Voler avec les rapaces...

Répondre
Flying

Voler avec les rapaces...

Message par Flying » ven. 12 oct. 2012 23:35

Voler comme un oiseau (ou presque), c'est possible. Voler avec un bout de tissu et quelques ficelles, c'est possible ! Avoir un avion qui peut faire 300 km mais qui rentre dans un sac à dos, c'est encore possible ! Le vieux rêve du tapis volant ? Presque, mais là, on n'est pas dessus, on est dessous : c'est un parapente !

Je pratique ça depuis plus de 20 ans. Mon record perso, c'est 100 bornes, mais le record de France est à 330 km, et le record du monde à plus de 500. Je fais un peu de compétition (je ne gagne jamais, c'est pour partager un beau parcours et profiter de la récupe !). J'ai presque failli :o faire partie des 113 pilotes posés au Mont Blanc fin août, mais suis arrivé trop tard. J'ai quand même fait l'Aiguille de Bionassay à 4000m, et la vue sur les glaciers était sublime.

Là haut, on est le roi du monde. Un autre univers est juste là, au dessus de nos têtes... et personne ne regarde. Un parapentiste, lui, même s'il ne vole pas, il regarde le ciel. C'est machinal. Quand je sors du boulot, quand je suis en ville, sans même m'en rendre compte, je regarde le ciel, d'où vient le vent, comment sont les nuages, s'il y a de la convection, à combien est le plafond.

Voler c'est vite une drogue. Quand on n'est en manque, rien d'autre n'existe plus. Il faut aller voler. Une réunion de famille ou d'amis un jour où ça aurait bien volé : il y a des chances que je fasse gise mîne toute l'après-midi malgrés mes efforts ! Et l'ennui qui ronge les HQI se fait alors insoutenable...

Enfant, je dévalais la dune, serviette au vent à bout de bras en imaginant décoller. 20 ans plus tard, je reproduisais quasiment le même geste et... mes pieds quittaient le sol ! Le rêve nocturne si récurrent de voler disparaissait progressivement : je n'avais plus besoin de le rêver, je le faisais.

Rencontrer un ami en plein ciel et lui faire coucou de la main, croiser un delta ou un planneur, froler un randonneur au sommet d'une crête, enrouler le thermique et s'élever avec un vautour, faire corps avec ma voile comme si c'était une parlie de moi-même, c'est la chose la plus belle qui me soit arrivée dans ma vie.

Personne ne peut vraiment comprendre ça sans avoir essayé au moins une fois. Alors... allez-y ! Les biplaces sont faits pour ça...

Flying

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Flying » ven. 12 oct. 2012 23:41

Juste une petite image...
Image

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12705
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Mlle Rose » sam. 13 oct. 2012 00:30

Huhu j'ai peur rien que de regarder. Les pieds ne doivent pas toucher le sol c'est ça ? :tmi:
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5916
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Voler avec les rapaces...

Message par pixelvois » sam. 13 oct. 2012 06:44

Flying a écrit :Personne ne peut vraiment comprendre ça sans avoir essayé au moins une fois. Alors... allez-y ! Les biplaces sont faits pour ça...
J'ai fait ça une fois en biplace... une de mes plus belles expériences :-) : si l'eau n'est pas vraiment mon élément, l'air l'est ! Et ce malgré le fait que je sois assez gravement sujet au vertige : lorsqu'il n'y a plus de contact avec le sol, plus question de vertige. Mais ce n'était pas non plus la première fois que je constatais cette symbiose avec l'élément air, et cette disparition inattendue de mon vertige : un baptême en hélicoptère au-dessus de la baie de Marseille quelques années plus tôt, m'avait donné des sensations très proches... je crois que ce qui m'attire et me plaît le plus, c'est cette liberté de déplacement tridimensionnelle, et le recul que l'altitude apporte au regard.
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Flying

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Flying » sam. 13 oct. 2012 09:10

pixelvois a écrit : [...] Et ce malgré le fait que je sois assez gravement sujet au vertige : lorsqu'il n'y a plus de contact avec le sol, plus question de vertige. Mais ce n'était pas non plus la première fois que je constatais cette symbiose avec l'élément air, et cette disparition inattendue de mon vertige : un baptême en hélicoptère au-dessus de la baie de Marseille quelques années plus tôt, m'avait donné des sensations très proches... je crois que ce qui m'attire et me plaît le plus, c'est cette liberté de déplacement tridimensionnelle, et le recul que l'altitude apporte au regard.
Moi aussi j'ai le vertige en rando, c'est pour ça que je ne fais jamais de sommet (sauf quand les potes m'y trainent). Bien que je sois nageur, je ne sais pas plonger à cause de cette appréhension. Mais comme tu le dis, dès que les pieds quittent le sol, on n'a plus peur de perdre l'équilibre et de basculer. Il suffit de trouver un décollage cool. Lorsque les circonstances me mettent sur un déco bien raide et courts, je ne suis pas tranquille du tout.

Mlle Rose, le parapente, ça ne fait pas peur en soi. C'est juste l'idée qu'on s'en fait, encouragée par les médias qui n'en parlent qu'au sujet des accidents. Je ne les nie pas (ce serait pas très responsable...), mais sait on que ce n'ast pas plus dangereux que la plongée sous marine, l'équitation ou le... VTT ? Qui a suivi l'X-Alp en juillet 2011 : relier Salzbourg à Monaco en volant, ou en marchant si la météo est mauvaise. C'était en même temps que le Tour de France et nettement moins plouc (excusez ma sévérité de jugement sur ce point, j'accepte d'en discuter). Prochaine course en juillet prochain. On peut suivre les compétiteur en temps réel sur la carte grace à des balises satellites, plein de vidéos hallucinantes chaque jour etc...
On peut aussi pratiquer le parapente-pépère, sur site, en conditions calmes (moins risqué que le vélo à Paris), ou la rando-parapente (monter au sommet à pieds le matin et descendre en volant avant que les brises ne s'installent).
Et puis, donc, le biplace, là, il n'y a même pas besoin d'apprendre, juste à marcher trois pas au départ et deux à l'arrivée.

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6813
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Zyghna » sam. 13 oct. 2012 09:12

Ça me travaille depuis un moment... il faudra juste réussir à trouver l'occasion ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Flying

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Flying » sam. 13 oct. 2012 11:22

Allez, comme zêtes sympa, je vous mets quelques petites photos, pour vous aider à franchir le pas (c'est pas plus dur qu'un test de QI !).

Image

Image
Image
Image

Avatar du membre
Aïnoa
Bras de fer
Bras de fer
Messages : 2636
Enregistré le : lun. 28 nov. 2011 21:13
Présentation : Un des plus beaux villages de France...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nulle part... si loin...

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Aïnoa » ven. 19 oct. 2012 17:23

Hum, ça fait rêver, ça donne envie... Depuis le temps...

Mais il est vrai que, comme tu l'as dit, j'en entends plus parler lors des accidents qui arrivent aux urgences. Pas super super fréquent, mais quand même. Maintenant, comme je le dis souvent, il ne faudrait plus non plus prendre les escaliers, trop dangereux (risque de fracture-luxation d'épaule, de fracture de cheville, ...).

C'est dur à apprendre? Il y a des écoles? des cours? Ou c'est "sur le tas"?

J'imagine la sensation de liberté que ça doit être... :D1

Et tu as déjà sauté en parachute?

Superbes les photos, tu as le temps de les prendre en vol?
"L'image que l'on donne, N'est pas toujours la bonne. Volent, volent, les hirondelles,
Même les beaux plumages, Peuvent être une cage" Les Cowboy Fringants
"Ni dieu, ni maître -même nageur" Jean Yann

Flying

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Flying » ven. 19 oct. 2012 20:13

Bien sûr qu'on a le temps de prendre des photos en vol. Je décolle rarement pour moins d'une heure, voire 3 ou 5 ! Alors je prends aussi le temps de boire, de manger, de me détendre dans les transitions etc.
J'ai jamais sauté en parachute. D'abord, j'ai le vertige, et sauter voile fermée encore dans le sac, je trouve pas ça naturel. Bon, si j'ai l'occasion, pourquoi pas.
Pour apprendre, il y a des écoles. On peut apprendre "seul" avec des potes, mais c'est pas recommandé. Choisir une école labellisée FFVL (fédé Française de Vol Libre). Ca t'évitera de faire parler du parapente au sujet d'un nouvel accident !

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12705
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Mlle Rose » ven. 19 oct. 2012 20:20

Bon c'est vrai que ça ferait presque plus envie que peur :)
Il fait froid froid là haut non ?
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Flying

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Flying » ven. 19 oct. 2012 20:37

Mlle Rose a écrit :Bon c'est vrai que ça ferait presque plus envie que peur :)
Il fait froid froid là haut non ?
Ben, ça dépend des saisons et de l'altitude. Il vaut mieux bien s'habiller et avoir de bons gants. Pas plus froid qu'au ski, plutôt moins, en fait, parce que c'est surtout l'été qu'on vole. Mais fin août à 4000m au Mont Blanc, il ne faisait pas très chaud.

Avatar du membre
Aïnoa
Bras de fer
Bras de fer
Messages : 2636
Enregistré le : lun. 28 nov. 2011 21:13
Présentation : Un des plus beaux villages de France...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nulle part... si loin...

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Aïnoa » dim. 21 oct. 2012 23:20

Flying a écrit :Bien sûr qu'on a le temps de prendre des photos en vol. Je décolle rarement pour moins d'une heure, voire 3 ou 5 ! Alors je prends aussi le temps de boire, de manger, de me détendre dans les transitions etc.
Nan, mais bien sûr.
Je pensais plus à "tu peux lâcher tes "commandes" le temps de prendre des photos?"
"L'image que l'on donne, N'est pas toujours la bonne. Volent, volent, les hirondelles,
Même les beaux plumages, Peuvent être une cage" Les Cowboy Fringants
"Ni dieu, ni maître -même nageur" Jean Yann

Flying

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Flying » lun. 22 oct. 2012 14:02

Je lache les commandes en transition, loin du sol. Sinon, il m'arrive de piloter avec l'appareil dans la main en photographiant et en filmant, mais c'est pas recommandé (récemment grosse femeture dans les Dolomite à force de faire le con...). Je n'ai pas encore franchi le pas de la Go-Pro sur le casque, 4 heures de vidéo à monter, ça me fait un peu peur !

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Voler avec les rapaces...

Message par Kan » lun. 22 oct. 2012 16:32

Flying a écrit : J'ai jamais sauté en parachute. D'abord, j'ai le vertige, et sauter voile fermée encore dans le sac, je trouve pas ça naturel. Bon, si j'ai l'occasion, pourquoi pas.
Pour ressentir le vertige il faut avoir les pieds sur une base fixe: Un mur, une échelle, un pont, une falaise... Lorsque tu es dans un avion au bord de la porte ouverte pour sauter avec un parachute sur le dos tu ne peux pas avoir le vertige. Une montée d’adrénaline oui, mais pas le vertige.
Le BASE qui consiste à sauter d'un point fixe (falaise, immeuble, pont, antenne) avec un parachute sur le dos provoque le vertige (si on y est sensible) mais j'aurais envie de dire au même titre qu'un départ de parapente un peu périlleux.
D'ailleurs, de nombreux BASEUX sont sujet au vertige, mais passion aidant, dès que les pieds ont quitté le sol le vertige disparait et ils se retrouvent à 100% dans leur élément.
Sans doute comme toi quand tu dis:
Flying a écrit :dès que les pieds quittent le sol, on n'a plus peur de perdre l'équilibre et de basculer. Il suffit de trouver un décollage cool. Lorsque les circonstances me mettent sur un déco bien raide et courts, je ne suis pas tranquille du tout.
---------------------
Flying a écrit : J'ai jamais sauté en parachute. D'abord, j'ai le vertige, et sauter voile fermée encore dans le sac, je trouve pas ça naturel. Bon, si j'ai l'occasion, pourquoi pas.
Pas naturel ? :grattelatete:

Répondre