L'archéologie

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » mar. 5 août 2014 17:44

Heu y'a absolument rien d'archéologique dans les expéditions dont tu parles, c'est de l'exploration, ça tient d'avantage de la cartologie ou de la géographie. Bref j'ai pas grand chose à en dire.

Quant à Indiana Jones, même si ça reste la référence en matière d'archéologue, faut bien avouer qu'il serait juste considéré aujourd'hui comme un pilleur et un destructeur de patrimoine. La prison assurée (le vol de patrimoine envoie directement à la cour pénale).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3460
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: L'archéologie

Message par madeleine » mar. 5 août 2014 18:12

Merci Zyghna pour ces infos ; la fouille d'une tombe aussi écrasée a et humide a dû être coriace !
A quel courant d'importations se rattache ce vase à décors d'étain ? Pourras-tu poster une photo de cet objet quand tu auras fini ta restauration ?
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Cyrielle
Messages : 1116
Enregistré le : mar. 24 sept. 2013 19:07
Présentation : En construction...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sud-Ouest, entre autres
Âge : 46

Re: L'archéologie

Message par Cyrielle » mar. 5 août 2014 18:19

Ah oui !? :shock:
Alors du coup je réalise que j'ignore ce que couvre le champ de l'archéologie :$, et je me demande comment s'appelle le fait de recueillir des céramiques dans des abris sous roche, de les topographier, les identifier, et de les dater ? (ce ne sont sans doute pas les termes adéquats, mais c'est l'idée).
► Afficher le texte
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » mar. 5 août 2014 19:17

Cyrielle:
Tu mélanges un peu tout, j'ai du mal à suivre. L'expédition dont tu parles en premier lieu paraît être de la cartographie, tu mets ensuite un lieu vers une étude CNRS, qui n'est pas une expédition, mais le résultat de campagnes de fouilles qui ont lieu en territoire français, donc soumises aux mêmes conditions qu'en métropole.

Bref pour te répondre, il faudrait que je sache exactement du quoi tu parles. D'expéditions de particuliers ou de programmes de recherches archéologiques?


Madeleine:
La fouille a du être sportive, mais pas plus que quand on doit fouiller sous des trombes d'eau en plein hiver ;) c'est cool de fouiller dans le nord de la France hehe
Le vase est sans doute une production locale, reste à voir d'où provient l'étain si s'en est bien, cela reste à confirmer. On a finit le nettoyage, pour le remontage il faudra attendre l'automne ou l'hiver, quand on trouvera le temps pour le faire. Mais si c'est moi qui m'y colle (sans mauvais jeu de mots) je mettrais les photos ;)
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Cyrielle
Messages : 1116
Enregistré le : mar. 24 sept. 2013 19:07
Présentation : En construction...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sud-Ouest, entre autres
Âge : 46

Re: L'archéologie

Message par Cyrielle » mer. 6 août 2014 00:57

Zyghna a écrit :Tu mélanges un peu tout, j'ai du mal à suivre. L'expédition dont tu parles en premier lieu paraît être de la cartographie, tu mets ensuite un lieu vers une étude CNRS, qui n'est pas une expédition, mais le résultat de campagnes de fouilles qui ont lieu en territoire français, donc soumises aux mêmes conditions qu'en métropole.
Tu as beaucoup mieux résumé les choses que moi : ces deux évènements ne font qu'un^^.

Ces expéditions sont organisées par une association (loi 1901) à but culturel et sportif, dans des endroits reculés et/ou non explorés.
A chaque fois, des scientifiques participent (cartographes, entomologistes et archéologues) ; ils sont missionnés par leurs labos respectifs (DRAC, CNRS, Pasteur...), leur matériel est acheminé par l'association, ils ramènent des échantillons et les exploitent.
Il y a donc des publications grand public qui portent sur le côté "aventurier", et des publi de recherche très sérieuses (parfois novatrices) dans divers domaines scientifiques.

Il sagit donc bien d'un mélange des genres... mais dorénavant je me contenterai de lire ce genre de sujets de spécialistes...
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » mer. 6 août 2014 09:13

Pourquoi pas mêler les genres si ça permet de mieux connaître le patrimoine de ces régions ! Je ne connaissais pas du tout le principe mais c'est une bonne politique de sensibilisation et de formation pour le grand public.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » mar. 3 févr. 2015 14:40

Pour celles et ceux que ça intéresse, les vidéos du colloque archéologie de la violence - violence de guerre, violence de masse sont en ligne sur le site de l'Inrap.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » jeu. 5 mars 2015 19:01

Pour celles et ceux à qui cela aurait échappé, où qui ont juste envie d'en savoir/voir un peu plus sur la découverte de la tombe princière de Lavau, l'Inrap a mis en lien le communiqué de presse:
http://www.inrap.fr/archeologie-prevent ... re-ere.htm

Vu que ce sont les collègues de ma base (oui encore ^^) qui sont en train de la fouiller, j'irai sans doute faire un tour sur le chantier la semaine prochaine. Si vous avez des questions, n'hésitez pas.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Hoppy
Messages : 1780
Enregistré le : jeu. 20 sept. 2012 09:03
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 31

Re: L'archéologie

Message par Hoppy » jeu. 5 mars 2015 19:22

Justement Zyghna, je voulais t'en parler, savoir si tu n'y avais pas participé par le plus grand des hasards :P

Le journal Le Monde a publié de belles photos du site et de ses fouilles je trouve : par ici !

eEdit : Mais après vérification, elles viennent toutes du site de l'Inap :1cache:
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » jeu. 5 mars 2015 19:25

Ce sont toutes des photos du service communication de l'Inrap. Et non je n'y suis pas, ils ne prennent pas de CDD pour le moment, et je commence mon CDI là bas le 1er avril.
Je verrai toutes ses jolies pièces à la base ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » mar. 10 mars 2015 20:07

La tombe de Lavau en Video
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Romaine
Messages : 8
Enregistré le : sam. 28 mars 2015 02:33
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: L'archéologie

Message par Romaine » mar. 31 mars 2015 11:26

Coucou
Ce sujet me fait chaud au coeur, alors j y rajoute un quelque chose.
L archéologie m a passionné longtemps, d abord la paléontologie jusqu à 7 ans (les fameux dinausores) puis ensuite l archeologie. Malgré une enfance en Afrique et un atterissage en nouvelle calédonie a 10 ans, je suis restée tenace à mes amours et ai réussi à intégrer la fac d histoire de l art à Bordeaux.
J avais obtenue l inscription a l ecole du Louvre, mais comme je suis agoraphobe je n ai jamais dépasser la terrasse du café d'en face le jour des inscriptions définitives,bref..
J ai fait ma première fouille sur le site d argenton. Mais mon but c était la Mésopotamie. Je n avais pas choisi le plus simple.
J ai laissé tombé en milieu de premiere annee de deug et suis repartie sur mon île lointaine.
J ai fait deux mois de fouille sur l ile d'ouvea. D un point de vue anthropologique ce fut une expérience extraordinaire. Parler avec une adorable grand mère qui vivait encore sous abri quand elle était petite, c est presque vivre la préhistoire...
j ai continuer avec une mission d étude en labo. Mais apres j ai baisse les bras et abandonné.
Je suis ravie d etre tombe sur ce post. L archeo reste un des amours de ma vie.

Avatar du membre
StormX
Messages : 152
Enregistré le : ven. 20 janv. 2012 14:25
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 28

Re: L'archéologie

Message par StormX » dim. 28 janv. 2018 15:38

Salut à tous les passionnés ;)

L’année prochaine, je vais débuter mes études en archéologie sir Strasbourg ou Bordeaux (respectivement, L1 Archéologie ou L1 Science Archéologiques). Après 10 ans en tant que travailleur social, je change de vie à 28 ans ! L’archéologie est une passion qui ne m’a jamais quittée depuis tout jeune, et ce, même si notre belle éducation nationale a essayé de me faire abandonner cette "folie". Mon dernier chantier remonte à mes 15 ans, sur le fabuleux site de Bibracte. Depuis, de part mon métier je n'ai jamais pu participer bénévolement à des chantiers de fouilles (je travail toutes les vacances scolaires), mais ce n'est pas faute d'avoir essayé plusieurs fois !
Du coup, ce métier reste pour moi encore bien mystérieux dans ses déclinaison très concrètes. J’ai mille questions qui se chamboulent dans ma tête. Je garde celles concernant les savoirs faire directement liés au métier pour mes futurs profs, mais Zyghna, les autres archéologues et professionnels de l’archéologie traînant leurs truelles sur ce sujet, tant que vous êtes dans le coin, je me lâche sur ce qui est flou pour moi !:)

I- Les réalités du métier de l’archéologue
En résumé : comment se déroule une année type en tant qu’archéologue ?

Quelles vont être les principales différences dans la pratique de l’archéologie que l’on soit embauché à l’INRAP, CNRS, Antea (et tous les autres opérateurs privés d’archéologie) et autres ?

Quelle est la marge de liberté d’un archéologue ? Choisit il ses chantiers ?

Est il le responsable des recherches de financement  ?

Peut il passer toute sa carrière (et donc ses fouilles) sur une période / une culture ?

En pourcentage, quelles sont les parts consacrées aux différentes phases d’un chantier (recherches préalables, fouilles, inventaire, compte rendu écrit) ?

Un archéologue « de terrain » est il rattaché à un laboratoire / université / bureau ?
En posant cette question, j’ai en tête la vie de famille. Si ce dernier est à droite ou à gauche en fonction de ses chantiers, arrive t il à être suffisamment « stable » pour concilier le tout ?

II- Les réalités du métier de technicien de fouilles
En gros, c'est quoi son taff à lui ?

Quelles sont ses tâches sur le chantier ?

Participe t il aux travaux de recherche précédant la fouille ?

Est il rattaché à une équipe / archéologue / université / laboratoire ?

Choisis il ses chantiers ? Si non, quelle est la personne responsable de ses affectations ? Comment cela fonctionne t il ?

Quelles spécialisations sont appréciées et recherchées pour ce métier ?


III -La politique, le ministère de la culture, les financement publics et entreprises privés
En bref, quel est l'état financier et les tendances politiques à long terme public / privée concernant l'archéologie en France ?

Quelle est la tendance politique actuelle vis à vis de l’archéologie Française ?
Aux dernières nouvelles, restriction budgétaire oblige, les financements étaient consacrés majoritairement aux chantiers d’archéologie préventive. Est ce que cette tendance se confirme ?

Et à ce propos, j’ai lu récemment un article faisant le bilan de la libéralisation de l’archéologie. Il semble, qu’après un age d’or, nombre d’entreprises se cassent la gueule. La faute à des coûts de fonctionnement qui stagnent face à un prix à l’hectare d’un chantier de fouilles vendu toujours plus bas (loi de la concurrence).
Résultat, les archéologues et le patrimoine archéologique de notre pays payent les pots cassés. Évidemment, un bailleur va toujours tendre à diminuer le coût supplémentaire que lui cause une fouille préventive… Des avis sur ce constat ?


Aller, je m’arrête là...pour l’instant :)

Mon objectif personnel en reprenant mes études est simplement, pour l'heure, de me plonger dans le monde de l'archéologie. De découvrir de l'intérieur toutes les spécialités et branches qui y sont reliées. Etre archéologue est donc à l'ordre du jour, mais pas que ! Je préfère largement la boue et les cailloux à une chaise, un bureau et un ordi, d'où mon questionnement sur le techniciens de fouilles. Je garde également à l'esprit ma passion tout aussi vibrante de l'accompagnement des jeunes dans leurs développement. Qui sait, je réussirais peut être à marier les deux ? :rock:

En espérant avoir été clair dans mes propos et merci d'avance à tous ceux qui prendront de leur temps pour éclairer ma lanterne. Ce n’est pas forcément aisé de formuler ce flou magistral quand, finalement, ce dont j’aurais vraiment besoin pour répondre à toutes mes questions, c’est d’être collé aux basques d’un archéo’ ! Zyghna...tu chausses du combien ?:p

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » lun. 29 janv. 2018 23:41

Hum, 2 ou 3 questions t'avais dit? :p
Je ne suis pas sûre de réussir à répondre à tout, mais je vais au moins essayer de de donner des débuts de réponses^^
StormX a écrit :
dim. 28 janv. 2018 15:38

I- Les réalités du métier de l’archéologue
En résumé : comment se déroule une année type en tant qu’archéologue ?

Ca dépend de trop de critères pour que je puisse préciser (de ta boîte, de ta fonction, de tes envies, projets, etc...)

Quelles vont être les principales différences dans la pratique de l’archéologie que l’on soit embauché à l’INRAP, CNRS, Antea (et tous les autres opérateurs privés d’archéologie) et autres ?

Les principales différences tiennent surtout au fait de savoir si tu fais du préventif (Inrap, Collectivités, boîtes privées) ou de la fouille programmée (CNRS, Universités). Le préventif peut t'amener à être dehors par tout temps, toute l'année, et il est soumis à la joie des appels d'offres et de la concurrence. De fait, les boîtes privées ne proposent pas forcément des conditions de travail décentes et ne te permettent pas non plus de concilier recherche et terrain (la dure joie de la concurrence et des prix toujours plus bas)

Quelle est la marge de liberté d’un archéologue ? Choisit il ses chantiers ?

Il peut, ça dépend encore de sa boîte et de son encadrement. Perso j'ai souvent mon mot à dire.

Est il le responsable des recherches de financement  ?

Peut être en fouille programmées, mais pas en préventif vu qu'on répond à des appels d'offres et que les diagnostics sont très cadrés.

Peut il passer toute sa carrière (et donc ses fouilles) sur une période / une culture ?

Oui, si c'est ça qui le botte, sinon il peut aussi se diversifier ou changer, collaborer à des programmes de recherches, etc. En fait on peut à peu près faire ce qui nous plait ^^

En pourcentage, quelles sont les parts consacrées aux différentes phases d’un chantier (recherches préalables, fouilles, inventaire, compte rendu écrit) ?

Ca ça dépend des demandes de l'Etat, et des réponses aux appels d'offres. On compte en général le double ou le triple de temps pour les études par rapport au terrain. Tout dépend de la manière dont à été mené le diagnostic car c'est lui qui sert à établir la prescription archéologique à laquelle vont répondre les différentes boîtes.

Un archéologue « de terrain » est il rattaché à un laboratoire / université / bureau ?
En posant cette question, j’ai en tête la vie de famille. Si ce dernier est à droite ou à gauche en fonction de ses chantiers, arrive t il à être suffisamment « stable » pour concilier le tout ?

A l'Inrap, on est avant tout rattaché à notre établissement. Libre à nous ensuite de faire partie d'une UMR, on nous octroie des jours pour cela. On peut avoir également des jours recherche, ce qui évite en théorie de bosser en dehors des heures de travail - ce qu'on arrive très bien à faire si on ne surinvestit pas la sphère professionnelle.

II- Les réalités du métier de technicien de fouilles
En gros, c'est quoi son taff à lui ?

Là je peux répondre à fond ^^

Quelles sont ses tâches sur le chantier ?

Fouille, enregistrement (fiches structures/US, relevés, photo), prélèvements, gestions des pelles mécaniques (voire conduite des pelles). Après la fouille, il s'occupe du lavage du mobilier, du tamisage, du conditionnement, des inventaires, de la DAO (certains font tout cela et même plus, d'autres en font moins, en fonction des affinités et formations de chacun)

Participe t il aux travaux de recherche précédant la fouille ?

Il peut être associé à tout ce qui touche à la post-fouille (finalement, il y a peu de données collectées avant): contexte archéologique et historique, rédaction des certaines parties, etc.

Est il rattaché à une équipe / archéologue / université / laboratoire ?

Idem, il est rattaché à sa boîte, il change de responsable d'opération à chaque fouille. La fonction n'empêche pas de participer aux groupes de recherches et d'avoir les mêmes droits que les responsables d'opération, le technicien pouvant de temps à autres - ou souvent- être responsable s'il en à envie.

Choisis il ses chantiers ? Si non, quelle est la personne responsable de ses affectations ? Comment cela fonctionne t il ?

Il peut choisir ses chantiers, comme dit plus haut. En général on en discute. A l'Inrap, on a une personne par base qui s'occupe spécifiquement de nos affectations, histoire qu'on soit toujours planifié sur quelque chose.

Quelles spécialisations sont appréciées et recherchées pour ce métier ?

Multipass! Sans rire, la force du technicien c'est d'être un couteau suisse. La maîtrise des nouvelles technologiques est un grand plus (bases de données, photogrammétrie, utilisation des drônes, bonne connaissances des SIG (géoréférencement), etc... ) Bref, un vrai cocon à surdoués qui ne savent pas s'arrêter d'apprendre de nouveaux trucs.


III -La politique, le ministère de la culture, les financement publics et entreprises privés
En bref, quel est l'état financier et les tendances politiques à long terme public / privée concernant l'archéologie en France ?

Quelle est la tendance politique actuelle vis à vis de l’archéologie Française ?
Aux dernières nouvelles, restriction budgétaire oblige, les financements étaient consacrés majoritairement aux chantiers d’archéologie préventive. Est ce que cette tendance se confirme ?

Toujours de moins en moins d'argent pour la recherche. L'avantage de l'archéo préventive, c'est que ce n'est pas l'Etat qui paie mais les aménageurs... Donc pas étonnant..

Et à ce propos, j’ai lu récemment un article faisant le bilan de la libéralisation de l’archéologie. Il semble, qu’après un age d’or, nombre d’entreprises se cassent la gueule. La faute à des coûts de fonctionnement qui stagnent face à un prix à l’hectare d’un chantier de fouilles vendu toujours plus bas (loi de la concurrence).
Résultat, les archéologues et le patrimoine archéologique de notre pays payent les pots cassés. Évidemment, un bailleur va toujours tendre à diminuer le coût supplémentaire que lui cause une fouille préventive… Des avis sur ce constat ?

Clairement, c'est loin d'être la panacée, merci le système concurrentielle et le dumping social sur le dos du patrimoine. Une des plus grosses boîtes (Eveha) est en redressement, ça a été une des plus agressive en matière de prix et on voit où ça l'amène. Pour 2018, l'Inrap a pour consigne de tirer les prix vers le haut, en espérant que les autres suivent... A côté de ça, les agents prescripteurs peuvent maintenant rejeter une réponse à un appel d'offre, ce qui fait que l'aménageur ne peut pas se jeter automatiquement sur le moins cher.


Aller, je m’arrête là...pour l’instant :)

Mon objectif personnel en reprenant mes études est simplement, pour l'heure, de me plonger dans le monde de l'archéologie. De découvrir de l'intérieur toutes les spécialités et branches qui y sont reliées. Etre archéologue est donc à l'ordre du jour, mais pas que ! Je préfère largement la boue et les cailloux à une chaise, un bureau et un ordi, d'où mon questionnement sur le techniciens de fouilles. Je garde également à l'esprit ma passion tout aussi vibrante de l'accompagnement des jeunes dans leurs développement. Qui sait, je réussirais peut être à marier les deux ? :rock:

En espérant avoir été clair dans mes propos et merci d'avance à tous ceux qui prendront de leur temps pour éclairer ma lanterne. Ce n’est pas forcément aisé de formuler ce flou magistral quand, finalement, ce dont j’aurais vraiment besoin pour répondre à toutes mes questions, c’est d’être collé aux basques d’un archéo’ ! Zyghna...tu chausses du combien ?:p
Viens à Strasbourg alors ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
baptiste
Messages : 406
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: L'archéologie

Message par baptiste » mar. 30 janv. 2018 07:54

Tiens vu qu'il y'a déjà un fil dédié à l'archéologie et que je n'ai pas trouvé de mention ailleurs (un peu la flemme de tout lire aussi).
J'ai entendu parler d'un truc qui s'appelle "archéologie spatiale collaborative" le nom dégouline tellement de classe et de coolitude que ça m'intéresse bien.

Si J'ai bien compris l'idée il s'agirait de mettre à disposition du public des images satellites sous différents mode (nature/haut contraste/infrarouges) pour que les gens cherchent des formes régulières ou des densités de végétation différentes pouvant signaler une construction, un fossé, une route...

L'idée est de faciliter le dépouillement d'image afin de permettre aux archéologues d'étudier les points les plus souvent reportés et éventuellement de faire ensuite des fouilles in situ.

D'après ce que j'ai vu ça aurais déjà permis de repérer des dizaines de sites de fouilles potentiels notamment dans les zones peu explorées/fouillées (déserts, forêts "vierges"...).

J'aimerais avoir l'avis des professionnels sur la question, savoir si c'est utile ou non.

J'aimerais aussi savoir si ce type de plateforme existe en français par ce que je suppose que leurs protocoles doivent être costauds et moi et l'anglais scientifique...
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
StormX
Messages : 152
Enregistré le : ven. 20 janv. 2012 14:25
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 28

Re: L'archéologie

Message par StormX » jeu. 1 févr. 2018 11:02

Merci pour toutes ces réponses ! :) J'ai le droit de rajouter 1 ou 2 questions ou pas ? : p

Je comprends bien que chacun archéo vit son métier différemment. Est-ce que du coup, tu pourrais nous décrire une de tes années types ? Ce sera le début d'une, j'espère, longue liste d'exemples qui me permettront de dresser un tableau de plus en plus clair dans mon esprit.

J'ai vraiment hâte d'être sur le terrain, histoire de vraiment comparer les différences entre archéo et technicien. Je sens que cela va être un vrai dilemme. Penses-tu que l'on puisse commencer en tant que technicien, et doucement continuer la formation d'archéo à l'université . Ou encore, de comptabiliser les années d’expérience via une VAE pour être reconnu archéo ?

Tu parles de nouvelles technologies, je pensais sérieusement me "spécialiser" ou tout du moins ajouter cet outil à ma boîte. Je penses aux découvertes faites ces dernières années via les prospections géophysiques (comme à stonehenge), le Lidar (je reste encore aujourd'hui abasourdi des résultats obtenus sur la cité d'Ankhor) ou même cette "radiographie de la pyramide de Kheops avec ces particules de l'espace, les muons !

Pense que tu que dans le cadre de ma formation universitaire cela est au programme ? Est-ce que vous avez accès à des formations internes sur ces sujets ? Où est-ce qu'on doit se former "dans notre coin" ?

Ça me fait du bien de lire que le cadre de travail est assez libre, j'en ai besoin, genre beaucoup, ÉNORMÉMENT même ! ^^

Comment se déroulent les fouilles françaises à l'étranger ? En tant qu'archéo, est-ce qu'n t'en propose tout comme on t'en propose en métropole ?
Où est-ce que cela est réservé aux impliqués dans la réalisation du projet ? Qui est a l'initiative des projets ? La France, où est-ce que nous répondons à une demande internationnalle ?
Plusieurs périodes et peuples éveils ma curiosité et mon intérêt : les Étrusques, les hittites, la civilisation de l'indu et plus généralement les peuples celtes, cela a des chances de me faire voyager ! :)

Toujours pour rester sur le thème d'internationale. Y a-t-il une coopération institutionnalisée de l'archéologie mondiale ? Où est-ce que chacun se réserve ses chantiers jalousement ?

Et sinon, tu bosses sur quoi en ce moment ?

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: L'archéologie

Message par Zyghna » jeu. 1 févr. 2018 16:52

LOL je suis sur smartphone (au Lais jusque fin février... en vacances) je te répondrai en revenant. Juste un truc: le technicien EST un archéologue, il a strictement la même formation universitaire, c’est à dire master ou doctorat. C’est juste que le technicien préfère être plus souvent dehors et que le responsable d’opération passe plus de temps en rédaction et synthèse des données recueillies.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Répondre