Les Arthropodes

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Les Arthropodes

Message par kalimeris » lun. 26 oct. 2015 23:05

Les Arthropodes

Pour certains, les insectes ne sont que de petites bestioles sources de nuisances et de frayeurs. Pour d’autres, c’est un monde invisible, donc inexistant. Pour les passionnés, l’étrangeté ne pourrait être plus parfaite, plus fascinante, plus admirable. De fait, de nombreux livres dédiés aux insectes relèvent plus de l’art que de la science, et sont sources d’inspiration pour l’artiste comme pour l’entomologiste.

Ce petit monde bat tous les records de la planète en termes d’ancienneté, de diversité, de nombre d’espèces, de nombre d’individus. Plus de trois animaux sur quatre sont des insectes. Si leur taille était transposée à notre échelle, qui sait combien de planètes pourraient être peuplées par ces millions d’espèces, ces milliards d’individus, dont une grande partie demeure encore inconnus à ce jour ! Paradoxalement, alors que la population des insectes est fortement touchée dans les pays industriels par l’emploi intensif d’insecticides depuis les années 70, et donc que le nombre d’espèces et d’individus décroit constamment et massivement, de nouvelles espèces sont découvertes chaque jour dans des endroits encore peu ou pas explorés du monde, comme au Brésil, en Asie (Malaisie, Laos, Indonésie, et sans doute davantage), en Afrique (Madagascar, et sans doute davantage), et de nouvelles informations sont apportées sur les espèces déjà répertoriées. Il y aurait aujourd’hui environ 1,5 million espèces identifiées, et au moins le double à découvrir.

Lorsqu’il est question des estimations du nombre d’espèces à découvrir, les chiffres s’affolent. Il y a les estimations sages, qui varient entre 1 million et 4 millions. Et puis, il y a les estimations farfelues, qui vont jusqu’à 50 millions, et même 100 millions ! Les explications qui permettraient de comprendre sur quoi se basent de telles estimations font malheureusement défaut. Cependant, une chose est certaine : notre planète et le vivant sont loin d’avoir été complètement explorés. Il est amusant de penser que scientifiques, poètes, et artistes se tournent volontiers vers les lointaines étoiles et leurs planètes pour questionner l’inconnu et se demander à quoi ressemblerait la vie dans un autre monde, alors qu’au même moment, sous leurs pieds, fourmillent d’innombrables aliens qui défient autant l’imagination que la raison.

Si les comparaisons avec la vie extraterrestre sont fréquentes lorsqu’il est question des insectes, étant donné leur étrangeté, leur incroyable diversité en apparence et en biologie, il est curieux de voir que les astronomes trouvent chez les Arthropodes des capacités uniques pour tester le vivant dans l’Espace. Curieux en apparence, puisque ces petites bestioles (qui n’étaient pas si petites que cela il y a 300 millions d’années*) ont vus passer presque tous les âges de la Terre, ont survécu à toutes les grandes extinctions** depuis leur arrivée il y a 543 millions d’années (trilobites et chélicérates), et nous survivront très probablement pendant longtemps.
*chélicérates géants, myriapodes géants
**sauf les trilobites (éteints)

Sur mon message de présentation, je parlais des araignées, et je me suis effectivement intéressée à l'arachnologie pendant un moment, surtout dans le but de vaincre mon arachnophobie. La méthode a fonctionné un certain temps, et puis, malheureusement, la peur est revenue, sans doute à force de trop regarder de photographies d’araignées. J’ai donc dû cesser cette occupation et ranger mon livre. Je suis toujours convaincue que l’étude de spécimens vivants permettrait de vaincre la peur au long terme et que la solution serait donc d’avoir quelques araignées intéressantes et pas trop effrayantes dans un vivarium, l’observation à volonté étant alors possible tout en se sentant en sécurité. Cependant, je n’en ai pas vraiment l’envie ni le temps. Ce n’était peut-être pas une très bonne idée de les étudier à travers un livre où les photographies en gros plan de centaines d’espèces remplissent des pages et des pages ; de garder ce livre sur sa table de chevet et de le lire au lit avant de s’endormir, sauf si l’on souhaite faire plein de cauchemars d’araignées géantes.

Je garde tout de même des points positifs de ma brève immersion dans le monde des araignées : je ne panique plus devant une araignée, réelle ou fictive ; j’arrive à capturer une araignée trop aventureuse à la main si elle est petite ou avec un verre si c’est une tégénaire, mais je les laisse le plus souvent aller se trouver une cachette au chaud ; je peux reconnaître quelques espèces, et je les admire toujours (de loin). :lunettes9:

Je suis donc retournée à mon premier amour, qui date du visionnage de « Microcosmos » lorsque j’étais adolescente : l’entomologie. Depuis longtemps, je souhaitais étudier de plus près une espèce méconnue et intéressante appartenant à l’ordre des Phasmoptera ou à celui des Mantoptera. Mon choix s’est porté sur la Phyllie des Philippines (Phyllium philippinicum).

Les débuts ont été quelques peu difficiles, car il y a peu d'informations sur internet et des informations parfois contradictoires. Je n'ai trouvé aucun livre sur l'élevage d'insectes. Après quelques erreurs, je pense être moins néophyte qu’au début. Je peux donc vous faire part de quelques photos et des progrès de ce mini élevage, puisque je n’ai que trois individus à présent, deux femelles et un mâle.

Si je n’avais, d’ailleurs, qu’un seul conseil à donner, au cas où un élevage d’insectes vous tenterait, ce serait de passer par l'OPIE (Office Pour les Insectes et leur Environnement) pour la commande et les informations. C'est là que l’on trouve le plus d'informations utiles, des insectes en bonne santé, ainsi qu’une livraison soigneuse et rapide.


Phasmes et Phyllies

Informations générales

Les phyllies font partie de la famille des Phylliidae, de l’ordre des Phasmes (Phasmoptera). Il n’y a que trois espèces de phasmes en France contre 3000 découvertes et répertoriées à ce jour dans le monde. Les phasmes possèdent le record de longueur chez les insectes, le plus long mesurant jusqu’à 33 cm sans les pattes et 55 cm avec les pattes (Pharnacia kirbyi (Brunner, 1907), Bornéo). Le plus petit mesure à peine 1,4 cm de longueur pour le mâle de l’espèce Timema californicum (Scudder, 1895), USA.

En ce qui concerne les trois espèces vivant en France, deux sont localisées uniquement dans le bassin méditerranéen (Bacillus rossius dit « phasme de Rossi », Pijinackeria hispanica dit « phasme espagnol »), et la troisième espèce peut se trouver partout dans le sud de la France et l’ouest jusqu'au bassin parisien et la Normandie sauf l’Auvergne, les Alpes et les Pyrénées (Clonopsis gallica dit « phasme gaulois »). Ces espèces se ressemblent beaucoup, on ne les distingue que par la différence de la longueur totale de leur corps de la tête à l’extrémité de l’abdomen (de 5 cm à 10 cm sans les pattes ni les antennes), la longueur de leurs antennes et les derniers segments de l’abdomen, mais à part cela, on a juste l’impression d’être face à des brindilles de même couleur et de même forme.

Phasme de Rossi (Bacillus rossius) par Lucarelli
Image
« Bacillus rossius Livorno » par Lucarelli — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File ... ivorno.jpg

Clonopsis gallica par entomart
Image
« Clonopsis gallica01 » par ©entomart. Sous licence Attribution via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File ... lica01.jpg

Les phasmes et phyllies sont des champions du mimétisme et c’est de là que proviennent leurs noms. Le mot « phasme » provient du grec phasma qui signifie « apparition » ou « fantôme ». Dans le langage populaire, les phasmes sont couramment surnommés « bâtons du diable » en France. De fait, les phasmes ressemblent souvent à des bâtons, à des brindilles, et les phyllies (du grec phullon qui signifie « feuille ») à des feuilles. Si vous avez la chance d’habiter le sud de la France, vous pouvez tenter d’observer ces trois espèces autochtones dans les sous-bois. Il faut se lever très tôt, avoir un œil exercé, et s’armer de patience. Au bruit de pas, ceux-ci s’immobilisent, il est alors impossible de les distinguer de leur environnement, il faut attendre un peu et observer si on en voit qui bougent à nouveau. Ils peuvent s'immobiliser pendant un certain temps, mais peuvent aussi s’enfuir rapidement.

Les phasmes vivent le plus souvent dans des régions chaudes et humides. L’ancêtre préhistorique des phyllies pourrait être Eophyllium messenlensis, un fossile datant de l’Éocène (-56 à -34 millions d’années) qui comporte de nombreuses similitudes avec les phyllies actuels. A l’instar de nombreux insectes (zygentomes, odonates, éphémères, papillons de nuit), les phyllies auraient donc peu évolué.

Image
Photo A [Georg Oleschinsk] et Dessin B, source : http://lemondedesphasmes.free.fr/spip.php?article445


Phyllies des Philippines (Phyllium philippinicum)

Camouflage et défense
Les phyllies sont la proie de nombreux animaux (insectes, araignées, oiseaux, petits mammifères), et possèdent comme meilleure défense le camouflage. Le mimétisme concerne la forme (homotypie) d’une feuille ou d’une brindille, la couleur (homochromie) de la feuille ou brindille, vert, brun-gris, marron clair, marron foncé, avec des changements de couleur à l’automne pour les 3 espèces de phasmes en France (du vert, ils deviennent bruns). Cette homotypie et homochromie se retrouvent aussi dans les œufs qui ont l’apparence et la couleur de graines. Les phasmes et phyllies vont jusqu’à imiter le « comportement » des brindilles et des feuilles en se déplaçant par à-coups pour les phasmes, et, pour les phyllies, en tremblant avec l’extrémité de l’abdomen tourné vers le sol, comme une feuille attachée à une tige qui tremblerait au vent.

Image

Autre moyen de défense : les phyllies peuvent se sectionner volontairement une ou plusieurs pattes afin de se dégager de l’emprise d’un prédateur. Cette défense se nomme « autonomie », et ne leur cause aucun mal. De plus, le système nerveux chez les insectes est décentralisé. Si la phyllie est encore jeune lorsqu’il s’est sectionné une patte, celle-ci se régénérera, comme pour la queue des lézards.

Reproduction
Les mâles sont plus petits que les femelles et peuvent voler sur de courtes distances. La reproduction est sexuée ou, en l’absence de mâle, par parthénogénèse thélytoque. Les œufs pondus ne donneront naissance qu’à des femelles, contrairement aux abeilles où une femelle non fécondée ne donne naissance qu’à des mâles (parthénogénèse arrhénotoque).

femelle et mâle
Image

Une fois parvenues à l’âge adulte, les femelles phasmes pondent entre 50 et 600 œufs par an, selon les espèces, qu’il y ait un mâle ou non. La femelle Phyllie des Philippines pond entre 2 et 3 œufs par jour. Les œufs ont l’apparence d’une graine, de couleur marron clair, marron foncé, ou brun rosé (il y a trois sous-espèces de Phyllie des Philippines, qui n’ont pas encore été ajoutées à la taxonomie, ces trois espèces se distinguent par la couleur des œufs, ainsi que par des couleurs différentes au niveau des articulations des pattes).

Chez de nombreuses espèces, on ne trouve plus que des femelles. C’est le cas en ce qui concerne les trois espèces de phasmes en France. Cependant, les mâles étant très différents des femelles par leur taille et leur forme, certains mâles ont été répertoriés à tort comme une autre espèce que la femelle. Les élevages ont permis de les marier à nouveau dans la taxonomie.

mâle, jeune (Gulliver et un Lilliputien ? )
Image

Alimentation
Les phyllies et toutes les familles de l’ordre des Phasmoptera sont herbivores. Les Phyllies des Philippines sont assez difficiles dans leur choix de végétaux : bien que les fiches d’élevages indiquent la ronce, le framboisier, le chêne, l’eucalyptus comme nourriture, mes phyllies n’acceptent que la ronce, et pas n’importe laquelle, celle des sous-bois qui poussent par petites tiges dans la mousse et l’herbe.

Image

Comportement
Les phyllies restent le plus souvent immobiles pendant la journée et se nourrissent la nuit. Ils aiment beaucoup se suspendre à du grillage ou s’accrocher à une feuille et restent des heures avec l’abdomen retourné.

Image

Où sont les phyllies ? ;)
Image

Croissance
Les phyllies naissent comme des adultes miniatures. Seules la couleur et la taille changeront, par mues successives, jusqu’à ce que la phyllie parvienne à sa taille adulte. On parle de métamorphose incomplète (hémimétabole), les petits sont appelés « jeunes », contrairement aux insectes dits holométaboles, à métamorphose complète, qui passent par des stades de larves et de nymphes comme chez les papillons ou les mouches. La femelle Phyllie des Philippines vit de 7 à 12 mois, le mâle plus ou moins 4 mois.

Femelle, avec quelques restes de son exuvie de sa dernière mue sur la ronce. Les phyllies mangent leur exuvie une fois leur mue achevée afin de retrouver des forces
Image

Elevage
Environ 300 espèces de phasmes sont ou ont été élevées en captivité.

Les avantages de l’élevage des phasmes : connaissances approfondies de la biologie et du comportement des espèces, rectification des erreurs contenues dans l’information existante, sensibilisation auprès du public, en particulier auprès des enfants, de la place des insectes dans la biodiversité, de leur beauté, de leur innocuité. Les phasmes, étant des insectes particulièrement attrayants, étonnants, inoffensifs, faciles à élever, à observer, et à manipuler, ils sont devenus une sorte de mascotte pour l’ensemble des insectes (avec les fourmis). On peut trouver dans de nombreuses classes de primaire un vivarium contenant des phasmes, en particulier des phasmes bâtons (Phasme morose Carausius morosus ou Phasme-bâton du Vietnam Cuniculina imbriga), les plus faciles à élever, moins chers, aisément disponibles.

J’ai encore des informations à ajouter sur la biologie, l’anatomie, la taxonomie, ce sera pour plus tard, car j’ai des dessins à effectuer d’abord, donc à suivre !

Avatar du membre
W4x
Messages : 3519
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Les Arthropodes

Message par W4x » mar. 27 oct. 2015 15:42

Un sujet qui va en faire frissonner plus d'un(e) ! :P Merci du partage et n'hésite pas à en rajouter !
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par kalimeris » ven. 30 oct. 2015 01:05

Voici pour la suite (désolée pour la présentation et les éventuelles erreurs) !

En ce qui concerne les erreurs, je me suis rendue compte de deux erreurs dans le post précédent : le jeune sur la photo n'est pas un mâle mais une femelle, je suis à 95% certaine (j'ai donc trois femelles), et ce sont 3 "variétés" (et non 3 sous-espèces) de l'espèce Phyllie des Philippines.
S'il y a d'autres erreurs, n'hésitez pas à me les indiquer, n'ayant aucune formation scientifique et presque aucune formation tout court, il est fort probable d'en trouver un bon nombre :worried: .

Au départ, j'avais souhaité pouvoir visualiser sur une feuille tous les Arthropodes. Je me suis vite rendue compte qu'une feuille ne suffirait pas, ni même un tableau, mais plutôt un mur.

Cela ressemblait à cela : Finalement, j'ai préféré des tableaux simplifiés, et c'est ce que j'ai résumé sur ces deux feuilles. Cela suffit à situer les phyllies chez les phasmes, chez les insectes au sens strict, chez les hexapodes, chez les pancrustacés, chez les mandibulés, chez les arthropodes.
► Afficher le texte
Taxonomie de l'ordre des Phasmoptères
Image
Classification et répartition des Phasmatodea
© Valéry Vittu

Dessin phyllie, anatomie
Image

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par kalimeris » mer. 11 nov. 2015 15:00

Une petite photo sous le soleil de ce matin :

Image

Malheureusement, par ma faute, une femelle Phyllie va très probablement mourir. Je me suis trompée de pulvérisateur hier soir : au lieu de pulvériser de la brume, j'ai utilisé le produit à vitre que j'avais oublié de ranger et qui était juste à côté du pulvérisateur d'eau. Une erreur d'inattention qui va sans doute coûter la vie à une très belle Phyllie. Je suis affligée. Cela me servira de leçon 1) de ne pas avoir rangé un produit ménager, 2) d'être inattentive pour un soin quotidien. J'ai immédiatement rincé la Phyllie, les feuilles et tout, mais c'est sans doute trop tard pour elle. Les deux autres n'ont pas été touchées.

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3184
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Les Arthropodes

Message par Grabote » mer. 11 nov. 2015 15:13

:o :(
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Avatar du membre
Sideroxylon
Messages : 20
Enregistré le : lun. 9 nov. 2015 09:21
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans le brouillard
Âge : 30

Re: Les Arthropodes

Message par Sideroxylon » jeu. 12 nov. 2015 16:06

Content de voir que je suis pas le seul fan d'insectes sur place ! Belle bêtes !

Cependant, j'ai des méthodes d'élevages un peu (beaucoup) plus basiques pour le moment...

Étant de la Réunion, j'ai accès à une entomofaune riche. Parfois plus riche qu'en métropole (toute la joie de vivre dans l'un des hotspots de biodiversité) Pour l'arachnologie, j'ai la chance de ne pas être arachnophobe, ce qui m'arrange beaucoup quand on sait la taille des bestiaux par ici (je vous fais grâce des photos ^^' mais pour les gens que ça ne terrorise pas, je leur conseille d'aller faire connaissance avec la babouk et la bibe).

Je ne sais même pas par quoi commencer ! La plupart du temps, je me contente d'observer les espèces dans leur environnement naturel (je prends des photos quand j'y arrive, n'ayant pas d'appareil). Je n'ai pas de famille préférée. J'aime un peu de tout. Des honnêtes papillons (on a une diversité et un endémisme en Hétérocères tout bonnement phénoménaux pour un si petit endroit) en passant par les Coléos, et divers Hyménoptères (rien que de très traditionnel, j'essaie de me diversifier).
Je suis même plutôt copain avec les myriapodes, même si les scolos me stressent un peu à cause de leur venin (on a pas trop de spécialistes sur place en Myriapodologie, du coup je galère pour les identifications à l'espèce...) .

On est aussi bien pourvus en Odonates endémiques (ou non) très jolis.

Ralala, trop de choses à montrer et trop peu de temps !

Je vais commencer par poser un phasme local (on les nomme chipèques) : Monandroptera acanthomera


Image
Évidement, la photo n'est pas de moi. Je ne trouve plus les miennes, déjà très vieilles

Dimorphisme sexuel impressionnant (même pour la couleur pour ceux que j'ai pu voir en liberté), 18 cm pour la femelle.

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par kalimeris » ven. 13 nov. 2015 21:32

Génial, un copain entomologiste ! :D
J'adore la photo du chipèque ! Quelle chance d'avoir accès à toute cette faune d'insectes, d'araignées, de myriapodes ! J'ai regardé pour la babouk, c'est vrai qu'elle est impressionnante ! La bibe, quant à elle, est plutôt jolie !
J'espère que d'autres photos suivront !

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par kalimeris » sam. 28 nov. 2015 16:01

Je pense que les phyllies n'ont pas une bonne vue : elles font de grands gestes avec leurs deux pattes avant lorsqu'elles arrivent au bout d'une feuille afin de repérer le prochain support, on dirait donc qu'elles avancent à l'aveuglette. Cette photo montre ces grands gestes avec les pattes avant, cette phyllie ne devait pas apprécier ma paume de main ;) , elle cherchait son prochain support, je l'ai approchée d'une feuille, et elle a tout de suite grimpé dessus.

Image

une autre photo :)
Image

Avatar du membre
pullman
Messages : 31
Enregistré le : jeu. 12 déc. 2013 16:30
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4291.html
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Les Arthropodes

Message par pullman » sam. 19 déc. 2015 21:01

Super, voici la section parfaite pour revenir activement sur le forum.
Le monde des arthropodes est passionnant. Souvent méconnu, il regorge d'espèces aux formes et comportements très différents.
Si l'on prend un temps soit peu le temps de se pencher sur ce petit monde qui nous entoure, on découvre vite une foule d'univers passionnants. De petites jungles à porté d'yeux.

Je vais profiter de ce post pour demander quelques conseil, car j'ai l'intention de transformer mon aquarium en terrarium prêt à accueillir des insectes, toutefois, je manque de repères et surtout de retours de personnes ayant expérimenté cela.
Concrètement, je suis en possession d'un aquarium de 100L avec néons et filtre (qui ne serait d'aucune utilité pour maintenir des bestioles terrestres). Bref, la base pour maintenir de petits poissons dans de bonnes conditions.
J'ai la chance d'habiter en campagne où prolifèrent des espèces de lierre et de ronces sauvages.
Ainsi, je serais heureuse de profiter de vos avis pour savoir quelles peuvent être mes possibilités.

Il y a bien longtemps, j'ai eu des phasmes bâton, espèce qu'il est assez facile de maintenir dans de bonnes conditions.
a présent, je m'interroge sur les possibilités qui s'offrent à moi.
Donc, pouvez-vous m'éclairer sur les conditions nécessaires à une maintenance optimale des Phylliums (entre autres.. :tmi: ) ?
Et surtout, ma grande interrogation, comment faites-vous lors de vos départs en vacances ?
Bref, je suis à l'écoute de tous vos conseils, avis, suggestions, ect. :$

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11863
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par TourneLune » sam. 19 déc. 2015 21:05

Merci pour toutes ces infos!!
A la maison on a eu des phasmes à un moment, c'était rigolo de les voir évoluer :D :D

Kiplingi, ta femelle a réussi à survivre ou pas? Je suis désolée pour toi :(
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par kalimeris » sam. 19 déc. 2015 23:46

pullman a écrit :Donc, pouvez-vous m'éclairer sur les conditions nécessaires à une maintenance optimale des Phyllium (entre autres.. :tmi: ) ?
En cherchant des informations sur internet sur les élevages de phasmes, j'ai pu me rendre compte de la diversité des recommandations. J'en ai donc déduit qu'il s'agit plutôt de maximum et minimum à respecter plutôt que de directives précises. De mon côté, j'essaie de reproduire au mieux le climat d'où sont originaires les Phyllies des Philippines, c'est-à-dire un climat tropical. J'ai acheté un vivarium déjà prévu pour les insectes (un vivarium Exoterra) possédant une double aération.
J'ai collé un tapis chauffant sous le vivarium, et j'ai tapissé le fond du vivarium d'un substrat en fibre de coco (grande capacité de rétention d'eau, pas de pourriture), ce qui permet de produire à la fois une température constante et une humidité constante (à 22°C et 80% d'humidité)

Sur le substrat, je mets du papier absorbant afin de pouvoir nettoyer les déjections facilement. Le papier absorbant m'indique l'état d'humidité du substrat : lorsqu'il est sec par endroits, il est temps d'ajouter de l'eau. Une fois par semaine, je remplace le bouquet de ronces*, j'ôte le papier absorbant, je ré-humidifie le substrat en profondeur avant de remettre du papier absorbant neuf.
* Le choix des ronces est important : des vertes et tendres. Il faut nettoyer chaque tige de ronce. Je les fais tremper dans un fond d'eau : s'il y a des araignées, celles-ci remontent le long des tiges. Il ne faut pas laisser une seule araignée (les araignées sont insectivores). Après trempage des ronces, et constat d'aucun signe de mouvement d'araignée, j'inspecte tout de même chaque feuille et chaque tige pour en être certaine.

Avant d'effectuer ce travail, il faut déplacer les phyllies. Pour cela, je prépare le petit vivarium en plastique de transport : je mets du papier absorbant humide et une tige de ronce. Je coupe chaque feuille où se trouve la phyllie et déplace la phyllie ainsi, du grand vivarium au petit, de cette façon, je ne les stresse pas. Il ne faut pas "arracher" la phyllie de son support, mais, soit attendre qu'elle se déplace d'elle-même dans la main, soit la laisser sur sa feuille et prendre la feuille.

Les minimums et maximums
température : entre 18°C et 26°C (le plus souvent entre 22°C et 26°C)
hygrométrie : entre 30% et 80% (le plus souvent entre 60% et 80%)
Il faut connaître les conditions d'origine d'élevage des insectes que tu introduis dans ton vivarium, un écart trop important de température et/ou d'hygrométrie entre le vivarium d'origine et ton vivarium pourrait entraîner des pertes.

Lorsqu'il y a des mâles et des femelles, il est préférable de les séparer pendant leur croissance, de mettre les mâles dans un vivarium moins chauffé que celui des femelles, ceci afin de ralentir la croissance des mâles qui ont une durée de vie plus courte que celle des femelles (si on souhaite avoir un couple adulte au même moment).

Avant de transformer ton aquarium en vivarium, il serait peut-être plus simple de vendre ton aquarium et d'acheter un vivarium-terrarium ? Les aquariums se vendent généralement bien lorsqu'ils sont en bon état.
Dans le cas contraire, il faut voir si tu as assez de hauteur afin de placer une bouteille contenant des tiges de ronces, en plus du substrat. Pour l'hygrométrie, la solution du tapis chauffant sous le vivarium contenant un substrat me semble la plus simple. Les vaporisateurs/brumisateurs électriques nécessitent un récipient d'eau, et les phasmes peuvent se noyer avec une goutte d'eau ! Il faudrait donc poser une grille très fine sur le récipient... Au départ, j'essayais de vaporiser manuellement, je me suis rapidement rendue à l'évidence que ce n'était pas une solution : il y avait d'énormes écarts d'hygrométrie (40% à 90% !).
Même avec une hygrométrie constante, il faut tout de même vaporiser manuellement 2 fois par jour.
Il faudrait aussi créer un système d'aération : un trou en bas à gauche, un trou en haut à droite, avec une grille à la place du couvercle, par exemple.

Si tu achètes tes insectes à un éleveur, tu peux lui demander une fiche d'élevage. Je recommande l'OPIE pour son sérieux. Les conditions d'élevages que j'ai décrites ci-dessus conviennent à un très grand nombre d'insectes (tous les insectes tropicaux).
pullman a écrit :Et surtout, ma grande interrogation, comment faites-vous lors de vos départs en vacances ?
Bref, je suis à l'écoute de tous vos conseils, avis, suggestions, ect. :$
La dernière fois que je suis partie en vacances (octobre de cette année), j'ai tout emmené : le vivarium, les phasmes dans leur petit container de transport en plastique, le pulvérisateur, le chat, quelques plantes délicates, la bouffe, etc. Ma voiture ressemblait à une véritable ménagerie !

Difficile de trouver des personnes acceptant de s'occuper d'insectes, d'aller faire une balade dans les ronces, de cueillir des ronces (et les plus belles, il faut les chercher !)... Peut-être en demandant aux vendeurs dans une animalerie qui vend des vivariums... S'ils ont de la place chez eux pour s'en occuper. Dans tous les cas, il faut transporter le vivarium.

Pour le WEAS, je vais demander à quelqu'un de venir pulvériser de l'eau une fois par jour dans le vivarium. Ce n'est pas trop difficile à faire, donc cela devrait aller. Je changerai le bouquet de ronces et tout le reste juste avant de partir.
TourneLune a écrit :Merci pour toutes ces infos!!
de rien !
TourneLune a écrit :A la maison on a eu des phasmes à un moment, c'était rigolo de les voir évoluer :D :D
Oui, c'est sympa de les regarder vivre et grandir !
TourneLune a écrit : Kiplingi, ta femelle a réussi à survivre ou pas? Je suis désolée pour toi :(
Malheureusement non. J'étais très stressée et en manque de sommeil lorsque c'est arrivé, mais je m'en veux beaucoup. Je fais hyper gaffe maintenant. Je croise les doigts pour que les deux survivantes parviennent à l'âge adulte. J'aimerais bien obtenir des œufs afin de compléter le cycle. La petite a beaucoup grandi tout d'un coup, elle était cachée dans un coin et je n'ai pas vu sa mue !

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par kalimeris » ven. 8 janv. 2016 18:15

Voici de nouvelles photos des deux petites merveilles !

La petite en catalepsie
Image

Petite Phyllie presque grande ;) stade L3
Image

Les deux Phyllies dans leur vivarium temporaire (le temps de nettoyer l'autre)
Image

Grande Phyllie de profil : elle a atteint sa taille adulte et son abdomen gonflé indique qu'elle va bientôt pondre.
Image

Grande Phyllie
Image

Grande Phyllie de retour sur son bouquet de ronces fraîches
Image

Avatar du membre
pullman
Messages : 31
Enregistré le : jeu. 12 déc. 2013 16:30
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4291.html
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Les Arthropodes

Message par pullman » lun. 11 janv. 2016 12:05

Elles sont vraiment magnifique. Merci pour tes conseils. Je pense que je vais encore prendre le temps de réfléchir à la possibilité de conversion de mon aqua en terra. Peut-être que je m'orienterai vers l'achat d'un terrarium tout neuf, comme tu le suggères. Et merci encore !

Avatar du membre
Za
Messages : 2942
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Arthropodes

Message par Za » lun. 11 janv. 2016 12:41

Bientôt des bébés alors ?? :)
Ces photos sont impressionnantes, ce sont vraiment des insectes superbes ! Ça donne envie de pouvoir les observer en vrai, les toucher...
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par kalimeris » lun. 11 janv. 2016 23:14

En attendant l'arrivée des œufs, cette vidéo d'une mante religieuse est vraiment magnifique :

[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=gVyVjtTubNA[/BBvideo]

Avatar du membre
Athane
Messages : 103
Enregistré le : jeu. 5 nov. 2015 04:18
Présentation : presentations/fiche-presentation-t6809.html
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Arthropodes

Message par Athane » mer. 20 janv. 2016 19:18

Je n'ai jamais élevé d'insectes, mais de temps à autre quand j'en croise, je les photographie.
J'adore les papillons (oui, je sais c'est assez commun :angel4: ) mais aussi les autres petites bêtes à antennes, crochets, pinces...

Donc, voici un magnifique Gryllus campestris, ou grillon champêtre :

Image


Et là , deux grands paon de nuit , ou Saturnia Pyri si vous préférez le latin : (on ne voit pas trop ici, mais ils étaient vraiment énormes):

Image
“Deux choses remplissent l’esprit d’admiration et de crainte incessantes: le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale en moi” Kant

Avatar du membre
Victor
Messages : 9
Enregistré le : lun. 18 janv. 2016 15:25
Présentation : Prés.
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 22

Re: Les Arthropodes

Message par Victor » mer. 20 janv. 2016 20:19

Les paons de nuit, merci pour le nom, c'est impressionnant l'espace d'une seconde ça fait penser à une chauve-souris quoi, c'est assez immense. Moi il y a un truc quand j'étais petit c'était les "lucanes", on pouvait en voir vachement ! Alors je sais pas si c'est que la bestiole disparaît petit à petit de nos régions ou si c'est que je ne suis plus assez dans le jardin mais c'est fou de penser qu'en 10 ans ça puisse disparaitre comme ça.

Avatar du membre
Athane
Messages : 103
Enregistré le : jeu. 5 nov. 2015 04:18
Présentation : presentations/fiche-presentation-t6809.html
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Arthropodes

Message par Athane » mer. 20 janv. 2016 22:07

Oh, les Lucanes.... c'est vrai que j'en rencontre moins qu'avant...va savoir pourquoi... peut être un effet du même genre que la disparition des abeilles?

C'est pareil, une espèce qu'il y avait toujours dans mon jardin, et qui s'est envolée: le capricorne. :(
“Deux choses remplissent l’esprit d’admiration et de crainte incessantes: le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale en moi” Kant

Avatar du membre
alohanna
Messages : 177
Enregistré le : mar. 27 oct. 2015 23:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6806.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Le Sud
Âge : 42

Re: Les Arthropodes

Message par alohanna » jeu. 21 janv. 2016 18:59

Alors je voulais vous faire profiter de tres belles photos d'un Paon de nuit qui a passe une fois la journee chez moi sur un mur, mais je ne trouve pas comment mettre une photo sans que celle-ci soit deja hebergee ailleurs ?

Ca me fait bizarre de voir tous ces phasmes, de repenser aux Lucanes rhinoceros et tout le tintouin ;-) Car mon pere avait une petite collection de papillons et quelques autres insectes. Donc j'ai grandi avec ces bestioles pas loin... Maintenant c'est mon fils qui prend la releve, il est fascine par ces bebetes et en a quelques-unes sous resine ! Par contre mon pere lui a une fois envoye par la poste (enfin fait envoyer, c'etait un achat Ebay), une grande araignee (son nom m'echappe). Ca a fait un scandale aupres des miens, qui ont eu un choc en ouvrant le paquet !!!!! :triste3:

Avatar du membre
Athane
Messages : 103
Enregistré le : jeu. 5 nov. 2015 04:18
Présentation : presentations/fiche-presentation-t6809.html
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Arthropodes

Message par Athane » jeu. 21 janv. 2016 20:15

Oh mince!
Je crois qu'on est obligé d'héberger les images sur un hébergeur gratuit, puis de mettre le lien sur le forum (en tout cas j'ai fait comme ça). Bon, après je ne suis pas une pro des forums. :nesaitpas:


Haha, pour l'araignée j'imagine leurs têtes!!
“Deux choses remplissent l’esprit d’admiration et de crainte incessantes: le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale en moi” Kant

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 621
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 39

Re: Les Arthropodes

Message par kalimeris » jeu. 21 janv. 2016 23:18

Bravo pour tes magnifiques tes photos Athane !

Oui, c'est triste de voir les populations d'insectes décliner partout. La faute en revient aux pesticides, à l'agriculture intensive, mais aussi au bétonnage et goudronnage, à la diminution des espaces verts non cultivés, prairies et forêts, à l'assèchement des marais et étangs, à la suprématie de la monoculture. Il y a aussi une tradition sociétale d'associer insectes et nuisances, comme cette affiche qui date de 1945 le montre :

Image

...qui explique le succès des produits insecticides chez les particuliers, un succès qui n'est pas près de tarir. Il y a aussi le manque d'information (et de jugeote) : les produits insecticides mettent en avant le fait de tuer moustiques, mouches ou guêpes avec de grandes photos de méchants moustiques sur l'étiquette, mais bien sûr pas les abeilles, les coléoptères, ou les libellules, et il ne vient pas à l'esprit des gens qu'un insecticide tue tous les insectes, et pas uniquement ceux qui les dérangent !

Ensuite, il y a une sorte de phobie collective des insectes, et même des moustiques, pourtant on ne vit pas dans un pays où sévit le paludisme. Comme il était dit dans un autre topic : la peur d'avoir mal qui accentue la sensation de douleur, c'est la même chose pour les moustiques : la peur de la piqûre rend l'expérience bien plus pénible qu'elle ne l'est si l'on n'y prête guère attention. J'ai été témoin d'une véritable paranoïa envers les moustiques et les guêpes chez des personnes autrement saines d'esprit, où dès qu'une petite bête était en vue, c'était la panique à grand renfort de sprays, etc. Franchement, leur paranoïa et leurs sprays étaient bien plus difficiles à vivre qu'un malheureux moustique.

Finalement, lorsque l'on se penche sur ces petites bêtes, elles deviennent toutes très belles et intéressantes. Les enfants aussi parviennent rapidement à dompter leurs peurs lorsqu'on leur en donne l'occasion.

Avatar du membre
Zéphyr
Messages : 455
Enregistré le : lun. 1 sept. 2014 09:15
Présentation : Ma petite histoire
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Yvelines
Âge : 33

Re: Les Arthropodes

Message par Zéphyr » ven. 22 janv. 2016 09:50

Hors-sujet
alohanna a écrit :Alors je voulais vous faire profiter de tres belles photos d'un Paon de nuit qui a passe une fois la journee chez moi sur un mur, mais je ne trouve pas comment mettre une photo sans que celle-ci soit deja hebergee ailleurs ?
Tu peux essayer ça ;)

Avatar du membre
alohanna
Messages : 177
Enregistré le : mar. 27 oct. 2015 23:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6806.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Le Sud
Âge : 42

Re: Les Arthropodes

Message par alohanna » sam. 23 janv. 2016 13:41

Kalimeris, je confirme pour les moustiques, je vis dans le Sud ou il y a beaucoup de moustiques tigres... Ma marraine est venue me rendre visite, eh bien c'etait l'horreur d'etre avec elle car elle avait peur d'attraper le chikungunya... pfffffffffff si tous les moustiques tigres la transmettaient cette maladie, il y a longtemps que la population des Bouches du Rhone aurait disparu :diabloo:

Avatar du membre
alohanna
Messages : 177
Enregistré le : mar. 27 oct. 2015 23:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6806.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Le Sud
Âge : 42

Re: Les Arthropodes

Message par alohanna » sam. 23 janv. 2016 14:33

Alors, merci Zephyr pour ton aide :whew: j'avoue qu'en tant qu'informaticienne ca me ... (censure) j'aime pas chercher quand j'ai envie d'ecrire un message MAINTENANT, LA, TOUT DE SUITE.

Voila des photos, donc, du Paon de Nuit :
P1130440.JPG
P1130444.JPG
P1130446.JPG
P1130448.JPG
Ce jour-là, on a passe la journee a faire des aller-retours pour voir si le paon etait toujours la :lol: On s'est sentis comme "honores" de sa visite ! :amour7:

Pres de chez moi je suis souvent epoustoufflee de voir la diversite de petites bestioles, que ce soit les insectes, ou les batraciens (on est envahis de carpauds tous les ans), les oiseaux... ou plus gros, les sangliers ! J'en croise souvent en partant au travail quand le jour se leve ! Ou des faisans aussi...
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Za
Messages : 2942
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Arthropodes

Message par Za » dim. 24 janv. 2016 07:08

alohanna a écrit :Kalimeris, je confirme pour les moustiques, je vis dans le Sud ou il y a beaucoup de moustiques tigres... Ma marraine est venue me rendre visite, eh bien c'etait l'horreur d'etre avec elle car elle avait peur d'attraper le chikungunya... pfffffffffff si tous les moustiques tigres la transmettaient cette maladie, il y a longtemps que la population des Bouches du Rhone aurait disparu :diabloo:
Et je ne te parle pas de la population de la Réunion ^^
Je pense qu'il ne se passe pas un jour sans que je sois piquée. Au boulot, à la maison, dans le jardin surtout.
C'est dingue comme les médias peuvent faire naître de vraies psychoses ! Si ceux de la Réunion véhiculaient les mêmes infos sur les moustiques-tigres, tout le monde sortirait en tenue d'apiculture !!
Mais non. Et pourtant, le risque de chikungunya (et de dengue, et autres) est bien plus élevé ici. Mais il reste très épisodique et j'imagine qu'on est vite au courant quand une épidémie commence (je n'ai jamais vécu ça).
Le danger ne vient jamais des insectes, toujours des gens (ou parfois d'autres mammifères) qui sont malades ^^

Magnifique paon, au fait !!
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Répondre