Nous sommes le Ven 24 Nov 2017 10:09


Critique - constructive - des tests de QI

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement

Modérateur: Bradeck

Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar TourneLune » Mer 17 Aoû 2011 10:37

Les tests de QI font fréquemment l'objet de féroces attaques. Il me semble qu'une meilleure connaissance de leur fonctionnement permet d'en rendre caduque la plupart.

L'intelligence ne se résume pas à un chiffre.
On ne peut pas classer l'intelligence des gens de façon linéaire.
Les tests de QI ne mesurent pas toutes les intelligences/tous les secteurs de l'intelligence.


A ces questions, on ne peut répondre que oui. Sauf que les tests n'ont absolument pas ces prétentions-là. Je crois qu'il est important de comprendre comment et pourquoi ces outils ont été créés et ce qu'on en a déduit. Aujourd'hui, on a tout en même temps, et on ne sait plus vraiment d'où ça sort.
A la base, ces outils ont été créés comme des outils statistiques. Ils ne peuvent donc mesurer que ce qui est mesurable.

On crée donc des subtests qu'on fait passer à un grand échantillon de personnes et on observe ce qu'il en ressort. Les gens vont-ils avoir des scores très différents aux différents subtests ou bien au contraire vont-ils être généralement bons ou mauvais au test global?
Si on prend la WAIS III, les subtests n'ont pas forcément grand chose à voir entre eux. Certains concernent le langages d'autres les nombres, les formes et d'autres encore sont abstraits. Certains demandent de la mémoire, d'autres pas. Certains demandent de raisonner, d'autres pas. Bref, même si toutes les fonctions mentales ne sont pas représentées, un large panel peut être évalué.
On pourrait donc penser que les résultats aux subtests sur un grand nombre de personnes vont être à peu près également répartis, sans liens entre eux. Pourtant au final, il se trouve que TOUS les subtests sont corrélés entre eux. Ils mesurent donc bien "quelque chose" en commun.
Cette corrélation n'a de sens qu'en terme de statistique, dans un groupe de personnes. Par exemple, si vous mesurez le poids et la taille d'un groupe de personnes, vous allez trouver que les 2 sont corrélés. Ca n'empêchera pas de trouver des petits gros ou des grands maigres. Mais taille et poids sont corrélés dans le groupe.
La corrélation entre les divers subtests va de 0,3 à 0,8 avec une moyenne de 0,5, ce qui en statistique est une corrélation forte. ( il est assez rare de trouver des corrélations supérieures à 0,5). La corrélation entre les résultats aux divers indices ( compréhension verbale, vitesse de traitement, etc...) est encore plus forte, entre 0,6 et 0,8.
Donc grosso modo, les personnes ayant tendance à avoir un bon score à un des subtests auront tendance à avoir un bon score aux autres subtests. Mais ce sont des tendances, individuellement, il y aura toujours des exceptions.

C'est ce qui fait que les tests sont considérés comme valides et qu'on les utilise. Parce qu'ils approchent le fameux facteur g qui cherche à identifier l'intelligence générale.
Ce sont donc des outils statistiques qui permettent de faire des études basées sur l'intelligence puisqu'ils sont "juste" à l'échelle générale.
Elles permettent par exemple de voir que les résultats à ce tests et la catégorie socio-professionnelle sont corrélés à environ 0,4. Ce qui signifie qu'il y a un lien assez fort mais que grand nombre de personnes très intelligents n'ont pas une profession considérée comme intellectuelle ou au contraire, que certains ont des professions intellectuelles sans être très intelligentes. Elles permettent aussi de dégager les composantes héréditaires des résultats à ces tests, de vérifier qu'ils restent cohérents avec l'âge des personnes et ceci, toujours, au niveau général du groupe. Il y a toujours des exceptions.

Les observations des psychologues cliniciens tendent également à prouver que ces tests sont corrélés avec toutes les caractéristiques qu'on retrouve un peu partout, créativité, pensée divergente, sensibilité.
Mais corrélé ne veut toujours pas dire strictement égal.

Par rapport aux affirmations citées précédemment qu'est-ce qu'on retrouve? Que les tests n'ont pas directement cherché à mesurer l'intelligence mais des capacités humaines et on s'est rendu compte que celles-ci , au niveau global, étaient liées entre elles. (Bon on peut se douter que les chercheurs y pensaient déjà avant de créer ces tests)
Que ces tests, s'ils donnent un résultat sous forme d'un seul nombre, n'ont absolument pas pour prétention de classer linéairement des individus. Mais entre un groupe à 130 de QI et un groupe à 70, il y aura nettement des différences.
Et au final, toujours au niveau du groupe, on s'aperçoit que ces résultats semblent aussi liés à des aspects de l'intelligence qui sont impossibles à mesurer.
Pas tous cependant, par exemple l'ouverture d'esprit. D'ailleurs, cette qualité doit-elle être considérée comme de l'intelligence ou pour le coup, comme une vraie qualité humaine.... Je crois quand même pour ma part que la capacité à comprendre et capter davantage de choses devrait permettre davantage d'ouverture d'esprit mais je ne sais pas si la corrélation est pour autant très forte, peut-être aussi les difficultés de la vie la réduisent-elle parfois... Si on se représente des groupes de QI de 70 et d'autres de 130, pourtant, on peut imaginer une certaine corrélation mais je n'ai aucune référence là-dessus.


Donc au niveau individuel, que peut-on en déduire? Aucune certitude, seulement des tendances. Et c'est là tout le travail du psy de faire le lien entre les caractéristiques personnelles de celui qu'ils ont en face, d'un résultat à un test chiffré et de tous les éléments qu'ils ont en main.
On sait que tout n'est pas mesuré par ces tests, on sait juste qu'il y a de grandes chances pour que ce soit lié, mais pas forcément puisque la corrélation n'est pas de 1.
On peut donc dire qu'ils signifient quelque chose, que c'est à l'heure actuelle, le seul moyen objectif qu'on ait concernant la douance.

Comme le disait MrAmad3us par ailleurs, on peut lui reprocher sa valeur chiffrée unique qui fait qu'on a tendance à classer les gens en rangs, même involontairement, ce qui n'est effectivement pas très sain. Je suppose que ça vient d'une nécessité pour l'outil statistique et les études de fixer un seuil unique. Mais d'un point de vue individuel, il lui faudrait surement une autre forme ou bien donner plus d'importance aux scores intermédiaires, ce qui a l'air d'être fait pour la WAIS IV.

Ce qui est certain, c'est qu'on utilise toujours un outil statistique global à des fins individuelles et que quelque part, il en perd toujours un peu de sa signification. Il ne faut jamais le perdre de vue. Il est à voir comme quelque chose qui donne des tendances mais pas qui statue et donc quelque chose d'incomplet et relativement imprécis.

A quand une meilleure compréhension des caractéristiques neurologiques de l'intelligence et des tests basés sur IRM ou EEG, permettant de passer de l'observation de l'efficacité sur certaines tâches à l'observation directe de ce qui se passe lors de ces tâches? Peut-être alors qu'on trouvera que ces tests de QI étaient archaïques et complètement à côté de la plaque, mais en attendant, ils auront permis d'en arriver là.

Voilà pour ma petite contribution en grande partie élaborée à partir de "Intelligence, a very short introduction" de Ian J. Deary et je vous laisse la suite, il y a encore des choses à dire ;)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11492
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Lisa » Mer 17 Aoû 2011 15:38

interessant.
de toute façon, les tests ont bien sur leur limites, mais ils restent le seul moyen (acompagné d'une bonne analyse d'un professionnel compétent en la matière) de se situer de manière concrète...
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
[i]http://cnahp-web.com
Lisa
 
Messages: 95
Enregistré le: Mer 2 Mar 2011 20:59
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Zeus » Mer 17 Aoû 2011 16:19

Disons que ça te donne une idée de ce que tu sais faire et que d'autres peinent à faire.
Toujours bon d'avoir une balise dans la brume, un peu objective même si incertaine.
Après que les psys appellent ça "douance" et développent des théories...Ca ne donnera jamais une réponse définitive sur ce qu'on est, pas plus que les philosophes, la réflexion, l'action, la création etc...Sachant que (oui : évidence) on est tous en perpétuel devenir et on finit toujours par se masquer quelque tâches ça et là, processus utile et nécessaire à mon sens.
La transparence absolue est un mythe (l'observateur gauchit forcément l'observé).

Par contre, le test ne dit pas ce que tu sais ou peux faire, au delà des potentiels/spécifités cognitives. Et là, le champs des possibles est infini. La volonté, la curiosité, la motivation et la foi en un destin (même ou -surtout-irrationnelle) sont des adjuvants bien plus puissant qu'un simple "potentiel intellectuel". Oui, il y a des génies ou des observateurs clairvoyants et pertinents sur tous les barreaux de l'échelle du QI. Rien n'est donné, tout est à saisir ou mieux : créer.
Se focaliser sur un score, le comparer infiniment, essayer d'en tirer des conclusions sur soi : mieux vaut diriger son énergie (elle n'est pas illimitée) vers la réalisation ou la contemplation de quelquechose qui soit autre que soi, qui le dépasse, le transcende.
Les critiques virulentes contre les tests masquent souvent un désir secret qu'ils pourraient dire une vérité. Après tout, on ne critique des idoles que parce qu'on y croit un peu, ou voudrait y croire ou s'indigne que d'autres y croient.
Mais sauf à vouloir réformer le monde entier pour l'extirper de ses errements, autant tracer son sillon, sans comparaison, sans mimétisme, et tenir debout sur ses deux jambes. Ce qui est sans doute et le plus difficile, délicat et aussi - grisant !
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Cyrano » Jeu 18 Aoû 2011 08:45

Je voudrais revenir sur la notion d'intelligence.

Le test de QI calcule un potentiel certes. Mais il calcule aussi une capacité à raisonner.

Voici la définition : Intelligence vient du latin intellegentia (faculté de comprendre), dérivé du latin intellegere signifiant comprendre, et dont le préfixe inter (entre), et le radical legere (choisir, cueillir) ou ligare (lier) suggèrent essentiellement l'aptitude à relier des éléments jusqu'alors séparés.

Je vois ici et là des commentaires qui semblent suggérer qu'il y a différents types d'intelligence, qu'un ébéniste qui fait des meubles magnifiques serait doté d'une forme d'intelligence qui lui est propre etc.

Je ne suis pas d'accord avec ça.
Je pense que ça arrange tout le monde de dire que l'intelligence n'existe pas de fait. On confond trop souvent l'intelligence et le talent.

Bien sûr, cette intelligence n'est en aucun cas un indicateur de la qualité d'une personne. C'est un état.

En revanche, appelons un surdoué un surdoué et n'oublions pas qu'il est certes différemment intelligent mais aussi...plus intelligent.

Ça ne me dérange pas qu'untel soit un sportif de haut niveau ou qu'unetelle peigne des natures mortes splendides. Ils ont un talent que je n'ai pas.

Tout comme ça ne me dérange pas que beaucoup ici (et ailleurs) soient plus intelligents que moi.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Zeus » Jeu 18 Aoû 2011 09:48

@Cyrano
Je crains de ne pas être du même avis.
Qu'un surdoué réfléchisse plus, plus vite, plus souvent et relie plus d'éléments entre eux est une chose.

Que ces réflexions intenses, rapides et fréquentes aboutissent à un résultat "intelligent" en est une autre.

L'intensité d'une activité ne garantit pas sa pertinence au final.

Le test de QI mesure sans doute l' intensité de l'activité cérébrale, la capacité à relier rapidement des éléments disparates liés entre eux par une logique et/ou des trames, mais -à mon sens- en aucun cas l'intelligence. Peut être l'intensité d'un processus qui permettrait (conditionnel) d'arriver à des résultats intelligents, mais guère plus.

Je poursuis ta définition (que tu as empruntée ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence - wikipédia, qui semble être la bible des surdoués)

"L'intelligence est l'ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir les relations entre eux et d'aboutir à la connaissance conceptuelle et rationnelle (par opposition à la sensation et à l'intuition). Elle se perçoit dans l'aptitude à comprendre et à s'adapter facilement à des situations nouvelles. L’intelligence peut ainsi être conçue comme la faculté d'adaptation."

L'intensité de la réflexion ne garantit pas qu'on fasse ensuite les bons choix, qu'on s'adapte, ou qu'on sache pondérer les relations qu'on a découvertes en fonction d'objectifs ou de façon pertinente dans une situation donnée.
Comprendre c'est aussi intégrer dans une perspective d'action.

Bref, pour moi : pas de rapport définitif entre QI et intelligence, sauf à limiter l'intelligence à une mesure d'intensité d'activité cérébrale, ce qui reviendrait à réduire les capacités sportives à des grosseurs de muscle.
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar TourneLune » Jeu 18 Aoû 2011 10:42

Hum, on retombe un peu ici sur la question de lé définition de l'intelligence, on peut bien s'y risquer même si on sait déjà qu'on n'arrivera à rien de pleinement satisfaisant.

