Nous sommes le Dim 22 Jan 2017 23:15


Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Mathématiques, sciences humaines, anthropologie, écologie, biologie, génétique, médecine, ou encore philologie, linguistique, grammaire et autres. La vaste partie consacrée aux sciences dans leur ensemble, et dans leur unicité.

Modérateur: W4x

Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Zyghna » Dim 29 Jan 2012 11:47

J'ai spécifiquement choisi un titre pouvant porter à polémique car c'est ce qui risque d'arriver sous peu suite aux récentes découvertes archéologiques et aux recherches en cours.
J'ai assisté il y a 2 jours à un cycle de conférences sur l'archéologie au laboratoire dont plusieurs interventions en paléogénétique, portant notamment sur les relations entre Néandertaliens / Homo Sapiens / Denisoviens et remettant en cause la définition claire de l'espèce. Il reste encore beaucoup à tirer des recherches en cours mais je vais vous en faire un bref résumé.

Définition:
La paléogénétique précise les liens entre les Néandertaliens, leurs contemporains asiatiques et l'homme moderne, et saisit les relations de parenté au sein d'un même groupe.
BP: Before Present (les analyses C14 attribuent une datation par rapport à la date d'analyse).

Localisation géographique des "espèces":
Néandertalien: Ouest de l'Eurasie, avec quelques cas allant jusqu'en Sibérie (aucun cas en Afrique ni Amériques).
Denisoviens: Asie et îles du Pacifique jusqu'en Polynésie (du nom de la grotte de Denisova, en Sibérie).
Homo Sapiens: présence uniquement en Afrique à l'origine.

Datation et apparition des caractères morphologiques distincts:
Néandertalien: apparition des caractères morphologiques distincts entre 500 000 et 350 000 BP (kilo-année Before Present). Distinction nette à partir de 440 000 à 410 000 BP (ossements de la grotte d'Atapuerca, Espagne).
Denisoviens: branche qui diverge des Néandertaliens vers 250 000 BP.

(Les distinctions morphologiques entre les hominidés sont beaucoup plus marquées que chez les différents primates.)


Analyses ADN:
L'état de conservation des ossements archéologiques implique de faire appel à 2 techniques d'analyses ADN.

L'ADN mitochondrial est le plus fréquemment utilisé car il se conserve mieux que l'ADN nucléaire. L'ADN mitochondrial a une structure plus "simple" et ne se reséquence pas. Il se transmet inchangé en lignée matriarcale: les enfants d'une même femme auront tous le même ADN mitochrondrial, mais seules les femelles pourront le transmettre à leurs enfants.

L'ADN nucléaire est beaucoup plus complexe et se reséquence à chaque génération: 50% père, 50% mère. Il a une durée de vie très limitée et nécessite un état de conservation très stable des ossements, d'où de nombreux projets de recherches archéologiques en Sibérie et zones de haute montagne (le froid étant un très bon conservateur).
Au niveau des lignées, l'ADN nucléaire permet de suivre les branches mâles: le chromosome Y se transmettant inchangé de père en fils.


Les résultats des analyses ADN:
Outre la géolocalisation des différentes branches d'hominidés, les études ont permis de mettre en évidence l'arrivée de l'Homo Sapiens en Europe puis Asie (-50 000 BP) et surtout le fait que les Néandertaliens et les Denisoviens se sont reproduits avec des Homo Sapiens.
Les gènes de Néandertaliens sont encore présents pour environ 2.5% dans les populations eurasiennes (par contre absents des populations africaines et amérindiennes).
10% du matériel génétique des Mélanésiens est encore attribuable aux Dénisoviens.

Néandertaliens et Homo Sapiens se distinguent pas quelques gènes marqueurs différents: ainsi les gènes NRG3 et CADPS2 AUTS2 (incriminés dans la probabilité de déclenchement de la schizophrénie et de l'autisme), sont absents chez le Néandertalien et le Denisovien.


Hybridation?
Afin d'essayer de déterminer le processus de reproduction entre les espèces, que l'on croyait encore sous peu impossible, les paléogénéticiens se sont intéressés aux hybridations de certains mammifères qui ont divergé génétiquement et qui de fait ne devraient pas pouvoir se reproduire entre eux.
C'est le cas notamment de l'ours polaire et de l'ours brun. Les recherches ont montré que dans des situations extrêmes mettant en jeu la survie de l'espèce, ou d'une groupe isolé, les hybridations deviennent possibles. Ces cas extrêmes peuvent concerner aussi bien une reproduction "simple" (absence totale de mâle ou de femelle de la bonne espèce), qu'une correction génétique. Ainsi une espèce qui se serait débarrassée d'un gène inutile mais qui redevient nécessaire à la survie peut aller s'hybrider avec une espèce-soeur l'ayant conservé dans son patrimoine génétique.

L'hybridation semble possible pour toutes les espèces qui se sont séparées depuis moins de 2 millions d'années. Ensuite la séparation génétique devient trop marquée pour que les espèces puissent s'hybrider.


Conclusions:
La paléogénétique est une science très récente mais dont les résultats bouleversent déjà la conception que nous avions des espèces, démontrant que la distinction entre ces dernières n'est pas aussi nette et simple que nous le pensions auparavant.
Les programmes de recherches archéologiques, du fait des dernières découvertes, s'intensifient afin de trouver du matériel génétique bien conservé. Les prix des analyses ADN baissent très rapidement, ce qui permet de multiplier les prélèvements et donc les données qui en découlent.
En ce qui concerne Néandertalien, certaines études récentes laissent à penser que leur extinction pourrait être due à une société organisée en petites communautés patrilocales (faible diversité génétique des groupes).
L'hybridation entre les différents hominidés est la théorie actuelle pour expliquer la reproduction entre les différentes "espèces" et la présence de matériel génétique néandertalien et dénisovien chez l'homme moderne.


Je m'arrête ici pour le compte-rendu. Si vous avez besoin d'informations complémentaires ou de bibliographie, n'hésitez pas à me le demander.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6672
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Aspasie » Dim 29 Jan 2012 12:38

Intervention rapide pour saluer ta clarté et ta pédagogie. J'ai bavé devant ton post Zyghna.

Encore :cheers:

Edit :
Le passage sur l'hybridation est captivant. Je me pose cette question depuis longtemps, et c'est formidable que la science puisse enfin le démontrer. Ces histoires son vraiment passionnantes.
Si tu en as plus sur le sujet, je suis preneuse.
Avatar de l’utilisateur
Aspasie
Sale Gosse
 
Messages: 1799
Enregistré le: Lun 13 Juin 2011 21:27
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar rouzejp » Dim 29 Jan 2012 12:48

Super, merci !
Une preuve de plus, s'il en est besoin, que ce forum est autre chose qu'une simple réunion de gens ayant la grosse tête :lol:
Avatar de l’utilisateur
rouzejp
 
Messages: 373
Enregistré le: Mar 8 Nov 2011 01:09
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Zyghna » Dim 29 Jan 2012 13:31

Je vais farfouiller sur le net voir si je trouve les articles en ligne (sinon je mettrais juste les références).

L'hybridation est effectivement un sujet assez révolutionnaire.
Les quelques questions que je me pose (je n'ai pas voulu les inclure à l'explication ^^):
- Des spécificités peuvent-elles découler de la présence de marqueurs génétiques néandertaliens ou dénisoviens?
- Quelle est la capacité de l'homme a faire appel à ce potentiel génétique en cas de crise?
- En ce qui concerne la schizophrénie et l'autisme, on sait que la génétique seule n'est pas un élément déclencheur, mais que les gènes incriminés jouent un rôle marquant (plus de cas dans une famille présentant les pathologies). Je trouve étrange que les 2 autres espèces étudiées ne présentent pas ces gènes, mais je ne sais encore quoi en penser ou en déduire (Nietzsche pensait que les humains les plus utiles à la survie de l'espèce humaine étaient les individus dangereux car ils provoquaient la cohésion du groupe et le développement de mesures de défense).


Pendant ces conférences, j'ai été assez secouée par les implications de ces études, et au final plutôt étonnée de ne pas voir débouler de groupes perturbateurs. Dans la salle, nous étions une très grande majorité d'archéologues, mais lors des questions aux intervenants, j'ai noté du scepticisme quant aux études menées. Et surtout noté que les intervenants étaient très pédagogues et habitués aux questions houleuses (beaucoup d'humour pour désamorcer la tension de la part des paléogénéticiens intervenants).
Le risque de reprise de telles études à des fins racistes est assez conséquent à mon avis: Néandertal a toujours été considéré comme plus intelligent, plus évolué que son frère Homo Sapiens. Quand on voit la répartition ethnique d'apparition des différents hominidés et la présence des gènes néandertaliens et / ou dénisoviens uniquement chez les Eurasiens, ça laisse présager pas mal de dérives.

J'ai oublié de préciser que ces études laissent aussi à penser que les Amérindiens sont issus d'un groupe de Denisoviens qui aurait été isolés pendant une longue période de leurs homologues, assez pour que leur génome en soit altéré. Ce groupe aurait migré ensuite dans les Amériques, via le détroit de Bering. On ne sait pas encore à quel moment l'Homo Sapiens s'insère dans cette migration intercontinentale.

Synthèse sur les Néandertaliens
Quelques articles de Nature sur Néandertalien et Dénisovien
La revanche génétique de Néandertal
Cet article explique entre autre le fait que 60% de l'ADN du Néandertalien ait été traduit et explique quelques différences génétiques entre Néandertalien et Homme moderne. Et le fait qu'on ne puisse pas encore établir de paléogénome de l'Homo Sapiens, ce dernier venant d'Afrique où les températures ne permettent pas la conservation d'ADN nucléaire.
Certaines explications génétiques: Néandertalien n'était pas limité dans le développement de la boîte crânienne, cette dernière évoluant avec l'âge. Néandertalien avait cependant des besoins énergétiques beaucoup plus importants que Homo Sapiens (sans doute aussi cause de son déclin).
Néandertalien était adapté aux climats froids, ce qui se traduit physiquement (plus trapu, pilosité plus importante, peau plus blanche, etc).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6672
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Hermite » Dim 29 Jan 2012 17:58

Donc d'après ces conférences, les Homo d'Asie et d'Océanie (apparus là) qui auraient pu "s'hybrider" avec Homo Sapiens, seraient les Denisoviens, espèce dérivant des Néandertaliens, et non la théorie jusque là évoquant les Homo d'Asie et d'Océanie dérivant d'Erectus ou Habilis, exact ?
Hermite
 
Messages: 355
Enregistré le: Jeu 10 Nov 2011 03:40
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Zyghna » Dim 29 Jan 2012 18:33

Oui, à ce jour c'est la théorie retenue. Je précise car le Dénisovien n'a été découvert qu'en 2008, et que sa présence n'exclue pas celle d'un autre humain frère encore inconnu à ce jour.
Homo habilis a vraisemblablement existé en même temps que l'Homo Erectus et les deux pourraient découler d'une branche commune. Homo Erectus serait l'ancêtre commun des Néandertaliens et des Homo Sapiens, il disparaît d'ailleurs au moment où l'on voit apparaître une divergence génétique entre ces derniers.
Le Néandertalien évolue en Dénisovien vers -250 000 dans une majeure partie de l'Asie et l'Océanie, mais des "poches" de Néandertaliens se maintiennent dans quelques régions d'Asie.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6672
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Hermite » Dim 29 Jan 2012 18:42

OK merci.

Certains scientifiques ont émis une théorie d'hybridation intergénérique possible entre homo et un autre genre de grand singe à un moment donné avant le grand développement du genre homo donc avant tout cela... As-tu des connaissances sur cette théorie ? Si oui, sais-tu où elle en est ?
Hermite
 
Messages: 355
Enregistré le: Jeu 10 Nov 2011 03:40
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Joebar » Dim 29 Jan 2012 18:53

je trouve le sujet super passionnant!
mais je en comprends pas pourquoi cela ferait polémique.
une hypothèse est faite pour être étudiée et en plus, si de nouveaux moyens d'étude plus performants peuvent y aider je dis juste : :cheers:
ou alors j'ai raté quelque chose :^)
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2922
Images: 4
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Zyghna » Dim 29 Jan 2012 19:07

Il me semble que la question du chaînon manquant entre hominidés et grands singes soient toujours d'actualité. Il faut bien garder en évidence que les mutations génétiques se font sur plusieurs dizaines de milliers d'années, et que pendant ce laps de temps, la distinction espèce / genre n'est pas forcément assez marquée pour empêcher la reproduction.

Les paléogénéticiens ont cependant bien spécifié que l'on pouvait trouver autant d'ADN commun avec un lapin qu'avec un grand singe (une bonne partie des gènes servant à l'élaboration des os, organes, etc.). En clair: il faudrait déjà que l'on puisse obtenir de l'ADN d'hominidés et de primates contemporains de cette hybridation intergénérique.

(Ensuite je ne suis pas paléogénéticienne, juste archéologue formée en anthropologie biologique).


Edit pour Joebar:
Cela remet déjà en cause les théories de Darwin sur l'évolution et la sélection des espèces. Ensuite, cela peut conforter certains amateurs de "race" plus ou moins pure.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6672
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Joebar » Dim 29 Jan 2012 19:59

je ne vois pas en fait ce qui est remis en cause, les sapiens ont pris les gènes des néandertaliens leur permettant de s'acclimater non?
l'extinction du néandertalien par manque de diversité génétique (on voit bien chez nous ce que peut donner la reproduction dans une même famille) peut laisser planer une question: dans combien de milliers d'années notre génome aura épuisé sa diversité?
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2922
Images: 4
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar rouzejp » Dim 29 Jan 2012 20:18

Joebar a écrit:...
l'extinction du néandertalien par manque de diversité génétique (on voit bien chez nous ce que peut donner la reproduction dans une même famille) ...

La famille royale britannique ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
rouzejp
 
Messages: 373
Enregistré le: Mar 8 Nov 2011 01:09
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Rozz » Lun 30 Jan 2012 00:25

Merci Zyghna de faire partager tes connaissances en la matière :cheers:
Avatar de l’utilisateur
Rozz
 
Messages: 503
Âge: 29
Enregistré le: Sam 16 Juil 2011 20:35
Localisation: on the other side
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Cyrano » Lun 30 Jan 2012 08:20

Image

Je vous renvoie vers cet ouvrage absolument extraordinaire, qui va très loin dans les analyses génétiques, et qui fait un point récent des dernières découvertes.

S'agissant de l'hybridation avec néanderthal, il me semblait qu'elle était plus ou moins admise depuis un certain temps.

Ce que je trouve incroyable, c'est la stérilité qui découle parfois de l'hybridation entre deux espèces, suivant le nombre d'années écoulées depuis la séparation des phylums.

C'est un sujet vraiment passionnant. Merci Zyghna.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Mlle Rose » Lun 30 Jan 2012 09:45

Zyghna chte kiff! Merci pour ce topic!
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Pellucidar » Lun 30 Jan 2012 09:46

"I don't think I'm easy to talk about. I've got a very irregular head. And I'm not anything that you think I am anyway." Syd Barrett
Avatar de l’utilisateur
Pellucidar
Jamais sans mon Verre en Verre
 
Messages: 643
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Mar 27 Sep 2011 17:44
Localisation: Lyon
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: obsolète
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Zyghna » Lun 30 Jan 2012 09:55

hihi merci ^^
C'est toujours plus facile de rendre intéressant un sujet qui nous passionne!

Et pour l'explication, ça ne sort pas d'un seul coup tout beau tout net, ça mûrit dans ma tête pendant quelques temps, période pendant laquelle j'organise tout. Ensuite quand je passe à l'écrit, c'est déjà structuré.

Et merci pour le lien Cyrano, je ne le connaissais pas ce bouquin, je pense que je vais vite y remédier surtout qu'il n'est pas cher (14€ pour 800p...).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6672
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Cyrano » Lun 30 Jan 2012 10:01

Zyghna a écrit:Et merci pour le lien Cyrano, je ne le connaissais pas ce bouquin, je pense que je vais vite y remédier surtout qu'il n'est pas cher (14€ pour 800p...).


Toi tu devrais le boire comme du petit lait.
Moi j'ai dû faire un travail de recherche à côté pour bien appréhender toutes les informations. Il est vraiment très pointu.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Joebar » Lun 30 Jan 2012 10:08

Zyghna a écrit:Et pour l'explication, ça ne sort pas d'un seul coup tout beau tout net, ça mûrit dans ma tête pendant quelques temps, période pendant laquelle j'organise tout. Ensuite quand je passe à l'écrit, c'est déjà structuré.


pfff t'en as du bol!!! quand je veux passer à l'écrit, ça se rebarre en couille... même déjà structuré dans ma tête!
(voui j'me plains!!!)
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2922
Images: 4
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar La Magicienne » Lun 30 Jan 2012 11:05

Très intéressant comme toujours, Zyghna :smile:
Merci donc.


Une question, tiens. J'y connais rien à tout ça ( juste j'adore écouter Yves Coppens quand ça se trouve.) Alors ma question concerne l'homme de Flores. As tu des infos à nous donner dessus ?
Amicalement
Avatar de l’utilisateur
La Magicienne
 
Messages: 280
Âge: 43
Enregistré le: Lun 10 Oct 2011 17:05
Localisation: Est

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Zyghna » Lun 30 Jan 2012 11:52

On n'en sait pas beaucoup plus sur Homo Florensiensis. Ce n'est pas un Homo Sapiens, aucun doute la dessus.
Il descendrait sans doute d'Homo Erectus.
C'est un petit hominidé (1m max pour 11 à 28kg) qui a en plus la particularité de présenter un crâne de petite dimension par rapport aux autres Homo connus à ce jour.
Du fait d'une très mauvaise conservation des ossements, aucun prélèvement ADN n'a été effectué.

Ce qu'on peut noter, c'est que ces dernières années ont vu apparaître plusieurs nouveaux hominidés, compliquant ainsi nos perceptions de la chaîne de l'évolution humaine.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6672
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Fraises » Lun 30 Jan 2012 11:54

Zyghna, c'est vraiment passionnant ton topic... Je l'ai lu une fois, mais je dois y revenir... Merci beaucoup d'avoir pris le temps de nous écrire tout ça ! :inlove:
Fraises
 

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Cyrano » Lun 30 Jan 2012 11:55

J'ai lu une hypothèse, qui mettait en lumière la possibilité qu'homo-Florensiensis ait été atteint de nanisme.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Zyghna » Lun 30 Jan 2012 12:01

La morphologie générale a pu laisser penser à des cas de nanisme connus sur d'autres sites mais l'hypothèse n'a pas fait long feu: l'étude comparée des ossements a bien montré qu'il n'avait pas eu un développement commun avec Homo Sapiens.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6672
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Hermite » Lun 30 Jan 2012 12:07

Zyghna a écrit:Il me semble que la question du chaînon manquant entre hominidés et grands singes soient toujours d'actualité. Il faut bien garder en évidence que les mutations génétiques se font sur plusieurs dizaines de milliers d'années, et que pendant ce laps de temps, la distinction espèce / genre n'est pas forcément assez marquée pour empêcher la reproduction.

Les paléogénéticiens ont cependant bien spécifié que l'on pouvait trouver autant d'ADN commun avec un lapin qu'avec un grand singe (une bonne partie des gènes servant à l'élaboration des os, organes, etc.). En clair: il faudrait déjà que l'on puisse obtenir de l'ADN d'hominidés et de primates contemporains de cette hybridation intergénérique.

(Ensuite je ne suis pas paléogénéticienne, juste archéologue formée en anthropologie biologique).


Excuse-moi, je fus maladroit, je ne parlais point du chaînon manquant entre Hominidés et autres grands singes (oui car les Hominidés sont des grands singes, d'où le "autres"). Je parlais d'une re-hybridation entre genres de grands singes dont Hominidés, permettant hypothétiquement certains types spécifiques d'Hominidés ayant existé... Mais bon c'est de la pure théorie limite spéculative comme l'énergie noire et la matière noire en physique.
Hermite
 
Messages: 355
Enregistré le: Jeu 10 Nov 2011 03:40
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: Paléogénétique: de la dissolution du mythe des espèces.

Messagepar Zyghna » Lun 30 Jan 2012 13:23

Ma réponse reste la même: il faudrait l'ADN des espèces concernées à l'époque de l'hypothétique hybridation. Quand on voit le mal qu'on a à trouver de l'ADN viable pour les Homo, je suis plus que sceptique pour des temps si reculés. Il faudra que la science évolue encore pas mal, en attendant, ce n'est effectivement que de la pure spéculation ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6672
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Sciences

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Almasty: mythe ou réalité?
par Rozz » Jeu 17 Nov 2011 13:44

Réponses: 14

Vus: 1516

Dernier message par Rozz Voir le dernier message
Jeu 17 Nov 2011 23:30
Language corporel: l'Homme proche des animaux ou definitivem
par Coccinelle » Sam 19 Nov 2011 21:55

Réponses: 3

Vus: 661

Dernier message par Zyghna Voir le dernier message
Sam 19 Nov 2011 23:31
Surmortalité des garçons à la naissance ?
1, 2par Kayeza » Mar 15 Avr 2014 18:43

Réponses: 38

Vus: 3584

Dernier message par Yniel Voir le dernier message
Ven 18 Avr 2014 07:15
Couleur science, des articles de vulgarisation pointue
par pataboul » Mer 22 Juin 2016 18:11

Réponses: 3

Vus: 345

Dernier message par Lelaelig Voir le dernier message
Jeu 23 Juin 2016 22:08
Le secret des nuages
par aigle bleu » Sam 20 Aoû 2011 12:32

Réponses: 1

Vus: 507

Dernier message par Mlle Rose Voir le dernier message
Dim 21 Aoû 2011 20:28

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités