Page 1 sur 1

Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 15:05
par seanchilivero
Ça fait maintenant 20 ans qu’on s’accroche. Ma femme et moi. Ce n’est pas de l’engueulade, ça c’était au début, maintenant j’ai appris à être moins binaire. Ça m’avait coûté plus d’une vie conjugale. J’ai appris à être plus ouvert et à accepter les idées qui ne tiennent pas la route, comme une dimension parallèle qui s’ouvre dans mon univers. C’est pas logique mais ça existe. Ça ne se discute pas. Plus.
La quatrième dimension du jour c’est la température ressentie. Comme trois flocons sont tombés ces derniers jours et que le « Moscou-Paris » a débarqué, je m’agace tout seul. Les journalistes nous tartinent avec ce qui me paraît être une absurdité. Pour moi s’il fait -5°, il fait -5° qu’il y ait du vent ou non. Il y a bien un effet Venturi comme quand on entrouvre la fenêtre de la voiture mais ça ne change pas vraiment la température, à 50km/h on est à -30° ? Si c’est vrai j’arrête de mettre la clim dans l’auto. Je dis peut-être une bêtise ? De même s’il y a quelques rayons de soleil il faudrait remonter la température ressentie ? Alors dire qu’il faut bien se couvrir parce qu’il y a du vent, c’est quand-même plus simple, même si ça le fait moins dans le gros titre.
Ma moitié donc s’arque boute sur les canadiens qui sont bien plus experts que moi dans le froid et qui ont inventé le système pour que les journalistes racontent quelque-chose quand il n’ont rien à dire. Les canadiens ils ont le monopole du pelage de miches.
Bon, on ne va pas divorcer maintenant qu’on est endettés sur la résidence principale avec deux enfants scolarisés. Mais quand-même. Ça agace.
Pour le coup j'insère un émoticonne :violent:

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 15:17
par La louve
On entend parler de température ressentie depuis des années, et... effectivement, la température ressentie est intéressante, puisque c'est celle que notre corps vit, plus que celle indiquée par le thermomètre.

Et un prêt et des enfants scolarisés n'empêchent pas les divorces, hein... tout dépend de ton ressenti :)

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 15:33
par seanchilivero
J'ai bien fait de laisser ouverte cette dimension parallèle. Dans mon monde c'est vrai que je préfère comprendre qu'il fait -5° et qu'il y a du vent plutôt qu'on me parle d'un -30° que je ressentirais si je me baladais dehors la zezette à l'air (fantasme canadien). Bon je dis tout ça sans animosité, mais j'ai vraiment les poils qui se hérissent en écoutant les bulletins météo. En fait j'ai l'impression d'être pris pour un neuneu genre "Attention, il fait froid et il faut bien te couvrir, il y a du vent et pour que tu comprennes bien je vais enlever encore 20°"
Je l'aime bien ma femme dans le fond, elle me supporte.

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 15:34
par Sam Hayton-Ray
Le concept de température ressentie est quelque chose de très précis. Je vais vous expliquer le principe. On prend un individu au hasard que l'on affecte à un service météo, de manière permanente. Régulièrement, on demande à cet individu : "hey, il fait combien là ?". S'il répond "-12", c'est que la température ressentie est de -12 degrés.

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 15:49
par pixelvois
Il semble aussi que la différence de perception de température entre hommes et femmes ne soit pas seulement due aux paramètres externes... je ne saurais être plus précis, mais il se trouve que cette nuit justement, j'ai entendu Michel Cymes et Adriana Karambeu ( bien sûr, ça vaut ce que ça vaut ) en causer, probablement dans leur émission sur le corps humain ( la tablette était restée allumée sur le direct alors que je m'étais endormi :P ) :

En cherchant à vérifier que je n'avais pas complètement halluciné, je vois qu'en effet il y a eu une redif' cette nuit ( programme tv ), mais sur le site de replay de france tv, il semble qu'il n'y ait plus que la bande-annonce qui soit disponible en revanche, comme la vidéo sur le site du programme télé ( cela dit, ça se trouve peut-être en téléchargement moins "légal" ^^ )...

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 16:21
par Le Renard
La température ressentie, en gros, c'est la température qu'il faudrait à un air calme et à un degré d'hygrométrie "normal" pour pomper autant de calories que les conditions présentes. C'est un truc conçu pour être indicatif. Mais évidemment les gens adorent parce qu'ils peuvent se sentir héroïques. "J'ai sorti les poubelles par un -20°C ressenti !"
Sauf que -20°C calme et sec, ou -20°C ressenti à cause du vent, au final c'est difficilement comparable. Les sensations corporelles sont très différentes, et les méthodes pour s'en prémunir, aussi. Pour sortir les poubelles on s'en fout un peu, mais quand on passe quatre jours sur un glacier, on prête peu d'attention au "ressenti". On s'intéresse au vent ou à son absence, à la manière de gérer l'humidité, au mouvement... Pas de quoi casser trois pattes à un couple : face au froid, l'action est seule juge ; à la maison, un "que sais-je ?" me paraît suffisant. :)

Quant aux différences entre hommes et femmes, elles portent sur pas mal de points, ayant trait tant à la circulation sanguine, qu'au métabolisme basal, qu'à la musculature et à la distribution des graisses. Tout ça joue un rôle dans la thermorégulation. Ca se retrouve sur certaines normalisations, par exemple la norme européenne régissant les températures de confort des sacs de couchage. La valeur "confort" est prise pour le métabolisme d'une femme moyenne habillée de sous-vêtements thermiques, tandis que "confort limite" correspond à un métabolisme masculin enveloppé d'un pyjama thermique. Mais on parle d'écarts de norme, évidemment. L'entraînement physique, l'acclimation, et les différences interindividuelles sont, sur le terrain, rapidement plus marquées que la différence entre les sexes. Je suis un "réchauffé" même pour des standards masculins, et pourtant j'ai en général plus vite froid que mon épouse.

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 17:39
par Honoresia
Le refroidissement éolien est régit par une formule théorique.

Ce n'est pas une vue de l'esprit ou une interprétation propre à chaque personne mais bien un réalité physique. Elle prend la forme d'un ressenti par rapport à nos sens et est peut être mal expliquée dans les médias.

De manière météorologique elle est physiquement réelle. La différence entre la température annoncée et la vraie vient du fait qu'en donnée météorologique on relève la température sous abris orienté au nord. Le vent ne perturbe donc pas la température. C'est une convention.

J'utilise cela avant chaque vol, car si l'ulm est parqué à 1 degré sous un vent de 25km alors la structure peut givrer. Je risque la mort au décollage si je ne prend pas le refroidissement en compte dans ma visite prevol et que mon centre de gravité est déporté à cause du bras de levier sur une aile.

J'ai la formule dans un tableur mais je n'ai pas accès immédiat. Google vous renseignera vite, moi avant demain c'est promis.

En aviation cela sert à beaucoup de choses. Les indicateurs de vitesse des appareils sont sensibles à la température et on un bouton rotatif de correction par exemple.

Sur la base polaire nord de l'IPEV lorsqu'il fait -60 sous un vent de 50km/h on s'abstient de sortir et on sort le café.

Le corps est d'autant plus sensible au vent à cause du refroidissement par évaporation. Sans courir on transpire tout de même de manière imperceptible. Enfin si vers l'heure de la douche du soir on le sent. Le vent va faire s'évaporer les minuscules gouttes de sueur et refroidir la peau. C'est l'un des principes de la thermodynamique. Donc plus on se couvre plus on stoppe le vent qui s'infiltre et donc on évapore moins. Vous avez déjà expérimenté cela maladroitement en faisant le plein de la tondeuse : l'essence sur la main cela fait un effet de froid. Très volatile le carburant s'évapore très vite causant une baisse de température de la main.

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 17:41
par TourneLune
Mais même si c'est lié au point de rosée et à sa distance par rapport à la température actuelle je ne suis pas persuadée que le risque de givrage soit exactement la même chose que la température ressentie.

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 17:48
par Honoresia
Je ne sais pas vos ressenti mais pour ma part, à 3800m sous le vent c'etait insupportable. Pourtant le thermomètre sans vent restait à -10.

Effectivement le risque givrage dépend du PR. C'était juste pour expliquer la réalité physique du refroidissement éolien.

Après le ressenti, ça dépend du luron, de la fatigue tout çà...

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 17:57
par Pataboul
Me semble que ce que pointait seanchilivero, c'est pas tant la pertinence de la température ressentie que la surenchère putaclic que les médias en ont fait cette dernière semaine: c'est l'hiver, il fait froid et y'a du vent... Y'a-t-il vraiment de quoi en faire des gros titres??? N'y a-t-il vraiment rien de mieux dont la populace devrait être informée?...

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 18:13
par seanchilivero
Merci Pataboul, c'est bien ça qui agace. C'est qu'on a l'impression que les choses ne peuvent plus être dîtes simplement. Que la réalité ne suffit plus. Que la simplicité n'a plus sa place quoi. Qu'on ne comprend plus que la surenchère.
Après je demeure persuadé que si je mets un thermomètre dans ma chaussette par -5° équivalent à -30° journanul, et bien le thermomètre il sera calé à -5 quand-même. Donc pour reprendre mon allégorie du fantasme canadien, il faut bien s'habiller, avec un coupe vent.
Et puis c'est sur il y a plus important à raconter quand-même. Le Moscou-Paris c'est la trouvaille de la semaine aussi, je croyais au retour d'Hercule Poirot. J'aurais dû faire un post différent sur le thème de "C'est quand la dernière info intéressante et complète que vous avez entendue?"

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 18:20
par pixelvois
seanchilivero a écrit :
jeu. 1 mars 2018 18:13
Après je demeure persuadé que si je mets un thermomètre dans ma chaussette par -5° équivalent à -30° journanul, et bien le thermomètre il sera calé à -5 quand-même.
Ça dépend si y'a un pied vivant dans la chaussette ou pas :D

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 20:06
par Honoresia
Ah ça le media mainstream. Il n'y a plus de corrélation entre la pagination et l'importance des faits.

Un viol c'est un drame.
Un débile qui entre dans une école et flingue par vingtaine c'est un drame.
Une bombe et deux cents morts en Syrie ou ailleurs c'est un drame...
Un SDF qui meurt de froid c'est un drame mais pas de titre...

On ne voit plus de proportionnalité dans tout ce qui est présenté. Show must go on. Un pays bloqué par le froid c'est un drame aussi.

Avec çà, l'audience n'est pas prête de prioriser.

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 20:28
par pixelvois
Honoresia a écrit :
jeu. 1 mars 2018 20:06
Un pays bloqué par le froid c'est un drame aussi.
Ah non : c'est un marronnier ( signification en journalisme )... :monkey:

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 1 mars 2018 21:41
par Honoresia
Ah non : c'est un marronnier
On mange beaucoup de marrons quand même. Été comme hiver.
je m’agace tout seul.
Alors çà c'est idem chez moi. Sauf que je suis encore trop démonstratif et cela ennui mon assemblée familiale.

Un p'tit traité de Zennitude serait convenu.

Re: Température ressentie

Posté : ven. 2 mars 2018 05:41
par sandrinef
Moi perso, je ne regarde pas les infos depuis longtemps car je ressens un gros décalage entre la connerie réelle qu'on y trouve et la connerie ressentie. :P

Re: Température ressentie

Posté : ven. 2 mars 2018 07:24
par seanchilivero
Sandrinef, je viens de faire une fausse route avec mon café. Tu me sauves ma semaine d'agacement.

Re: Température ressentie

Posté : mar. 6 mars 2018 18:01
par korosion
seanchilivero a écrit :
jeu. 1 mars 2018 18:13
Merci Pataboul, c'est bien ça qui agace. C'est qu'on a l'impression que les choses ne peuvent plus être dîtes simplement. Que la réalité ne suffit plus. Que la simplicité n'a plus sa place quoi. Qu'on ne comprend plus que la surenchère.
Après je demeure persuadé que si je mets un thermomètre dans ma chaussette par -5° équivalent à -30° journanul, et bien le thermomètre il sera calé à -5 quand-même. Donc pour reprendre mon allégorie du fantasme canadien, il faut bien s'habiller, avec un coupe vent.
Et puis c'est sur il y a plus important à raconter quand-même. Le Moscou-Paris c'est la trouvaille de la semaine aussi, je croyais au retour d'Hercule Poirot. J'aurais dû faire un post différent sur le thème de "C'est quand la dernière info intéressante et complète que vous avez entendue?"
Si on était à sang froid ça n'aurait que peu d'incidence en effet. Mais je peux t'assurer que la tenue adéquate pour affronter -5°C ou -30°C pendant de longues heures n'est pas la même. Il faut se rappeler que cette notion (le WindChill) a été inventé au Canada pour avertir les population de conditions qui peuvent être mortelles.

En soi, la notion de température ressentie est une absurdité oui, mais c'est parce qu'on a pris l'habitude de regarder la mauvaise grandeur pour savoir comment s'habiller... Le bulletin météo ne devrait pas annoncer une température, mais une densité de flux surfacique, en watt par mètre carré de peau.

Finalement, la température ressentie c'est pas si compliqué que cela. :huhu:

Re: Température ressentie

Posté : jeu. 5 avr. 2018 20:40
par W4x
La température journalistique autour des considérations de puissance surfacique étant un peu retombée, j'en profite pour glisser 2-3 éléments de thermodynamique... étant bien d'accord que la mode de l'annonce des températures ressenties est des plus hautement insupportable et sensationnaliste, et que de toutes façons les gens que ça concerne sont soit des pros de la question qui disposent d'un équipement adéquat, soit des gens vivant dans la rue (et non moins pros de la question, bien que sans accès au média).
Le vent, qui possède en outre la propriété de se glisser partout en dessous de nos vêtements, a aussi pour conséquence d'emporter la fine couche d'air "chaud" superficielle émanant de notre corps (dont la préservation est notamment dévolue au muscle horripilateur et à notre pilosité, en voie de disparition depuis 40 000 ans et l'invention des techniques dépilatoires). Par ailleurs, cette disparition d'air "chaud" s'accompagne d'une perte des molécules d'eau à la surface de la peau, d'où le sentiment de sécheresse (gerçures) qui résulte souvent de longues expositions à un vent froid et violent.

De façon générale les transferts d'énergie (et donc de chaleur) s'effectuant des sources les plus chaudes vers les plus froides, le vent ne peut qu'en être un facteur aggravant si la température est déjà froide. C'est d'ailleurs le même principe qui nous fait percevoir, à température égale, le bois comme moins froid que du métal. Un transfert de chaleur, plus ou moins rapide, donc ressenti comme plus ou moins "froid".

Re: Température ressentie

Posté : dim. 10 juin 2018 08:41
par Henri Launay
La température ressentie est plus compliqué que l'on pourrait penser. Cela dépend aussi de notre état d'esprit, notre santé, si on est plus ou moins bien couvert, mouillée ou pas.

Enfin sur météociel, tu as l'humidex qui indique le ressentie au niveau de la respiration en fonction de l’humidité et de la température (valable que pour des températures élevé alors qu'elle pourrait être valide pour des basses températures).
Tu as aussi le Windchill qui indique le ressentie en fonction de la température et du vent (refroidissement éolien).

PROBLEME: Il faudrait mixer le Windchill et l'humidex et faire une nouvelle unité qui définisse le ressenti à la fois avec l'humidité, la température réelle et le vent! Car c'est cela qui est le plus proche de la température ressentie!

Le reste hormis les rayons du soleil, cela vient de nous. :clin: