Comment bien se préparer au passage du WAIS

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Sphax
gratiné !
Messages : 860
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 33

Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Sphax » sam. 15 févr. 2014 22:05

Ayant passé le WAIS il y a tout juste un mois et ayant ensuite passé beaucoup de temps à chercher des informations dessus, je vais essayer de partager mon expérience pour aider ceux qui vont passer le test à le passer dans des conditions optimales.

Pourquoi se préparer au mieux à ce test?
Parce que vous n'avez qu'une seule chance d'obtenir des informations fiables. Oui j'ai bien dit UNE seule. Ceux qui se sont déjà un peu renseigné me diront qu'on peut parfaitement repasser le test, il suffit d'attendre 2 ans. Mais êtes-vous sûr qu'il sera aussi fiable? Même sans avoir une mémoire de malade, ce test représente un élément important de votre vie et vous allez voir que les questions sur lesquelles vous allez buter vont vous marquer! Je suis prêt à parier que dans 5 ans je saurai toujours quels éléments m'ont posé problème. Bien sûr j'aurai complètement oublié tous les éléments que j'ai réussi, mais si je les ai réussi une fois, il y a de fortes chances pour que je les réussisse de nouveau. Sans parler des méthodes pour mieux réussir auxquelles on pense une fois le test fini, soit seul soit en en parlant avec d'autres.
Au final même plusieurs années après votre score sera supérieur à la réalité et les résultats influencés par un phénomène d'apprentissage, donc moins fiables.

Maintenant les conseils et ca va aller assez vite parce qu'il n'y en a réellement que 2:
- Y aller pour savoir qui on est. Il faut se poser honnêtement la question de pourquoi on passe le test et réfléchir à sa démarche.On peut le passer "pour le réussir et avoir un diag+" ou "pour savoir qui je suis et aller mieux". Et bien sûr il est important d'arriver face au psy en essayant de savoir qui on est et pas pour avoir un diag+, non pas parce que ca influencera la passation et les résultats mais parce que ca influencera ce qu'il y a avant et après, la préparation et la manière avec laquelle on assimilera les résultats et donc combien ces résultats nous permettrons d'avancer.
Après soyez rassurés si vous avez très envie que le test dise oui, c'est normal et ca n'est pas un problème à condition que cette envie d'un oui soit moins forte que l'envie de connaître la vérité.

- Ne chercher aucune information sur le test. Oui c'est le principal conseil à retenir. Et la raison est que c'est surprenant à quel point il est facile de trouver des gens donnant des informations précises sur le test, de la description des différents subtests à des stratégies pour obtenir de meilleurs résultats en performance, de questions réellement posée dans le test avec les réponses à même le livre quasiment complet du WAIS réservé aux psys. Autant dire qu'on en est même plus à créer un biais mais carrément à invalider le test. Et oui je pense que rien qu'en connaissant le nom des subtests qui vous attend vous allez créer un biais parce que le test prend aussi en compte votre capacité d'adaptation et ce n'est pas la même chose de faire quelque chose de nouveau ou quelque chose auquel on s'attend.
Je suis conscient qu'en disant ca je pourrais bien encourager certains à aller chercher pour trouver ces informations, mais je crois que de toute manière ces personnes seraient aller chercher de toute manière donc tant pis pour elle, si elles veulent dépenser 250€ pour rien c'est leur problème. Donc je préfère mettre en garde ceux dont la démarche est honnête et qui ont réellement envie d'avancer: n'allez pas sur internet pour vous rassurer sur ce qui vous attend, tout ce que vous trouverez c'est comment créer un biais et perdre votre argent ainsi que votre meilleure chance d'avoir une image fiable de vous-même. De toute manière le psy est spécialement formé à la passation et si vous lui faites confiance, il saura faire le nécessaire pour vous mettre à l'aise, inutile de vous préparer (et si vous ne faites pas confiance au psy, changez de psy ca vous coutera toujours moins cher qu'un test biaisé). Au pire, mentez aux autres, pas à vous-même: sur ce forum comme quasiment partout, personne ne vous demandera votre bilan pour prouver que vous avez eu un diagnostic +, donc faites le test honnêtement puis dites à tout le monde que vous avez eu 130 et un diag+ si ca vous amuse. Au moins si un jour, avec du recul, vous arrivez à lâcher le besoin d'être surdoué, vous aurez l'information nécessaire pour vraiment avancer, ne gâchez pas bêtement votre chance!

- Pour le jour même, essayez de dormir bien la veille, manger sainement et si c'est le matin vous lever longtemps avant parce qu'il est important d'avoir son cerveau bien réveillé et disponible. Donc pour ceux qui auraient du mal le matin, ne vous levez pas 15 min avant de partir mais plutôt 1h30 avant pour avoir le temps de faire une activité qui vous réveillera. N'hésitez pas non plus si c'est possible à prévoir un peu de temps libre après, ne pas retourner au boulot directement après, parce que la passation peut être un peu perturbante suivant ce qu'elle permet de mettre en lumière. Donc si possible laissez-vous le temps de vous poser. Et pour la restitution, ne prévoyez rien d'autre pour le reste de la journée. Même si le bilan ne révèle rien de spécial, le simple fait de voir son intelligence passer d'un niveau approximatif à un chiffre écrit sur le papier fait bizarre, un peu comme quelqu'un qui se sentirait gros mais sans s'être pesé depuis longtemps, voir le chiffre écrit sur la balance c'est perturbant y compris s'il n'apprend rien vu qu'il sait qu'il est gros.

- Une fois le test passé, pensez aux autres qui le passeront après vous, ne gâchez pas leur chance en leur racontant ce qu'il s'est passé pour vous rassurer. Oui on peut avoir envie de partager l'expérience avec les autres, mais si les gens n'ont pas passé le test, même s'ils n'ont pas prévu de le faire un jour on ne sait jamais, restez très évasifs en parlant de vos impressions mais pas des épreuves. Ou alors venez ici sur le forum et parlez-en en MP avec une personne diag+, pas de risque avec ceux qui ont déjà passé le test.

- Un dernier conseil: si quelque chose dans les résultats du test vous pose problème parlez-en! Avec votre psy et pourquoi pas ici (à condition de faire attention à ne rien révéler du test à un endroit ou un non testé pourrait le lire) parce que si le test mesure de manière très fiable ce que vous avez fait, il n'est pas toujours très facile de comprendre ce qu'il a mesuré. Et il se pourrait bien que quelques explications vous permettent de mieux comprendre les chiffres qui vous posent problème et vous soulage de pas mal d'interrogations sur vous-même. D'ailleurs il est important de faire la différence entre remettre en question le test (ce résultat est faux) et chercher à le comprendre (ce résultat est juste mais il ne mesure pas exactement ce qu'on pourrait croire).
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa

Avatar du membre
Hoppy
Messages : 1780
Enregistré le : jeu. 20 sept. 2012 09:03
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 31

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Hoppy » dim. 16 févr. 2014 09:50

Je ne pense pas qu'il y ait de conditions optimales pour passer le test et surtout, je ne pense pas qu'il en faille. Si l'on se prépare, c'est que d'entrée, le test est un peu biaisé.

D'où l'importance de l'entretien pré-test avec la psy qui fera passer la WAIS. Si des questions au sujet du test doivent être émises, cela devrait être avec elle et personne d'autre. Parce que l'anxiété de performance, le stress, ou tout autre état pouvant altérer les résultats font partie du test et du compte rendu donné. Si la psy est une professionnelle consciencieuse et avertie, elle détectera tout cela. D'où l'intérêt de bien choisir sa psy et peut-être pas en fonction de son bas prix par exemple.

L'intérêt premier du test, comme tu le dis Sphax, est d'en apprendre plus sur soi, son fonctionnement, ses facilités puis ses difficultés. Le fait d'arriver à un test dans le flou sans avoir d'idée concrète de la chose font peut-être partie des paramètres. Nous savons que la curiosité peut être un vilain défaut.

Je dirais alors de faire confiance au professionnel que l'on a choisi, à l'entretien pré-test pendant lequel nous pouvons poser des questions, et il en tient au psy d'y répondre au mieux, sans nous en dire trop mais tout en rassurant. Puis, se faire confiance à soi-même, et ça c'est le paramètre le plus compliqué dans l'histoire :P

Edit: J'écris cela avec du recul, parce qu'avant le test j'aurais évidemment voulu savoir pleins de choses, mais finalement, je me rends compte que tout cela fait partie intégrante du test. C'est un peu comme si tu allais passer un test de l'effort, et que pendant les 15 jours précédents l'examen, tu entraines ton cœur en allant courir tous les jours. Cela ne changera peut-être pas grand chose, mais les résultats seront au peu biaisé par rapport à ceux qui auraient été calculés sans l'entrainement. Je sais pas si c'est le meilleur exemple mais c'est pour imager un peu.
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi

andreaschiavone

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par andreaschiavone » dim. 16 févr. 2014 10:23

Merci pour toutes ces infos!

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1957
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par sandrinef » dim. 16 févr. 2014 11:08

Je voudrais juste ajouter un mot (voire plusieurs ;) )
Je pense que la meilleure façon de se préparer à passer le test, c'est de ne pas s'y préparer...
Une personne surdouée sera diagnostiquée + au test, même si elle a mal dormi ou n'a rien mangé au petit déjeuner.
Ayant fait un oubli concernant l'heure du rv du test pour mon fils, je l'ai réveillé en sursaut, il est parti sans avoir rien avalé, autant dire que des conditions menant au stress étaient bien réunies( avec en plus une mère légèrement hystérique au volant...)
Non seulement il a récupéré le retard lors du test en terminant dans les temps, mais en plus cela n'a pas empêché que le résultat du test soit positif.
Si je donne cet exemple, c'est que cela peut probablement aider aussi ceux qui sont dans le doute et qui vont cumuler quelques actes manqués avant de se rendre au rendez-vous...
A mon sens, le plus difficile, ce n'est pas de passer le test, c'est de prendre la décision de le passer.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

andreaschiavone

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par andreaschiavone » dim. 16 févr. 2014 11:28

Voila qui est rassurant, je pensais peut être prendre un petit anxio pour limiter la panique, mais la psy me le déconseille.
Alors ce sera elixir floraux, homéo et autres gris-gris contraphobiques!

(posts rassemblés par la modération, merci d'utiliser la fonction éditer ;) )

andreaschiavone

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par andreaschiavone » dim. 16 févr. 2014 11:29

Alors ce sera elixir floraux, homéo et autres gris-gris contraphobiques!

Avatar du membre
Sphax
gratiné !
Messages : 860
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 33

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Sphax » dim. 16 févr. 2014 22:50

De toute manière la WAIS c'est simple. J'ai oublié de le mettre, même si c'est vrai que ca n'est pas vraiment un conseil, mais quand les gens disent qu'ils ont trouvé ca simple, ce n'est pas parce qu'on est sur un forum de surdoué et que bien sûr avec 175 de QI c'est facile, mais juste que c'est réellement simple.
C'est un test développé pour les déficients mentaux donc si vous avez 100 ca sera facile pour vous et je crois que c'est tout simplement comme ca que le test a été conçu: il n'est pas fait pour vous mettre en difficulté, jamais. Tous les subtests sont des exercices très simples, qu'un élève de CP saurait faire. Bien sûr il aurait du mal à tout faire, mais il serait capable de faire les premiers. Autant dire que vous n'allez jamais arriver face à un mur et que si vous bloquez face à un subtest ca ne sera que parce que ça révèle un trouble dys ou autre problème, soit une des raisons pour lesquelles vous passez ce test.

Donc vous dire de ne pas stresser, je sais que c'est peine perdue. Mais ce n'est pas parce que le test vous fait peur que c'est un obstacle difficile. Moi j'ai eu l'impression que c'était un peu comme si, allant faire un test d'effort, je m'attendais à ce qu'on me demande de courir le plus vite possible alors qu'au final on m'a juste demandé de marcher 1km et en regardant comment je l'avais fait on avait déduit ma condition physique. C'est un peu ce qu'on va demander à votre cerveau, une marche d'1 km, donc n'angoissez pas trop.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa

Avatar du membre
amalia
Messages : 923
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par amalia » dim. 16 févr. 2014 23:11

La wais n' est pas l 'alpha et l 'oméga du bilan, elle n' apporte qu' une petite partie des informations et à mon sens, pas forcément les plus intéressantes.
Le test de personnalité qui devrait l' accompagner est souvent beaucoup plus riche pour éclairer/ mettre en lumière les difficultés rencontrées par le patient (hors cas particulier des troubles dys qui ne sont du reste pas diagnosticables par la wais) et pour dégager des pistes psychothérapeutiques.
La wais vient souvent confirmer ce qu'on pressent : de bonnes capacités intellectuelles et permettre au patient de réaliser ses atouts.
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
isil
Messages : 566
Enregistré le : lun. 4 nov. 2013 21:21
Présentation : ici ^.^
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 43

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par isil » dim. 16 févr. 2014 23:23

sandrinef a écrit :A mon sens, le plus difficile, ce n'est pas de passer le test, c'est de prendre la décision de le passer.
Je suis clairement d'accord avec ça! Le plus dur c'est vraiment l'avant test mais il est difficile de le concevoir quand on n'est pas encore passé par là...
andreaschiavone a écrit :je pensais peut être prendre un petit anxio pour limiter la panique, mais la psy me le déconseille.
Et elle a raison! Sphax tu peux le rajouter à la liste des choses à ne pas faire avant le test...
Ce type de substance peut induire des troubles de la mémoire, une altération de l’état de conscience et des fonctions psychomotrices pouvant survenir dans les heures suivant la prise. Même à petite dose. Si le stress peut en effet venir parasiter la réflexion il est transitoire et finalement on peut le maîtriser (en discutant avant le test, en se rendant compte que finalement le test est plutôt ludique...); par contre un médicament produit des effets qui ne sont pas contrôlés, et c'est d'autant vrai si l'on n'a pas l'habitude d'en prendre. Je pense à des subtests comme le code par exemple pour lesquels la prise d'anxiolytiques serait vraiment compromettante.
" They did not know it was impossible, so they did it ! "

Avatar du membre
Tatou
Tatouceinture
Messages : 707
Enregistré le : jeu. 13 sept. 2012 11:37
Présentation : Cliquance
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : À l'avant, à l'arrière.
Âge : 45

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Tatou » lun. 17 févr. 2014 00:45

Si ces conseils tombent sous le sens et sont tout à fait bienvenus, il ne faudrait pas donner l'impression que ne pas les appliquer (ou ne pas pouvoir le faire) ferait foirer à tout jamais une unique chance de voir en nous. Ou que ça pourrait expliquer un diagnostic négatif.

Des conditions de passations catastrophiques n'engendreront pas de diagnostic erroné avec un praticien compétent : on sera peut être moins performant, avec quelques points de différence peut-être. Le diagnostic se basant aussi sur d'autres éléments, au fond, peu importe ces quelques points, ils ne sont pas l'objet de la passation du test.

Je n'ai pas raconté ici mon passage du WAIS, mais pour faire bref, je n'ai pas pu dormir la nuit précédente, le test était fixé aux aurores pour moi (je ne me lève le matin qu'en cas de travail ou d'attaque de criquets), j'avais l'esprit plus qu'embrumé. De plus, j'ai depuis des années, consciencieusement, mis mon muscle de la tête a rude toxique épreuve, tellement que j'étais persuadé d'avoir autant de réflexes cognitifs que Michael Schumacher après une sortie à ski. Le diagnostic positif a quand même été posé.

Dans un monde idéal, dans une autre réalité dans laquelle je n'aurais pas bu et fumé autant de trucs légaux ou pas, dans laquelle je dormirais bien, dans laquelle j'aurais musclé mon cerveau au lieu de le maltraiter, dans laquelle les évaluations ne me feraient pas perdre mes moyens et d'autres trucs sympas, les résultats que j'aurais eus au test de qi auraient certainement été bien plus élevés.

Des regrets ? Non : les résultats que j'ai obtenus sont le parfait reflet (avec leurs limites intrinsèques) de ce que j'ai pu fournir au moment de la passation : c'était moi. Le reste, l'interprétation et le diagnostic, c'est le travail du psy.

En gros : on y va normal, en tongues, c'est une observation du fonctionnement du cerveau en conditions normales d'utilisation.

PS : Si on saborde le test, c'est autre chose. Mais ça peut aussi être instructif :-)

andreaschiavone

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par andreaschiavone » mer. 19 févr. 2014 11:54

Bonjour,

Je souhaiterais savoir si la fatigue et le manque de sommeil peuvent impacter de façon significative sur les capacités intellectuelles. Est-il préférable de reporter un bilan si l'on est dans une période où l'on se sent épuisé?

D'avance, merci pour vos réponses!

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11865
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par TourneLune » mer. 19 févr. 2014 11:58

Te dire s'il est préférable ou pas de reporter, impossible, vu qu'on ne sait pas à quel point tu es "épuisé". C'est une notion somme toute très subjective...

Pour le reste, la réponse est dans les messages ci-dessus, les as-tu lus?
Llà encore, personne ne pourra te donner un élément quantitatif, ça dépend des gens.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

andreaschiavone

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par andreaschiavone » mer. 19 févr. 2014 12:08

oui, je les ai lu, mais comme je suis épuisée, je n'imprime pas! (Ca donne une idée du mon niveau de fatigue !)

Avatar du membre
Sphax
gratiné !
Messages : 860
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 33

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Sphax » mer. 19 févr. 2014 12:55

On ne peut rien dire parce qu'en plus de ce qu'à dit Tournesol il y a dautres paramètres qui peuvent entrer en compte: tu sembles être très angoissée par ce test et on a toujours une bonne raison pour éviter de le faire, est-ce que si tu n'est pas diagnostiquée surdouée la fatigue sera une raison de remettre en question le diagnostic, comment tu agis si tu es fatiguée et en conditions de stress (chez moi le stress me booste et fatigue ou pas je suis à 100% au moment d'une épreuve, surtout si elle est intellectuellement stimulante, au pire un café avant pour me rassurer), etc.

Au final personne ne peut répondre pour toi, certains y sont allés alors qu'ils n'étaient pas vraiment en forme et on été diagnostiqués + , peut-être pour d'autres qui ne sont plus sur le forum du coup ça a été l'inverse. En tout cas il faut dire dans quel état on est au psy quand on passe le test pour lui permettre de nuancer les résultats de la WAIS.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa

andreaschiavone

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par andreaschiavone » mer. 19 févr. 2014 19:41

Justement, je ne veux surtout pas avoir de "bonnes" excuses à me trouver si jamais c'est négatif. Donc je voudrais être dans de bonnes conditions pour ne pas me donner l'occasion de remettre en cause le bilan. Je ne sais pas si je me fais comprendre!
Quand je parle d'épuisement, il s'agit de celui consécutif à l'arrivée récente d'un bébé qui ne fait pas ses nuits, sans parler des grands qui sont compliqués à gérer, le tout dans le stress d'une reconversion professionnelle.

Avatar du membre
isil
Messages : 566
Enregistré le : lun. 4 nov. 2013 21:21
Présentation : ici ^.^
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 43

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par isil » mer. 19 févr. 2014 23:40

andreaschiavone a écrit :Quand je parle d'épuisement, il s'agit de celui consécutif à l'arrivée récente d'un bébé qui ne fait pas ses nuits, sans parler des grands qui sont compliqués à gérer, le tout dans le stress d'une reconversion professionnelle.
Du coup ça n'est peut-être pas le meilleur moment pour passer le test? Ou peut-être tu pourrais t'organiser pour ne pas être épuisée le jour du test (demander à papa de gérer bébé cette nuit-là par exemple...)
Je pense que si vraiment tu es épuisée avec un gros manque de sommeil ça n'est pas top de passer un test dans ces conditions. La fatigue on peut faire avec, l'épuisement c'est autre chose. Dans tous les cas demande conseil au psy qui connaît ta situation et pourra mieux te conseiller ;)
" They did not know it was impossible, so they did it ! "

saliaskim
Messages : 131
Enregistré le : dim. 2 févr. 2014 21:14
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 35

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par saliaskim » mer. 23 avr. 2014 18:25

Merci pour ces conseils Sphax, ça m'a énormément servi. Bon, j'avoue que j'ai carrément posé une semaine de congés pour me reposer avant le test qui était le jeudi... et finalement pour contenir mon stress je ne me suis pas reposé 5 minutes dans la semaine :D Sinon niveau préparation, j'ai mangé des pâtes le soir et le midi avant le test, paraît que ça aide d'avoir du sucre lent ^^ Et j'ai pris un café serré pour allumer le grenier correctement.

Les épreuves chronométrées sont très stressantes, il faut prendre le temps de réfléchir et s'autoriser à oublier le chronomètre. Sinon rien de plus à dire, le test est éprouvant, fatigant, stressant par son contexte, mais rien n'est difficile en tant que tel. Quand on sait pas, et ça arrive à tout le monde je pense, suffit de le dire et on passe au suivant.

Avatar du membre
Xav'
Messages : 847
Enregistré le : lun. 17 févr. 2014 13:56
Présentation : bah me vois là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : pas loin de la neige
Âge : 45

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Xav' » mar. 13 mai 2014 08:13

Merci à vous pour vos précieux conseils !! :-)
Hay que bailar, hay que ser, con cada amanecer
He entendido eso, es el sol que me lo dijo

Avatar du membre
Maithril
Messages : 522
Enregistré le : jeu. 15 mai 2014 21:05
Présentation : Ca, c'est vraiment moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Dans la forêt, à l'Est de Lutèce
Âge : 44

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Maithril » ven. 16 mai 2014 12:33

Je viens juste de passer le test. Je vous propose mon témoignage sur ma "préparation".

Hier, journée de taf classique, avec procrastination habituelle. Soirée "parents d'élèves" pour organiser la kermesse de fin d'année, petite salade composée, il fait beau!
Ce matin, réveil comme d'hab. Le test a lieu à l'heure ou je commence d'habitude, nickel. RER, métro, un petit quart d'heure de velib, tout pareil que pour aller travailler.
Un peu de stress (d'être en retard surtout), pas mal de curiosité.

Et hop, je passe le test. En étant moi.

Après le test, besoin de marcher, de faire le vide dans ma tête. Une terrasse de café :ensoleillé: , un peu de wifi, et j'en profite pour faire ma présentation sur ce forum. Et c'est là maintenant que le plus dur commence : l'attente du résultat. Non pas pour arborer fièrement un QI ou hurler comme un demeuré "j'en suis un". Mais pour savoir, savoir qui je suis. Et vu l'état d'esprit dans lequel j'étais en passant le test, je ne regrette rien. Le test reflétera ce que je suis, moi. Dans une journée normale.

Et c'est là pour moi le plus important.

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11865
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par TourneLune » ven. 16 mai 2014 20:48

Très bonne approche, me semble-t-il!
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Pivoine
Messages : 14
Enregistré le : mer. 12 nov. 2014 14:20
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Pivoine » lun. 1 juin 2015 18:50

Merci pour tous ces conseils qui me seront bien précieux jeudi :pale: .

Avatar du membre
Daysofwonder
Messages : 250
Enregistré le : ven. 7 nov. 2014 18:20
Présentation : ici
Profil : En questionnement
Test : MENSA
Localisation : Suisse
Âge : 31

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Daysofwonder » jeu. 4 juin 2015 20:01

J'ai lu tous ces conseils et je reste totalement perplexe par le paragraphe de Sphax "Ne chercher aucune information sur le test!"

J'ai fait des études de psychologie et on a vu le WISC de long en large (appris les noms des subtests par cœur, appris comment calculer les différents scores, même vu des extraits de passation). De plus, il est vrai que depuis que je m'intéresse à la douance, j'ai lu plusieurs articles sur la WAIS, dont certains étaient très précis au niveau des noms et descriptions des subtests.

De ce fait, est-il quand même utile que je passe le test? Dans le cas d'un QI légèrement au-dessus de 130, devrais-je me dire que ça ne vaut rien car je n'ai pas été évaluée sur ma capacité d'adaptation? Et que mon QI est biaisé postivement? De combien de points?...

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1957
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par sandrinef » ven. 5 juin 2015 07:38

Le mieux serait probablement que tu en discutes avec le psychologue lors de la prise de rendez-vous. Le texte de Sphax ne prenait pas le paramètre des étudiants en psychologie ayant étudié les tests.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Avatar du membre
Traum
Messages : 460
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 31

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par Traum » lun. 30 nov. 2015 00:44

Ma réponse ne vaut que ce qu'elle vaut mais j'ai aussi étudié ces tests (WISC et WAIS), je les ai fait passer (bon, ça commence à remonter un peu, je n'ai pratiquement aucune demande en ce sens et je pense arrêter), je connais un certain nombre de critères qui permettent de juger, d'après les résultats aux tests des échelles de Wechsler, d'une possible douance ou non, et ça n'a pas paru être un obstacle pour la psychologue qui me fera passer la WAIS dans quelques temps.

Le plus simple est effectivement d'en parler avec le psychologue que tu rencontreras. Lui seul pourra te dire ce qu'il en est.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
L'archimage Symetrie
Messages : 5
Enregistré le : mer. 18 nov. 2015 23:49
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post202373.html#p202373
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Annecy
Âge : 23
Contact :

Re: Comment bien se préparer au passage du WAIS

Message par L'archimage Symetrie » lun. 30 nov. 2015 11:07

En résumé: Comment se préparer? Ne pas se préparer! C'est exactement ce que j'ai fait.
Le but n'est pas d'obtenir un bon résultat, mais des informations fiables, pour mieux connaître ses faiblesses ou ses points forts.
Rien ne sert de s’entraîner aux épreuves à l'avance, ça ferait que donner de fausses informations.

Et puis, si le test est négatif, y'a aucune raison de se sentir mal, la douance ne doit pas être une fierté, c'est juste un "coup de bol" pour moi.
L'important est de faire son maximum.

Répondre