Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Mathématiques, sciences humaines, anthropologie, écologie, biologie, génétique, médecine, ou encore philologie, linguistique, grammaire et autres. La vaste partie consacrée aux sciences dans leur ensemble, et dans leur unicité.
Répondre
Avatar du membre
Yggdrasila
Messages : 13
Enregistré le : dim. 9 nov. 2014 13:42
Présentation : Ma présentation !
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Dijon
Âge : 22

Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Yggdrasila » sam. 15 nov. 2014 20:49

J'ouvre ce topic pour parler de notre tube digestif considéré assez récemment comme notre deuxième cerveau. J'ai parcouru un peu tout le forum et a priori, vous n'en avez pas parlé. Je me rappelle avoir regardé un documentaire sur Arte il y a quelques temps intitulé " Le ventre : notre deuxième cerveau " où j'avais découvert que nous avions en fait deux cerveaux ! :o Le saviez-vous ? Notre tube digestif comporte en fait 200 millions de neurones, ce qui équivaut au cerveau d'un petit chien ou d'un chat, pour vous faire une idée. De plus, on y trouve un milliard de cellules gliales. Il a été découvert que notre tube digestif (cerveau entérique) communique avec notre cerveau (cerveau central) au moyen de neurotransmetteurs identiques à ceux qui se trouvent dans notre cerveau central. La connexion entre notre tube digestif et notre cerveau se fait grâce à un nerf qui est nommé le nerf vague.

La sérotonine, un neurotransmetteur qui influence entre autres la gestion de nos émotions, est produite à 95% par notre cerveau entérique. Un parallèle a été fait entre QI = cerveau central et QE = cerveau entérique.
En extrapolant, peut-on envisager que les surdoués aient des particularités au niveau de leur système digestif (cerveau entérique donc) comme il a été démontré que leur cerveau central différait des autres personnes ? En effet, les émotions ayant une certaine importance chez les surdoués tout comme le phénomène d'hypersensibilité, je me pose la question de savoir si on pourrait observer également des différences entre le système digestif des surdoués et celui des autres personnes. (Même si ça peut paraître un peu " fou "). Qu'en pensez-vous ? Le cerveau entérique se charge essentiellement de la digestion mais pas uniquement. (Cf exemple de la sérotonine plus haut). Le cerveau entérique serait notre cerveau originel, le premier à être apparu puis notre cerveau central, plus complexe, aurait suivi plus tard lorsque la réflexion, la pensée, etc... auraient été nécessaires ; le cerveau entérique ne pouvant assumer cette tâche puisque déjà bien occupé par la digestion.

Des maladies comme la maladie de Parkinson ou la schizophrénie par exemple, pourraient être traitées d'une autre manière compte tenu de la découverte de ce deuxième cerveau. On s'est rendu compte par exemple pour la maladie de Parkinson qu'en faisant une biopsie du cerveau entérique, on trouvait les mêmes protéines spécifiques de cette maladie au niveau du cerveau central. Si on arrive à traiter ce qu'il ne va pas au niveau du système nerveux entérique, on pourrait empêcher que cela ne " déteigne " au niveau du cerveau central. (Sachant que ce qui ne va pas serait d'abord visible au niveau du système nerveux entérique puis ensuite au niveau du cerveau central).

Tout ceci est regroupé sous le domaine de la neurogastro-entérologie.

Je n'ai pas vocation à être exhaustive, je vous invite donc à faire des recherches de votre côté si le sujet vous intéresse et à venir en discuter par ici. Voilà ! :-)
Image Image Quelques sources :

[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=YTgdCTaeYWE[/BBvideo]
Si vous n'aviez qu'une seule chose à consulter, c'est cette vidéo que je vous recommanderais ! Elle est complète et explique bien ce qu'est ce " deuxième cerveau ".

Site d'Arte où malheureusement pour revoir le programme qui a été diffusé, il faut payer.

Site de Franceinfo qui en parle rapidement.

[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=xjgoTnVBtD0[/BBvideo]
Une autre vidéo sur le sujet mais qui allie un peu de spiritualité avec...
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. » - Albert Einstein

Avatar du membre
lulu
Messages : 27
Enregistré le : mer. 12 nov. 2014 14:48
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 24

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par lulu » sam. 15 nov. 2014 21:12

Tu me prends d'avance, j'allais ouvrir un topic sur ça justement ! :D

Oui le microbiote ! Nous sommes plus bactérie que humain :rock: J'en avais parlé brièvement ici sur le chat, et quelques personnes étaient réticentes ! Pour la sérotonine, je dirais plus 90% que 95%, fin bon ^^.

http://crohn.superforum.fr/search?searc ... lts=topics

Je vais suivre ce topic très attentivement !
Pourquoi ?

Avatar du membre
Yggdrasila
Messages : 13
Enregistré le : dim. 9 nov. 2014 13:42
Présentation : Ma présentation !
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Dijon
Âge : 22

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Yggdrasila » dim. 16 nov. 2014 01:57

lulu a écrit :Tu me prends d'avance, j'allais ouvrir un topic sur ça justement ! :D

Drôle de coïncidence ! :lol:

Oui le microbiote ! Nous sommes plus bactérie que humain :rock: J'en avais parlé brièvement ici sur le chat, et quelques personnes étaient réticentes ! Pour la sérotonine, je dirais plus 90% que 95%, fin bon ^^.

Ah, pourquoi réticentes ?
Oui enfin c'est le nombre que j'ai trouvé mais ça reste dans le même ordre de grandeur. ^^


http://crohn.superforum.fr/search?searc ... lts=topics

Merci pour ce lien, ça a l'air intéressant. ;)


Je vais suivre ce topic très attentivement !
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. » - Albert Einstein

Avatar du membre
Yggdrasila
Messages : 13
Enregistré le : dim. 9 nov. 2014 13:42
Présentation : Ma présentation !
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Dijon
Âge : 22

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Yggdrasila » jeu. 20 nov. 2014 17:09

Eh bien, ça n'intéresse pas grand-monde on dirait. :nesaitpas:
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. » - Albert Einstein

Avatar du membre
Sphax
gratiné !
Messages : 860
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 33

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Sphax » jeu. 20 nov. 2014 17:57

Tu fais bien remonter le sujet. :-)

Il faut que je prenne le temps de répondre à tout ce que tu as mis, donc pas ce soir. Mais j'ai des trucs à dire qui viendront bientôt.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3158
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Grabote » jeu. 20 nov. 2014 19:44

Yggdrasila a écrit :Eh bien, ça n'intéresse pas grand-monde on dirait. :nesaitpas:
Ça m'intéresse beaucoup et je te remercie d'avoir partagé tout ces documents.
J'ai pas le temps en ce moment, mais c'est sur que je reviendrai bientôt !
Un sujet très important !
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Avatar du membre
domisud
Messages : 162
Enregistré le : jeu. 29 nov. 2012 13:34
Présentation : Pleut-il ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par domisud » jeu. 20 nov. 2014 20:18

Moi aussi c'est un sujet qui m'intéresse. Vu les problèmes que me pose mon 2ème cerveau, je cherche à comprendre et toute information est bonne à prendre.
Le non-verbal par clavier, c'est pour bientôt ?

Avatar du membre
Raphaël
Messages : 386
Enregistré le : sam. 19 janv. 2013 10:06
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rouen
Âge : 35

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Raphaël » ven. 21 nov. 2014 01:29

Oui, le sujet m'intéresse. Mais malheureusement, je ne suis pas volontaire en ce qui concerne la cuisine.
Or, si notre second cerveau est bien placé dans le système digestif, il est influencé en premier lieu par ce que nous mangeons, non?
Si c'est le cas, améliorer son alimentation ne sera pas sans améliorer la production de sérotonine. Et donc éloigner les spectres de l'angoisse, de l'insomnie, de la dépression, etc.
Voiles et plumes
ont destinée commune
happer la caresse du vent

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3158
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Grabote » ven. 21 nov. 2014 08:28

Raphaël a écrit :améliorer son alimentation ne sera pas sans améliorer la production de sérotonine. Et donc éloigner les spectres de l'angoisse, de l'insomnie, de la dépression, etc.
ABSOLUMENT !!! :
un petit truc simple pour commencer : adopter le miam aux fruits ! :ensoleillé:
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Avatar du membre
Pier Kirool
Messages : 2323
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 10:50
Présentation : Start me up
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Bordeaux
Âge : 57
Contact :

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Pier Kirool » ven. 21 nov. 2014 11:49

Bon.
Donc avec déjà le sujet sur le cerveau cérébral, n'en là un autre... Moi si les deux (ou un seul, mais qu'il convainque l'autre...) me disaient d'arrêter de manger quand je n'en n'ai plus besoin, ça m'arrangerait...
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)

Avatar du membre
Yggdrasila
Messages : 13
Enregistré le : dim. 9 nov. 2014 13:42
Présentation : Ma présentation !
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Dijon
Âge : 22

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Yggdrasila » mar. 25 nov. 2014 22:34

Bon, je vois que du monde est passé par ici, merci. :-)
Raphaël a écrit :Oui, le sujet m'intéresse. Mais malheureusement, je ne suis pas volontaire en ce qui concerne la cuisine.
Or, si notre second cerveau est bien placé dans le système digestif, il est influencé en premier lieu par ce que nous mangeons, non?
Si c'est le cas, améliorer son alimentation ne sera pas sans améliorer la production de sérotonine. Et donc éloigner les spectres de l'angoisse, de l'insomnie, de la dépression, etc.
Ah justement ! J'y avais pensé en écrivant le premier post mais j'ai zappé par la suite. Quand on sait que ce " deuxième cerveau " est important, il me semble d'autant plus nécessaire d'avoir une bonne alimentation !
Pier Kirool a écrit :Bon.
Donc avec déjà le sujet sur le cerveau cérébral, n'en là un autre... Moi si les deux (ou un seul, mais qu'il convainque l'autre...) me disaient d'arrêter de manger quand je n'en n'ai plus besoin, ça m'arrangerait...
Peut-être manges-tu trop vite ? Il ne faut pas expédier ses repas (pas forcément toujours possible malheureusement) et bien mâcher car la mastication est importante, sans quoi le cerveau ne perçoit pas les signaux qui commandent d'arrêter la prise de nourriture, la satiété étant atteinte.

Vos avis sont toujours les bienvenus. ;)
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. » - Albert Einstein

Avatar du membre
Sphax
gratiné !
Messages : 860
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 33

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Sphax » mer. 26 nov. 2014 20:36

Bon aller j'ai dit que j'allais répondre donc je m'y colle. J'avais déjà entendu parler de ce reportage et de ce "cerveau entérique", donc j'ai profité de ce sujet pour le regarder vraiment. Du coup ca confirme un peu mon impression que c'est régulièrement assez mal compris en fait. Aller, go pour carpaccio. :P
Yggdrasila a écrit :Je me rappelle avoir regardé un documentaire sur Arte il y a quelques temps intitulé " Le ventre : notre deuxième cerveau " où j'avais découvert que nous avions en fait deux cerveaux ! :o
Vrai et faux. C'est vrai si tu entends par cerveau un tissus neuronal. Mais bon à ce compte là, la moelle épinière aussi est un "cerveau". Par contre c'est faux si on considère "cerveau" en tant qu'organe permettant de penser, donc lié au QI. Le système nerveux entérique ne "pense" pas et nous n'avons qu'un seul vrai cerveau.
Yggdrasila a écrit :Notre tube digestif comporte en fait 200 millions de neurones, ce qui équivaut au cerveau d'un petit chien ou d'un chat, pour vous faire une idée. De plus, on y trouve un milliard de cellules gliales. Il a été découvert que notre tube digestif (cerveau entérique) communique avec notre cerveau (cerveau central) au moyen de neurotransmetteurs identiques à ceux qui se trouvent dans notre cerveau central. La connexion entre notre tube digestif et notre cerveau se fait grâce à un nerf qui est nommé le nerf vague.
Et tout ca est parfaitement juste pour possiblement la totalité de nos différents ganglions nerveux, de la moelle épinière et tout ca. Du coup c'est vrai, mais c'est pas du tout un élément qui tendrait à prouver qu'on possède un organe capable de penser dans le ventre ou que le système nerveux entérique ait quelque chose de spécial. Au final oui c'est gros et plein de neurones, mais il faut relativiser quand même puisque le cerveau possède environ 500 fois plus de neurones et que la moelle épinière, que personne ne soupçonne de penser, est elle-même 10 fois plus grosse.

Une autre manière de relativiser est de se le représenter concrètement. Le cerveau vous voyez en gros, une boule de 1.2L, avec plein de neurones qui sont donc très proches les uns des autres. Le "2e cerveau" comme ils l'appellent est composé de 2 éléments et réparti tout le long du tube digestif. Donc pour simplifier c'est comme si on prenait 1 cm^3 de notre cerveau (ca fait déjà pas lourd) et qu'on les étalait sur 8m de long... Les amateurs de Nutella se rendront bien compte que ca fait pas épais sur la tartine! :P

Yggdrasila a écrit :La sérotonine, un neurotransmetteur qui influence entre autres la gestion de nos émotions, est produite à 95% par notre cerveau entérique. Un parallèle a été fait entre QI = cerveau central et QE = cerveau entérique.
Sauf que la sérotonine est utilisé de manière locale. Elle sert au niveau des synapses par exemple et celle produite au niveau des intestins reste au niveau des intestins et ne touche pas le cerveau. Pour info, je ne crois pas qu'il existe de sérotonine sous forme libre dans le sang comme par exemple la testostérone qui est produite à un endroit et agit à un autre. Et de plus la sérotonine ne peut pas traverser la barrière hémato-encéphalique ce qui veut dire que la sérotonine produite en dehors du cerveau ne peut pas arriver jusqu'au cerveau.
Pour ce qui est du QE, pour commencer l'existence même du QE est contestée puisque c'est le sommet de l'édifice commercial basé sur les intelligences de Gardner qui sont aujourd'hui plutôt remises en causes. Mais bon même si on suppose que le QE existe il est évident qu'il n'a rien à voir avec les intestins (à part dans la gestion d'un truc qui vous fait chier mais c'est une autre histoire). Non le système nerveux entérique n'a pas la capacité "d'utiliser au mieux nos émotions et nos intuitions" d'après une définition d'internet du QE. Il permet d'utiliser au mieux nos suc gastriques pour en retirer de l'énergie mais en dehors de cette intelligence digestive et donc du QD, ya pas grand chose.
Yggdrasila a écrit :En extrapolant, peut-on envisager que les surdoués aient des particularités au niveau de leur système digestif (cerveau entérique donc) comme il a été démontré que leur cerveau central différait des autres personnes ? En effet, les émotions ayant une certaine importance chez les surdoués tout comme le phénomène d'hypersensibilité, je me pose la question de savoir si on pourrait observer également des différences entre le système digestif des surdoués et celui des autres personnes. (Même si ça peut paraître un peu " fou "). Qu'en pensez-vous ?
Oui il y a des différences comme dans tout le reste du système nerveux, principalement la vitesse des influx nerveux qui doit être plus rapide dans le système nerveux entérique comme partout ailleurs. Sinon, je ne crois pas tellement en une organisation neuronale différente faisant des surdoués des gens avec une intelligence digestive spéciale... De toute manière la simple organisation en bande de 8m de long rend les possibilités d'interconnexions vachement plus limitées que dans la quasi-sphère du vrai cerveau.
Yggdrasila a écrit :Le cerveau entérique se charge essentiellement de la digestion mais pas uniquement. (Cf exemple de la sérotonine plus haut). Le cerveau entérique serait notre cerveau originel, le premier à être apparu puis notre cerveau central, plus complexe, aurait suivi plus tard lorsque la réflexion, la pensée, etc... auraient été nécessaires ; le cerveau entérique ne pouvant assumer cette tâche puisque déjà bien occupé par la digestion.
De nouveau j'ai l'impression qu'il y a un mélange entre cerveau et cerveau. Si ca signifie que des ancêtres lointains ont commencé à penser au niveau du tube digestif avant de finalement exporter ces capacités cognitives ailleurs devant le temps que prenait la digestion, c'est à mon avis une erreur. Par contre il est effectivement possible que dans l'ordre de l'évolution on ait vu le système nerveux entérique se développer avant le cerveau, qu'on ait commencé par avoir plus de neurones pour mieux gérer la digestion et seulement ensuite que le cerveau et les capacités cognitives se soient développées (pour rappel le cerveau n'est rien d'autre qu'un des nombreux ganglions nerveux qui parsèment notre moelle épinière sauf qu'il s'est développé vachement plus que les autres). Mais de tout temps la pensée était absente des intestins, jamais le "cerveau entérique" n'a essayé d'assumer la tâche de la réflexion et la pensée.
Yggdrasila a écrit :Des maladies comme la maladie de Parkinson ou la schizophrénie par exemple, pourraient être traitées d'une autre manière compte tenu de la découverte de ce deuxième cerveau. On s'est rendu compte par exemple pour la maladie de Parkinson qu'en faisant une biopsie du cerveau entérique, on trouvait les mêmes protéines spécifiques de cette maladie au niveau du cerveau central. Si on arrive à traiter ce qu'il ne va pas au niveau du système nerveux entérique, on pourrait empêcher que cela ne " déteigne " au niveau du cerveau central. (Sachant que ce qui ne va pas serait d'abord visible au niveau du système nerveux entérique puis ensuite au niveau du cerveau central).
Là je ne sais pas si tu as des sources en plus des miennes, mais es-tu sûr de ne pas "déduire" bien au delà des faits? D'après le reportage d'arte au moins, la grande découverte importante est que ce qui affecte les neurones du cerveau affecte aussi les neurones ailleurs que dans le cerveau (oui c'est une découverte révolutionnaire qui est finalement plutôt logique; d'ailleurs il me semblerait possible qu'on trouve la même chose dans la moelle épinière et d'autres ganglions nerveux). Ce que j'ai entendu dans ce reportage c'est que les premiers symptômes de certaines affections du cerveau apparaissaient au niveau intestinal, pas que la maladie commençait au niveau du système nerveux entérique. En gros les neurones du cerveau sont possiblement tout autant touchés et en même temps, mais les symptômes, les conséquences visibles de cette affection, n'apparaissent que plus tard au niveau cognitif. Et encore dans le reportage d'arte je crois qu'ils évoquent juste la possibilité et certains cas donc ca ne m'étonnerait qu'à moitié qu'il ne s'agisse que d'une hypothèse non vérifiée et qu'aucune étude sérieuse n'ait été faite sur l'apparition antérieure de ces symptômes intestinaux.
La grande avancée dans tout ca c'est juste la possibilité d'avoir des indices sur l'état des neurones cérébraux en faisant une biopsie des intestins. Et c'est un truc énorme parce que justement on est vachement emmerdé niveau biopsies cérébrales pour pouvoir détecter tôt certaines maladies. Vu la gravité de l'intervention d'une biopsie cérébrale, on ne la fait que si c'est très grave, donc si la maladie est très très avancée. Pouvoir la remplacer par une biopsie intestinale ouvrirait la voie vers de nouveaux dépistages très en amont et donc des chances d'autant plus grandes de contrer l'évolution de la maladie voire la guérir sans séquelles. Mais pour la traiter on irait s'attaquer à tous les neurones et en premier les neurones cérébraux, pas traiter le système nerveux entérique avant qu'il ne contamine le reste.

Bon sinon quelques questions annexes pour creuser le sujet:
- si on a dans l'intestin environ le même nombre de neurones que dans le cerveau d'un chien ou d'un chat, combien de neurones les chiens et les chats ont dans leur intestin? Et un chimpanzé, un ours ou un autre omnivore? Et une vache ou une gazelle ou un autre herbivore? (je ne serai qu'à moitié étonné d'apprendre que leur système digestif comporte un nombre de neurones assez proche du notre)
- le reportage d'arte aborde aussi dans une grande 2e partie tout ce qui est en rapport avec notre flore intestinale. Du coup, pour ceux qui parlent d'agir sur notre cerveau en passant par notre intestin, comment différencier si ca agit en passant par le système nerveux entérique, la flore intestinale ou simplement la modification des éléments qui entrent dans notre corps?
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3158
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Grabote » mer. 26 nov. 2014 23:08

merci beaucoup Sphax pour toutes ces précisions :ensoleillé:
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3418
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par madeleine » jeu. 27 nov. 2014 13:05

C'est surtout la partie sur le microbiote que j'ai trouvé passionnante ; on n'en n'est qu'au début des recherches sur le sujet mais c'est très prometteur. Je prospecte, et je ferai un résumé si ça vous intéresse :-)
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3158
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Le tube digestif : notre deuxième cerveau

Message par Grabote » jeu. 27 nov. 2014 18:25

madeleine a écrit : Je prospecte, et je ferai un résumé si ça vous intéresse :-)
YES ! :ensoleillé:
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Répondre