Nous sommes le Dim 26 Fév 2017 11:00


L'hypnose

Mathématiques, sciences humaines, anthropologie, écologie, biologie, génétique, médecine, ou encore philologie, linguistique, grammaire et autres. La vaste partie consacrée aux sciences dans leur ensemble, et dans leur unicité.

Modérateur: W4x

L'hypnose

Messagepar lulu » Sam 15 Nov 2014 04:25

Tout d'abord, salut à tous !

D'après la demande de plusieurs personnes, j'ouvre ce topic. Je vais vous parler de l'hypnose en général.

Je tiens par ailleurs à préciser, je reste un amateur dans ce domaine, je ne suis pas un pro, un psychothérapeute ou un hypnothérapeute.

Let's go ! :-)

Qu'est-ce que l'hypnose ?

L'hypnose est ce qu'on appelle un EMC, c'est-à-dire un (état modifié de conscience). Ce n'est pas du sommeil, comme certains pourraient le croire. L'état d'hypnose est apparenté à un état imaginatif. La personne en état d'hypnose reste consciente !

Certaines personnes pratiquent la (street hypnose), c'est plus de l'hypnose de spectacle. Ils essayent de mieux faire comprendre le fonctionnement de l'hypnose, en abordant des personnes dans la rue, et en leur proposant quelques tests. Ce qui revient assez souvent sont, les catalepsies, les amnésies, les hallucinations visuelles ou/et gustatives.

Il existe aussi l'hypnose médicale. Certains hôpitaux utilisent déjà l'hypnose en tant qu'anesthésiant, qui remplace même certains médicaments ! Aucun effet secondaire !!!

D'autre part, l'hypnose thérapeutique existe aussi. Elle permet notamment, d'arrêter de fumer, de combattre les phobies, les angoisses, les refoulements, et certaines maladies si je ne me trompe pas.

Les tests de suggestibilités, sont je crois, utilisés surtout pour le spectacle. Cela permet de pouvoir voir qui sont les personnes les plus réceptives ! Le test le plus courant, c'est de rapprocher les index d'une personne, en lui faisant imaginer que deux aimants sont pointés aux bouts des index, les faisant ainsi se rapprocher. L'imagination tend à se transformer en réalité ! Pendant le test des index, l'hypnotiseur commence déjà les suggestions.

Le but est de faire fixer l'attention de la personne sur quelque chose, ici ses doigts. Il faut que la personne focalise son attention, c'est la base de l'hypnose. ;)

Chaque hypnotiseur à ses textes et ses propres mots !
Ce sont donc mes textes persos que je résume brièvement dans les divers exemples. :-)

Par exemple : ''T'es doigts se rapprochent de plus en plus ! Chaque seconde qui passe fait que t'es doigts se rapprochent, encore, encore, encore, et encore... Plus t'es doigts se rapprochent, plus les aimants sont puissants, plus les aimants sont puissants, plus t'es doigts se rapprochent. Tu peux même déjà ressentir l'attraction entre les deux aimants, c'est de plus en plus fort, de plus en plus puissant, de plus en plus rapide...''

Ensuite, c'est l'induction, c'est juste le message que l’hypnotiseur dit à l’hypnotiser. Il en existe vraiment beaucoup, donc je vais en cité une parmi mes préférés.

On peut prendre la main gauche de la personne et la bouger de gauche à droite, puis avec l'autre main, on bouge les doigts devant le visage de la personne, en permanence. Comme je le disais, à ce moment, l'attention de la personne est focalisée ! Puis on lui dit en continuant.

Par exemple :

''Regarde mes doigts, fixes mes doigts attentivement. Écoutes que ma voix, et ne te concentres que sur mes doigts ! Quand je dirai le mot 'dors', ce n'est pas du sommeil, tu seras juste dans un état profond de détente et de relaxation. Tu pourras fermer les yeux et te relâcher complètement. Je répète, quand je dirai le mot 'dors', tu seras dans un état profond de détente et de relaxation.''

Pendant qu'on dit ça, on continue de faire bouger la main devant ses yeux, et d'un coup, on dit le mot 'Dors' et on tire sa main gauche d'un petit coup sec. C'est un mini-choc, qui provoque avec le mot dors, l'état d'hypnose instantané.

L’approfondissement, j'espère que je me trompe pas :s. C'est le moment ou on met la personne dans un état de détente et de relaxation encore plus fort ! Le plus courant, c'est de faire imaginer à la personne qu'elle descend un escalier, et que chaque marche qu'elle descend, la plonge dans un état de détente encore plus fort.

Par exemple :

''Maintenant tu es bien, très détendu, très relaxé, extrêmement apaisé. Tout ton corps se relâche, t'es muscles se décontractes de plus en plus, de mieux en mieux. Je vais compter de 5 à 0, et à chaque chiffres que je prononcerai, tu seras dans un état de détente et de relaxation encore plus fort, encore plus puissant. Avec le 5 tu es bien, extrêmement bien, merveilleusement bien... une fois arrivé à 0, on peut lui dire, à chaque fois que je dirai le mot 'dors', tu retomberas immédiatement dans le même état que tu es maintenant. C'est-à-dire un état de détente et de relaxation intense.''

Après cela on peut le réveiller en disant : à 3 réveils toi, 1,2,3 réveils toi.

Maintenant, on a juste à dire le mot 'dors', et la personne retombe dans un état d'hypnose. Après cela, on peut faire ce que bon nous semble ! L'imagination n'a aucune limite ! :$

Toutefois, et je tiens à le préciser, car ça reste important. L’hypnotiseur ne peut pas aller contre la morale, l'éthique, ou les croyances de la personne ! Le conscient reprendra le dessus. Une personne ne peut pas rester dans un état hypnotique toute une vie, le conscient reprend toujours le dessus, donc aucun blocage n'est possible.

Voici deux vidéos, pour mieux vous faire comprendre les processus cités au dessus ! ;)

https://www.youtube.com/watch?v=XTYqgAQ ... ecV9vGVnhg

https://www.youtube.com/watch?v=EXzJmDNH2Vo

Voilà ! Si vous avez des questions n’hésitez pas, j'essayerai d'y répondre, si ça reste dans mes cordes ;)

Une dernière chose, tu lis les lignes attentivement, tu ne regardes que ces mots, et uniquement ces mots. Quand je dirai le mot 'dors', tu tomberas dans un état profond de bien être et de relaxation.

Bam, Dors ! :lol: :D
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 23
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: L'hypnose

Messagepar Boby » Sam 15 Nov 2014 13:00

Un topic que je vais suivre...
Ma seule expérience de l'hypnose est un auto hypnose pratiquée enfant a la suite de la lecture d'un manuel.
C'est effectivement très étrange comme état de conscience.
Cela m'a permis d'explorer certains recoins intérieur et de faire tomber plusieurs barrières mentales.
Nous verrons cela... Destinée ... ou PAS !
Avatar de l’utilisateur
Boby
 
Messages: 219
Âge: 36
Enregistré le: Mer 3 Sep 2014 21:21
Localisation: A la campagne y'a toujours un truc à faire...
Présentation: Ne pas cliquer ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar soazic » Sam 15 Nov 2014 13:18

Je n'ai que du bien à dire de l'hypnose (et de la sophro...), ma psychologue et ma généraliste pratiquent et cela me fait un bien fou, j'adore cette forme d'exploration, pour moi c'est très ressourçant.
Une fois l'autre apprivoisé et la confiance installée...je pars.
Merci pour ce post que je suivrai également.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar romu » Sam 15 Nov 2014 15:40

Bonjour,
sujet très intéressant :P.
Je peux poser des questions, c'est autorisé?? Merci!!

Tu dis que le conscient reprend le dessus, d'accord. Cependant, l'hypnose permet d'aider des personnes à arrêter de fumer, mais il arrive que cela ne marche pas, donc peut-on en déduire qu'en réalité, ces personnes n'étaient pas prêtes?

Peut-on être hypnotisé par n'importe qui, ou doit on avoir confiance en la personne? Et si en réalité le sujet ne désire pas réellement être hypnotisé, que se passe t'il?? Il entre dans cet état second pour en ressortir immédiatement grâce à sa conscience?

Peut-on hypnotiser un autiste?

Merci par avance pour tes réponses.
Bonne journée.
Romu.
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire (l'Albatros.).
Avatar de l’utilisateur
romu
Le Rouquin du Chat
 
Messages: 796
Âge: 19
Enregistré le: Lun 28 Avr 2014 12:53
Présentation: ma_presentation
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'hypnose

Messagepar Zéphyr » Sam 15 Nov 2014 17:32

Merci pour le sujet !

lulu a écrit:Il existe aussi l'hypnose médicale. Certains hôpitaux utilisent déjà l'hypnose en tant qu'anesthésiant, qui remplace même certains médicaments ! Aucun effet secondaire !!!

C'est cette pratique qui m'avait interpelé, l'idée de remplacer une anesthésie générale par de l'hypnose+anesthésie local me plait bien. Ça permettrait d'enlever pas mal d'effets secondaire. J'avais lu cette histoire : Opération sous hypnose. Apparemment des opérations moins "spectaculaires" ce font régulièrement dans certains hôpitaux. Je pense que dans ce cas il faut une grande implication du patient puisque c'est basé sur la revivification d’un évènement agréable.
J'ai trouvé une étude qui dit que la douleur est moindre sous hypnose alors que les sensations non douloureuses restent intact. Je trouve ça puissant.

lulu a écrit:Les tests de suggestibilités, sont je crois, utilisés surtout pour le spectacle. Cela permet de pouvoir voir qui sont les personnes les plus réceptives ! Le test le plus courant, c'est de rapprocher les index d'une personne, en lui faisant imaginer que deux aimants sont pointés aux bouts des index, les faisant ainsi se rapprocher. L'imagination tend à se transformer en réalité ! Pendant le test des index, l'hypnotiseur commence déjà les suggestions.

Ça n'avait pas marché ce truc là pour moi :nesaitpas: Après je ne sais plus dans quel cadre j'avais fait ça...

lulu a écrit:Toutefois, et je tiens à le préciser, car ça reste important. L’hypnotiseur ne peut pas aller contre la morale, l'éthique, ou les croyances de la personne ! Le conscient reprendra le dessus. Une personne ne peut pas rester dans un état hypnotique toute une vie, le conscient reprend toujours le dessus, donc aucun blocage n'est possible.

Humff... Et si quelqu'un ne fait pas des actes répréhensible juste par peur de la sanction, sous hypnose tu peut lui faire faire des trucs répréhensible parce que la barrière c'est la sanction et non pas la "moral" de l’hypnotisé ? :P

Boby a écrit:Ma seule experience de l'hypnose est un auto hypnose pratiquee enfant a labsuite de la lecture d'un manuel.

:o Faut que je test ça !! tu as gardé le manuel ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
Zéphyr
 
Messages: 385
Âge: 31
Enregistré le: Lun 1 Sep 2014 09:15
Localisation: Yvelines
Présentation: Ma petite histoire
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar Boby » Sam 15 Nov 2014 17:33

Tu dis que le conscient reprend le dessus, d'accord. Cependant, l'hypnose permet d'aider des personnes à arrêter de fumer, mais il arrive que cela ne marche pas, donc peut-on en déduire qu'en réalité, ces personnes n'étaient pas prêtes?

Peut-on être hypnotisé par n'importe qui, ou doit on avoir confiance en la personne? Et si en réalité le sujet ne désire pas réellement être hypnotisé, que se passe t'il?? Il entre dans cet état second pour en ressortir immédiatement grâce à sa conscience?

On peut faire tomber des barrières, mais pas piétiner la personnalité d 'un individu.
Si tu ne veux pas être hypnotisé, je doute que ce soit possible, de même que si on te demande de sauter par la fenêtre tu ne le fera pas même sous hypnose... A moins que tu saches qu'il y a un matelas, un mètre sous la fenêtre et que t'as envie de sauter :D .

Pour le tabac, peut être que certains ne veulent pas réellement arrêter de fumer et qu'il le font sous une pression quelconque.

Ce forum demande à ce que vous soyez inscrit et connecté pour voir ce message


EDIT 2 :
Humff... Et si quelqu'un ne fait pas des actes répréhensible juste par peur de la sanction, sous hypnose tu peut lui faire faire des trucs répréhensible parce que la barrière c'est la sanction et non pas la "moral" de l’hypnotisé ?

Euh non justement, il a surement pas envie de la sanction non plus.
Quand je parle de "barrières", je parle de la psyché, des traumatismes, et tout ce qui est inconscient...
(bon, ça peut aussi être un psychopathe dangereux qui s'ignore :1cache: j'en sais rien en fait...)
Nous verrons cela... Destinée ... ou PAS !
Avatar de l’utilisateur
Boby
 
Messages: 219
Âge: 36
Enregistré le: Mer 3 Sep 2014 21:21
Localisation: A la campagne y'a toujours un truc à faire...
Présentation: Ne pas cliquer ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar lulu » Sam 15 Nov 2014 19:28

Alors déjà, pour l’arrêt du tabac, je reste assez mitigé. Généralement, on dit que quand une personne souhaite arrêter le tabac, elle a déjà fait 50% du travail !

Donc de mon avis, il est préférable que la personne souhaite stop sa consommation de tabac.

De se que je sais, non, une personne qui ne veut pas se faire hypnotiser, ne peut pas l'être. Tout simplement parce que la personne a aussi un rôle à jouer ! Toutefois, peut-être que certains professionnelles en sont capables, principalement par leurs grandes expériences. Mais, je ne peux pas l'affirmer.

Oui, l'hypnose peut arrêter la douleur.

Personnellement, je suis pour l'hypnose médicale. Surtout pour supprimer les effets secondaires de certains médicaments ! Qui peuvent également être encore actif après quelques heures, jours ?! Selon le médicament. N'oubliez pas que l'hypnose est un état naturel, et chaque personnes s'auto-hypnose environ 5 à 7 fois par jour.

Le test de suggestibilité sert à voir si la personne est réceptive aux suggestions. Certaines personnes sont moins suggestives que d'autres. Néanmoins, cela ne veut pas dire que l'hypnose est impossible. C'est juste qu'il faut plus approfondir.

Oui, comme je le disais, on ne peut pas tout faire. Impossible de demander à la personne de sauter par la fenêtre (sauf si la personne le souhaite). Toutes les suggestions contre la morale, l’éthique, ou les croyances sont pas possible.

Je ne sais pas si une personne autiste peut se faire hypnotiser, en revanche, je ne vois pas pourquoi elle ne pourrait pas l'être. Je pense que oui, mais aucune certitude.

Oui, on peut être hypnotiser par n'importe qui. La confiance permet juste à la personne d'être plus sereine, c'est tout.
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 23
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: L'hypnose

Messagepar Boby » Sam 15 Nov 2014 19:41

Oui, on peut être hypnotiser par n'importe qui. La confiance permet juste à la personne d'être plus sereine, c'est tout

Je rajouterai un petit bémol, si pas de confiance, j'ai de gros doutes quand à la réussite de l'hypnose.
De se que je sais, non, une personne qui ne veut pas se faire hypnotiser, ne peut pas l'être

Si on se sent pas avec la personne, à mon avis cela ne marche pas (bien).

N'oubliez pas que l'hypnose est un état naturel, et chaque personnes s'auto-hypnose environ 5 à 7 fois par jour.

Pourrais-tu approfondir ? Je suis curieux... :smirk:
La persuasion, les biais cognitifs (etc...) me semblent différent de l'état d'hypnose justement.
Nous verrons cela... Destinée ... ou PAS !
Avatar de l’utilisateur
Boby
 
Messages: 219
Âge: 36
Enregistré le: Mer 3 Sep 2014 21:21
Localisation: A la campagne y'a toujours un truc à faire...
Présentation: Ne pas cliquer ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar romu » Sam 15 Nov 2014 20:28

Merci pour vos réponses.
Pour ce qui est de l'hypnose avec un autiste, je me pose cette question du fait que ces personnes ne réagissent pas comme nous aux stimulis extérieurs, hors le principe de l'hypnose consiste à "capter" l'attention du sujet...
Bonne soirée.
Au plaisir de vous lire.
Romu.
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire (l'Albatros.).
Avatar de l’utilisateur
romu
Le Rouquin du Chat
 
Messages: 796
Âge: 19
Enregistré le: Lun 28 Avr 2014 12:53
Présentation: ma_presentation
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'hypnose

Messagepar lulu » Sam 15 Nov 2014 21:38

Boby a écrit:
Oui, on peut être hypnotiser par n'importe qui. La confiance permet juste à la personne d'être plus sereine, c'est tout

Je rajouterai un petit bémol, si pas de confiance, j'ai de gros doutes quand à la réussite de l'hypnose.
De se que je sais, non, une personne qui ne veut pas se faire hypnotiser, ne peut pas l'être

Si on se sent pas avec la personne, à mon avis cela ne marche pas (bien).

N'oubliez pas que l'hypnose est un état naturel, et chaque personnes s'auto-hypnose environ 5 à 7 fois par jour.

Pourrais-tu approfondir ? Je suis curieux... :smirk:
La persuasion, les biais cognitifs (etc...) me semblent différent de l'état d'hypnose justement.


Hum, d'après moi non. Du moment que la personne focalise son attention, et exécute les suggestions, il n'y a aucun problème.

Toutefois, il est vrai que si l’hypnotiseur et l'hypnotiser se connaissent, le rapport sera meilleur, en terme de détente et de relaxation. La personne appréhendera moins, et sera juste plus rassurée.

Quand certaines personnes entendent le mot 'hypnose', elles peuvent parfois être assez tendue, surtout par la méconnaissance du sujet et la peur de l'inconnu.

Eh bien, par exemple, imagines que tu marches dans la rue, et tu es dans t'es pensées, tu ne fais pas attention au chemin. Tu t’arrêtes, et quand tu regardes ou tu es, tu te demandes : 'je me souviens pas avoir marché jusque là !' tu as déjà connus ça ?

Tu étais pleinement conscient, ton corps marchait, mais t'as pensée était tout bonnement ailleurs. Voici un état d'auto-hypnose.

romu a écrit:Merci pour vos réponses.
Pour ce qui est de l'hypnose avec un autiste, je me pose cette question du fait que ces personnes ne réagissent pas comme nous aux stimulis extérieurs, hors le principe de l'hypnose consiste à "capter" l'attention du sujet...
Bonne soirée.
Au plaisir de vous lire.
Romu.


Pour les autistes, je ne sais pas trop, pourrais tu m'en dire plus sur les stimulis ? Du moment que la personne autiste arrive à focaliser son attention, je ne pense pas que ça change. Par exemple, les hyperactifs eux, ont plus de chance d'être moins réceptif, surtout à cause de leur inattention.
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 23
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: L'hypnose

Messagepar soazic » Sam 15 Nov 2014 22:22

pas sûre, je pense que l'hypnose permet l'hyperfocalisation dont usent les personnes qui ont des troubles de l'attention. A essayer. Je pense qu'entrer en hypnose c'est se mettre aussi en état d'être disponible. Chercher comment la personne autiste peut être disponible, déjà trouver la voix d'accès pour être en relation avec cette personne en particulier, puis essayer avec elle.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar Mei Run » Lun 17 Nov 2014 09:06

J'ai testé pour gérer certaines angoisses notamment celle de conduire, afin de réussir enfin mon permis de conduire.
Ça a marché je l'ai eu \o/
L'hypnose m'a vraiment permis de lâcher du lest et de relativiser ces angoisses.

Par contre, ça a été long, parce que j'etais en sur contrôle permanent, impossible de lâcher prise, certainement lié à un manque de confiance, et mon hypnotherapeute à mis du temps à réussir à faire céder du terrain à ma conscience. En gros je résistais quoi.
Elle a mis bien 3-4 séances pour réussir à réellement entrer dans le vif du sujet...

N'empêche que presque 2 ans plus tard, ça m'a permis de vraiment appliquer ça sur toutes les petites angoisses qui passent, à lâcher prise, me détendre, j'ai eu mon permis, et je n'ai (presque) plus peur en voiture...

=> convaincue.
"Twenty years from now you will be more disappointed by the things that you didn't do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover."
Avatar de l’utilisateur
Mei Run
d'obédience britannique
 
Messages: 744
Âge: 31
Enregistré le: Mar 30 Sep 2014 19:11
Localisation: Âne & cie
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar Bradeck » Lun 17 Nov 2014 11:28

D'une merci lulu d'avoir pris la peine d'expliciter tout ça.
J'avoue que je restais perplexe car ce que tu indiques pour les phases de suggestibilité et d'induction correspondent à ce que j'avais déjà lu. Mais comme j'avais juste farfouillé internet, je me disais: "Il est impossible que cela soit aussi simple, sincèrement moi cela ne marchera jamais". Ors je crois en l'hypnose, je m'imaginais donc que les hypnotyseurs, à l'instar des magiciens, doivent des trucs qu'ils ne disent à personne ^^

Et donc: Merci Mei Run, de manière totalement fortuite tu viens de répondre à cette interrogation. Autant je ne suis pas dans le contrôle de ce qui m'entoure, autant je suis désormais quasiment sûr d'être dans le contrôle permanent de ce qui se passe dans ma caboche. Donc apparement, de ce que je comprends, des phrases aussi simples fonctionnent, si on lâche prise !

C'est quand même fou...
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1590
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar Fannytyty » Jeu 2 Avr 2015 11:30

Ma psy me propose d'essayer l'hypnose à la prochaine séance..j'ai un peu peur de cette nouveauté..si ceux qui l'ont déjà pratiqué pouvait m'expliquer comment cela se passe et ce que cela leur a apporté de plus dans la psychothérapie, ça serait rassurant.
Merci
Fannytyty
 
Messages: 65
Âge: 34
Enregistré le: Ven 26 Sep 2014 21:18
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'hypnose

Messagepar Maddy » Dim 10 Mai 2015 15:11

Pour répondre à ta question Fannytyty, à un moment de ma vie, j'ai suivi une hypnothérapie. J'avoue que la 1ère séance n'a pas donné grand chose, car j'avais une forte réticence et ayant un mental "fort", l'hypnothérapeute n'est pas parvenue à me mettre en état hypnotique. Elle m'a donné des exercices à faire à la maison, en m'expliquant que ce n'était pas dangereux, etc. J'avais confiance en cette femme. C'est en moi que je n'avais pas confiance, j'avais peur de ce qui pouvait m'arriver si je lâchais prise. 3 semaines après, je l'ai revu, beaucoup plus détendu, ayant fait mes exercices et lu un bouquin (Apprenons par l'autohypnose à cheminer dans la vie - De Theresa ROBLES et Jorge ABIA) qu'elle m'avait conseillé sur le sujet (elle avait participé à la traduction de ce livre) Cette fois-là, mon hypnothérapeute a pu me mettre en état hypnotique, et j'avoue, ben en fait je n'ai pas dormi, perdu conscience ou quoi que ce soit d'extravagant. Je me sentais juste "ailleurs", très sereine, très détendue. J'ai eu au total une 10zaine de séances. Ça me permet, malgré une claustrophobie toujours latente, de prendre l'avion sans avoir peur, de prendre l'ascenseur (pas les minuscules tout étroits), le TGV, etc. Lieux qui m'angoissaient terriblement avant ces séances. Je me suis aussi libérée de cette peur profonde de la foule et des grands espaces (agoraphobie) Je n'aime toujours pas la foule, mais je peux la supporter lors d'un évènement. Je peux aussi me balader, seule, sur de hauts plateaux de montagne, sans plus une angoisse. Je continue a faire régulièrement de l'autohypnose, pour "entretenir" mon bien-être.

Voilà, j'espère que cette expérience t'aura aidée !
言葉はときの旅人- Les mots sont les Voyageurs du Temps.
Maddy
 
Messages: 53
Images: 0
Enregistré le: Mer 22 Avr 2015 01:41
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: L'hypnose

Messagepar Fannytyty » Dim 10 Mai 2015 18:35

merci maddy ! ;)
Fannytyty
 
Messages: 65
Âge: 34
Enregistré le: Ven 26 Sep 2014 21:18
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'hypnose

Messagepar Yniel » Mar 12 Mai 2015 11:29

J'avais vu ce topic d'un oeil intéressé, sans avoir le temps d'essayer, et hier soir je m'y suis mise, pour voir. J'ai trouvé un mp3 d'hypnose sur internet ( https://soundcloud.com/mp3-hypnose-gratuit/induction-auto-hypnose/s-8Q96W ), me suis installée confortablement et... je ne sais pas si ça marche ou si j'avais envie que ça marche, mais j'ai eu une impression assez fantastique.
C'est un fichier son où l'on demande de lever une main, au bout d'un certain temps où l'on a suivi un point imaginaire avec les yeux, etc... petit moment de panique, mélangé à un sentiment euphorisant de joie qui a permit de canaliser cette panique devant un tel lâché prise, ma main est montée toute seule, tout doucement. Impression de deux personnes dans le même corps, moi totalement au fond et un autre qui avait pris le contrôle et que je sentais faire.
C'est ça ce qu'il doit se passer ?

Si c'est ça c'était assez extra, j'ai eu envie de réessayer, mais impossible d'y arriver avec autre chose : je bute sur un point que je ne comprends pas.
Quand il est demandé de "voir" quelque chose, ou de "visualiser", doit on le voir réellement (sur les paupières, voir une porte par ex) ou doit on juste l'imaginer ? J'ai un mal fou à avoir une image de quelque chose que l'on me demande, sauf très simple (comme de visualiser un point comme dans le premier fichier son que j'ai testé, et qui marche visiblement sur moi)
Est ce important de le voir tout le temps, de se concentrer pour toujours voir ce qui est demandé ? (si tant est qu'on voit réellement, ou qu'on imagine)
Par ex s'il est demandé de voir un escalier, de le descendre, doit on réussir à le voir tout le temps, en entier ? Ou juste une marche de temps en temps est ce plus réel ?
Est ce qu'une idée qui serait induite par tout ça est considérée comme un parasite, ou est ce que le cerveau peut continuer à se faire des réflexions à propos de ce qui est dit ? (dur d'arrêter de penser !) Et les mouvements parasites, réflexes, comme se gratter le nez par ex ?
On se positionne comment, assis forcément ? Avec un dossier ou pas ? Faut il s'allonger ? fermer les yeux obligatoirement ?
Et comment doit être la lumière ambiante ? Parce que quand il est demandé d'imaginer une lumière, une lampe à côté induit déjà une lumière visible paupières fermées et empèche, je trouve, de s'imaginer plus de lumière, ou une lumière de nature différente (je ne sais pas si c'est très clair...)
Et est il normal de pouvoir en sortir simplement en se disant d'arrêter ? En se disant "ça suffit" ? Ou est ce qu'en fait "on n'y était pas" ?

Et pour de l'auto hypnose, on se parle à voix haute ? "dans sa tête" ? On s'enregistre ?


Beaucoup de questions... Merci pour ce topic !
« La vérité est recherchée pour elle-même. Et ceux qui sont engagés dans une quête du savoir par goût de la vérité ne sont pas intéressés par autre chose. La recherche de la vérité est difficile et la route qui y conduit est ardue... »

Alhazen
Avatar de l’utilisateur
Yniel
 
Messages: 561
Âge: 40
Enregistré le: Dim 6 Avr 2014 22:05
Présentation: Présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar zwip » Jeu 21 Mai 2015 11:21

Le sujet me passionne en ce moment (et je viens de suivre une première formation en hypnose thérapeutique) :)

lulu a écrit:Le test de suggestibilité sert à voir si la personne est réceptive aux suggestions. Certaines personnes sont moins suggestives que d'autres. Néanmoins, cela ne veut pas dire que l'hypnose est impossible. C'est juste qu'il faut plus approfondir.


Bradeck a écrit:D'une merci lulu d'avoir pris la peine d'expliciter tout ça.
J'avoue que je restais perplexe car ce que tu indiques pour les phases de suggestibilité et d'induction correspondent à ce que j'avais déjà lu. Mais comme j'avais juste farfouillé internet, je me disais: "Il est impossible que cela soit aussi simple, sincèrement moi cela ne marchera jamais". Ors je crois en l'hypnose, je m'imaginais donc que les hypnotyseurs, à l'instar des magiciens, doivent des trucs qu'ils ne disent à personne ^^


A ma connaissance les tests de suggestibilité ne sont pas pratiqués systématiquement, à part par les hypnotiseurs de spectacle (l'hypnotiseur de spectacle qui ne veut pas risquer de rater son numéro a intérêt à ne faire monter sur scène que les personnes les plus réceptives à ses interventions, il observe donc beaucoup son public et procède à quelques tests au début afin de choisir, dans la salle, qui répondra le mieux à ses suggestions ensuite).

Dans le cadre d'une thérapie (ou d'une recherche de bien être), procéder ainsi n'est, le plus souvent, pas nécessaire, car le "travail" est bien plus adapté au client qu'en spectacle (en spectacle, l'hypnotiseur n'utilise que des inductions rapides, dans le genre de celle que tu décris, Lulu) : généralement l'hypnothérapeute converse avec le client (détermination d'objectif, anamnèse...), fait des inductions moins spectaculaires (qui peuvent être axées par exemple sur la relaxation du corps, la visualisation de souvenirs agréables ou une mise en situation imaginaire : marcher sur une plage, par ex.) durant lesquelles il observe et repère des signes de transe (et, par là même, il remarque à quoi le client réagit le mieux), transe qu'il tache ensuite d'amplifier, en fonction de la profondeur recherchée (des techniques comme celle de l'escalier que tu mentionnes peuvent en effet être utilisées pour approfondir).
Il n'y a pas de brusquerie, l'hypnothérapeute (surtout s'il est ericksonnien - et c'est le cas de la majorité des hypnothérapeutes en France aujourd'hui) vous "propose" de visualiser ceci ou cela, vous "invite" à faire/ressentir/vous rappeler telle ou telle chose, etc. Il s'agit bien sûr de mettre le client en confiance, mais aussi de solliciter son accord et surtout sa participation (car il est actif et non passif : on part, grosso modo, du principe que le rôle de l'hypnothérapeute est de le guider et l'aider à trouver en lui les ressources pour se "guérir" lui-même).
On parle alors d'hypnose permissive (par opposition à l'hypnose de spectacle ou à l'hypnose "classique", qualifiées volontiers "d'autoritaires"). Très adaptée aux souhaits/habitudes/intérêts du client, cette façon de faire est à même de fonctionner sur des gens chez qui l'hypnose autoritaire ne fonctionnerait peut-être pas (à condition que ces gens soient volontaires, car l'assentiment du client/patient est indispensable : on ne va pas/peut pas intervenir "malgré lui").

Alors Bradeck, bien sûr qu'il y a des "trucs" ;) , mais rien qui dépasse l'entendement - l'état hypnotique est en effet un état naturel, connu et expérimenté par chacun mais en général à la manière de Monsieur Jourdain. Un hypnothérapeute t'aide à retrouver volontairement cet état (et à l'approfondir - et à t'en servir, ce qui est le plus important. Car l'induction en elle-même - le fait d'être mis en hypnose - n'a rien, en soi, de thérapeutique).

Yniel a écrit:hier soir je m'y suis mise, pour voir. J'ai trouvé un mp3 d'hypnose sur internet ( https://soundcloud.com/mp3-hypnose-gratuit/induction-auto-hypnose/s-8Q96W ), me suis installée confortablement et... je ne sais pas si ça marche ou si j'avais envie que ça marche, mais j'ai eu une impression assez fantastique.
C'est un fichier son où l'on demande de lever une main, au bout d'un certain temps où l'on a suivi un point imaginaire avec les yeux, etc... petit moment de panique, mélangé à un sentiment euphorisant de joie qui a permit de canaliser cette panique devant un tel lâché prise, ma main est montée toute seule, tout doucement. Impression de deux personnes dans le même corps, moi totalement au fond et un autre qui avait pris le contrôle et que je sentais faire.
C'est ça ce qu'il doit se passer ?

Oui, c'est bien ça.
Et si ça marche, c'est aussi parce que tu as envie que ça marche (car c'est comme ça que ça marche ;) )
Et j'ajouterais que ça a visiblement très bien marché, dans ton cas :)

Yniel a écrit:Si c'est ça c'était assez extra, j'ai eu envie de réessayer, mais impossible d'y arriver avec autre chose : je bute sur un point que je ne comprends pas. Quand il est demandé de "voir" quelque chose, ou de "visualiser", doit on le voir réellement (sur les paupières, voir une porte par ex) ou doit on juste l'imaginer ? J'ai un mal fou à avoir une image de quelque chose que l'on me demande, sauf très simple (comme de visualiser un point comme dans le premier fichier son que j'ai testé, et qui marche visiblement sur moi)

Permets-toi simplement d'imaginer. Car ce qui est convoqué, c'est bien une représentation mentale et cette représentation varie selon la personne. Tous les systèmes de perception (visuel, auditif, kinesthésique (sensations corporelles dont odorat et goût)) et les émotions peuvent participer à cette représentation, mais rarement tous à la fois ;). Et hypnotisé ou non, chacun se représente les choses à sa façon...
Par exemple, en ce qui me concerne, j'ai, en hypnose, des visualisations très limitées (et au début je n'en avais pas ou presque), mais je ressens beaucoup à travers mon corps (et je bouge pas mal pendant l'hypnose, les bras qui montent, des sourires voire des fous rires), et à travers des émotions qui se présentent (j'ai fait, par exemple, durant ma formation, ce qu'on appelle une "régression" vers un souvenir de ma petite enfance. C'est un souvenir qui n'était pas oublié pour moi, et lorsque je me remémore consciemment la scène (hors hypnose, donc), j'ai des perceptions visuelles assez claires qui y sont associées - ma place dans la pièce et la place de ma mère, les lits à côté de moi, la porte... -. Or, lorsque j'y suis "retournée" en hypnose, je n'ai perçu que les émotions et pensées de l'époque (auxquelles je n'ai pas accès lorsque je ne suis pas en hypnose), et absolument rien de visuel. C'était troublant mais très "réel").
Donc, laisse venir et prends ce qui vient, et tu verras que ça peut-être progressif (au départ de toutes petites perceptions, mais qui s'amplifient avec le temps - autant sur une séance qu'avec la pratique, de jour en jour).
Yniel a écrit:Est ce important de le voir tout le temps, de se concentrer pour toujours voir ce qui est demandé ? (si tant est qu'on voit réellement, ou qu'on imagine). Par ex s'il est demandé de voir un escalier, de le descendre, doit on réussir à le voir tout le temps, en entier ? Ou juste une marche de temps en temps est ce plus réel ?

Juste une marche ou une de temps en temps, pas de problème. Ou même juste une "idée d'escalier". S'il y a un nombre de marches dans le script que tu suis, appuie-toi bien sur le décompte (ne saute pas de marche et va jusqu'au bout), et dis-toi des choses comme "je suis sur la deuxième marche" (et tu peux ajouter des choses comme "et je me sens de mieux en mieux" ; "et j'entre, à chaque marche, de plus en plus profondément en hypnose", ...), "je pose mon pied sur la troisième marche" (demande-toi éventuellement quel pied, et prends ce qui vient, sans forcer). Tu peux aussi, pourquoi pas, essayer de te poser des questions - en quelle matière est-il, cet escalier ?
Les indications qui te sont données dans ton mp3 sont probablement volontairement vagues afin que, justement, tu puisses soit visualiser un escalier (si une représentation claire vient d'elle-même), soit imaginer TON escalier, celui qui te plaît (le mien est taillé dans la roche, avec un peu de mousse et quelques trous, et je l'ai créé de toutes pièces mentalement, car au départ je ne visualisais rien).
Yniel a écrit:Est ce qu'une idée qui serait induite par tout ça est considérée comme un parasite, ou est ce que le cerveau peut continuer à se faire des réflexions à propos de ce qui est dit ? (dur d'arrêter de penser !) Et les mouvements parasites, réflexes, comme se gratter le nez par ex ?

Les mouvements parasites ne sont pas problématiques. Il est préférable de se gratter le nez une bonne fois que d'être embêtée par le chatouillement pendant toute ta séance (et si tu crains que te gratter te fasse sortir d'hypnose, dis-toi, juste avant, "me gratter le nez me permet de rentrer plus profondément en hypnose" ou quelque chose comme ça. Je ne blague pas, hein, intégrer ce qui devrait être dérangeant, c'est ce qu'on fait lors d'une séance, par exemple pour ne pas être gêné par des bruits extérieurs intempestifs : "ce chien qui aboie te permet de rentrer plus profondément en hypnose/de ressentir plus pleinement le bien-être qui t'envahit" :lol: ça paraît comique mais c'est assez efficace).

Le cerveau peut continuer à se faire des réflexions (en hypnose, contrairement à certaines idées reçues on n'est pas dans un état de sidération mentale, ni endormi), il est tout à fait normal d'avoir des pensées, des idées.
Une idée "induite par tout ça" n'est donc pas à rejeter - laisse venir ce qui vient...
Yniel a écrit:On se positionne comment, assis forcément ? Avec un dossier ou pas ? Faut il s'allonger ? fermer les yeux obligatoirement ?
Et comment doit être la lumière ambiante ? Parce que quand il est demandé d'imaginer une lumière, une lampe à côté induit déjà une lumière visible paupières fermées et empèche, je trouve, de s'imaginer plus de lumière, ou une lumière de nature différente (je ne sais pas si c'est très clair...)

Yeux fermés, ce n'est pas obligatoire mais ça aide vraiment.
Assise ou couchée (on peut même le faire debout !), peu importe, choisis simplement une position confortable. Et dossier ou pas, à toi de voir (moi je préfère avec un bon dossier voire un bon oreiller).
Pour la lumière, idem, choisis ce qui te convient :)
Yniel a écrit:Et est il normal de pouvoir en sortir simplement en se disant d'arrêter ? En se disant "ça suffit" ? Ou est ce qu'en fait "on n'y était pas" ?

Oui, c'est normal. Et même si tu ne te le disais pas, tu en sortirais naturellement passé un moment. Tu peux aussi, avant de commencer ta séance (lorsque tu viens de fermer les yeux, par exemple) te dire quelque chose comme "je vais faire une auto-hypnose et au bout de 15mn je me réveillerai".
Yniel a écrit:Et pour de l'auto hypnose, on se parle à voix haute ? "dans sa tête" ? On s'enregistre ?

On se parle dans sa tête, ou bien on s'enregistre. L'avantage du premier, c'est qu'on va à son rythme, plutôt qu'au rythme de l'enregistrement. L'avantage du second, c'est qu'on n'a pas à enchaîner mentalement les suggestions, et qu'on peut donc se laisser aller en suivant simplement l'enregistrement. A essayer, dans les deux cas, pour se faire une idée...
"Une pensée me traverse : Le dessin doit être juste puisqu'il est aussi confus que le modèle." (Roland Topor, "Portrait en pied de Suzanne")
Avatar de l’utilisateur
zwip
 
Messages: 247
Images: 0
Âge: 42
Enregistré le: Mer 5 Mar 2014 22:01
Présentation: presentations/presentation-t4722.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar Yniel » Jeu 21 Mai 2015 11:34

Merci zwip pour tes réponses :)
« La vérité est recherchée pour elle-même. Et ceux qui sont engagés dans une quête du savoir par goût de la vérité ne sont pas intéressés par autre chose. La recherche de la vérité est difficile et la route qui y conduit est ardue... »

Alhazen
Avatar de l’utilisateur
Yniel
 
Messages: 561
Âge: 40
Enregistré le: Dim 6 Avr 2014 22:05
Présentation: Présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar Grabote » Jeu 21 Mai 2015 15:31

Yniel a écrit:Merci zwip pour tes réponses :)

Oui, c'est top, je crois que je vais essayer :
"à la 2ème marche je vais de mieux en mieux" :ensoleillé:
En tous cas on dirait bien que ça aide à faire de grands pas ! ;)
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar zwip » Ven 22 Mai 2015 12:49

Grabote a écrit:Oui, c'est top, je crois que je vais essayer

:clap: Alors, quelques conseils supplémentaires pour l'auto-hypnose...
Si vous voulez vous faire des suggestions pendant votre séance : toujours les formuler d'une manière positive. Avec, en corolaires :
- Toujours formuler la capacité qu'on veut acquérir, et non le problème dont on veut se débarrasser
- Trouver une formulation, au présent, annonçant la capacité comme acquise
- Et en prime, ne pas hésiter à y associer des idées de plaisir (fierté, bonheur, joie, etc.).

Exemple :
>"Je ne veux plus être stressée lorsque je prends la parole" = Mauvaise suggestion (présence de "vouloir" qui signale que ce n'est pas acquis ; présence de la négation "ne... plus..." ; présence du problème : "stressée")
>> "A partir de maintenant, je suis ravie d'être confiante lorsque je prends la parole" ou encore "je prends la parole avec assurance et plaisir" = Suggestions plus correctes : au présent, avec bonheur, j'ai la capacité de...

Et puis, occupez-vous d'un problème à la fois (limité et bien cerné) en vous donnant des objectifs réalistes...

Exemple :
> "Je suis confiant en toutes circonstances" = Mauvaise suggestion, car irréaliste voire dangereuse : ça n'existe pas, les gens confiants en toutes circonstances. Et heureusement, car face à un danger, ils risqueraient de ne pas penser à détaller (La personne devrait plutôt se concentrer sur une situation particulière où son manque de confiance se manifeste - par exemple, face à son chef pour une demande d'augmentation).

Grabote a écrit:"à la 2ème marche je vais de mieux en mieux" :ensoleillé:
En tous cas on dirait bien que ça aide à faire de grands pas ! ;)


Sûrement, et à ce rythme dès la cinquième marche on frôle le septième ciel :lol:
"Une pensée me traverse : Le dessin doit être juste puisqu'il est aussi confus que le modèle." (Roland Topor, "Portrait en pied de Suzanne")
Avatar de l’utilisateur
zwip
 
Messages: 247
Images: 0
Âge: 42
Enregistré le: Mer 5 Mar 2014 22:01
Présentation: presentations/presentation-t4722.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar Grabote » Ven 22 Mai 2015 23:42

Merci zwip :ensoleillé:
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar Silène » Jeu 16 Juil 2015 15:28

J'utilise, régulièrement, l'auto hypnose, à des fins thérapeutiques essentiellement, mais pas que.

En antalgie, énormément.
Mais pas de la façon que l'on imaginerait.

On parlait plus haut des intérêts thérapeutique de l'hypnose en anesthésie (discipline très proche de l'algologie), mais sur la gestion de la douleur chronique, les intérêts sont multiples.
Dans le cadre des douleurs somatoformes, ou psychosomatiques, l'hypnothérapie est un outil de travail complémentaire de la psychanalyse.
La douleur ayant deux composantes, la douleur effective et la douleur ressentie, l'hypnothérapie utilisée en suggestion douce permet de réduire la part ressentie et donc diminuer les prises d'antalgiques, qui sont absolument tous problématiques à long terme.

En demandant, pour la énième fois à ma psychiatre algologue, pourquoi elle n'autorisait pas à ce que je soit pris en charge par un hypnothérapeute de centre douleur, elle m'a répondu "parce que vous entrez très naturellement dans des états de conscience suffisants". De fait, sans jamais qu'il n'ait jamais été réellement question d'hypnose activement, il y avait un travail d'hypnothérapie. Qui a fonctionné mieux que tout le reste.

Parce que finalement, l'état d'hypnose n'est pas ce truc extraordinaire qu'on s'imagine vivre dans des conditions très particulières. Nous sommes en état d'hypnose plusieurs heures par jour. Dès que le cerveau "débraye", que "ego" disparait dans les automatismes (conduire, faire des taches mécaniques...), avant de s'endormir le soir et dans les premières minutes de l'éveil...

Du coup, quand j'ai mal, j'affûte des lames. Travail précis, long, répétitif, qui demande de compter comme on compte les moutons (oui oui, c'est la même chose). Adieu la composante intellectuelle réactive au signal douloureux.
C'est pas la panacée, mais ça peut reporter la prise d'un traitement pas génial génial de plusieurs heures.

Et, parce que la dépression est malheureusement dans le scope de la comorbidité (les conséquences de la maladie), je traite aussi mes dépressions successives par auto hypnose, mais avec plus de douceur, moins de contrôle, et plus de questions naïves comme "et pourquoi pragmatiquement je m'embête avec ça ?" "pourquoi ça coince là ?" "Et pourquoi pas, finalement ?"

Du reste, je ne reviens pas sur ce qui a été dit, sur la perte de contrôle qui n'est jamais absolue, sur les mécanismes d'activation etc.
Juste... Comptez les moutons avec application, et prêtez une oreille discrète et non intrusive au fil de vos pensées :)
Il est vrai qu'ici vous ne trouverez guère de perfection, sauf si on se met à rire
Profil : En questionnement (permanent). Intelligence hautement questionnable.
Avatar de l’utilisateur
Silène
 
Messages: 172
Enregistré le: Ven 23 Jan 2015 19:55
Localisation: Hear me lol
Présentation: Je suis
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: L'hypnose

Messagepar LaKlo » Mar 29 Mar 2016 23:46

Même si ce sujet est resté inactif depuis une bonne année, je souhaite y ajouter un petit point.
Il n'y a dans la majeur partie des cas aucun effet secondaire, si ce n'est une amélioration pour le patient (chouette, c'est ce qu'on veut :whew: ). Cependant il est arrivé voilà peu de temps un incident à la suite d'une hypno-sédation en bloc opératoire: l'anesthésiste rompu aux techniques de sédation par hypnose a "oublié" de réveiller sa patiente (JF de 16 ans).
Les parents de la jeune fille l'ont trouvé très désorientée et confuse alors que l'opération était terminée depuis une douzaine d'heures: elle ne connaissait plus son nom, l'endroit où elle était ni ce qu'elle y faisait. N'ayant pas été informés de la technique par l'anesthésiste et n'ayant pas donné leur accord pour son utilisation, un procès est en cours et ne me permet pas, à cette heure, de vous donner plus de détails (je suis l'affaire de près).
Bien sur, les choses se sont "bien" terminées pour la jeune fille qui a retrouvé tête et conscience pleine, mais les médecins avec lesquels j'ai pu en parler (dont certains connaissent bien l'anesthésiste dont il est question) y voit, outre une faute de leur confrère, un risque majeur à l'utilisation de l'hypnose seule comme technique de sédation.
Avez-vous entendu parlé d'autres cas similaires ?
;)
LaKlo
 
Messages: 61
Âge: 38
Enregistré le: Jeu 24 Mar 2016 07:20
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: L'hypnose

Messagepar *Za* » Mer 30 Mar 2016 09:16

LaKlo a écrit:Bien sur, les choses se sont "bien" terminées pour la jeune fille qui a retrouvé tête et conscience pleine, mais les médecins avec lesquels j'ai pu en parler (dont certains connaissent bien l'anesthésiste dont il est question) y voit, outre une faute de leur confrère, un risque majeur à l'utilisation de l'hypnose seule comme technique de sédation.

Ben là, je ne comprends pas trop. Ce qui est sûr, c'est qu'il y a eu double-faute (pas de consentement ni même d'info de la patiente et de ses responsables légaux, hallucinant !!! + oubli final), mais alors pour y voir un risque majeur... le risque, c'est l'hypnose ou d'être très peu à cheval sur les lois et les protocoles ???

Parce que quand on voit qu'il y a un problème après une opération, en général on retourne voir les médecins direct, et là il ne s'agit pas de réouvrir pour sortir une compresse ou une paire de ciseaux oubliés, juste de la faire sortir de l'état d'hypnose, et d'après ce que vous dites c'est très simple...
Et quand bien même, on a bien réussi à mettre en place des protocoles systématiques pour l'anesthésie classique (formulaires pré-anesthésie etc) et le pointage des outils et "cotons" d'opération, alors vraiment, je ne vois pas le risque ici si c'est fait correctement. :nesaitpas:

(Enfin si, bien sûr, je vois le risque que l'hypnose ne suffise pas, mais c'est assez bateau comme crainte :D)
(Hum... n'y aurait-il pas comme une secrète envie des médecins de montrer un effet secondaire indésirable, afin de servir de "preuve" de l'efficacité de la technique ?... ^^)
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2475
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Suivante

Retourner vers Sciences

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités