Nous sommes le Sam 23 Sep 2017 14:00


Le WAIS IV

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement

Modérateur: Bradeck

Re: Le WAIS IV

Messagepar TourneLune » Sam 1 Oct 2011 06:52

Aucune idée si c'est possible ou pas. En cabinet, peu probable, mais en hôpital dans un cadre de recherche ou autre, peut-être. Je n'en connais rien à part le nom.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar zaza » Sam 12 Nov 2011 14:46

Bonjour,

Je vais passer ce test dans quelques temps. Du coup, je me fais discrète par rapport à ce forum car je ne me sens pas légitime, mais je vous lis avec avidité! J'avoue que je bous de participer à certain sujet!

Je me pose une question en vous lisant: il m'arrive très souvent, quand je résous un problème ou une énigme, de trouver une solution logique mais qui n'est pas celle attendue. Pour moi, elle n'en est pas moins juste mais est-ce possible qu'il existe ce type de questions dans le WAIS IV et surtout peut-on expliquer sa logique au psychologue ou se contente-t-on de cocher une réponse?

Lorsque j'avais été testée il y a une quinzaine d'année pour entrer dans une entreprise, une des conclusions était celle-ci: j'ai une réflexion autour des problèmes plus étendue, plus périphérique que la plupart des gens, donc je peux apporter des solutions inédites. Dans le cadre de cet entretien, c'était plutôt une qualité, mais lorsque la personne attend une réponse précise, ça peut être un défaut.
« Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose. »Oscar Wilde
Avatar de l’utilisateur
zaza
 
Messages: 118
Enregistré le: Ven 28 Oct 2011 15:53
Présentation: Contre-maîtresse dans la Fabrique de cerveaux disponibles
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Ameliezola » Sam 12 Nov 2011 14:59

Bonjour Zaza,

De ce que j'ai vécu, ça peut jouer mais très très faiblement, il n'y a pas tant d'espace de liberté qui permettent de s'égarer. :wink: Pour ma part, dans ce genre de question, c'est plus de comprendre avec précision ce qu'on me demandait ...
Ameliezola
 
Messages: 113
Enregistré le: Mar 13 Sep 2011 19:44
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar amalia » Sam 12 Nov 2011 16:18

je ne suis pas sure que l’intérêt soit d'avoir un chiffre : "j'ai 140 ou 142 de Qi" car en soit ça ne dit rien de la personne ;

mais ça me semble plus intéressant de savoir en quoi cette personne fonctionne différemment de la majorité, ce qui peut expliquer qu'elle se sente différente,

et ça la wais ne le teste pas vraiment car les réponses sont calibrées ; mais dans son compte rendu, le psy pourra noter une façon de réfléchir différente, et voir les avantages/inconvénients que ça représente ;

bref, un test n'est pas un chiffre c'est une analyse clinique du sujet : "comment se débrouille t'il face à ces questions, quelles ressources mobilise t'"il, l'angoisse est -elle un obstacle ? " etc... mais je débute sur la question, pas forcement vu tous les aspects du pbme...
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)
Avatar de l’utilisateur
amalia
 
Messages: 829
Âge: 49
Enregistré le: Ven 11 Nov 2011 12:11
Localisation: Au sud de la banquise
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: pres-equipe/bon-endroit-t1011.html
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Le WAIS IV

Messagepar TourneLune » Sam 12 Nov 2011 19:30

Je crois que c'est très bien expliqué.
L'essentiel, ce n'est pas le score.

En ce qui concerne le score néanmoins, les questions ne sont pas si "ouvertes" et ensuite, je suppose que ça dépend un peu du psy, si il se contente de ta première réponse ou si il te pousse à chercher un peu plus. Les surdoués ont tendance en effet à chercher des réponses complexes là où des simples sont attendues.
Mais si c'est ça qui baisse ton score, le psy dans son bilan saura normalement en tenir compte pour peu qu'il soit compétent.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar zaza » Dim 13 Nov 2011 17:14

je ne suis pas sure que l’intérêt soit d'avoir un chiffre : "j'ai 140 ou 142 de Qi" car en soit ça ne dit rien de la personne ;

mais ça me semble plus intéressant de savoir en quoi cette personne fonctionne différemment de la majorité, ce qui peut expliquer qu'elle se sente différente,

et ça la wais ne le teste pas vraiment car les réponses sont calibrées ; mais dans son compte rendu, le psy pourra noter une façon de réfléchir différente, et voir les avantages/inconvénients que ça représente ;




Voilà, c'est ça que j'attends de ce test: mieux me comprendre, pas un chiffre qui pour moi ne signifie rien. Par contre, ça m'ennuierait qu'il y ait des conclusions fausses parce que le psy a pensé que je m'étais trompée alors que j'avais tout simplement une logique un peu différente. Je suppose que ce test est bien fait.

Mais c'est vrai que j'ai toujours eu des doutes quant à la notion d'échantillon représentatif, sans doute une part d'égo mal placé qui accepte mal d'être mis dans "des cases".

Merci pour vos réponses!
« Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose. »Oscar Wilde
Avatar de l’utilisateur
zaza
 
Messages: 118
Enregistré le: Ven 28 Oct 2011 15:53
Présentation: Contre-maîtresse dans la Fabrique de cerveaux disponibles
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Nanaille » Jeu 17 Nov 2011 23:15

TourneLune a écrit:-l'étalonnage est fait sur 876 sujets. Je me demande donc quelle est donc la validité de ce test aux extrêmes??


J'ai envie de répondre pas grand chose ^^

Il y a quelque chose qu'il faut bien comprendre avec la WAIS

A la base, c'est un outil clinique, élaboré en première intention pour détecter des déficiences.
Ce concept de déficience ne prend tout son sens seulement lorsque l'on définit une norme par rapport à une population donnée (communément une tranche d'âge, mais ça pourrait également se faire vis à vis du niveau socioculturel pour ce qui concerne le QI performance).
Une norme en psychométrie se construit sur la base de la loi normale, qui prend de manière simplifiée cette forme là :

Image

Les zones grisées correspondent en gros au 5% de la population que l'on définit "extrême" : les 2.5% les plus faibles et les 2.5% les plus performants.
Le score de QI correspond en fait à une lecture alternative de la loi normale : 100 correspond à la moyenne/médiane (les deux notions se recouvrent dans la loi normale). Statistiquement, un QI de 95 n'est pas différent d'un QI de 105.
En neuropsychologie par exemple, on définit classiquement une performance pathologique quand elle correspond au centile 5 ou en dessus (c'est à dire les 5% des performances les plus faibles au test). Après, on sait que la personne est déficiente seulement par sa comparaison avec le groupe général.
Pour les personnes qui dépassent les 130 de QI, le test est fiable seulement pour affirmer que la personne fait partie des 5% meilleurs. Au delà, la réalité et la validité statistiques des scores n'ont quasiment plus de sens. En gros, le test ne peut pas discriminer les personnes entre elles au delà d'un certain score.
C'est pour cela qu'il existe un score brut (qui est la performance réelle du patient) et un score corrigé par rapport à la norme (matérialisé par les deux QI perf et verbal).
Les règles statistiques sous-tendant les tests psychométriques ne permettent pas de donner des scores comparatifs fiables aux performances extrêmes. La marge d'erreur est très importante quand il s'agit par exemple de dire qu'un QI de 130 est différent d'un QI de 145 (parceque c'est en cela que la notion de norme a son importance, dans sa capacité à discriminer les performances les unes des autres).
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais le tout c'est de bien garder à l'esprit que l'on ne peut comparer les gens entre eux que par l'intermédiaire d'une répartition de données qui suit une loi normale, et que plus l'on s'éloigne de la médiane, moins la valeur du score comparatif est grande. (et là peu importe l'importance de l'échantillon)
Nanaille
 

Re: Le WAIS IV

Messagepar TourneLune » Jeu 17 Nov 2011 23:29

Quand même, il me semble que si l'échantillon est de 10 000, la partie floue aux extrémités est plus petite que si il est de 1000.
Là, avec 1000, à 145, on est à 1/1000 donc on est comparé à une seule personne . Statistiquement, ça n'a aucun sens.
Pourquoi dans ce cas, définir un plafond à 150 ou 160 alors que ça semble en effet, assez foireux.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar lady space » Ven 18 Nov 2011 10:42

Je me pose une question: dans la littérature, je suis tombée à plusieurs reprises sur des récits de personnes testées à plus de 160 de QI, en l'occurence 178, voire 200 ou plus.

Seulement, ce sont des américains et je n'ai pas vraiment réussi à savoir sur quel test ils se basent. Je suppose que c'est le Stanford-Binet mais sans garantie.

Se pose alors la question s'il est possible de tester des adultes qui se situent dans les extrémités ou si ça ne marche que pour les enfants, en les comparant aux adultes justement. Genre, un enfant de 8 ans qui donne des réponses qui, habituellement, sont données par des adultes qui, eux, se situent déjà dans le 99e percentile, pour l'enfant ça donnerait alors un score de 200 (j'essaie d'illustrer mes propos, ces chiffres ne sont donc pas à prendre pour des chiffres absolues).

En tout cas j'imagine qu'en France, des tests plus détaillés que les WISC/WAIS ne sont pas pour demain. Je serais toutefois ravie si je me trompe.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1942
Âge: 53
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Maluna » Ven 18 Nov 2011 11:27

Oui on sait que ces tests plafonnent et saturent pour les tres hauts QI, mais apres est-ce que ca a vraiment un interet de chercher a affiner l'echelle dans les extremes? Du moment que le Haut Potentiel ou Tres Haut Potentiel est identifie, je vois pas trop a quoi ca sert d'etre plus precis que ca :?:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar TourneLune » Ven 18 Nov 2011 11:52

S'il y a une sorte de seuil à 130, il peut très bien y en avoir d'autres après. Bon si c'est juste pour calculer un score ça ne sert effectivement à rien. Si c'est pour observer s'il y a des "à côtés" et aller plus loin, si je pense que ça un intérêt.
Maintenant ça doit être un exercice difficile et je ne sais pas si ça intéresse grand monde..
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar lady space » Ven 18 Nov 2011 12:19

Le problème est qu'en l'absence de données on ne peut pas savoir si ça peut servir à quelque chose.

Mais si on postule qu'à partir de 2 écarts types, donc une différence de 30 points, il y a une différence de fonctionnement notable, ce autour de quoi tourne toute la réflexion concernant la phénoménologie de la douance, j'extrapole que 2 écarts types plus loin, il peut/devrait y avoir d'autres différences de fonctionnement.

Et d'autres écueils possibles, à savoir image de soi encore plus instable, faute de références. Hyper sensibilité et autres "hypers" encore plus exacerbés. Sentiment de solitude, puis isolement social accrus aussi etc. etc. en bref, à qui se comparer si on fait partie des 1/1000 et ceci sans savoir si en vérité ce n'est pas plutôt 1/100 000?

Mais en effet: à quoi bon consacrer de grands moyens pour comprendre le fonctionnement d'une personne sur 1 000 ou 100 000?

En ce moment, je suis en train de lire Ellen Winner et j'ai l'impression qu'une grande partie des enfants dont elle parle se situe dans ces sphères-là, il faut donc se demander si sa réflexion n'est pas fondée sur la comparaison de ce qui n'est pas comparable. Ou du moins s'il n'y a pas un amalgame qui brouille les pistes. Ce qui n'enlève rien à son travail, elle a le mérite d'avoir clarifié plein de choses. Je me permets juste de pousser la réflexion plus loin avec le peu de connaissances dont je dispose, n'étant ni psy ni statisticienne.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1942
Âge: 53
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Maluna » Ven 18 Nov 2011 12:41

Il me semble evident que les particularites de fonctionnement relatives a la douance et surtout leurs manifestations augmentent en intensite quand le QI augmente et je suis convaincue que le relation est plutot de type exponentielle, en tous cas certainement pas lineaire :wink:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar lady space » Ven 18 Nov 2011 13:23

Je pense aussi à une évolution sous forme d'une courbe, avec des fractures toutefois.

Mais toujours est-il qu'on n'en sait rien.

Et c'est justement la notion de seuil évoqué par TourneLune qui me pose problème. Car on n'a pas la moindre idée en quoi pourraient consister les seuils autour de 160, 190 et ainsi de suite, ni de l'autre côté de la courbe en cloche, bien évidemment (là c'est encore plus bizarre en fait, parce qu'à zéro, on est au taquet quand même, alors que de l'autre côté il y aurait l'infini - enfin bref). Et visiblement, aux alentours de 130, on postule une différence structurelle, une autre différence devrait donc se trouver vers 160 et ça ressemblerait à quoi?

Je veux bien que c'est encore ma recherche de précision qui m'emmène trop loin dans le questionnement, mais je l'ai lancé pour voir si quelqu'un en sait plus long que moi.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1942
Âge: 53
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar amalia » Dim 20 Nov 2011 15:54

plus j'y réflechis, moins je pense que le pbme se pose au niveau du chiffre QI ; cela ne teste que des aptitudes à résoudre certains types de pbme, qui ne sont pas forcément ceux rencontrés dans la vraie vie : quid de la gestion des émotions ? de l'image de soi ? de l'estime de soi ? comment tout ceci s'exprime à travers notre personnalité ? finalement, quelles sont nos forces sur lesquelles s’appuyer et les limites sur lesquelles travailler ?

le qi vient objectiver un fonctionnement intellectuel différent, soit, il peut expliquer les difficultés à évoluer dans un monde de normopathes (ex : dans la rapidité de compréhension/résolution de pbme), mais il ne dit rien de la capacité à gérer les émotions, à communiquer avec autrui, etc...

j'ai lu ici bcp de problématiques rencontrées par mes patients non HP, qui se prennent en charge par des approches déjà validées ;

il est vrai que dire à qqn qui ne s'en doute pas qu'il est HP peut lui apporter un éclairage nouveau, mais ne change pas grand chose au travail éventuel qu'il a à mettre en oeuvre...

ps : aux extrémités de la déficience, on n'utilise pas ce type de test qui ne permettrait pas de conclure, en aucune manière ; certains de mes patients adultes ont un niveau de développement de 18 mois, ça n'aurait aucun sens de leur proposer un wais...
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)
Avatar de l’utilisateur
amalia
 
Messages: 829
Âge: 49
Enregistré le: Ven 11 Nov 2011 12:11
Localisation: Au sud de la banquise
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: pres-equipe/bon-endroit-t1011.html
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Le WAIS IV

Messagepar Drimadict » Mar 22 Nov 2011 14:38

Je m'aperçois que ce que j'ai écrit sur un autre fil s'adapterait mieux ici.

J'ai passé le WAIS IV et me suis posé beaucoup de questions.

Tout d'abord, grosse surprise au vu du post de TourneLune, les subtests balance et Barrage ne me disent rien du tout.

Moi ce que j'aimerais savoir (je suis un petit HQI), c'est ce que répondent les THQI. Par exemple, les définitions de mots, je connaissais tous les mots. Visiblement les connaitre et savoir les utiliser à bon escient n'est pas suffisant. Si je dis "bleu" (pour éviter de reprendre un mot de la liste officielle), ça parait tellement évident que le définir en devient presque impossible. Est-ce que la psy attendait d'avoir la racine latine ou grecque quand il y en a une (jamais fait de latin ou de grec). J'ai essayé d'éviter les synonymes, car ce n'était pas la question posée alors ...

En fait, globalement, j'ai trouvé que le test manquait de consignes et d'exemples et on reste toujours dans le "que veut entendre le psy ?" et non "quelle est ma réelle réponse ?". Bref, je pense que c'est plus adapté pour un enfant qui ne serait pas encore "formaté" que pour un adulte qui toute sa vie a essayé de donner les réponses attendues par l'autre.

Enfin, j'avais la remarque à l'issue du test : pourquoi n'y a-t-il souvent qu'une réponse possible (je pense au puzzle notamment) ce pourrait être intéressant de voir si le "testé" détecte une ou plusieurs solutions. Si quelqu'un a une réponse à cela ...
Le psy m'avait répondu que sur d'autres parties du test c'était le cas par exemple les ressemblances. Et là tu te dis, il aurait pas pu le dire avant. l'exemple du test (et rassurez-vous, ce n'est que l'exemple) dit en quoi rouge et vert se ressemblent ? réponse exemple du psy : "ce sont des couleurs" - une question une réponse, je n'ai pas réfléchi plus loin ...
on a bien rigolé d'ailleurs, car sa première réponse ça a été : ce sont des chiffres" et là je me suis inquiété pour la suite du subtest :grattelatete:

Pour la vitesse transmission, c'était un premier subtest où il fallait rayer le symbole à gauche sur la ligne correspondante et ainsi de suite le plus vite possible et dans le second, chaque chiffre étant attribué d'un symbole en hypothèse, recopier les symboles le plus vite possible sous une longue de série de chiffres. J'aurais du boire un whisky avant j'aurais moins tremblé peut-être :D

Mais grosso modo, je trouve que ça manque de consigne et je rejoins l'avis de je ne sais plus qui, s'il me l'avait dit plus tôt j'aurais -peut-être- pu compléter mes réponses.
[font=Trebuchet MS]"La folie résonne quand la raison batifole"[/font]
Drimadict
 
Messages: 53
Âge: 51
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 17:36
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Maluna » Mar 22 Nov 2011 16:37

Je pense que ca depend peut-etre aussi du psy parce que en ce qui me concerne les consignes etaient suffisamment claires et la psy m'encourageait a completer ma reponse, la preciser ou bien a trouver autre chose quand je ne donnais pas la reponse attendue. Par exemple pour les similitudes, je n'ai jamais donne la reponse elementaire attendue du premier coup, je suis allee chercher des similitudes complexes et ce n'est que parce qu'elle m'a demande de trouver d'autres choses que j'ai finalement en dernier lieu (et encore pas pour toutes...) trouver la "bonne" reponse, la reponse qui creve les yeux et que tout le monde doit donner d'emblee :lol:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Zyghna » Mar 22 Nov 2011 20:15

mouais je trouve ça limite, pourquoi ne pas donner un panel de bonnes réponses. Ayant fait 8 ans de latin, je donne d'office le sens étymologique, et j'ai eu des gros problèmes avec la partie vocabulaire (entre ça et mon pb avec les implicites, elle a du m'arracher les vers du nez ^^). Comme si les mots n'avaient qu'un seul sens.
Je dois dire que ça m'a beaucoup dérangée, ça me donnait l'impression d'être limitée dans mes possibilités.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Dzz » Mer 23 Nov 2011 00:20

Les definitions de mots m'ont aussi semblé vraiment limites dans la façon dont les "points" sont attribués. En faisant le debrifing, on a regardé avec la psy (qui était super) les reponses données, et des fois on pouvait avoir le maximum de point en donnant un soi disant synonyme qui avait un sens différent du mot à définir, pour moi ça, c'était pas une réponse valable. Mais comme ils établissent la liste des synonymes "donnant des points" (arg, je sais pas comment dire d'autre) en fonction des réponses qu'ils ont obtenues quand ils ont échelonné le test... c'est un peu le serpent qui se mort la queue, et au final, ça fait remettre pas mal en question ce test qui, dans ce cas là, quantifie la faculté qu'on a à donner les réponses les plus fréquemment données...
"Facilius est multa facere quam diu"
It is easier to do many things than to do one thing for a long time.
Marcus Fabius Quintilianus, professor of rhethorics in Rome AD 69-81."
Dzz
 
Messages: 16
Âge: 34
Enregistré le: Mar 8 Mar 2011 00:11
Localisation: Nantes
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar amalia » Mer 23 Nov 2011 08:58

disons que pour des raisons de standardisation, les réponses sont relativement "figées" mais tout le travail de la psy est de s'affranchir de ces limites est de juger si la réponse est ok, l'argumentation itou, etc.. du reste, c'est un test standard, montrant les réponses "de la norme" ; si vos réponses sont différentes, originales, etc. c'est aussi un indicateur précieux de votre fonctionnement intellectuel ;

un bon CR de test ne se contentera jamais des qqs chiffres bruts : aucun intérêt ; mais sera assorti d'une analyse de la façon dont la personne s'y est prise, ce qui a été hyper facile (ex : dans matrice, ou autres, le temps n'est pas compté, mais il est évident que c'est un indicateur d'efficience ; pour moi, c'est pas pareil qqn qui trouve en qqs secondes et qqn qui restera 1 mn sur une figure !) ce qui a été dur, etc...

ce sont les commentaires annexes du test qui sont utiles, l'analyse clinique qui apporte un éclairage sur les points forts et sur les limites ;

perso, j'ai eu à faire des tests à la chaine pendant 6 mois sans travail psychothérapeutique derrière, merci bien...
ne vous prenez pas trop le chou sur ces tests, il y a autre chose dans la vie ;-)
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)
Avatar de l’utilisateur
amalia
 
Messages: 829
Âge: 49
Enregistré le: Ven 11 Nov 2011 12:11
Localisation: Au sud de la banquise
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: pres-equipe/bon-endroit-t1011.html
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Le WAIS IV

Messagepar Zyghna » Mer 23 Nov 2011 10:20

ce n'est pas qu'on se prend la tête, c'est juste que c'est un post sur la WAIS ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar amalia » Mer 23 Nov 2011 14:49

au fait, j'ai commencé à le regarder hier ; il y a une étude d'étalonnage pour HP ; je reprends ça demain et je vous dirais...en gros, l'étude concluait que la wais était valide pour les HP même si peu de données (de mémoire)
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)
Avatar de l’utilisateur
amalia
 
Messages: 829
Âge: 49
Enregistré le: Ven 11 Nov 2011 12:11
Localisation: Au sud de la banquise
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: pres-equipe/bon-endroit-t1011.html
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Le WAIS IV

Messagepar TourneLune » Mer 23 Nov 2011 14:54

Oui, parmi les groupes témoins, il y a un groupe HP, mais bon, vu la tête de la courbe, la précision ne peut de toutes façons pas être de mise.
Ca ne veut pas dire non plus que ça ne veut rien dire.

En tous cas, si tu as plus d'infos sur cette étude, ça nous intéresse.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Prudence » Mer 23 Nov 2011 15:08

Ca expliquerait donc la colonne groupe de reference avec des scores bizarroides dont je parlais dans le topic sur les qi heterogenes... A suivre oui !
Prudence
 
Messages: 21
Enregistré le: Mar 8 Nov 2011 20:57
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le WAIS IV

Messagepar Lisa » Mer 23 Nov 2011 19:30

(alors je remets ma réponse ici, ça suit aussi le mouvement,sur le wais pour la comprehension globale.)

à vrai dire je ne me souviens plus sur quoi elle se basait elle (la psychologue.)
j'ai obtenu 150 en qi verbal.
je me souviens avoir répondu à quasi chaque question en effet (une seule m'a manqué, et aujourdh'ui je la connais si bien!..(un tour de mémoire sur le coup, et j'ai encore la colère envers moi meme de ce jour là....c'est tenace! c'est drole mais ça fait 3 ans et je me souviens parfaitement du test et des questions. :grattelatete: )
et bien, je donnais la réponse qui me semblait adéquate, puis d'autres encore...dans la foulée, comme ça me venait (comme je fais encore aujourd'hui dans la vie. je pars ds tous les sens...meme en entretien d'embauche!..mais ça semble amuser les interlocuteurs plus qu'autre chose...)
.je partais bcp dans tous les sens, mais chaque réponse avait en fait, hors question "brutes", (qui a fait ceci, ou découvert cela..) plusieurs réponses possibles.
surtout en terme d'analyse.(à mon sens!)

la psy était vraiment bien. elle me disait d'arreter lorsqu'elle avait assez (la pauvre..) d'elements...(j'en rajoutais.. :angel4: )
c'est plus sur les "comprehensions", je pense que les "points" se gagnent.une comprehension fine est comme je le dis plus haut à plusieurs niveaux parfois. :grattelatete:

et je rajoute aussi, je suis d'acord avec Maluna, j'ai agis un peu de la meme façon lors du test pour les items verbaux.
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
[i]http://cnahp-web.com
Lisa
 
Messages: 95
Enregistré le: Mer 2 Mar 2011 20:59
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Diagnostic, Tests, Psys et Thérapies

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
WAIS V - pour quand nesse donc ???
par theudericus » Mar 21 Fév 2017 16:20

Réponses: 9

Vues: 777

Dernier message par theudericus Voir le dernier message
Mer 1 Mar 2017 19:49
Parler français pour passer le WAIS IV...
par Luth » Dim 5 Mai 2013 23:31

Réponses: 14

Vues: 2292

Dernier message par creac Voir le dernier message
Lun 14 Nov 2016 19:12
Passation incomplète de la WAIS
1, 2par Azildorine » Jeu 19 Sep 2013 08:36

Réponses: 25

Vues: 4406

Dernier message par Azildorine Voir le dernier message
Jeu 3 Juil 2014 22:19
Comment bien se préparer au passage du WAIS
1, 2par Sphax » Sam 15 Fév 2014 22:05

Réponses: 48

Vues: 17009

Dernier message par W4x Voir le dernier message
Dim 4 Juin 2017 19:45
Subtest WAIS avec les cubes
par Zalie » Jeu 23 Avr 2015 11:13

Réponses: 13

Vues: 2696

Dernier message par *Za* Voir le dernier message
Sam 13 Juin 2015 08:40

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité