Nous sommes le Dim 22 Jan 2017 23:16


Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement

Modérateur: Zyghna

Haut Potentiel et QI hétérogène

Messagepar Maluna » Jeu 5 Mai 2011 13:45

 ! Mlle Rose a écrit:
Ce topic-ci est essentiellement fait pour apporter des témoignages et élaborer des réflexions et questionnements autour ce ça.
Pour les débats théoriques (et notamment sur l'intrication HQI/dys et les différents points de vue professionnels) veuillez vous rendre ici : tests-psys/hqi-troubles-dys-debats-theories-t5039.html ;)




Je lance donc ce topic etant un exemple-type de ce genre de profil puisque j'ai un ecart de 30 points entre le QIV et le QIP a la faveur du QIV (QIV = 133 et QIP = 103). Ces profils sont apparemment loin d'etre rares chez les HP si l'on en crois certains specialistes (Besson, Kostogianni notamment).
Au plaisir d'echanger ici sur ce sujet :smile:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Saul » Jeu 5 Mai 2011 14:18

Ellen Winner aussi en parle, elle dit que les surdoués polyvalents sont une exception mais que le fait d'etre surdoué dans un domaine mais pas dans un autre est plutôt la règle.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque
Avatar de l’utilisateur
Saul
 
Messages: 592
Enregistré le: Ven 11 Fév 2011 14:50
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Colonel Moutarde » Jeu 5 Mai 2011 14:27

Pour ma part QIV=151 et QIP=125.
Le bilan interprète cet écart comme la conséquence de mon anxiété qui me conduit à perdre du temps à vérifier, chercher à rendre une "réponse parfaite" et redouter l'erreur stupide. Un cas très classique aussi.

A ce sujet, on m'a quand même calculé un QI total (même si ce chiffre, ultérieurement n'a pas été plus discuté que ça, on s'est borné au constat que j'étais "dans telle zone"); j'ai lu des choses contradictoires sur la possibilité de calculer le QIT au-delà d'un certain écart entre V et P. Tantôt je lis que ce n'est pas possible, tantôt que cette restriction ne concerne que le WISC et pas le WAIS. Bon, c'est un point de détail.
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Maluna » Jeu 5 Mai 2011 14:41

Colonel Moutarde a écrit:A ce sujet, on m'a quand même calculé un QI total (même si ce chiffre, ultérieurement n'a pas été plus discuté que ça, on s'est borné au constat que j'étais "dans telle zone"); j'ai lu des choses contradictoires sur la possibilité de calculer le QIT au-delà d'un certain écart entre V et P.


Oui moi aussi mais en ce qui me concerne, le QIT n'a pas ete calcule.

Mon ecart est attribue a un Trouble des Apprentissages Non Verbaux. Selon la psy ca explique entre autres que j'ai eu le sentiment de "foirer" certaines epreuves. Les resultats sont dans la moyenne mais en dessous de mon potentiel. Je pense aussi que sur certaines epreuves, j'etais tellement convaincue que j'etais nulle que j'ai sous-performe.
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Af-Photo » Jeu 5 Mai 2011 15:22

Très bonne initiative Maluna. :cheers:
Je te rejoins tout naturellement dans ce topic. En effet, le profil QIV > QIP semble courant. On peut rencontrer beaucoup plus rarement des profils QIP > QIV jusqu'à plus de 30 points d'écart. Sur le forum Doctissimo, en effectuant des recherches, un cas est relaté d'une enfant qui présente un QIP de 152 pour un QIV de 125. Quoiqu'en soient les raisons de ces grands écarts entre QIV et QIP, à partir du moment où l'une des deux valeurs s'écarte nettement de la "normale" supérieure, les spécialistes semblent s'accorder sur le soupçon de douance.

Je rappelle le lien concernant les EIP et HP au profil hétérogène cité dans un autre topic : http://dysmoi.over-blog.com/pages/eip-et-dys-3674876.html. Ainsi, le profil hétérogène courant QIV > QIP alerte souvent sur l'existence chez un enfant mais également un adulte HP comme tu le disais Maluna de troubles d'apprentissage non verbaux.

Ainsi, un HP, il peut être :

- Dyslexique
- Dysgraphique
- Dyscalculique
- Dyspraxique
- Dys...etc.

C'est ainsi par exemple que enfant, j'étais un surdoué qui présentait des traits de retards autistiques et il aurait très mal aisé de m'attribuer quelconque surdon intellectuel. Je n'ai su monter à bicyclette que vers 10 ans et je n'ai su faire des lacets à mes chaussures que autour de 11 ans. Incapable de jouer au sport, même tardivement (au delà de mes 15 ans) donc je ne pouvais jouer aux jeux de balle avec mes camarades de classe. Bref, de loin, j'avais toutes les apparences du déficient mental par excellence ! Et pourtant, parallèlement, dès l'âge de 5 ans, j'étais plongé complètement dans les livres de volcanologie et j'inondais mes cahiers de dessin du CP d'innombrables représentations de ces montagnes de feu que je trouvais hypnotiques. Et puis, un Ciel et Espace offert par ma mère à 9 ans et je contracte le virus de l'Astronomie...Bref et ainsi de suite. Au CM2, des notes nulles de chez nulles mais curieusement jamais en sciences où j’atteignais systématiquement le 0 faute. Cela rendait mes instituteurs furieux car finalement, je passais pour un imposteur, un menteur : Comment être si parfait en sciences alors que je cumulais tant d'handicaps moteur tandis que tout le reste était si négligé ?

Tout cela n'était que la manifestation d'une dyspraxie au départ assez sévère. Avec l'âge et le passage chez une psychomotricienne, beaucoup de problèmes ont été réglés à l'âge de 12-13 ans suite à la détection de mon QIV "hors normes", notamment les troubles du développements moteur qui ont été anéantis. En revanche, je n'ai pas honte de dire de dire qu'il n'en est pas de même des troubles logico-mathématiques très légers qui me poursuivent subtilement à l'âge adulte. Seuls des tests psychométriques les révéleraient car personne ne s'en douterait à première vue compte tenu de mon excellente élocution verbale mais je m'en fiche car mon quotidien n'en souffre absolument pas.

Enfant, avec la psychomotricienne, mes problèmes d'arithmétique ont été également réglés. En revanche,très subtilement, mes problèmes logico-mathématiques sont là. Ils se manifestent notamment sur une suite de nombres. Devant ce genre de suite, impossible de trouver le nombre manquant. En revanche, vous me donnez une liste de mots, même des mots que je n'ai jamais vu et dont j'ignore même la signification, intuitivement je sais repérer l'intrus sans la moindre hésitation. Mon monde est fait d'images, de sons, d'odeurs agréables mais curieusement, les chiffres n'appartiennent pas à mon aire de jeu. Il faut le dire surtout que les chiffres me rapportent constamment à une notion d'injustice. Avec les chiffres, c'est l'image de l'inégalité, de la compétition, de la soumission, de la ségrégation, de la catégorisation. Or, l'idéal poursuivi depuis ma naissance fut toujours de rêver en un monde tout à fait égalitaire, sans chiffres, sans capitalisation, sans marchandage...

J'adore vraiment jouer avec les mots au point que je suis surnommé le "Raymond Devos" de l'entreprise par mes collègues les plus proches. Je ne sais si c'est sincère ou ironique mais je m'éclate bien comme un petit enfant de 12 ans tout excité, à sortir des facéties, des calembours à longueur de journée et à en rire jusqu'aux larmes de joie, devant les yeux parfois éberlués de mes collègues. De ce point de vue, il est clair que je ne suis jamais passé inaperçu dans la sphère étudiante ou professionnelle et qu'il existe une sacrée différence comportementale "hors norme".

C'est "terrible" d'être un surdoué "handicapé"...En écrivant ces lignes, j'en suis mort de rire en tous les cas ! :rofl:
Avatar de l’utilisateur
Af-Photo
 
Messages: 55
Âge: 34
Enregistré le: Jeu 14 Avr 2011 16:23
Localisation: Dans le Pays de Bray ou dans le Val D'Oise, selon le niveau de créativité...
Test: WISC

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Maluna » Ven 6 Mai 2011 18:49

En ce qui me concerne, j'ai eu une scolarite sans encombre : brillante eleve en primaire, tres bonne au college, bonne puis moyenne au lycee puis a la fac. Jamais redouble, je suis allee jusqu'au doctorat. Du coup je ne retrouve pas dans ces profils d'enfants et d'ados a la scolarite difficile. J'ai eu des difficultes bien sur comme tout le monde mais rien qui ait pu laisser supposer un trouble quelconque encore moins une precocite... Par contre il est vrai que je pouvais avoir des notes catstrophiques dans une matiere et excellente dans une autre en fonction de l'interet que je portait a la matiere et de l'estime que j'avais pour le prof... Je crois que je suis qq qui a su particulierement bien s'adapter au systeme scolaire, a ce que l'on attendait de moi. Il n'y a qu'en terminale ou j'avais un prof de math qui nous faisait travailler avec les methodes des classes prepa (prof tres elisitiste...) et ou la je n'ai pas du tout accroche. Ses methodes d'apprentissage ne me convenaient absolument pas, j'en ai paye de ma personne et de ma sante pour tenter de rentrer dans le moule puis apres avoir montre que j'en etais capable j'ai dit stop! J'ai passe mon epreuve de math au bac avec facilite. Au bout de 1h30 j'avais termine le sujet alors qu'on avait 4h. J'ai eu une tres bonne note mais je n'ai tire aucune statisfaction de recracher betement ce que j'avais appris. J'ai absolument refuse de faire un dossier pour les classes prepa a la stupefaction des profs et de mes collegues qui n'ont pas compris et je me suis eclatee a la fac!

Sinon ben j'ai tjs ete fascine par l'histoire du monde, des civilisation. Deja en primaire je voulais etre archeologue, puis egyptologue, puis quand j'ai vu que j'avais plus de faciliter en sciences, je me suis plutot tournee vers la recherche scientifique. A 17 ans, je voulais etre chercheur dans le domaine de l'environnement et c'est ce que je suis devenue. Je rame pas mal dans mon boulot pour diverses raisons (ma possible zebritude doit y etre en partie pour qq chose) mais je m'accroche car je me dis que j'ai la chance de faire quasiment le metier dont je revais.

Voila un petit peu mon parcours a moi :smile:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Lisa » Lun 9 Mai 2011 21:58

interesant..
en effet je me suis posée qulques questions au vu de mes résultats à l'époque.très hétérogènes.
(quiv 150, qip 119, (avec une chute forte à l'un des subtest sensé représenté l'habileté sociale ou un truc comme ça...comme quoi....très révélateur! :mrgreen: ), un qit de 138, dixit la psy totalemnt sousévalué par une chute phénoménale au code et symbole. :angel4: (7/19, ouaouh!)

j'ai chuté 2 subtests en totu et pour tout. les 2 sont révélateurs du HPI pour e code et symbole, et du SA pour le test autre.

elle ne s'expliquait pas ce résultat au truc sur les codes sociaux...(cette psy n'avait pas de connaissances sur le SA comme la plupart d'aileurs.)

en fait qulques années plus tard, grace à une autre psy spécialisée ds les ted et mes nouvelles lectures, j'ai compris que j'avais tout simplement un qi typique asperger.(qiv très haut, qip plus bas...)

ça aide totu de emme à comprendre, et a avancer.
mais ça laisse frustré, car selon la psy spé en TED, mon qi est "sous évalué"...ou mal évaluable du fait d emon SA....

alors zut. :grattelatete:

en fait l'hétérogénéité a certainement toujours une vraie raison d'etre....

cependant aujourd'hui avec du recul j'ai apris à mettre de coté ces "chiffres", et m'intereser à autre choses pour évoluer personnellement, et surtou pouvoir aider mes enfants aussi. :chat: ( assez atypiques.)
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
[i]http://cnahp-web.com
Lisa
 
Messages: 95
Enregistré le: Mer 2 Mar 2011 20:59
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Af-Photo » Mar 10 Mai 2011 09:39

Lisa, ton message est très intéressant et perturbant.

Mon père a toujours été persuadé pour sa part, en toute indépendance de l'avis d'un spécialiste, en m'observant enfant jusqu'à aujourd'hui que j'étais très proche de l'"Aspie haut niveau" dont les performances arithmétiques et "spatiales" seraient très fortement perturbées par la dispraxie. Son rapprochement récent avec des associations sur le syndrome d'Asperger n'a fait qu'augmenter ses suspicions malgré le rapport de la psychologue qui a diagnostiqué mon QIV > 125 + dyspraxie (rien d'autre à signaler) en 1994.

En tous les cas, dès le plus jeune âge pour les psychologues du CMPP, j'ai toujours été un mystère clinique. J'en ai discuté avec mes parents. Une psychologue en 1989 avait d'ailleurs notifié à ma mère qu'elle ne comprenait absolument rien à tous les résultats cliniques des nombreux tests de QI WISC III (au moins passé 3 fois au CMPP) qui montraient à chaque fois des performances normales en QIP, un léger déficit en logico-mathématiques et un pic de performances "hors normes" sur certains subtests dans le verbal.

Enfant, c'était la phobie sociale et depuis toujours, c'est un peu l'écart social (je ne suis social que dans ma sphère professionnelle). Mes parents, mes frères et soeurs pouvaient m'approcher et me toucher mais les inconnus, c'était hors de question, c'était la violence ! Simple timidité ? Personne n'arrivait à s'expliquer ce côté un peu sauvageon. Je ne me suis jamais senti ancré dans le monde "normal". Tout le monde était bizarre pour moi quand j'étais enfant et juste aujourd'hui suavement décalé dans mes yeux d'adulte. J'ai du mal parfois avec certains implicites.

De plus, j'ai lu l'ouvrage "Etre un adulte à haut potentiel" de Stéphanie Bénard qui fait notamment la liste de toutes les pathologies dont le SA liées au surdouement. Surprise ! Tout le long de ma courte vie de 28 ans, j'ai manifesté sans le savoir temporairement ou d'une façon permanente, 80% des pathologies listées. Que dois-je en tirer comme conclusion ?
Pourtant, je ne suis pas officiellement reconnu comme un "surdoué authentique" (QIV = QIP) si on en reprend la définition de l'ouvrage de l'enfant surdoué de JSF.

Pour couper court, aujourd'hui, en parfaite connaissance de cause de mes propres dysfonctionnements, j'en suis venu à me considérer très dernièrement sous le terme plus juste d'APIE (Atypique Personne dans l’Intellect et l’Emotion). Cela me semble plus joli et plus tempéré comme classement car ce terme a pour vocation de regrouper toutes les personnes qui se sentent un peu à l'écart de la société et qui manifestent des particularités très marquées sur certains subtests (certaine forme d'intelligence particulière qui ne rentre pas dans la définition classique).
Avatar de l’utilisateur
Af-Photo
 
Messages: 55
Âge: 34
Enregistré le: Jeu 14 Avr 2011 16:23
Localisation: Dans le Pays de Bray ou dans le Val D'Oise, selon le niveau de créativité...
Test: WISC

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar TourneLune » Mar 10 Mai 2011 10:05

Jsf ne dit pas qu'on ne peut considérer qu'un enfant n'est surdoué que si QIP=QIV mais qu'on ne peut utiliser le QI en tant que tel que s'il est relativement homogène.
Elle est la première à considérer que le QI a des limites et qu'on ne doit pas de baser que sur lui pour le diagnostic.

Si tu te sens concerné par le SA (il y a un topic sur les traits autistiques) tu peux aller voir un professionnel.
Je crois qu'on a tout à gagner à aller voir les pro (pour peu qu'ils soient bons et compétents) quand on soupçonne quelque chose.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11095
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Zeus » Mar 10 Mai 2011 10:09

J'ai un QI très homogène, merci (QIP=QIV)
Faut il interpréter à l'infini des chiffres ou des interprétations de psys, aussi spécialistes soient ils ?
Faut il se classer, répérer des "symptômes" au risque de coller à une image de soi et chérir ses faiblesses ?

Je suis sans doute hors sujet mais je pense qu'avant de partir tête baissée sur des remises en questions abyssales de sa personne, il est possible de s'observer directement et aussi de remettre en question les chiffres de test et leur sens supposés, réels, interprétés.

Etant donnée la variété très large que je constate chez les "surdoués" de ce forum et les (rares) surdoués que je connais en réel, je pense de plus en plus hasardeux de s'accrocher à cette notion pour éclairer son identité ou trouver une bouée de sauvetage dans l'existence. Et aussi hasardeux d'interpréter à l'infini un décalage important de QI pour en saisir le sens profond. Je respecte vos doutes, ceci dit.

Voilà, ne me reste que la tarte à la crême en dessert : nous sommes tous uniques.
Zeus
 
Messages: 1408
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Colonel Moutarde » Mar 10 Mai 2011 10:18

AF-PHOTO a écrit:Pourtant, je ne suis pas officiellement reconnu comme un "surdoué authentique" (QIV = QIP) si on en reprend la définition de l'ouvrage de l'enfant surdoué de JSF.


Je n'ai pas souvenance qu'elle ait une définition aussi restrictive ! Justement, le QIP inférieur, c'est quelque chose de classique, parce que c'est le plus fragilisé par le contexte, le vécu, etc.

Lisa a écrit:en fait qulques années plus tard, grace à une autre psy spécialisée ds les ted et mes nouvelles lectures, j'ai compris que j'avais tout simplement un qi typique asperger.(qiv très haut, qip plus bas...)

ça aide totu de emme à comprendre, et a avancer.
mais ça laisse frustré, car selon la psy spé en TED, mon qi est "sous évalué"...ou mal évaluable du fait d emon SA....


Qu'est-ce qui cause exactement cette frustration ?... Même le QI est "sous évalué"... il te donne accès aux informations pertinentes sur toi (douance, profil Aspie)... As-tu cerné ce qui te semble être la pièce manquante ?

je pense qu'avant de partir tête baissée sur des remises en questions abyssales de sa personne, il est possible de s'observer directement et aussi de remettre en question les chiffres de test et leur sens supposés, réels, interprétés.


Malheureusement, quand on va passer un test de QI, c'est justement parce que s'observer soi-même nous a conduit à une impasse. Le bilan sert à donner quelques points d'ancrage. Bien sûr, il ne faut pas lui faire dire plus qu'il ne dit, pas le surinterpréter, ni vouloir regrouper de force des manifestations similaires de phénomènes peut-être différents, mais il sert à établir avec objectivité un certain nombre de choses, sur une personne qui généralement clapote dans un océan de doutes sans aucune terre ferme.
Et encore, certains - et j'en fais partie - lorsqu'ils touchent cette terre ferme, ont tôt fait de reprendre la mer en disant "ça ne peut pas être l'île cherchée, c'est trop beau, ce ne devait être qu'un récif trompeur, ou bien, je n'ai pas ma place dans cette île, je ne la mérite pas".
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Af-Photo » Mar 10 Mai 2011 11:03

Et encore, certains - et j'en fais partie - lorsqu'ils touchent cette terre ferme, ont tôt fait de reprendre la mer en disant "ça ne peut pas être l'île cherchée, c'est trop beau, ce ne devait être qu'un récif trompeur, ou bien, je n'ai pas ma place dans cette île, je ne la mérite pas".


J'apprécie beaucoup ta phrase capitaine Moutarde car c'est exactement comme cela que j'ai réagis le jour où la découverte a eu lieu pour moi et qui explique sans doute mon comportement de "violon désaccordé" actuel. J'avais tellement été écrabouillé par le système scolaire que cela me paraissait énorme en effet d'appartenir à "Belle-Ile en mer" et d'avoir le droit à une place VIP auprès de Laurent Voulzy :2deg . Depuis l’évènement d'ordre affectif qui m'a secoué et qui m'a ramené à ce fameux souvenir, nul n'est l'objectif de chérir mes différences mais surtout d'être heureux et de retrouver un équilibre de vie suite à ce tremblement de terre qui prend rapidement l'aspect d'un tsunami, surtout quand on loge sur une si belle-ile.

J'étais parvenu à oublier ce moment de ma vie en devenant heureux et devenu ce fameux "sage passif" que décrit JSF avec beaucoup de pertinence, il est vrai, jusqu'à ce fameux jour de 2011 où tout s'est écroulé et que j'ai été obligé de ré-affronter ce second moi qui dormait bien tranquillement dans son coin (un peu comme si j'étais coupé en deux tel un guillotiné).

Il est vrai que Guillotin a testé sa machine sur des moutons et que je fus trop longtemps mouton sans me poser de question à mon et à ce sujet...
Avatar de l’utilisateur
Af-Photo
 
Messages: 55
Âge: 34
Enregistré le: Jeu 14 Avr 2011 16:23
Localisation: Dans le Pays de Bray ou dans le Val D'Oise, selon le niveau de créativité...
Test: WISC

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar TourneLune » Mar 10 Mai 2011 11:57

Azerty: tu me fais rire!! C'est pas toi qui nous a "soulé" pendant des semaines avec ton score sur le chat??? :D :D
Les gens ici ne de servent pas de leur score pour diagnostiquer un SA ou autre, mais simplement donnent des infos sur ce qu'une hétérogénéité de résultats peut révéler. Et donc des indices sur les pistes à éventuellement suivre si on est concerné.

Après, tu peux comme moi te sentir frustré d'avoir un résultat homogène parce que du coup, on a rien à dire et le psy non plus d'ailleurs ;) :P
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11095
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Af-Photo » Mar 10 Mai 2011 12:08

TourneLune a écrit:Azerty: tu me fais rire!! C'est pas toi qui nous a "soulé" pendant des semaines avec ton score sur le chat??? :D :D


:clap: :clap:
Avatar de l’utilisateur
Af-Photo
 
Messages: 55
Âge: 34
Enregistré le: Jeu 14 Avr 2011 16:23
Localisation: Dans le Pays de Bray ou dans le Val D'Oise, selon le niveau de créativité...
Test: WISC

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Maluna » Mar 10 Mai 2011 13:26

azerty a écrit:Etant donnée la variété très large que je constate chez les "surdoués" de ce forum et les (rares) surdoués que je connais en réel, je pense de plus en plus hasardeux de s'accrocher à cette notion pour éclairer son identité ou trouver une bouée de sauvetage dans l'existence. Et aussi hasardeux d'interpréter à l'infini un décalage important de QI pour en saisir le sens profond. Je respecte vos doutes, ceci dit.

Voilà, ne me reste que la tarte à la crême en dessert : nous sommes tous uniques.


Tu ne peux cependant pas nier que cela permet quand meme d'apporter certaines reponses (pas toutes bien sur), de trouver une explication a certaines bizarreries dans notre fonctionnement, comprendre l'origine d'un mal-être. Cela ne donne pas LA solution mais ca aide a comprendre et c'est deja important.

Lisa a écrit:avec une chute forte à l'un des subtest sensé représenté l'habileté sociale ou un truc comme ça...comme quoi....très révélateur! :mrgreen: )


J'ai eu un 7 en arrangement d'images (les BD a remettre dans l'ordre) La psy m'a dit que cela revelait des difficultes sociales... que je ne percois pas vraiment (?) donc bon, j'ai pas cherche plus loin, je suis d'accord pour dire qu'il prendre un certain recul face a ce fameux test de QI, ne pas le prendre non plus pour argent comptant, rester critique, savoir qu'il ne dit pas tout, qu'il presente des biais... Ceci etant, lorsque les resultats sont tres heterogenes cela amene forcement des questions et cela peut servir de base pour apprendre a mieux se connaitre.
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Zeus » Mar 10 Mai 2011 13:43

Maluna a écrit:Tu ne peux cependant pas nier que cela permet quand meme d'apporter certaines reponses (pas toutes bien sur), de trouver une explication a certaines bizarreries dans notre fonctionnement, comprendre l'origine d'un mal-être. Cela ne donne pas LA solution mais ca aide a comprendre et c'est deja important.


Je ne le nie pas.
Je dis simplement que le diagnostic de "douance" ne doit pas devenir le bouc émissaire au dos trop large pour tous les désagréments de sa personnalité, ni faire l'objet d'une spéculation infinie sur sa signification. Les aspects cognitifs sont sans doute spécifiques mais avec d'infinies variations au sein du même groupe, que ne reflètent sans doute que partiellement les tests. Ils mesurent une agitation mais pas vraiment la façon dont elle opère pour chacun.

Comme le signale TourneLune, j'ai "saoulé" avec mon score de QI sur le tchate, à l'époque (pas si lointaine) où il me paraissait constituer un critère déterminant pour me comprendre.

Ca ne me parait plus vraiment le cas aujourd"hui, à l'exception sans doute effectivement de quelques particularités dans le mode de fonctionnement qui, je ne le nie pas, m'ont apporté un éclairage important sur moi même et mon passé.

Quant à la bande dessinée, j'ai eu aussi un score minable car j'ai baclé, refusant la plupart du temps de mettre dans l'ordre par pure fainéantise. Ca fait pas non plus de moi un asocial...

Ok, je suis hors sujet
Zeus
 
Messages: 1408
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Maluna » Mar 10 Mai 2011 14:11

azerty a écrit:Je dis simplement que le diagnostic de "douance" ne doit pas devenir le bouc émissaire au dos trop large pour tous les désagréments de sa personnalité, ni faire l'objet d'une spéculation infinie sur sa signification. Les aspects cognitifs sont sans doute spécifiques mais avec d'infinies variations au sein du même groupe, que ne reflètent sans doute que partiellement les tests. Ils mesurent une agitation mais pas vraiment la façon dont elle opère pour chacun


La 2eme psy que j'ai consulte m'a dit que ce qu'elle repprochait un peu a JSF c'etait finalement de tout mettre sur le compte de la douance en occcultant certaines difficultes qui peuvent parfois etre re-eduquees en particulier chez les enfants. Visiblement, en matiere de diagnostic et de comprehension, meme si les sciences neurologiques et congnitives ont beaucoup apporte, on en est encore qu'aux balbutiements.

Je pense aussi qu'il faut un peu de temps pour "digerer" un bilan, accepter le resultat pour ce qu'il est et pas autre chose, prendre du recul. Moi j'avoue que mon resultat m'a pas mal perturbee pendant quelques mois on va dire, aujourd'hui j'ai pris de la distance. J'ai compris certaines choses, j'ai avance, je n'ai pas tout regle bien entendu mais quand meme, je me sens peut-etre davantage en accord avec ce que je suis au fond de moi (surdouee ou pas :wink: ) donc ce bilan aura eu un effet benefique :smile: Ceci etant, je trouve interessant d'echanger sur ces profils un peu atypiques parmi les atypiques :wink:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Af-Photo » Mar 10 Mai 2011 14:22

ce bilan aura eu un effet benefique :smile: Ceci etant, je trouve interessant d'echanger sur ces profils un peu atypiques parmi les atypiques


Cela nous rend encore plus uniques en fait ! :cheers: ;)

Moi, je dirais que la douance, c'est comme un arc en ciel. Au milieu d'une même famille, il y a un large dégradé de profils atypiques et d'expression d'une intelligence différente. Bref, Newton a bien fait les choses : La douance n'est pas lumière blanche mais prismatique ! :cheers: :clap:
Avatar de l’utilisateur
Af-Photo
 
Messages: 55
Âge: 34
Enregistré le: Jeu 14 Avr 2011 16:23
Localisation: Dans le Pays de Bray ou dans le Val D'Oise, selon le niveau de créativité...
Test: WISC

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Maluna » Mar 10 Mai 2011 14:45

AF-PHOTO a écrit:
ce bilan aura eu un effet benefique :smile: Ceci etant, je trouve interessant d'echanger sur ces profils un peu atypiques parmi les atypiques


Cela nous rend encore plus uniques en fait ! :cheers: ;)

Moi, je dirais que la douance, c'est comme un arc en ciel. Au milieu d'une même famille, il y a un large dégradé de profils atypiques et d'expression d'une intelligence différente. Bref, Newton a bien fait les choses : La douance n'est pas lumière blanche mais prismatique ! :cheers: :clap:


:smile: mais je dirais que ce n'est pas specifique a la douance. C'est aussi vrai pour l'intelligence en general et tout ce qui fait de nous des hommes et des femmes :wink:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Lisa » Mar 10 Mai 2011 23:03

Maluna a écrit:
Lisa a écrit:avec une chute forte à l'un des subtest sensé représenté l'habileté sociale ou un truc comme ça...comme quoi....très révélateur! :mrgreen: )

J'ai eu un 7 en arrangement d'images (les BD a remettre dans l'ordre) La psy m'a dit que cela revelait des difficultes sociales... que je ne percois pas vraiment (?) donc bon, j'ai pas cherche plus loin, je suis d'accord pour dire qu'il prendre un certain recul face a ce fameux test de QI,.

oui c'est ça!
j'avais obtenu juste la moyenne (ce qui était une "chute" vis à vis du reste.)
c'était ce subtest sensé etre representatif des habiletés sociales etc...et la psy a dit que moi seule pourrait comprendre mes dificultés ds ce domaine...

bon ajourdh'ui oui, je peux! :D1

mais en général donc, en effet il faut savoir prendre du recul vis à vis de totu ça.mais c'est plus facile à faire quand on a déjà bien avancer ds le cheminement.
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
[i]http://cnahp-web.com
Lisa
 
Messages: 95
Enregistré le: Mer 2 Mar 2011 20:59
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar géraldg » Lun 16 Mai 2011 14:07

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur ce forum.
Ce sujet est tout à fait intéressant. Je me pose des questions concernant l'hétérogénéité des QI verbal et performance de la WAIS 3 et de son implication sur la terminologie à employer "surdoué?". Je cite mon cas QI verbal = 123 QI performance = 145. Il paraît que, selon certaines études, il est 5 fois plus rare d'avoir un écart > 12 points (seuil habituellement admis pour considérer que le QI total n'a plus de sens) dans ce sens que dans le sens contraire (V>P). Je me suis donc demandé si j'étais réellement surdoué. Certains psy pensent que quand le V>P c'est un signe qui pourrait signifier un surinvestissement du domaine intellectuel (cela a t'il un sens?), et qu'un P>V pourrait signifier "une intelligence puissante mais qui a connu des barrières..." en gros, peut-être un manque d'investissement des domaines intellectuels.
Pour ma part, en réfléchissant un peu, j'ai émis quelques hypothèses sur le fait d'être ou non surdoué.
J'ai voulu passer plusieurs tests pour confirmer ou infirmer mon QI. J'ai passer le Standard Progressives Matrices de Raven (que l'on peut trouver sur internet), j'ai obtenu le maximum, je suis donc passer au test des Matrices Avancées de Raven, j'ai également fait le maximum. J'ai passer les tests de Mensa, ainsi, qu'un des tests de monsieur Laurent Dubois (916 test) (sans préjuger du sérieux du test), le R2000, le D70... tous concourent à une même reflexion.

Ceux qui doutent de leur douance devrait analyser leurs résultats (s'ils y ont accès). Je pense que si on réussit à atteindre le maximum à au moins un subtest (notamment dans la WAIS, certains subtests plafonnent à 16), il est possible que, si le test pouvait mesurer de QI plus élevés, le score global serait supérieur. Par exemple, si au subtest Vocabulaire ou Matrices la note de 19 est atteinte, cela signifie que notre prestation vaut 19 ou plus, peut-être 25...(sachant que l'écart-type est de 3 pour les subtests, cela signifierait un sous-QI de 175). Donc, les résultats doivent être analysés et relativisés.

Si on doute de soi, autant passer plusieurs tests et de nature différente et vous fier à votre personnalité. Je pense que si une personne a un QI atypique, et qu'elle cherche à savoir si elle est surdouée peut se fier à ce qu'elle pense être sans avoir à coller parfaitement à l'image qu'on en fait.
Après le problème consiste à comprendre la signification d'un tel QI. Et là, je dirais qu'elle ne doit pas nécessairement attendre d'explication de la part des psy. Je crois qu'il faut se donner à soi-même sa propre explication. Ca demande de ne pas toujours être compris, qu'importe.

Bonne journée.
géraldg
 

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Mlle Rose » Lun 16 Mai 2011 14:17

Bienvenue à toi :-) merci de partager tes réflexions et ton témoignage.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Colonel Moutarde » Lun 16 Mai 2011 14:29

J'ai l'impression qu'on a tous eu du mal avec ce subtest !
Cela dit elle m'a carrément dit que pour une des séries, elle-même ne voyait pas comment diable il fallait les ordonner, c'était incompréhensible. :-?
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Af-Photo » Lun 16 Mai 2011 20:36

géraldg a écrit:Bonjour à tous,
Pour ma part, en réfléchissant un peu, j'ai émis quelques hypothèses sur le fait d'être ou non surdoué.
[...]
Ceux qui doutent de leur douance devrait analyser leurs résultats (s'ils y ont accès).
[...]
Si on doute de soi, autant passer plusieurs tests et de nature différente et vous fier à votre personnalité. Je pense que si une personne a un QI atypique, et qu'elle cherche à savoir si elle est surdouée peut se fier à ce qu'elle pense être sans avoir à coller parfaitement à l'image qu'on en fait.
[...]
Bonne journée.


Ton témoignage tombe à pic car hier soir, j'ai eu une révélation en faisant des recherches.
En effet, je me suis longtemps interrogé sur les tests de Q.C passés en 1997 avec une psychologue moins déontologique conseillée par celle (très pro par contre) qui m'avait diagnostiqué surdoué (Q.I) deux ans plus tôt. Ces tests étaient dits de "créativité". Elle n'avait pas mentionné la portée de ces tests sur son rapport écrit à l'encontre de mes parents (pas accès !), les ayant juste utilisés comme piste pour orienter ses conclusions psychologiques.

J'ai fini par trouver ceci : http://www.scienceshumaines.com/index.php?lg=fr&id_article=5213

J'ai finalement fini par identifier que ce sont très certainement les tests mis au point par Joy Paul Guilford (1897 – 1987) que j'ai passé en 1997, psychologue américain, connu notamment pour ses travaux sur l'intelligence et sa critique du facteur G de Spearman. Au cours des années 60, il a élaboré des « tests de créativité » qui cherchent à évaluer la fluidité, la flexibilité, l’originalité, les capacités d’élaboration et d’inventivité de l’intelligence.

Citation article : "Ils proposent et mettent à l'épreuve, par la construction de tests toujours utilisés, l'idée selon laquelle la créativité s'appuie sur des opérations intellectuelles, et tout particulièrement sur la pensée divergente, cette capacité à trouver un grand nombre d'idées à partir d'un stimulus unique. Les vingt dernières années vont voir se développer une approche cognitive du domaine. Des recherches expérimentales, des études de cas et des simulations en intelligence artificielle vont permettre l'exploration des représentations mentales ainsi que des traitements de l'information lors de l'acte créatif."

Notez bien que ces tests mesurent la nature de l'intelligence créative et permettent de quantifier principalement la pensée divergente qui est justement la façon de "fonctionner" mentalement du surdoué. Oralement, la psychologue avait notifié à mes parents et à moi, alors jeune adolescent de 14 ans que j'avais obtenu le résultat le plus élevé possible sur l'échelle de ces tests. Autant dire que en faisant confiance aux conclusions de l'époque de ces tests avec cette autre psychologue, tout laisserait à penser que j'ai un très haut potentiel créatif engendré par une intelligence "très" divergente. Conclusion (peut-être ?) sans appel sur mon surdouement.

Il est vrai comme tu dis qu'il faut parfois se fier à notre personnalité. Les jeux de mots dont je suis particulièrement friand, après coup, je me demande si c'est aussi facile à faire pour quelqu'un avec une pensée linéaire ? Jeux de mots très fouillés, créés et dégainés à la vitesse grand V à mes interlocuteurs qui en sont toujours surpris, sans aucun effort, les combinaisons de mots jaillissent dans ma tête comme un feu d'artifice, parfois d'une façon incontrôlée ; manifestation très justement d'une intelligence divergente ou tout le monde peut les faire avec de l'entraînement ? Cela mérite réflexion. L'humour très particulier de ce genre (jeux de mots, métaphores, calembours) semble en tous les cas affecter bien plus les éléments surdoués que des éléments "normaux" à en lire beaucoup de sources. Un signe de surdouance ?
J'ai l'impression d'être fou et de me lancer dans un débat sur le sexe des anges ! :-)

Quoiqu'il en soit, je pense que s'il y aurait un test clinique complémentaire à faire à une personne pour pouvoir conclure sur un diagnostic de surdoué après obtention d'un QI hétérogène, c'est certainement celui de la "créativité". Il est simplement curieux que l'on en entende pas plus parler de celui-là ! :think: Concept abandonné ?
Avatar de l’utilisateur
Af-Photo
 
Messages: 55
Âge: 34
Enregistré le: Jeu 14 Avr 2011 16:23
Localisation: Dans le Pays de Bray ou dans le Val D'Oise, selon le niveau de créativité...
Test: WISC

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Messagepar Maluna » Lun 16 Mai 2011 21:13

Que deviennent l'esprit divergent et la creativite quand on a passe les 30 dernieres annees de sa vie a se conformer, a se fondre dans la masse pour ne pas se demarquer, se faire remarquer, pour etre comme tout le monde?
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Diagnostic, Tests, Psys et Thérapies

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Qi hétérogène, Surinvestissement intellectuel
1, 2, 3par melanie17 » Ven 8 Nov 2013 22:45

Réponses: 60

Vus: 9855

Dernier message par Nourth Voir le dernier message
Ven 6 Nov 2015 11:56

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Lectrix, Turambar et 5 invités