les petites histoires qui font l'Histoire

Répondre
Avatar du membre
La louve
Messages : 223
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 00:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9055
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest

les petites histoires qui font l'Histoire

Message par La louve » ven. 2 mars 2018 15:16

Ce que j'aime dans l'histoire, c'est ce qu'elle révèle des humains, mais aussi ce mélange de grandes lignes -qui se répètent au fil des siècles- avec des détails qui cassent parfois la chaine des événements.

Je vous propose de partager ici des petits faits qui ont changé l'histoire, récente ou non, européenne ou non. Des faits qui ne sont pas des choix politiques.
Ce que j'appellerai les "grains de sable".
Ils font parfois débat, comme la longueur du nez de Cléopâtre : différente, aurait-elle vraiment changé l'Histoire du bassin méditerranéen ?

D'autres n'ont peut-être pas eu d'énormes conséquences : quand le traducteur d'un entretien De Gaulle-Churchill se trompait entre "je demande" de De Gaulle et "I demand" qui signifie "j'exige", Churchill a failli couper court aux négociations.

Et Mme Nobel, si son amant avait été physicien plutôt que mathématicien... il y aurait un prix Nobel de maths ! Mais pas de physique...

On a des grains de sable dans nos histoires familiales aussi : si mon grand-père paternel avait porté le nom de son géniteur et non du défunt mari de sa mère, je n'aurais pas un patronyme aussi païen, et ma scolarité se serait faite dans le privé, changeant totalement ma vie. Mais là n'est pas le propos de ce topic : dans l'histoire des humains à grande échelle, avez-vous d'autres exemples d'événements intimes, surprenants, dépendants du hasard, d'une erreur, qui ont changé le fil des événements ?
Que les petites filles "surdouées" adviennent (...) que l'autorisation leur soit donnée de prendre place, sans attendre d'être parfaites pour se sentir le droit d'exister. Gianola, Les "surdoués" & les autres-Penser l'écart

Avatar du membre
baptiste
Messages : 404
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: les petites histoires qui font l'Histoire

Message par baptiste » ven. 2 mars 2018 18:15

Des exemples il y en à des tonnes mais c'est compliqué de pouvoir en citer sans tomber dans l'uchronie.

Hitler aurais passé une bonne nuit de sommeil dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 le débarquement de Normandie aurais échoué ou aurait sérieusement été compliqué
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
La louve
Messages : 223
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 00:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9055
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest

Re: les petites histoires qui font l'Histoire

Message par La louve » ven. 2 mars 2018 19:16

Justement : les "et si..." sont effectivement à éviter... ce serait plutôt "il était prévu, en toute logique, que... quand soudain..."
Que les petites filles "surdouées" adviennent (...) que l'autorisation leur soit donnée de prendre place, sans attendre d'être parfaites pour se sentir le droit d'exister. Gianola, Les "surdoués" & les autres-Penser l'écart

Avatar du membre
InMedio
Messages : 97
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : Ça se passe par ici :
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 25

Re: les petites histoires qui font l'Histoire

Message par InMedio » dim. 4 mars 2018 14:03

J'en ai quelques unes dans mes cours de licence, ça vaudrait le coup que je déterre ça pour les mettre ici !


Je savais que j'avais raison de ne pas jeter mes cours...

En ligne
Avatar du membre
Nelea
Messages : 605
Enregistré le : dim. 5 mars 2017 15:05
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: les petites histoires qui font l'Histoire

Message par Nelea » lun. 5 mars 2018 18:38

Ohhh, merci pour ce sujet La louve, j'adore les petites anecdotes historiques qui font la grande Histoire !
Et je suis persuadée que si l'Histoire était enseignée de cette façon dans les écoles/collèges/lycées, l'intérêt des élèves serait bien plus grand !

J'adore cette anecdote, parce qu'elle concerne une petite ville pas très loin de là où j'ai grandi (et parce qu'Aliénor, ça avait l'air d'être une sacrée nana !) :

Au XIIème siècle, Louis VII et Aliénor d'Aquitaine font annuler le mariage de Raoul de Vermandois et de la soeur de Thibault IV de Blois, comte de Champagne, parce que Pétronille d'Aquitaine (la soeur d'Aliénor, faut suivre !) est amoureuse du Raoulinet.

Thibault n'est pas content (parce qu'en plus y a eu d'autres choses qui lui plaisaient pas et ça c'était vraiment le pompon) donc il y a conflit entre le Royaume de France et le Comté de Champagne.
Fin 1142, Louis VII (enfin son armée) envahit la Champagne et histoire de bien faire comprendre qui c'est le plus fort, en janvier 1143, l'armée met le feu à l'église de Vitry-en Perthois, tuant par la même occasion les 1300 habitants du village qui s'y étaient réfugiés...

A la suite de cette "mésaventure", la ville portera pendant un certain temps (ou un temps certain) le nom de Vitry-le-Brûlé.

Et comme Louis VII est un peu traumatisé par tous les civils qui sont morts (même si visiblement ce n'est pas lui qui en aurait donné l'ordre), histoire de se repentir et de calmer le jeu, il décide de lancer la Deuxième croisade.

Bon, il y a d'autres éléments qui entrent en jeu, notamment une histoire de désaccord sur la nomination d'un nouvel évêque, mais pour une petite histoire d'amourette, les conséquences sont tout de même assez disproportionnées !
"The only real conflict you will ever have in your life won't be with others, but with yourself", Shannon L. Alder
"Nous avons peur de nous-même et de ce que nous apercevons de nous chez les autres." Henning Mankell

Avatar du membre
baptiste
Messages : 404
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: les petites histoires qui font l'Histoire

Message par baptiste » mar. 6 mars 2018 10:26

Dans la série pendant la guerre froide, Stanislas petrov responsable de la station radar d'un site stratégique nucléaire soviétique, à évité une guerre nucléaire.

En effet lorsque sa station à détecté une demi douzaine de missiles nucléaires américains en approche, il a refusé de suivre la procédure et de déclencher une riposte massive comme préconisé dans ce cas.

Ses raisons ? Il a trouvé que 5-6 missiles ça faisais léger pour une attaque...

Et il a eu bien raison puisque à priori il s'agissait simplement d'interférences solaires...
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
InMedio
Messages : 97
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : Ça se passe par ici :
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 25

Re: les petites histoires qui font l'Histoire

Message par InMedio » ven. 6 juil. 2018 10:27

Pour continuer sur Aliénor d'Aquitaine (qui était une sacrée nana, ça oui).

Il faut savoir qu'elle est dans les premiers (si ce n'est le premier) divorces royaux de l'Histoire ! (et divorces tout court : à l'époque on se marie pour la vie "jusqu'à ce que la mort nous sépare") En tant qu'unique héritière de l'immense et puissant Duché d'Aquitaine, elle est, pour reprendre les mots de M. Bern "le meilleur parti de France" (même si c'est anachronique de parler de France avant Philippe-Auguste, mmmais bon).

En 1137, elle trouve un premier mari en la personne de Louis VII, Roi des Francs. Et, plutôt pas heureuse au lit ("j'ai épousé un moine", dit-elle de lui), elle ne lui donne que deux filles (après 8 ans de mariage...), et va faire des petites recherches généalogiques pour faire annuler son mariage car c'est la seule possibilité qui s'offre à elle : Le droit canonique interdit les mariages entre parents jusqu'au 4e degré inclus.
Elle parvient à retrouver une lien de famille aux 4e et 5e degrés entre elle et son roi de mari, ce qui, il faut bien l'avouer, était hautement probable dans la Noblesse. Sacrée nana. Elle fait donc annuler le mariage par le Pape en 1154, plongeant le pauvre Louis dans une triste solitude sans héritier mâle à la Couronne.

Deux mois plus tard, elle épouse Henri II Plantagenêt qui deviendra ensuite Roi d'Angleterre à cause d'une succession bizarre, et devient donc Reine d'Angleterre après avoir été Reine des Francs. Sacrée nana. Avec son Henri, elle prend littéralement son pied et accouche 8 fois en 13 ans. La mortalité infantile nettoie tout ça et il nous reste les célèbres : Henri le Jeune, Geoffroy Plantagenêt, Richard "Cœur de Lion" et Jean "Sans Terre".
(On dit que Richard a toujours été son préféré, et Jean, le mal-aimé. Dans le Robin des Bois de Disney, le Prince Jean suce son pouce en appelant sa mère et se plaint que Richard est le préféré)

Maintenant de deux choses l'une : Aliénor a le même ancêtre commun avec ses deux maris (à savoir Robert II "Le Pieux", fils d'Hugues Capet), mais au 5e degré avec son bon Henri, donc ça passe tout juste ; l'autre c'est que les deux tourtereaux sont respectivement Duchesse d'Aquitaine et Duc de Normandie (+ Compte d'Anjou et du Maine) soit exactement les deux plus importants vassaux de Louis VII : ils avaient donc le devoir de lui demander son avis pour s'unir et unir leurs fiefs (qui sont juste immenses : en gros c'est tout l'ouest de la France actuelle des Pyrénées à la Normandie + quasiment toutes la Grande-Bretagne, alors que le fief du Roi des Francs c'est juste Paris-Orléans-Bourges), mais bon : ils ne lui demandent pas son avis et forment tranquillement le premier gros empire européen.

En conclusion, Aliénor d'Aquitaine = sacrée nana.

EDIT : En petit bonus, depuis que Guillaume de Normandie a conquis suite à la bataille de Hastings en 1066 et a été sacré d'Angleterre le Roi, lui et ses descendants jusqu'à ce que Jean "Sans Terre" perde au profit de Philippe II de France, la Normandie qu'il essaie en vain pendant tout son règne de récupérer, les rois souverains d'Angleterre sont aussi Ducs d'Aquitaine et de Normandie. En tant que ducs, ils sont vassaux des Rois de France (ils leur rendent hommage, mettent le genou à terre et tout), et en même temps en tant que rois, ils sont leurs égaux. Je vous laisse apprécier la bizarrerie de la situation.

Répondre