Page 1 sur 1

Orchidées sauvages

Posté : jeu. 8 févr. 2018 14:44
par Z74
Salut, la recherche ne m'a pas remonté de sujet sur les orchidées sauvages.
C'est un bon sujet pour un jardin, non? :cheers:
DSC_2474.jpg

Re: Orchidées sauvages

Posté : jeu. 8 févr. 2018 15:25
par Miss souris
Moi je veux bien, mais j'y connais rien...c'est toi qui racontes ? :angel:

Re: Orchidées sauvages

Posté : jeu. 8 févr. 2018 16:05
par PointBlanc
Oh oui ! ça me rappellera de bons souvenirs :)

Re: Orchidées sauvages

Posté : jeu. 8 févr. 2018 23:22
par pixelvois
Miss souris a écrit :
jeu. 8 févr. 2018 15:25
Moi je veux bien, mais j'y connais rien...c'est toi qui racontes ? :angel:
Je crains que l'intention de @Z74 n'ait été que de raconter visuellement... Et pourquoi pas, d'ailleurs, même si le mode verbal serait également bienvenu ^^

Re: Orchidées sauvages

Posté : ven. 9 févr. 2018 07:21
par PointBlanc
J'ai trouvé ça en fouinant un peu ; je cherchais sur internet les illustrations de mon vieux guide Delachaux sur les orchidées d'Europe, et je suis tombé sur les planches d'Henry Correvon, qui remontent à la fin du XIXe siècle.


Image

Image

C'est beau, non ?

Le reste ici : https://commons.wikimedia.org/wiki/Henr ... ale_(1899)

Re: Orchidées sauvages

Posté : ven. 9 févr. 2018 10:28
par Z74
pixelvois a écrit :
jeu. 8 févr. 2018 23:22
Miss souris a écrit :
jeu. 8 févr. 2018 15:25
Moi je veux bien, mais j'y connais rien...c'est toi qui racontes ? :angel:
Je crains que l'intention de @Z74 n'ait été que de raconter visuellement... Et pourquoi pas, d'ailleurs, même si le mode verbal serait également bienvenu ^^
J'aurais aussi des histoires, mais chacun peut apporter quelque chose. :)

On peut dire, dans un souci de simplification, que ce sont des plantes vivaces plutôt capricieuses et rares. Elles choisissent de pousser dans des endroits particuliers. Fleurissent une fois par an. Ce ne sont pas des plantes que l'on peut transplanter ou semer dans son jardin.

Il y a beaucoup d'espèces en France que l'on peut s'amuser à chercher. Les différentes espèces peuvent s'hybrider et les spécialistes s'intéressent à ce phénomène et essayent de trouver les parents. Il y a plusieurs genres aussi. Certaines sont discrètes, d'autres spectaculaires.

Elles poussent partout dans le monde. Je vous propose de nous intéresser aux spécimens sauvages qui poussent dans la nature.

Re: Orchidées sauvages

Posté : ven. 9 févr. 2018 10:31
par Z74
Parfois, il arrive qu'une plante s'installe dans une pelouse. Un retard dans la tonte d'une pelouse avait laissé fleurir cet orchis brûlé. :cheers:
orchis_ustulata_millioche_1.jpg

Re: Orchidées sauvages

Posté : sam. 10 févr. 2018 10:59
par Zardu Hasselfrau
Z74 a écrit :
jeu. 8 févr. 2018 14:44

C'est un bon sujet pour un jardin, non? :cheers: DSC_2474.jpg
Pour un jardin, je l'ignore... vu que les orchidées terrestres sauvages européennes ne se cultivent ni ne se transplantent pas.

Certains cultivateurs très spécialisés commencent cependant à proposer quelques pieds qu'ils cultivent eux-mêmes à partir de semis en laboratoire. On commence à voir certains sites en proposer, et apparemment, ça marche.

Et sinon, il existe bien entendu un certain nombre de genres asiatiques terrestres qui sont plus ou moins régulièrement cultivés là-bas, et que l'on pourrait gagner à introduire en Europe. Pleione et Bletilla bien entendu, mais également Calanthe et quelques autres. Et il y a les Cypripèdes nord-américains...

------

Là bien entendu, je parle d'un point de vue purement "jardinage"...

Re: Orchidées sauvages

Posté : sam. 10 févr. 2018 12:45
par Galadriel
Zardu Hasselfrau a écrit :
sam. 10 févr. 2018 10:59
Z74 a écrit :
jeu. 8 févr. 2018 14:44

C'est un bon sujet pour un jardin, non? :cheers: DSC_2474.jpg
Pour un jardin, je l'ignore... vu que les orchidées terrestres sauvages européennes ne se cultivent ni ne se transplantent pas.
Mon expérience prouve que certaines variétés se transplantent très bien. Un pré famililal voué à la vente et au bétonnage en contenait un bon nombre, nous en avons récupéré des pieds qui vivent très bien désormais dans notre jardin ;)

Re: Orchidées sauvages

Posté : sam. 10 févr. 2018 18:56
par Zardu Hasselfrau
Galadriel a écrit :
sam. 10 févr. 2018 12:45
Zardu Hasselfrau a écrit :
sam. 10 févr. 2018 10:59
Z74 a écrit :
jeu. 8 févr. 2018 14:44

C'est un bon sujet pour un jardin, non? :cheers: DSC_2474.jpg
Pour un jardin, je l'ignore... vu que les orchidées terrestres sauvages européennes ne se cultivent ni ne se transplantent pas.
Mon expérience prouve que certaines variétés se transplantent très bien. Un pré famililal voué à la vente et au bétonnage en contenait un bon nombre, nous en avons récupéré des pieds qui vivent très bien désormais dans notre jardin ;)
Si lesdits pieds parviennent à trouver un nouveau champignon associé dans leur nouveau sol -qui doit donc être de composition assez proche de son substrat d'origine-, alors certains peuvent survivre en effet. Mais ce n'est pas la règle, et la plupart des gens qui tentent ces expériences ne récoltent que des échecs retentissants, à moins d'emporter avec eux une très large motte de terre intacte et non perturbée... et encore.
Ensuite, bien entendu, certains genres sont plus ou moins adaptés en fonction de leur capacité à développer une vie autonome sans leur partenaire mycorhizien. Transplanter par exemple une limodore saprophyte qui serait dans le cas que tu cites (sur un terrain voué à la construction), là il y aura forcément 100% d'échec quoi que tu fasses.

Si les calanthes sont en revanche cultivés depuis longtemps en Asie, c'est justement parce qu'ils sont relativement autonomes, et n'ont plus vraiment besoin du champignon une fois le plantule devenu adulte. Mais les genres européens sont hélas bien plus capricieux en règle générale.
Les calanthes commencent d'ailleurs à être de plus en plus fréquents en culture en Angleterre et sous les climats océaniques (non continentaux), mais chez nous, ils sont encore rares.
En Cornouailles, j'ai pu comme cela admirer des Calanthe siebodii et tricarinata cultivés exclusivement à des fins ornementales dans des jardins privés.
Idem pour les Cypripèdes qui sont quant à eux plus adaptés aux régions avec des hivers marqués. En Amérique du nord et jusqu'au Canada, les hybrides de Cypripedium reginae (le sabot de vénus royal) sont tellement faciles de culture quand ils apprécient l'endroit où ils sont, que l'on peut en faire rapidement d'importants massifs vu que l'espèce type a tendance à se multiplier principalement par rhizome (en revanche, le multiplier par graines demeure long et excessivement compliqué).

Re: Orchidées sauvages

Posté : lun. 19 févr. 2018 15:55
par Z74
La nouvelle saison n'est pas encore commencée dans mon coin (plus au sud je ne sais pas), mais si vous ne connaissez pas, ouvrez les yeux lors de vos promenades, il est possible que vous en aillez déjà vu. :)

En voilà une qui m'a bien donnée du fil à retordre! Entre les moustiques, les joncs, l'eau... et sa rareté... qui m'ont fait arpenter des marais des heures durant, en rentrant bredouille si souvent!

La littérature, indique assez bien son milieu, mais pour des raisons de sauvegarde, on ne vous dira jamais où sont les pieds.

Puis un jour, à force, je l'ai trouvée! Cette joie! (Tout ça pour une fleur :huhu: ), bref voici l'Orchis jaune pâle!

L'expression chercher une aiguille dans une botte de foin, n'a jamais été aussi à propos! :cry:
815_9100.jpg

Re: Orchidées sauvages

Posté : mer. 21 févr. 2018 15:40
par Zardu Hasselfrau
L'Orchis pallens n'est pas rare. Il est même apparemment assez répandu en France. Il est surtout très difficile à repérer et à distinguer de son environnement, et le myope que je suis comprends tout à fait ta joie et tes efforts.

L'orchis brûlé dont tu publiais il y a peu la photo est par exemple théoriquement plus rare (en théorie...) au point d'être localement très protégé, mais plus facile à apercevoir sitôt qu'il se montre.

Il y a le même problème avec certaines plantes discrètes aux fleurs petites et vertes, comme la listère à feuilles ovales (Listera ovata). Il peut être très laborieux de parvenir à la trouver et à l'identifier avec ses yeux, alors que c'est une des espèces d'orchidées sauvages les plus communes qui soient, du moins lorsqu'on se fie aux enquêtes minutieuses réalisées sur certaines parcelles témoins. Il y en a presque partout en fait, même sur des pelouses situées en plein Paris et dans tous ses parcs!
La plupart des gens prennent ses pieds pour une espèce de mauvaise herbe, pour une variante chétive de plantain comme il en pousse dans tous les recoins des rues et des soupiraux, et ne réalisent pas qu'il s'agit en fait d'une orchidée.

Evidemment, toutes ces difficultés s'additionnent lorsqu'il s'agit de retrouver une plante de petite taille, intégralement verte ou brune, et qui plus est excessivement rare et poussant dans un environnement dense et couvert (pénombre d'un bois par exemple). C'est le cas de l'Epipogium cité lui aussi plus tôt dans ce topic. En dénicher, c'est le saint Graal du saint Graal de l'orchidophile amateur.

Pour ma part, dans ce dernier cas je n'y suis jamais parvenu, mais en revanche, puisque tu parles de tourbières, j'ai en revanche déjà pu croiser des pieds de Malaxis des marais (Hammarbya paludosa)... croisés tout à fait par hasard et fortuitement d'ailleurs (j'ai trébuché, et je suis tombé tête la première dessus, juste devant mon nez). On parle d'une plante de 10 centimètres à peine, verte, et dont l'apparence extérieure se confond intégralement avec les mousses, les petites graminées et les pousses de roseau. Autant dire que pour l'identifier correctement, il faudrait presque une loupe. :glasses:

Re: Orchidées sauvages

Posté : mer. 21 févr. 2018 17:23
par Z74
J'ai voulu utilisé un nom commun pour simplifier et bien je découvre que deux orchidées ont le même nom commun d'Orchis jaune pale, sur ma photo, il s'agit de Dactylorhiza ochroleuca, sauf erreur.

Re: Orchidées sauvages

Posté : mer. 21 févr. 2018 17:44
par Zardu Hasselfrau
Z74 a écrit :
mer. 21 févr. 2018 17:23
J'ai voulu utiliser un nom commun pour simplifier et bien je découvre que deux orchidées ont le même nom commun d'Orchis jaune pâle, sur ma photo, il s'agit de Dactylorhiza ochroleuca, sauf erreur.
En effet. La plante dont tu parles est en revanche présente uniquement sur un département en France, même si on a tendance à considérer qu'il ne s'agit que d'une variante décolorée du Dactylorhiza incarnata, beaucoup plus commun en revanche -et cela semble confirmé par la génétique, mêmes nombre de chromosomes dans les deux cas, aucune différenciation appréciable-.

Rien à voir en tout cas avec la diffusion de l'Orchis pallens.