En tous cas, azerty, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi.
Si tu reprends ton image du sportif et du muscle, la grosseur du muscle se comparerait à la grosseur du cerveau ( qui soit dit en passant, est corrélée au QI de façon significative) et si tu veux comparer au test de QI, tu prendrais divers petits exercices dans diverses disciplines dont tu peux facilement mesurer le résultat ( par ex, la course est plus facile à mesurer que le patinage artistique). Tu as quand même de grandes chances que les sportifs aient de meilleurs résultats, même les patineurs évalués sur de la course, que les non-sportifs. Evidemment, individuellement, tu as toujours des exceptions, mais globalement, si, c'est valable.
Donc statistiquement, si tu prends une personne ayant bien réussi ces petits tests, tu as plus de chances d'avoir un sportif. Mais tu es peut-être tombé sur une exception.

Vu autrement, peut-on être un bon sportif si on n'a pas, à la base, des capacités sportives visibles dans les muscles eux-même? Non , surement pas. Va-t-on pour autant faire des performances simplement grace à ses caractérstiques-là? Non, ça demande d'autres qualités autre que physiques. Et selon les domaines où on souhaite évoluer, ces caractéristiques ont plus ou moins d'importance. Néanmoins tu ne peux pas désolidariser la notion de performance physique de la notion de capacité physique à la base, tu ne peux pas non plus totalement désolidariser la notion d'intelligence en temps que comportement intelligent de la notion d'efficacité intellectuelle.

Cela dit, tu pointes du doigt un vrai problème, et une vraie limite des tests fussent-ils les tests de QI actuels ou des futurs tests par eeg ou irm, être plus intelligent en tant qu'efficacité intellectuelle ne dit rien sur la façon dont nous saurons nous comporter et être intelligent au sens d'intelligence de vie. Mais là, par contre, on rentre pour moi dans ce qui constitue une qualité humaine et plus seulement une caractéristique comme une autre.

C'est pour ça que je considère que les tests de QI reflètent en effet l'intelligence en temps qu'intellect et capacité d'abstraction, capacité de voir ces trames et ces liens. En aucun cas ils ne reflètent ce que j'en fait ce qui dépend tout autant de mon intelligence que de tout le reste de ma personne, constitué de mon vécu, de mes valeurs, de mes autres caractéristiques et traits de personnalités.
Bien entendu que ce qu'on en fait est le plus important mais là, comme je le disais plus haut, on sort du domaine de la caractéristique pour entrer dans le domaine de la valeur humaine. Je trouve ça plus sain pour ma part de faire la distinction claire entre les deux, étant bien entendu que c'est toutes les facettes d'une personne qui en font sa richesse et sa valeur.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11492
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar laetitia » Dim 16 Oct 2011 00:06

Bonsoir, j'ai du mal à comprendre pourquoi les tests comprennent des questions de culture générale. Le QI est censé ne pas varier au cours d'une vie, cependant la culture G varie non?
laetitia
 
Messages: 107
Âge: 34
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 19:59
Localisation: Pas très loin de chez Mickey
Test: WISC

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar TourneLune » Dim 16 Oct 2011 07:41

Le QI ne varie en moyenne pas. Mais le QI est une répartition statistique. Les scores bruts, eux, varient, mais pour tout le monde.
Avec le temps, la culture générale augmente, mais la mémoire, par exemple diminue.
La "place" des individus sur l'échelle de la population ne varie pas si les tests sont bien conçus. ( encore une fois, c'est général, il peut y avoir des exceptions pour des individus)

Le problème de la culture générale, plus que sa variabilité avec le temps, c'est qu'elle dépend plus fortement que d'autres indices du milieu social et des connaissances auxquelles la personne a eu accès.
Cela dit, les questions sont assez faciles à part vers la fin et quinconque a été à l'ecole ou même a la télé a déjà rencontré ces notions. Du coup, c'est plus la capacité à retenir des éléments de l'environnement qui est évaluée, qu'une réelle grande connaissance générale.
Cela dit, ce subtest induit quand même des biais certains et vu le nombre de questions, il repose en partie sur la chance. On peut se souvenir de ça par hasard, parce qu'on en a entendu parlé la veille.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11492
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar laetitia » Dim 16 Oct 2011 10:50

ok, merci pour ta réponse.
laetitia
 
Messages: 107
Âge: 34
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 19:59
Localisation: Pas très loin de chez Mickey
Test: WISC

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Cyrano » Mer 19 Oct 2011 06:38

Existe-t-il des prévisions de tests étalonnés pour les surdoués ?
Comme souvent exprimé, l'absence de finesse aux extrémités est flagrante. Un test étalonné à partir des 2% de la population qui possèdent un QI supérieur à 130 serait le bienvenu.

C'est fou que personne ne se penche à priori sur le problème.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Fraises » Jeu 20 Oct 2011 08:57

Bonjour,

Très intéressants les éclaircissements que vous apportez et votre débat ,

TourneLune a écrit:Cela dit, tu pointes du doigt un vrai problème, et une vraie limite des tests fussent-ils les tests de QI actuels ou des futurs tests par eeg ou irm, être plus intelligent en tant qu'efficacité intellectuelle ne dit rien sur la façon dont nous saurons nous comporter et être intelligent au sens d'intelligence de vie. Mais là, par contre, on rentre pour moi dans ce qui constitue une qualité humaine et plus seulement une caractéristique comme une autre.


Je suis d'accord avec toi, TourneLune.
Je dirais que l'intelligence , supérieure ou non, est un outil... dont on apprend à se servir au cours de notre vie...
Fraises
 

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar La Magicienne » Jeu 20 Oct 2011 11:59

Hello

Juste un truc qui m'a gêné dans la présentation initiale de TourneLune, fort intéressante d'ailleurs. Le fait de dire qu'une corrélation de 0.5 c'est très élevée. il faut alors préciser que l'importance dépend du nombre d'individu soumis à l'analyse (le n). J'ai réagi à la lecture parce que dans mes travaux de recherche 0.5 c'était peanut vu que l'échantillonnage ne pouvait pas être élevé. Ici on parle bien de grosses populations étudiées. Voilà, c'était juste une précision qui me semblait importante.

:hai:
Avatar de l’utilisateur
La Magicienne
 
Messages: 280
Âge: 43
Enregistré le: Lun 10 Oct 2011 17:05
Localisation: Est

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar TourneLune » Jeu 20 Oct 2011 12:10

Je te dirais que je n'en sais rien et je ne sais pas non plus la taille de l'échantillon. Ce qui ressort du livre, c'est que c'est bien plus important que les 900 personnes qui ont servi d'échantillon à l'étalonnage du WAIS IV. On parle d'autres études qui ont permis de mettre en place les tests d'intelligence. Pour le reste, je ne sais pas, il a l'air de trouver que c'est beaucoup. A ton avis, à partir de quelle taille d’échantillonnage cela devient-il "très élevé"? C'est sûr que sur un échantillon de 2, ça n'a rien de significatif.
Mais tu fais bien de relever ce point et de remettre les choses à leur place, toujours garder son esprit critique ;)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11492
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar La Magicienne » Jeu 20 Oct 2011 15:30

Je ne sais plus les chiffres pour pouvoir considérer les corrélations comme robustes, mes notions (faibles) de stats remontent à près de 10 ans... Je peux rechercher les docs mais franchement .... Burk ! ;) Pas trop envie de retourner la dedans, c'est plus mon taf. Ce qui est sûr c'est que ce genre de test est validé effectivement sur des échantillonnages très importants. Il faudrait avoir les publications d'origine pour savoir ça. Je me rappelle qu'en stats il y avait des lois différentes à appliquer pour les petits échantillonnages, et que plus on montait en nombre plus les lois étaient "performantes" et les résultats consolidés.
Bon ceci dit, c'est un détail...
Voilà :-)
Avatar de l’utilisateur
La Magicienne
 
Messages: 280
Âge: 43
Enregistré le: Lun 10 Oct 2011 17:05
Localisation: Est

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar TourneLune » Jeu 20 Oct 2011 16:20

C'est un détail, oui et non. Je trouve ça intéressant que tu rappelles ce point. Quand on a affaire à des chiffres, il faut toujours garder un esprit critique et replacer dans le contexte. C'est loin d'être un détail insignifiant.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11492
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Fraises » Sam 22 Oct 2011 09:42

Je viens de lire cet article sur le QI !

"QI : rien n'est joué jusqu'à 20 ans
Des chercheurs viennent d'établir qu'en fonction des stimulations, le QI peut gagner ou perdre jusqu'à 20 points chez les jeunes avant" 20 ans."

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/anne-jeanblanc/qi-rien-n-est-joue-jusqu-a-20-ans-21-10-2011-1387688_57.php
Fraises
 

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Mlle Rose » Sam 22 Oct 2011 19:12

intéressant!
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Fraises » Sam 22 Oct 2011 20:22

Oui, et surtout que ce qu'ils disent dans leurs recherches me paraît logique ... !
Fraises
 

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar altima » Mer 2 Nov 2011 15:58

Bah un peu HS mais en ce moment sur la 2 y'a un gars qui passe un WAIS4 dans un reportage pour un magazine télé.
1/ pour ceux qui se demandent ce qu'on peut y faire, y'a plusieurs exemples de questions
2/ on peut entendre les réponses du gars et perso ça m'a rassurée de voir que les gens pouvaient galérer pour les similitudes en particulier (moi ça me paraissait évident et j'étais d'office bien précise alors que c'est pas courant paraît-il)
3/ ils se posent des questions sur la fiabilité et évoquent l'intérêt des tests pour les enfants en difficulté scolaire (info à double tranchant : va y'avoir razzia chez les psys!!)
Fin du HS.
Avatar de l’utilisateur
altima
 
Messages: 748
Âge: 38
Enregistré le: Mer 18 Mai 2011 14:42
Présentation: presentations/etre-pas-t410.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar TourneLune » Mer 2 Nov 2011 16:06

Ils donnent les questions et les réponses au vrai test dans un magazine télé? ou ce sont le même genre de questions simplement?....

si tu l'as mis ici , c'est bien parce que tu pensais que ça avait un lien avec le sujet non?
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11492
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Coccinelle » Dim 13 Nov 2011 15:12

voilà tout à fait ce genre de question que je me pose, là j'ai pas trop le temps de détailler mes interrogations, j'y reviendrais plus tard!
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Drimadict » Mar 22 Nov 2011 14:13

@ TourneLune "Le QI ne varie en moyenne pas ?" cela me surprend, je pensais qu'il était valable à un instant t. Tu parles en particulier de la mémoire qui baisse mais elle peut baisser beaucoup plus que la normale, non ? épisodes dépressifs, troubles du sommeil, prises de benzodiazépines ou autres médocs sur très longues périodes ? en ce qui me concerne, je prends également de la dépakine qui accroit de manière réellement handicapante mes tremblements alors dire que cela ne peut avoir d'influence sur la rapidité d'assemblage (pourtant facile) des petits cubes ou la copie des symboles en relations avec les chiffres et donc sur le résultat QI me semble un gros raccourci ou peut-être voulais-tu dire en général pour "en moyenne" ? (à titre perso, je serais curieux d'ailleurs de savoir si ça peut jouer sur 2 ou 3 points ou sur 20 points ...)

Moi ce que j'aimerais savoir (je suis un petit HQI), c'est ce que répondent les THQI. Par exemple, les définitions de mots, je connaissais tous les mots. Visiblement les connaitre et savoir les utiliser à bon escient n'est pas suffisant. Si je dis "bleu" (pour éviter de reprendre un mot de la liste officielle), ça parait tellement évident que le définir en devient presque impossible. Est-ce que la psy attendait d'avoir la racine latine ou grecque quand il y en a une (jamais fait de latin ou de grec). J'ai essayé d'éviter les synonymes, car ce n'était pas la question posée alors ...

En fait, globalement, j'ai trouvé que le test manquait de consignes et d'exemples et on reste toujours dans le "que veut entendre le psy ?" et non "quelle est ma réelle réponse ?". Bref, je pense que c'est plus adapté pour un enfant qui ne serait pas encore "formaté" que pour un adulte qui toute sa vie a essayé de donner les réponses attendues par l'autre.

Enfin, j'avais la remarque à l'issue du test : pourquoi n'y a-t-il souvent qu'une réponse possible (je pense au puzzle notamment) ce pourrait être intéressant de voir si le "testé" détecte une ou plusieurs solutions. Si quelqu'un a une réponse à cela ...
Le psy m'avait répondu que sur d'autres parties du test c'était le cas par exemple les ressemblances. Et là tu te dis, il aurait pas pu le dire avant. l'exemple du test (et rassurez-vous, ce n'est que l'exemple) dit en quoi rouge et vert se ressemblent ? réponse exemple du psy : "ce sont des couleurs" - une question une réponse, je n'ai pas réfléchi plus loin ...
on a bien rigolé d'ailleurs, car sa première réponse ç a été : ce sont des chiffres" et là je me suis inquiété pour la suite du subtest :grattelatete:

Mes questions sont peut-être un peu HS, mais je cherche juste à le comprendre.

Pour ce qui est de l'intelligence, ne comptez pas sur moi pour définir ce mot. La définition donnée par je ne sais plus qui et extraite de Wikipedia me semblait bien, mais depuis que l'on m'a dit que je l'étais, je ne comprends plus en particulier sur les facultés d'adaptation ... oui je me suis adapté mais un peu de travers quand même :roll:
[font=Trebuchet MS]"La folie résonne quand la raison batifole"[/font]
Drimadict
 
Messages: 53
Âge: 51
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 17:36
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Drimadict » Mar 22 Nov 2011 14:15

@TourneLune Excuse moi, j'avais mal interprété, mais quelle différence entre les scores bruts et le QI, le QI est bien un score brut, non ?
[font=Trebuchet MS]"La folie résonne quand la raison batifole"[/font]
Drimadict
 
Messages: 53
Âge: 51
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 17:36
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Mlle Rose » Mar 22 Nov 2011 14:59

non pas du tout, les scores bruts ce sont les résultats aux subtests divers, les scores de QI sont des scores calculés en comparant ces scores bruts aux étalonnages.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Critique - constructive - des tests de QI

Messagepar Lisa » Mar 22 Nov 2011 15:50

Philippe59 a écrit:Moi ce que j'aimerais savoir (je suis un petit HQI), c'est ce que répondent les THQI. Par exemple, les définitions de mots, je connaissais tous les mots. Visiblement les connaitre et savoir les utiliser à bon escient n'est pas suffisant.

à vrai dire je ne me souviens plus sur quoi elle se basait elle (la psychologue.)
j'ai obtenu 150 en qi verbal.
je me souviens avoir répondu à quasi chaque question en effet (une seule m'a manqué, et aujourdh'ui je la connais si bien!..(un tour de mémoire sur le coup, et j'ai encore la colère envers moi meme de ce jour là....c'est tenace! c'est drole mais ça fait 3 ans et je me souviens parfaitement du test et des questions. :grattelatete: )
et bien, je donnais la réponse qui me semblait adéquate, puis d'autres encore...dans la foulée, comme ça me venait (comme je fais encore aujourd'hui dans la vie. je pars ds tous les sens...meme en entretien d'embauche!..mais ça semble amuser les interlocuteurs plus qu'autre chose...)
.je partais bcp dans tous les sens, mais chaque réponse avait en fait, hors question "brutes", (qui a fait ceci, ou découvert cela..) plusieurs réponses possibles.
surtout en terme d'analyse.(à mon sens!)

la psy était vraiment bien. elle me disait d'arreter lorsqu'elle avait assez (la pauvre..) d'elements...(j'en rajoutais.. :angel4: )
c'est plus sur les "comprehensions", je pense que les "points" se gagnent.une comprehension fine est comme je le dis plus haut à plusieurs niveaux parfois. :grattelatete:
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
[i]http://cnahp-web.com
Lisa
 
Messages: 95
Enregistré le: Mer 2 Mar 2011 20:59
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Diagnostic, Tests, Psys et Thérapies

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Fiabilité des tests en ligne
1 ... 5, 6, 7par BicheFurtive » Lun 4 Juil 2011 18:09

Réponses: 151

Vues: 95412

Dernier message par theudericus Voir le dernier message
Ven 14 Avr 2017 14:59
Pourquoi les tests de QI ne sont pas des instrument de mesure de l'intelligence
par Armie » Ven 24 Juin 2016 19:42

Réponses: 21

Vues: 2583

Dernier message par Armie Voir le dernier message
Mer 29 Juin 2016 15:12
A propos des tests MENSA
1 ... 9, 10, 11par Zeus » Ven 19 Aoû 2011 12:40

Réponses: 253

Vues: 59561

Dernier message par Tipiak Voir le dernier message
Mer 30 Aoû 2017 09:41
Hésiter à consulter et passer des tests
par Gouttedeau » Jeu 3 Nov 2016 23:58

Réponses: 20

Vues: 2560

Dernier message par Fish Voir le dernier message
Jeu 19 Oct 2017 09:58
les "autres" tests de QI
par lilyz » Mar 4 Oct 2011 22:59

Réponses: 17

Vues: 9226

Dernier message par uzu Voir le dernier message
Mer 15 Mai 2013 00:46

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités