Nous sommes le Mar 21 Fév 2017 06:16


Première journée de sensibilisation à la douance

Modérateur: Zyghna

Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Sam 7 Jan 2012 09:18

JSF participera à la première journée de sensibilisation sur la précocité intellectuelle. (actu sur son facebook)

Et ça se passera...sur le net, 100% virtuel.

http://www.afep-asso.fr/

Ca a l'air cool..J'ai demandé une invit'.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Fraises » Sam 7 Jan 2012 09:39

Merci pour l'info Sir-Anneau Image
Fraises
 

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar TourneLune » Sam 7 Jan 2012 11:20

C'est une journée de 4 jours, déjà,ils savent même pas compter :D :D
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11120
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Fabs le vaurien » Sam 7 Jan 2012 14:39

bah t'es bon pour un rapport cyrano..
si tu veux bien hein?
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5559
Âge: 36
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Sam 7 Jan 2012 17:56

Ça marche. Je vous posterai ça.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS


Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Mlle Rose » Sam 7 Jan 2012 18:11

:cheers: y'a intérêt!
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12692
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 10:15

Comme promis, je vous fais un petit topo sur ces journées de mobilisation. Il s'agit de vidéos, dont j'ai fait les résumés.

Désolé pour le gros pavé ;)

Vidéo 1 : Intelligence singulière de l’EIP. Par JSF.

L’enfant précoce a une intelligence puissante qui lui donne une vision du monde particulière, et il est plus qu’urgent que les professionnels de l’enfance apprennent à les détecter, et ainsi pouvoir tenir compte de leurs différences, qui sont réelles.

Le test de QI, dont on entend parler très souvent, n’est qu’un moyen de diagnostiquer ces enfants, et il ne se suffit pas à lui-même. Il donne un indice, et n’est qu’une base de travail. On ne juge pas de la maladie d’une personne en ne se fiant qu’au chiffre indiqué par le thermomètre. Il en va de même pour la précocité.

En plus d’avoir une intelligence très importante, les enfants précoces, ont aussi une façon différente de penser.
Le traitement des informations est différent.
L’EIP tout d’abord, possède ce qu’on appelle une pensée en arborescence, qui lui pose quelque souci quant à la construction d’une pensée élaborée, ainsi que dans son organisation.

Ensuite, la vitesse de traitement de ces informations est aussi très différente. Tout va très vite dans leur tête, trop vite, et ils ont beaucoup de mal à « capturer » leur pensée au bon moment. Ils ont ce qu’on appelle un déficit métacognitif, qui fait qu’ils n’ont pas de contrôle sur leur intelligence. L’enfant surdoué est bien souvent incapable d’expliquer le cheminement intellectuel qui l’a mené vers une conclusion. Et quand on lui demande d’étayer ses affirmations, on l’entendra souvent dire ce genre de phrase : « Parce que c’est évident », « Parce que c’est logique ». Ce mode de pensée posera évidemment des problèmes avec l’école.

Ils ont aussi une très grande mémoire, qui les empêche d’apprendre à apprendre. C’est-à-dire que l’enfant précoce, dans ses premières années d’école, n’a pas besoin de travailler pour réussir, ce qui pourra causer quelques problèmes plus tard dans sa scolarité.

Enfin, ils se sentent en décalage permanent, et s’ennuient beaucoup.

Le diagnostic de l’enfant précoce peut être difficile à vivre, si les adultes autour, lui font peser ce poids de l’obligation de réussir, qui l’attaque fortement dans son estime de lui-même.

L’enfant surdoué a besoin de valorisation permanente, et d’encouragements répétés pour s’épanouir, aussi bien dans la sphère familiale que scolaire.

Mais n’oublions pas de dire que beaucoup d’enfants précoces vont très biens.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 10:20

Vidéo 2 : L’enfant intellectuellement précoce peut-il être heureux à l‘école ? Par Jean-Marc Louis, inspecteur de l’éducation nationale.

Tout d’abord, l’environnement dans lequel l’EIP évolue, est très important. Il a besoin de trouver sa place, a besoin de comprendre le sens de ce qu’il apprend, le pourquoi, et a besoin d’apprendre avec les autres, ce qu’on appellera l’altérité. Il a aussi besoin d’être reconnu dans sa particularité.

Il y a trois facettes de sa personnalité à prendre en compte :

L’enfant : Il a une grande sensibilité, qu’il faut lui apprendre à gérer, un besoin de justice, et enfin un énorme besoin de communication.

L’écolier (le métier): L’enfant surdoué a besoin d’une autorité constructive, pleine de sens, qui l’aide dans l’affirmation de son autonomie et de sa socialisation.

L’élève (Celui qui apprend): Le principal souci est de l’aider à acquérir de la méthode, au sein d’une pédagogie active, participative, une pédagogie du questionnement, de la surprise, du sens, mais aussi de l’exigence. Il a besoin de comprendre à quoi servent ces apprentissages. Il faudrait aller vers une pédagogie transdisciplinaire, qu’on pourrait appeler pédagogie de la culture.

Le rôle des parents : Ils participent bien sûr à cette l’élaboration, en tentant de créer un climat familial rassurant, et positif autour du travail scolaire. Il faut savoir ne pas se focaliser sur l’élève, mais tenter de comprendre l’enfant, en l’aidant par exemple à se valoriser au travers de ses passions.

Le rôle de l’école, trois grands principes :

- L’adaptation pédagogique.
- Donner du sens à l’apprentissage.
- Mettre l’élève dans une dynamique de projet.

Les outils, trois grands principes :

- La personnalisation.
- L’intégration au groupe, car s’il a besoin qu’on reconnaisse ses différences, l’enfant précoce a aussi besoin de sentir en quoi il est semblable aux autres élèves. (Principe d’altérité)

- L’humanisation. Il a besoin de rencontrer plus que des fonctions, mais aussi des êtres humains.

Pour conclure, Disons que pour réussir à l’école, l’enfant surdoué a besoin de cohérence, et de cohésion.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 10:23

Vidéo 3 : Faire de la précocité intellectuelle un atout scolaire, par Anne-Marie François, enseignante et formatrice en pédagogie pour EIP.

Il y a beaucoup d’enfants précoces qui s’ignorent à l’école, et qui sont, pour les enseignants, des enfants « plaisir », qui réussissent et se nourrissent de ce que nous leur apportons. Mais nous allons nous attarder ici sur les enfants qui ne trouvent pas satisfaction dans l’école. Nous mettrons de côté les enfants atteints de syndromes divers tels que dyslexie, dyspraxie etc. car ma conviction est qu’il faut d’abord traiter ces pathologies, alors que la précocité n’en est pas une

Le dérapage à l’école, pourquoi ?

La première cause est d’abord exogène, et vient d’un système bien trop rigide, qui ne personnalise pas assez sa pédagogie.

La deuxième difficulté vient de la trop grande facilité d’apprentissage des enfants surdoués. Ils accèdent au savoir de manière spontanée et immédiate, et ne mettent pas en place les processus cognitifs qui seraient nécessaires. C’est souvent au collège que les choses se compliquent.

La troisième vient de l’évolution de l’école vers plus de méthode, et un abandon des contenus.

Mais il existe aussi des raisons endogènes :

L’enfant précoce n’apprend pas comme les autres, et n’est pas à l’aise dans la manière avec laquelle on lui fait acquérir des savoirs.

Problème aussi avec la dissynchronie, ce décalage qu’il ressent avec les enfants de son âge, mais aussi avec son développement physique, et émotionnel.

Difficulté de positionnement dans le groupe social. (famille ou scolarité)

Alors que faire ? Réponse en cinq verbes.

- Ne pas nuire. Ménager ces enfants très sensibles.
- Enrichir les enseignements.
- Diversifier les approches, les processus et les contenus, afin d’éviter l’effet « zapping » car ces enfants se lassent très vite.
- Impliquer l’enfant dans son savoir.
- Baliser le parcours, car l’enfant précoce a besoin d’un guide.

La précocité ne fait pas bon ménage avec l’usine à gaz pédagogique et le maître mot reste la personnalisation de l’enseignement.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 10:25

Vidéo 4 : Scolariser l’EIP en rupture avec l’école, par Alain Salzemann, chef d’établissement du collège public Charcot (Val de Marne), qui accueille des enfants précoces, souvent en souffrance et en rupture avec le système éducatif, parfois atteints de phobie scolaire.

Ces enfants sont désectorisés, et placés dans des classe hétérogènes où ils représentent environ 20% des élèves.

Le projet d’accueil suit deux principes fondamentaux :

Le premier est une approche holistique, c’est-à-dire une prise en charge globale des élèves, qui vise à consolider les assises narcissiques d’enfants qui ne croient plus en leurs compétences, et qui se sont construits principalement sur l’échec.

Le deuxième est une mise en avant du relationnel affectif, propice au développement des apprentissages.

Le plus important, lors de l’intégration de ces élèves, est la bienveillance, avant même la mise en place d’un projet pédagogique.

Le projet va suivre trois objectifs :

- Réconcilier l’élève avec le système éducatif, et avec lui-même, car ces enfants ont souvent renoncé à ce qu’ils étaient eux-mêmes afin de se conformer à la norme.

- Travailler sur la motivation, la concentration, et le stress. Combattre l’ennui, en laissant libre cours à leurs pensées divergentes, et faciliter leur potentiel créatif.

- Travailler le gout d’apprendre, car l’enfant précoce aime savoir, assimiler, mais n’a pas gout à l’effort pour y parvenir.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Fraises » Dim 5 Fév 2012 10:26

Merci Cyrano :-)

-------

EDIT : Je viens de m'apercevoir que tu as rajouté deux posts ci-dessous... Alors re-merci ! ;)
Fraises
 

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 10:29

Vidéo 5 : Accompagner l’EIP dans une démarche de projet, par Jean-Marc Louis, inspecteur de l’éducation nationale.

La démarche de projet est sans doute la plus adaptée à l’enfant surdoué. C’est une manière de travailler qui repose sur l’enchaînement d’étapes définies et incontournables. C’est une démarche méthodologique, et méthodique. L’autre intérêt, est qu’elle est globale, demandant donc une vision de la finalité, et demande une organisation, et une gestion du temps. On sait que sa rapidité d’apprentissage lui fait s’affranchir des règles et méthodes qui lui seront indispensables plus tard. Il s’agit donc de lui réapprendre à s’organiser. C’est aussi une démarche de sens.

Quelles sont les étapes d’une démarche de projet ?

1 Une démarche de projet débute par une question initiale, un problème à résoudre, qui prend la forme d’un défi pour l’EIP.
2 L’analyse du problème.
3 Repérer les stratégies, les outils à utiliser.
4 L’action.
5 les solutions, sanctionnées par une note ou un bilan.

C’est donc une démarche d’innovation, de création, et surtout de mobilisation.
Tout d’abord, cela mobilise son imagination, dans le cadre de l’élaboration d’une pensée créatrice. Ensuite, il y a là un cadre sécurisant, progressif et constructif.

Cette méthode met l’enfant précoce face à la difficulté et ça, c’est quelque chose qu’il aime.

Enfin, c’est sur le plan de la socialisation que cette démarche de projet est intéressante, car, au sein d’un travail en groupe, la compétition laisse la place à l’émulation. L’enseignant n’est plus seulement celui qui dispense le savoir, mais une sorte de médiateur entre l’EIP et le savoir. Il en devient un partenaire.

Cette démarche est intéressante aussi pour les parents qui peuvent la transposer dans leur vie quotidienne.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 10:56

Vidéo 6 : Dyslexie et rééducation chez l’EIP, par Sophie Servent, orthophoniste.

On entend beaucoup parler de dyslexie. Dès qu’un enfant inverse deux lettres dans un mot, c’est la panique. Mais la dyslexie est un véritable trouble, qui est une difficulté d’apprentissage de la lecture ou de l’orthographe, avec au moins deux ans de décalage par rapport à la norme.

La dyslexie est un fonctionnement neurologique différent associé à des troubles. Nous allons aborder la rééducation spécifique aux enfants précoces.

Tout d’abord, ce fonctionnement induit un cheminement neurologique différent pour aborder la lecture. Ce chemin qu’il emprunte va le ralentir, et créer des troubles de l’apprentissage. La représentation mentale est aussi différente. (sphérique, en trois dimensions)

La dyslexie n’est pour ainsi dire jamais isolée, et accompagnée d’autres troubles :

La lenteur, la fatigabilité, la désorganisation, difficultés dans les langues, les mathématiques, sujets au stress, difficultés de passage aux automatismes.

Rééducation des enfants précoces ?

La méthodologie est la même que pour les autres enfants, mais il y aura des fondamentaux indispensables chez un enfant précoce.

Dans l’apprentissage de la lecture par exemple, l’enfant précoce doit savoir où il va, à quoi tout ça va servir. En général, ce n’est pas le plus difficile car il a envie de lire.

En revanche, quand on passe aux problématiques de transcriptions écrites, il aura du mal à comprendre que la forme, et les règles sont importantes. Il faudra donner du sens en permanence, solliciter son imagination, et lui faire saisir qu’écrire, c’est communiquer.

Ensuite, se pose le problème de leur intelligence, qui leur permet de compenser beaucoup de ces troubles, ce qui engendre un retard dans la prise en charge.

Il faut malgré tout rester positifs, car ces enfants finissent toujours par trouver leur place, et finissent par devenir, pour la plupart, de vrais lecteurs.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 11:34

Vidéo 7 : Profil psychomoteur de l’EIP, par Alexandrine Saint –Cast, psychomotricienne, et Séverine Békier, psychomotricienne.

Trop souvent, les parents d’EIP ont peur que leur enfant ne soit dyspraxique. Cette « mode » est relayée par les médias, le corps enseignant, ou les parents entre eux. Nous allons donc faire un point de ce qu’est vraiment la dyspraxie, où ces enfants qui ont du mal avec leurs activités et réalisations corporelles.

Tout d’abord, il est bon de rappeler aux parents d’EIP, que même si leur enfant possède des capacités intellectuelles hors-normes, il est primordial de l’amener à s’exprimer au niveau corporel.
Car ces enfants qu’il nous est donné de recevoir en consultation, savent comment faire, mais pratiquement, ne peuvent pas faire. Si le corps n’est pas un allié, s’il n’est pas bien contrôlé, l’enfant aura un déséquilibre dans l’expression de ses émotions, dans l’expression de sa communication non-verbale, qui semble, selon les toutes dernières études, être un des soucis majeurs de l’enfant précoce. Nous tenons ainsi une piste intéressante pour tenter de comprendre le fait que ces enfants aient si souvent des problèmes de communication.

Il faut donc encourager les EIP à utiliser leur corps, pas forcément dans un but d’apprentissage, mais aussi en encourageant les jeux libres, dans le jardin par exemple.

Si vous constatez certaines difficultés lors de ces jeux, il ne faut pas forcément médicaliser, et tirer la conclusion que votre enfant est dyspraxique. Oui, il peut y avoir des EIP dyspraxiques, mais ce diagnostic est effectué suite à un bilan psychomoteur qui révélera peut-être des troubles de visiopraxie, des troubles de la vision, des troubles orthoptiques, éventuellement de petites lésions cérébrales, mais il faut se rappeler que les vrais dyspraxiques sont tout de même assez peu courants.

Il existe en fait la plupart du temps, un décalage entre la sphère cognitive et le corps chez les EIP, qui le considèrent comme ne répondant pas à leurs attentes. L’enfant a appris à lire très tôt, mais ressent le fait que son corps ne semble pas suivre la cadence. Il peut en suivre des situations de refus, où l’enfant estime que l’écriture par exemple, n’est pas quelque chose d’intéressant.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 12:08

Vidéo 8 : Aspect particulier du développement des capacités oculomotrices chez l’EIP, par François Boussand, docteur ophtalmologique et orthoptiste.

Un certain nombre d’études analyse bien les différents troubles des mouvements oculaires, et on sait maintenant chiffrer la maturation visuelle en fonction de l’apparition ou de la disparition de certains mouvements oculaires parasites.

Il faut bien comprendre qu’à deux ou trois ans, la vue de l’enfant n’est pas stable. Donc quand il essaye d’apprendre à lire très tôt, des confusions s’installent dans les lettres ou les chiffres. Et comme il apprend à lire tout seul la plupart du temps, sans contrôle de l’adulte, il sera d’autant plus difficile de rectifier ces confusions. Il peut s’en suivre un dégout pour l’écrit, car l’enfant éprouve des difficultés dans une matière qu’il considérait alors si facile. Il est donc important de réaliser un bilan orthoptique très tôt afin de détecter éventuellement des défaillances (vision double, fixation, fusion peu endurante et non précise).

Il existe des moyens de reconnaître ces retards, induits par l’apprentissage précoce de la lecture, notamment en faisant faire de petits exercices :

Faites par exemple compter à votre enfant les moustaches d’un chat sur une photo, ou le nombre de plumes de l’oiseau.

Il est plus facile encore de faire le diagnostic sur un enfant qui aura passé le wisc, car il aura souvent un déficit au niveau de la vitesse de traitement, clairement en décalage par rapport à la compréhension verbale. Les psychologues estiment qu’au-delà de 12 points d’écart, il faut s’inquiéter de la présence de ces troubles. Mais en consultation, on voit des enfants qui ont un décalage bien supérieur, de l’ordre de 40, ou 45 points entre les deux indices, et il faut alors impérativement effectuer un bilan psycho-visuel.

Le dernier problème qui peut survenir, est l’acquisition de la lecture rapide. Une rééducation peut très bien les aider à acquérir cette capacité, importante chez les EIP, afin de ne pas créer de frustration, qui pourrait engendrer un phénomène de rejet.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 12:47

Vidéo 9 : Hyperactivité, avec ou sans trouble de l’attention, par Olivier Revol, neuropsychiatre.

L’hyperactivité et le haut potentiel intellectuel font bon ménage. Il se trouverait plus d’hyperactifs chez les EIP que dans la population normale. Ce n’est pas une maladie mais un symptôme, au même titre que la fièvre.

Comment faire la différence entre un enfant qui bouge parce qu’il est précoce, et un enfant qui bouge pour une toute autre raison ?

Trois questions à poser aux parents : Où, quand, depuis quand.

Si les problèmes sont apparus au moment de l’arrivée en maternelle, la réponse est très claire : Il s’agit sans doute de précocité. Une enfant hyperactif l’est depuis la naissance, et bien souvent même dans le ventre de sa mère. Il s’agit d’un problème neurologique, qui est un manque de maturation du cortex préfrontal. L’enfant atteint de ce trouble devra vivre avec tout au long de sa vie.

Il existe des questionnaires qu’on donne aux enseignants, mais aussi aux parents. Il en découle un score, qui confirme, ou infirme le TDAH. Il est à noter que certains enfants HPI cumulent les deux particularités. Si le score est plus élevé à l’école qu’à la maison, il faut envisager un test de QI.

Il existe un traitement qui aide à canaliser les enfants hyperactifs. Mais ce traitement a des effets secondaires importants chez les EIP, dans le sens où leur attention sera beaucoup plus soutenue dans leur environnement, mais aussi dans leurs propres sphères intellectuelles et affectives. Les émotions de ces enfants, déjà très sensibles, s’en trouvent augmentées, ce qui ne manque pas de poser quelques problèmes.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar lady space » Dim 5 Fév 2012 13:58

Merci Cyrano, pour ces résumés bien présentés et concis.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1913
Âge: 52
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 14:20

Vidéo 10 : L’EIP et l’écriture, par Elizabeth Lambert de Raimond, graphothérapeute.

Ecrire n’est pas un acte naturel et spontané. Accéder à l’écriture nécessite un apprentissage qui est long, difficile, contraignant et progressif. Cet apprentissage peut-être source d’angoisses, de déceptions et de conflits, surtout chez les EIP. Ils ont appris à parler vite, et bien, à lire avant tout le monde, mais leur développement moteur ne leur permet pas d’écrire aussi vite. La pensée en arborescence est aussi un frein à l’acte d’écriture.

Comment vont-ils réagir ? Voici 4 exemples :

Pierre est un enfant unique, qui a appris à satisfaire aux exigences de son professeur, mais au prix d’un gros effort, car son écriture est très lente, précise et très appuyée. La tâche est donc douloureuse.

Marc, lui confond vitesse et précipitation. Il a une écriture saccadée, escamotée, et présente des signes d’agressivité, qu’il n’arrive pas à maîtriser.

Marie elle, est déçue par ce qu’elle produit, et se désinvestit complètement. Le graphisme se relâche, et donne une impression de mollesse et de laisser-aller.

Antoine décide que l’écriture ne l’intéresse plus. Son écriture est confuse, atrophiée et sa mise en page est très irrégulière.

Ces quatre enfants ont un vrai malaise avec l’écriture. Pierre passera le temps de la récréation à recopier au tableau ce qu’il n’a pas eu le temps de faire pendant le cours. Il rendra des copies incomplètes, et ses notes vont s’en ressentir. Les trois autres auront des points en moins de présentation.

Toujours est-il que ces quatre enfants auront un énorme sentiment d’injustice, car les enfants précoces ont un vrai gout pour la perfection.

Les causes, elles peuvent être multiples :

Saut d’un apprentissage, tenue de l’instrument inappropriée, troubles du schéma corporel, de l’organisation spatiale, dyslexie non-décelée, dyspraxie, ou troubles de la vue.

Quand les causes sont de l’ordre de l’affectif, on peut penser que les EIP ne veulent simplement plus communiquer car trop déçus d’un tel décalage entre la clairvoyance de leur pensée, et la retranscription de celle-ci. Il y a clairement une atteinte dans l’estime de soi.

Il est donc très important de déceler la problématique qui se cache derrière l’écriture, et ainsi orienter les enfants vers des spécialistes, qui seront à même de mettre en place une thérapeutique et une rééducation.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 14:47

Vidéo 11 : La phobie scolaire, par Marcel Rufo, professeur en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent.

Les professionnels sont de plus en plus souvent confrontés à la notion de phobie scolaire.

Qu’est-ce que la phobie scolaire ?

C’est un enfant qui ne peut plus franchir la porte de l’école, qui, physiquement, est dans l’incapacité d’être scolarisé. Ça touche surtout les collégiens, et quelques fois les élèves de primaire. Plus rarement les élèves du lycée.

Cela démarre souvent par un groupe d’élèves qui persécute l’enfant, ou par la peur ressentie face à un professeur de maths ou d’éducation physique (matières où l’EIP est souvent en souffrance).

La réponse des parents est bien souvent le changement d’établissement, mais la phobie recommence.

Il y a principalement deux dangers inhérents à la phobie scolaire :

L’échec scolaire, qui en découle naturellement.
Le développement d’une phobie sociale, qui peut l’enfermer totalement sur lui-même.

Cela se traduit au départ par de petites somatisations (j’ai mal au ventre, je n’ai pas envie d’y aller, j’ai mal à la tête), et c’est à ce stade qu’il est important d’intervenir, pour ne pas que ces somatisations évoluent en comportements.

Comment faire ?

Il faut se faire aider pour comprendre d’abord, qu’il ne peut pas aller à l’école. Il faut donc le déscolariser, et prendre contact avec des cellules spécialisées, comme l’enseignement à distance. Il en découle dans 70% des cas, une validation de l’année en cours, et une reprise scolaire l’année suivante.

Ce message est un plaidoyer en faveur du respect de la peur des enfants pour l’école, et une invitation à la mesure, car 7 enfants sur 10 retournent à l’école l’année d’après, et 9 sur 10 dans les années suivantes.

Donc un message d’optimisme, et de respect des peurs.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Aïnoa » Dim 5 Fév 2012 14:55

Merci Cyrano pour ce boulot monstre!
Très clair, très concis, très agréable à lire!
:cheers:
"L'image que l'on donne, N'est pas toujours la bonne. Volent, volent, les hirondelles,
Même les beaux plumages, Peuvent être une cage" Les Cowboy Fringants
"Ni dieu, ni maître -même nageur" Jean Yann
Avatar de l’utilisateur
Aïnoa
Bras de fer
 
Messages: 2636
Images: 216
Enregistré le: Lun 28 Nov 2011 21:13
Localisation: Nulle part... si loin...
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Un des plus beaux villages de France...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 15:05

Vidéo 12 : Harcèlement scolaire : EIP, élève à risque ? Par Eric Debarbieux, président de l’observatoire international de la violence à l’école.

Il est clair que c’est un vrai thème. L’enfant EIP est un élève à risque, d’autant plus si ses facilités sont clairement perçues dans son entourage scolaire.

Une enquête récente réalisée par le ministère de l’éducation nationale mettait en lumière une question en particulier :

Est-ce qu’on s’est moqué de toi parce que tu étais bon élève ?

39% des élèves ont répondu oui. Quand on croise cette question avec celles qui concernent le harcèlement, on se rend compte que oui, les bons élèves sont plus souvent harcelés.

Il faut bien comprendre que le terme « intello » est devenu une insulte dans notre école publique, et que c’est inadmissible.

Il y a une pression à la conformité du groupe, que j’appellerais l’oppression conformiste, et à chaque enfant EIP harcelé, c’est Mozart qu’on assassine.

Comment lutter contre ce phénomène ?

C’est d’abord l’abandon de ce carcan qu’est l’enseignement moyen pour les élèves moyens, qui satisfait le plus grand nombre, mais qui laisse les deux extrêmes sur le bord du chemin. Il faut mettre en place une pédagogie différenciée à l’intérieure de notre école publique.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar pixelvois » Dim 5 Fév 2012 15:08

Ouaip, bravo Cyrano, même si j'ai pas encore lu :
J'attends que ce soit complet : pourrais-tu signaler la fin à ce propos ? avec un post où tu mettrais juste "--- FIN ---", par exemple, que ce soit visible rapidement ?

Merci et encore bravo, en tous cas !
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )
Avatar de l’utilisateur
pixelvois
Papa Ours
 
Messages: 5149
Images: 124
Âge: 45
Enregistré le: Dim 27 Nov 2011 10:50
Localisation: planète Mars en navet rond
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 15:51

Vidéo 13 : Les adolescents, par Olivier Revol, neuropsychiatre.

Comprendre les adolescents surdoués est essentiel afin de donner du sens à des comportements qui peuvent paraître excessifs ou farfelus.

L’adolescence de manière générale est la rencontre entre deux crises : Celle de l’enfant qui fait le deuil de son enfance, et celle des parents, qui ont à gérer la crise du milieu de vie. C’est souvent une période très agitée.

Alors quelles sont les particularités de l’adolescence des surdoués ?

Tout d’abord, dans cette période déjà riche en émotions, l’adolescent surdoué verra ses émotions grandement amplifiées (La perte, le choix, les difficultés à se situer etc.). Ensuite, les stratégies mises en place pour affronter ce moment difficile ne seront pas les mêmes que chez les adolescents non précoces.

Les adolescents non surdoués compensent ce trouble familial et personnel par le phénomène d’intégration dans un groupe, où l’on parle de mode, d’argent, de sexe, de téléréalité, de Smartphones etc. Mais le HP n’a pas accès à ce modèle, car il a compris très vite la futilité de tout ça, et il a des centres d’intérêt bien différents. Il se trouve donc dans une espèce de no-man’s land, très seul, et pourtant soumis aux même préoccupations que les autres adolescents, à savoir le deuil de l’enfance. Il éprouve une difficulté particulière dans une absence de maîtrise de son corps qui l’angoisse.

Il va donc devoir s’adapter, et apprendre à canaliser son anxiété, qui prend forme dans des angoisses liées à la mort, à la planète, aux origines de la vie, au concept d’infini etc. Il a une lucidité incroyable quant aux difficultés à venir dans sa vie d’adulte, à la précarité, à la situation géopolitique.

Pour gérer ce stress, ils mettent en place des TOC, des troubles obsessionnels compulsifs, qui prennent la forme de rituels, conscients ou pas. Certains deviennent violents (les garçons), d’autres inhibent totalement leurs compétences (les filles).

Il faut alors faire appel à des professionnels, et aborder ces problématiques par le sens. Les adolescents surdoués adorent ce qu’on appelle la métacognition, qui donne du sens en mettant en lumière un mode de fonctionnement.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Première journée de sensibilisation à la douance

Messagepar Cyrano » Dim 5 Fév 2012 15:54

Voilà, c'est fini !!

Comment s'occuper quand les enfants sont malades, qu'il fait un temps de chien, et qu'on n'a pas eu le courage de s'éloigner de la cheminée.

Merci pour vos commentaires. ;)

Il restait une vidéo sur les adultes surdoués mais là, je pense qu'il n'y avait rien que vous ne sachiez déjà, ou qui ne soit déjà abordé dans les pages du forum, ou du site.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Sites Web

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
site: Douance.org
1, 2, 3, 4par Fabs le vaurien » Dim 27 Fév 2011 16:17

Réponses: 77

Vus: 9040

Dernier message par Tipiak Voir le dernier message
Mer 1 Oct 2014 21:05
Inteliria Cora - Blog sur la douance
par lunafletcher » Mar 16 Déc 2014 13:54

Réponses: 4

Vus: 1058

Dernier message par Zeus Voir le dernier message
Sam 28 Fév 2015 01:19
Site: douance.be
par Joebar » Lun 27 Jan 2014 16:57

Réponses: 24

Vus: 3310

Dernier message par TourneLune Voir le dernier message
Mar 28 Jan 2014 14:32

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité