Nous sommes le Lun 23 Jan 2017 19:52


Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Modérateur: Zyghna

Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar cléo » Sam 19 Avr 2014 22:02

Image


....aux PUFs, sortie le 14 mai.

"L'auteur passe en revue toutes les questions et théories psychologiques à propos des surdoués afin d'y répondre de manière simple et précise : la génétique, la dépression, le handicap et l'intelligence, l'humour, la sensibilité..."

Le premier qui l'achète, le premier qui le lit, nous fait une critique :)

(J'aime bien Nicolas Gauvrit
http://www.futura-sciences.com/magazine ... uvrit-786/)

La vie c'est ça, un bout de lumière qui finit dans la nuit.
L.F.Céline
Avatar de l’utilisateur
cléo
 
Messages: 1154
Âge: 52
Enregistré le: Mar 19 Fév 2013 22:06
Présentation: GloupGloup
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Kan » Dim 20 Avr 2014 11:21

(Merci pour ce lien. Du coup, je suis en train de lire ses articles sur le hasard : excellent !)
Avatar de l’utilisateur
Kan
 
Messages: 703
Âge: 40
Enregistré le: Mar 10 Juil 2012 10:39
Présentation: :noitatnesérP
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar madeleine » Dim 20 Avr 2014 16:41

Merci Cléo !! C'est passionnant, et je vais acheter son bouquin quand il sera sorti :)
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar dédale » Jeu 22 Mai 2014 15:09

Alors ? Quelqu'un l'a-t-il lu ? :-)
Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible », Antoine de Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
dédale
 
Messages: 659
Âge: 37
Enregistré le: Mar 24 Juil 2012 09:37
Localisation: à l'ouest d'Angers
Présentation: Par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar cléo » Jeu 22 Mai 2014 21:35

Kristoc'h a écrit:Alors ? Quelqu'un l'a-t-il lu ? :-)



Pas encore.

Mais Gauvrit essuie une critique de Carlos Tinoco (dont le livre est sorti il y a peu - que j'ai lu, mais pas de temps du tout pour rédiger un CR ) :

http://www.carlos-tinoco.fr

A quoi Frank Ramuz répond (réponse visible sur le blog de Tinoco) :


"A vous focaliser ainsi sur les études de jumeaux et l’hypothèse des environnements également similaires, vous semblez oublier (ou ignorer) que l’héritabilité du QI (et de bien d’autres choses) ne s’appuie pas que sur les études de jumeaux, mais aussi les études d’adoption et les études familiales, qui ne font pas les mêmes hypothèses et qui malgré tout conduisent à des conclusions convergentes.

Plus récemment, les études de GCTA (genome-wide complex trait analysis), basées sur l’analyse directe des similarités génétiques dans l’ADN de personnes non apparentées (exit les jumeaux), permettent d’estimer la part de variance attribuable à des variations génétiques fréquentes, et confirment largement l’héritabilité du QI. Voir par exemple les publications suivantes:
http://web.b.ebscohost.com/ehost/pdfvie ... =1&hid=121
http://www.nature.com/mp/journal/v19/n3 ... 2191a.html "

Les liens sont en anglais. Je les ai parcouru, pas le temps du tout de les traduire, sûrement pas les compétences. Qui s'y colle ?

La vie c'est ça, un bout de lumière qui finit dans la nuit.
L.F.Céline
Avatar de l’utilisateur
cléo
 
Messages: 1154
Âge: 52
Enregistré le: Mar 19 Fév 2013 22:06
Présentation: GloupGloup
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar madeleine » Ven 23 Mai 2014 07:25

Merci Cléo !
La réponse de Tinocco est très intéressante et du coup il faut que je lise les deux ... Si tu me prêtes le premier je te prête le deuxième :)
On devrait tenter de créer la bibliothèque AS d'ailleurs ; l'asso de déscolarisation dont je fais partie en a créé une qui marche très bien.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar TourneLune » Ven 23 Mai 2014 13:45

Je me demandais si on pouvait créer une bibliothèque à distance, mais avec les frais de port, c'est galere....
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11095
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar madeleine » Ven 23 Mai 2014 16:21

Pas vraiment, non, ça tourne autour de 2.5 € pour les livres de poche, c'est quand-même avantageux souvent.
Si la traduction des liens postés par Cléo intéresse quelqu'un, je m'y colle avec plaisir, aujourd'hui faut que je me change les idées ...
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar madeleine » Mar 10 Juin 2014 21:37

Donc j'ai acquis le livre de Nicolas Gauvrit et je l'ai lu dans le train ce week-end. L'auteur entreprend une vaste mise au point sur l'état actuel des connaissances sur les surdoués, en confrontant les lieux communs et les idées reçues à une analyse rigoureuse des sources et des méthodologies de recherche qui leur auraient donné naissance. A cet titre, et grâce à un style concis, précis et agréable à lire, cet ouvrage permet de cerner avec davantage de clarté ce qu'on peut actuellement affirmer et ce qui relève de l'hypothèse, et je dois dire que ça change de ce qui m'est tombé des mains jusqu'à présent ;)

Je n'arrive pas à dégager beaucoup de temps et d'énergie à la fois en ce moment (boulot, jardin, scolarité à domicile, toussa ...), aussi je vous propose un compte-rendu par épisodes courts, (je vais tâcher d'éditer tous les jours) qui pourra peut-être rendre service à celles et ceux qui n'ont pas trop de temps non plus, et donner à d'autres l'envie de le lire (auquel cas, je peux l'envoyer en prêt s'il me revient dans un délai raisonnable :-) )

Après un court avant-propos qui esquisse la place de son ouvrage dans la littérature sur les surdoués, à savoir [proposer]une synthèse de la littérature scientifique sur les enfants et les adolescents précoces qui s'adresse au plus grand nombre, tout en adoptant un point de vue rationaliste et résolument scientifique., Nicolas Gauvrit précise les modalités de sa démarche :
-effectuer un tri parmi la littérature "pléthorique et d'une qualité douteuse", et "sélectionner les articles qui apportent des nouveautés et se fondent sur des expériences véritables".
- s'accorder sur une définition préalable de la douance, après un passage en revue des termes utilisés, de leurs limites, en démontrant au passage combien le flou artistique qui règne dans ce domaine contribue à disqualifier certaines recherches,
-établir par quelle mesure de QI retenir comme base et pourquoi (égal ou supérieur à 130)
- tenir compte des biais évidents d'échantillonnage (par exemple : population étudiée choisie parmi les associations de parents d'enfants surdoués, ou parmi des enfants repérés par les professeurs sollicités ; "dans tous les cas, ces méthodes d'échantillonnage aboutissent à un échantillon de surdoués voyants laissant immanquablement de côté tous les surdoués (et ils existent) invisibles : ceux qui arrivent à se fondre dans la masse, obtiennent des résultats corrects mais sans plus, ne font pas d'histoires, ont des amis, et gardent pour eux les questions trop avancées qui leur viennent à l'esprit.

"Le domaine de l'étude scientifique de la précocité intellectuelle est donc paradoxal : immense, bouillonnant, mais largement pollué par une impressionnante quantité de travaux inutiles, peu informatifs ou inexploitables parce que bâtis sur des échantillons non représentatifs. "

Le ton est donné. Chapitre par chapitre, l'auteur s'attache ensuite à remettre dans une perspective conforme aux modalités qu'il a choisies un certain nombre d'idées reçues concernant la population surdouée.

1. Génétique, L'intelligence en héritage

Ce chapitre commence par un résumé de l'histoire du débat entre l'origine innée ou acquise de l'intelligence en général, à travers les travaux de Galton, Skinner puis Chomsky ; il est entendu à l'heure actuelle que l'hérédité détermine partiellement l'intelligence, dans une proportion qu'on peut estimer à l'aide de la notion de variance inter-individuelle , déterminée par 4 facteur : 1) patrimoine génétique 2) environnement familial 3) environnement non familial 4) hasards et accidents de la vie.
"Il est possible, par le calcul, à partir de l'étude des jumeaux monozygotes et dizygotes, de déterminer la part de chaque facteur dans les variations du QI. En faisant cela, on néglige les interactions possibles entre les différentes causes, raison pour laquelle il faut rester prudent sur ces évaluations. [...] Les estimations tirées des calculs n'en restent pas moins précieuses et peuvent servir de base solide pour une discussion sur l'importance relative du génétique et du culturel."

A partir de ces calculs, il semblerait que la part génétique de l'intelligence serait d'en moyenne 50% pour les enfants et 75% pour les adultes, l'influence de l'environnement décroissant avec l'âge, ces pourcentages étant ceux observés dans notre société où l'accès à l'éducation est général, ce qui fait que les différences d'environnement familial et scolaire restent faibles.

Gauvrit aborde ensuite la question de savoir s'il est possible de découvrir des gènes qui interviendraient dans cette détermination de l'intelligence. Il constate que celle-ci est très fortement corrélée à la mémoire de travail, qui est de ce fait considérée comme un très bon prédicteur d'intelligence. "Les théories les plus récentes concernant la mémoire de travail la relient à la vitesse à laquelle on fait les opérations mentales". Gauvrit évoque donc la possibilité de gènes codant une protéine neurotransmettrice plus rapide pour expliquer le différentiel de vitesse des opérations mentales et donc in fine d'intelligence. Il dit quelques mots des gènes codant la testostérone et d'études faisant un lien entre le niveau de cette hormone et la précocité mais sans s'attarder, pas plus que sur d'autres travaux portant sur des gènes précis, dont l'effet sur l'intelligence reste "microscopique".
Il donne plus d'importance aux recherches menées par Robert Plomin et à sa théorie des "gènes généralistes", tout en parlant de spéculations et de science en marche.

Le chapitre se termine par deux courtes pages sur l'intelligence des surdoués, faute de travaux spécifiques. Quand ceux-ci existent, leurs résultats ne concordent pas et ne semblent pas mener actuellement vers une héritabilité supérieure de la douance par rapport à l'intelligence générale. Il envisage la possibilité d'un effet plafond "qui fait qu'à partir d'un QI de 120, on n'a plus que des enfants ayant les bonnes versions de tous les gènes impliqués. Dans ce cas, la différence entre un QI de 120 et un QI de 140 ne s'expliquerait que par l'environnement."
Le chapitre se conclut par l'évocation sommaire des pistes qu'ouvre l'épigénétique pour expliquer les variances et les hétérogénéités.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Kayeza » Mar 10 Juin 2014 22:07

Wow, super début de résumé, merci !

Juste pour préciser : il ne parle que des enfants et des ados, ou les adultes arrivent après ?
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4693
Images: 52
Âge: 37
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar madeleine » Mar 10 Juin 2014 22:18

En fait officiellement que des enfants, mais en vrai on s'y retrouve en tant qu'adultes, il en parle presque autant, je doute que dans son esprit il y ait une vraie différence. Par exemple :
"La dépression n'est en aucun cas une affaire de sottise, et les surdoués ne sont pas protégés contre la dépression, qu'ils soient enfants, adolescents ou adultes. (...) On peut imaginer que l'avantage conféré par la douance permet aux personnes qui ont ce "don" d'avoir un métier plus épanouissant. Lorsqu'ils sont jeunes et même si l'échec scolaire est parfois au rendez-vous, la plupart des précoces réussissent bien à l'école, et sans trop d'effort. "
etc.
Ça dépend des sujets et des études qu'il présente, tant sur le sujet en général (p.ex. études sur la dépression, définition, etc) et en particulier dans une population surdouée.
Et chaque chapitre a une bonne bibliographie !
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Mlle Rose » Mer 11 Juin 2014 15:52

Tout ça a l'air très intéressant, ça me donne envie de le lire tiens !
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Louise » Mer 11 Juin 2014 15:59

Oh merci pour le lien vers le blog de Tinoco, des lectures supra intéressantes en perspective (l'article que tu as mis en lien est déjà bien riche je trouve!)
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 856
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Riffifi » Mer 11 Juin 2014 19:46

Merci Madeleine, ce que tu résumes donne envie d'aller voir de plus près
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)
Avatar de l’utilisateur
Riffifi
 
Messages: 903
Âge: 37
Enregistré le: Sam 20 Avr 2013 15:35
Localisation: à l'Ouest
Présentation: riffifi
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar madeleine » Jeu 12 Juin 2014 14:03

Ah zut, je ne peux plus éditer :(
Ça se fera donc en patchwork :-)

Chapitre 2
Neurologie. Un cerveau efficace

"... même si on ne fait pas le lien entre cerveau et pensée, cette dernière est bien une émanation déroutante du corps."

L'introduction pose les termes des corrélats neuraux de l'intelligence, en particulier des surdoués, avec les hypothèses d'un cerveau plus puissant ou plus efficace, entre lesquelles il est difficile de trancher, comme il le démontre par la suite
Après une petite mise au point sur l'EEG, il évoque les travaux de N. Jausovec, qui a démontré le premier que d'une part les adolescents surdoués conservent un rythme alpha pendant la résolution de problèmes (cerveau plus efficace), et d'autre part qu'ils ont une activité cérébrale plus élevée que la moyenne lorsqu'ils ne sont PAS en train de réfléchir à un problème (cerveau plus puissant), résultats confirmés à plusieurs reprises.
Il parle ensuite des travaux de Bart Rypma, qui a étudié par IRMf le fonctionnement cérébral d'enfants réalisant l'épreuve Codes de la WISC. Celui-ci a pu démontrer que les enfants surdoués activaient relativement davantage le lobe pariétal (tâches automatiques) que le lobe frontal (attention contrôlée), au contraire des autres enfants, ce qui semble confirmer la théorie de l'afficacité. Mais cette activation est également plus puissante que la moyenne (balle au centre ...).

D'autres liaisons statistiques entre certaines caractéristiques physiques et la douance sont ensuite abordées rapidement du fait d'un manque certain de recherches sérieuse, un petit développement est accordé à la latéralité ; les surdoués seraient plus souvent ambidextres, Gauvrit mentionne les travaux de l'équipe de J. Prescott à Melbourne qui a constaté "une connectivité plus nette enter les diverses parties de chaque hémisphère, mais également entre les deux hémisphères chez les adolescents les plus doués. La qualité de l'échange d'informations entre les deux parties du cerveau est donc un élément possible parmi les sources de la précocité intellectuelle."

Gauvrit raconte comment on est passé de l'idée d'un cerveau découpé en "zones" à celui d'un fonctionnement "en réseau", jusqu'à la thèse de Haier et Jung, présentée sur le site d'AS, sur l'intégration fronto-pariétale, selon laquelle "c'est bien l'efficacité et la densité de ce réseau qui expliquerait les différences de niveau d'intelligence abstraite".
Il évoque également l'évolution particulière du cortex des enfants précoces, à travers les travaux de J. Alexander et ceux de P. Shaw.
En contrepoint de ces approches, pour nuancer l'idée d'un cerveau qualitativement différent, il aborde les recherches sur la plasticité cérébrale et son influence sur les capacités et l'intelligence, mentionnant entre autres l'étude de Haier et al. , qui a démontré qu'on pouvait épaissir le cortex visuel d'adolescents en trois mois d'entrainement intensif à Tetris.

"Entre le biologique et le psychologique, c'est bien d'imbrication qu'il faut parler. Les liens sont à double sens, et s'il est vrai qu'un changement biologique aura souvent des conséquences comportementales ou cognitives, la réciproque est également vraie. Le cerveau particulier des enfants précoces n'est donc pas la preuve que la précocité est avant tout biologique, la réciproque étant également envisageable. A fortiori bien sûr, le substrat biologique de la douance ne prouve en aucun cas à lui seul qu'elle est congénitale, innée ou génétique."
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Azore » Jeu 12 Juin 2014 21:42

Merci, Madeleine ! Ton résumé est très intéressant et ce livre a l'air d'être une synthèse solide sur le sujet.
Azore
"Créer, c'est vivre deux fois." Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe.
Avatar de l’utilisateur
Azore
 
Messages: 108
Âge: 31
Enregistré le: Sam 8 Mar 2014 21:42
Présentation: presentations/azore-diagnostiquee-hier-t4727.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar lebereli » Sam 14 Juin 2014 10:32

Merci beaucoup madeleine de prendre le temps de nous faire ces résumés! Dès que j'aurai du temps, j'achèterai ce bouquin!
"Le projet est le brouillon de l'avenir. Parfois, il faut à l'avenir des centaines de brouillons."Jules Renard
Avatar de l’utilisateur
lebereli
 
Messages: 673
Âge: 31
Enregistré le: Mer 30 Mai 2012 20:29
Localisation: Normandie
Présentation: Bah là, c'est un peu moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar madeleine » Sam 14 Juin 2014 18:15

chapitre 3.
Hyperactivité
Des petites piles électriques ?

Ce chapitre aborde l'idée que les enfants surdoués disposeraient d'une énergie excessive, qui les amène souvent à un diagnostic de Trouble de l'attention et/ou Hyperactivité, et cherche à établir s'il existe un lien avéré entre précocité intellectuelle, inattention et hyperactivité qui relèverait de la pathologie.

Les critères retenus par le DSM (il n'est pas précisé de quelle version il s'agit malheureusement) sont posés, tant au niveau des symptômes que de leur durée et leur degré, pour le TDA et pour l'Hyperactivité, et ce pour la population générale. Il expose ensuite les tenants et les aboutissants de la polémique autour de l'existence du TDAH, des difficultés de diagnostic, des troubles qui se centrent plutôt autour de l'attention et de ceux qui se centrent autour de l'impulsivité ; certains chercheurs défendent l'idée qu'il s'agit de problèmes complètement différents, même s'ils peuvent se trouver combinés, ce qui ne favorise pas les recherches pour savoir si le TDAH est plus ou moins fréquent chez l'enfant surdoué.
Il évoque ensuite le débat autour de l'usage de la Ritalin, de son efficacité et de son innocuité en usage normal, et des raisons de l'augmentation exponentielle de son usage au détriment des psychothérapies. Enfin, il mentionne l'attention à prêter aux risques et avantages d'un diagnostic de TDAH, qui modifie le comportement de l'enfant et la manière dont les autres le perçoivent.
En ce qui concerne les enfants surdoués, dont on dit qu'ils sont souvent plus inattentifs ou plus hyperactifs que les autres, Gauvrit remet d'abord en garde contre le biais d'échantillonnage, les enfants précoces "à problèmes" étant plus aisément repérés que les autres, et tente de savoir si ces enfants sont plus souvent victimes d'un TDAH que les autres. Passant en revue plusieurs études, il démontre que non seulement le TDAH est plus souvent lié à un retard mental, mais que les enfants surdoués développent une attention soutenue plus efficace et pénétrante que les autres (Jiannong Shi et al., Université de Pékin).
Il évoque ensuite la théorie de Niall Hartnett, selon lequel "alors qu'un enfant souffrant véritablement de TDAH serait inattentif parce qu'incapable de contrôler son focus attentionnel, un enfant précoce serait inattentif par suite du manque de stimulation cognitive de son environnement."
A l'heure actuelle, la majorité des scientifiques "semblent bien considérer qu'il y a effectivement un lien, tout en admettant que le TDAH des enfants surdoués soit d'un type un peu spécial." Ce qui bien sûr n'exclut pas la possibilité d'enfants surdoués souffrant d'un TDAH ordinaire.

Chapitre 4.
Cauchemars
La nuit des enfants précoces.

Gauvrit passe d'abord rapidement en revue ce qu'on sait du sommeil, de ses fonctions et de sa structure, pour évoquer la possibilité que le sommeil des enfants surdoués soit quantitativement et/ou qualitativement différent.
Un étude rigoureusement contrôlée établit un lien entre créativité et troubles du sommeil ; toutefois la corrélation entre créativité et douance n'est pas suffisamment forte pour que ces résultats soient transférables sans vérification.
Aucune étude n'établit clairement si les enfants surdoués dorment plus ou moins que les autres ; certains travaux suggèrent que "si 20% des enfants précoces dorment plus que les jeunes tout-venants, ils sont également 20% à dormir au contraire moins que les autres ..." Un sommeil quantitativement différent n'est donc pas établi.
Qualitativement, le sommeil peut être troublé par diverses parasomnies, Gauvrit évoque les plus fréquentes : somnambulisme et terreurs nocturnes, sans qu'on dispose de recherches incontestables quand à une éventuelle prévalence de ces troubles chez les enfants surdoués, et cauchemar : "il existe un consensus relatif parmi les psychologues pour penser que les enfants surdoués sont encore plus exposés aux cauchemars que le reste de la population enfantine. Il ne semble pas y avoir de preuve absolument irréfutable de cette différence, mais un faisceau d'observations concordantes."
Deux théories coexistent pour l'expliquer.
La première rapproche la capacité des enfants précoces à comprendre des réalités effrayantes avant les autres enfants de leur âge, tout en n'ayant pas acquis la maturité émotionnelle qui leur permettrait de s'en protéger.
La seconde est celle des surexcitabilités de Dabrowski, exposée rapidement, qui considère que les enfants surdoués vivraient leurs peurs plus intensément et avec une plus grande acuité.
En conclusion, "les deux théories - celle de l'hyperexcitabilité et celle du développement de l'intelligence émotionnelle - se rejoignent sur le principal : l'enfant précoce est confronté aux mêmes peurs que les autres, mais plus tôt, et y réagit de manière différente." Il est donc possible que cela occasionne plus de cauchemars, étant donné le lien fort entre cauchemars et peurs constaté pour tous les enfants.

Chapitre 5.
Dépression
Marre de la vie ?

Considérant que, comme toutes les personnes identifiées comme "différentes", au même titre que par exemple les enfants handicapés, les surdoués sont susceptibles d'être exposés aux moqueries, harcèlements, au stress et à l'anxiété, "Il est donc naturel de supposer que les surdoués sont particulièrement tourmentés, anxieux, dépressifs et suicidaires et cela a souvent été avancé dans la littérature, la plupart du temps en s'appuyant sur des éléments informels : des témoignages ou des études de cas." Toutefois, il n'est pas certain que globalement ils constituent une population à risque.
Pour le suicide des enfants surdoués, il n'existe aucune étude épidémiologique, ni en France ni ailleurs. Il n'y a donc que des hypothèses ; on pourrait imaginer que, dans la mesure où la douance est un atout, malgré certains inconvénients, le taux de suicide devrait être inférieur à la moyenne.
Ou au contraire, comme les théories dominantes en psychologie, soutenir que le taux de suicide serait supérieur, du fait des mêmes raisons exposées pour justifier la prévalence des cauchemars au chapitre précédent. Et bien sûr il arrive que certains surdoués se suicident.
Faute de données épidémiologiques, Gauvrit propose de considérer trois facteurs généralement considérés comme prédicteurs du suicide, passant rapidement sur l'interaction entre facteurs exogènes et endogènes : le stress, l'anxiété et la dépression, et de voir si on peut établir que les surdoués sont davantage concernés par ces troubles.
Après une définition de chaque facteur dans la population générale, symptômes et conséquences connues, il présente de DASS (Depression, anxiety and stress scale).
Passant à la population surdouée, Gauvrit indique que "le stress est un domaine délaissé par les chercheurs travaillant sur les enfants surdoués. Les rares publications qui abordent cette question suggèrent que les enfants précoces vivraient en moyenne moins d'événements stressants que les autres, sans qu'il y ait de différence mesurable quant au niveau de stress lui-même." Il rapporte à ce sujet deux hypothèses : soit la douance permet aux enfants d'éviter les situations stressantes, tout en souffrant davantage de celles qu'ils rencontrent tout de même, soit, dans la mesure où les test de QI dépendent aussi de l'état général du sujet, "les enfants ayant vécu beaucoup d'événements traumatisants, ou tout au moins stressants, peuvent obtenir des résultats plus faibles que les autres pour cette raison. Il s'agirait donc d'une relation de causalité, mais en sens inverse de la précédente."

On a plus de données concernant l'anxiété. Le psychiatre S. Blatt de Yale suppose sans le prouver que les enfants précoces seraient plus perfectionnistes que les autres ce qui pourrait déboucher sur de l'anxiété. Gauvrit met davantage en valeur les résultats de deux études à grande échelle effectuées en Israël : l'une établit que les filles sont plus anxieuses que les garçons, que les élèves HP scolarisés dans des écoles spécialisées sont plus anxieux que ceux qui suivent une filière normale, mais surtout que les élèves surdoués sont globalement moins anxieux que la moyenne ! L'autre étude établit que les enfants surdoués ont un plus grand besoin d'épanouissement, davantage d’empathie et de tendance à l'introversion, mais ont un niveau d'anxiété plus faible que la moyenne. "Ce qui n'empêche pas bien évidemment qu'il existe des enfants précoces anxieux, comme il existe des enfants précoces stressés. La précocité n'immunise pas contre ces troubles, mais, en moyenne, la douance a plutôt pour corrélat une anxiété réduite."

Enfin pour la dépression, Gauvrit considère d'une part la possibilité que la douance, en tant qu'avantage, permette d'accéder à un métier plus épanouissant et à une vie plus riche, et d'autre part les théories dominantes en psychiatrie qui prévoient plutôt que la précocité favorise la dépression, en particulier la dépression existentielle. Toutefois, dans la mesure où cela ne semble être étayé par aucune étude précise, il préfère parler des travaux de recherche sur la dépression en général, qui ne pointent, de fait, aucune corrélation avec le niveau de QI.

"Pour conclure, la plupart des résultats sur le stress, l'anxiété et la dépression sont négatifs : des théories séduisantes et bien ficelées prévoyaient des différences entre enfants surdoués et ordinaires en défaveur des ###babouins nains des marécages###. Pourtant, mis à part le niveau d'anxiété qui diffère (mais dans le sens inverse des idées reçues), on ne trouve aucun écart moyen entre les populations précoce et ordinaire quant à ces caractéristiques. Cela ne remet pas en cause le fait que Certains surdoués sont dépressifs ou particulièrement stressés, et cela même à l'âge adulte comme en témoignent Cécile Bost et Christophe Lançon dans leur ouvrage récent. En réalité, il se pourrait que certains sous-groupes (pensez aux surdoués en échec scolaire) soient particulièrement confrontés aux dépressions, mais que d'autres groupes préservés équilibrent les choses. Il reste que globalement, au niveau des populations, les surdoués sont plutôt bien lotis dans ce domaine."
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar axolotl » Dim 15 Juin 2014 12:22

Poke ! ;)

Merci Madeleine, de prendre le temps de nous présenter cet ouvrage et son "environnement" (Tinoco, Ramuz...).
Il est d'ores et déjà sur ma liste de lectures estivales.
:ensoleillé:

:chat:
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼
Avatar de l’utilisateur
axolotl
 
Messages: 2909
Images: 1
Âge: 59
Enregistré le: Mer 1 Aoû 2012 21:13
Localisation: Saint-Nazaire by the sea
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Kayeza » Lun 16 Juin 2014 00:10

Super travail, belle synthèse, et surtout belles conclusions, surtout dans ce chapitre 5. :-)
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4693
Images: 52
Âge: 37
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar arizona » Lun 16 Juin 2014 09:33

Merci Madeleine !
Si nous n'étions pas d'ici, nous serions l'infini.
D'une chanson.
Avatar de l’utilisateur
arizona
 
Messages: 1111
Images: 14
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 9 Mai 2013 08:00
Présentation: presentations/arizona-t3599.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Dok » Lun 16 Juin 2014 09:38

Beau travail, madeleine. Merci pour ton investissement. :*
Avatar de l’utilisateur
Dok
 
Messages: 956
Enregistré le: Sam 23 Nov 2013 20:39
Présentation: 44 minutes...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar Theia » Lun 16 Juin 2014 12:57

Je suis plutôt étonné du résultat sur l'anxiété, vu que je suis moi même plutôt stressé de nature.

En tout cas super synthèse, merci pour ce beau travail.
Avatar de l’utilisateur
Theia
 
Messages: 31
Âge: 41
Enregistré le: Sam 1 Mar 2014 15:54
Présentation: kijesuis
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar madeleine » Lun 16 Juin 2014 22:12

Gauvrit s'intéresse surtout aux résultats épidémiologiques, il n'exclut jamais la possibilité qu'on soit surdoué ET ceci ou cela, il cherche les traits communs au plus grand nombre, après les avoir soigneusement définis, et ne se prononce que sur la base d'études réalisées selon des critères vraiment pointus, et dont les résultats ont été répliqués (et qu'il cite en bibliographie). Et l'anxiété n'est pas le stress :-)
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit

Messagepar daydream » Mar 17 Juin 2014 06:39

Merci Madeleine, et bravo pour tout ton travail de transmission.
J'aime la prudence et la mise à plat des idées reçues qui se dégagent de ce bouquin.
Avatar de l’utilisateur
daydream
 
Messages: 323
Enregistré le: Mer 9 Fév 2011 14:52
Localisation: Là où la forêt regarde Paris
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: presentations/connait-t72.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Livres - Articles - Revues

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Gauvrit, article de blog (douance et anxiété)
par Mlle Rose » Lun 9 Fév 2015 14:27

Réponses: 9

Vus: 1019

Dernier message par Grabote Voir le dernier message
Mer 11 Fév 2015 20:35
article N.Gauvrit sur Francetvinfos.fr
par Galadriel » Ven 23 Déc 2016 22:46

Réponses: 2

Vus: 163

Dernier message par Galadriel Voir le dernier message
Sam 24 Déc 2016 09:19
Les maux inavoués des adultes surdoués - Sylvie Kerviel
par Corbiere » Lun 14 Mai 2012 10:21

Réponses: 2

Vus: 1125

Dernier message par Corbiere Voir le dernier message
Lun 14 Mai 2012 10:33
article: Les surdoués ont aussi des troubles d'apprentissage
par TourneLune » Ven 4 Fév 2011 00:37

Réponses: 0

Vus: 795

Dernier message par TourneLune Voir le dernier message
Ven 4 Fév 2011 00:37
Soutenir les enfants surdoués
par Doonarrala » Lun 3 Sep 2012 23:38

Réponses: 6

Vus: 1471

Dernier message par Tipiak Voir le dernier message
Lun 14 Juil 2014 19:31

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité