissement de notre société pour nous permettre de lever le voile sur des tendances qui ne sont pas toujours bien lisibles.

Je propose déjà pour démarrer un ensemble de données et articles ou échanges qui mettent l’accent sur le sujet : covid-19, confinement et inégalités sociales.

Pour la suite du sujet, l’idée c’est de signaler la thématique par une balise [Sujet ou thème]
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur enufsed pour son message (10 au total) :
TourneLunesandersdaniO'RêveBulle d'oLéoArtémisUnesopranowallcreeperAzildorine
Classement : 10%
"My name's Tony, I've got some bacon" - Andra tutto bene

Avatar du membre
enufsed
Messages : 1413
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=8303]La Mort Dorée[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Dans mon Mortbillard, sous une pile de livres
Âge : 46

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par enufsed »

[Confinement / Inégalités sociales]

Deux éléments ont cristallisé des discours autour de ce qui ressemble à la reconduction exacerbée d’une fracture entre « riches et pauvres »
Ce conseil, presque injonction, d'Emmanuel Macron : « lisez »
(« donnez des nouvelles, prenez des nouvelles, lisez. Retrouvez aussi ce sens de l’essentiel. Je pense que c’est important dans les moments que nous vivons. La culture, l’éducation, le sens des choses est important. »)
Et d’autre part un « exode » des citadins aisés vers leurs résidences secondaires du littoral
https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html

(Note : Pour habiter à Belle-île-en-Mer, je peux témoigner de cet agacement diffus d’une partie de la population mais il est important de préciser que cette relation ambiguë au « parisien » (entendre par-là toute personne qui vient du continent) est bien plus ancienne et liée à une situation de servitude économique vis-à-vis du tourisme doublée d’une concurrence foncière.)

Ce dernier points notamment a été l’occasion de citer ce passage du Decameron de Boccace :
«Quelques-uns, d'un avis plus cruel, comme étant par aventure le plus sûr, disaient qu'il n'y avait pas de remède meilleur, ni même aussi bon, contre les pestes, que de fuir devant elles. Poussés par cette idée, n'ayant souci de rien autre que d'eux-mêmes, beaucoup d'hommes et de femmes abandonnèrent la cité, leurs maisons, leurs demeures, leurs parents et leurs biens, et cherchèrent un refuge dans leurs maisons de campagne ou dans celles de leurs voisins, comme si la colère de Dieu, voulant punir par cette peste l'iniquité des hommes, n'eût pas dû les frapper partout où ils seraient, mais s'abattre seulement sur ceux qui se trouvaient au dedans des murs de la ville, ou comme s'ils avaient pensé qu'il ne devait plus rester personne dans une ville dont la dernière heure était venue.»
(https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Décam ... re_Journée)

Deux articles me semblent ici très intéressants :
Blog d’Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information
https://www.affordance.info/mon_weblog/

et ce billet d’humeur d’Anne Lambert, Sociologue et chercheuse
https://www.huffingtonpost.fr/entry/ave ... 3b648b2938

Ces deux points de vue permettent de tracer déjà quelques lignes de force.

À suivre quelques exemples pour nourrir ces réflexions.

Image

Image

Chronique de Leïla Slimani : journal de confinement en Normandie
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html

Pour ceux qui n’ont pas accès au Monde, quelques morceaux choisis :
« Jour 1. Cette nuit, je n’ai pas trouvé le sommeil. Par la fenêtre de ma chambre, j’ai regardé l’aube se lever sur les collines. L’herbe verglacée, les tilleuls sur les branches desquels apparaissent les premiers bourgeons.
[…]
Le confinement ? Pour un écrivain, quelle aubaine ! Soyez certain que dans des centaines de chambres du monde entier s’écrivent des romans, des films, des livres pour enfants, des chansons sur la solitude et le manque des autres. Je pense à mon éditeur qui va crouler sous les manuscrits.
[…]
Mais nous ne sommes pas à égalité. Les jours qui viennent vont au contraire creuser, avec une cruauté certaine, les inégalités. Ceux qui ont peu, ceux qui n’ont rien, ceux pour qui l’avenir est tous les jours incertain, ceux-là n’ont pas la même chance que moi. Je n’ai pas faim, je n’ai pas froid, j’ai une chambre à moi d’où je vous écris ces mots.
[…]
Mon fils est assis à la table de la salle à manger. Je lui apprends l’imparfait. « C’est quand on parle d’autrefois. » Et le futur. « Pour ce qui arrivera demain. » Je regarde ses petits doigts glisser sur la feuille et quelque chose, dans son application, dans son souhait de bien faire, me serre le cœur. Je me rends compte que je ne sais plus faire de multiplications. Je ne l’avoue pas et je cache mon portable sous la table pour utiliser ma calculatrice. Aujourd’hui, j’ai proposé un exercice. « Faites un portrait du coronavirus » et mes enfants ont dessiné des monstres colorés, aux yeux rouges et aux doigts couverts de griffes. « On l’aime ce virus. C’est quand même grâce à lui qu’on est en vacances. »


Cet article a suscité un certain nombre de réactions indignées et des parodies très cyniques
https://twitter.com/MMaestracci/status/ ... 3614345216

Réaction plus construite :
https://www.marianne.net/debattons/bill ... la-slimani

Autre chronique cette fois au Pays Basque par Marie Darieussecq, assez proche dans l’esprit de Leïla Slimani, un air de Petits mouchoirs
https://www.lepoint.fr/culture/marie-da ... 7952_3.php

Très exotique par son apparent décalage : Le confinement de Lou Doillon
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... cet-espoir

Je ne sais pas quelles sont les modalités de ces chroniques et interview ? Contrats, accord, spontanéité ? On peut s'interroger sur ce besoin de s'exprimer et de romancer dans le cas de Slimani et Darrieussecq. Une pandémie en cours peut-elle déjà être le lieu d'une autofiction ?

De l’autre côté de la barrière, celles et ceux qui ne sont pas confinés

Les caissières et caissiers
https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html

« Aucun masque, aucune explication, aucune réunion, par exemple, dans ce grand magasin de proximité parisien. Une chaîne pourtant « branchée » qui s’est adaptée à son public de bobos. Une de ces femmes-troncs remarque, sans perdre son sourire, qu’on ne les a pas averties non plus du changement d’horaire, survenu du jour au lendemain pour avancer la fermeture du magasin, habituellement nocturne. Aucune instruction sur l’hygiène et les comportements à observer avec la clientèle. Les gants jetables que l’on a mis à leur disposition se trouent à la première occasion.
[…]
Un droit de retrait ? Bien sûr que non ! Elles ont trop peur de perdre leur job, ces femmes, ces mères de famille, parfois célibataires ou divorcées. « Avec un loyer qui prend plus de la moitié de mon salaire net, 1 200 euros, je n’ai aucune marge de manœuvre », explique l’une d’elles. »


Les routiers
https://www.huffingtonpost.fr/entry/cor ... b779467b9c
Leur situation s’améliore suites aux pressions exercées sur le gouvernement

Livreurs (deliveroo, etc.)
https://www.courrierinternational.com/a ... hair-canon

Voilà un premier jet sur un sujet qui peut intéresser ce topic. ;)
Il faudrait (mais je n'en ai pas trouvé d'explicite) des sources pour nuancer tout ça, des témoignages qui vont dans le sens d'une union et d'une solidarité retrouvée ou qui adoucisse ce trait.
J’attends vos contributions, pas forcément aussi longues, au fil des jours, et avec cet objectif : observer et pas juger :)
"My name's Tony, I've got some bacon" - Andra tutto bene

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 3230
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t6392.html]bonjour![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 38

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Napirisha »

[parallèle avec le sida] [solidarité] [inégalités] [je n'arrive jamais à synthétiser par des mots-clefs

Un billet de Gwen Fauchois, vice-présidente d’Act Up-Paris dans les années 90, publié le 12 mars, sur les leçons à tirer de l'expérience des militants sida :
" Deux virus et deux épidémies qui médicalement ne sont pas comparables.
Pourtant, s’il y a une communauté qui devrait partager son expérience, c’est bien la communauté sida. Mais existe-t-elle encore ?
L’expérience que l’épidémie de coronavirus sera aussi sociale.
L’expérience que l’Etat réagira avec retard. Et que ses priorités pourront différer des nôtres."


https://gwenfauchois.blogspot.com/2020/ ... es-et.html
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid


Avatar du membre
Napirisha
Messages : 3230
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t6392.html]bonjour![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 38

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Napirisha »

Troubles psy et prise en compte des symptômes physiques (témoignage)
ici
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1451
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : bof
Âge : 42

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Bulle d'o »

Cours lien sur les réponses données pour les établissements d'accueil avec publics :
19/03/2020
Alors que la CNCDH s'inquiète du sort des plus vulnérables en pleine épidémie, le gouvernement livre peu à peu ses réponses. Ainsi, tous les services de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ont suspendu (ou largement réduit) leurs missions, à l’exception notamment du placement judiciaire et des permanences éducatives auprès des tribunaux. Du côté de la protection de l'enfance, si chaque structure doit certes assurer un plan de continuité en lien avec le département, l'Uriopss Île-de-France déplore toutefois l'absence de recommandations précises, placant ainsi les maisons d'enfants à caractère social (MECS) "dans une situation critique". Ce n'est qu'une question de temps, a répondu le secrétaire d'Etat Adrien Taquet, qui a par ailleurs assuré que le dispositif de garde d'enfants prévu pour les soignants serait progressivement étendu aux personnels du secteur. Autres annonces, dans le champ de l'hébergement cette fois? La trêve hivernale est prolongée de deux mois et les structures resteront ouvertes pour les personnes en détresse. Dans les prochains jours, des centres spécialisés pour les malades non graves du Covid-19 seront en outre créés, dont deux à Paris. Enfin, pour les femmes victimes de violences, un plan de continuité des dispositifs téléphoniques et numériques est mis en place.
Laura Taillandier
source : https://www.directions.fr/Piloter/organ ... -2054037W/

Ici vous trouverez par secteur du champ social, toutes les recommandations qui ont été fournies aux établissements d'accueil, le résumé est impossible mais si vous souhaitez approfondir, c'est utile. Le site de référence est l'UNIOPSS, espace spécialisé du secteur sous forme d'union, orientation plutôt administrativo-associative.
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1451
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : bof
Âge : 42

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Bulle d'o »

Bon, encore une et j'arrête : les difficultés en contexte de la rue :

Pour info une infographie pour savoir ce que représenta la population SDF et ensuite, les indications gouvernementales pour leur accueil pour l'instant.

Ces infos viennent de la FAP (fondation Abbé Pierre) qui en terme de connaissances, analyses et savoirs est un des plus grands acteurs nationaux avec les directions logement et hébergement des départements (versant public), sur la question des personnes en centre d'hébergement classique (à la rue, au sortir de la rue, en parcours d'immigration.... le champ dit de l'insertion). Ils sont du côté associatif donc avec une vision militante (mais très consensuel), de ce fait leurs infos servent un message mais sont très précises (et leurs direction de l'information, des puits de savoirs).

Infographie : https://www.fondation-abbe-pierre.fr/no ... nfographie

Il est à noter que pour l'instant, en terme de réponse aux personnes sans abri, on en est là :

https://www.fondation-abbe-pierre.fr/ac ... as-de-toit
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 3230
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t6392.html]bonjour![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 38

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Napirisha »

Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar du membre
wallcreeper
Messages : 603
Enregistré le : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 38

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par wallcreeper »

Difficile de savoir où placer cette analyse, donc je vous la met dans ce fil...
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Avatar du membre
O'Rêve
Messages : 862
Enregistré le : mar. 1 avr. 2014 18:56
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par O'Rêve »

La crise sanitaire peut-elle conduire à réinterroger la valeur travail?
Un article qui aborde des éléments intéressants :
https://www.pourleco.com/ca-clashe/deba ... r-lutilite
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur O'Rêve pour son message :
Bulle d'o
Classement : 1%

Avatar du membre
enufsed
Messages : 1413
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=8303]La Mort Dorée[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Dans mon Mortbillard, sous une pile de livres
Âge : 46

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par enufsed »

Article du Monde de Serge Latour, philosophe qui se consacre beaucoup à l'écologie.
Elle est réservée aux abonnés mais nous sommes en guerre, j'espère qu'on ne me reprochera pas cet acte de résistance (donc je mets l'article en copie)

https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html

Bruno Latour : « La crise sanitaire incite à se préparer à la mutation climatique »

La coïncidence imprévue entre un confinement général et la période du carême est quand même assez bienvenue pour ceux à qui on a demandé, par solidarité, de ne rien faire et qui se trouvent à l’arrière du front. Ce jeûne obligé, ce ramadan laïque et républicain peut être une belle occasion pour eux de réfléchir sur ce qui est important et ce qui est dérisoire…
Comme si l’intervention du virus pouvait servir de répétition générale pour la crise suivante, celle où la réorientation des conditions de vie va se poser à tout le monde et pour tous les détails de l’existence quotidienne qu’il va falloir apprendre à trier avec soin. Je fais l’hypothèse, comme beaucoup, que la crise sanitaire prépare, induit, incite à se préparer à la mutation climatique. Encore faut-il tester cette hypothèse.
Ce qui autorise l’enchaînement des deux crises, c’est la réalisation soudaine et douloureuse que la définition classique de la société – les humains entre eux – n’a aucun sens. L’état du social dépend à chaque instant des associations entre beaucoup d’acteurs dont la plupart n’ont pas forme humaine. Cela est vrai des microbes – on le sait depuis Pasteur –, mais aussi d’Internet, du droit, de l’organisation des hôpitaux, des capacités de l’Etat, aussi bien que du climat. Et bien sûr, malgré le barouf autour d’un « état de guerre » contre le virus, celui-ci n’est que l’un des maillons d’une chaîne où la gestion des stocks de masques ou de tests, la réglementation du droit de propriété, les habitudes civiques, les gestes de solidarité, comptent exactement autant pour définir le degré de virulence de l’agent infectieux.
Une fois pris en compte tout le réseau dont il n’est qu’un maillon, le même virus n’agit pas de la même façon à Taïwan, Singapour, New York ou Paris. La pandémie n’est pas plus un phénomène « naturel » que les famines d’autrefois ou la crise climatique actuelle. Il y a bien longtemps que la société ne tient plus dans les étroites limites du social.
Ceci posé, il n’est pas clair pour moi que le parallèle aille beaucoup plus loin. Car enfin, les crises sanitaires ne sont pas nouvelles, et l’intervention rapide et radicale de l’Etat ne semble pas jusqu’ici beaucoup innover. Il suffit de voir l’enthousiasme du président Macron pour endosser la figure de chef d’Etat qui lui manquait si pathétiquement jusqu’ici. Beaucoup mieux que les attentats – qui ne sont malgré tout que des affaires de police –, les pandémies réveillent, chez les dirigeants comme chez les dirigés, une sorte d’évidence – « nous devons vous protéger » « vous devez nous protéger » – qui recharge l’autorité de l’Etat et lui permet d’exiger ce qui, en toute autre circonstance, serait accueilli par des émeutes.
Mais cet Etat, ce n’est pas celui du XXIe siècle et des mutations écologiques, c’est celui du XIXe siècle et de ce qu’il est convenu d’appeler le « biopouvoir ». Pour parler comme le statisticien regretté Alain Desrosières, c’est l’Etat des bien nommées statistiques : gestion des populations sur un quadrillage territorial vu de haut et mené par un pouvoir d’experts. Exactement ce que nous voyons ressusciter aujourd’hui – à cette seule différence qu’il est répliqué de proche en proche, au point d’être devenu planétaire.
L’originalité de la situation présente, me semble-t-il, c’est que, en restant claquemuré chez soi alors que, dehors, il n’y a plus que l’extension des pouvoirs de la police et le pin-pon des ambulances, nous jouons collectivement une forme caricaturale de la figure du biopouvoir qui semble sorti tout droit d’un cours du philosophe Michel Foucault. Il n’y manque même pas l’oblitération des très nombreux travailleurs invisibles obligés de travailler quand même pour que les autres puissent continuer à se terrer chez eux – sans oublier les migrants impossibles à fixer. Mais justement, cette caricature est celle d’une époque qui n’est plus la nôtre.
C’est qu’il y a un abîme immense entre l’Etat capable de dire « je vous protège de la vie et de la mort », c’est-à-dire de l’infection par un virus dont la trace n’est connue que par les savants et dont les effets ne sont compréhensibles que par le recueil des statistiques, et l’Etat qui oserait dire « je vous protège de la vie et de la mort, parce que je maintiens les conditions d’habitabilité de tous les vivants dont vous dépendez ».
Faites l’expérience de pensée : imaginez que le président Macron soit venu vous annoncer, avec le même ton churchillien, un train de mesures pour laisser les réserves de gaz et du pétrole dans le sol, pour stopper la commercialisation des pesticides, supprimer les labours profonds, et, audace suprême, interdire de chauffer les fumeurs à la terrasse des bars… Si la taxe sur l’essence a déclenché le mouvement des « gilets jaunes », là, on frémit à la pensée des émeutes qui embraseraient le pays. Et pourtant, l’exigence de protéger les Français pour leur propre bien contre la mort est infiniment plus justifiée dans le cas de la crise écologique que dans le cas de la crise sanitaire, car il s’agit là littéralement de tout le monde, et pas de quelques milliers d’humains – et pas pour un temps, mais pour toujours.
Or on sent bien que cet État-là n’existe pas. Et ce qui est plus préoccupant, c’est qu’on ne voit pas comment il se préparerait à passer d’une crise à l’autre. Dans la crise sanitaire, l’administration a le rôle pédagogique très classique, et son autorité coïncide parfaitement avec les vieilles frontières nationales – l’archaïsme du retour aux frontières européennes en est la douloureuse preuve.
Pour la mutation écologique, le rapport est inversé : c’est l’administration qui doit apprendre d’un peuple multiforme, à des échelles multiples, à quoi peut bien ressembler l’existence sur des territoires entièrement redéfinis par l’exigence de sortir de la production globalisée actuelle. Elle serait tout à fait incapable de dicter des mesures depuis le haut. Dans la crise sanitaire, c’est en effet le brave peuple qui doit réapprendre, comme à l’école primaire, à se laver les mains et à tousser dans son coude. Pour la mutation écologique, c’est l’Etat qui se retrouve en situation d’apprentissage.
Mais il y a une autre raison que la figure de « la guerre contre le virus » rend incompréhensible : dans la crise sanitaire, il est peut-être vrai que les humains pris en bloc « luttent contre » les virus – même si ceux-ci ne s’intéressent nullement à nous et vont leur chemin de gorge en nez en nous tuant sans nous en vouloir.
La situation est tragiquement inverse dans la mutation écologique : cette fois-ci, l’agent pathogène dont la virulence terrible a modifié les conditions d’existence de tous les habitants de la planète, ce n’est pas du tout le virus, ce sont les humains ! Et pas tous les humains, mais certains, qui nous font la guerre sans nous la déclarer. Pour cette guerre-là, l’Etat national est aussi mal préparé, aussi mal calibré, aussi mal dessiné que possible car les fronts sont multiples et traversent chacun d’entre nous. C’est en ce sens que la « mobilisation générale » contre le virus ne prouve en rien que nous serons prêts pour la suivante. Il n’y a pas que les militaires pour être toujours en retard d’une guerre.
Mais enfin, on ne sait jamais, un temps de carême, fût-il laïque et républicain, peut entraîner des conversions spectaculaires. Pour la première fois depuis des années, des millions de gens, bloqués chez eux, retrouvent ce luxe oublié : du temps pour réfléchir et discerner ce qui les fait d’habitude s’agiter inutilement en tous sens. Respectons ce long jeûne imprévu.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur enufsed pour son message (4 au total) :
wallcreeperlady spaceBulle d'oLéo
Classement : 4%
"My name's Tony, I've got some bacon" - Andra tutto bene

Avatar du membre
Pataboul
Patamobile
Messages : 1127
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/pataboul-t5762.html]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Pataboul »

Le monde après le coronavirus, vu par Yuval Noah Harari - Le Temps (Suisse)
Société de surveillance, démission démocratique, nations désunies: l’orage va passer mais les choix que la crise actuelle nous amène à faire pourraient altérer nos vies, alerte dans le «Financial Times» l’historien et humaniste israélien, auteur du best-seller «Sapiens. Une brève histoire de l’humanité»

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1451
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : bof
Âge : 42

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Bulle d'o »

Je trouve intéressant suite à la lecture de cet article de constater que l'effort d'informations la plus juste possible, outre des lieux aussi de "décompression en contexte", fasse que nous nous positionnions, ici, sur ce forum, plutôt dans le principe d'une meilleure information (et en dehors de la période, c'est vrai aussi)!
Nous serions donc du côté de l'idée, à petite échelle, du plan global solidaire, favorisant l'accès aux savoirs de ceux qui souhaitent graviter ici.

Et je m'en réjouis!
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
Léo
Messages : 836
Enregistré le : lun. 1 avr. 2013 18:50
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : A l'ouest
Âge : 37

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Léo »

Dans un centre d'accueil pour SDF atteints du Covid-19
https://www.vice.com/fr/article/y3m44b/ ... u-covid-19
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrowicz

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1451
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : bof
Âge : 42

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Bulle d'o »

Léo a écrit :
jeu. 26 mars 2020 23:07
Dans un centre d'accueil pour SDF atteints du Covid-19
https://www.vice.com/fr/article/y3m44b/ ... u-covid-19
Le Cash.... Quand j'ai vu Nanterre, je me suis dit "pourvu que ce ne soit pas le cash".... Et bien si! C'est un des plus gros centres du pourtour parisien et dont la population est la plus fragile car il accueille les personnes sans abris les plus vulnérables.

Ce sont souvent des personnes orientées via le recueil RATP et autres espaces d’orientation, à la nuitée (pour une section et un autre espace est stabilisé dorénavant). Historiquement, c'est le centre qui accueille aussi ceux qui n'arrivent plus à résider et coexister trop longtemps avec d'autres ou trop longtemps en espace fermé. Des personnes donc très désocialisées. (c'est bien expliqué dans l'article, malgré la plus grande diversité actuelle) On voit ici quelles sont les mesures exceptionnelles qui ont été prises durant la période de confinement. Tant mieux! Mais par contre, savoir que l'épidémie est contenue ici, même si ça semble logique eu égard aux conditions, ça me pince le coeur. Je dois connaitre une bonne partie de la population. L'ultra-vulnérabilité m'envoie une autre réalité.

Je partage quelque chose qui de ce fait, ne m'est que très personnel dans ce contexte et qui ne saurait être très positif mais ça me semble de circonstance ici. Qu'ils soient pris en charge, c'est salutaire! Mais il y aura un autre travail à faire à la suite de cela, je ne le crains.

Pour resituer, entrer en rituel du deuil, est une phase qui a permis aux sociétés de se constituer comme telle. Je n'ai rien qui résume ici les travaux d’anthropologie qui ont été faits là-dessus. Par contre, je vous partage cette réflexion en cours dans cet article.

https://www.cairn.info/revue-jusqu-a-la ... page-5.htm

... réflexion car on sait que ça n'est qu'un extrait lorsque bien des questions subsistent à la fin.
Hors-sujet
► Afficher le texte
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Bulle d'o pour son message :
Léo
Classement : 1%
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
Cyrielle
Messages : 1206
Enregistré le : mar. 24 sept. 2013 19:07
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/place-t4018.html][size=80][i]En construction...[/i][/size][/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Sud-Ouest, entre autres
Âge : 48

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Cyrielle »

► Afficher le texte
Que répondre à tes inquiétudes sur les centres d'accueil :?.
Je crains que le même drame ne se produise dans tous les lieux de promiscuité, depuis les maisons de retraite jusqu'aux prisons… en passant par les appartements surpeuplés des tours de banlieue. En espérant que ces deux dernières catégories sont moins fragiles sur le plan sanitaire, ce qui n'est pas le cas des gens de la rue et des personnes âgées.

[Edit]Quand même, la lecture de l'article, l'intelligence, la capacité et la rapidité d'adaptation de ces pros, celle des personnes hébergées aussi, et la solidarité qui y est évoquée, tout ça me réchauffe le cœur et me donne un peu d'espoir :ensoleillé: .
Le pire et aussi le meilleur ressortent, comme durant toute… guerre.
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !

Avatar du membre
Léo
Messages : 836
Enregistré le : lun. 1 avr. 2013 18:50
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : A l'ouest
Âge : 37

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Léo »

L’insoutenable légèreté du capitalisme vis-à-vis de notre santé, par Eva Illouz- L’obs
Les crises révèlent les structures mentales et politiques et, dans le même temps, elles mettent au défi les structures conventionnelles et la routine. Une structure est habituellement dissimulée au regard, mais les crises n’ont pas leur pareil pour exposer à l’œil nu les structures mentales et sociales tacites.
https://www.nouvelobs.com/idees/2020032 ... egnw-4cgKQ
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrowicz

Avatar du membre
wallcreeper
Messages : 603
Enregistré le : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 38

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par wallcreeper »

S'il y a bien une société qui tire parti de cette situation dramatique pour l'humanité, c'est la société Naturelle !

Les humains ayant quitté tous les espaces naturels, la Nature reprend ses droits dans les jardins, parcs urbains, ... C'est à ce moment là que l'on peut mesurer le stress que nous imposons aux espèces animales, obligées de s'adapter constamment à notre société et son impact direct sur l'occupation de l'espace dans toutes ses dimensions. Dommage que les programmes de suivis notamment des oiseaux nicheurs sont suspendus, particulièrement le Suivi Temporel des Oiseaux Nicheurs par Ecoute Ponctuelle Simple (des suivis réalisés à mêmes dates par des bénévoles depuis des décennies sur des parcours définis qui ne changent pas d'une année sur l'autre). Le suivi des oiseaux des jardins, plus récent et auquel vous êtes invités à participer, permettra peut être d'apporter quelques enseignements ( https://www.oiseauxdesjardins.fr/index.php ).

Notre biosphère elle même respire, une bouffée d'oxygène certes temporaire mais suffisamment marquée pour tirer réellement enseignement de l'importance de nos modes de vie sur l'ensemble des constituants essentiels de notre planète...

https://www.huffingtonpost.fr/entry/cor ... r-homepage
http://www.rfi.fr/fr/science/20200319-c ... ffet-serre
https://www.ladn.eu/nouveaux-usages/usa ... -pandemie/
https://www.nature.com/articles/nature06536

La question c'est l'après... Saura t'on tirer quelques enseignements, même si le confinement de la population et l'arrêt de l'activité ne sont pas la solution à ce problème global que représente nos sociétés actuelles...

https://www.lefigaro.fr/sciences/la-nat ... 9-20200325
https://reporterre.net/Plan-de-relance- ... ent-primer
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur wallcreeper pour son message :
Léo
Classement : 1%
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 3230
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t6392.html]bonjour![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 38

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Napirisha »

à nouveau comparaison covid/sida (pour l'approche de la santé publique, pas sur le fond)
ici
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar du membre
O'Rêve
Messages : 862
Enregistré le : mar. 1 avr. 2014 18:56
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par O'Rêve »

Hors-sujet
Cyrielle a écrit :
ven. 27 mars 2020 17:24
► Afficher le texte
Il existe ce sujet : viewtopic.php?f=31&t=586

Avatar du membre
Léo
Messages : 836
Enregistré le : lun. 1 avr. 2013 18:50
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : A l'ouest
Âge : 37

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Léo »

wallcreeper a écrit :
ven. 27 mars 2020 20:34
S'il y a bien une société qui tire parti de cette situation dramatique pour l'humanité, c'est la société Naturelle
La question c'est l'après... Saura t'on tirer quelques enseignements, même si le confinement de la population et l'arrêt de l'activité ne sont pas la solution à ce problème global que représente nos sociétés actuelles...
Je rajoute ce lien :)

https://www.franceculture.fr/sciences/d ... 1585388508
Didier Sicard est un spécialiste des maladies infectieuses, il a notamment travaillé longtemps sur le VIH. Docteur en médecine interne, il est aujourd'hui professeur émérite à Sorbonne Université. Ce qui le frappe dans cette crise est "l'indifférence au point de départ", à l'origine de la pandémie.

Très impliqué dans la création de l'Institut Pasteur au Laos, Didier Sicard a pu constater à quel point la transformation de la forêt primaire rapproche l'homme des chauves-souris et donc d'un réservoir de virus qu'on a trop peu étudié.

Par ailleurs, si la Chine a interdit le 24 février dernier "totalement et immédiatement" le trafic et la consommation d'animaux sauvages, une législation analogue existe déjà depuis 2003 sans être appliquée réellement par Pékin. Le professeur Sicard plaide donc pour la création d'un tribunal sanitaire international.

L'ancien président du Comité consultatif d'éthique de 1999 à 2008 souligne enfin combien, dans cette épidémie où la question du contact est primordiale, il faut que chacun se comporte comme un modèle.
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrowicz

Avatar du membre
O'Rêve
Messages : 862
Enregistré le : mar. 1 avr. 2014 18:56
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par O'Rêve »

Pour compléter le dernier lien de @Léo :

Quelques informations résumées issues de cette émission :
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... vrier-2020
-La majeure partie des pathogènes humains sont d’origine animale. Ça rappelle notre condition animale et le fait que nous partageons avec les animaux un grand nombre de pathogènes.
Un lien en plus si vous voulez aller plus loin : https://www.oie.int/doc/ged/D9283.PDF
Et à paraître : http://www.zones-sensibles.org/frederic ... pandemies/

-Pourquoi est-ce qu’on découvre plus de zoonoses, plus de pathogènes qui franchissent la barrière inter-espèces que cela n’était le cas avant ?
Il y a plusieurs explications à ça :
On a des outils diagnostics plus fins que ceux que nous avions avant (il y a cent ans de cela le coronavirus aurait été probablement perçu et classé comme une mauvaise grippe).
Les raisons pour lesquelles les possibilités d’émergence sont plus importantes peuvent s'expliquer par la densité humaine et la densité animale, qui va avec ces densités humaines (ex : il faut beaucoup d’animaux pour nourrir les populations humaines de la planète).
Ces interrelations sont plus importantes dans certains pays. Plus on multiplie les espèces animales (en contact avec l’homme), comme c’est le cas en Chine et en Afrique, plus on multiplie la probabilité qu’un nouveau pathogène s’adapte à l’homme.

On peut à titre d’exemple parler du contact avec des animaux avec lesquels on n’est pas naturellement en contact (ex : évocation des NAC et risques associés, comme les chiens de prairie, qui portent des puces qui transportent les bactéries responsables de la peste humaine, ce qui est embêtant…).
A lire aussi cet article fort intéressant sur les facteurs anthropiques et liés aux écosystèmes influençant l’émergence ou la propagation des zoonoses.
https://www.fondationbiodiversite.fr/mo ... hropocene/

Avatar du membre
O'Rêve
Messages : 862
Enregistré le : mar. 1 avr. 2014 18:56
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par O'Rêve »

Un lien supplémentaire concernant les liens entre pandémie et biodiversité : https://theconversation.com/covid-19-ou ... tee-134712

Avatar du membre
Swinn
Messages : 1203
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Swinn »

Je viens de lire cet article extrêmement intéressant sur la réaction des populations pendant les épidémies de peste à Marseille et en Italie.
Il n’y a pas aujourd’hui tellement de différence de comportement avec ce qui se pratiquait à l’époque.

https://www.nouvelobs.com/idees/2020032 ... demie.html
"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Judith
Messages : 1187
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 47

Re: Covid19 : Pandémie et Société

Message par Judith »

Dans le même ordre d'idée, il y a une excellente série de courts articles sur les épidémies dans le blog Actuel Moyen-Age.

Répondre