Aspergirl

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Répondre
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Aspergirl

Message par TourneLune » ven. 4 févr. 2011 00:04

C'est pas vraiment sur la douance, mais bcp de personnes se posant des questions sur les liens entre la douance et l'autisme, j'ai acheté ce livre qui concerne particulièrement les femmes.

C'est un livre de vulgarisation, un peu du JSF avec ses défauts et ses qualités.
Je l'ai quand même trouvé intéressant, très accès sur le vécu et l'émotionnel ( enfin, j'ai pas terminé)

http://www.amazon.com/Aspergirls-Empowe ... 1849058261

Image
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

synapse

Re: Aspergirl

Message par synapse » mer. 9 févr. 2011 21:29

Les statistiques parlent d'une proportion de 1 femme pour 8 ou 9 hommes présentant CIM-10 F84.5 SYNDROME D'ASPERGER.
Simon Baron-Cohen publie un article en 2004 et propose une approche comme si l'autisme était une résultante d'un fonctionnement extrême du cerveau masculin.
cerveau masculin plus apte à « systémiser » VS cerveau féminin plus apte à « empathiser »
:lol:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Aspergirl

Message par TourneLune » mer. 9 févr. 2011 21:45

D'après l'auteur, le malentendu vient du fait que le Dr Asperger n'a étudié que des hommes et a donc écrit au sujet leur façon d'exprimer le syndrome.
D'après elle, celle d'une femme est différente et notamment, plus empathiques justement, elles arrivent mieux à compenser et passent donc plus inaperçues.
Finalement, il n'y aurait pas forcément moins de femmes asperger mais moins de femmes asperger diagnostiquées.
Idée reprise dans le livre incontournable de Tony Attwood.

C'est un peu la même chose que chez les enfants surdoués, quelque part. On diagnostique plus de petits garçons que de petites filles car ils posent plus de problèmes.

Quant à savoir la répartition exacte...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Zebraika

Re: Aspergirl

Message par Zebraika » jeu. 10 févr. 2011 21:18

Moi, ça m'intéresse ce sujet ! :cheers:
Pourras tu STP nous faire un résumé-analyse du livre quand tu l'auras fini et un peu de temps devant toi ?

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Aspergirl

Message par TourneLune » dim. 20 févr. 2011 22:54

Plus d'infos sur le site de l'auteur:
http://www.help4aspergers.com/index.html

Avec notamment qq traits caractéristiques de l'asperger et en particulier de la femme asperger.

J'essaierai de les mettre directement ici,mais pas tout de suite ;)

D'après le site, la traduction en français est en projet ;)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Aspergirl

Message par TourneLune » lun. 21 févr. 2011 00:57

Girls with Asperger's Syndrome are less frequently diagnosed than boys, and even once symptoms have been recognised, help is often not readily available. The image of coping well presented by AS females of any age can often mask difficulties, deficits, challenges, and loneliness.

This is a must-have handbook written by an Aspergirl for Aspergirls, young and old. Rudy Simone guides you through every aspect of both personal and professional life, from early recollections of blame, guilt, and savant skills, to friendships, romance and marriage. Employment, career, rituals and routines are also covered, along with depression, meltdowns and being misunderstood. Including the reflections of over thirty-five women diagnosed as on the spectrum, as well as some partners and parents, Rudy identifies recurring struggles and areas where Aspergirls need validation, information and advice. As they recount their stories, anecdotes, and wisdom, she highlights how differences between males and females on the spectrum are mostly a matter of perception, rejecting negative views of Aspergirls and empowering them to lead happy and fulfilled lives.

This book will be essential reading for females of any age diagnosed with AS, and those who think they might be on the spectrum. It will also be of interest to partners and loved ones of Aspergirls, and anybody interested either professionally or academically in Asperger's Syndrome.
Les filles présentant le syndrome d'Asperger sont moins fréquemment diagnostiqués que les garçons, et même une fois que les symptômes ont été reconnus, il est souvent difficile de trouver de l'aide. L'impression de bien gérer que donnent les femmes AS( Asperger Syndrome) de tout age peut souvent masquer des difficultés, des déficits, des défis et de la solitude.

C'est un livre qu'il faut posséder, écrit par une Aspergirl pour les Aspergirls de tous âges. Rudy Simone vous guide à travers tous les aspects de la vie personnelle et professionnelle, des premiers souvenirs de reproches, de culpabilité et de compétences particulières acquises, à l'amitié, les histoires d'amour et le mariage. L'emploi, la carrière, les rituels et les routines sont aussi abordées, de même que la dépression, les crises et les incompréhensions. Avec les témoignages de plus de 35 femmes diagnostiquées, ainsi que leurs compagnons et leurs parents, Rudy identifie les combats récurrents et les domaines où les Aspergirls ont besoin de support, d'informations et de conseils. Comme elles racontent leurs histoires, leurs anecdotes et leur bon sens, elle met en évidence que les différences entre les hommes et les femmes asperger sont surtout une question de perception, en rejetant la vision négative des Aspergirls et en les poussant à mener des vies heureuses et épanouies.

Ce livre sera essentiel pour les femmes de tout âge diagnostiquées Asperger, et celles qui pensent qu'elles pourraient être concernées. Il sera aussi intéressant pour les partenaires et les proches, ainsi que pour toute personne intéressée
de façon professionnelle ou universitaire par le syndrome d'Asperger.



Sommaire du livre:

Foreword
Introduction
1 - Imagination, Self-taught Reading and Savant Skills, and Unusual Interests
2 - Why Smart Girls Sometimes Hate School
3 - Sensory Overload
4 - Stimming, and What We Do When We're Happy
5 - On Blame and Internalizing Guilt
6 - Gender Roles and identity
7 - Puberty and Mutism
8 - Attraction, Dating, Sex, and Relationships
9 - Friendships and Socializing
10 - Higher Learing
11 - Employment and Career
12 - Marriage and Cohabitation
13 - Having Children
14 - Ritual and Routine, Logical and Literal Thinking, Bluntness, Empathy, and Being Misunderstood
15 - Diagnosis, Misdiagnosis and Medication
16 - Depression Meltdowns, PTSD, and More about Meds
17 - Temper Meltdowns
18 - Burning Bridges
19 - Stomach Issues and Autism
20 - Getting Older on the Spectrum
21 - On Wether Asperger Syndrom is a Disability or a Gift, and Advice from Aspergirls to Aspergirls

ADDITIONNAL TOOLS FOR PARENTS
22 - Give Your Aspergirl somme BALLS: Belief, Acceptance, Love, Like, Support
23 - Thoughts and Advice from Parents of Aspergirls

APPENDIX
List of female Asperger Syndrome Traits
Summary of some main male/female differences

REFERENCES AND RESOURCES
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
lady space
Messages : 2117
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

Re: Aspergirl

Message par lady space » lun. 21 févr. 2011 10:43

ça a l'air passionnant, faut que j'achète ce bouquin
à première vus, ça parait logique que les filles soient moins diagnostiquées que les garçons vu les socialisations différentes, et l'analogie par rapport au filles surdouées saute aux yeux
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Aspergirl

Message par TourneLune » lun. 21 févr. 2011 10:50

Rapidement, ce que m'a appris ce livre, c'est que Asperger CE N'EST PAS une absence d'empathie mais un problème d'expression de l'empathie.
Ce qui m'a également frappé, c'est que je suis concernée par TOUS les points abordés, parfois je les partage, parfois je suis à l'opposé complètement.

Cela dit, je ne pense pas être Asperger pour autant. A part, comme certains le disent, que le syndrome se dilue dans la normalité auquel cas je suis peut-être juste très diluée...

En tous cas, je sais que je suis loin d'être la seule à me poser ce genre de questions mais je pense qu'il ne faut pas oublier que tout ça, ce sont des classifications humaines et que si ça peut nous aider à mieux nous connaitre, tant mieux. Si c'est pour s'enfermer dans une boite, bof bof....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Zebraika

Re: Aspergirl

Message par Zebraika » lun. 21 févr. 2011 13:30

Merci pour le lien : j'ai été jeter un coup d'oeil par acquis de conscience.

En particulier, les tableaux synthétiques des annexes sont reproduits... :lire2:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Aspergirl

Message par TourneLune » lun. 21 févr. 2011 13:37

Ta moitié est en effet adorable mais ne sait surement pas ce qu'est réellement un autiste. C'est d'ailleurs pas très respectueux pour ceux qui en souffrent vraiment ( autistes et leur entourage).
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Zebraika

Re: Aspergirl

Message par Zebraika » lun. 21 févr. 2011 14:51

Je ne penses pas, en effet, qu'il ait une vision réaliste de l'autisme, n'ayant jamais été confronté à des personnes concernées. Moi, en revanche, je crois pouvoir dire que j'en ai une idée : j'ai travaillé pendant 6 mois, comme stagiaire, chez quelqu'un qui accueillait des groupes d'autistes (y compris profonds) et des personnes âgées déficientes (alzheimer) pour des séances de "ré-éducation" par le cheval et le poney. J'ai personnellement participé à l'encadrement et à l'animation des séances...

Par contre, je ne crois pas que ma moitié manque de respect pour autrui, c'est juste envers moi...

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Aspergirl

Message par TourneLune » lun. 21 févr. 2011 14:53

Bah... un peu envers les 2, même si envers autrui, c'était par ignorance.
Enfin le plus grave, c'est envers toi en effet.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: Aspergirl

Message par Cyrano » mer. 2 nov. 2011 15:06

http://www.canalplus.fr/c-divertissemen ... vid=529514

J'ai vu ce témoignage en direct. Et il m'a touché. Mais par ignorance, je voudrais savoir : Il y a plusieurs stades au niveau de ce syndrome ?

On voit très bien comme il doit être difficile pour elle de s'intégrer.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Aspergirl

Message par TourneLune » mer. 2 nov. 2011 15:42

oui, apparemment divers niveaux. J'ai entendu que le spectre se noyait petit à petit dans la normalité.
Je pense que c'est assez mal connu, notamment au niveau féminin, donc bon.... bcp de choses restent floues.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5591
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Aspergirl

Message par Fabs le vaurien » mer. 2 nov. 2011 15:44

roooh, j'ai voulu voir la video, ça s’arrête au bout de 3 minutes...ca marche chez vous?
Sinon, oui (pour le fait que ce soit mal connu pour les femmes) il est admis que ce syndrome touche davantage les garçons....
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: Aspergirl

Message par Cyrano » mer. 2 nov. 2011 15:47

Oui, je l'ai revisionné avant de poster...
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Aspergirl

Message par TourneLune » mer. 2 nov. 2011 15:49

Certains disent qu'il touche plus les hommes, d'autres qu'il est beaucoup plus difficile à détecter chez les femmes qui le compensent mieux.
Comme on sait pas exactement de quoi on parle, dans le fond, et tant qu'on aura pas d'éléments physiologiques concrets, à mon sens on peut bien choisir la voie qu'on veut...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5591
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Aspergirl

Message par Fabs le vaurien » mer. 2 nov. 2011 15:52

TourneLune a écrit :Certains disent qu'il touche plus les hommes, d'autres qu'il est beaucoup plus difficile à détecter chez les femmes qui le compensent mieux..
c'est clair que c’est pas la même chose..Merci pour la nuance.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Répondre