Nous sommes le Dim 26 Fév 2017 11:01


FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Modérateur: Zyghna

FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar VanVan » Mar 21 Jan 2014 00:00

Documentaire inédit diffusé sur France 3 Pays de la Loire, Centre et Bretagne samedi dernier.

Enfants précoces - le paradoxe (l'article-bande annonce)

J'ai retrouvé le lien sur le pluzz :

Sur le pluzz pour encore 4 jours seulement :o

Pas encore visionné mais apparemment "Loin des clichés du « surdoué »… Ce film vous invite à entendre la parole rare de ces enfants et de ceux qui les accompagnent."
Avatar de l’utilisateur
VanVan
 
Messages: 29
Âge: 37
Enregistré le: Mer 16 Oct 2013 21:27
Présentation: Esto te pone la cabeza mala
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Dok » Mar 21 Jan 2014 10:10

Merci pour l'info VanVan.
Avatar de l’utilisateur
Dok
 
Messages: 956
Enregistré le: Sam 23 Nov 2013 20:39
Présentation: 44 minutes...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Tipiak » Mar 21 Jan 2014 11:38

Le 21/01/14 : le documentaire entier est visible ici : http://centre.france3.fr/emissions/les- ... res-centre

La description qui en est faite par mes soins est critique et totalement subjective (et pourtant, j'ai essayé de relativiser)..

Un début où l'on voit un petit groupe de gamins avec l'enseignant, ils parlent de la tapisserie de Bayeux, et d'emblée on a une présentation caricaturale des gosses : plans où un gamin se balance sur sa chaise presque comme une stéréotypie, scène où ils se précipitent tous pour donner une feuille à un camarade.. On a la désagréable impression que l'intention qui transparait dans la façon de filmer est de dire "regardez, ils sont indisciplinés mais c'est pas leur faute".
En tant qu'ancien élève, je me sens insulté par un potrait si caricatural, et nié dans la réalité de ce que je suis dans la mesure où ce qu'on présente comme l'élève surdoué ne m'a jamais correspondu.


Ensuite, groupe de parole de parents organisé par l'AFEP Orléans. Donc jusqu'ici la terminologie je m'en souciais peu, mais là il y a une telle utilisation du mot "précoce" que le terme me sort actuellement par les naseaux (Et je rédige le message en étant cloué au lit par un rhume bien dégoulinant, alors quand on voit ce qui peut me sortir des naseaux, c'est dire le dégoût que le terme de précoce m'inspire...)
Les termes abordés sont "on n'est pas compris par les enseignants" "on a été culpabilisé en tant que parents" "le diagnostic a permis de déculpabiliser" "les enseignants dépeignent les difficultés mais ne proposent pas de moyen d'y remédier" "on souffre du cliché premier de la classe" "nos enfants peuvent nous manipuler parfois, c'est usant"


Ensuite témoignages des gamins de la 6e BIP (Besoin Intellectuel Particulier).
Ils expliquent pourquoi ils sont dans cette classe, et ce qui les a conduit à passer le test : des problèmes à l'école, ennui en classe.
"Moi être un BIP, c'est comme une catastrophe, une maladie"
"Quand ils entendent besoin intellectuel particulier, ils sous-entendent on comprends pas on est bêtes. Mais ils détestent avoir tort, des fois ils se sentent rejetés alors ils nous rejettent encore plus qu'ils se sentent"


Ensuite on les voit passer dans un couloir du collège.

Puis on les voit en cours de Français. Personne n'a appris sa leçon :D Et l'enseignante a le bon goût de ne pas s'en formaliser :)
Ensuite le cours s'arrête, l'enseignante règle des problèmes de comportement (pas de stylo rouge car le copain l'a piqué pour se venger de s'être fait piquer son dessert à la cantine...)
Donc là j'imagine qu'il s'agit d'illustrer le préjugé selon lequel "ok t'es un génie, mais t'es encore un bébé dans ta tête".
Révoltant, je regrette que ce préjugé relatif à la prétendue immaturité des surdoués soit encore d'actualité.
Est-ce si dur de comprendre que derrière un truc matériel et anodin que tout le monde voit, certains voient aussi des questions de principes, de justice et de morale fondamentales?

Ensuite séquence à la permanence de l'AFEP, des parents qui parlent de comment ils en sont venus à faire tester leurs enfants. Ils décrivent comment la douance leur permet de comprendre pourquoi leur enfant est ennuyé par les tâches répétitives quotidiennes (douche, dents, etc)
Ils décrivent également comment leur enfant s'immisce dans leurs discussions d'adultes, en expliquant que le fait de ne pas avoir d'autre enfant permettant une comparaison est plutôt angoissant : ils ne savent du coup pas si c'est normal.
Après ça parle de l'anxiété de l'enfant, il faut qu'il s'accepte comme il est, il faut travailler avec l'enseignante.
A ce moment-là je me suis demandé si marteler à cet enfant sa différence n'aurait pas été plus dommageable que de simplement le laisser un peu dans l'illusion, et cheminer ensuite par lui-même...
Car si même dans la connaissance et la découverte de soi on est considéré comme incapable d'y arriver seul, comment construire l'estime de soi?


Ensuite réunion pédagogique. Thèmes abordés : la mission de l'école, accompagner la différence pour aller le plus loin possible, communication primordiale.
Une maman prends la parole, elle se dit en colère car apparemment, sur la durée, la prise en compte de la douance est fluctuante, un coup son enfant est surdoué un coup non, mais en fait surtout elle est angoissée. (Son enfant est passé de classe spécialisée à intégration dans classe lambda, donc elle a peur que ça se passe mal--> ça voulait dire ça, la prise en compte de la douance fluctuante)
Ensuite autre témoignage d'une maman dont l'enfant a suivi la pédagogie Freynet, visant à rassurer l'autre maman.("Ce collège est bien")
Témoignage de l'enseignante sur les difficultés qu'elle rencontre, frustration, voudrait faire plus mais n'a pas les moyens, car doit avant tout mener la barque.

Ensuite un cours de Chimie, on voit un élève (surdoué) qui aide une nouvelle élève (non surdouée). L'enseignante lui enjoint de ne pas faire le travail à la place de sa camarade.

Ensuite témoignage des enfants sur leurs ressentis. On est rejeté on sait pas pourquoi / c'est un fardeau / on est pas des intellos / moi je me sens bien.

Ensuite témoignage d'un professeur sur les difficultés relationnelles, enfant qui coupe la parole, professeur qui le remet en place, enfant qui se sent persécuté, même histoire avec autre professeur, enfant obligé d'admettre que le problème est de son côté...

Témoignage de parents, on leur a parlé d'autisme pour leur enfant quand il était petit. Ils racontent que leur fils a été soulagé par le résultat "en fait je suis normal", et qu'il avait gardé pour lui depuis des années la crainte de pas être normal.
Parents qui expliquent aussi leurs difficultés : peur que leur enfant soit autiste / schizophrène / hyperactif ; besoin d'être aidé, du mal à suivre leur enfant qui va à 100 à l'heure ; tendance à s'oublier soi-même car enfants très demandeurs, très invasifs...


Passage où une maman vérifie que son enfant est prêt à partir au collège, on voit le jeune qui joue en même temps et qui mène plusieurs fils de conversation en même temps.


Ensuite témoignages de parents, on aborde le thème de la culpabilisation "t'es surdoué donc tu dois réussir", et d'une enseignante/psy scolaire qui explique le tabou de la douance à l'école, jusqu'en 2005, avec le cliché des parents qui poussent l'enfant, le cliché du génie qui réussit tout -pourquoi on l'aiderait-

Ensuite un gamin qui lit dans une salle d'attente.
Dans son discours, on sent bien les étiquettes "BIP" versus "Normal". Donc si t'es surdoué t'es pas normal. Génial.
"On a plus de problèmes que les autres" --> On sent quand même le discours d'adulte répété et plaqué par un jeune qui cherche des explications à sa situation et qui se cherche, mais qui n'a pour l'instant que du bon gros cliché à envisager.


Conclusion : un reportage que je qualifierais de "Siaud-Facchin Like" : Même mouvance de pensée où finalement, la seule façon de rendre la douance acceptable aux yeux de la majorité sociale est de l'aborder par l'angle de la pitié en insistant sur les côtés négatifs qui peuvent y être associés.

Le reportage passe du cliché obsolète du génie phénomène de foire à celui, plus à la mode, du génie torturé et anti-héros du quotidien, capable de résoudre des équations du second degré, mais pas d'avoir un stylo rouge.

A quand un reportage capable d'envisager objectivement ce qu'est la douance, sans mettre tout le monde dans les mêmes cases, tout en ayant l'humilité de reconnaître que c'est un sujet complexe, et que pour le traiter il faut faire un vrai travail de journalisme, et non se contenter de chercher à illustrer des idées préconçues ?

Merci à Vanvan de l'avoir partagé en tout cas :)
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 442
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Doodle » Mar 21 Jan 2014 15:20

Et merci à toi Tipiak de m'avoir évité de le regarder grâce à ton résumé super détaillé. ;)
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !
Avatar de l’utilisateur
Doodle
 
Messages: 371
Images: 51
Âge: 42
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 02:50
Localisation: Pas loin, ailleurs
Présentation: Un peu encombré
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Joebar » Mar 21 Jan 2014 16:17

J'ai trouvé le témoignage des enfants intéressant mais il l'est d'autant plus en les voyant (attitudes, regards,... ). Il y en a même un qui ne trouve que des avantages à être précoce!! Cool non?

Tipiak a écrit:Ensuite un gamin qui lit dans une salle d'attente.
Dans son discours, on sent bien les étiquettes "BIP" versus "Normal". Donc si t'es surdoué t'es pas normal. Génial.
"On a plus de problèmes que les autres" --> On sent quand même le discours d'adulte répété et plaqué par un jeune qui cherche des explications à sa situation et qui se cherche, mais qui n'a pour l'instant que du bon gros cliché à envisager.

Je ne l'ai pas vu comme toi. Le gamin est conscient, au même titre que l'administration du collège, que les BIP peuvent rencontrer plus de difficultés que les normaux et, en ce sens, une facilité d'entretien avec le psy scolaire a été mise en place. Je trouve cette démarche très bonne.
Ce qu'il nous livre est son analyse et son ressenti, je n'ai pas vu de discours d'adulte plaqué...

Après, oui il y a quelques maladresses, mais dans l'ensemble, je trouve ce documentaire pas mal surtout quand les connaissances en la matière restent tout de même limitées. Ce que je trouve encourageant, c'est qu'ils montrent quand même des personnes qui s'investissent tant aux niveaux d'associations que de l'enseignement.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2921
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar lobo » Mar 21 Jan 2014 22:48

Je viens de le regarder.

Toujours difficile de voir quelque chose qu'on vit représenté par les journalistes... mais là j'ai trouvé ça bien quand même

Je trouve qu'il y a des choses bien formulées par les enfants, notamment celui qui parle en dernier et exprime un sentiment d'isolement de ne pas partager des centres d'intérêt avec les autres.

On peut se dire "pourquoi les isoler , leur donner le sentiment qu'ils sont différents ?". Mais n'est-ce pas ce qui va se passer de toute façon dans la vie ? Là, ils ont la possibilité d'en discuter. Idéalement, je me dis que ça devrait être une phase pour mieux se comprendre et ensuite rejoindre la société sans plus faire de distinction "BIP, pas BIP" (Bip, ça craint quand même, ça fait un peu bip bip le coyote :1cache: )

Je trouve les conseils données aux parents par l'AFEP intéressants. Aussi, aborder le thème de la détection des surdouées dans tous les milieux, c'est important.

Ce qu'on voit apparaître dans le reportage aussi, c'est le désarroi des profs. Et c'est là le plus gros problème à mon avis. Celle qui parle pendant une heure du stylo rouge, à mon avis elle se laisse avoir par son envie d'aider, et puis de parler aux enfants comme à des adultes (la prof de technique aussi). Elle oublie que ce sont des gosses, même s'ils ont une intelligence qui les fait paraître adultes. Je pense que le programme manque d'ambition. Ecrire sa petite leçon en rouge, je doute que ça les motive...On a l'impression que les profs ne sont pas du tout formés pour ça. Créér des classes spéciales OK, mais après , faire de la psy amateur pendant tout le cours... Et je dis pas ça pour leur jeter la pierre, l'une d'elles dit très bien qu'elle est dépassée, et j'en mènerais pas large à leur place (et dieu sait si c'est crevant d'enseigner)

Ce qui me paraît positif dans tout ça, c'est les échanges qui sont créés autour de la douance, le fait que les parents et les enfants ne restent pas tous seuls avec ça en essayant juste de cacher leur différence.
Avatar de l’utilisateur
lobo
 
Messages: 301
Âge: 41
Enregistré le: Mar 4 Juin 2013 10:18
Localisation: Ile-de-France
Présentation: http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Tipiak » Mar 21 Jan 2014 23:49

Oui, le fait de montrer également le point de vue de l'enseignant, au lieu de lui coller une étiquette de je m'en foutiste perché au sommet de sa tour d'argent, est quelque chose de positif et d'assez rare pour être relevé.

Merci Doodle. Si t'as pas le temps de regarder les vidéos (ou juste la flemme), sache que parfois je me les mets en tache de fond pendant que je cuisine ou fait le ménage. Ca rend les deux activités moins pénibles. :) Fainéant power!

Du coup, ça explique peut être la différence de point de vue avec celui de Joebar : je ne regardais pas tout le temps l'image moi, donc j'ai peut-être loupé des infos non verbales.

Lobo, je suis d'accord avec toi, et sur les aspects positifs, et sur le risque de passer du tableau à la psychologie de comptoir.
Après, se montrer ouvert, à l'écoute, toussa, c'est bien, mais il ne faut pas glisser quoi...
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 442
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar lobo » Mer 22 Jan 2014 08:18

Tipiak a écrit:Lobo, je suis d'accord avec toi, et sur les aspects positifs, et sur le risque de passer du tableau à la psychologie de comptoir.
Après, se montrer ouvert, à l'écoute, toussa, c'est bien, mais il ne faut pas glisser quoi...


Ben oui, on passe de l'envie d'aider à presque des comportements sadiques avec grosse culpabilisation, du genre "tu vois que c'est toi qui crée le problème" , "tu vas pas rester 10 ans sur cette histoire ?" etc

Sans doute qu' elles n'ont pas été vraiment formées à ce que c'est que la douance et à comment adapter leur enseignement ?
Avatar de l’utilisateur
lobo
 
Messages: 301
Âge: 41
Enregistré le: Mar 4 Juin 2013 10:18
Localisation: Ile-de-France
Présentation: http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar soazic » Mer 22 Jan 2014 12:30

je en serais pas très critique trouvant le reportage authentique. je me demande par contre quelle est la perception des autres élèves, y a t il vraiment intégration?
pourquoi faut il respecter le programme scolaire à tout prix?
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Tipiak » Jeu 23 Jan 2014 10:58

C'est vrai que ce sont des bonnes questions.
Niveau intégration, ce que raconte un des d'jeun's du reportage laisse penser que ça reste compliqué, avec une distinction "BIP" / "Non BIP" entre les élèves entre eux.
Après pour le respect du programme scolaire... Duralex, Sed lex, Pyrex... Y'a pas mal de topics où les limites de l'éducation nationale et de sa pédagogie sont abordées, j'imagine que la réflexion autour de la nécessité de respecter le programme à tout prix conduira vraisemblablement à ce type de discussion.....
(je veux devenir ministre de l'éducation nationale, votez pour moi!)
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 442
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar lobo » Jeu 23 Jan 2014 21:52

Oui, c'est très limitant cette histoire de programme.

Dans l'école où va ma fille, en cas d'élève surdoué ils proposent le saut de classe, ou alors une autre alternative : il y a des heures où les enfants sont pris à part en petits groupes pour bosser des trucs à part avec une autre enseignante. C'est aussi utilisé pour ceux qui n'arrivent pas à apprendre. Je trouve la formule intéressante car ils restent dans le tronc commun.
Avatar de l’utilisateur
lobo
 
Messages: 301
Âge: 41
Enregistré le: Mar 4 Juin 2013 10:18
Localisation: Ile-de-France
Présentation: http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Sphax » Jeu 23 Jan 2014 22:24

Moi ce qui m'a interpelé c'est cette coordinatrice de l'AFEP Orléans qui annonce du 4 à 5 enfants surdoués par classe... Si on part sur des classes à 30 personnes, donc une personne sur 6 surdouée ca nous fait la limite des surdoués à 115... On est plus à environ 2% mais à 15% de la population soit 7 fois plus de gens qu'avec une limite à 130. Et je suis désolé mais ca me pose un problème perso.
>115 c'est des gens qui sont à 1 écart-type, donc ca veut dire qu'on appelle surdoué tous les gens qui ne sont pas dans la norme. 130 c'est pas un chiffre au hasard, entre 115 et 130 on est juste au dessus de la norme mais c'est tout. C'est 2 écarts types qui posent la limite à partir de laquelle des difficultés d'adaptation vont apparaître à cause de cette différence. Donc élargir un peu en fonction du contexte et de l'importance des caractéristiques pourquoi pas, mais sortir un 115 c'est un problème pour moi.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar lobo » Ven 24 Jan 2014 10:36

ça m'a frappé aussi. J'imagine qu'il s'agit d'une simple erreur. Ou alors elle connaît des classes où il y a une proportion plus grande de HPI.

Il y avait le même type de chiffre dans le TIPEH où elle parlait de 2 enfants par classe, ce qui ferait plus de 6% ...
Avatar de l’utilisateur
lobo
 
Messages: 301
Âge: 41
Enregistré le: Mar 4 Juin 2013 10:18
Localisation: Ile-de-France
Présentation: http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Joebar » Ven 24 Jan 2014 14:57

Si elle parle du même collège cette proportion est juste normale.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2921
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Sphax » Ven 24 Jan 2014 15:37

Ben non, le collège est à Marseille je crois et c'est une réunion de l'AFEP Orléans. D'autant que sa phrase est:
Sandrine Canaud a écrit:Ils ont pas une formation et une information qu'on leur apporte. Et du coup ils ont 30 élèves, il faut qu'ils arrivent à faire fonctionner une classe avec 30 individus différents, dont X enfants qui pourraient être précoces. Alors quand je dis X, on pourrait être autour de 4-5 par classes. On est plus autour de 2, maintenant on est autour de 4-5 par classes. [...] Dans une classe quand vous avez des élèves qui fonctionnent pas comme les autres et dont on connait pas le mode d'emploi, il faut aussi se dire que c'est pas facile pour les enseignants autant que pour nous [parents].


Donc elle ne parle pas de classe spéciales pour accueillir les surdoués sinon les professeurs auraient l'information. Pour elle toute personne au dessus de 115 est un enfant précoce qui ne fonctionne pas comme les autres et dont on a pas le mode d'emploi... D'ailleurs en cherchant sur internet pour écrire correctement le nom de cette dame de l'AFEP j'ai vu que je ne suis pas le seul à qui ce chiffre pose problème.
Bon dernier jour où on peut voir le reportage, c'est pour ca que j'ai noté l'ensemble de ce qu'elle a dit et son nom.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Joebar » Ven 24 Jan 2014 16:01

punaise, j'arrive pas à retrouver le passage.. tu as une indication de temps de vidéo à passer?
Edit: c'est bon j'ai retrouvé. Il faudrait savoir d'où ils tiennent ce chiffre parce qu'elle se retourne vers quelqu'un pour confirmation.. Le 115 c'est un chiffre sorti de ton calcul ou de celui d'autre. Mef à ne pas trop s'emporter sans savoir ;)
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2921
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Sphax » Ven 24 Jan 2014 17:27

http://www.douance.org/qi/tabqi.htm
5 surdoués dans une classe de 30 ca fait 1 personne sur 6, soit une limite à 115, tout simplement. Donc c'est probablement un hasard que ca tombe pile sur 1 écart-type mais ca reste ce qu'elle dit: dès qu'on fait un pas en dehors de la norme on devient surdoué. Et après la mère qui dit que les enseignants pensent que surdoué et le terme à la mode pour excuser tout et n'importe quoi, ben c'est pas faux du coup.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar TourneLune » Ven 24 Jan 2014 17:51

Je pense que quand elle dit "surdoué", au final elle pense plus au qi et aux ecart-type mais aux critères JSF-like.
Du coup, n'importe quel enfant qui est "plus intelligent" mais en échec scolaire rentre dans le cadre.
Au final, c'est pas forcement un mal parce qu'ils peuvent sans doute parfois bénéficier d'un meilleur accompagnement mais ça entretient la confusions...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11141
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Joebar » Ven 24 Jan 2014 18:10

ça n'empêche que tu extrapoles les 115 d'un tableau rapport à ce qu'elle dit mais on ne sait toujours pas d'où elle tient l'info de "maintenant on est autour de 4-5".... Est ce rapport à un collège ou lycée particulier, est ce en france, dans le monde, une institution spécialisée... ?? comprends tu?
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2921
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Sphax » Ven 24 Jan 2014 18:35

Que ce soit une erreur de sa part ou de la part du réalisateur, l'information donnée reste la même: 5 surdoués par classe. Et elle est donnée à la télévision donc diffusée à plein de gens qui auront probablement du mal à avoir un oeil critique.

Une personne qui affirme que 2-2=5 dans une fac de maths c'est marrant, une personne qui le fait dans une classe de CP, beaucoup moins.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Joebar » Ven 24 Jan 2014 19:54

Bah non tu n'as pas compris... ça n'est pas forcément une erreur et je crois qu'avant de tirer des conclusions hâtives, il faut pouvoir remettre l'information dans son contexte chose que l'on ne peut pas faire ici. Cette info est elle tirée d'un institut (collège, lycée, fac, école) particulier? où doit elle être prise en compte pour le pays ou pour l'Europe? d'où vient cette info? de quel organisme?

Je ne vois pas comment l'expliquer autrement en fait... donc si tu vois pas, tant pis. Il ne faut pas rester bloqué sur l'info elle même mais essayer de voir plus large. Une info seule sans précisions la rend caduque...
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2921
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar lobo » Ven 24 Jan 2014 20:10

D' une manière plus générale, le reportage donne une tonalité un peu triste je trouve.

ça me ferait de la peine de mettre ma fille dans ce genre de classe ! Peut-être parce qu'on voit toujours un petit groupe en classe (4 élèves, c'est pas la grosse ambiance ), et en plus ils ont par l'air très bien dans leurs pompes.

Ou alors c'est le reportage qui crée cet effet Pathos Land... parce que, au final, lorsque les enfants s'expriment ils ont l'air de trouver ça plutôt bien.
Avatar de l’utilisateur
lobo
 
Messages: 301
Âge: 41
Enregistré le: Mar 4 Juin 2013 10:18
Localisation: Ile-de-France
Présentation: http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Sphax » Ven 24 Jan 2014 20:20

J'ai très bien compris ca Joe, rassure-toi.

Mon problème c'est que les autres personnes qui regardent ce reportage non plus n'auront pas cette info. En voyant ce reportage et entendant parler une responsable d'une association autour de la douance et sans ces infos supplémentaires, comment veux-tu arriver à me faire croire que tout le monde va prendre du recul, se poser les bonnes questions et savoir ne prendre que les infos certaines? Moi je pense que ce qu'ils ont retenu, le message qui est réellement passé par ce bout de reportage c'est 1 enfant sur 6 est surdoué (la limite à 115 et tout ca non parce que justement ils n'ont pas ces infos permettant la prise de recul et l'esprit critique).

Un peu comme si tu me disais: "ne t'inquiète pas, quand la maîtresse parle d'un sujet que les enfants ne connaissent pas, ils sauront parfaitement identifier les erreurs qu'elle fera, aucune chance pour qu'ils considèrent ca comme juste parce que c'est la maitresse qui l'a dit, même si c'est la seule infos qu'ils ont"... Ca ne me convainc pas et ca me pose problème quelque part.

Maintenant comme a dit Tournesol elle confond probablement surdoué et JSF-like et peut-être ca aidera ces enfants. Mais j'ai quand même un doute. 1/3 de la population est en dehors de 1 écart-type, donc ca va faire vachement d'accompagnement spécifique si on veut tous les prendre en charge... Donc est-ce que ca ne va pas plutôt "diluer" les moyens mis en place et empêcher les vrais surdoués de disposé d'un suivi correct? Est-ce que c'est pas risquer la disparition des classes BIP parce qu'on ne peut pas mettre 1/3 des élèves dans des classes de 4? Nous verrons bien.

Sinon l'ensemble du reportage est à mon avis pas si mal. Je trouve aussi que c'est un peu triste et dans le pathos des pauvres surdoués quasi-autistes, mais quand on sait l’inertie de l'opinion publique, je comprend qu'il faille parfois pousser un peu fort pour arriver à sortir un peu les surdoués de l'image de premier de la classe qui réussi tout.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Joebar » Ven 24 Jan 2014 21:59

C'est vrai, c'est tellement normal que j'en oublie que je ne pense pas comme tout le monde :P

Mais dans ce sens, même 2 sur 30 est erroné car cela correspond à 1 personne sur 15 soit 6% => QI : 122/123. D'ailleurs, il y a des écrits en ce sens où l'on considère être surdoué à partir de 5-6% pour élargir la population concernée.

Pour les classes de BIP, il m'a semblé qu'ils étaient dans des classes normales donc à environ 30 élèves mais avec des cours spécifiques BIP où ils se retrouvent entre eux donc à 4. Je n'ai pas compris qu'il faisait toute la scolarité de 6ème et 5ème à 4.
Edit: Le directeur parle de section où les élèves pouvant être intégrés dans le dispositif bénéficieraient d'un enseignement en exclusivité uniquement sur 3 disciplines. Mais je l'ai peut être mal interprété :P

Enfin, concernant le pathos, c'est regrettable mais je crois que les gens ne bougeraient pas, ou juste ne changeraient pas d'optique si les médias ne parlaient que du bon côté et de la différence. Je crois que le reportage crée cet effet "pathos land", pour reprendre lobo, car il appuie sur la différence, l'anxiété, la prise en charge, les psy, les assos,... En tout cas, dans le milieu scolaire, ce n'est pas le fait qu'ils ont des facilités, qu'ils vont plus vite, qu'ils ont plus de mémoire,... que l'opinion publique va se mobiliser pour adapter le cursus des surdoués. Si tout va bien, rien ne change, même si ça pourrait être bien mieux. Alors que si l'on montre du mal être...

Tenez, j'ai trouvé ça en cherchant des infos sur la section BIP :
http://www.marseille-4.ien.13.ac-aix-ma ... CUL_09.pdf
Modifié en dernier par TourneLune le Lun 7 Avr 2014 10:08, modifié 1 fois.
Raison: éviter les ifram ( BBcode web) pour les fichiers ça force l'ouverture sur les PC des gens.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2921
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Tipiak » Lun 27 Jan 2014 23:05

Merci d'avoir partagé ce document. C'est édifiant. Et ça donne envie de paraphraser Gainsbourg : "des ptites cases, des ptites cases, des ptites cases partout.....encore des ptites cases, toujours des ptites cases..." :D
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 442
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Vidéos

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Vidéo . Reportage Enfants Précoces Bourgogne
par Fabs le vaurien » Lun 21 Fév 2011 20:39

Réponses: 3

Vus: 1544

Dernier message par Mlle Rose Voir le dernier message
Lun 21 Fév 2011 22:43
Le coaching des précoces, de Christiane WARROT
par Doonarrala » Ven 14 Sep 2012 17:27

Réponses: 0

Vus: 845

Dernier message par Doonarrala Voir le dernier message
Ven 14 Sep 2012 17:27
QI, Histoire d'une imposture - France 5
par Louise » Jeu 30 Aoû 2012 12:47

Réponses: 5

Vus: 1802

Dernier message par Asma Voir le dernier message
Mer 11 Jan 2017 11:29
Les besoins scolaires spécifiques des enfants doués
par Doonarrala » Lun 1 Oct 2012 15:20

Réponses: 16

Vus: 2002

Dernier message par Riffifi Voir le dernier message
Lun 27 Avr 2015 21:06

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité