Sciences cognitives

Mathématiques, sciences humaines, anthropologie, écologie, biologie, génétique, médecine, ou encore philologie, linguistique, grammaire et autres. La vaste partie consacrée aux sciences dans leur ensemble, et dans leur unicité.
Répondre
Avatar du membre
moza
Messages : 273
Enregistré le : mar. 14 févr. 2012 17:28
Présentation : lien
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Scandinavie
Âge : 32

Sciences cognitives

Message par moza » lun. 17 sept. 2012 09:36

Suite à une remarque dans une présentation, il semble que le sujet en intéresse plus d'un.
Les sciences cognitives, pour moi, sont un peu la partie des sciences qui me permet de voir "scientifiquement" une chose qui m'échappe et qui me semble autrement trop complexe pour être comprise : le cerveau.

Je vais juste évoquer les deux pôles, dualiste (le corps et l'esprit sont deux choses séparées) et moniste (ne sont qu'un). Les deux visions me semblent trop... extrêmes et incorrectes. Ce qui me "parle" dans les sciences cognitives c'est la théorie de l'énaction, où l'on a la perception du monde et l'action sur le monde qui permettent de former une boucle, un cercle fermé entre esprit et monde. Le concept de médiation aussi me semble important, on perçoit et on agit _à travers_ des outils divers.

Je laisse cette intro plutôt courte pour laisser place à la discussion. Peut être que j'essaierai de faire un condensé plus tard si je suis motivée.

À vous : comment avez vous découvert les sciences cognitives, qu'est ce qui vous intéresse là dedans? Et comment les voyez vous? Qu'en retenez-vous?

Avatar du membre
Pellucidar
Jamais sans mon Verre en Verre
Messages : 646
Enregistré le : mar. 27 sept. 2011 17:44
Présentation : obsolète
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Lyon
Âge : 49
Contact :

Re: Sciences cognitives

Message par Pellucidar » lun. 17 sept. 2012 15:03

Un peu vaste comme sujet, non ?

Psychologie, Linguistique, Neurosciences, Anthropologie, Philosophie, Informatique.

A l'heure de la spécialisation, une vision globale de toutes ces sciences avec une transversalité me semble difficile.
Je suis en train de découvrir Henri Laborit, une révélation pour moi, et je m’aperçois que depuis ses écrits les choses n'ont pas beaucoup avancées.
Je suis très loin d'avoir tout lu, Noam Chomsky par exemple est quelqu'un qui m’intéresse à travers ses prises de positions qui vont à l'encontre des bien-pensants (11 septembre, Faurisson, Occupy,...) mais je n'ai pas le temps de lire et surtout d'intégrer toutes les choses qui m'intéressent.

Ce dont je suis "presque" convaincu c'est que l'Homme fait parti de l'ensemble et que de mettre l'Homme en position de spectateur de son environnement est une erreur.
"I don't think I'm easy to talk about. I've got a very irregular head. And I'm not anything that you think I am anyway." Syd Barrett

Avatar du membre
von_z4ngt
Messages : 64
Enregistré le : mer. 12 sept. 2012 23:15
Présentation : Blop
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Val d'Europe
Âge : 30

Re: Sciences cognitives

Message par von_z4ngt » lun. 17 sept. 2012 15:45

Eh bah, souhait exhaussé à peine arrivé, merci Moza :-) !
J'ai découvert les sciences cognitives à l’époque ou je m'intéressais aux systèmes complexes et à la cybernétique, suite à la lecture d'un article sur le projet Cybersyn. Ayant toujours eu un fort intérêt (parfois équivoque) pour la vie artificielle, j'en suis vite venu à m’intéresser à l’émergence de l’intelligence (primitive). Mon souhait le plus cher est d'ailleurs de faire de la recherche dans ce domaine.
Ce qui m'intrigue aussi énormément c'est la conscience et sa continuité. Cela vient de la lecture d'un article ou des trans humanistes disaient qu'un jour il sera possible de transférer notre conscience (par conscience j'entends ce qui fait que nous sommes nous, pour faire court) dans des corps artificiels par le procédé suivant (oublions le fait que, en tout cas pour l'instant, c'est de la science fiction et intéressons nous seulement à l’expérience): chaque neurone serait scanné par un neurone artificiel, qui en prendrait alors les propriétés. L’opération se finissant par la substitution du neurone original par le neurone artificiel. Comme je réfléchis dans le cadre du monisme, la conscience artificielle sera alors identique à l'originale. La question que je me pose est : a quel moment et comment l’être original cessera d’être :grattelatete: ? Nous perdons tous des neurones, tous les jours, sans pour autant cesser d’être. Or il me semble évident (considération personnelle) que la conscience est intransférable, car attachée à son support d'origine.
Je me pose aussi plein d'autres questions mais comme tu le dis Moza, autant rester succinct pour ne pas que la discussion parte dans tous les sens.
Comme toi, je vois les sciences cognitives comme une tentative de compréhension de ce mystère qu'est le cerveau. Elle est pour moi vouée a la réussite (bien qu'encore a ses balbutiements) du fait de son interdisciplinarité.
Jusqu'ici, je me contentais d'articles et de publications trouvés ici et la sur internet, mais je compte m'acheter quelques livres et m'y atteler sérieusement (je pense commencer par la philosophie de l'esprit) :lire2: .
Sinon Moza, pourquoi la vision dichotomique du monisme et du dualisme te semble elle erronées ? Je eux dire, qu'est ce qui te déranges dans ces deux notions ?

Répondre