Fabriquer ses propres couteaux

Répondre
Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Fabriquer ses propres couteaux

Message par baptiste »

Bonjour à tous,

D'aussi loin que je me souvienne les couteaux ont toujours été une chose qui m'a passionné. J'ai eu mon premier canif vers 6-7 ans, à une époque ou c'était parfaitement normal. Les jours ou je suis sorti sans avoir un couteau dans les poches peuvent se compter sur les doigts d'une main d'un menuisier à la retraite. Bref j'aime les couteaux.

Donc après des années à regarder travailler les autres je me suis dit que j'allais tester.

Donc je me suis lancé un peu à l'arrache et en première instance j'ai pondu ça :
FB_IMG_1578468822839.jpg
Pas aussi bien que ce que j'aurais voulu, mais plutôt pas mal pour un test de faisabilité.

Niveau matériel j'ai utilisé :
- scie à métaux
- lime plate
- queue de rat
- perceuse à main.
- marteau.

Niveau matière première/consommables
- barreau d'acier : 40x4mm
- tige laiton 3mm
- papier de verre différent grains.

Bref si on exclu l'outillage le coût de reviens est inférieur à 10€. L'acier étant vendu au mètre j'estime pouvoir faire au moins 4 lames avec le matériel.

Pour le temps j'estime la fabrication à une douzaine d'heure, dont les 3/4 pour le ponçage

Si des gens sont intéressés je peut détailler le processus. Le suivant étant en cours de réflexion je peut le faire avec photo à l'appui.

Cordialement
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur baptiste pour son message (4 au total) :
TourneLuneW4xPataboulKirigol
Classement : 4%
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Troglodyte-mimi
Messages : 429
Enregistré le : mer. 1 févr. 2017 12:14
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par Troglodyte-mimi »

Il est sympa ce couteau :-)
Hors-sujet
Ah, toi aussi, tu as eu un canif vers 6-7 ans ! C'était aussi la tradition chez nous quand tu devenais "raisonnable" tu avais droit au couteau pour pouvoir couper le saucisson, tailler une branche pour en faire un bateau ou que sais je encore... J'ai perdu le premier, mais j'ai toujours celui que mon papa m'a offert pour le remplacer, je devais avoir 10-11 ans...
J'admire la réalisation ! Perso, je ne crois pas que je me lancerai dans ce type de travail, mais à l'occasion cela m’amuserait d'en voir les étapes.
Bravo en tous les cas .
Troglo

Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par baptiste »

Hors-sujet
Je dirais pas que c'était courant à l'époque mais ça choquais personne non plus. D'autan que j'étais éclaireur et que je passais ma vie dans la nature. Mais bon c'était une époque pas si lointaine ou ça choquais personne qu'un gamin passe sa journée seul dans les bois et ou il pouvais montrer son canif à son instituteur sans voir débarquer le gign
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

En ligne
Avatar du membre
Judith
Messages : 748
Enregistré le : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par Judith »

baptiste a écrit :
mar. 4 févr. 2020 09:59
Si des gens sont intéressés je peut détailler le processus.
Je veux bien, merci d'avance. Ce premier essai semble très réussi, et moi aussi j'aime bien les couteaux. Mon expérience est la même que la tienne et celle de Troglodyte-mimi : j'ai eu mon premier canif vers sept ans et par la suite, j'ai gardé l'habitue d'avoir toujours un couteau en poche.

Avatar du membre
Le Renard
Messages : 1808
Enregistré le : sam. 10 mars 2012 22:49
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Ancien Membre de l'équipe

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par Le Renard »

Salut Baptiste.

Sympa. J'en avais fait quelques uns y'a des années, puis ça m'a passé... :)

C'était quoi, l'acier d'origine ? (barreau d'acier connu ? vieil outil ? récup de nature inconnue ?) Comment est-ce que tu l'as traité ?
J'aime bien la forme polyvalente. On voit pas bien les ombres mais ça ressemble à une émouture scandinave, c'est exprès ? Et pourquoi avoir laissé un ricasso ?
Je ne vois pas d'outil motorisé à part la perceuse. Mettre ce truc en forme à la lime en quelques heures seulement me paraîtrait difficile. T'as forgé un peu pour dégrossir ?

En ligne
Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 445
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par yokainoshima »

Joli travail. Ca m'intéresse ton descriptif. Je suis également curieuse sur ton choix de métal de base.
Comment as tu assemblé la lame au manche? Avec une colle? Laquelle?
Hors-sujet
chez moi, il fallait savoir ses multiplications jusqu'à 12x12 pour avoir son petit canif :)

Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par baptiste »

Salut.

L'acier est une barre de chez bricotruc. Impossible de savoir le type ou la dureté.
Pour la forme j'ai effectivement choisi une forme simple inspirée du puuko.
Par contre je ne vois pas ce que tu appelle ricaso @Le Renard
Et oui la mise en forme à été faite entièrement à la main, je travaille une heure par ci par là donc il est possible que j'ai grandement sous estimé le temps réel de travail.
Pour le traitement j'ai juste fais une trempe et un graissage. C'est sûrement un peu léger et je ne savais pas quoi faire d'autre. C'est un point à améliorer sur le prochain car celui ci commence à avoir quelques points de rouille déjà.

Les plaquettes sont assemblées au manche par un morceau de tige laiton rentrée en force et écrasée à froid
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
Le Renard
Messages : 1808
Enregistré le : sam. 10 mars 2012 22:49
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Ancien Membre de l'équipe

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par Le Renard »

baptiste a écrit :
mer. 5 févr. 2020 14:47

L'acier est une barre de chez bricotruc. Impossible de savoir le type ou la dureté.
(...)
Pour le traitement j'ai juste fais une trempe et un graissage. C'est sûrement un peu léger et je ne savais pas quoi faire d'autre. C'est un point à améliorer sur le prochain car celui ci commence à avoir quelques points de rouille déjà.
Quand je disais "traitement" je pensais effectivement aux trempes et revenus. La trempe est indispensable sur un couteau, sinon on fait un saut de 3000 ans en arrière et on se retrouve avec les outils de l'âge de fer.

Le problème dans ton cas, c'est que "acier de chez bricotruc, impossible de savoir le type", c'est probablement de l'acier de construction de base, le moins cher, sinon tu peux être sûr que le type sera précisé pour justifier le prix. Souvent c'est un acier qui tombe dans le panier de nomenclature "S235" ou "E24" (ancien nom, déjà ancien que j'étais petit, mais toujours utilisé), des fois que tu vois ça sur une étiquette. Y'a très peu de carbone dedans. Et si y'a pas assez de carbone, tremper ne sert à rien. Les structures cristallines qui changent entre l'état recuit (pas trempé, tout mou), l'état austénitique (chauffé juste avant la trempe), l'état trempé (dur mais fragile) puis l'état revenu (dur et solide) sont toutes faites d'atomes de fer et de carbone qui s'organisent entre eux de différentes manières. Pas de carbone, pas de changement.

Tu peux essayer de marquer ton couteau d'un coup de lime. Ca devrait mordre sans trop de mal. Fais pareil sur n'importe quel couteau industriel un peu décent, même un Opinel qui reste somme toute très "mou", et tu verras comment la lime a beaucoup plus envie de glisser sur le couteau industriel, plutôt qu'envie de mordre dedans. C'est tactile et auditif. Ca fait un test simple de dureté suffisante.

Pour obtenir un couteau assez dur pour être pratique aux yeux de n'importe qui à partir d'à peu près l'empire romain, il faut un acier avec du carbone, puis une trempe, et un revenu pour éviter qu'il soit trop cassant. Le plus simple de nos jours est de partir directement d'un morceau d'acier suffisamment carboné, dit "acier à outils", soit en l'achetant, soit en recyclant un vieil outil. Les vieilles limes usées ont en général de très bons aciers pour ça, et une bonne forme de départ pour fabriquer un couteau. Sinon, en partant d'aciers industriels achetés en barreaux, les aciers avec autour de 0.75% de carbone et pas trop d'autres ingrédient dedans sont très bon marché, faciles à traiter par un bricoleur, et donnent des résultats satisfaisants. Tu les trouves par exemple sous les noms d'alliage 1075 ou XC75.

Barreau ou outil recyclé, dans les deux cas il faut recuire l'acier avant de le façonner autrement qu'avec une forge, sinon il est trop dur pour être travaillé pratiquement. Une fois la forme obtenue, trempe + revenu pour le remettre à sa dureté d'outil.

Dans les millénaires avant la sidérurgie industrielle, les tâtonnements ont vu passer pas mal de techniques pour obtenir le taux de carbone voulu, dont beaucoup ont probablement été perdues comme "secret d'artisan". La production de l'acier à partir de bas fourneaux plutôt qu'à partir des haut fourneaux + convertisseurs de l'ère industrielle amenait des problèmes très différents de ceux que rencontrent le coutelier amateur moderne, et leur exploration pourrait t'emmener assez loin de tes préoccupations les plus pressantes. Mais dans ton cas, tu peux t'en inspirer pour sauver le travail que tu as fait là, en t'intéressant aux méthodes artisanales de "cémentation", ou comment augmenter un peu le taux de carbone de ton couteau, localement près du tranchant, pour avoir au moins de la dureté là où il y en a vraiment besoin. Ca va consister à retirer les plaquettes, chauffer la lame, la laisser un moment au contact d'un corps très carboné (la version artisanale canonique utilise du charbon de bois et de craie, mais avec beaucoup de dégagement de monoxyde de carbone ; certains utilisent plutôt des cornes de vache qui fondent le long du tranchant chauffé), puis refaire une trempe et un revenu propre, avec une prière à Hephaïstos parce que le processus est quand-même pas évident du tout à maîtriser.


Le graissage ne sert à rien à moins que le couteau passe surtout sa vie dans un étui (d'ailleurs certaines manières de tanner le cuir font rouiller très vite les lames qu'on met dedans), et la rouille n'est pas grave. Si tu la grattes, à force tu trouveras dessous la patine grise qui passive l'acier. Quand au tranchant il sera nettoyé par la coupe et par les aiguisages de toutes façons.

baptiste a écrit :
mer. 5 févr. 2020 14:47
Par contre je ne vois pas ce que tu appelle ricasso @Le Renard
La petit bout de lame sans émouture, qui ne coupe pas, juste devant le manche.

Bonne chance. :)
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Le Renard pour son message (2 au total) :
SwinnKirigol
Classement : 2%

Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par baptiste »

Merci pour les explications @Le Renard.

J'ai pas de four pour faire le recuit, tu aurais plus d'explication sur une méthode à l'ancienne ?
Après la trempe j'ai remis la lame sur une grille au dessus des braises de manière à ce que la chaleur soit uniforme autour, et j'ai laissé comme ça jusqu’à ce que les cendres soient froides, mais pas sur que ça ai suffit
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
Le Renard
Messages : 1808
Enregistré le : sam. 10 mars 2012 22:49
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Ancien Membre de l'équipe

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par Le Renard »

T'es sûr de ton intention ? Le recuit c'est bien pour préparer l'acier avant de le façonner. C'est pas un traitement qu'on inflige à la lame terminée.
Et encore une fois, sur ton barreau d'acier de construction, ça ne sert à rien. Le traitement thermique sans les bons ingrédients dans l'acier, c'est comme verser du lait dans une poêle en espérant faire une crêpe.

Les fours sont nécessaires pour les aciers perfectionnés qui ont besoin qu'on suive des courbes de températures bien précises. Mais pour un XC75, les méthodes à la forge marchent bien : test à l'aimant pour l'austénitisation, trempe à l'huile, revenu. Je ne connais pas de bon ouvrage de référence en français, mais je sais qu'il y en a, y compris très approfondis, sur les techniques de forge et de traitement thermique traditionnels. En anglais je ne peux pas assez conseiller "How to make knives" par Bob Loveless et Richard Barney pour une première approche, qui comporte un chapitre sur le traitement thermique à la forge par Barney (Loveless utilisait des aciers trop capricieux et les faisait traiter par un prestataire dans des fours à induction).

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13141
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par TourneLune »

Il me semble que j'ai vu une demo de forgerons qui mettaient dans le sol, je ne saurais être plus précise, mais ils n'avaient pas de four semble-t-il.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par baptiste »

Il semblerais que j'ai confondu recuit et revenu...
Bon c'est sur que je suis loin d'être pro, mais bon il faut bien commencer par quelque part
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
-Olivier-
Messages : 1424
Enregistré le : jeu. 17 nov. 2016 16:52
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/olivier-t7973.html]pʁe.zɑ̃.ta.sjɔ̃[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Par ci par là
Âge : 49

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par -Olivier- »

Salut baptiste,
Et le bois, le manche, ce qui te donne le contact avec l'outil, quelle essence as tu choisis ?
(je n'ai pas oublié ta problématique tambourinesque, mais le temps m'a manqué…)
Mes certitudes ne valent que si vous en doutez

Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par baptiste »

-Olivier- a écrit :
lun. 10 févr. 2020 21:47
Salut baptiste,
Et le bois, le manche, ce qui te donne le contact avec l'outil, quelle essence as tu choisis ?
(je n'ai pas oublié ta problématique tambourinesque, mais le temps m'a manqué…)
Il s'agit d'un exotique, probablement un tauari qui a une histoire particulière puisqu'il m'a été donné au collège par un ami de mes parents à qui, déjà à l'époque, j'avais parlé de mes projets de fabrication de couteaux.
20 ans plus tard j'aimerais bien qu'il sache que j'ai enfin fini ! hélas je l'ai perdu de vue depuis longtemps
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13141
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par TourneLune »

La vraie question est : est ce qu'il coupe le saucisson ??
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
-Olivier-
Messages : 1424
Enregistré le : jeu. 17 nov. 2016 16:52
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/olivier-t7973.html]pʁe.zɑ̃.ta.sjɔ̃[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Par ci par là
Âge : 49

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par -Olivier- »

baptiste a écrit :
lun. 10 févr. 2020 22:22
Il s'agit d'un exotique, probablement un tauari qui a une histoire particulière puisqu'il m'a été donné au collège par un ami de mes parents à qui, déjà à l'époque, j'avais parlé de mes projets de fabrication de couteaux.
20 ans plus tard j'aimerais bien qu'il sache que j'ai enfin fini ! hélas je l'ai perdu de vue depuis longtemps
La meilleure des réponses à mon sens, le bois importe peu, c'est le souvenir qui l'emporte !
Un petit couteau de mon cru, "torché" en trois heures pour une fête des pères.
Il m'avait fourni un bout de citronnier, et j'avais une vieille lame de circulaire… La forme en résulte.
Il refusait les cadeaux de fête des pères, c'était un couteau, il m'a payé comme il se doit et l'émotion était là !
C'est un très beau souvenir, je te souhaite de pouvoir faire savoir à qui de droit que tu as fini l'œuvre.
Et le saucisson, il le coupe !

DSCN1963.JPG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Mes certitudes ne valent que si vous en doutez

Avatar du membre
Pataboul
Patamobile
Messages : 1088
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/pataboul-t5762.html]ici[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par Pataboul »

Sur YT un mec qui forge des couteaux de lancer avec des clés plates:
https://www.youtube.com/watch?v=IT1WQ0RESwA
le même a fait une vidéo "Débuter la Forge : techniques et principes de bases"
https://www.youtube.com/watch?v=GWSxDrKkAp0
J'ai trouvé ça pas mal, simple et clair, pour commencer à forger à peu de frais.

Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Fabriquer ses propres couteaux

Message par baptiste »

Bon avec le confinement je m'y remet un peu j'en ai profité pour prendre des photos au fur et à mesure :

Étape 1 : design et report du patron sur le barreau d'acier
20200327_132214.jpg
Rien de bien compliqué la dedans.

Étape 2 : découpe massacre à la disqueuse
20200327_135044.jpg
L'idée est de dégrossir la forme afin de gagner du temps. On prend bien soin de laisser de la marge afin d'avoir de la matière pour affiner.

Étape 3 : reprise de la forme à la main
20200327_142510.jpg
Il s'agit simplement de reprendre la forme précédente à l'aide d'une scie à métaux et de limes pour coller à la forme désirée et définitive.
C'est aussi le moment de faire des ajustements au niveau de la forme pour avoir une meilleure prise en main ou autre.

C'est aussi l'étape ou on viens marquer le tranchant et le milieu de lame à l'aide d'une pointe sèche.

Temps de travail estimé pour en arriver là : environs 3h30
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur baptiste pour son message :
dani
Classement : 1%
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Répondre