Films à voir

Répondre
shunbabyx

Re: Films à voir

Message par shunbabyx » ven. 15 févr. 2013 23:15

neds : None Educational Delinquents, un film qui se passe au royaume unis dans les années 70. On suit John, un gamin issu d'une classe sociale ouvrière. John est très brillant à l'école ce qui lui vaut des récompenses au tableau d'honneur et une bourse étudiante. Cependant, à cette époque il existe déjà une guerre de " cité " sur fond de territorialité et le grand frère de John s'illustre particulièrement au sein de l'une d'entre elle au travers de faits violents.
John est rapidement persécuté du fait de ses compétences intellectuelles brillantes, et son intelligence à laquelle il ne renonce pourtant pas devient difficile à porter, même au sein de sa famille qui reste une représentation relativement réaliste d'un milieu pauvre dans les années 70 (avec tous les travers que cela comporte). Trop intelligent pour appartenir à son milieu, sans pour autant pouvoir entrer dans celui de la classe moyenne à cause de son origine sociale modeste, John se retrouve rapidement livré à lui même et obligé de se faire respecter. Paria dans la société, c'est parmi les exclus qu'il se fait une place, précédé par la réputation de son frère.

Difficulté à trouver des repères tant familiaux que sociaux, difficulté d'une différence qui ne trouve pas sa place au sein du système éducation très normalisé (royaume unis + années 70), difficulté identitaire, difficulté sociale. Ce film est à la fois un regard sur la société et en même temps une approche de l'intelligence et de la différence. Je ne dirais pas que c'est à proprement parler un film au sujet de la douance, enfin pas de manière explicite, mais il peut en constituer une approche par certains aspects. J'ai trouvé le film dérangeant et en même temps compréhensible. La fin est assez bien trouvée (ni trop, ni trop peu). Il y a toujours ce côté vraiment anglais, et je n'ai pas d'adjectif adéquat pour le qualifier, c'est un peu " hooligans ", un côté dramatique anglais auquel je ne m'habitue pas.

Un beau film, réaliste, et dur, mais il vaut le coup.

Melokine
Messages : 755
Enregistré le : dim. 15 juil. 2012 09:24
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IDF
Âge : 44

Re: Films à voir

Message par Melokine » sam. 16 févr. 2013 11:05

Alors ce n'est pas un film mais une série, au format hors normes, plus proche du téléfilm : un épisode fait 90 min, il y en a seulement 3 par saison (et pour l'instant 2 saisons en tout et pour tout...) : Sherlock, adaptation très libre située à notre époque.

C'est du léger, à regarder dans l'optique "divertissement de qualité" (quoique les épisodes soient inégaux). Le duo Holmes/Watson fonctionne très bien, et Sherlock Holmes n'est pas spontanément sympathique, loin de là. C'est un super-cerveau complètement out des relations humaines (à la saison 2 le mot "asperger" est prononcé), et dont le problème principal dans la vie est... l'ennui (au cas où ce thème évoquerait qqchose à une ou deux personnes par ici :angel4: ).

Le tout premier épisode m'a fait vraiment rigoler deux ou trois fois (humour pince-sans-rire), les suivants beaucoup moins malheureusement.

Encore une fois, à prendre légèrement, et avec tout le côté "doudou" que revêtent les séries (ben oui, on s'attache, on aime bien retrouver les personnages, etc.).
Hypersensibilité mon cul...

Jeannette
Messages : 10
Enregistré le : mer. 13 févr. 2013 18:38
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Films à voir

Message par Jeannette » mar. 19 févr. 2013 16:13

[quote="laetitia"]Un film qui m'a retourné les tripes, c'est "incendies" un drame canadien. Attention, c'est un film que j'ai vu ds un ciné "art et essai", ça peut ne pas plaire à tout le monde. Il m'a marquée à vie... il est très dur...

J'adore Incendies, une tragédie à la grecque. Je l'ai revu récemment, et il secoue toujours autant que la première fois. À voir définitivement!

Jeannette
Messages : 10
Enregistré le : mer. 13 févr. 2013 18:38
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Films à voir

Message par Jeannette » mar. 19 févr. 2013 16:16

laetitia a écrit :Un film qui m'a retourné les tripes, c'est "incendies" un drame canadien. Attention, c'est un film que j'ai vu ds un ciné "art et essai", ça peut ne pas plaire à tout le monde. Il m'a marquée à vie... il est très dur...
J'ai adoré Incendies! C'est une vraie tragédie à la grecque. Je l'ai revu récemment, et il me bouleverse toujours autant. À voir assurément!

gibus
Messages : 28
Enregistré le : dim. 2 sept. 2012 21:22
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t2595.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

[Film] Notre Monde - Thomas Lacoste

Message par gibus » mar. 19 mars 2013 17:13

Bonjour,

Je fais un petit coup de pub pour un film qui est sorti le 13 Mars au cinéma mais qui est encore peu diffusé. Il s'agit du film "Notre Monde" du réalisateur Thomas Lacoste (on lui doit entre autre le coffret "Penser critique"

Voici le synopsis et la bande annonce :
Rassemblant plus de 35 intervenants, philosophes, sociologues, économistes, magistrats, médecins, universitaires et écrivains, Notre Monde propose un espace d’expression pour travailler, comme nous y enjoint Jean–Luc Nancy à « une pensée commune ».

Plus encore qu’un libre espace de parole, Notre Monde s’appuie sur un ensemble foisonnant de propositions concrètes pour agir comme un rappel essentiel, individuel et collectif : « faites de la politique » et de préférence autrement.

Thomas Lacoste, initiateur de L’Autre Campagne parallèle à la campagne présidentielle de 2007, auteur des entretiens Penser critique, kit de survie éthique et politique pour situations de crise(s) (47 films, 24h, éditions Montparnasse, 2012), nous offre ici une grande respiration, comme un temps de pause, face au rythme haletant de la vie politique.
[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=V_PArD1jTHg[/BBvideo]

Voici une critique du monde :
A gauche, puis à droite. A gauche, et encore à droite. La campagne présidentielle serait ennuyeuse. C'est mécanique. A force de balayer, tels des essuie-glaces, les mêmes thématiques autour des mêmes candidats, c'est-à-dire ceux qui arrivent dans le peloton de tête des sondages, l'on se lasserait. Certains seraient même tentés d'arrêter les essuie-glaces, pour ne plus entendre ce morne bruit qui n'arrive même plus à éclairer la route.

Et si on allait voir dans le coffre, peut-être y trouverait-on un trésor - en cherchant bien avec la lampe de poche ? Les pépites dont il est question, ici, sont éclairées par un projecteur de cinéma. Un film rempli de mots, d'idées et de propositions pour des lendemains plus réjouissants. Nous les avons découverts dans l'obscurité d'un studio de la Maison des métallos, à Paris, dans le 11e arrondissement. Depuis le 5 avril, le réalisateur Thomas Lacoste tourne dans le studio numéro 3, avec l'énergie et l'urgence que suscite l'approche du premier tour de l'élection présidentielle - rappelons-le, le dimanche 22 avril. Rarement autant d'intellectuels auront défilé devant une même caméra, pour parler de politique, décrypter les dysfonctionnements de leur champ d'étude et semer quelques graines, avec le désir de les voir pousser un jour.

La liste des personnalités qui sont déplacées aux Métallos est, en effet, impressionnante : les philosophes Jean-Luc Nancy, Etienne Balibar, Elsa Dorlin, Toni Negri, les sociologues Luc Boltanski, Robert Castel, Eric Fassin, Frédéric Neyrat, l'historienne Sophie Wahnich, le philosophe et psychanalyste Bertrand Ogilvie, le psychiatre Christophe Dejours, le président du syndicat de la magistrature, Matthieu Bonduelle, ou encore le magistrat Eric Alt... Au fond, chacun essaie de répondre à la question : dans quel monde vivons-nous, et comment pouvons-nous le rendre plus juste, plus fraternel, plus sensible ? Ou, pour reprendre les mots de Michel Butel, fondateur de L'Autre Journal (1984-1992), qui vient de lancer en mars un nouveau journal, L'Impossible, format Le Monde plié en quatre : Que faisons-nous de notre "bref passage sur Terre" et avons-nous une chance de "voler dans l'azur" ? Toni Negri entrevoit une lueur : pour sortir de la pauvreté, dit-il, "il faut que la liberté soit garantie par un revenu général".

LE PARI AUDACIEUX DE THOMAS LACOSTE

Qui a pu réunir un tel plateau ? Qui a pu obtenir de ces universitaires, habitués aux longs développements devant leurs étudiants, qu'ils limitent leur temps de parole à cinq minutes ! Cinq fois soixante secondes, donc, et quelques-unes de plus si nécessaire, pour l'analyse de l'état des lieux et les propositions...

Il fallait être un peu fou, et avoir un sacré carnet d'adresses, pour entreprendre un tel projet. Thomas Lacoste, 40 ans, semble taillé pour ce type d'aventure. Sa vie, depuis son adolescence, c'est le débat d'idées. Et aussi le cinéma, la musique, les arts plastiques - certains de ses films, les très engagés ciné-frontières, sont enrichis de nombreux extraits d'oeuvres. A l'âge de 22 ans, en 1992, il avait fondé Le Passant ordinaire, dans le but de faire partager au plus grand nombre des pensées critiques, exprimées par des intellectuels que l'on entend trop peu.

En 2007, il avait animé L'Autre campagne, un dispositif visant à démonter le programme du candidat UMP Nicolas Sarkozy, à travers des films-entretiens avec ses amis universitaires - un coffret de quarante-sept films entretiens, intitulé Penser critique, vient de sortir aux éditions Montparnasse. Cette fois-ci, l'animateur du réseau La Bande passante veut aller plus loin en montrant qu'il existe des solutions. Son film s'intitulera Notre monde. Produit par Agat Films, ce work in progress promet d'être aussi politique que poétique, mêlant des entretiens, de la fiction, des clins d'oeil cinématographiques, des créations sonores. L'intime, le sensible et le politique sont très fortement liés. Le tournage s'achève ce vendredi 13 avril. Montage dans la foulée. Ensuite, c'est l'inconnu : le Festival de Cannes, en mai ? Une sortie en salles, pendant la campagne des élections législatives, en juin ?


TOURNAGE DU FILM


"NOTRE MONDE. JOUR 5. FRÉDÉRIC NEYRAT. PREMIÈRE"

Nous avons suivi la journée de travail du mardi 10 avril. "Notre monde. Jour 5. Frédéric Neyrat. Première". Clap ! "Action", lance Thomas Lacoste à son équipe, vers 10 h 30. Ne cherchons pas les acteurs. La seule comédienne présente, sur le lieu, se nomme Marianne Denicourt. Mais elle est aussi réalisatrice et, à cet instant, c'est derrière la caméra que se trouve l'égérie du cinéma d'auteur. "Le projet de Thomas est généreux, et optimiste. Je lui ai proposé de lui donner un coup de main en deuxième caméra. J'avais aussi envie d'écouter toutes ces personnes", explique-t-elle, entre deux prises. Elle fera des apparitions dans le film, comme actrice, telle une Marianne déambulant dans une République en chantier.

Au studio numéro 3, la matière grise défile. Le dispositif est le même pour tout le monde : un cadrage sur fond noir, sans fioriture. L'invité s'installe sur une chaise, parle sans être interrompu. En face de lui, Thomas Lacoste l'accompagne du regard. A côté de lui, deux femmes à la caméra : la chef-opérateur Irina Lubtchansky, qui a travaillé avec Jacques Rivette, et Marianne Denicourt, donc.

La lumière, le son et le cadrage sont prêts. "Nous sommes au service de ta parole", explique Thomas Lacoste à Frédéric Neyrat, sociologue, professeur à l'université de Limoges, qui va aborder le concept d'"Univers Cité". Il se lance. Nicolas Sarkozy se vante d'avoir réussi la réforme de l'université ? Il n'en est rien. Pour lui, la "mise en concurrence" des universités est en train d'agrandir les "inégalités" entre les étudiants, et va "stériliser la recherche" en instaurant "une course à la publication". "On publie de plus en plus, mais on ne débat plus de ce que l'on publie. C'est l'éclipse du savoir". L'éventuelle élection de François Hollande n'y changerait pas grand-chose, estime-t-il : "Ce sont les mêmes conseillers, en partie, qui hantaient l'Elysée et la rue de Solférino au moment de la réforme".

Sans attendre, il propose de "changer la vie" dans les universités par une mesure symbolique : "J'appelle chaque chercheur à ouvrir ses cours à tous et à chacun. L'université doit être ouverte sur la Cité". Il y voit plusieurs avantages : cela permettrait de sortir l'université de son entre-soi ; le public des cours se diversifiant, la nature du cours elle-même évoluerait ; chacun pourrait accéder à des connaissances, "dans l'esprit de l'éducation permanente selon Condorcet, qui remonte à 1792". Les étudiants échapperaient enfin à la "marchandisation de la formation" qui sévit aujourd'hui. Le temps est épuisé, Frédéric Neyrat a pu vider ses cartouches. "C'est parfait", salue l'équipe. Mais le professeur a la voix qui porte. On refait une prise, plus posée. Ce sera la bonne.

JEAN-PIERRE DUBOIS ET LES INÉGALITÉS

Prochain invité de la matinée, Jean-Pierre Dubois, président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme, et juriste. Au programme, la fiscalité et le creusement des inégalités.

Une autre belle mécanique se met en route. "La moitié de mes étudiants n'arrivent plus à soigner leurs dents et leurs yeux", commence le professeur de droit public à l'université Paris XI. "Sans égalité, seuls les dominants restent libres". "La crise, c'est d'abord un gigantesque problème d'inégalités", un énorme "transfert" des revenus des plus pauvres vers les plus riches. L'intellectuel remet à plat tout le système fiscal français, impôts directs, impôts indirects, bat en brèche des idées reçues. Dire que la moitié des ménages ne paie pas d'impôts n'est pas juste, selon lui : "un SDF paie des impôts via la TVA", impôt indirect que tout le monde acquitte. "Plus on est en bas de l'échelle, plus la note s'alourdit".

Anne Fassin, première assistante de Thomas Lacoste, fait un signe avec la main, pour indiquer le temps écoulé. Plus que deux minutes pour les propositions. Donner la priorité à l'impôt direct, le rendre plus progressif, réatblir la plénitude de l'assurance-maladie, égrène Jean-Pierre Dubois.

La journée se poursuit avec Nacira Guenif-Souilamas, sociologue (université Paris XIII), qui décrypte comment les minorités, en particulier "les femmes opprimées", sont instrumentalisées par le politique pour, au fond, maintenir l'ordre. L'égalité des sexes affichée par le pouvoir n'est qu'un "smic minimal".

Suivent Matthieu Bonduelle, président du syndicat de la magistrature, qui plaide pour une décroissance pénale ; Michel Butel, qui tire à boulets rouges sur la presse écrite et rêve de médias ne disposant pas d'autre argent que celui de leurs lecteurs, ou d'une communauté d'amis.

UNE SOIRÉE DE DÉBATS À LA MAISON DES MÉTALLOS

Mercredi 11 avril, le tournage bascule dans une autre dimension. La grande salle des Métallos sert de décor à une soirée où s'expriment, sur scène, selon le même protocole - cinq minutes et puis s'en vont - les intellectuels invités sur le film. C'est toute la difficulté de transmettres ces propositions, en quelques mots. Certaines sont tellement radicales qu'elles pourraient faire passer leurs auteurs pour de doux rêveurs. Et pourtant, ces intervenants savent de quoi ils parlent : cela fait des années qu'ils explorent des pistes, souvent peu médiatisées.

Alors, allons-y, parcourons quelques pistes explosives, dans le domaine de l'école, par exemple : Bertrand Ogilvie (université Paris X) affirme que l'école a pour projet de générer de l'échec et parle de supprimer les manuels scolaires. Quelques instants plus tard, Christophe Mileschi, italianiste (Paris X également), se focalise sur l'école primaire et plaide pour des classes à huit élèves maximum. "En italien, talento signifie désir !", lance-t-il derrière le pupitre en plexiglas. Parions sur l'envie des lecteurs d'en savoir plus.

Au chapitre "Genre et féminisme", l'anthropologue Françoise Héritier voudrait que l'on puisse comptabiliser le travail domestique dans le calcul de la richesse produite en France. Et que le temps passé à garder les enfants en bas âge "compte double" pour l'attribution des points de retraite.

La jeune philosophe Hourya Bentouhami (université Paris VII) se désole de voir que le travail des femmes d'origine étrangère - souvent du nettoyage à temps partiel, avec des horaires qui les empêchent la plupart du temps d'être à la maison en-dehors du temps scolaire - soit à ce point déconsidéré, voire invisibilisé par le pouvoir politique. Il faut mettre en valeur ce travail, comme facteur d'insertion, plutôt que de stigmatiser ces femmes comme des parents démissionnaires, dit-elle.

Séquence "Immigration et frontières". Le philosophe Etienne Balibar ironise sur le discours récurrent de cette campagne électorale : "Il m'a semblé entendre dire, il nous faut des frontières, à l'intérieur de l'Europe. Encore faudrait-il que l'Europe existe. L'Europe est non seulement en danger, mais elle est morte". Etienne Balibar pourrait bien sûr longuement argumenter ce dernier point, mais un petit signal sonore lui indique qu'il va falloir conclure. Il pointe l'insidieuse tendance selon laquelle "plus les frontières entre les nations ont l'air de s'estomper, plus les frontières sociales se renforcent".

L'historienne Sophie Wahnich, directrice de recherche au CNRS, appelle à investir de nouveaux espaces politiques - le préau de l'école, image symbolique - car les lieux de débats sont en train de disparaître : "les partis politiques sont trop occupés à désigner des candidats à la candidature, les syndicats à calmer le jeu, et l'Assemblée nationale à suivre l'agenda du gouvernement". Plus qu'une soirée de débat, c'est à une performance que l'on a assisté. Thomas Lacoste espère bientôt passer à la deuxième étape. Le partage et la confrontation avec un large public. Des spectateurs dans une salle de cinéma ? Les salles n'ont jamais été aussi remplies qu'aujourd'hui, il ne faut donc pas désespérer...

Thomas Lacoste filme "Notre Monde"
Le Monde

Par Clarisse Fabre
Le 8 décembre 2012
Pour avoir des infos sur les dates : http://www.notremonde-lefilm.com/rendez ... ublics.php

J'ai vraiment hâte de le voir, les critiques sont plutôt bonnes, j'avais vu quelques extraits de son coffret "Penser critique" que j'avais beaucoup apprécié.

azerty89
Messages : 16
Enregistré le : sam. 23 mars 2013 19:20
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Films à voir

Message par azerty89 » lun. 25 mars 2013 11:42

"exam" m'a bien plus. :)
qu'en avez-vous pensé?(pour ceux qui l'ont vu)

voilà la bande annonce pour ceux qui voudraient découvrir se film
http://www.youtube.com/watch?v=QZOOhKGxS3U

Avatar du membre
W4x
Le modo le plus gentil
Messages : 3731
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37
Contact :

Re: Films à voir

Message par W4x » lun. 25 mars 2013 12:49

azerty89 a écrit :"exam" m'a bien plus. :)
qu'en avez-vous pensé?(pour ceux qui l'ont vu)

voilà la bande annonce pour ceux qui voudraient découvrir se film
http://www.youtube.com/watch?v=QZOOhKGxS3U
Peux-tu développer un peu stp? :)
Mathematics is a game played according to certain simple rules with meaningless marks on paper. D.Hilbert

azerty89
Messages : 16
Enregistré le : sam. 23 mars 2013 19:20
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Films à voir

Message par azerty89 » lun. 25 mars 2013 17:38

Le film "exam" se base sur une chose simple. On donne une consigne et des règles lors d'un examen qui à pour but de sélectionner une personne pour un travail bien payé. Le tout étant de réussir l'examen en respectant les consignes et les règles en montrant nos capacités de réflexion et déduction.
Je ne peux malheureusement pas en dire plus sans dévoiler une partie du film.
Donc film à voir pour les curieux! :)

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4720
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: Films à voir

Message par Kayeza » mer. 27 mars 2013 16:32

J'ai profité d'être de passage à Paris au moment du printemps du cinéma pour aller voir quatre films en deux jours. Petit topo :
  • Le documentaire "Des abeilles et des hommes" enquête sur la disparition en masse des abeilles ces dernières années, disparition qui menace la chaine alimentaire (entre autres, la nôtre). De très belles images prises depuis l'intérieur de la ruche, d'autres qui font mal au bide quand on voit comment certains apiculteurs "industriels" traitent leurs abeilles... Dans l'ensemble, j'ai appris beaucoup de choses (même en tant que fille d'apiculteur amateur) et je suis quasiment décidée à installer une ruche chez moi. Histoire qu'il y ait au moins une colonie qui soit un peu tranquille...
    ► Afficher le texte
  • Le documentaire "Vivan las antipodas" présente quatre paires d'antipodes à plusieurs endroits de la planète : Argentine / Chine, Nouvelle-Zélande / Espagne, Russie / Pérou (je crois) et Hawaï / Kenya (ou à peu près). Des images magnifiques, des mises en parallèle surprenantes, aucun commentaire, la tête qui tourne un peu à la fin...
    ► Afficher le texte
  • "Sugar Man" est aussi un documentaire qui raconte l'itinéraire de Rodriguez, un musicien-chanteur américain ignoré dans son pays mais qui est devenu une star en Afrique du Sud. Ça parle des voies improbables et impénétrables du succès...
    La musique est disponible à l'écoute ici.
    ► Afficher le texte
  • Et enfin, "Cloud Atlas", le gros coup de coeur, un film "mutant" (ce n'est pas de moi, je l'ai lu dans une critique), un truc hallucinant et jubilatoire. Du grand spectacle avec un fond que d'aucuns jugeront niais et que je trouve formidable, du même acabit pour moi qu'Avatar et Le cinquième élément, en plus riche et plus vertigineux. Six histoires à six périodes différentes de l'histoire (trois dans le passé, une au présent, deux dans le futur), liées entre elles par des détails qui semblent parfois insignifiants, parfois primordiaux, avec des acteurs que l'on retrouve dans plusieurs rôles différents. À voir absolument dans un grand multiplexe, avec pop-corn et compagnie, parce que c'est quand même du blockbuster hollywoodien (basé sur un livre traduit en français sous le titre "La cartographie des nuages", de David Mitchell). Je l'ai déjà vu deux fois (en VO et en VF, les deux sont excellentes), la deuxième fois m'a permis de repérer des détails qui s'étaient perdus dans le maëlstrom visuel de la première, et je n'hésiterai pas à y retourner une troisième fois si l'occasion se présente.
    ► Afficher le texte
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Meggie
Messages : 159
Enregistré le : dim. 14 oct. 2012 20:30
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 30

Re: Films à voir

Message par Meggie » dim. 31 mars 2013 16:50

Kayeza a écrit :Et enfin, "Cloud Atlas", le gros coup de coeur, un film "mutant" (ce n'est pas de moi, je l'ai lu dans une critique), un truc hallucinant et jubilatoire. Du grand spectacle avec un fond que d'aucuns jugeront niais et que je trouve formidable, du même acabit pour moi qu'Avatar et Le cinquième élément, en plus riche et plus vertigineux. Six histoires à six périodes différentes de l'histoire (trois dans le passé, une au présent, deux dans le futur), liées entre elles par des détails qui semblent parfois insignifiants, parfois primordiaux, avec des acteurs que l'on retrouve dans plusieurs rôles différents. À voir absolument dans un grand multiplexe, avec pop-corn et compagnie, parce que c'est quand même du blockbuster hollywoodien (basé sur un livre traduit en français sous le titre "La cartographie des nuages", de David Mitchell). Je l'ai déjà vu deux fois (en VO et en VF, les deux sont excellentes), la deuxième fois m'a permis de repérer des détails qui s'étaient perdus dans le maëlstrom visuel de la première, et je n'hésiterai pas à y retourner une troisième fois si l'occasion se présente.
► Afficher le texte
C'est de moi que tu parles dans le "d'aucuns jugeront niais" ? :cool:

J'ai détesté "Avatar", bien aimé le "5e élément" sans l'avoir jamais trouvé bien profond et je ne comparerais pas "Cloud Atlas" à ces deux films (à part une scène très "proche" du 5e élément, oui).

J'ai vu le film une première fois sans réussir à me faire un avis dessus. J'avais des opinions techniques objectives mais aucun avis "du cœur".

Je suis donc retournée le voir, parce que ça m'énervait de ne pas avoir d'avis dessus. J'ai repéré plein de détails supplémentaires et j'ai passé, de nouveau, un bon moment.
C'est effectivement un OVNI. Un coup de cœur pour moult de mes amis, je n'ai pas eu le même frisson mais j'aime beaucoup, c'est clair. Le manque d'empathie cruellement ressenti lors du premier visionnage s'est dissipé lors du second quand j'ai décidé de considérer chaque "fil de vie" comme un seul et même personnage au lieu de les prendre chacun, à chaque période, individuellement.

Quant au "blockbuster hollywoodien", je me dois de te contredire : c'est classé comme "film indépendant". Malgré le fric dépensé, le projet est donc indépendant de tout le côté Hollywood. Bien que la fin m’aie laissé un arrière-goût de "cliché blockbuster".
Je vais courir lire le livre, qui doit être plus complet que le film.

En tout cas, c'est un futur film culte. C'est certain.

Avatar du membre
Meggie
Messages : 159
Enregistré le : dim. 14 oct. 2012 20:30
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 30

Re: Films à voir

Message par Meggie » dim. 31 mars 2013 17:07

Melokine a écrit :Alors ce n'est pas un film mais une série, au format hors normes, plus proche du téléfilm : un épisode fait 90 min, il y en a seulement 3 par saison (et pour l'instant 2 saisons en tout et pour tout...) : Sherlock, adaptation très libre située à notre époque.

C'est du léger, à regarder dans l'optique "divertissement de qualité" (quoique les épisodes soient inégaux). Le duo Holmes/Watson fonctionne très bien, et Sherlock Holmes n'est pas spontanément sympathique, loin de là. C'est un super-cerveau complètement out des relations humaines (à la saison 2 le mot "asperger" est prononcé), et dont le problème principal dans la vie est... l'ennui (au cas où ce thème évoquerait qqchose à une ou deux personnes par ici :angel4: ).

Le tout premier épisode m'a fait vraiment rigoler deux ou trois fois (humour pince-sans-rire), les suivants beaucoup moins malheureusement.

Encore une fois, à prendre légèrement, et avec tout le côté "doudou" que revêtent les séries (ben oui, on s'attache, on aime bien retrouver les personnages, etc.).
Je suis pas du tout d'accord sur le côté "léger" et "divertissement/doudou". Non pas que ce soit des qualificatifs à bannir : je définis beaucoup de choses que j'adore comme du "bon divertissement". Concernant Sherlock, par contre...

Co-créé par Stephen Moffat (le génie qui a fait revivre "Dr Who"), c'est une série excellemment bien écrite. Surtout dans sa deuxième saison, avec le brillantissime "néo" Moriarty.

Le personnage recréé et modernisé provoque le même genre de frissons que le Joker de Ledger. Dans le dictionnaire, à côté de la définition de "chaos", il y a une photo d'Andrew Scott.
A voir, absolument, en V.O.S.T. Ne serais-ce que pour la voix originale de Moriarty, justement.

Un extrait, légèrement spoilant, qui pourrait titiller votre curiosité concernant la série (et Moriarty) :
► Afficher le texte

créatifique
Messages : 9
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 10:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Films à voir

Message par créatifique » dim. 7 avr. 2013 18:14

Pour la série Sherlock je suis d'accord avec Meggie
Je trouve cette série rafraichissante et bien écrite, j'adore Steven Moffat & Mark Gatiss... :inlove:
et oui il faut absolument la voir en V.O.S.T.

Avatar du membre
Azildorine
Messages : 193
Enregistré le : sam. 23 févr. 2013 12:09
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Films à voir

Message par Azildorine » mer. 10 avr. 2013 13:44

Je viens juste glisser mon grain de sel pour préciser que celui qui a fait revivre Doctor Who à la base n'est pas Steven Moffat mais Russell T. Davis. Steven a pris le relais à partir de la "nouvelle" saison 5.
Il avait cependant déjà pu travailler sur Doctor Who bien avant, puisqu'il en avait fait un épisode parodique pendant le long hiatus de la série (The Curse of the Fatal Death, trouvable sur Youtube sans sous titres, mais facile à comprendre).
Ceci dit, autant j'adore les épisodes de Sherlock de Steven, autant son travail sur Doctor Who me plait beaucoup moins par rapport à celui de Russell T. Davis.

A noter que Mark Gatiss, un des trois co-auteurs de Sherlock (chacun s'occupe d'un épisode de la saison) avait lui aussi travaillé sur quelques épisodes de Doctor Who, notamment l'expérience Lazarius où il tient le rôle titre. Dans Sherlock, il interprète Mycroft.

Sinon, je suis entièrement d'accord, Andrew Scott est une merveille en Moriarty (et John Simm se débrouille bien en Master dans Doctor Who, également).

Bref, je pars dans tous les sens, mais il y a tellement de points communs entre ces deux brillantes séries ! ♥
Pour finir, petite info au passage : cette année on fête les 50 ans de Doctor Who !

Avatar du membre
ciskoul
Messages : 19
Enregistré le : ven. 12 avr. 2013 18:38
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Films à voir

Message par ciskoul » sam. 13 avr. 2013 08:41

je ne peux pas passer là sans y laisser ma contribution.

American Beauty m'a fait vibrer et dans la même fibre il y a la série Six Feet Under écrit par le même scénariste.
Pour ceux qui aiment les films avec des histoires qui se croisent il y a Ajami film de Scandar Copti.

Je reviendrai plus tard éditer ce message pour le compléter.

Avatar du membre
Athanor
Messages : 111
Enregistré le : lun. 12 déc. 2011 20:44
Test : NON
Localisation : Paris
Contact :

Re: Films à voir

Message par Athanor » sam. 13 avr. 2013 12:20

Je ne suis pas particulièrement cinéphile, mais il y a certains films qui m'ont durablement marqué :

The Island : un futur pas si lointain que ça où la société vit sous terre, la surface ayant été contaminée. Il n'y a que l'Île qui reste vivable, véritable Eden sur Terre. Et régulièrement, des personnes gagnent à la loterie une place sur l'Île. Mais la réalité n'est pas ce qu'elle paraît. Je n'en dirai pas plus afin de ne pas enlever l'effet de surprise du film.

Equilibrium : sorte de Faernheit 451 des sentiments. Le futur. L'humanité est contrainte d'avaler une pilule, quotidiennement, pilule inhibitrice de toute forme de sentiments. Les Ecclésiastes sont le bras armé du gouvernement dirigé par Père et qui traquent, épaulés par la police, les rebelles qui refusent leur dose et se permettent d'aimer, de vivre. Mais un jour, l'un des Ecclésiastes les plus zélés ne prend pas sa dose et découvre une autre réalité. Il passe alors dans le camps adverse et doit feindre auprès des siens qu'il est toujours le même pour arriver à détruire le système.

Bienvenue à Gattaca : Une société aseptisée où la génétique permet d’éradiquer l'imperfection physiologique dès la conception de l'individu. Critique acerbe d'une société où tout doit être propre, lisse et neutre et les dérives que cela induit.

eXistenZ : Dans un avenir proche, une créatrice de génie, Allegra Geller, a inventé une nouvelle génération de jeu qui se connecte directement au systeme nerveux : eXistenZ. Lors de la séance de présentation du jeu, un fanatique cherche à la tuer. Un jeune stagiaire en marketing, Ted Pikul, sauve la vie d'Allegra. Une poursuite effrénée s'engage autant dans la réalité que dans l'univers trouble et mystérieux du jeu.

Dans un autre registre...

The Big Lebowski : J'adore ce film ! Tout part d'un quiproquo et d'un tapis sur lequel on a uriné par erreur, avec un personnage hors du commun, mythique s'il en est, Le Duc, glandeur avoué et assumé qui pose les bases dès les premières secondes du film.
Ma passion pour la photo : http://pierre-etiennej.jalbum.net

Avatar du membre
Léo
Messages : 649
Enregistré le : lun. 1 avr. 2013 18:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : A l'ouest
Âge : 36

Re: un peu de nostalgie...

Message par Léo » sam. 13 avr. 2013 13:10

Fabs le vaurien a écrit :[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=v6ziA2n1OT0[/BBvideo]
Pas pu m'empêcher de rebondir sur D.A.R.Y.L...
Grand émotion, nostalgie tout ça tout ça

Merci fabs

Ce film, je l'ai vu la veille d'une opération chirurgicale. J'avais 11 ans je crois. Hu ça commence à faire loin.
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrowicz

Avatar du membre
ciskoul
Messages : 19
Enregistré le : ven. 12 avr. 2013 18:38
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Films à voir

Message par ciskoul » sam. 13 avr. 2013 15:51

oh oui, Daryl, l'un des films que j'ai le plus vu étant petite... Tellement émouvant!

Avatar du membre
Léo
Messages : 649
Enregistré le : lun. 1 avr. 2013 18:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : A l'ouest
Âge : 36

Re: Films à voir

Message par Léo » sam. 13 avr. 2013 16:34

Bon, du coup, juste pour le plaisir de faire des listes... Certains déjà cités je pense...Désolée pour la répétition sinon...

Werner Herzog en général mais surtout La ballade de Bruno (Stroszek en allemand) et L'énigme de Kaspar Hauser
Wim Wenders en général mais surtout Paris Texas et Les ailes du Désir
Alexandre Medvedkine : Le bonheur
Claude Miller : L'effrontée et La petite voleuse
Maurice Pialat : Loulou, Passe ton bas d'abord, L'enfance Nue, A nos amours...
Jean-Luc Godard : Pierrot le fou, A bout de souffle, Alphaville, Bande à part
Jean Eustache : La maman et la putain
François Truffaut : Les 400 coups, l'argent de poche, la nuit américaine, Jules et Jim...
Monty Python : Sacré Graal

Bref

Quentin Tarantino aussi, tiens, j'ai vu Django il y a peu.

Etc

Ah oui la série six feet under, j'avais suivi :)
American beauty, j'avais beaucoup aimé. L'acteur Kevin Spacey est fantastique. Dans 'Minuit dans le jardin du bien et du mal' aussi (et les autres acteurs aussi et d'ailleurs j'aime bien les films réalisés par Clint Eastwood en général)
Je me rappelle que Canal Jimmy, il y a de ça un certain temps, abritait des séries géniales dont certaines britanniques qui étaient terribles !! (avec les Monty Python et une autre qui s'appelait 'father ted' et puis aussi 'absolutly fabulous')
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrowicz

Avatar du membre
Meggie
Messages : 159
Enregistré le : dim. 14 oct. 2012 20:30
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 30

Re: Films à voir

Message par Meggie » lun. 15 avr. 2013 10:04

Azildorine a écrit :Je viens juste glisser mon grain de sel pour préciser que celui qui a fait revivre Doctor Who à la base n'est pas Steven Moffat mais Russell T. Davis. Steven a pris le relais à partir de la "nouvelle" saison 5.
Mea culpa. *y a pas de smiley qui s'incline, c'est dommage*

Sinon, je plussoie American Beauty, Six Feet Under, Minuit dans le Jardin du Bien et du Mal et The Big Lebowski.

Je suis beaucoup plus réservée concernant Equilibrium et The Island. Je les ai bien aimés mais c'est du vu et revu, je trouve.

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4720
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: Films à voir

Message par Kayeza » lun. 15 avr. 2013 13:32

Hors-sujet
Meggie a écrit :*y a pas de smiley qui s'incline, c'est dommage*
Y'a celui-là : :bow: Faut cliquer sur "voir plus de smileys", il est sur l'avant-dernière page...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
shinoune
Messages : 1017
Enregistré le : mer. 17 oct. 2012 17:14
Présentation : Par ici, par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Au bout du lac
Âge : 66

Re: Films à voir

Message par shinoune » mer. 17 avr. 2013 00:54

:respect:
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant.
René Char

Avatar du membre
marypop
Messages : 80
Enregistré le : sam. 4 août 2012 22:36
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 43

Re: Films à voir

Message par marypop » dim. 21 avr. 2013 15:35

Je suis assez cinéphile. Quelques-uns de mes films préférés :


- La Mouche/ David Cronenberg
- Elephant Man/ David Lynch (ses autres films aussi!)
- Freaks/ Tod Browning
- Les yeux sans visage/ Georges Franju

J'aime beaucoup les films de genre, horreur/fantastique :devil: (Duel, Alien, Massacre à la tronçonneuse, etc. Bref les classiques).

J'aime aussi beaucoup Pialat, certains Polanski. Plus récemment Maïwenn, j'adore :clap: ...et pfffiou il y en a beaucoup d'autres!!

Récemment j'ai adoré Spring breakers (réal Harmony Korine) :clap: :clap: , certains d'entre vous l'ont-ils vu??

Nath
Messages : 24
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 00:51
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Films à voir

Message par Nath » mar. 23 avr. 2013 00:55

Et enfin, "Cloud Atlas", le gros coup de coeur, un film "mutant" (ce n'est pas de moi, je l'ai lu dans une critique), un truc hallucinant et jubilatoire. Du grand spectacle avec un fond que d'aucuns jugeront niais et que je trouve formidable, du même acabit pour moi qu'Avatar et Le cinquième élément, en plus riche et plus vertigineux. Six histoires à six périodes différentes de l'histoire (trois dans le passé, une au présent, deux dans le futur), liées entre elles par des détails qui semblent parfois insignifiants, parfois primordiaux, avec des acteurs que l'on retrouve dans plusieurs rôles différents. À voir absolument dans un grand multiplexe, avec pop-corn et compagnie, parce que c'est quand même du blockbuster hollywoodien (basé sur un livre traduit en français sous le titre "La cartographie des nuages", de David Mitchell). Je l'ai déjà vu deux fois (en VO et en VF, les deux sont excellentes), la deuxième fois m'a permis de repérer des détails qui s'étaient perdus dans le maëlstrom visuel de la première, et je n'hésiterai pas à y retourner une troisième fois si l'occasion se présente.
Personnellement, je suis restée très sceptique devant ce film ; quand je suis sortie du cinéma, je n'arrivais pas à savoir si j'avais bien aimé ou non. Déjà, j'avais été très choquée par certaines scènes (je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il y ait de la "violence", je suis très sensible et ça a suffit à me refroidir un peu ^^'), et ensuite j'avais eu beaucoup de mal à suivre l'histoire, à reconnaître les personnages d'une époque à l'autre... je pense que je m'attendais un peu trop à ce qu'ils se rencontrent et obnubilée par certains points que je pensais qui allaient arriver, j'en ai raté d'autres qui, eux, étaient bien présents. En rentrant chez moi, je suis donc allée faire un petit tour sur internet pour trouver une petite interprétation et explication du film, qui m'a permis de comprendre certaines choses et de penser qu'en fin de compte j'avais apprécié ^^ Je pense qu'il faudrait que je le revoie, mais j'avoue que les scènes un peu sanglantes me découragent...

J'avoue qu'en voyant les types de films que les gens regardent sur ce forum je me sens un peu honteuse :oops: Je ne suis pas très cinéphile et pas forcément fan des films compliqués... Après, si je devais en citer quelques uns qui m'ont plu et qui sont assez connus et appréciés (et surtout qui me reviennent là tout de suite vu que j'arrive à me laisser séduire par presque tous les films que je vois)... Je citerais Gladiator, que j'ai trouvé très beau, Agora, De l'eau pour les éléphants et mon chouchou en ce moment : L'odyssée de Pi, certainement le seul film pour lequel je ne regrette pas une seconde d'avoir payé la 3D tant il est magnifique ; je trouve qu'il laisser rêver avec une histoire originale et touchante.
"La réalité c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire." L'Empire des Anges, Bernard Werber

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4720
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: Films à voir

Message par Kayeza » mar. 23 avr. 2013 14:15

Nath a écrit :Je pense qu'il faudrait que je le revoie, mais j'avoue que les scènes un peu sanglantes me découragent...
L'avantage maintenant, c'est que tu sais à quel moment se situent les scènes "violentes" et que tu peux fermer les yeux avant :-)
Nath a écrit : J'avoue qu'en voyant les types de films que les gens regardent sur ce forum je me sens un peu honteuse :oops: Je ne suis pas très cinéphile et pas forcément fan des films compliqués...
Ben ça, c'est peut-être parce qu'on n'a pas tout dit non plus, hein ;) Mon film préféré a longtemps été Cry-Baby (j'ai dû le voir au moins 8 fois...), une comédie musicale un peu larmoyante, mais avec Johnny Depp, Arizona Dream arrive juste après, j'adore aussi The Crow, The Million Dollar Hotel, j'ai kiffé Avatar (pas autant que Cloud Atlas, mais quand même). Et puis dès que j'ai un petit coup de blues, je me regarde un Bollywood, trois heures de bons sentiments, de danse et de musique indienne :amour1: C'est pas non plus les Cahiers du Cinéma tous les jours, hein :mrgreen:
Tu es la deuxième personne que j'entends à être élogieuse sur l'Odyssé de Pi, je vais peut-être finir par m'y coller...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Nath
Messages : 24
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 00:51
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Films à voir

Message par Nath » mar. 23 avr. 2013 15:04

Ca me rassure :lol:

Effectivement je conseille L'Odyssée de Pi à tout le monde :) après l'avoir vu au cinéma, j'en ai parlé à tout le monde pendant une semaine... J'espère juste être de bon conseil du coup :wasntme:
"La réalité c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire." L'Empire des Anges, Bernard Werber

Répondre