Une stagiaire pendant la passation du test

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement

Modérateur : Bradeck

Répondre
Opening
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 8 juin 2017 22:03
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Une stagiaire pendant la passation du test

Message par Opening » ven. 23 juin 2017 19:01

Bonjour !

Je viens de passer le test de QI WAIS pour adulte après 1 mois d'attente, et je me demandais s'il était normal que la neurospychologue ait invité une jeune adolescente stagiaire à assister à la passation du test. L'adolescente était en face de moi à côté de la neuropsychologue et me fixait à intermittence quand ça lui prenait, ne cachait aucunes expressions en me regardant, c'était extrêmement énervant et je n'ai pas eu le choix de l'avoir ou non en face de moi, et bien sûr ça m'a demandé plus d'énergie pour me concentrer, est-ce de l'injustice ? (Sachant que j'avais prévenu en avance la neuropsychologue que j'avais plus de mal à me concentrer en ce moment après qu'elle m'ait posé la question). J'ai aussi dû parlé de ma vie très très privée pour répondre aux questions qui ont précédé le test de la neuropsychologue et je sais très bien que la gamine ne va pas respecter le secret professionnel, sachant que j'ai en plus une vie originale, et qu'on peut reconnaître immédiatement que c'est mon histoire quand on me connait, et que j'ai dit ce que je pensais intimement de certaines personnes de mon entourage.
Est-ce que cela est déjà arrivé pour d'autres ?
En plus de cela, j'ai appris que ma mère qui avait promis de ne parler de mon choix de passer le test qu'à ma tante, en a en fait parlé à une amie au moins, celle avec qui elle a déjeuné le jour même, la journée est très mauvaise ...
:@ :diabloo:
J'ai donc le choix dans le cas où le test est positif : dire à ma mère si le test est positif ou ne rien lui dire pour qu'elle évite de le répéter et que je devienne un animal de foire ... ?
:elepw:

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 1922
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 35

Re: Une stagiaire pendant la passation du test

Message par Napirisha » ven. 23 juin 2017 19:14

Bonjour,
il y avait une stagiaire quand j'ai passé le test, mais en master psycho, pas une ado. Et la psy m'avait demandé mon accord (je l'avais donné pour la passation, pas pour la restitution, la stagiaire bossait donc dans un bureau à côté ce jour là)
Et elle était située dans mon dos, j'ai donc oublié sa présence pendant les épreuves, elle avait juste le livret d'accompagnement et lisait les consignes, sans plus. Ça ne m'a donc pas gênée, mais surtout j'aurais pu refuser.
Je n'aurais vraiment pas aimé qu'on me l'impose, et ça me paraît étonnant comme attitude de la part de la psy. Tu as pu lui dire que ça ne t'allait pas?
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Opening
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 8 juin 2017 22:03
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Une stagiaire pendant la passation du test

Message par Opening » ven. 23 juin 2017 19:22

Je n'arrive pas à me souvenir si je lui ai dit que ça ne m'allait pas, mais je lui ai dit que je trouvais insupportable qu'on me regarde quand je travaille dans ma présentation, donc je pense que je lui ai dit. Je ne me souviens plus de la discussion mais j'en suis venu à l'accepter ...

Avatar du membre
Livingstone
Messages : 1716
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Une stagiaire pendant la passation du test

Message par Livingstone » ven. 23 juin 2017 22:14

Personnellement, j'ai fait le choix de ne surtout pas en parler à ma famille, ni de mes interrogations, le vaccin du test enfant ayant sans doute beaucoup joué. Jusqu'ici, je pense que ça a été un bienfait et pour moi, et pour eux à leur propre sujet, et je ne sacrifierais cela que si l'un d'eux me semblait devoir se trouver mieux de se poser la question pour lui-même.
Juste pour te rappeler que ta vie privée n'est pas un dû, tu en as d'autant plus le droit que cette information, que tu évalueras mieux après des mois demande beaucoup de retravail des représentations.
En ce qui me concerne, la maturation nécessaire, et le recul sur le sujet, m'ont confortée dans mon choix. D'autant plus qu'une fois lâchée, l'information ne peut plus être reprise, et sans approfondissement sérieux, il se trouve qu'elle est à la limite de la désinformation du fait d'idées erronées et longues à corriger; or ton environnement semble non sécurisé. Bien sûr, dans ton cas, ça signifie une entorse à la vérité, cela dit, ta mère n'a pas mesuré l'importance de tenir parole et en somme, tu auras toujours le temps d'en parler plus tard.

Sur le premier point, c'est anormal, le praticien a peut-être songé que tu demanderais si cela te gênait, mais il me semble fautif. D'autant que ci-dessus tu évoques l'expression de réticences puis une sorte de soumission. Ici aussi ta liberté de te déterminer aurait pu t'autoriser, il me semble, à énoncer ton désir ou poser tes limites, sans te justifier d'ailleurs, sur la seule base de ton choix ; mais embarqué dans la situation et sur le moment, facile à dire, n'est-ce pas... c'est toujours une expérience utile après coup, pour faire différemment dans une autre occasion. Il me semble que tu serais en droit d'en reparler au praticien et d'exprimer des critiques factuelles et posées.
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche

Opening
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 8 juin 2017 22:03
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Une stagiaire pendant la passation du test

Message par Opening » ven. 23 juin 2017 23:05

Merci Napirisha et Livingstone !

J'ai pensé que j'avais dit à la neuropsychologue que j'avais des problèmes d'attention et que la jeune fille était présente pour les contrôler, ou alors que la neuropsychologue avait pensé que j'avais plus de facilités à me concentrer avec plusieurs stimulations en même temps, et j'ai pensé que la jeune fille faisait partie du test sans me poser de réelles questions (j'ai aussi pensé que j'avais eu du mal à trouver un stage !), mais j'ai dit que j'étais étonnée parce que je pensais que cette situation était impossible avant que l'on commence le test, puis ensuite je pense que j'étais curieuse de voir les réactions d'une stagiaire, mais je me suis soumise en effet quand j'ai parlé de ma vie privée même si je me suis limitée et je suis incapable de me rappeler si j'ai demandé qu'elle sorte de la salle ou non ou si j'ai dit que je n'arrivais pas à me concentrer correctement avec une personne qui me fixe, et en ce moment j'ai plus qu'horreur de batailler. J'ai envoyé un mail au praticien pour lui exprimer mes craintes et mon mécontentement.
J'ai l'impression d'avoir été abusée après ne pas m'être révoltée. Je n'aurais pas dû accepter le test, prendre patience et attendre encore 3 semaines ... Je n'ai pas beaucoup le choix des praticiens aussi ...

J'ai plutôt une famille à l'écoute et qui sait se montrer compréhensive mais ils n'aiment pas avoir tort et ils ne veulent pas se sentir fautifs de quelque chose du passé ... Je ne suis pas encore indépendante financièrement ce qui explique la situation.

Je pense que je vais contacter un autre praticien pour passer le WAIS-III puisque c'était le WAIS-IV, j'ai quand même de la chance si on peut me faire passer l'ancienne version. Au moins je serai moins stressée la seconde fois.
J'ai été étonnée aussi en faisant le test par les questions de culture générale parce que je me souviens avoir rencontré le même questionnaire (sur internet il me semble) il y a quelques années. La partie verbale pourrait être faussée.

2 ans avant de repasser le test et
"Toute personne qui souhaite aujourd'hui passer un bilan psychométrique avec l'échelle de Wechsler doit se voir proposer le Wais-IV & non une version antérieure (Wais-III par exemple... ou plus ancienne encore)."
La route est encore longue ...

La neuropsychologue m'a répondu : "la stagiaire a signé un contrat dès le début de son stage, de façon à respecter le secret professionnel "
"je vous prie de m'excuser si elle n'a pas montré un comportement neutre lors de votre passation. Ces erreurs sont parfois faites même par des professionnels malheureusement."
Et en effet au début de la séance elle m'avait demandé si elle allait me gêner, sachant qu'elle m'avait dit que le test était fait à l'oral pour les enfants (j'avais passé une sorte de test psychotechnique enfant et on m'avait donné un chiffre de QI élevé sans aucun bilan, ça n'était pas un test officiel, elle m'avait donc expliqué cela) j'ai essayé d'imaginer le minimum sur ce que pouvait être le test pour le faire correctement et malheureusement ça n'a pas réussi, j'avais déjà connaissance des questions de culture générale malgré moi !!
Mais les exercices de mémorisation sont plus difficiles même si ce n'est qu'un oral, j'étais obligée de regarder en face de moi ......
:elepw: => ce que j'aurais dû faire ! J'ai été trop légère ... :emo: il me manque les défenses comme l'éléphant ........ :-|

Opening
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 8 juin 2017 22:03
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Une stagiaire pendant la passation du test

Message par Opening » ven. 23 juin 2017 23:18

2 ans avant de repasser le test et
"Toute personne qui souhaite aujourd'hui passer un bilan psychométrique avec l'échelle de Wechsler doit se voir proposer le Wais-IV & non une version antérieure (Wais-III par exemple... ou plus ancienne encore)."
La route est encore longue ...

Opening
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 8 juin 2017 22:03
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Une stagiaire pendant la passation du test

Message par Opening » ven. 23 juin 2017 23:27

La neuropsychologue m'a répondu : "la stagiaire a signé un contrat dès le début de son stage, de façon à respecter le secret professionnel "
"je vous prie de m'excuser si elle n'a pas montré un comportement neutre lors de votre passation. Ces erreurs sont parfois faites même par des professionnels malheureusement."
Et en effet au début de la séance elle m'avait demandé si elle allait me gêner, sachant qu'elle m'avait dit que le test était fait à l'oral pour les enfants (j'avais passé une sorte de test psychotechnique enfant et on m'avait donné un chiffre de QI élevé sans aucun bilan, ça n'était pas un test officiel, elle m'avait donc expliqué cela) j'ai essayé d'imaginer le minimum sur ce que pouvait être le test pour le faire correctement et malheureusement ça n'a pas réussi, j'avais déjà connaissance des questions de culture générale malgré moi !!
Mais les exercices de mémorisation sont plus difficiles même si ce n'est qu'un oral, j'étais obligée de regarder en face de moi ......
:elepw: => ce que j'aurais dû faire ! J'ai été trop légère ... :emo:

Répondre