Plaisir auditif intense et bref

Le lieu de Culture, comme le titre de la rubrique l'indique. Ici il s'agira d'Oeuvres et d'Auteurs du vaste paysage culturel. Textes, photos, vidéos...
Rappelons que vos propres créations ont leur lieu consacré!
Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Za » mer. 31 janv. 2018 07:09

J'identifie ces moments à la notion de "climax" telle qu'elle m'a été expliquée en musique... malheureusement les définitions trouvées sur Internet me restent un peu insatisfaisantes.
Pour moi, le climax est l'apogée d'une montée en intensité dans le morceau, suffisamment longue : en général crescendo et/ou tension harmonique (par exemple avec des notes sensibles, vous savez celles qui en appellent désespérément une autre). J'ai l'impression que votre "ASMR" coïncide souvent avec la résolution brutale d'un climax, un peu comme un brusque soulagement peut nous tirer des larmes.

Et pour le délire et l'illustration, "mon" morceau à multi-climax, tellement nombreux en fait que ça peut, au choix, casser l'effet ou donner l'impression d'un bon gros shoot (mais un peu hors-sujet du coup !) :
http://www.youtube.com/watch?v=PI8KacxPovo
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

UnknownPlayer
Messages : 7
Enregistré le : mar. 14 nov. 2017 12:04
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par UnknownPlayer » mer. 31 janv. 2018 09:23

Radio / Video ... Mon dieu comme j'ai pu l'écouter en boucle, une oeuvre d'art ! Merci pour ce moment de nostalgie...

Dans le même genre de perle de SOAD, Violent pornography, soldier side...

Et je tiens à vous faire découvrir ce mec, Richard Cheese qui m'a bluffé avec cette reprise de Chop Suey ! Bonne écoute !

https://www.youtube.com/watch?v=_qx_SEMdAlU

Avatar du membre
Tamiri
Messages : 268
Enregistré le : sam. 30 sept. 2017 21:43
Présentation : Ah? Bon.
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Tamiri » mer. 31 janv. 2018 22:58

Dans Fortuna desperata d'Heinrich Isaac (fin XVe siècle) et dans cet enregistrement précisément :
Avant la résolution du climax, pour le coup : à 2:53, l'entrée des sacqueboutes, qui élargit la palette des timbres. L'image sonore passe pour ainsi dire en couleur et en relief à cet instant, alors que le climax proprement-dit n'intervient qu'au moment où toutes les parties vocales et instrumentales sont entrées, soit un peu plus tard.
Dans cette musique, si les notes sont écrites, l'instrumentation est à la discrétion des interprètes - ici Hespèrion XXI - et ce choix leur est donc propre.
J'écoute toujours cet enregistrement dans l'attente du moment précis dont je parle, plusieurs fois de suite si nécessaire :huhu:
https://www.youtube.com/watch?v=Drdukttdjw0

Pour râler : le CD a des graves profonds qui me donnent des frissons, ce qui n'est pas le cas de ce modeste report fortement compressé sur youtube.

Avatar du membre
Lyra
Messages : 318
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Lyra » ven. 2 févr. 2018 14:37

UnknownPlayer a écrit :
mer. 31 janv. 2018 09:23
Radio / Video ... Mon dieu comme j'ai pu l'écouter en boucle, une oeuvre d'art ! Merci pour ce moment de nostalgie...

Dans le même genre de perle de SOAD, Violent pornography, soldier side...
Je me rajoute à la chaîne de la nostalgie, qu'est-ce que j'ai pu me nourrir de SOAD !! Question! pour moi a été très forte aussi. Et UP j'adore la reprise que tu as postée !!! Je ne m'attendais pas du tout à ça. :lol:

Je profite de ce topic riche en amateurs de métal en tous genres pour vous partager un morceau possédant une montée qui me donne des frissons à chaque écoute, et littéralement un orgasme auditif quand arrive l'apogée (la batterie + le chant lyrique...).

https://www.youtube.com/watch?v=hOgWU7LtD0w

Ca commence à 5:03, et pour l'orgasme rendez-vous à 6:02 (mais sans la préparation avant ça perd de sa splendeur :D).

(Psykup est un groupe toulousain que j'adore, autant pour leurs compositions musicales très riches (différentes ambiances dans un même morceau, diverses cassures rythmiques, chants travaillés et intéressants) que pour leurs textes à la fois drôles et intelligents. Pour ceux que ça intéresserait, je vous conseille les morceaux L'Autruche et La Peur du Vide !)
Aimant la ritournelle, les calembours et les gros mots

Avatar du membre
enufsed
Messages : 534
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : La Mort Dorée
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Morbihan
Âge : 44

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par enufsed » ven. 2 févr. 2018 14:41

Tiens Psykup, je les ai ratés à Nantes mais ils seront au Hellfest cette année. J'ai bien aimé leur dernier truc et ça promet d'être la petite pause délire bon enfant.

Avatar du membre
enufsed
Messages : 534
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : La Mort Dorée
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Morbihan
Âge : 44

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par enufsed » ven. 2 févr. 2018 19:47

Là je vais vous proposer un truc qui vient vraiment de très loin et que j'avais un peu abandonné (quelle honte)

MAGMA / Cet extrait propose une version vraiment très bonne de Theusz Hamtaahk, pas le morceau le plus connu mais que j'affectionne beaucoup.

Déjà je dois expliquer ma relation à Magma, découvert un soir de 94 chez un camarade de philo autour d'une absinthe, j'avais aussi découvert Art Zoyd à l'époque. A partir de là je suis devenu un adepte de la Zeuhl, et Magma fut peut-être le premier véritable signe concret marquant une barrière entre mes plus proches amis (qui le sont toujours) et moi : j'ai ruiné des dizaines de fins de soirées à essayer de leur faire saisir cette musique, sans aucun succès, j'ai eu moi-même des fins de soirées alcooliquement apocalyptiques où je partais en forêt tout seul déclamant du kobaïen :tmi:
J'ai eu souvent la chance de les voir en concert et jamais déçu par le maître Vander.
Quand j'écoute un extrait comme celui-là je ressens vraiment quelque chose de l'ordre de la fusion/dissolution : moments où je me dis "c'est ça !" (le It de Kerouac), je remercie l'univers de m'avoir donné la chance d'être en présence de ça, comme un petit lambeau de voile qui se déchire et manifeste l'idée de ce que je sais rechercher depuis toujours sans savoir le dire. Certains passages de Magma sont comme ces instants de cinéma, de littérature ou de peinture qui me font rester et sentir vivant et nécessairement vivant, le truc que je n'ai jamais réussi à expliquer à mes amis : non pas qu'ils ne ressentaient pas comme moi, car ça c'est impossible, mais ils ne saisissaient pas cette espèce de jouissance abstraite qui d'un son élève à l'idée d'un truc qui est hors langue (bordel je commence à m'écouter écrire là !).
Bref, je sais que beaucoup ici comprennent le truc dont je parle.

Donc voilà l'extrait, tout est bon dans le Magma mais bon moi j'adore les passages vers 20" (à 23"40 le bassiste entre en fusion totale) et surtout à partir de 27"40 et ce moment magique où Stella Vander traverse calmement la scène pour reprendre sa place au chant, c'est une folle cérémonie.

https://www.youtube.com/watch?v=rbXi7WN5n-c&t=1454s

Vous savez à quoi vous attendre en fin de soirée WEAAS :elepb:

Avatar du membre
InMedio
Messages : 132
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : Ça se passe par ici :
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 25

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par InMedio » sam. 3 févr. 2018 14:42

J'approuve ce que vous avez dit sur SOAD. J'ai beaucoup puisé d'énergie dans ce groupe moi aussi.
Une lueur typique chez les individus qui se sont découverts d'une intelligence supérieure à celle de la majorité de leur entourage mais qui n'ont pas encore compris qu'ils seraient encore plus malins s'ils s'abstenaient de le faire savoir. T.P

Zouky

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Zouky » sam. 17 févr. 2018 16:58

wow super sujet!! je me reconnais parfaitement.

Quand, j'entends de la musique cela me transporte dans un autre univers, je ne saurais vraiment l'expliquer c'est vrai qu'il y a un point culminant où c'est extrêmement fort.. mais j'ai l'impression de ressentir chaque note au plus profond.. il suffit que je fais quelque choses à coter et je vais m'arrêter pour apprécier ce passage qui me fait vibrer, parfois c'est pendant une conversation et je perd le fil car je suis parti dans le monde musicale et le temps de revenir j'ai plus rien suivis ^^ , ça vous arrive aussi?

Parfois, quand je pars dans la musique je me laisser bercer par tous ses instruments qui me parle. Parfois, la chanson me touche car les paroles reflètent un moment vécu et je peux être émue jusqu'aux larmes, parfois je rigole sur certaine musique en rajoutant quelque touche perso (xD)
Je ne suis pas vraiment à l'aise pour l'expliquer mais en tout ca, ça me fait partir loin..très loin .. ^^

Je ne sais pas InMedio, si je suis dans la thème car ce moment peut être bref ou plus au moins long mais le ressentit reste le même non?

Voici mes musique du moment: (j'écoute un peu de tout dans je vous donne plusieurs style)

https://www.youtube.com/watch?v=WYeAUpvWeI8

https://www.youtube.com/watch?v=yjg6flu3zuc

https://www.youtube.com/watch?v=D9ioyEvdggk
https://www.youtube.com/watch?v=aXJhDltzYVQ

Avatar du membre
enufsed
Messages : 534
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : La Mort Dorée
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Morbihan
Âge : 44

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par enufsed » sam. 17 févr. 2018 19:30

Image

Image

Zouky

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Zouky » sam. 17 févr. 2018 22:00

enufsed a écrit :
sam. 17 févr. 2018 19:30
Image

Image
mais..mais...pourquoiiiiii? xD

Avatar du membre
enufsed
Messages : 534
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : La Mort Dorée
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Morbihan
Âge : 44

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par enufsed » sam. 17 févr. 2018 22:36

Tu n'as jamais vu Wayne's World ? Si c'est le cas corrige-moi cette lacune illico ! :D

Zouky

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Zouky » dim. 18 févr. 2018 04:04

enufsed a écrit :
sam. 17 févr. 2018 22:36
Tu n'as jamais vu Wayne's World ? Si c'est le cas corrige-moi cette lacune illico ! :D
ok, je vais corriger ça dès demain!

Avatar du membre
Kirigol
Messages : 513
Enregistré le : mer. 24 févr. 2016 18:36
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IN87

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Kirigol » ven. 2 mars 2018 20:00

WAYYYYYNNEEEEEEEEEES !

Il y a quelques semaines on m'a proposé d'apprendre à construire un ampli à lampes audiophile avec des enceintes.
Jusque là c'était génial, c'était un truc sur lequel j'avais fait une croix, vu le prix en magasin et le degré de connaissances à avoir pour tenter un DIY.
On m'a "vendu" ça pour le plaisir d'apprendre et parce que c'est beau... alors donc c'est fatalement une tuerie.

Mais il a été rajouté : "dans le but d'atteindre l'orgasme auditif", pauvre de moi qui n'avais jamais dépassé la masturbation intellectuelle :rofl:
Là c'est devenu le projet imbattable du moment. (je ferai un post j'espère à la fin de la réalisation, mais ça risque d'être rébarbatif, tant pis.)
Za a écrit :
mer. 31 janv. 2018 07:09
J'identifie ces moments à la notion de "climax"
soazic a écrit :
lun. 29 janv. 2018 23:10
waw, oui passionnant.
me concernant, le eargasme
Tout ça je ne connaissais pas vraiment il y a quelques semaines.
Le projet est en gestation avancée, tubes 6EM7, condensateur à membrane polypropylène, potentiomètres logarithmiques ( et pas linéaires, car comme l'a dit Fechner...), haut parleurs tout papier sp205/8 (12€ :lol: ), 300h pour le rodage... Reste... le reste...

En revanche je me demande bien comment ça peut être bref. Le plus court que j'ai trouvé c'est l'ouverture de Wagner l'or du Rhin, l'entrée des dieux au Wahalla par le wiener Philharmoniker et G Solti (40 secondes de montée, silence et bing, envahissement de la Pologne), mais ça donne rien sur youtube (les préliminaires durent mini 5minutes - le mieux rendu 11mn =) - et si tu les écoutes pas avant ben ça donne pas le résultat "instantané" escompté et la compression audio est franchement faible à l'explosion en plus), pourtant Wagner viens de réveiller le quartier avec le cd (histoire de vérifier) =)

Par contre le "bref", ça m'est difficilement captable, c'est un ensemble, une montée ou construction, voire une humeur... Difficile du coup d'appréhender l'immédiateté, pas sur que je sois réceptif à l'ASMR, mais j'va creuser l'sujet.
https://www.youtube.com/watch?v=ntT2VemnVV8

Merci pour les découvertes
Heinrich Isaac - Fortuna Desperata et Beethoven -variations diabelli.
Quand on est mort, c'est pour la vie.
Avant c'était pire mais c'était mieux.
La sensation est proportionnelle au logarithme de la grandeur excitatrice (Fechner)

Avatar du membre
korosion
Messages : 59
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 16:18
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Lille, France
Âge : 30

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par korosion » mar. 6 mars 2018 13:30

J'ai un grand nombre de chansons qui ont pour effet climacique sur moi, qui plongent subitement dans une extase mentale absolue, que ce soit par son calme ou sa violence, son caractère épique ou enveloppant, barré ou martial...

Mais il n'y a qu'une chanson qui me donne à chaque fois un frisson sur une seule note précise, sur un seul instant suspendu, et c'est celle ci :

https://www.youtube.com/watch?v=YH6U_MhHPhc

Ce moment arrive vers 1:14, mais il ne peut prendre vie qu'en écoutant depuis le début.

Avatar du membre
nemo
Messages : 285
Enregistré le : mer. 8 oct. 2014 08:00
Présentation : panda
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par nemo » jeu. 5 avr. 2018 10:29

Il y a quelques temps j'ai découvert un instrument que j'ai de suite trouvé aussi puissant que mystérieux : l'octobasse.
Et cette semaine je suis tombé sur un morceaux qui exploite parfaitement le potentiel que j'imaginais pour cet instrument :
https://youtu.be/TzzrzGyKo6g

à 45', 55' et à l'arrivée du chant, je décolle.

Avatar du membre
InMedio
Messages : 132
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : Ça se passe par ici :
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 25

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par InMedio » mer. 27 juin 2018 09:03

Je remarque un point commun dans ce que chacun présente ici, c’est cette nécessité de passer par un temps de chauffe avant de vraiment apprécier le fameux instant.
Mais j’irai même plus loin (hé oui, je suis comme ça, j’ose, je suis un fou dans ma tête ! :rock: ) en parlant des moments où on est « à fleur de peau » , les « nerfs à vif », on « démarre au quart de tour ». Peu importe la fréquence de ces moments, si on le conscientise et qu’on peut écouter la fameuse musique qui nous fait de l’effet...

Et au contraire, quand vous n’êtes pas dans le bon feeling et que ça ne marche tout simplement pas, l’instant magique revêt des habits de platitude qu’on ne lui reconnaît pas.
Une lueur typique chez les individus qui se sont découverts d'une intelligence supérieure à celle de la majorité de leur entourage mais qui n'ont pas encore compris qu'ils seraient encore plus malins s'ils s'abstenaient de le faire savoir. T.P

Avatar du membre
Swinn
Messages : 184
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 53

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Swinn » dim. 28 oct. 2018 20:19

Quelle bonne idée que ce topic !
Moi qui pensait être le seul à réécouter en boucle la le 5 secondes d'une même phrase musicale.

Je vous propose ce morceau, Alpenbridge du groupe Oregon, enregistré en 1985 sur le label ECM pour les amateurs.
Ce morceau est d'une grande beauté, et 30 ans après l'avoir découvert, j' en suis autant émerveillé à chacune de ses auditions.

Il y a l' intro, l' exposition d'un thème magnifique, puis le solo de hautbois qui commence à 2:19.
Ce n' est que délicatesse mais il monte dans un crescendo d' intensité et de sensualité.
Et puis il y a cette finale du solo, cette phrase d'une infinie douceur comme une caresse après l' amour à 3:32

Je ne peux pas m' empêcher d'avoir la chair de poule à chaque fois que j' entends ce morceau, ce solo et cette fameuse phrase qui clôture celui ci.
https://www.youtube.com/watch?v=_9ki9xheFMw

Dans autre registre, Angel de tiré de l' album Undertow chanté par Sidsel Endresen
Je n'y connais rien, cependant cette voix me guide et me berce dans un rituel chamaniste, je suis comme entouré de sorcières et d' esprits invoquant une divinité maternelle au sombre d'une forêt nordique. Ecoutez la voix particulièrement à partir de 2:34, jusqu' à.....la fin , c'est sublime jusqu' au bout
https://www.youtube.com/watch?v=jmHoDfcEl3Q

Avatar du membre
Proxima
Messages : 91
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Proxima » mar. 30 oct. 2018 22:54

Bien, je peux vous proposer ça Nothing Else Matters de Metallica. Je ne m'étais jamais intéressé à ce groupe, mais je trouve ce morceau magnifique.
Le "Plaisir auditif intense et bref", pour moi, est à la toute fin, à 5"39, sur la suspension à la même note de "who we are", et la phrase qui suit.
Je pense qu'il faut écouter le morceau entier pour ressentir l'effet, qui tient en quelque sorte à une surprise de ne pas entendre les notes qu'on attends.
C'est assez indescriptible, mais tout le monde n'y trouvera pas quelque chose de "wouaou"..
https://youtu.be/tAGnKpE4NCI

Avatar du membre
cherubim
Messages : 179
Enregistré le : lun. 12 mars 2018 10:26
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : tout près d'ici...
Âge : 41

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par cherubim » dim. 11 nov. 2018 23:13

Je ne vous ai pas parlé de ma passion de jeunesse pour l'album When The Pawn... de Fiona Apple. Il me plaît toujours autant, et particulièrement la chanson "The Way Things Are" au bout d' 1,15 minutes.
Mes plus plates excuses mais je n'arrive pas à insérer la vidéo. :(
You float in my new pool
Deluxe and delightful

Avatar du membre
Fu
Messages : 377
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Fu » dim. 11 nov. 2018 23:56

Merci pour vos partages, je découvre plein de choses. J'en oublierai presque autant, mais il me suffira de revenir ici. :)

Je n'ai jamais trop prêté attention à Madona mais je me rappelle avoir été très impressionné par un concert vu à la télé : chanter aussi juste en bougeant autant, ça ne devrait pas être permis. Je n'aime toujours pas trop ses chansons mais elle a acquis mon respect. Et puis il y a le film Evita et cette magnifique chanson qui me transporte à chaque fois.

https://www.youtube.com/watch?v=MEMUsC8ppU0

Et à propos de Stairway to Heaven et Wayne's World :
► Afficher le texte

Avatar du membre
Pataboul
Messages : 674
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Pataboul » lun. 12 nov. 2018 02:47

Merci à tous. J'ai particulièrement aimé le morceau "Alpenbridge" d'Oregon.

En vous lisant j'ai repensé à ce solo de basse 5 cordes dont je ne connais rien d'approchant: Emmanuel Binet, la Casbah
http://www.youtube.com/watch?v=lMqKnIDyt6A

Le morceau est loin d'être linéaire et il y a plus d'un passage qui me font des sensations très fortes. Ca commence dès le début, c'est peut-être la partie qui me fait le plus de frissons, mais plus tard au gré des ruptures et des changements de techniques ça revient encore. C'est sûrement un de mes morceaux préférés et si ça vous inspire d'autres choses dans la même veine je serais curieux de les découvrir car je ne connais rien qui y ressemble.

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 124
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9657
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : en haut de la tour eiffel
Âge : 40

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Bulle d'o » lun. 12 nov. 2018 23:23

enufsed a écrit :
sam. 17 févr. 2018 22:36
Tu n'as jamais vu Wayne's World ? Si c'est le cas corrige-moi cette lacune illico ! :D
Oh wayne's world, je me demande ce que ca pourrait donner si je le revoyais maintenant.

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 124
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9657
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : en haut de la tour eiffel
Âge : 40

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Bulle d'o » lun. 12 nov. 2018 23:38

Je partage ces émotions souvent sur de la musique irlandaise, sur la flute ou le whisttle (dans special star de Mango groove, ne riez pas, je clignote malgrè moi), quand je vois (en live) un couple chantant ou de joueurs de musique celtique se placer en support l'un de l'autre. Leur osmose embarquée m'emmène et il y a quelque chose qui se brise en moi et qui est une plaie, une accroche et un plaisir inouï à la fois, auditif mais certainement aussi kinesthésique. Sur la voix de Lisa Gerrard, plus intérieur, plus écorché, parfois bref moment d'échappée et sur "acid rain" de liquid tension experiment dès la 29" jusqu'à la 40" mais il faut que je sois déjà en survoltage, que j'ai besoin d'hurler et là, ca m'ouvre, je hurle dedans et je finis à 8min 58 jusque 9m 09, je deviens sourde au monde 30 secondes de plus.

Et jusque là je le vivais seul ou le partageais avec mon compagnon et maintenant j'arrive à partager ça avec mon fils, tout les deux en suspens et dans une intériorité mais il faut que ce soit un morceau que nous nous soyions approprié d'abord chacun de notre côté (dont acid rain).

https://youtu.be/edqH0ofRQrM

(Et aussi quand je fais des balbutiements d'impro jazz où c'est la musique qui doit parler d'elle même à travers moi car je ne maitrise pas donc c'est elle qui doit conduire (je dois juste connaitre le morceau très très bien à l'oreille pour réussir à divaguer dessus) et là, je pars, je n'entends plus, mais c'est très très très court.)

Avatar du membre
cherubim
Messages : 179
Enregistré le : lun. 12 mars 2018 10:26
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : tout près d'ici...
Âge : 41

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par cherubim » ven. 30 nov. 2018 14:59

Maintenant que je sais comment insérer un lien vidéo, voici the Way Things Are, de l'album When the Pawn, de Fiona Apple.

[BBvideo=width,height]https://www.youtube.com/watch?v=K-oQ7awSy5Y[/BBvideo]

Merci @Osia .
You float in my new pool
Deluxe and delightful

Avatar du membre
Osia
Messages : 252
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 12:02
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 40

Re: Plaisir auditif intense et bref

Message par Osia » lun. 3 déc. 2018 06:18

cherubim a écrit :
ven. 30 nov. 2018 14:59
Maintenant que je sais comment insérer un lien vidéo, voici the Way Things Are, de l'album When the Pawn, de Fiona Apple.

[BBvideo=width,height]https://www.youtube.com/watch?v=K-oQ7awSy5Y[/BBvideo]

Merci @Osia .
Voui ? Reste à remplacer "width" et "height" par des valeurs numériques ;)

Répondre