[QÀLC] Questions aux « admins » & site web en rade

Répondre
Phoenix
Messages : 68
Enregistré le : ven. 4 févr. 2011 00:24
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5763.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Au milieu des flammes
Contact :

[QÀLC] Questions aux « admins » & site web en rade

Message par Phoenix » sam. 11 nov. 2017 23:34

Bonsoir.

Je viens de revenir sur ce forum dont je n'ai guère l'habitude. Au passage, j'ai remarqué que :
1/ le lien vers le site web associé (A-S.org) n'est pas valide, vous êtes au courant ?
Not Found

The requested URL / was not found on this server.

Additionally, a 404 Not Found error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.
2/ quand le thème graphique est autre que we_universal (discret par ex.), il n'y a pas d'onglet Contact afficher où communiquer avec les admins du forum/site web. C'est connu ?

(J'ai édité le message initial après avoir trouvé la réponse moi-même.)
Il y a 15 ans: Pourquoi remettre à demain ce qu'on peut faire le surlendemain?
Désormais: focaliser l'énergie là où ça peut faire la plus grande différence.

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12050
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: [QÀLC] Questions aux « admins » & site web en rade

Message par TourneLune » lun. 13 nov. 2017 15:04

Oui, les admin étaient en WE, c'est maintenant résolu avec l'hébergeur.
Pour les thèmes discrets et autres, ils ont été mis en place suite à des demandes particulières et ne comportent pas toutes les options du thème nominal, c'était le contrat de base ;)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Répondre