Films à voir

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1741
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Je viens de voir « Les éblouis », très beau film, inspiré de la jeunesse de la réalisatrice. La jeune actrice est magnifique, tout comme Camille Cottin et Jean-Pierre Daroussin. Comment garder sa raison dans une communauté folle...
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire
Avatar du membre
Judith
Messages : 581
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Bon, j'ai vu Border, et c'était bien. Original dans son usage de la mythologie populaire pour penser/montrer la transgression des frontières. Le personnage principal est très beau et la première heure m'a enchantée. Le reproche que je ferais au film est de pécher par excès d'ambition en multipliant exagérément les frontières traversées par les personnages : entre animal et homme, entre masculin et féminin, entre victime et bourreau, entre raison et folie... C'est beaucoup à la fois et le film perd un peu de force à trop laisser foisonner ses thèmes.
► Afficher le texte
Mais c'est à voir, incontestablement. Merci beaucoup.

Je me joins à toi pour ce qui regarde Les éblouis, Unesoprano : c'est une approche passionnante du phénomène sectaire et un beau film sur la famille. J'ai particulièrement admiré la performance de Daroussin, qui est un de mes acteurs préférés.
Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 334
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Un monde plus grand avec Cécile de France. Cette rencontre improbable d'une occidentale avec le chamanisme mongole. Ce qui me paraît le plus incroyable, c est qu'elle se soit laissé embarqué pour vivre une expérience totalement hors norme.

Je n'ai pas vu ce film, je vais devoir attendre sa sortie sur DVD, mais c est le film de l'année que j'ai très envie de voir... Au delà de mon coup de cœur pour l'actrice principale
Avatar du membre
enufsed
Messages : 1316
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=8303]La Mort Dorée[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Dans mon Mortbillard, sous une pile de livres
Âge : 45

Swinn a écrit :
dim. 8 déc. 2019 10:19
Hors-sujet
enufsed a écrit :
dim. 8 déc. 2019 00:28
J'en ai bouffé de l'horreur et je peux dire que les films après la vision desquels je me couche pas secure et qui troublent mon sommeil se comptent sur les doigts d'une main, celui-ci en fait partie.
@enufsed quels sont ces 4 ou 5 films que tu me recommanderais ?
Pour citer les films qui m'ont vraiment travaillé, pas mal de classiques quand même
Hors-sujet
- The brood (Chromosome 3) de Cronenberg
- Blair Witch project (le premier, le vrai). Pour le coup j'ai eu un sentiment de terreur à la fin
- Rosemary's baby
- L'exorciste (forcément)
- Massacre à la tronçonneuse (1974)
- L'autre (1972 de Robert Mulligan)
- Ring (1998 - Hideo Nakata) - Mon téléphone a sonné pendant le film... :tmi:
- Freaks (Tod Browning - 1932)

Après moins dérangeants car plus attendus il y a les classiques des 80'-90' : Freddy les griffes de la nuit, Hellraiser, Chucky. Récemment je conseille It Follows ou Get out dans un genre plus politique et social.
"My name's Tony, I've got some bacon" - Andra tutto bene
Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 334
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Va vis et deviens
Ce flim m'a touchée dans sa description de l'amour: amour d'une mère pour son fils, puis de parents adoptifs pour leur fils.
Avatar du membre
Swinn
Messages : 1111
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Hors-sujet
enufsed a écrit :
sam. 14 déc. 2019 22:05
Swinn a écrit :
dim. 8 déc. 2019 10:19
Hors-sujet
enufsed a écrit :
dim. 8 déc. 2019 00:28
J'en ai bouffé de l'horreur et je peux dire que les films après la vision desquels je me couche pas secure et qui troublent mon sommeil se comptent sur les doigts d'une main, celui-ci en fait partie.
@enufsed quels sont ces 4 ou 5 films que tu me recommanderais ?
Pour citer les films qui m'ont vraiment travaillé, pas mal de classiques quand même
Hors-sujet
- The brood (Chromosome 3) de Cronenberg
- Blair Witch project (le premier, le vrai). Pour le coup j'ai eu un sentiment de terreur à la fin
- Rosemary's baby
- L'exorciste (forcément)
- Massacre à la tronçonneuse (1974)
- L'autre (1972 de Robert Mulligan)
- Ring (1998 - Hideo Nakata) - Mon téléphone a sonné pendant le film... :tmi:
- Freaks (Tod Browning - 1932)

Après moins dérangeants car plus attendus il y a les classiques des 80'-90' : Freddy les griffes de la nuit, Hellraiser, Chucky. Récemment je conseille It Follows ou Get out dans un genre plus politique et social.
Pour ma part je dirais
- la maison du diable de Robert Wise
- Massacre à la tronçonneuse (même si il a pas mal vieilli maintenant)
- Ring bien sur, bien que la série des livres lui soit infiniment supérieure
- Blair Witch qui était révolutionnaire
- Paranormal activity 1 qui l'était également
- Alien le 8 ème passager, à cause duquel 10 ans durant après tous les montres de cinéma ressemblaient à Alien
- Un beau film de vampire qui m'a marqué : 30 jours de nuit
- Morse mais pas la version US

Je sursaute extrêmement facilement au cinéma ce qui a le dont de m'agacer souverainement, aussi les films dont les ressorts d'angoisse fonctionnent là dessus m'impressionnent peu c'est trop facile de me faire sursauter, en revanche lorsqu'il y a un propos malfaisant angoissant et malsain là j'aime bien les sensations que cela me procure.
D'une certaine façon j'ai toujours adoré avoir peur, une sorte de masochisme peut-être...
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran
Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1183
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

je ne suis pas compatible avec les films d'horreur, de zombie ou d'angoisse :)
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf
Avatar du membre
Judith
Messages : 581
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Moi c'est le contraire de toi, Bulle d'o, j'adore les films d'horreur. Du coup, ce matin j'ai regardé Chromosome 3, l'un des rares Cronenberg que je n'avais pas vus, et c'était chouette! La fin est excellente.
Aux listes que vous donnez, j'ajouterais volontiers Les yeux sans visage de Franju, The Thing de Carpenter et Kairo, de Kyoshi Kurosawa. Entre autres...
Avatar du membre
Jean-Louis
Messages : 200
Enregistré le : ven. 1 juin 2018 08:50
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9375
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Je suis également un grand fan de cinéma d'horreur avec une prédilection pour les films de zombis. J'aime beaucoup les sensations que cela procure. J'en ai ingurgité des quantités importantes.

Je rajouterai à ceux déjà cités et parmi ceux que j'ai apprécié :

Ils : très angoissant même s'il montre très peu
Wolf Kreek : très dérangeant
Saw, le premier
La dernière maison sur la gauche : une histoire de vengeance
La colline à des yeux : dérangeant
Dark water
Dernier train pour Bujan : du zombis bien speed
The Grudge
The devil's rejects
25 jours plus tard : zombis
L'armée des morts : zombis
La route : très dérangeant par moment
Conjuring : les dossiers Warren : on voit peu mais trés angoissant
Rec
The human centiped : trés trés dérangeant
The descent
Cabin fever
J'ai rencontré le diable
The host

Dans un registre plus léger : "une nuit en enfer" 'le 1 encore plus léger :"Shaun of the dead"
Avatar du membre
Kirigol
Messages : 573
Enregistré le : mer. 24 févr. 2016 18:36
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IN87VG34LT

Je retiens bien la liste de films de zombies :tronco:

En films asiatiques peut etre déjà cités parfois thriller sanguinolant :
Memories of murder
Old Boy (dérangeant morale)
The Chaser (un peu violent)

Grand fan de Takeshi Kitano :
Achille et la Tortue
Battle Royale
Et beaucoup d'autres...

Film islandais Polar :
La Cité de Jarres (Myrin)

Film de voyages dans le temps (j'ai pas mal éclusé ce qui était dispo... Si vous en avez à conseiller...) :
Prédestination (bizarre et pas trop mal ficelé)
Primer (bien foutu scientifiquement)
Mémento

Un peu psycho :
Le machiniste
Shutter Island

Je n'ai pas donné de résumé, impossible sans spoiler...
Quand on est mort, c'est pour la vie.
Avant c'était pire mais c'était mieux.
La sensation est proportionnelle au logarithme de la grandeur excitatrice (Fechner)
Avatar du membre
ederl
Messages : 90
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2019 03:31
Présentation : [url="https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10448"]ICI[/url]
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 45

Je suis comme Bulle d'o, je ne peux pas regarder ces films...
Avatar du membre
Judith
Messages : 581
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Pour relancer le fil dans une direction moins traumatisante :honte: , je suggère Footnote, un film original et drôle de Joseph Cedar : c'est une comédie de campus israélienne qui traite de la rivalité entre père et fils avec beaucoup de brio et un brin d'amertume. On y voit deux savants éminents s'affronter autour d'un objet intellectuel mythique du judaïsme, le Talmud. On rit et on cogite, c'est très agréable. Et pas de monstre ni de sorcière, promis.

La bande-annonce

https://www.youtube.com/watch?v=Gkj-Va8f1ME
Avatar du membre
ederl
Messages : 90
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2019 03:31
Présentation : [url="https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10448"]ICI[/url]
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 45

Je viens de voir " The club" de Pablo Larrain, c'est très dérangeant, assez bouleversant et dur.


Synopsis

Quatre hommes et les femmes qui s’occupent d’eux, vivent dans une maison reculée. Tous des anciens prêtres, ils ont été envoyés en exil pour se racheter de leurs pêchés passés. Leur stabilité est chamboulée par l’arrivée d’un émissaire du Vatican qui veut comprendre les effets de leur isolation.
Avatar du membre
Nellylou
Messages : 18
Enregistré le : mar. 19 nov. 2019 20:37
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Les cadavres ne portent pas de costards :) Pour ceux qui aiment les vieux films, l'humour, et l'absurde !
:tourne: "Agis comme si tu avais la foi, et la foi te sera donnée". :tourne:
Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1741
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

« La vérité », superbe film. On retrouve la finesse de Hirokazu Kore-Eda qui interroge encore la question de la filiation bien que dans un contexte extrêmement différent de « Une affaire de famille ». Fort impressionnant de plus car il ne parle pas français, et que les actrices jouent d’un naturel! Waouh.
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire
Avatar du membre
ederl
Messages : 90
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2019 03:31
Présentation : [url="https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10448"]ICI[/url]
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 45

J'ai regardé War photographer, c'est un doc sur la vie James Natchwey et waw, c'est dur mais il est magnifique ce mec...

https://www.youtube.com/watch?v=doV8xokcTuo
Avatar du membre
Judith
Messages : 581
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Roubaix, une lumière (Arnaud Desplechin). Un polar atypique inspiré d’un documentaire autour d’un fait divers sordide : l’assassinat d’une vieille femme par deux de ses voisines dans l’un des quartiers les plus misérables de Roubaix. Le cinéaste effectue un travail de fond remarquable pour décrire la misère et ses effets délétères sur les âmes, que ce soit celle des policiers ou celles des délinquants, avant de centrer progressivement son récit sur l’affaire du meurtre. Le dispositif narratif, notamment dans la seconde partie qui décrit l’interrogatoire des criminelles et la reconstitution du meurtre, montre la solitude profonde de chaque personnage, quels que soient les liens qu'il a pu nouer dans son existence (familiaux, professionnels, vicinaux, amicaux, amoureux) : chaque homme (ou femme) est dans sa nuit. La lumière du titre n'en est pas pour autant inexistante : seulement infiniment précaire, fruit d’un combat quotidien : lumière de la vérité progressivement dégagée par l’enquête, lumière de l’intuition presque miraculeuse d’un commissaire sensible aux âmes brisées, lumière(s) aussi de la ville de Roubaix lors de cette nuit de Noël où le mal paraît régner sans partage, mais où le bien pourtant persiste comme la vie persiste au cœur de l'hiver. Un beau film, éprouvant et réconfortant.
cherubim
Messages : 470
Enregistré le : lun. 12 mars 2018 10:26
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic ... 38#p270338
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : tout près d'ici...
Âge : 43

J'ai bien aimé les Traducteurs. C'est l'histoire du patron d'une maison d'édition qui a un futur best-seller à faire traduire en plusieurs langues. Il décide donc d'enfermer plusieurs traducteurs dans un bunker de luxe pour les faire travailler sur le manuscrit original afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de fuites. J'ai trouvé que c'était un grand rôle pour Lambert Wilson. Les personnages des traducteurs sont bien trouvés, et on ne s'ennuie pas une minute dans ce thriller haletant. Pour l'anecdote, ayant moi-même exercé cette profession pendant quelques années, j'avais un intérêt particulier à aller voir ce film, mais il n'est pas nécessaire d'être "du milieu" pour y trouver un intérêt.
Le monde entier est un théâtre,
Et tous les hommes et les femmes seulement des acteurs;
Ils ont leurs entrées et leurs sorties,
Et un homme dans le cours de sa vie joue différents rôles… William Shakespeare, (Comme il vous plaira)
Avatar du membre
Judith
Messages : 581
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Merci de cet avis qui m'a donné envie de voir le film!

Guelwaar : un très beau film d'Ousmane Sembene, qui pose la question de la dépendance de l’Afrique à l’aide alimentaire européenne à travers un apologue fortement dramatisé autour d’une figure héroïque et sacrificielle (l’auteur reprendra le même dispositif quelques années plus tard au sujet de l’excision dans Moolaadé). Guelwaar est un catholique pratiquant, chef d’une famille villageoise brisée par la misère mais toujours digne dans l’adversité. Il abrite dans la salle paroissiale une association de femmes chrétiennes qui sert de couverture à des activités de résistance au gouvernement. Lorsqu’il meurt, dans des circonstances mystérieuses laissant deviner un assassinat, toute la communauté chrétienne vient lui rendre hommage : mais son corps disparaît et l’on découvre qu’une erreur administrative a conduit à l’inhumer dans le cimetière d’un village voisin. Or ce village se trouve être musulman et ses notables sont des clients dociles du député-maire corrompu qui a ordonné l’assassinat. Comment reprendre le corps de cet homme dont les villageois savent bien qu’il est mort pour les avoir défendus et qu’ils l’ont abandonné ? La mise en scène, tout en finesse, déploie les implications profondes de ce qui peut, au premier regard, paraître un incident tragi-comique sans conséquences. De nombreuses scènes de comédie sociale émaillent le récit, tout en construisant à petites touches le tableau d’un Sénégal rural profondément divisé contre lui-même, mais en dernier recours sauvé par la force de quelques cœurs vaillants. Les scènes finales, majestueuses, portent jusqu’à l’incandescence de la tragédie le destin d’un homme qui a choisi la justice dans un monde corrompu.
Avatar du membre
Judith
Messages : 581
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Un traitement fort et original du thème de l'épidémie et de ce qu'elle fait des sociétés et des individus qu'elle traverse : The Hole, de Tsai Ming Liang, est peu connu mais mérite vraiment d'être vu.
Taiwan est ravagée par une étrange épidémie apportée par la pluie, qui pousse les humains à se comporter en insectes (merci Kafka :huhu: ), plus précisément en cafards. Le gouvernement décide de transférer toute la population sur le continent, mais dans un quartier populaire, des habitants refusent de quitter leurs appartements. Le film suit l'histoire de deux voisins anonymes, un homme et une femme, séparés par un plafond où un trou a été percé suite à un accident.
C'est un objet cinématographique assez étrange, comme tous les Tsai Ming Liang : le récit repose essentiellement sur une alternance de scènes anxiogènes où nous assistons, littéralement, au déluge et à la décomposition qui s'ensuit d'un monde déjà miné de l'intérieur par ses propres tares, et de scènes de comédie musicales joyeuses et colorées comme des bonbons acidulés, dont chacune constitue un contrepoint et un commentaire énigmatique à ce qui la précède : au spectateur de se faire sa propre idée des choses et d'établir les liens qu'il voudra entre ces deux faces de l'histoire. Le film est parfois agaçant, un peu enfermé dans son système narratif et alourdi par une symbolique trop explicite, mais l'histoire d'amour fonctionne bien (on n'est pas loin parfois du Hussard de Giono, où l'épidémie sert de toile de fond à un étrange conte de fées). La fin est vraiment très belle.
Avatar du membre
Swinn
Messages : 1111
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Hors-sujet
C'est bien ce fil, on risque d'en avoir vraiment besoin dans les jours qui viennent...... :(
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran
Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1314
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Swinn a écrit :
lun. 16 mars 2020 08:55
Hors-sujet
C'est bien ce fil, on risque d'en avoir vraiment besoin dans les jours qui viennent...... :(
Ta concession est fermée d'ailleurs ?
Avatar du membre
Swinn
Messages : 1111
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Hors-sujet
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran
Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1314
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Hors-sujet
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Avatar du membre
Pataboul
Patamobile
Messages : 1032
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/pataboul-t5762.html]ici[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37

15 films pour s'évader avec la science - cnrs

Partez en mission avec les scientifiques depuis votre canapé, avec ces 15 reportages qui vous feront décoller au plus près des étoiles, nager avec les tortues luths ou découvrir d'incroyables vestiges du Moyen Âge africain.
Répondre