Les rêves prémonitoires

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Avatar du membre
joran
Messages : 1096
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 00:39
Présentation : iuhbvfuigylkayg
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : *au pied de la montagne*
Âge : 41

Re: Les rêves prémonitoires

Message par joran » sam. 16 janv. 2016 10:47

Pour ma part, je n'ai pas le souvenir de rêves prémonitoires. Mais plutôt d'impression de déjà vu / déjà vécu.
Par contre, concernant les faits divers, j'ai parfois un sentiment assez fort en entendant tel ou tel événement, sur radio locale. Et puis quelques heures plus tard, j'apprends que ce fait divers concerne une personne que je connais, de manière plus ou moins proche.
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."
Périclès

moi

Re: Les rêves prémonitoires

Message par moi » jeu. 21 janv. 2016 15:59

J'ai beaucoup de mal avec les rêves prémonitoires... mais...

dans la nuit du 10 au 11 janvier 2016, j'ai rêvé que j'avais envie de pisser (et quand je me suis réveillé, j'avais envie de pisser)
mais ce n'est pas une vanne pourrie, la prémonition n'est pas là.

j'étais, dans mon rêve, dans un "bouge" en corse, et les chiottes étaient tellement pourries que je ne pouvais pisser sans m'éclabousser de la merde déjà présente.. (je sais c'est dégueu, c'est pas moi, c'est mon cerveau).

je finissais par pisser contre un mur et je me rendais compte qu'a mes pieds, je venais de pisser sur un grille-pain.

à mon réveil j'ai cherché sur internet la signification du rêve pisser dans un grille-pain, je n'ai rien trouvé si ce n'est une photo de David Bowie en train de pisser dans un grille-pain. Je ne connaissais pas cette photo, je ne suis pas fan de David Bowie, je ne savais même pas qu'il sortait un album.. c'est dire.

3 heures après, j'apprenais qu'il était mort.
troublant non ?

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Za » sam. 23 janv. 2016 06:47

Troublant, mais parfaitement normal et statistiquement prévisible.
Hop hop hop je m'auto-cite, quelques messages plus haut :
*Za* a écrit :Pour ce qui est des prémonitions, il ne faut pas oublier qu'il est extrêmement probable, de temps à autre, que le rêve (ou la pensée) d'une situation, d'une personne... coïncide avec la rencontre de cette situation ou de cette personne dans les temps qui suivent (d'autant que notre cerveau, construit pour repérer les coïncidences, prend volontiers en compte une plage temporelle qui peut finalement être assez étendue).
(Si le sujet du hasard vous intéresse, mais on sort un peu du sujet, voir cette conférence très claire)
et je te conseille vraiment de jeter un coup d’œil à la conférence en question. Elle est très bien.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
FeverDream
Messages : 134
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 14:42
Présentation : Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 26

Re: Les rêves prémonitoires

Message par FeverDream » ven. 27 mai 2016 22:35

Je ne sais pas d'où viennent ces rêves, je n'en ai pas fait particulièrement d'interprétation. J'imagine que ça a un lien avec ce qu'emmagasine notre cerveau, une certaine dose de sensibilité tout comme de logique et de déductif. Je vais répondre donc bêtement au sujet!

Il m'est arrivé de faire un rêve "prémonitoire" (rêver de la mort de quelqu'un la nuit même où il est mort). C'était déjà assez troublant (et ça m'a donné tout plein de frisson). Mais, je me suis dit que je savais qu'il état malade, et qu'avec un peu de logique et de déduction, je pouvais déduire à peu près quand il allait mourir, et peut-être que par -pure- coïncidence, c'est arrivée la nuit même. De même que si cela s'était passé le lendemain, ça m'aurait tout autant interrogé. Passons donc.

En revanche, une autre fois, j'ai fait exactement le même rêve qu'un membre de ma famille. Elle avait commencé à me parler de ce rêve, et au fur et à mesure je voyais défiler les images de mon propre rêve, de la même façon que si elle le racontait, à ma place. Et ce fut d'autant plus troublant que la semaine même, il s'est produit exactement ce qu'il s'était passé dans notre rêve, point par point. Je n'avais absolument pas les informations qu'elle détenait sur la personne concernée, qui m'était très, très lointaine et dont, honnêtement, je m'en contre foutais. Statistiquement, c'est assez surprenant quand même.

Sinon, je pense aussi que les rêves ont quelque chose à nous apprendre sur nous même. Quand bien même cela viendrait d'une pure interprétation à X sens possibles comme nous le suggère souvent la psychanalyse, cela permet malgré tout de prendre de la distance sur une situation vécue et d'y poser des mots. D'avouer ce que l'on n'oserait peut-être pas (s')avouer, comprendre ce que l'on ne comprendrait pas spontanément, si nous n'avions pas accès à cette position presque externe à nous-même. Et bon, concrètement, il y a des rêves qui ne nécessitent pas d'interprétation, qui sont clairs et intelligibles, et qui ne requièrent pas de faire de grandes études pour en comprendre la signification. En revanche, je crois moins aux interprétations symboliques qui se retrouveraient chez chaque individu quelque soit sa culture et qui découlerait d'une acquisition ancestrale...

Avatar du membre
Emeraude33
Messages : 98
Enregistré le : dim. 29 oct. 2017 13:23
Présentation : un bout de moi
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Bordeaux
Âge : 22

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Emeraude33 » sam. 4 nov. 2017 11:52

Bonjour tout le monde,

j'avoue que je suis agréablement surprise de voir aussi ce genre de topic sur un forum. Non pas que je sois une gourou des choses un peu bizarres ;) mais voir qu'on peut en parler (comme vous l'avez fait) sans jugement ni argument du type "vous avez quand même un sacré problème.......... d'y croire !" c'est appréciable.
soazic a écrit :Cela m'est arrivé également,
Concernant des faits anodins mais très précis. Ce ne pouvaient être des interprétations, ni des projections (je ne crois pas aux interprétations des rêves pour ma part)
j'attribue cela au fait que quelque part nous sommes tous reliés.
Je me suis permise de te citer Soazic car ta dernière phrase a énormément raisonné en moi. C'est exactement la même vision que j'ai de ce genre de phénomène (que j'ai, avec aussi d'autres trucs en plus qui traînent).
En parallèle, je me suis toujours demandée (comme plusieurs d'entre vous manifestement) si nous n'avions pas des connaissance "cachées" ou plutôt "enfouies" dans le subconscient ou l'inconscient.
Typiquement, le plus récent rêve que j'ai fait présente (à mon sens) cette double lecture possible : j'ai coupé les ponts avec une bonne partie de ma famille (pour des raisons que je ne développerai pas, pas le lieux puis pas envie). Cela dit, il y a 2 mois j'ai fait un rêve en deux temps :

- annonce d'une grave maladie (cancer) de ma grand-mère maternelle
- annonce de sa mort à l"hôpital.

Je re-précise que je n'avais absolument PLUS aucune nouvelle d'elle et que 3 ans avant elle était en pleine forme, toutes ses analyses de sang étaient bonnes, patin coufin.
Une semaine après, un membre de ma famille me recontacte pour me dire qu'elle se traîne un lymphome et qu'elle va bientôt y passer. En effet elle est partie il y a une semaine.

Bon après il y a aussi des rêves plus cruchons qui se sont réalisés le jour même du type : tel verre qui se cassera à tel endroit précis vers telle période de la journée, mon chat qui va se faire mal, moi qui vais m'engueuler avec quelqu'un... bof ça me fait rire maintenant !
" Que ta vie soit comme un champ d'espérance... " Ormeson

Mo
Messages : 4
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 18:44
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Mo » dim. 4 mars 2018 16:54

J'ai réussi à savoir à l'avance la mort de 3 personnes..Je pense également que c'est dû au fait que nous sommes tous reliés. Mais pour lune d'entre elle, je n'avais pas du tout d'atomes crochu avec..du coup pourquoi moi? Comment certaines personnes se retrouvent plus sensibles à ce genre de phénomènes? Y a de quoi devenir fou..

o_laurent_o

Re: Les rêves prémonitoires

Message par o_laurent_o » lun. 12 mars 2018 08:36

C'est marrant car le sujet est toujours observé dans le mauvais sens. Il ne s'agît pas de prémonition mais de préparation. Dès que nous donnons un peu de temps libre à notre cerveau, il construit des représentations partielles (cf. A.Damasio). Ces dernières sont des schémas préférentiels qui permettent d'accélérer les traitements cognitifs et de lier les items selon une certaine logique (cf. A.Snyder).

Aussi, lorsque nous prenons une décision ou que nous décidons de la réalisation d'une action, notre cerveau s'appuiera sur nos représentations partielles pour prendre une décision: la moins coûteuse en énergie. Le comportement humain est sous-tendu par cette règle d'économie d'énergie. C'est notre cerveau reptilien qui en est à l'origine, nous l'avons hérité de nos ancêtres multi-cellulaires. Cette économie est plus visibles dans la nature, chez les animaux par exemple, ou tout tourne autour de la récupération et l'économie d'énergie.

Il arrive que durant nos rêves ou nos méditations, le cerveau s'appuie sur notre cortex visuel pour produire les susdits schémas (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2814941/). Aussi, lorsque nous faisons une expérience prémonitoire, nous sommes dupés par notre cerveau. Il ne faut pas oublier que nos yeux ne sont que des capteurs et ce que nous voyons n'ait que l'interprétation de ses signaux. Il est facile de s'en rendre compte dans les illusions d'optiques ou les cas de synesthésie impliquant le cortex visuel.

Nos souvenirs n'existent pas en tant que tels, ils sont mis à jours avec des émotions et les informations acquissent au fil des années. Il arrive également que ses mises à jours se fassent en direct. C'est le cas de la prémonition. Les signaux perçus sont immédiatement intégrés aux souvenirs pour que la réalité colle parfaitement avec ces souvenirs. C'est un mécanisme bien connu du cerveau, il travaille chaque seconde à faire correspondre les signaux que nous percevons avec des informations déjà intégrées.

Mais plutôt que de longs discours, je vous invite à vous lancer dans le "mentalisme". C'est le moyen le plus ludique pour comprendre et expérimenter toutes ces explications sur vos proches ou autres :huhu:

Avatar du membre
Louise
Messages : 1104
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Louise » lun. 12 mars 2018 08:41

Je fais un petit aparté sur le sentiment de déjà-vu, une des hypothèses serait un bug dans la matrice le cerveau. Ou, autre hypothèse, une étape de vérification du cerveau plutôt qu'un dysfonctionnement. Bref autant de pistes passionnantes à explorer qui pourraient, qui sait, donner aussi des éléments sur la partie "rêves prémonitoires".
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/c ... -vu_104463

o_laurent_o

Re: Les rêves prémonitoires

Message par o_laurent_o » lun. 12 mars 2018 13:24

Louise a écrit :
lun. 12 mars 2018 08:41
Je fais un petit aparté sur le sentiment de déjà-vu, une des hypothèses serait un bug dans la matrice le cerveau. Ou, autre hypothèse, une étape de vérification du cerveau plutôt qu'un dysfonctionnement. Bref autant de pistes passionnantes à explorer qui pourraient, qui sait, donner aussi des éléments sur la partie "rêves prémonitoires".
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/c ... -vu_104463
Je n'aime pas aborder les choses d'un point de vue psychologique. Je préfère les neurosciences bien plus précises. Personne n'a dit qu'il s'agissait d'une erreur de notre cerveau. Pour dire cela, il faudrait encore croire que notre cerveau est fait sur un modèle de case et de tiroirs.

Je trouve cet article extrêmement imprécis. Il est plutôt le résultat d'une interprétation de publication.

Lire quelques publications vous éclairera bien plus précisément : https://neurotree.org/beta/publications.php?pid=1240

Avatar du membre
Louise
Messages : 1104
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Louise » lun. 12 mars 2018 13:35

Kof kof kof (je m'étouffe :D) pour l'opposition psychologie/neurosciences.

On est absolument d'accord, cet article est de la vulgarisation, avec les inconvénients de la vulgarisation. (ça reste moins pire que le huffpost on va dire...) et je voulais rajouter une balise strike pour ma vanne sur la matrice mais j'ai pas réussi :/, l'idée était de montrer la variété des processus et hypothèses.
Et merci pour Damasio : je suis en plein dedans, nous sommes donc raccord sur cette référence.
Dans le cadre de ce topic en particulier, si vous les avez déjà lus, il pourrait être intéressant d'en sortir les publis qui pourraient directement être liées à ce fil? (parce que là, il y a beaucoup de publis différentes, sur des tas de sujets différents)

(et pour lier ma phrase numéro 1 à la dernière, vous constaterez que M. Damasio est neuropsychologue...)

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1113
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Chacoucas » lun. 12 mars 2018 15:13

Hors-sujet
Pour la psychologie, en soi le mot ne désigne aucune science précise, mais un champ général d 'étude et de connaissances rassemblant nombre de sous-domaines (parfois partagés avec d'autres champs disciplinaires: médecine, génétique, zoologie, anthropologie, sociologie pour nommer les plus "scientifiques" et moins "projectifs"). De fait seules la psychologie sociale la psychologie cognitive et les neurosciences ont de vraies bases expérimentales (ce qui peut mener à réfléchir...l'essentiel de la réputation et des connaissances grand public ayant trait à la clinique et la psychopathologie voire la psychanalyse) On peut y ajouter la neuropsychologie, la psychophysiologie, la psychopharmacologie, éventuellement l'éthologie et quelques autres domaines plus éloignés ou anecdotiques pour le moment, sur le plan institutionnel (sexologie par exemple). Après la vulgarisation excessive (j'entends des neurosciences comme la sociale et le management) ne vaut plus beaucoup plus qu'une démarche non expérimentale.

o_laurent_o

Re: Les rêves prémonitoires

Message par o_laurent_o » lun. 12 mars 2018 15:54

@Louise
Image

Damasio :favorite: :favorite: :favorite: :favorite:
Louise a écrit :
lun. 12 mars 2018 13:35
Dans le cadre de ce topic en particulier, si vous les avez déjà lus, il pourrait être intéressant d'en sortir les publis qui pourraient directement être liées à ce fil? (parce que là, il y a beaucoup de publis différentes, sur des tas de sujets différents)
Je dirais que c'est le point de départ d'une thèse à orienter selon tes préférences:
  • la neuroanatomie
  • la neuroendocrinologie
  • la neurophysiologie
  • les neurosciences cognitives
  • la neurologie
  • la neuropsychologie
  • les neurosciences computationnelles
  • les neurosciences sociales
Ou comme beaucoup, un mix de quelques unes de ces spécialités. (tu remarqueras qu'il n'y a pas de psychologie dans ma liste :) )

Avatar du membre
Louise
Messages : 1104
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Louise » lun. 12 mars 2018 15:59

Hors-sujet
M'enfin, et le radical de neuropsychologie, c'est quoi? Et les neurosciences cognitives, ça s'apprend dans quel cursus? C'est comme dire que la biologie cellulaire, c'est pas de la biologie.
(A vrai dire, je suis en train de me taper 6 ans d'études en bossant et en élevant mes nains, j'en suis à la moitié, l'intitulé officiel du bout actuel étant "licence de psychologie", pour justement tenter d'être neuropsy à la sortie quand je serai grande, alors tu te doutes bien que te lire me fait réagir :D) (Pis fais gaffe parce que des neuropsys y'en a sur le forum, elles risquent de te tomber sur le râble si tu dis que la neuropsycho c'est pas de la psycho) :lol:
Comme dit Chacoucas, le terme "psychologie" recouvre de nombreux sous domaines, sous domaines d'ailleurs en évolution permanente, la psycho différentielle se diluant dans les autres spécialités, la neuropsychologie ayant tendance à fusionner avec la cognitive, ces deux dernières fortement alimentées par la psychobiologie. La psychologie du développement, aussi, s'appuie de plus en plus je trouve sur la psychobiologie, tout cela est assez poreux... bref, on ne peut nier l'héritage de la psychanalyse et son omniprésence dans les représentations de ce qu'ont les gens de la "psychologie" mais c'est bien plus large, et avec bien plus de domaines scientifiques que ce qu'on imagine. Cf le topic sur les métiers et les cursus
Ma demande, c'était plutôt : si tu as identifié dans la liste là ou ailleurs une ou des publis précises qui peuvent apporter des éléments apportés par les neurosciences aux "rêves prémonitoires", ça sera sûrement plus lu et commenté qu'une liste exhaustive.

o_laurent_o

Re: Les rêves prémonitoires

Message par o_laurent_o » lun. 12 mars 2018 16:20

Hors-sujet
Impossible de te répondre, les termes neuro-machin ayants tous été inventés et imaginés pour pouvoir traiter la complexité du sujet.
Ce qui compte pour moi, c'est de vulgariser sans interpréter. Je ne suis pas opposé à la psychologie, je ne l'aime pas perso car j'ai besoin de comprendre les problématiques en "profondeur". Elle est souvent utilisée avec des schémas génériques. Si je devais citer un contre exemple à ma réticence, je parlerais du dasein.

Après, si je dois trouver un peu d''adversité dans les débats, je demande pas mieux B) :punch: (c'est dans ma signature :) )

Avatar du membre
Yannouk
Messages : 24
Enregistré le : lun. 19 févr. 2018 13:24
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Yannouk » mar. 13 mars 2018 19:16

Non mais on peut pas se prévaloir de Doctor Who comme avatar et balancer la psychologie/psychanalyse aux orties, quoi :D
Les rêves prémonitoires et la télépathie, ça a intéressé beaucoup les premiers psychanalystes du moins, dont Freud... Rien que le rêve, déjà! ;)

Avatar du membre
Lali
Messages : 65
Enregistré le : lun. 5 nov. 2018 11:36
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9666
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : France
Âge : 55
Contact :

Re: Rêves lucides

Message par Lali » ven. 9 nov. 2018 16:19

Niarky a écrit :
dim. 10 sept. 2017 10:31
À y réfléchir je pense que c'est le bon endroit pour poser ma question qui me turlupine depuis mon réveil :1cache:

Est ce que vous pensez qu'il soit possible de "rencontrer" des personnes décédées dans vos rêves où la dite personne communique avec vous sans que votre subconscient influence la moindre chose ?

Je conçois qu'on peut rêver de personne morte par souvenirs ou pour se sentir bien/se rassurer mais y a un truc qui cloche avec mon rêve de cette nuit comparé aux autres où habituellement je sens que c'est un souvenir ou un manque ressenti ou même un rêve où chaque action est géré par mon subconscient/mes envies.
Fin bref ça parle À quelqu'un par ici ? :wasntme:
@Niarky , oui, oui, ça me parle...
Il y a énormément de témoignages qui vont dans ce sens...
Après un deuil récent, ou dans les jours qui suivent le décès, beaucoup de gens ont eu, pendant leur sommeil, une "apparition onirique" de la personne disparue.
En général elle vient les rassurer, leur dire (ou leur faire sentir) qu'elle va bien, que là où elle est, elle est heureuse et qu'il ne faut pas s'en faire pour elle.
...ça m'est arrivé, c'est arrivé aussi à mes parents (au moment du décès de mes grands-parents) et c'est arrivé à plusieurs personnes proches.
Suivant tes croyances, tu en tires les conclusions que tu veux.
Pour moi, qui envisage sans problème l'hypothèse d'une survivance de l'esprit après la mort, je prends cela comme une réelle "visite"
et non comme une hallucination...ou une façon de se rassurer.

De nombreux auteur(e)s (sérieux et documentés) en parlent longuement dans leurs livres
(Lire par exemple, "Les rêves et la mort" de Marie-Louise Von Franz
ou "Les rêves et l'au-delà" d'Hélène Renard -
toutes deux étant des spécialistes des rêves, dans une perspective jungienne)

Cela ne veut pas dire, bien sûr, qu'à chaque fois qu'on rêve d'une personne disparue , elle nous "visite",
mais comme tu le dis, il y aurait dans ce cas un ressenti différent qui nous donne l'impression d'une réelle "présence"
et qui permet de différencier un rêve "normal" d'une manifestation authentique.

Le dernier rêve en date, que j'ai recueilli sur ce thème, c'est celui de Ken, le fils de Jacques Higelin :
http://grandsreves1234.blogspot.com/201 ... piste.html

Mais il en est d'autres, plus explicites :
http://grandsreves1234.blogspot.com/201 ... voile.html
Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent. (Carl Gustav Jung)

Avatar du membre
soazic
Messages : 1374
Enregistré le : mar. 23 août 2011 18:31
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t724.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Rêves lucides

Message par soazic » ven. 9 nov. 2018 20:40

Très interessant, cela me parle également.
Il y a quelques jours, j'ai fait un rêve très fort dont je ne me souviens plus les détails aujourd'hui mais tout du long il était question de la mort d'un père, avec une conscience forte de cette perte en train d'advenir. En me réveillant, j'ai pensé que c'était probablement un rêve à propos de mon propre père, qui va bien, mais peut être me suis je dit ai je consciente au fil des ans, son âge avançant de sa" mortalité".
Puis j'arrive au travail (je suis sur 6 lieux différents dans la semaine). Le bureau de la secrétaire dont je connais très peu la vie privée était fermé. Je m'enquiers de la raison auprès de collègues.
"C.. est malade?"
Et ma collègue:
-Non, son père est mort cette nuit."

Avatar du membre
Loupiotte
Messages : 53
Enregistré le : jeu. 25 oct. 2018 22:17
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 27

Re: Rêves lucides

Message par Loupiotte » ven. 9 nov. 2018 21:34

Ca me fait fortement penser à un rêve de Nietzsche alors qu'il avait 6 ans. Son père était déjà décédé depuis plus d'un an quand Nietzsche rêve qu'il le voit sortir de sa tombe, prendre son frère dans les bras et retourner dans sa tombe. Il raconte ce rêve à sa mère et peu de temps après, son frère meurt en moins d'une journée...

Avatar du membre
Lali
Messages : 65
Enregistré le : lun. 5 nov. 2018 11:36
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9666
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : France
Âge : 55
Contact :

Re: Rêves lucides

Message par Lali » ven. 9 nov. 2018 21:43

@soazic et @Loupiotte : merci pour ces deux exemples très parlants...
je ne connaissais pas ce rêve de Nietzsche !
Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent. (Carl Gustav Jung)

Avatar du membre
Loupiotte
Messages : 53
Enregistré le : jeu. 25 oct. 2018 22:17
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 27

Re: Rêves lucides

Message par Loupiotte » ven. 9 nov. 2018 21:53

C'est un tout petit épisode que l'on trouve dans sa biographie... Je viens de vérifier, on le voit sur wikipédia (je sais, ce n'est pas une référence mais bon...). Moi, je l'avais vu au lycée quand le prof de philo nous demandait de nous renseigner sur les auteurs pour comprendre le contexte, la genèse de leur œuvre, etc...

Avatar du membre
Tartempion
Messages : 364
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 13:33
Présentation : pour en savoir plus
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : idf et tarn

Re: Rêves lucides

Message par Tartempion » ven. 9 nov. 2018 22:02

Je vais me faire l'avocat du diable à propos du rêve de Nietzsche enfant en rappelant le fait qu'on modifie ses propres souvenirs à chaque fois qu'on y accède. À moins qu'il ait noté ce rêve dans un journal intime étant enfant.
:devil:

PS : Wikipedia ne fait que reprendre des références existantes. Si un passage est douteux, un contributeur peut demander une référence externe avec la balise {{refnec}}
L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

Les systèmes de croyances créent des filtres à travers lesquels le chaos se résout en ordre.

Avatar du membre
Lali
Messages : 65
Enregistré le : lun. 5 nov. 2018 11:36
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9666
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : France
Âge : 55
Contact :

Re: Rêves lucides

Message par Lali » ven. 9 nov. 2018 22:21

@Loupiotte : merci pour les sources. Je connais bien la vie de Nietzsche, mais je ne me souvenais pas de cet épisode. C'est très intéressant...
Sur le sujet (la mort), c'est un rêve "classique" (un décédé vient chercher une personne vivante, ce qui annonce sa mort prochaine).

@Tartempion : C'est vrai, ce que tu dis (on peut modifier facilement -et sans le vouloir- les souvenirs, mais, quand ça touche à quelque chose d'aussi "fort", on peut aussi imaginer que la scène onirique s'inscrit de façon indélébile...et là, ils étaient deux à pouvoir s'en souvenir : l'enfant et sa mère, à qui il avait raconté le rêve).
De toute façon , quand on se penche sur les rêves, on est obligé de "faire confiance" (personne ne pourra jamais aller vérifier "dans la tête de l'autre" que le récit qu'il ramène est exact...et oui, il y a parfois des déformations, c'est inévitable...)
Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent. (Carl Gustav Jung)

Avatar du membre
Loupiotte
Messages : 53
Enregistré le : jeu. 25 oct. 2018 22:17
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 27

Re: Rêves lucides

Message par Loupiotte » ven. 9 nov. 2018 22:39

@Tartempion Je suis d'accord avec Lali. Alors oui, on est obligé de faire confiance aux dires de Nietzsche, c'est un fait. Peut-être raconte-t-il n'importe quoi et cela s'arrêtera là.
Mais dans le cas où on décide de le croire, je pense également que certains événements sont si forts émotionnellement qu'on ne peut les modifier comme ça. Et rêver que ton père emporte ton frère dans la tombe puis, constater que ton frère meurt effectivement quelques temps après, personnellement je pense que c'est assez traumatisant -et terrifiant- pour t'en souvenir à vif et à vie ! Et même s'il a pu oublier les détails, les couleurs, les vêtements ou encore des paroles peut-être, je pense qu'il restera toujours la structure de base : le père qui emporte le frère dans la tombe.
Mais personnellement, j'avoue n'avoir aucun problème à imaginer qu'un petit garçon puisse "sentir" la mort de son frère. On sait bien que les enfants devinent beaucoup de choses même quand on ne leur en parle pas. Je pense à un cas frappant : l'autobiographie "Un secret" de Philipe Grimbert. L'auteur raconte que ses parents lui avaient toujours caché (et ce, d'ailleurs jusqu'à leur mort, c'est une voisine qui a fini par révéler la vérité à l'auteur quand il était adolescent) qu'il avait eu un grand frère, mort déporté pendant la seconde GM.
Et lui, l'auteur, durant son enfance, s'était toujours inventé un grand frère. Il en rêvait la nuit, il demandait à ses parents qu'à table, on attende son frère. Et cerise sur le gâteau, il tombe un jour sur une malle de vieux jouets qu'on avait mise au grenier. Elle contenait les jouets de ce grand frère disparu. L'auteur attrape alors une peluche qui représentait un chien et l'appelle aussitôt "Sim". Or, son frère décédé s'appelait Simon. La coïncidence est trop forte pour en être une !

Avatar du membre
sanders
Pseudo Violet
Messages : 2627
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 49

Re: Les rêves prémonitoires

Message par sanders » sam. 10 nov. 2018 09:27

J'avais préparé ma réponse pour ce topic mais comme une partie des messages a été déplacée ici je la mets ici.
Je réponds à une partie seulement des propos (mis en gras) et ça reste hors sujet même sur ce topic.
Hors-sujet
Lali a écrit :
ven. 9 nov. 2018 22:21
@Tartempion : C'est vrai, ce que tu dis (on peut modifier facilement -et sans le vouloir- les souvenirs, mais, quand ça touche à quelque chose d'aussi "fort", on peut aussi imaginer que la scène onirique s'inscrit de façon indélébile...et là, ils étaient deux à pouvoir s'en souvenir : l'enfant et sa mère, à qui il avait raconté le rêve).
De toute façon , quand on se penche sur les rêves, on est obligé de "faire confiance" (personne ne pourra jamais aller vérifier "dans la tête de l'autre" que le récit qu'il ramène est exact...et oui, il y a parfois des déformations, c'est inévitable...)
Loupiotte a écrit :
ven. 9 nov. 2018 22:39
... je pense également que certains événements sont si forts émotionnellement qu'on ne peut les modifier comme ça. Et rêver que ton père emporte ton frère dans la tombe puis, constater que ton frère meurt effectivement quelques temps après, personnellement je pense que c'est assez traumatisant -et terrifiant- pour t'en souvenir à vif et à vie ! Et même s'il a pu oublier les détails, les couleurs, les vêtements ou encore des paroles peut-être, je pense qu'il restera toujours la structure de base : le père qui emporte le frère dans la tombe.

Je me permets de rebondir un peu hors sujet sur la question de la corrélation entre degré de l''impact émotionnel - et ou gravité de l'évènement, et conservation du souvenir intact.
Du coup, si le souvenir d'un évènement vécu peut être modifié (et parfois de manière importante) voire peut être créé, celui d'un rêve pourrait l'être aussi.

De nombreuses études ont été faites sur les souvenirs et la modification de ceux ci en fonction de l'histoire de vie des personnes.
Un auteur médiatique en a parlé dans des bouquins ou des interviews, il s'agit de Boris Cyrulnick.

► Afficher le texte


On en a parlé sur le forum notamment ICI et je tire un extrait en lien avec ce que je souhaite partager de la perméabilité du souvenir au présent sans y attacher de notions de vérité ou de mensonge.
► Afficher le texte

► Afficher le texte
.


Et Jean Claude Ameisen, dans son émission sur les épaules de Darwin, a fait toute une série sur les rêves (notamment les rêves lucides).
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)

Avatar du membre
Loupiotte
Messages : 53
Enregistré le : jeu. 25 oct. 2018 22:17
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 27

Re: Les rêves prémonitoires

Message par Loupiotte » sam. 10 nov. 2018 12:25

Hors-sujet
Merci beaucoup Sanders pour ce post qui est très riche en références et qui demande plusieurs heures d'exploration avant de maîtriser toutes ces références.
J'ai lu les résumés de conférence de Grabote, très pointus et ce que dit Boris Cyrulnick sur la question. Par contre, j'émets une réserve sur les émissions de Jean Claude Ameisen que je n'apprécie pas forcément... Je trouve qu'il parle beaucoup sans dire grand chose à la fin, et que surtout, je trouve qu'il a la fâcheuse habitude de ne pas être précis dans ses références ou ses compte-rendus d'expérience. Il n'y a pas longtemps, une émission sur le chien parlait du taux d'ocytocine qui augmentait chez le maître et le chien quand ils se regardaient au moins 30min d'affilée. A aucun moment, Jean-Claude Ameisen n'a parlé du nombre de couples maître-chien qui avait fait cette expérience. Quant aux résultats, on a eu le droit à 10min de "certaines chiennes" (car ça ne fonctionnerait pas avec les chiens mâles) ont vu leur taux d'ocytocine remonter. "Certains maîtres" ont eu un effet semblable... Et c'est un procédé qui revient souvent dans ses émissions et qui fait que je ne l'écoute plus. Alors, il faut sans doute consulter la bibliographie et il s'agit d'une émission de vulgarisation de la science, mais ça n'empêche pas d'être précis !
Bref, je retiens des liens que tu as fournis qu'il y a finalement beaucoup de paramètres à prendre en compte dans l'enregistrement d'un événement et qu'un souvenir peut être composé de pleins d'éléments du réel tout en étant une "chimère". Je retiens aussi que les personnes traumatisées cherchent du sens à ce qui leur arrive. (Mais n'est-ce pas ce que nous faisons tous à plus ou moins grande échelle ?) Mais, à mon sens, ça ne disqualifie pas d'emblée le récit d'un souvenir marquant. Après, cela pourrait déboucher sur une interrogation à propos de la valeur à accorder au témoignage, à la parole d'un témoin, mais je crois que c'est une discussion dont on ne viendrait jamais à bout et qui n'a pas de réponse d'ailleurs.

Répondre