Que lisez-vous en ce moment ?

Avatar du membre
altima
Messages : 910
Enregistré le : mer. 18 mai 2011 14:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t410.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40
Contact :

ederl a écrit :
lun. 23 déc. 2019 19:24
Je lis en ce moment Marina Tsvetaeva Boris Pasternak Correspondance (1922-1936) j'espère que j'arriverai au bout, c'est tellement beau et riche que ça me bouleverse. Ce sont deux poètes qui décrivent l'amour qu'ils portent l'un pour l'autre, pour leurs œuvres, jusqu'au fin fond de leurs plus fins sentiments, jusqu'à la limite de leurs réflexions existentialistes et personnelles. Le tout avec une justesse touchante. Leurs sensibilités est là, simplement là et ils se le disent. :inlove:
Je me suis enfin plongée dans Tsvetaeva au printemps dernier, biographies comprises.
Mais pas encore lu cette correspondance dont j'ai pourtant eu pas mal d'aperçus... elle me bouleverse aussi, c'est quelqu'un dont les mots ont été d'un grand secours pour moi cette année.
Merci du coup, tu me rappelles qu'il me reste ça à découvrir, j'ai hâte!

En ce moment, je lis entre autres: La mère de toutes les questions, de Rebecca Solnit.
Ouvrage féministe qui revisite les mythes du patriarcat véhiculés via les normes discursives.
Simple, clair, riche en synthèses d'études.
Je retrouve dans ce livre à peine entamé beaucoup de réflexions entendues cette année dans la bouche de celles qui l'ont lu, y compris Adèle Haenel.
Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1802
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

« Dune »... je n’ai pas accroché. Je les ai lu tous pourtant, c’est mon copain de l’époque qui me les avait prêté. Je ne me rappelle pas vraiment ce qui m’a déplu. Mais je n’ai jamais eu envie de l’acquérir ou de le relire. J’ai préféré « les guerriers du Silence » de Pierre Bordage ou « Hyperion » et sa suite de Dan Simmons en science-fiction. De très beaux romans. Me voilà actuellement sinon de nouveau dans les griffes d’Indridason (considéré comme le Simenon islandais) mais sans son commissaire Erlendur : « Opération Napoléon » où j’apprends plein de choses concernant l’histoire de l’Islande, et son lien avec l’Amérique suite à la 2de guerre mondiale. Et ma PAL de 2020 post-Noël s’annonce passionnante... :favorite:
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire
Avatar du membre
Judith
Messages : 742
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Unesoprano a écrit :
ven. 27 déc. 2019 10:40
« Hyperion » et sa suite de Dan Simmons en science-fiction.
Comme Dune pour toi, c'est un classique de la SF qui m'a laissée de marbre. J'ai trouvé l'histoire maladroitement construite (les récits des pèlerins à la Décaméron ne m'ont jamais paru s'agencer en un tout vraiment satisfaisant) et le style trop référentiel et baroque. Mais je me souviens d'avoir adoré, dans cet ensemble bancal, le récit de Sol Weintraub, qui m'avait beaucoup touchée.
C'est tellement subjectif, le rapport aux œuvres littéraires... :honte:

En ce moment, je lis un essai de Mark Lilla, L'esprit de réaction. C'est une analyse poussée des sources et des mécanismes de la pensée réactionnaire qui sévit actuellement un peu partout et notamment aux États-Unis. Ce n'est pas un bouquin sans défaut et on reste parfois perplexe face à certains raccourcis un peu hardis, mais c'est très stimulant.
On peut écouter Lilla dans une bonne émission de France-Culture sur ce lien.
Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 440
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

L'âge de l'empathie : Leçons de la nature pour une société solidaire de Frans de Waals
Un éthologue qui nous ramène au mammifère que nous sommes.

Du vent dans les rêves d'Ellen MacArthur, parce qu'elle a du cran et que j'ai un petit faible pour la façon d'écrire de nos voisins d'outre manche.

Encordé avec des ombres de Joe Simpson (le héros de la mort suspendue) qui avait nourri ma réflexion sur mon approche de la montagne, ce que j'y cherchais, pourquoi j'y ai déconné, pourquoi je me suis calmée ... Bon il n'y a pas eu que ce livre, d'autres lectures aussi et d'accidents pas top. Je recommande ce livre, bien plus fort et puissant que la mort suspendue qui n'est qu'un récit de survie. Là, c'est une réflexion sur la vie.

Femmes d'aventure - du rêve à la réalisation de soi de Catherine Reverzy. A offrir aux femmes un peu trop engluées dans une vision judéo chrétienne de la femme, il fait réfléchir à nos peurs, nos limites.
Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1802
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

@Judith tellement d’accord avec toi sur la subjectivité ! Lorsque je vivais à Marseille, j’adorais échanger des livres avec ma grande amie chanteuse aussi lectrice que moi. Et les débriefing passionnés sur ce qui nous avait plu ou déplu, c’était trop bon!
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire
Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1317
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

oh j'ai adoré Hypérion et endymion. plus endymion, d'ailleurs.
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf
Avatar du membre
ederl
Messages : 90
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2019 03:31
Présentation : [url="https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10448"]ICI[/url]
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 45

@altima avec plaisir, je ne savais pas que c'était si connu, j'ai pris ce livre un peu par hasard, heureux hasard, suite aux livres de Frida Kahlo par Frida Kahlo, lettres 1922-1954 et de Dévotion de Patty Smith, les deux que j'ai dévoré et qui m'aide à voir différents chemins dans la création en général, j'adore voir comment les gens construisent leurs œuvres, je trouve ça tellement beau loin de toute normativité.

Il me tarde aussi de lire "Ne crois pas avoir de droits" par la librairie des femmes de Milan, c'est un livre militant féministe, racontant leur expérience commune dans les années 70, construisant leur liberté.

Ton livre a l'air intéressant " la mère de toute les questions", je regarderai ce que c'est.
Avatar du membre
Calvinethobbes
Messages : 199
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 15:53
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 43

Je viens de finir "l'art de perdre" d'Alice Zeniter. Un roman questionnant la notion d'identité familiale sur fond de guerre d'Algérie, d'immigration et d'intégration (ou non), d'identité "historique" (définie par l'Histoire et la société). Les réflexions sur les choix et leurs conséquences (qui peut être considéré comme traître? pourquoi?), le racisme etc...dans une guerre mal/peu connue des Français (en tout cas dans les programmes d'histoire de l'Education Nationale) ont aiguisé ma curiosité d'en savoir plus sur cet épisode de l'Histoire.
Avatar du membre
InMedio
Grille pain
Messages : 441
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049] C'est ici[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 26

Il va falloir que je finisse au moins ce premier Dune avant de dévorer mes cadeaux de Noël :
La Huitième Couleur
Le Huitième Sortilège
Eeeet : Nobliaux et Sorcières !

De Terry Pratchett, les trois.

Et comme on est dans un moment féministe, allez donc voir ce que fait Liv Strömquist.
J'ai offert "l'origine du monde" à une de mes sœurs (juste après lui avoir reflié ma gastro, quel être machiavélique je suis)
Avatar du membre
soazic
Messages : 1612
Enregistré le : mar. 23 août 2011 18:31
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t724.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

La Fraternité, de Takis Wurger. Un roman mi policier mi initiatique qui se passe à sur le campus de Cambridge. Très bien écrit et néanmoins facile à lire même quand on est fatigué.
Et….pour Noel le conjoint de ma sœur m'a offert "La Panthère des Neige" de Sylvain tesson et mes parents le dernier Peter May! Du bonheur à venir!
Taem
Messages : 73
Enregistré le : ven. 19 oct. 2018 14:43
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9634
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 23

Alors, pour moi en ce moment, c'est dévorer à grandes dents "Le crépuscule d'une idole : l'affabulation freudienne" de M. Onfray, histoire d'avoir un bon biais de confirmation dans mon ressenti vis-à-vis de la psychanalyse mais qui manquait un peu d'arguments à mes yeux à faire valoir à ses farouches défenseurs.

En lecture de chevet, petit hommage à mon prof d'histoire de 3ème qui se tuait à la tâche pour nous ouvrir l'esprit un minimum, et qui nous obligea à lire "1984" de Orwell alors même qu'on était seulement une bande d'ados attardés !
Bon je dois l'avouer, c'est plus facile à lire aujourd'hui, mais j'ai quand même pas mal de passage de type descriptif etc, que, vous me pardonnerez l'expression... Je trouve bien chiant !
Avatar du membre
Mei
Messages : 30
Enregistré le : lun. 2 sept. 2019 11:37
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Alors de mon côté, c'est en ce moment des classiques :
L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera que je voulais lire depuis des années et j'ai bien fais de m'y risquer. Roman superbement écrit, profond, politique, humain, poétique. J'adore, les histoires enchevêtrés, la vision du narrateur. Bref, un délice.

Taem, clin d'oeil à toi, je lis "Dialectique du moi et de l'inconscient" de Jung, avec un regard parfois fasciné, parfois mi-figue mi-raisin sur certaines choses lues, notamment sur la notion de transfert. Jusqu'à quel point un transfert peut il être thérapeutique, comment en sortir ? Très intéressant que Freud soit à ce point attaché à cette notion...
Jung a le grand mérite de se définir comme chercheur. De manière générale, j'aime sa sincérité, sa profondeur et sa vision du monde et de l'esprit humain. Ce livre fait suite à Ma vie de Jung que j'ai lu ces derniers temps.
J'ai vu ces derniers temps une interview de Michel Onfray sur son livre sur Freud que j'ai trouvé fort intéressante.
Avatar du membre
Judith
Messages : 742
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Pour ce qui est de la critique de la psychanalyse, il y a le bouquin d'Adolf Grundbaum, La psychanalyse à l'épreuve, qui est très intéressant et plus construit que celui d'Onfray. On peut en lire une critique (émanant d'un milieu psychanalytique,donc très partiale, mais intéressante) sur ce lien.
Hors-sujet
Et puis, à propos de la controverse entre Freud et Jung, je recommande le film de David Cronenberg, A dangerous Method. C'est ludique et à prendre comme tel, mais très réussi, et c'est l'occasion de découvrir une psychanalyste peu connue, Sabina Spielrein.

La bande-annonce

https://www.youtube.com/watch?v=pjyP9DjUdVk

A noter que Spielrein est très mal traitée dans le film (misogynie de Cronenberg oblige :honte: ). Pour s'en faire une meilleure idée, on peut lire cet article.
Avatar du membre
Eshana
Messages : 6
Enregistré le : dim. 19 janv. 2020 17:24
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Bretagne
Âge : 32

InMedio a écrit :
dim. 29 déc. 2019 19:20
Il va falloir que je finisse au moins ce premier Dune avant de dévorer mes cadeaux de Noël :
La Huitième Couleur
Le Huitième Sortilège
Eeeet : Nobliaux et Sorcières !
Quel plaisir Terry Pratchett ! J'ai de très bons souvenirs des deux premiers.

Pour ma part, je viens de commencer Les Furtifs, d'Alain Damasio.
Je vais le voir début février lors d'un salon littéraire, j'espère avoir terminé son pavé d'ici là.
Taem
Messages : 73
Enregistré le : ven. 19 oct. 2018 14:43
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9634
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 23

Judith a écrit :
lun. 30 déc. 2019 08:56
Pour ce qui est de la critique de la psychanalyse, il y a le bouquin d'Adolf Grundbaum, La psychanalyse à l'épreuve, qui est très intéressant et plus construit que celui d'Onfray. On peut en lire une critique (émanant d'un milieu psychanalytique,donc très partiale, mais intéressante) sur ce lien.
Hors-sujet
Et puis, à propos de la controverse entre Freud et Jung, je recommande le film de David Cronenberg, A dangerous Method. C'est ludique et à prendre comme tel, mais très réussi, et c'est l'occasion de découvrir une psychanalyste peu connue, Sabina Spielrein.

La bande-annonce

https://www.youtube.com/watch?v=pjyP9DjUdVk

A noter que Spielrein est très mal traitée dans le film (misogynie de Cronenberg oblige :honte: ). Pour s'en faire une meilleure idée, on peut lire cet article.
Pour ma part, le livre d'Onfray comporte 1215 pages en format poche, donc je ne crois pas me relancer de si tôt dans un autre bouquin traitant du même thème quand bien même celui-ci serait plus construit :huhu: Puis j'ai eu ma phase attirance pour Onfray, qui m'a permit de me plonger dans son bouquin et de le lire assez rapidement. J'ai bien peur que sans ce "levier émotionnel", c'est-à-dire mon désir de, je n'ai que bien du mal à me relancer dans la lecture d'un quelconque ouvrage :p
Avatar du membre
Judith
Messages : 742
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

@Taem Je comprends bien, et puis, d'après les quelques souvenirs du bouquin d'Onfray qui ont surnagé dans ma mémoire, il contenait pas mal d'informations intéressantes. Mon message n'était qu'une suggestion. :-)
Taem
Messages : 73
Enregistré le : ven. 19 oct. 2018 14:43
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9634
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 23

Judith a écrit :
sam. 25 janv. 2020 14:13
@Taem Je comprends bien, et puis, d'après les quelques souvenirs du bouquin d'Onfray qui ont surnagé dans ma mémoire, il contenait pas mal d'informations intéressantes. Mon message n'était qu'une suggestion. :-)
Et moi je suis juste un peu bavard, alors que j'aurais sûrement pu juste me contenter d'un merci ! :D

Au plaisir en tout cas :)
Avatar du membre
Judith
Messages : 742
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Taem a écrit :
sam. 25 janv. 2020 17:57
Au plaisir en tout cas
Bien sûr! :)
Avatar du membre
enufsed
Messages : 1317
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=8303]La Mort Dorée[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Dans mon Mortbillard, sous une pile de livres
Âge : 45

Judith a écrit :
lun. 30 déc. 2019 08:56
A noter que Spielrein est très mal traitée dans le film (misogynie de Cronenberg oblige :honte: ).
Hors-sujet
Même si nous sommes dans le sujet livres, cette phrase m'a fait tiquer. Je suis un grand admirateur de Cronenberg et il se trouve que j'ai vu A Dangerous Method 5 ou 6 fois au point même qu'à l'époque faute d'avoir les sous-titres FR pour ma version :angel:, j'avais fait (à mon niveau) un fansub... Je n'arrive pas bien à situer la misogynie de Cronenberg dans ce film ni dans le reste de son oeuvre alors que tu sembles en faire un trait essentiel. Du coup si tu pouvais étayer ton propos, ça m'intéresse (sans volonté de ma part de provoquer un débat stérile). Il m'arrive de ne pas voir les évidences :)
"My name's Tony, I've got some bacon" - Andra tutto bene
Avatar du membre
Judith
Messages : 742
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Hors-sujet
enufsed a écrit :
mar. 28 janv. 2020 17:04
Je suis un grand admirateur de Cronenberg
Idem, c'est un des cinéastes que j'admire le plus.
enufsed a écrit :
mar. 28 janv. 2020 17:04
Je n'arrive pas bien à situer la misogynie de Cronenberg dans ce film ni dans le reste de son oeuvre alors que tu sembles en faire un trait essentiel. Du coup si tu pouvais étayer ton propos, ça m'intéresse
Ma formule était légèrement polémique, mais je pense sincèrement que la représentation des femmes et du genre féminin est révélatrice, chez Cronenberg, de sentiments très ambivalents, voire plus. Est-ce essentiel dans son univers? Je ne sais pas, on peut en débattre. Je n'ai pas le temps d'écrire quoi que ce soit de consistant aujourd'hui ni dans les deux jours qui viennent, mais ce week-end, je rédigerai un petit topo pour expliquer mon point de vue. Je le mettrai dans le fil Tout un cinéma!, où j'avais déjà écrit sur Le festin nu et ses merveilleux monstres, ça sera plus cohérent.
Avatar du membre
Calvinethobbes
Messages : 199
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 15:53
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 43

En cours en ce moment: Le désert des Tartares de Dino Buzzati / Novencento d'Alessandro Barrico, mais celui-ci je le lis en italien (fièèèèèèère :rock: ) (même si j'ai besoin du dictionnaire! :P )
Avatar du membre
Miss souris
Messages : 2579
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 48

Mon désir le plus ardent. De Pete Fromm. Ne vous fiez pas au titre, c'est une histoire qui tourne autour d'un couple et de la sclérose en plaque. Pas misérabiliste, mais rude... Ca prend relativement aux tripes. (dit elle. Comprendre "j'ai sangloté à gros bouillons en terminant le livre.")
Avatar du membre
Zéro Janvier
Messages : 46
Enregistré le : sam. 15 févr. 2020 18:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10584
Profil : En questionnement
Test : WAIS
Localisation : Nantes, France
Âge : 40
Contact :

En ce début d'année 2020, je m'étais fixé comme objectif de lire ou relire de grands classiques de la littérature française.

J'ai commencé avec la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola. J'en ai lu la moitié, avec de très belles découvertes ("La Fortune des Rougon", "La Curée", "La Conquête de Plassans", "Son Excellente Eugène Rougon", "L'Assommoir"), des lectures agréables sans plus ("Le Ventre de Paris", "Pot-Bouille"), et d'autres qui m'ont plutôt ennuyé ("La Faute de l'abbé Mouret", "Une Page d'amour", et "Nana").

Je poursuis actuellement la saga avec la lecture de "Au Bonheur des Dames", sur l'essor des grands magasins parisiens, qui démarre plutôt très bien à mon goût.
Avatar du membre
Tartempion
Messages : 672
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 13:33
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=8172#p242276]pour en savoir plus[/url]
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Tarn
Âge : 43

Je lis actuellement le portrait de Dorian Gray. Cela me paraît bien long à démarrer.
L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

Les systèmes de croyances créent des filtres à travers lesquels le chaos se résout en ordre. Frank Herbert
Avatar du membre
Judith
Messages : 742
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Zéro Janvier a écrit :
dim. 16 févr. 2020 13:20
J'ai commencé avec la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola
Les Rougon-Macquart, c'est une vraie madeleine de Proust pour moi. J'ai le souvenir d'un été fabuleux passé à les dévorer, à 12 ou 13 ans ; je les ai relus ensuite plus sérieusement à l'âge adulte, mais avec toujours autant d'émerveillement.
Mes préférences sont différentes des tiennes : j'ai un faible pour les deux romans sur le clergé, La conquête de Plassans et La faute de l'abbé Mouret et je n'ai jamais réussi à vraiment aimer L'Assommoir (bizarre, c'est un chef-d’œuvre qui me laisse froide).
Mais le meilleur est dans la seconde partie du cycle, donc je t'envie d'avoir encore à découvrir La joie de vivre, La terre, Le Rêve, et surtout Le Docteur Pascal.

Ahh, si j'avais le temps, je m'y replongerais bien. Bonne lecture en tout cas! :)
Répondre