Nous sommes le Dim 26 Mar 2017 06:27


A propos des tests MENSA

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement

Modérateur: Zyghna

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Nyx » Sam 4 Jan 2014 06:19

isil > Je ne suis pas tout à fait d'accord, sinon on peut dire tout de suite que je n'ai aucune chance de réussir le test puisque j'ai été gênée par le facteur temps.
Je pense qu'en temps illimité, tout le monde ne doit pas trouver toutes les réponses et que pour la plupart des gens, au moins un des sub-test parait trop difficile parce qu'ils n'ont pas la logique pour, réflexion ou non.

Et je pense que d'autres qui ont peut être la vivacité d'esprit et la logique qu'il faut, sont gênés par d'autres paramètres comme par exemple un flot de pensées incessant capable de les détourner de leur objectif premier qui est : répondre à toutes les questions le plus rapidement possible.
Je m'étale toujours trop quand je parle...
Ces personnes pourraient par exemple s'arrêter sur une question, noter quelque chose au brouillon, mais constater à ce moment que la chose qu'ils viennent d'écrire n'est pas très propre, alors ils pourraient, toujours hypothétiquement, avec la gomme de leur criterium, gommer ce qu'ils viennent d'écrire dans le but de le réécrire de façon plus propre. Mais la gomme étant sale, ils pourraient accidentellement faire des traces de crayon, puis nettoyer la gomme pour pouvoir tout gommer proprement et réécrire la fameuse note effacée. Il se serait écoulé une bonne quinzaine de secondes avant que cette hypothétique personne se rende compte qu'elle est en plein test à durée limitée, alors la personne va tenter de se remettre dedans et devra d'abord relire la question avant de reprendre son raisonnement là où il en était. Il s'écoulera encore une dizaine de secondes avant que ses idées se remettent en place.
Puis quelques questions plus loin, cette personne, venant de donner une réponse incertaine en pensant 'je reviendrai dessus plus tard', se dirait: tiens, et si j'inventais un code couleur? je fais une croix bleue sur chaque question où je ne suis pas sure comme ça ce sera plus rapide à la relecture, puis je vais faire des croix roses sur celles que j'ai sautées pour les voir tout de suite au lieu de comparer les numéros des questions à la grille de réponses.
Une fois les petites croix de couleur adroitement placées à coté des questions concernée, après disons une vingtaine de seconde, la personne se rendrait à nouveau compte qu'elle a complètement dérivé et que ce n'est pas le moment de faire des petites croix bien formées. Une dizaine de secondes plus tard, sa réflexion se remet en place, et, à peu près à la moitié du test, la personne se voit contrainte de poser son crayon. C'est assez ironique.
Mais ce n'est pas parce que cette personne a quelques troubles de concentration, quelques "absences" qui lui font oublier complètement le contexte dans lequel elle est, que cette personne a une réflexion "lente".
Et je pense que si quelqu'un réussit toutes les questions en une semaine, en réfléchissant juste quelques secondes sur chaque question, et en dormant entre chaque question alors non ce n'est pas une ineptie, même si c'est la première fois que j'emploie ce mot.. et que personne de saint d'esprit ne s'amuserait à faire la sieste entre chaque question.


Tout ce que je veux dire c'est que le facteur "durée de l'examen" doit peut-être être dissociée du facteur - que j'invente à l'instant - "durée totale de réflexion durant l'examen".
Parce que je vous jure, une fois, je me suis surprise à dessiner un arc-en-ciel avec des petits papillons sur mon brouillon, parce que j'avais eu une question sur la diffraction de la lumière, à mon concours d'entrée en école d'orthoptie: un concours pour lequel j'avais fait 1 an de prépa, un concours payant qu'on ne peut tenter qu'une fois par an, un concours avec 10% d'admissions, et un concours sensé m'ouvrir les portes de mon avenir après le bac. Et malgré l'enjeu, j'ai sorti tous mes crayons de couleur, j'ai réfléchi à quelle couleur j'allais mettre pour "indigo" en testant plusieurs possibilités, et je crois même que j'ai fait un soleil avec des rayons de plusieurs couleurs différentes…
(heureusement j'avais passé d'autres concours dans d'autres villes parce que celui là je ne l'ai pas eu)

C'est pas contre toi isil, et je sais que mon cas n'est pas le plus fréquent donc on peut dire que la plupart du temps ce que tu dis s'applique, mais ton post m'a un peu fait froncer les sourcils sur le moment ^^
Et je pense que c'est pareil pour certains troubles DYS, ce n'est pas parce que quelqu'un est gêné par un obstacle et répond plus lentement, que son raisonnement n'est pas vif.
Avatar de l’utilisateur
Nyx
 
Messages: 53
Âge: 26
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 21:49
Localisation: la tour Eiffel
Présentation: cliquez ici
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar sanders » Sam 4 Jan 2014 12:57

En fait, c'est ce qui est dit depuis le début ;) , mais bon puisqu'on change de page pourquoi pas le redire encore.

Les test MENSA, leurs conditions de passation, leurs résultats, ... et le test WAIS ses conditions de passation, ses résultats, ... sont deux entités distinctes avec des contenus et des objectifs différents.

Vouloir faire des liens entre les deux ou des déductions est hasardeux, essayer de chercher ce qui les différencie me semble inutile car ils ne servent pas le même but ( et dans le cas du test WAIS, on peut même parler de buts car il n'est pas à l'origine élaboré pour diagnostiquer une douance).

Il ne s'agit pas non plus de tenter de les mettre sur une échelle de valeur, l'un n'est pas mieux que l'autre. Cela reviendrait, en caricaturant beaucoup, à comparer l'examen d'entrée dans une école et un bilan de compétences.

Si on souhaite savoir si on est ou non surdoué, le test MENSA apporte la même chose que tous les tests internet : certains en ont besoin comme préalable pour se rassurer ou se situer à minima avant de passer un test WAIS, d'autres non.
Ils ne sont en aucun cas un prérequis et ne sauraient constituer une base de données nécessaire à qui s'engage sur le chemin de la douance.

Par contre, si on veut entrer à MENSA, c'est le test MENSA qui est utile et nécessaire.
Et là, il peut être intéressant d'en parler dans ce topic. Parce que sur ce forum plusieurs personnes sont entrées à MENSA et des nouveaux membres auront ainsi de l'information similaire au topic " à vous qui avez passé le test comment l'avez vous vécu ?" un retour d'expérience en somme. Sans décorticage, plutôt pour donner à voir l'ambiance, pour que ce soit moins l'inconnu le jour J.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

L'avenir ... n'est jamais que du présent à mettre en ordre ... tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2292
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar isil » Sam 4 Jan 2014 22:25

Nyx a écrit:C'est pas contre toi isil, et je sais que mon cas n'est pas le plus fréquent donc on peut dire que la plupart du temps ce que tu dis s'applique, mais ton post m'a un peu fait froncer les sourcils sur le moment ^^
Il n'y a pas de soucis, je comprend ta réaction, ceci-dit comme déjà évoqué le test Mensa n'est pas le test WAIS et marche essentiellement sur la rapidité d'exécution. Ce que je veux souligner ici c'est que le facteur temps étant primordial ceux pour qui la rapidité n'est pas la qualité principale ne doivent pas s'attendre à réussir sous peine d'être très déçus. Pour ma part j'ai trouvé le test très facile (niveau raisonnement) mais pas si facile que ça (à cause du temps). Disons qu'il faut prendre quelques secondes de réflexion par item pas plus. J'aurais aimé le savoir avant de passer le test, ça évite les surprises désagréables du genre "il vous reste 5mn" quand on n'en n'est pas à la moitié (j'ai entendu des cris et soupirs dans la salle à ce moment là...). Le but de mon intervention ici n'est surtout pas de vexer, désolée si c'est le cas :oops: Vraisemblablement on peut tout à fait être surdoué et rater ce test. Si le but est de rentrer à Mensa pas de souci mais si on veut savoir si on est HP ou pas aïe ça peut causer des dégâts !
" They did not know it was impossible, so they did it ! "
Avatar de l’utilisateur
isil
 
Messages: 563
Âge: 41
Enregistré le: Lun 4 Nov 2013 21:21
Localisation: Marseille
Présentation: ici ^.^
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Nyx » Dim 12 Jan 2014 17:46

Non ne t'inquiète pas je ne me suis pas sentie vexée ^^
C'est juste parce que tu as dit "tout est basé sur le chrono" en insinuant qu'un non surdoué peut réussir avec plus de temps et moi je pense qu'ils se seraient trompés… Des erreurs de calcul ou autre. En admettant qu'ils ne se relisent pas.
Et je crois que je me suis un peu éloignée du sujet en pensant que tu disais que les surdoués sont forcément plus rapides que les autres.
Mais je comprends maintenant ce que tu voulais dire: il faut aller super vite pour pouvoir répondre à tout donc si on ne s'y attend pas et qu'on prend son temps on rate.
Donc comme la plupart des surdoués sont rapides, c'est un des critères principaux pour répondre à leurs questions: les gens qui réussissent le test sont capables de répondre correctement aux questions sans y passer du temps.
Et ce qui n'en sont pas capables ne sont pas forcément des non-surdoués pour autant.
Donc je viens de paraphraser tout ce que tu viens de dire à l'instant ^^ désolée pour la répétition
Avatar de l’utilisateur
Nyx
 
Messages: 53
Âge: 26
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 21:49
Localisation: la tour Eiffel
Présentation: cliquez ici
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar isil » Lun 13 Jan 2014 16:05

Nyx a écrit:il faut aller super vite pour pouvoir répondre à tout donc si on ne s'y attend pas et qu'on prend son temps on rate.
Donc comme la plupart des surdoués sont rapides, c'est un des critères principaux pour répondre à leurs questions: les gens qui réussissent le test sont capables de répondre correctement aux questions sans y passer du temps.
Et ce qui n'en sont pas capables ne sont pas forcément des non-surdoués pour autant.


Exactement :wink:
" They did not know it was impossible, so they did it ! "
Avatar de l’utilisateur
isil
 
Messages: 563
Âge: 41
Enregistré le: Lun 4 Nov 2013 21:21
Localisation: Marseille
Présentation: ici ^.^
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Kel » Mer 15 Jan 2014 17:52

J'ai passé le test Mensa récemment. Je l'avais trouvé plutôt facile, je me suis amusé à le faire et j'ai répondu à toutes les questions (sans avoir le temps de me relire). En générale quand je ne vois pas de difficulté c'est qu'il n'y en a eu, bien sur, mais que je suis tomber en plein dedans.

Finalement je ne l'ai pas réussi, j'ai eu des scores plutôt bien mais pas suffisamment pour être admis. Je réalise que ça ne m'avance à rien de l'avoir fait.

Ça ne veut pas dire que je ne suis pas surdoué, ni que je le suis bien entendu. Je suis bien avancé avec ça ^^.
Kel
 
Messages: 12
Enregistré le: Sam 21 Déc 2013 22:16
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar TourneLune » Mer 15 Jan 2014 18:36

Ben au moins tu t'es amusé ^^
Pour le reste, non, ça sert pas à grand chose. Si tu avais réussi, ça servait à entrer à MENSA, c'est pas rien non plus..
Mais pour savoir si on est surdoué ou pas, pas plus avancé, non ;)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11205
Images: 352
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Hoppy » Mer 15 Jan 2014 18:54

Je ne comprends toujours pas l'intérêt des tests MENSA, à part effectivement pour s'amuser ou vouloir absolument intégrer MENSA.

Ce n'est que mon point de vue, mais entre nous, je suis presque certaine que j'aurais raté les tests pour entrer chez MENSA tant les conditions de passation m'auraient paralysées, alors que la WAIS IV m'a révélé un diagnostic +, le tout avec un bilan complet et personnalisé, en tête à tête avec une super neuro-psy.

Enfin, chacun fait comme il peut /veux /sent en fonction de ses besoins :-)
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Hoppy
 
Messages: 1779
Images: 47
Âge: 29
Enregistré le: Jeu 20 Sep 2012 09:03
Localisation: Marseille
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Bol2rāmen » Mer 15 Jan 2014 23:14

Bonjour !

Bon je n'ai pas lu TOUT le topic, seulement les 4 dernières pages et la quasi-totalité du reste :whew: mais étant donné que j'ai passé ce test, je me permet d'y apporter ma pierre.

Tout d'abord, étant donné que je n'ai pas passé la WAIS, je ne pourrais pas comparer les 2 tests, je vais donc simplement donner mon avis sur le test Mensa, sur ce qu'il m'a apporté en dehors de l'admission à l'association, d'ailleurs je ne l'ai pas (encore ?) intégrée...

Je précise que j'ai passé ce test en connaissance de cause, c'est-à dire que je m'étais bien renseigné dessus avant, je savais que le temps était un facteur très important (primordial soyons honnêtes) et que les résultats n'étaient en aucun cas détaillés.

Donc moi j'ai utilisé la technique ninja "je répond à tout super vite si je sais pas je passe à la suivante et je reviens après sur celle ou j'ai pas répondu". Ça a bien marché, j'ai même attendu un peu à chaque fois, pourtant je n'ai pas répondu à TOUT.

C'est la que ça devient intéressant pour moi. En verbal, j'ai eu beau avoir le temps, il y a deux questions ou je n'était pas sûr du tout de ma réponse, et deux ou je n'ai tout simplement pas répondu, je n'avait vraiment aucune idée de la réponse, et je ne pense pas qu'en passant du temps dessus, je l'aurais trouvée. En math, trois dont je n'était pas sûr (là par contre avec du temps ça l'aurait fait je pense). En abstrait j'ai répondu à tout dans la moitié du temps imparti, et aucune erreur.

Par rapport à ce que les membres et ceux qui ont passé le test on dit après, la plupart des gens trouvent la partie verbal "facile", dans le sens ou seul le temps peut poser problème, et beaucoup trouve la partie abstraite difficile. Or, pour moi, c'est l'inverse et il y a un fossé entre les deux, et ça explique déjà pas mal de choses, notamment le fait que je soit "visuel", c'est-à dire que je pense TOUT en géométrie, les relations, les rapports sociaux, la musique (je "vois" la musique rythmiquement dans ma tête). Ça m'a souvent posé pas mal de problèmes d'ailleurs, car il y a beaucoup de choses que je comprends très bien, mais que je suis incapable d'expliquer, ou d'apprendre à quelqu'un, je n'ai tout simplement pas de mots pour expliquer ce que je pense, peu importe le temps qu'on me laisse pour le faire. Et le test représente bien cela, même si ce n'est pas détaillé, qu'on "réussisse" ou pas le test, ça peut donner un aperçu du profil, et pour moi ce n'est pas rien, du moins cela me suffit pour l'instant, c'est la raison pour laquelle je ne me précipite pas sur la WAIS, bien que je soit curieux d'avoir mon profil complet...

Pour finir un petit avis très personnel:
Je suis d'accord que ce test correspond à certains profils de surdoués seulement (notamment le surdoué "matheux") et que les conditions sont exécrables (je me suis blindé pour le passer), donc qu'on peut tout à fait être surdoué et le rater (je l'aurais complètement raté si je l'avais passé 6 mois plus tôt), mais j'avoue que j'ai du mal à imaginer un "non-surdoué" réussir ce test, ou alors avec des grosses pointes en math et en spatial (c'est peut-être mon cas). En tout cas ça me parait presque certain que l'écrasante majorité des membres sont surdoués. Bon mais ça n'est que mon impression personnelle et j'en saurais un peu plus dans quelque mois je pense... Quand au pré-test en ligne, je l'ai trouvé beaucoup plus difficile que le test sur table, mais le facteur temps m'a semblé moins important.

Quand à l'association, j'ai été à la journée d'accueil et ils ont été assez clair, en France, ils ne s'occupent (pour l'instant) que de donner aux "individus intelligents" un cadre stimulant, en ils ne s'occupent pas du tout d'un éventuel apport à l'humanité, ou à la paix.

PS: Certaines choses dans ce post sont des impressions ou des avis personnels qui valent ce qu'ils valent, je ne suis pas un connaisseur du sujet ^^.
Avatar de l’utilisateur
Bol2rāmen
 
Messages: 8
Âge: 31
Enregistré le: Mar 7 Jan 2014 16:43
Localisation: Planète Terre (faites gaffe y a plein de trucs qui tournent autour)
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Melvill » Jeu 16 Jan 2014 19:10

Finalement les tests Mensa ne sont pas fiable (on le savait) mais pas du grand n'importe quoi non plus. Je les ai échoué, mais en me plaçant dans les 3% et pas très en forme ce jour là. En revanche une Wais 4 avec une professionnelle, un jour de grande forme je passe très largement la barre.
Mais vraiment un bilan pro n'a rien à voir comme qualité (ni comme prix)c'était le scoop de la journée

Voilà, j'ai mis le doigt dessus : le test Mensa est calibré (volontairement ou faute de moyens adaptés je l'ignore) pour te stresser et te mettre en difficulté. Il sélectionne ceux qui restent performants dans ces conditions. A l'inverse la psychologue te met dans des conditions aussi bonnes que possibles (d'où l'importance qu'elle maîtrise le test), te détend, te remotive.
Il y a bien sûr beaucoup d'autre différences (choix et nombre des épreuves) mais celle ci me semble essentielle.
There's no one to beat you, no one to defeat you except the thoughts of yourself feeling bad (Bob Dylan)
Avatar de l’utilisateur
Melvill
Beau Contre-Exemple
 
Messages: 220
Âge: 39
Enregistré le: Ven 29 Nov 2013 12:07
Localisation: Au four quand elle doit être au moulin et vice-versa
Présentation: Melvill
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Sphax » Ven 17 Jan 2014 02:54

Bol2rāmen a écrit:le fait que je soit "visuel", c'est-à dire que je pense TOUT en géométrie, les relations, les rapports sociaux, la musique (je "vois" la musique rythmiquement dans ma tête). Ça m'a souvent posé pas mal de problèmes d'ailleurs, car il y a beaucoup de choses que je comprends très bien, mais que je suis incapable d'expliquer, ou d'apprendre à quelqu'un, je n'ai tout simplement pas de mots pour expliquer ce que je pense, peu importe le temps qu'on me laisse pour le faire.


Je me pose la question du lien réel et direct entre le fait d'être visuel et le fait de ne pas arriver à expliquer... Du moins tu dis que tu es très visuel et donc que logiquement tu vois plein de choses que tu n'arrives pas à expliquer ensuite même avec du temps. Mais pour moi on peut être visuel, auditif ou kinesthésique donc il n'y a pas de verbal dans ce schéma et ce qui est vrai pour une personne très visuelle le sera aussi pour les très auditifs comme les très kinesthésiques. Perso je suis très kinesthésique et je ne crois pas pouvoir faire de lien entre ma manière de voir le monde et un problème avec les mots. A la limite je peux avoir des sensations (comme tu as des visons) qui ne sont pas partagées par la majorité, dans leur nature ou leur importance, et qu'il est donc difficile à faire comprendre à celui qui ne l'a jamais connu, mais ca n'a aucun lien avec un problème verbal je crois.
Et par exemple a-t-on déjà pu observer un lien entre position "extrême" sur le triangle visuel-auditif-kinesthésique et un QIV plus bas que prévu?

En tout cas je ne crois pas que la WAIS donne d'information quand à ton profil visuel-auditif-kinesthésique.

Bol2rāmen a écrit:j'avoue que j'ai du mal à imaginer un "non-surdoué" réussir ce test, ou alors avec des grosses pointes en math et en spatial (c'est peut-être mon cas). En tout cas ça me parait presque certain que l'écrasante majorité des membres sont surdoués. Bon mais ça n'est que mon impression personnelle et j'en saurais un peu plus dans quelque mois je pense...

PS: Certaines choses dans ce post sont des impressions ou des avis personnels qui valent ce qu'ils valent, je ne suis pas un connaisseur du sujet ^^.


Ouais mais justement, le test de MENSA sert à mesurer si on peut rentrer à MENSA, pas si on est surdoué... Un élément qui peut expliquer la forte proportion de gens surdoués à MENSA autrement que par la pertinence de leur test est par exemple le fait qu'un certain nombre y sont rentrés parce qu'ils ont été diagnostiqués surdoués et ensuite on leur a conseillé d'aller à MENSA pour stimuler leur cerveau. Résultat si 75% des gens qui postulent sont surdoués, alors même s'il n'y avait aucun test on aurait 3/4 de surdoués à MENSA.
En tout cas si les tests MENSA sont orientés vers les "surdoués" matheux, ca veut dire que des gens surdoués non-matheux pourraient les rater malgré le fait qu'ils soient bien dans les 2% des surdoués. Et puis il y a aussi les surdoués matheux trop perfectionnistes qui ont du mal avec la vitesse et probablement d'autres profils de surdoué encore. Or si MENSA prend aussi 2%, donc le même nombre de gens que les surdoués, ca veut bien dire que pour chaque surdoué qui échouerait aux tests MENSA, on a une personne non-surdouée qui réussit MENSA... Au final ca me donne quand même l'impression que si, il est assez bien imaginable de réussir le test sans être surdoué.
Et d'ailleurs si je voulais être tatillon, je dirais que le fait qu'il te paraisse "presque certain que l'écrasante majorité des membres sont surdoués" s'approche du diagnostic sauvage. ^^

Donc oui, beaucoup de gens à MENSA sont surdoués mais pas tous et non, réussir MENSA n'est en rien une preuve d'être surdoué, tout au plus une preuve qu'on est plutôt du côté surdoué que du côté déficient de la courbe de QI. :-)
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Nyx » Ven 17 Jan 2014 11:33

Sphax > Je me suis dit exactement la même chose pour le calcul: imaginons que je sois surdouée.. ou alors on prend plutôt quelqu'un qui a reçu le diagnostic + et qui rate le test, il y en a plein qui sont susceptibles de faire ça. Alors si le chiffre est de 2% et que les surdoués sont eux aussi 2%, pour chaque surdoué qui échoue, il faut quelqu'un pour prendre sa place, donc des non surdoués sont dans les 2% Mensa.
Par contre je pense que ces "non surdoués" sont quand même assez "doués" pour réussir donc c'est peut être des QI hétérogènes, ceux qui se situent en dessous de 128/132 mais qui sont quand même au dessus de 120 ou autre…

Bol2rāmen > Je m'étais dit quelque chose comme ça moi aussi, même si le test ne m'a pas apporté grand chose, on me dit souvent que je fais trop de métaphores et comparaisons, et surtout que je compares des choses qui n'ont aucun rapport mais pour moi ces choses sont toujours comparables, et quand je le dis ça semble logique mais mon interlocuteur fait les yeux ronds… Quand j'ai fait le test de logique verbale je me suis dit "ah c'est trop facile!" et j'ai fini avant la fin alors que c'est déjà rare que je finisse dans les temps, puis j'ai eu 1% à ce test là. Je me suis dit: c'est normal, je fais ça tous les jours quand je parle…

Et sinon je suis très très visuelle aussi (j'ai raté la logique globale mais j'ai eu tout juste, il me manquait du temps parce que j'en avais beaucoup perdu…) je visualise absolument tout. Par contre justement je décris ce que je vois et je me sens parfois obligée de faire des schémas ou alors je fais de grands mouvements avec mes bras, ou quelques mimes… Et généralement les gens comprennent, même si c'est un peu farfelu des fois.

Mais tant que je n'arrive pas à visualiser quelque chose, je ne comprends pas, ou j'oublie…
Quand on me raconte une histoire je n'arrive pas à comprendre si je n'ai pas le contexte alors je demande tout le temps: "quand? ou? c'est qui? il a quel âge? et y avait qui d'autre?" parce que j'ai besoin de planter le décor sinon je ne peux pas voir l'anecdote… Je men suis rendue compte quand mon copain m'a dit "mais pourquoi tu pose toujours toutes ces questions, c'est pas important". Puis des fois quand j'écoute quelqu'un en le laissant parler l'image est floue, puis on me donne les quelques détails qu'il me manque pour bien vusialiser et là je réagis (donc parfois ça peut m'amener à rire en décalé…..)
A l'inverse, quand c'est moi qui raconte je parle comme si la personne était comme moi donc je donne beaucoup trop de détails perçus comme inutiles à mon interlocuteur.

Donc je n'ai aucun problème verbal pour décrire ce que je vois et comment je comprends les choses, mais ce n'est pas forcément bien compris par mes interlocuteurs. Et ce n'est pas un problème de logique verbale mais de décalage: si je parle comme si la personne d'en face est dans ma tête, en oubliant que les autres ne voient pas de la même façon, je dis des choses qui paraissent étranges, et ils perdent patience devant mes descriptions, ou alors on en rit…
Même là je décris beaucoup trop, les autres vont beaucoup plus facilement "droit au but". Je vais devoir m'entrainer à passer sous silence les détails que les autres n'ont pas besoin d'entendre :p
(Je suis complètement Offtopic là non?)
Avatar de l’utilisateur
Nyx
 
Messages: 53
Âge: 26
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 21:49
Localisation: la tour Eiffel
Présentation: cliquez ici
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar W4x » Ven 17 Jan 2014 11:59

Nyx a écrit:Et sinon je suis très très visuelle aussi (j'ai raté la logique globale mais j'ai eu tout juste, il me manquait du temps parce que j'en avais beaucoup perdu…) je visualise absolument tout. Par contre justement je décris ce que je vois et je me sens parfois obligée de faire des schémas ou alors je fais de grands mouvements avec mes bras, ou quelques mimes… Et généralement les gens comprennent, même si c'est un peu farfelu des fois.

Mais tant que je n'arrive pas à visualiser quelque chose, je ne comprends pas, ou j'oublie…
Quand on me raconte une histoire je n'arrive pas à comprendre si je n'ai pas le contexte alors je demande tout le temps: "quand? ou? c'est qui? il a quel âge? et y avait qui d'autre?" parce que j'ai besoin de planter le décor sinon je ne peux pas voir l'anecdote… Je men suis rendue compte quand mon copain m'a dit "mais pourquoi tu pose toujours toutes ces questions, c'est pas important". Puis des fois quand j'écoute quelqu'un en le laissant parler l'image est floue, puis on me donne les quelques détails qu'il me manque pour bien vusialiser et là je réagis (donc parfois ça peut m'amener à rire en décalé…..)
A l'inverse, quand c'est moi qui raconte je parle comme si la personne était comme moi donc je donne beaucoup trop de détails perçus comme inutiles à mon interlocuteur.

Donc je n'ai aucun problème verbal pour décrire ce que je vois et comment je comprends les choses, mais ce n'est pas forcément bien compris par mes interlocuteurs. Et ce n'est pas un problème de logique verbale mais de décalage: si je parle comme si la personne d'en face est dans ma tête, en oubliant que les autres ne voient pas de la même façon, je dis des choses qui paraissent étranges, et ils perdent patience devant mes descriptions, ou alors on en rit…
Même là je décris beaucoup trop, les autres vont beaucoup plus facilement "droit au but". Je vais devoir m'entrainer à passer sous silence les détails que les autres n'ont pas besoin d'entendre :p
(Je suis complètement Offtopic là non?)

Quant on débat autour d'un sujet (ici les tests), il semble naturel d'appuyer la théorie et les généralités par des exemples autour de son cas personnel. Le problème ne vient pas de là mais de quand le cas en question devient l'objet du message ;) Il existe aussi les balises
Offtopic :
Offtopic
;)
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3044
Âge: 34
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Sphax » Ven 17 Jan 2014 15:20

Nyx a écrit:Par contre je pense que ces "non surdoués" sont quand même assez "doués" pour réussir donc c'est peut être des QI hétérogènes, ceux qui se situent en dessous de 128/132 mais qui sont quand même au dessus de 120 ou autre…

Il est évident qu'on ne réussi pas non plus par hasard. Mais les gens qui sont entre 120 et 128/132 et qui ne sont pas surdoués,avant tout ils ne sont pas surdoués et pas à 2 écart-types. Ne prenez pas ma remarque comme une volonté de dire "oulà l'autre il a que 127 de QI et il se prend pour quelqu'un d'intelligent" mais juste pour une question de précision et de netteté parce que j'ai l'impression de sentir pas mal de confusion dans vos messages. Il est évident qu'il s'agit de quelque chose de graduel qui ne fait pas une marche importante pile à 130 de la même manière qu'elle ne s'arrête pas à 130. Mais malgré tout une limite se doit d'être posée et respectée. Si on a dit 130, et c'est pas un hasard ce chiffre, alors 128 n'est pas surdoué. Aussi parce que cette "perméabilité de la limite" ne doit pas être à sens unique: sire qu'un 127 est aussi surdoué, c'est comme dire qu'un 133 ne l'est pas.

Donc au final, peu importe que le test MENSA permette de détecter des gens proches des surdoués, s'il accepte aussi des gens qui ne le sont pas, alors il n'a aucune pertinence pour déterminer si on est surdoué ou pas.
Et est bien uniquement d'essayer de dire qu'il faut savoir appeler un chat un chat et donc par la même ne pas essayer d'appeler tout animal un chat. On a défini de manière précise un chat et ce qui sort de cette limite, même de peu n'est pas un chat. C'est proche d'un chat, ca peut être quasiment considéré comme un chat, mais ca n'en est pas un.
Et je dis ca alors que moi-même n'ai pas encore eu de diagnostic donc ca n'est pas j'en suis et je refuse de considérer les 127 comme des gens comme moi, je le pense en ne sachant pas où je suis et je serai le premier à considérer que si je suis juste un peu en dessous, j'aurai beaucoup à apprendre des surdoués, ils ne seront pas très différents de moi et ce qui est valable pour eux est intéressant pour moi, mais je ne serai pas surdoué.


Nyx a écrit:Quand on me raconte une histoire je n'arrive pas à comprendre si je n'ai pas le contexte alors je demande tout le temps: "quand? ou? c'est qui? il a quel âge? et y avait qui d'autre?" parce que j'ai besoin de planter le décor sinon je ne peux pas voir l'anecdote…[...]
A l'inverse, quand c'est moi qui raconte je parle comme si la personne était comme moi donc je donne beaucoup trop de détails perçus comme inutiles à mon interlocuteur.

[...]Même là je décris beaucoup trop, les autres vont beaucoup plus facilement "droit au but".

Sauf que de nouveau je pense que tu fais là un lien entre 2 choses qui n'en ont pas. L'intérêt du détail et le besoin d'avoir toutes les infos pour comprendre c'est avoir une conception globale des choses, pas une conception visuelle. En tant que kinesthésique je suis exactement comme toi et tu comprendras qu'une personne auditive pourra probablement dire la même chose elle aussi, la différence étant peut-être la nature des détails qui sont les plus pertinents.
Maintenant, peut-on tirer des conclusions sur le fait que les gens soient globaux-focalisés à partir des tests de QI et du test Mensa? J'aurais dit probablement pas vraiment parce que c'est un critère lié à la personnalité plutôt qu'à l'intelligence...
Offtopic :
Même si je me dis aussi que plus on est intelligent plus on doit avoir la capacité à intégrer un nombre important de paramètres et de comprendre le lien entre une situation et un élément éloigné, donc que le QI pourrait être un facteur limitant d'une conception globale.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar TourneLune » Ven 17 Jan 2014 15:52

Offtopic :
Je ne sais pas si il faut aller aussi loin dans les calculs.
Si on part par là, chaque fois qu'on diagnostique un surdoué avec un QI < 130, si on veut rester strictement à 2%, on fait un non surdoué avec un QI > 130.... Je ne pense pas que tout ça soit à prendre de façon aussi littérale et c'est bien pour ça que la douance c'est un bilan global avec une personne humaine au milieu et pas juste une note. cf le très bon article de Mlle Rose tests-psys/tests-incertitudes-mythe-expert-t3243.html.
La tentation est grande de chercher THE élément qui donne toute certitude. Le QI est un élément important parce qu'il est objectif et quantifiable. Il n'est pas THE Vérité non plus.


Par rapport à MENSA, il y a une majorité de MENSAN surdoués, je pense, peut-être même assez pour qu'une étude qui voudrait porter sur les surdoués puisse se contenter de cette population (si ils sont logiques, c'est eux qui se sont assurés d'une corrélation assez forte de leur test avec les tests de QI lors de sa création).
Mais pour celui qui passe le test, vu qu'il ne sait pas dans quelle population il est (surdoué/MENSAN , non surdoué/MENSAN , surdoué/NON MENSAN , non surdoué/NON MENSAN), ça lui fait une belle jambe. Tout au plus, il a un probabilité supplémentaire d'être surdoué ou de ne pas l'être mais ça ne dit rien en fait sur lui.

C'est un peu comme de dire que les hommes sont plus grands que les femmes. Ok mais si je suis une femme, ça ne veut pas dire que le futur homme de ma vie sera plus grand que moi. Comme je me fiche des autres hommes et des autres femmes et que c'est mon cas particulier qui m'intéresse, je ne suis pas tellement avancé par la statistique générale....


C'est généralement valable pour toutes les populations pour lesquelles il y a corrélation... Celles-ci ne vous apprennent rien sur l'individu....
Le salaire moyen des femmes est inférieur à celui des hommes mais si vous êtes un homme et que vous croisez une femme, vous ne savez pas si elle gagne plus ou moins que vous.
Etc etc...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11205
Images: 352
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Bol2rāmen » Lun 20 Jan 2014 18:21

Sphax a écrit:Je me pose la question du lien réel et direct entre le fait d'être visuel et le fait de ne pas arriver à expliquer... Du moins tu dis que tu es très visuel et donc que logiquement tu vois plein de choses que tu n'arrives pas à expliquer ensuite même avec du temps. Mais pour moi on peut être visuel, auditif ou kinesthésique donc il n'y a pas de verbal dans ce schéma et ce qui est vrai pour une personne très visuelle le sera aussi pour les très auditifs comme les très kinesthésiques. Perso je suis très kinesthésique et je ne crois pas pouvoir faire de lien entre ma manière de voir le monde et un problème avec les mots. A la limite je peux avoir des sensations (comme tu as des visons) qui ne sont pas partagées par la majorité, dans leur nature ou leur importance, et qu'il est donc difficile à faire comprendre à celui qui ne l'a jamais connu, mais ca n'a aucun lien avec un problème verbal je crois.
Et par exemple a-t-on déjà pu observer un lien entre position "extrême" sur le triangle visuel-auditif-kinesthésique et un QIV plus bas que prévu?

En tout cas je ne crois pas que la WAIS donne d'information quand à ton profil visuel-auditif-kinesthésique.


En gros je rejoint Nyx sur ce point qui, en réussissant le verbal s'est dit que c'est parce qu'elle faisait cet "exercice" tout le temps. Ben moi, en atomisant le test abstrait, je me suis dit, en même tant je PENSE comme ça de manière naturelle et sans faire d'efforts (ok j'exagère un peu mais vraiment un peu) donc bon, on va pas m'apprendre ma manière de penser quand même !!! Pour quelqu'un qui ne pense pas comme moi, il doit faire plus d'efforts, il peut le réussir très bien, mais ce n'est pas la même chose tu es d'accord ? Si ensuite j'ai tout le temps besoin de prendre du temps pour expliquer mes pensées avec des mots, ça veut bien dire ce que ça veut dire. Quand je dit visuel, c'est dans le sens ou je "pense" en visuel, j'emploi peut-être mal le terme. Encore une fois ce n'est que mon ressentit et je ne sait pas ou je me situe sur le triangle dont tu parles, mais ça intéresserait de le savoir, je sais que je suis très sensible au toucher également. Après celon JSF, beaucoup de surdoués ont une pensée très abstraite qu'ils ont du mal à verbaliser, et comme tu le dit, tout cela n'a peut-être aucun lien mais j'y voit une logique dans mon cas. Je ne sais pas si je suis très clair. :-? Pour ta question sur le QIV, je ne sait pas et QIV / QIP j'ai pas trop compris encore le principe, je me renseignerais :lire2:

Sphax a écrit:Et d'ailleurs si je voulais être tatillon, je dirais que le fait qu'il te paraisse "presque certain que l'écrasante majorité des membres sont surdoués" s'approche du diagnostic sauvage. ^^


C'est vrai :mrgreen:

Sphax a écrit:Donc oui, beaucoup de gens à MENSA sont surdoués mais pas tous et non, réussir MENSA n'est en rien une preuve d'être surdoué, tout au plus une preuve qu'on est plutôt du côté surdoué que du côté déficient de la courbe de QI. :-)


Serait-ce un diagnostic sauvage ??? :P


Edit:

En ce qui concerne l'association Mensa, il y a un élément qui n'est pas claire sur ce topic je trouve, ou alors j'ai raté quelque chose, auquel cas, dites-le moi ;)

Si on considère "surdoué" une personne à partir de 130 de QI, cela représente 2,2% de la population.
Or, Mensa sélectionne 2% de la population.
Donc en admettant que les tests soient parfaitement calibrés (ce qui est impossible), le test Mensa "exclurait" un surdoué sur onze, ce qui fait déjà pas mal.

Ajoutons à cela que dans les témoignages de surdoués qui ratent le test, ce sont toujours les conditions qui sont remise en causes.
A partir de là, je me pose une question: Lors du calibrage des test, les gens qui le passent ne sous-performent (apparemment le verbe "performer" n'existe pas, j'y croyait tant :'( ) pas à cause du stress ou ce genre de choses, on s'assure que chacun ait donner son plein potentiel, ou non ? Bon je rechercherais ça aussi mais si quelqu'un a la réponse c'est cool.

En gros est-ce que ceux qui "aurait pu faire mieux" à cause de conditions extérieures à leur capacités, sont pris en compte ou non dans l’étalonnage ?

Ha et sur wikipedia il est précisé que le mot "surdoué" n'est pas utilisé pour les même personnes selon ceux qui en parlent (on s'en doute). Ce qui veut dire que, si on considère les critères de Mensa, tous les mensans sont surdoués. Si on considère les critères des psychologues spécialisés et de ce site, bah, il faudrait faire passer un WAIS à tous les Mensans pour savoir !!! J'imagine qu'il y a pas mal de gens qui considèrent simplement qu'un surdoué est "une personne avec un QI qui dépasse très largement la moyenne, et donc qui est plutôt rare. M'enfin, quoi qu'il en soit, tous ces gens ont des points communs.
Avatar de l’utilisateur
Bol2rāmen
 
Messages: 8
Âge: 31
Enregistré le: Mar 7 Jan 2014 16:43
Localisation: Planète Terre (faites gaffe y a plein de trucs qui tournent autour)
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar bôkenka » Lun 20 Jan 2014 19:38

Bol2rāmen a écrit:Si on considère "surdoué" une personne à partir de 130 de QI, cela représente 2,2% de la population.
Or, Mensa sélectionne 2% de la population.
Donc en admettant que les tests soient parfaitement calibrés (ce qui est impossible), le test Mensa "exclurait" un surdoué sur onze, ce qui fait déjà pas mal.


Ben en fait Mensa accepte soit sur réussite à leur test soit sur WAIS avec un score de 131 minimum: "Les 2 % supérieurs nécessaires à l'admissibilité correspondent ici à un QI Global de 131 et plus."
petite aide au calcul ici

Et d'ailleurs, sans vouloir jouer avec les termes, il ne me semble jamais avoir lu (sur leurs sites) qu'il s'agissait d'une association de surdoués mais de personne à haut potentiel.
Triste est l'oiseau qui ne voit rien que [dni] (Mesque Moimay, VIIIes avant qqc)
Avatar de l’utilisateur
bôkenka
Inspecteur Gadget
 
Messages: 905
Images: 1
Âge: 51
Enregistré le: Ven 1 Mar 2013 20:46
Présentation: jamais fini
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Joebar » Lun 20 Jan 2014 20:37

Bah sans vouloir jouer avec les termes, surdoué et haut potentiel c'est pareil. Par contre, ils n'ont jamais dit que c'est un test de QI mais juste sélectionner les 2% supérieurs des résultats à leur test.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2921
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar bôkenka » Lun 20 Jan 2014 21:03

Joebar a écrit:Bah sans vouloir jouer avec les termes, surdoué et haut potentiel c'est pareil. Par contre, ils n'ont jamais dit que c'est un test de QI mais juste sélectionner les 2% supérieurs des résultats à leur test.


Ben oui en fait, c'est moi qui les définit différemment mais ça compte pas. J'nai rien dit alors :worried:
Triste est l'oiseau qui ne voit rien que [dni] (Mesque Moimay, VIIIes avant qqc)
Avatar de l’utilisateur
bôkenka
Inspecteur Gadget
 
Messages: 905
Images: 1
Âge: 51
Enregistré le: Ven 1 Mar 2013 20:46
Présentation: jamais fini
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Dok » Mar 21 Jan 2014 09:57

Bol2rāmen a écrit:Si on considère "surdoué" une personne à partir de 130 de QI, cela représente 2,2% de la population.Or, Mensa sélectionne 2% de la population.Donc en admettant que les tests soient parfaitement calibrés (ce qui est impossible), le test Mensa "exclurait" un surdoué sur onze, ce qui fait déjà pas mal.

Plus que ça étant donné que, statistiquement parlant, la proportion de surdoués diminue de façon non linéaire avec le niveau de QI augmentant. Par exemple, le nombre de surdoués entre 130 et 132 est plus important que celui doté d'un QI compris entre 132 et 134. Le rapport 0,2% sur 2,2% paraît inapproprié dans le cas présent.
Je me trompe peut-être mais selon moi, il convient de rapporter ceux situés entre 130 et 132 sur l'ensemble de la population surdouée > 130.
Calcul :
Rang percentile des individus avec QI > ou = à 130 : 97,725 ou alors, % de la population avec un QI > ou = à 130 : 2,275
Rang percentile des individus avec QI > ou = à 132 : 98,321
Différence entre ces deux percentiles = 0,596
Rapport entre la différence et la population avec QI > 130 = 0,596/2,275 = 0,2619 = 26%, soit plus d'un surdoué sur 4 exclu par Mensa.
Source : Rangs percentiles
:P C'est juste pour le fun, hein! :rofl: Nous savons tous que M's et surdoués ne sont pas forcément les mêmes personnes.
S'il y a erreur dans le raisonnement, n'hésitez pas à intervenir.
Avatar de l’utilisateur
Dok
 
Messages: 956
Enregistré le: Sam 23 Nov 2013 20:39
Présentation: 44 minutes...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Bol2rāmen » Jeu 23 Jan 2014 17:08

Hmmm je pense que tu es parti trop loin, il s'agit juste d'un pourcentage de la population et non d'un chiffre de QI.

Mais sinon oui plus on s'approche de 130, plus il y a de surdoués dans une tranche ^^

J'ai entendu dire qu'en Belgique Mensa donnait un chiffre de QI aux candidats, est-ce vrai ? Je dis ça vu que tu as pris le chiffre 132 pour faire tes calculs...

Et oui c'est pour le fun :)
Avatar de l’utilisateur
Bol2rāmen
 
Messages: 8
Âge: 31
Enregistré le: Mar 7 Jan 2014 16:43
Localisation: Planète Terre (faites gaffe y a plein de trucs qui tournent autour)
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Melvill » Jeu 23 Jan 2014 19:54

MENSA donne un rang de réussite par rapport à la population globale pour chacun des 3 subtest (exemple : dans 3% qui réussissent le mieux) ainsi que le nombre de bonne réponse sur le nombre de question. Il donne également un rang global qui n'est pas la moyenne des rangs des subtest (l'écart entre les scores aux différents subtests est pris en compte). ceux qui sont dans les 2% et moins sont considérés comme ayant réussi le test.
Encore une fois je précise qu'il s'agit d'un rang au test Mensa. Mon rang est très différent entre Wais 4 et test Mensa, je suis très loin d'être la seule.
There's no one to beat you, no one to defeat you except the thoughts of yourself feeling bad (Bob Dylan)
Avatar de l’utilisateur
Melvill
Beau Contre-Exemple
 
Messages: 220
Âge: 39
Enregistré le: Ven 29 Nov 2013 12:07
Localisation: Au four quand elle doit être au moulin et vice-versa
Présentation: Melvill
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Doodle » Sam 25 Jan 2014 12:36

allez, pour la science, je vais me motiver pour passer leur test... Vu comme je suis fâché avec les chronomètres je suis bien foutu de le rater... Si c'est le cas je me ferait un plaisir de faire mentir les statistiques.

Suite au prochain numéro...
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !
Avatar de l’utilisateur
Doodle
 
Messages: 371
Images: 51
Âge: 42
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 02:50
Localisation: Pas loin, ailleurs
Présentation: Un peu encombré
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: A propos des tests MENSA

Messagepar Melvill » Sam 25 Jan 2014 13:10

Effectivement Doodle. C'est un investissement de 40 € plus une 1/2 journée, mais si nous sommes nombreux à confronter des scores MENSA versus WAIS (bon titre pour un blockbuster :D ) nous pourrons peut être parvenir à des conclusions étayées.
There's no one to beat you, no one to defeat you except the thoughts of yourself feeling bad (Bob Dylan)
Avatar de l’utilisateur
Melvill
Beau Contre-Exemple
 
Messages: 220
Âge: 39
Enregistré le: Ven 29 Nov 2013 12:07
Localisation: Au four quand elle doit être au moulin et vice-versa
Présentation: Melvill
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Diagnostic, Tests, Psys et Thérapies

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Fiabilité des tests en ligne
1 ... 5, 6, 7par BicheFurtive » Lun 4 Juil 2011 18:09

Réponses: 150

Vus: 78418

Dernier message par sylvainm Voir le dernier message
Mer 15 Fév 2017 22:25
Pourquoi les tests de QI ne sont pas des instrument de mesure de l'intelligence
par Armie » Ven 24 Juin 2016 19:42

Réponses: 21

Vus: 1907

Dernier message par Armie Voir le dernier message
Mer 29 Juin 2016 15:12
Hésiter à consulter et passer des tests
par Gouttedeau » Jeu 3 Nov 2016 23:58

Réponses: 15

Vus: 1404

Dernier message par Tartempion Voir le dernier message
Jeu 2 Fév 2017 13:02
Critique - constructive - des tests de QI
1 ... 9, 10, 11par TourneLune » Mer 17 Aoû 2011 10:37

Réponses: 252

Vus: 25079

Dernier message par Fish Voir le dernier message
Mar 28 Fév 2017 22:43
les "autres" tests de QI
par lilyz » Mar 4 Oct 2011 22:59

Réponses: 17

Vus: 8739

Dernier message par uzu Voir le dernier message
Mer 15 Mai 2013 00:46

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités