Nous sommes le Sam 25 Mar 2017 01:04


La théorie des intelligences multiples de Gardner

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar TourneLune » Mar 31 Jan 2012 19:52

rouzejp a écrit:
TourneLune a écrit:Je crois que l'intention de Gardner était de remettre en cause le sacro-saint "logique -> maths" et montrer que l'intelligence s'exprime dans divers domaines. Pas forcément que TOUT le monde est intelligent mais que plus de personnes sont concernées que simplement celles qui sont bonnes en maths ou qui réussissent les tests de QI. ...

Totalement d'accord, c'est une approche non monolithique de l'intelligence qui ne nie pas des "scores" globaux faibles (ou élevés).
Le plus gros problème de cette approche est peut-être, outre la complexité de la mesure des différentes formes, la "déception" de certains de ne pouvoir dire : j'ai un "QI de XXX". :lol:

Le gros problème de l'approche de Gardner, c'est surtout qu'elle est récupérée par des gens qui veulent lui faire dire que tout le monde est supérieurement intelligent, chacun dans son domaine. Par ailleurs, les domaines qu'il choisit ne sont pas tous très pertinents, je trouve et j'ai un peu l'impression qu'il se perd vite dans l'incohérence ( pour moi ) de ses hypothèses premières. Bref pour moi, ça a de l'intérêt si on lit "intelligences" en tant que "capacités" comme dit Fabs mais du coup, ce n'est pas grand chose de plus qu'une théorie de développement personnel comme une autre et pas vraiment une hypothèse de travail de base.

Pour ce qui est des gens qui jouissent de dire leur QI, j'en ai pas vu tant que ça au final. Je crois qu'il est assez évident pour quiconque approfondit un peu le sujet, que c'est complexe. A vrai dire, je vois pas trop comment ça pourrait être simple, on est déjà même pas foutu de trouver une définition simple de ce que c'est :D :D voire une définition tout court ;)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11205
Images: 352
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar rouzejp » Mar 31 Jan 2012 20:11

TourneLune a écrit:
rouzejp a écrit:
TourneLune a écrit:Je crois que l'intention de Gardner était de remettre en cause le sacro-saint "logique -> maths" et montrer que l'intelligence s'exprime dans divers domaines. Pas forcément que TOUT le monde est intelligent mais que plus de personnes sont concernées que simplement celles qui sont bonnes en maths ou qui réussissent les tests de QI. ...

Totalement d'accord, c'est une approche non monolithique de l'intelligence qui ne nie pas des "scores" globaux faibles (ou élevés).
Le plus gros problème de cette approche est peut-être, outre la complexité de la mesure des différentes formes, la "déception" de certains de ne pouvoir dire : j'ai un "QI de XXX". :lol:

... faire dire que tout le monde est supérieurement intelligent,...
Pour ce qui est des gens qui jouissent de dire leur QI, j'en ai pas vu tant que ça au final. Je crois qu'il est assez évident pour quiconque approfondit un peu le sujet, que c'est complexe. A vrai dire, je vois pas trop comment ça pourrait être simple, on est déjà même pas foutu de trouver une définition simple de ce que c'est :D :D voire une définition tout court ;)

Moi je connais des gens qui n'ont que leur QI et donc ... les pauvres :wink:
Plus sérieusement, je ne pense pas que l'on puisse réellement et complètement quantifier la/les intelligence(s). Sans oublier que tous les scores (à ma connaissance) se basent sur une population "moyenne" vraie à un instant "t" (il serait intéressant de comparer sur une longue période l'évolution de score moyen, hélas les évaluations n'ont que une bonne santé de recul).
Tiens, peut-être faudrait-il dire intelligence multifactorielle plus que multiple...
Avatar de l’utilisateur
rouzejp
 
Messages: 373
Enregistré le: Mar 8 Nov 2011 01:09
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Zyghna » Mar 31 Jan 2012 20:20

Elle est déjà multifactorielle vu que ce n'est pas qu'une question de logique. Les tests de QI sont une indication, une tendance mais il est vrai qu'ils n'abordent pas tous les aspect de l'intelligence.
Je rejoins totalement TourneLune sur le fait qu'intelligence doit se définir au singulier et non au pluriel.
Que cette définition prenne en compte divers aspects, rien de plus normal, mais qu'on ne la subdivise pas.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6701
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Saul » Mer 1 Fév 2012 01:51

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème sémantique ou autre. L'origine des différentes théories sur l'intelligence provient des critiques du facteur G de Spearman.
Le facteur G a une valeur prédictive, il est censé montrer qu'un score élevé obtenu, dans un domaine, le sera tout autant dans un autre. Or on a remarqué que pour des activités indépendantes, cette prédiction est aussi possible parce qu'elles se retrouvent liées à une moyenne. Il est donc possible que le facteur G représente un lien mathématique et non intrinsèque.

Par ailleurs, s'il est possible de calculer des moyennes, il est plus difficile de considérer qu'un "G" moyen représente les capacités d'un sujet. En effet celui-ci peut présenter une grande diversité de scores du plus élevé au plus bas.
De plus, les modèles hierarchiques de l'intelligence ne débouche pas nécessairement sur un facteur G, pas uniquement du moins (Carroll, Horn, Cattel). Mais ce qui est remis en cause n'est pas l'existence d'un facteur G, car il apparait en terme statistique, mais sa légitimité pour définir et unifier à lui seul l'intelligence.
En outre, depuis plusieurs décennies, on se penche beaucoup sur les troubles de l'apprentissage et les profils d'enfants surdoués en maths OU en verbal qui contredisent l'idée d'un facteur G à valeur prédictive.

D'autre part, les tests de QI ont été construits de manière strictement empirique, Binet n'avait pas de théorie de l'intelligence définie.Il se pourrait qu'il fasse intervenir les mêmes compétences à différents niveaux ce qui expliquerait la présence d'un facteur G mais qui serait en fait commun. On peut donc tout à fait penser que les différentes capacités mise en évidence par les subtests n'existent en tant qu'intelligence globale que de façon mathématique. ( Ce qui revient à dire que des capacités supérieures ne peuvent pas être affirmées comme intelligence globale supérieure).

Je pense donc que ce sont les défaillances de la valeur prédictive du facteur G appuyées par les profils des personnes ayant des résultats diversifiés (et qui n'étaient pas sélectionnés dans les recherches) qui ont conduit Gardner a pensé un modèle regroupant des intelligences différentes et indépendantes et des travaux avant lui qui ont proposé des modèles sans avoir recours au facteur G.
Mais il me semble que nous entrons dans une ère d'intelligence différentielle où la globalité imprégnée de déterminisme du début du 20e siècle perd de sa vigueur.

Sinon salut à tous.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque
Avatar de l’utilisateur
Saul
 
Messages: 592
Enregistré le: Ven 11 Fév 2011 14:50
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Malkovitch » Dim 13 Juil 2014 07:09

D'emblée j'accueille avec plaisir le concept d'intelligences multiples de Gardner et ce, sans égard aux motifs qui l'ont poussé à identifier de nouvelles facettes de l'intelligence.

Je crois que tout débat autour de la question sémantique sur l'intelligence est plutôt stérile du fait que le bénéfice de la recherche est de faire évoluer les conceptions et d'ajouter de la substance à la compréhension. Je ne résiste donc pas à l'idée que ce qui était avéré un jour puisse être reconsidéré plus tard. Après tout, personne n'est propriétaire du concept de l'intelligence, celui-ci fait plutôt partie du patrimoine humain. Le besoin de le définir avec précision provient surtout de la nécessité de le mesurer ou plus spécifiquement d'en mesurer les manifestations puisqu'il s'agit d'une abstraction.

On admet généralement que l'intelligence relève d'une capacité d'adaptation. Rien de banal puisque la survie de l'espèce en dépend. Par la simple observation du comportement humain, certaines évidences apparaissent remarquables. Perdu en pleine forêt, je serais heureux d'avoir à mes côtés un individu doué pour la spatialisation et la conceptualisation.

Certains individus se démarquent par leur dextérité à accomplir des tâches spécifiques; précision, rapidité, originalité, maîtrise, complexité etc. à des niveau élevés, laissent entrevoir une capacité de sublimer le talent à des niveaux qu'on peut qualifier d'exceptionnels. A mon avis, dans la mesure où il y a une base biologique, une forme d'expression observable et une production utile, je n'ai pas d'objection à le classer comme une forme d'intelligence. De fait alors l'intelligence serait multiforme, arborescente, plurifactorielle et autres synonymes. Je crois qu'il y a tout lieu d'adapter le concept d'intelligence à ses multiples manifestations plutôt que de sous-estimer ces manifestations pour les exclure du concept d'intelligence. Mais le débat reste ouvert.

Pour faire suite à la question démagogique, il m'apparaît essentiel d'aborder l'aspect moral au plan des valeurs et au plan de la légitimité. Être intelligent c'est bien, mais ne pas l'être c'est bien aussi. Dans mon optique, la quantité n'augmente ni ne diminue la valeur au plan humain. Lorsque je remarque un talent particulier pour ce qu'il m'apparaît d'exceptionnel, c'est le talent qui est exceptionnel et non l'individu; sa valeur ne se réduit pas à son talent ou le cas échéant à son absence de talent. Mon appréciation va au talent, mais mon estime n'est réservée qu'à l'individu. Alors je ne vois rien de nuisible ou de ridicule à ce plus de gens puissent se reconnaître une part d'intelligence dans ce qu'ils arrivent à faire le mieux avec les moyens dont ils disposent, si cependant c'est effectivement intelligent.

J'aime la mesure pour y avoir consacré mes 20 dernières années, parmi tous les bénéfices que j'en ai retiré, il y a celui d'être mieux conscientisé face aux errances de la démesure.

Voilà où j'en suis... pour le moment. :-)
Lorsque ta vie te semble toute à l'envers, modifie ton angle de visée, essaie la tête en bas.
Avatar de l’utilisateur
Malkovitch
 
Messages: 83
Âge: 61
Enregistré le: Lun 23 Juin 2014 07:33
Localisation: La belle province de Québec
Présentation: CLIK
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar TourneLune » Dim 13 Juil 2014 08:25

Réponse rapide, je n'ai pas trop le temps d'approfondir et mettre en forme.

Concernant l'éthique, les valeurs etc. , je te suggère la lecture de ce sujet: pose-des-questions/superiorite-egalite-faux-debat-t1270.html.

Mais même si on a bien compris qu'une grosse quantité d'intelligence ne faisait pas la valeur de l'homme, n'empêche que ce n'est pas le cas de tout le monde. Qui plus est, il est souvent de bon ton de dire que tout le monde est forcement doué dans un domaine et de rattacher celui-ci à l'intelligence.

Il y a pour moi une grosse nuance entre observer les diverses expressions de l'intelligence et les considérer comme telles et définir des domaines de compétences comme des intelligences complètement séparées entre elles.

Pour reprendre ton image, si je suis perdue en forêt avec mon chien, je serai bien contente qu'il retrouve le chemin grace à son flair. Est-ce l'expression de l'intelligence? La capacité à comprendre que je suis perdue, sans doute, le flair non, c'est un sens qu'il a largement plus développé que le mien.
Limiter l'intelligence à la capacité d'adaptation c'est à mon avis faire fausse route. Si l'intelligence a sans aucun doute joué un grand rôle dans l'évolution de l'homme, elle n'est pas la seule. On peut y rajouter un régime alimentaire particulièrement adaptable, etc. , je ne suis pas spécialiste.
Inversement quand on regarde l'ensemble des surdoués, on ne peut pas franchement dire qu'on soit les plus adaptés ou adaptables...

La volonté de s'intéresser à d'autres domaines d'expression de l'intelligence est louable, je persiste à penser que la façon dont c'est fait là est a minima maladroite mais quand même plutôt démagogique.... Et de toutes façons illogiques si on se raccroche à l'idée d'une différence au niveau neurologique comme semblent le montrer les dernières recherches sur le sujet.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11205
Images: 352
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Malkovitch » Lun 14 Juil 2014 01:02

Je souscris à l'idée que de réduire l'intelligence à l'une de ses caractéristiques est faire fausse route, ça peut se défendre qu'avec l'emploi de sophismes. On en est encore à explorer les multiples manifestations de l'intelligence via les diverses potentialités humaines. Donc toute idée que l'on s'en fait devrait logiquement demeurer perméable sans que ça implique que d'être ouvert, c'est être ouvert à tout et n'importe quoi. Aussi il me semble important de souligner qu'élargir le concept d'intelligence ne revient pas à le vider de son sens, mais plutôt à contribuer à l'enrichir.

J'ouvre une parenthèse ici pour dire que toute hypothèse soutenant la possibilité d'une intelligence animale me semble un sujet d'étude justifié, bien que mes connaissances soient limitées en zoologie. Par contre toute comparaison avec l'intelligence humaine me paraît moins justifiée, fin de la parenthèse.

J'ai jonglé un moment avec des concepts adjacents à l'intelligence classique; aptitudes, talents, habiletés, compétences, prédispositions et probablement d'autres qui ne me traversent pas l'esprit à l'instant où j'écris. Encore faut-il distinguer l'innée de l'acquis lorsqu'on en scrute les définitions. Par exemple, les aptitudes seraient essentiellement innées par rapport aux compétences qui reposent davantage sur de l'acquis découlant de savoirs et de savoir-faire. Sur cette base j'en viens ainsi à penser que les virtuoses sont plus que compétents. Si l'on admet que les tests d'intelligence mesurent une intensité d'efficience intellectuelle, alors il est légitime de tenter de répertorier tous les contenus spécifiques dans lesquels l'efficience intellectuelle est susceptible de se manifester. Et si l'efficience n'était pas saturée à 100% du produit intellectuel, serait-elle moins une manifestation de l'intelligence ? Ça reste à voir.

Se pose alors la question de la spécificité de l'intelligence, puisque le facteur «g» semble trop général pour qu'on puisse lui accorder une valeur utile. La WAIS suggère quatre facteurs spécifiques, qui n'en sont pas moins chacun une caractéristique spécifique de l'intelligence. Là il faudra chercher à déterminer quelle envergure devrait avoir une spécificité pour être qualifiée d'intelligente. Savoir renifler les odeurs est certes une caractéristique remarquable chez certains individus, mais peut-être trop exigüe pour être incluse dans le concept d'intelligence. Il serait plus approprié qu'un facteur spécifique regroupe un ensemble d'opérations corrélées allant de simples à complexes, qui combinées entre elles donneraient un aperçu de l'intensité du facteur sur une distribution normale. A noter aussi que peu de chose est plus démocratique que l'intelligence, car tous les individus qui possèdent un cerveau fonctionnel sont intelligents, mais à différents niveaux d'efficience.

Avec approximativement 10 puissance 16 connexions synaptiques dans le cerveau, nous ne sommes pas au bout de nos découvertes en matière de potentiel humain.
Lorsque ta vie te semble toute à l'envers, modifie ton angle de visée, essaie la tête en bas.
Avatar de l’utilisateur
Malkovitch
 
Messages: 83
Âge: 61
Enregistré le: Lun 23 Juin 2014 07:33
Localisation: La belle province de Québec
Présentation: CLIK
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Sphax » Lun 14 Juil 2014 23:59

Pour reprendre ce qui me parle le plus dans l'explication de Tournesol (l'histoire de l'intelligence olfactive du chien), ce que fait Gardner en définissant des intelligences multiples c'est à mon avis (et celui d'un certain nombre d'études) mélanger l'intelligence et les domaines dans lesquels l'intelligence joue un rôle. En gros ce n'est pas parce que l'intelligence joue un rôle dans le domaine musical que c'est pour autant un type d'intelligence, encore moins séparé du reste de l'intelligence...

Pour moi, tout ce que nous faisons est le produit d'un certain nombre d'éléments comme des capacités mentales, l'entrainement, des capacités physiques, les conditions environnementales, nos préférences, etc. L'intelligence est un de ces éléments et il se retrouve donc à plein d'endroits dans ce que nous faisons, mais elle n'est qu'une partie de nos performances dans chaque domaine et pas une explication unique.

Pour moi ce que fait Gardner serait comme si, voyant qu'on a du sang partout dans le corps et qu'il sert à faire fonctionner nos muscles et donc bouger, je décidais qu'il existe plusieurs types de sang en fonction du groupe de muscle. Les coureurs auraient un "sang des jambes", les haltérophiles un "sang des bras" et pourquoi pas les intelligent un "sang du cerveau".

Si la théorie de Gardner a été aussi bien acceptée c'est parce qu'elle flatte l'égo des gens: en partant de son principe des intelligences multiples on peut tous trouver une intelligence dans laquelle on est doué et donc on a tous le droit de se sentir et de se dire intelligent, fini les complexes d'infériorité.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Tipiak » Mar 23 Sep 2014 22:34

Merci Sphax, je suis ravi d'avoir pu lire ton post, car la théorie de Gardner m'agace profondément. (Ceci n'est pas une attaque contre ceux qui l'aiment bien, mais juste l'expression de mon ressenti personnel.)

De mon point de vue personnel et subjectif (BLAM! j'ai tellement insisté lourdement là que le plancher du forum vient de s'effondrer), confondre l'intelligence avec les domaines où celle-ci s'exprime témoigne d'une méconnaissance absolue de ce qu'est l'intelligence. "Ceci n'est pas une pomme"
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 442
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Kayeza » Mer 24 Sep 2014 11:31

Est-ce qu'on ne pourrait pas aussi exprimer la même chose avec d'autres mots ? Pourquoi ne pourrait-on pas parler de "bonnes capacités dans le domaine x ou y" (bonnes capacités évaluées à l'aune de leur capacité à résoudre les problèmes liés au-dit domaine) ? Certains auraient de bonnes capacités en logique, en musique, en relations humaines, capacités qui peuvent se cumuler. Je n'ai aucun problème à dire que je n'ai pas de bonnes capacités en mathématiques, que les relations humaines me sont parfois un mystère, mais niveau langage, là oui j'ai de bonnes capacités.

Le terme d'intelligence, qu'on le mette au singulier ou au pluriel, est sans doute trop chargé d'affect. Mais je trouve que changer de vocabulaire permet de faire la distinction entre différentes capacités que nous pouvons avoir, de façon plus ou moins naturelle, plus ou moins entrainée, ce qui importe d'ailleurs peu.

Ou bien je suis complètement à côté de la plaque ?
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Sphax » Sam 27 Sep 2014 10:17

Oui ca serait probablement plus clair. D'ailleurs on pourrait peut-être même utiliser le terme de "potentiel". Les surdoués sont aussi appelés Hauts Potentiels Intellectuel, et pourquoi pas dire que certains ont un haut potentiel musical, relationnel, sportif ou olfactif. Dans ce potentiel on trouverait donc plusieurs paramètres dont l'intelligence mais pas que, comme dans les intelligences multiples de Gardner.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar lulu » Jeu 13 Nov 2014 23:44

D'après moi, Gardner a juste élucidé une partie des différentes intelligences. Certes, il y en a plusieurs, mais que reste ces intelligences ? Ou sont les sous intelligences ? J'expose ici, mon point de vue purement et théoriquement personnel. Je n'affirme donc rien, j'exprime juste ma pensée !

Selon moi, il n'y aurait pas quelques formes d'intelligences, mais des millions ! Je pars d'un principe relativement simpliste, toutes les connaissances sont des intelligences, divers soit-elles.

Comment peut-on calculer toutes les connaissances d'une personne ? Qu'elle acquiert par ailleurs, pendant toute une vie ?

Toutes nos connaissances sont autant de formes d'intelligences différentes.
Faire du vélo à une main est une forme d'intelligence, faire de la natation sans les bras est une forme d'intelligence...
Je pense que les 9 types d'intelligences sont exactes, mais dans celles-ci ou sont les autres ?

Il ne suggère en aucun cas les sous intelligences qui y font partie intégrante. C'est comme une pyramide, il y a la source ou la première intelligence cité par Howard Gardner, puis elle donne naissance à différentes autres formes d'intelligences, que je nome les sous intelligences.

Pour moi, Gardner touche au vrai, mais il reste cependant, pas assez de détails. C'est trop flou !

Et Descartes qui disait que intelligence valait le bonheur, quel ironie :D
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 23
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar sandrinef » Ven 14 Nov 2014 09:01

lulu a écrit:Comment peut-on calculer toutes les connaissances d'une personne ? Qu'elle acquiert par ailleurs, pendant toute une vie ?
Toutes nos connaissances sont autant de formes d'intelligences différentes.


J'ai l'impression que tu fais un amalgame entre la connaissance/les connaissances et l'intelligence...
Je ne crois pas que l'intelligence se mesure à la lumière de la somme des connaissances qu'une personne accumule au fil de son existence...
Je pense qu'il faut savoir faire le distingo entre inné et acquis, les deux sont présents chez chacun de nous.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain
Avatar de l’utilisateur
sandrinef
 
Messages: 1709
Images: 39
Âge: 40
Enregistré le: Jeu 15 Nov 2012 12:11
Localisation: Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar W4x » Ven 14 Nov 2014 18:50

sandrinef a écrit:
lulu a écrit:Comment peut-on calculer toutes les connaissances d'une personne ? Qu'elle acquiert par ailleurs, pendant toute une vie ?
Toutes nos connaissances sont autant de formes d'intelligences différentes.


J'ai l'impression que tu fais un amalgame entre la connaissance/les connaissances et l'intelligence...
Je ne crois pas que l'intelligence se mesure à la lumière de la somme des connaissances qu'une personne accumule au fil de son existence...
Je pense qu'il faut savoir faire le distingo entre inné et acquis, les deux sont présents chez chacun de nous.

Il me semble qu'effectivement les différentes formes d'intelligence dégagées par Gardner, tout comme ce que l'on peut qualifier "d'intelligence" en général, sont à différencier de la simple acquisition de connaissances. Ce qui caractérise à mon sens l'intelligence c'est (entre autres) l'assimilation et le réinvestissement des dites connaissances, ces capacités passant justement par l'un ou l'autre "filtre" de Gardner. Les exemples que tu donnes relevant de l'intelligence corporelle par exemple.
Offtopic :
Petite remarque : lulu, ce serait cool de prendre le temps de te relire car certaines tournures de phrase ne sont pas toujours évidentes à appréhender. Pour le débat c'est un plus ;) merci !
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3044
Âge: 34
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Pier Kirool » Ven 14 Nov 2014 19:13

lulu a écrit:Faire du vélo à une main est une forme d'intelligence, faire de la natation sans les bras est une forme d'intelligence...
Euuuuh, ah bon ? W4x disait je ne sais plus ou qu'en fait Gardner différenciait "seulement" des domaines ou s'exprimait (entre autre) l'intelligence... Ca me paraissait assez juste cette vision. Faire du vélo à une main, par exemple, c'est... l'équilibre qui s'exprime... Ou pas ?
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2315
Âge: 55
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar TourneLune » Sam 15 Nov 2014 00:17

Du coup, les chevaux de cirque qui marchent sur leurs membres postérieurs sont-ils intelligents, les chimpanzés, les éléphants qui font des trucs assez extraordinaires avec leurs trompes...
Perso, je ne vois absolument pas ce que faire du vélo à une main a à voir avec l'intelligence....
Quasiment tout ce que nous faisons fait à un moment intervenir le cerveau, ça ne veut pas pour autant dire que ça requière une intelligence particulièrement élevée.

Autant il est très difficile de définir l'intelligence, autant il est assez facile de reconnaitre ce qu'elle n'est pas et elle n'est ni un tour de force physique particulier ni un amas de connaissance.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11205
Images: 352
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar lulu » Sam 15 Nov 2014 00:51

Après chacun son point de vue sur ce qu'est l'intelligence, même si la définir reste extrêmement complexe. Sur ça, je partage ton avis.

Du coup, les chevaux de cirque qui marchent sur leurs membres postérieurs sont-ils intelligents ?

Et bien pour moi oui, c'est une forme d'intelligence, qui est appliquée par les connaissances acquises par cette animal. Cela ne veut pas dire que ça requiert une intelligence élevée.
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 23
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar TourneLune » Sam 15 Nov 2014 01:18

C'est pas une intelligence même si ça utilise l'intelligence, comme tout processus d'apprentissage qu'il mène à un automatisme ou pas à la fin.
Si dès qu'on fait quelque chose en se servant de son cerveau ( cad quand même très très souvent, hein...) , c'est de l'intelligence, le terme n'a plus aucun sens et c'est pas une question d'opinion ça, juste de définition précise et correcte des termes qu'on utilise.

Le cheval se sert de son intelligence pour comprendre ce qu'on attend de lui et exécuter le mouvement. Le mouvement n'est pas de l'intelligence....
Il se sert aussi de ses muscles, le mouvement n'est pas non plus un muscle.
C'est un mouvement.
Pareil par le vélo à une main....


J'ai bcp de mal avec Gardner parce que, comme dit plus haut, il définit des intelligences dans lesquelles mon chien est plus fort que moi.... J'adore mon chien mais bien qu'il ait un meilleur nez que moi, je pense quand même être plus intelligente que lui de façon globale. Il a juste un meilleur nez.

L'intelligence est multi forme, ça c'est certain. C'est un concept fuyant, très difficile à définir, mais pas fourre tout pour autant. Et qu'elle prenne des domaines d'expression divers selon les gens n'en fait pas des intelligences différentes selon moi.
A la base, je vois ça comme qq chose se rapportant à l'anatomie du cerveau, à une vitesse de propagation de l'information plus rapide, parce que les connexions sont plus rapides, plus en réseau, plus nombreuses, etc.... et que cette propagation plus rapide de l'information va rendre certaines choses dans la vie des gens plus efficaces: la perception et la création de musique, l'écriture d'un roman, le pied qui frappe le ballon ou les larmes qui montent aux yeux pour une connerie....
Mais parler d'intelligence musicale, littéraire, footballistique ou émotionnelle, je trouve ça juste hyper réducteur. C'est prendre les choses à l'envers, créer des castes, des médailles à 2 balles avec derrière le secret espoir que chacun ait sa médaille. C'est confondre la tête et la queue, la manifestation de quelque chose pour la chose en elle-même.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11205
Images: 352
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar lulu » Sam 15 Nov 2014 02:02

C'est bien pour cela que j'utilise le terme de sous intelligences. En soit, le plus important n'est pas le mouvement même, mais simplement le processus conscient ou inconscient fait par cette animale pour le mouvement, qui est lui, une forme d'intelligence.

Ce qui m'amène donc à dire, que quelque part, pour moi, le mouvement est une intelligence. Après, tu parles d'automatismes. Il va de soit qu'au bout d'un moment, le mouvement acquis se fera de manière automatique, donc inconsciemment.

Cela ne veut pas dire que pendant la transmission de l'information, l'intelligence n'intervient pas, même si cela ce fait de manière instantané !

Quand tu parles de médailles, je suppose que tu parles de reconnaissances d'intelligences personnel ? Histoire qu'une personne se dise : 'Hey t'as vue ?! Je sais jouer au football, j'ai une forme d'intelligence !' Pourquoi pas ?

Tout le monde est différent, ce qui signifie que chacun a son sa médaille personnel, bien sur je parle uniquement de mon point de vue sur ce sujet.

Après c'est certain que si on part dans la transmission des connexions des neurones... Ça change, et pas qu'un peu, je suis d'accord, sauf si je me trompe de sujet, et que je t'es mal compris. Dans ce cas, n’hésites pas à me le dire, ma pensée va plus vite que mes mots parfois...
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 23
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Pier Kirool » Sam 15 Nov 2014 14:15

Ok, prenons les choses autrement.
Comment reconnaître et différencier "le processus conscient ou inconscient" qui est une forme d'intelligence et celui qui n'en n'est pas ?
Non, tout mouvement n'est pas une intelligence, certains ne font même pas appel au cerveau... Non, toute transmission d'information n'est pas une intelligence... Il y a du réflexe, du reptilien, et l'animal qui imite un mouvement pour avoir un sucre, je ne suis pas sûr que ce soit l'intelligence...
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2315
Âge: 55
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Sphax » Sam 15 Nov 2014 15:14

En fait on en revient un peu toujours au même point. Lulu ce que tu dis n'est pas en soit faux, c'est juste que tu décides de coller le terme (sous)intelligence à quelque chose qui n'en est pas. Dans ta manière de voir les choses tu as redéfini la notion d'intelligence et tu as mis autre chose derrière ce mot que ce qu'il y a normalement. Sauf que du coup tu mélanges (au niveau vocabulaire) la vraie intelligence avec d'autres choses que tu ranges sous le terme intelligence et qui n'en sont pas.

C'est ce qu'à fait Gardner aussi pour moi, il a décidé de donner à tort le nom d'intelligence à des trucs qui n'en étaient pas vraiment. Du coup si tout le monde avait un parfait discernement on pourrait parfaitement accepter de parler des intelligences de Gardner ou de l'intelligence en sachant qu'on ne parle pas de la même chose. Sauf que le problème c'est que c'est pas du tout clair dans la tête des gens qui eux font un gros amalgame et considèrent que tout ce qui s'appelle intelligence d'une manière ou d'une autre relève de la même chose. Et c'est bien de là que la théorie de Gardner tire son succès: elle permet à plein de gens de se dire intelligent alors qu'ils sont en fait doués d'une des intelligences de Gardner qui n'est pas la même chose que l'intelligence.

Gardner aurait du tout simplement coller un autre mot qu'intelligence à son concept et ca passerait très bien, mais en même temps personne n'en aurait entendu parler parce que ca n'aurait pas eu le même succès et surtout il serait resté pauvre et inconnu parce que personne n'aurait acheté ses bouquins/concepts.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar lulu » Sam 15 Nov 2014 15:25

Comment reconnaître et différencier "le processus conscient ou inconscient" qui est une forme d'intelligence et celui qui n'en n'est pas ? Très bonne question !

Le mouvement sert forcément à faire quelque chose. Quand on parle à une personne, cette personne nous comprend environ à 20/30% par notre voix, et 70/80% par notre langage corporelle, pour la plupart inconscient. Si je prend cette exemple, le fait même que le corps bouge, donc le mouvement, est fait dans un but précis.

Car le mouvement même, sert à obtenir quelque chose. Ce n'est pas fait pour rien, et même si la personne ne réfléchit pas pour le faire. En le faisant, elle est mieux compris, c'est un processus intelligent, je trouve. Pour le reste, tu me poses une colle, je ne sais pas :).

Quand tu parles de reptilien, je suppose que tu parles du cerveau reptilien, le cerveau primitif (boire, manger,reproduction).

Si l'animal a faim, il peut très bien imiter la personne pour un bout de sucre. C'est une forme d'intelligence, ne trouves tu pas ?

Imagines qu'un jour tu es vraiment affamé, et une personne te dis : 'si tu fais ça, je te donne à manger' Que feras tu ? C'est intelligent de reproduire quelque chose pour manger, donc pour survivre. Bon là, je prend en gros hein, à ne pas prendre au pied de la lettre !

Car si tu as faim, tu iras manger par toi même, mais c'est vraiment pour te faire comprendre mon raisonnement.

Sphax : Si je te comprend bien, tu veux dire que Gardner a juste émis plusieurs intelligences pour que tout le monde pensent, d'une manière, je suis intelligent, c'est ça ?
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 23
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Ucralo » Sam 15 Nov 2014 16:05

Je pense que, à la base, la notion d'intelligence repose sur des faits isolés dans le temps.
Je vais faire une analogie avec la force.

Tiens, il a du mal à faire des pompes. Quel manque de force !
Pourtant, il est capable de soulever des haltères lourds. Quelle force !
Zut, il y a une chose que j'ai comprise en retard par rapport aux autres. A ce moment, je n'ai pas été intelligent.
Oh, il y a autre chose que j'ai compris bien avant les autres. A ce moment, j'ai été intelligent.
Tiens, cette personne vient de se comporter de manière irrationnelle. Là, elle a été stupide.
Oh, à un autre moment, elle s'est comportée plus rationnellement que les autres. Là, elle a été intelligente.
Ça alors, il n'a pas réussi à résoudre un problème pourtant très simple. Là, il n'a pas été intelligent.
Eh, mais il a réussi à résoudre un autre problème très difficile. Quelle intelligence !

Si une personne a plus tendance à être forte que faible, alors on aura tendance à considérer cette personne comme forte, en voyant cette force comme une caractéristique intrinsèque à la personne.
Si une personne a plus tendance à être intelligente que stupide, alors on aura tendance à considérer cette personne comme intelligente, en voyant cette intelligence comme une caractéristique intrinsèque à la personne.

Mais on n'est pas obligé de faire des regroupements aussi vastes. On peut aussi faire des regroupements plus petits.
Si une personne a tendance à être faible pour les pompes mais forte en haltérophilie, alors on peut la considérer comme "faible pour les pompes" et "forte en haltérophilie".
Pour l'intelligence, si une personne a plus tendance à être intelligente pour certaines choses que pour d'autres, alors il est normal de vouloir séparer l'intelligence de cette personne en plusieurs catégories.

Cependant, si on veut décomposer l'intelligence en sous-catégories, sémantiquement, ça va entrer en concurrence avec d'autres mots comme "aptitude", "capacité" et d'autres. Par exemple, on peut déjà dire que quelqu'un "est doué en mathématiques" ou "a une grande aptitude aux mathématiques". Du coup, on ressent moins le besoin de pouvoir dire que "quelqu'un est intelligent en mathématiques", car on peut déjà l'exprimer facilement et concisément d'une autre manière.

Cela dit, personnellement, je suis favorable à la démarche de vouloir définir des sous-catégories de l'intelligence. Mais comment définir ces sous-catégories ?

Un critère que je juge important est la corrélation. Par exemple, si on range dans une même catégorie l'aptitude à réussir une tâche A et celle de réussir une tâche B, alors il faudrait que ces deux aptitudes soient corrélées positivement : quand on est doué pour l'une de ces deux tâches, on a plus de chances d'être doué aussi pour l'autre tâche.

--------------------

Dans un lien cité par le premier message de ce fil, je lis :
Réduire les programmes de formation en éducation à la prépondérance des intelligences linguistiques et mathématiques minimise l’importance des autres formes d’acquisition du savoir. C’est ainsi que de nombreux étudiants qui n’arrivent pas à démontrer les intelligences académiques traditionnelles développent une faible estime d’eux-mêmes et leurs richesses peuvent ainsi demeurer inexploitées et perdues pour eux-mêmes et pour la société.

Était-ce vraiment à cause de ça que Howard Gardner a créé ses définitions des intelligences multiples ?

--------------------

Tournesol a écrit:L'intelligence est multi forme, ça c'est certain. C'est un concept fuyant, très difficile à définir, mais pas fourre tout pour autant. Et qu'elle prenne des domaines d'expression divers selon les gens n'en fait pas des intelligences différentes selon moi.
A la base, je vois ça comme qq chose se rapportant à l'anatomie du cerveau, à une vitesse de propagation de l'information plus rapide, parce que les connexions sont plus rapides, plus en réseau, plus nombreuses, etc.... et que cette propagation plus rapide de l'information va rendre certaines choses dans la vie des gens plus efficaces: la perception et la création de musique, l'écriture d'un roman, le pied qui frappe le ballon ou les larmes qui montent aux yeux pour une connerie....

S'il existe un critère anatomique simple qui implique qu'une personne a plus tendance à être intelligente que stupide, alors il est tentant de définir ce critère anatomique comme l'intelligence. Ou alors, pour éviter d'ajouter une nouvelle définition à l'intelligence, on pourrait créer un nouveau mot pour parler du fait d'avoir ce critère anatomique.

Mais s'il n'existe aucun critère anatomique simple ?
Avatar de l’utilisateur
Ucralo
 
Messages: 69
Âge: 26
Enregistré le: Ven 3 Oct 2014 22:36
Présentation: lien
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar Daysofwonder » Lun 17 Nov 2014 11:10

Si je résume ce qu'on a pu trouver dans ce topic, de nombreux théoriciens présupposent une théorie multiple de l'intelligence.

Gardner: : 8 types d'intelligence: logico-mathématique, spatiale, interpersonnelle, corporelle-kinesthésique, verbo-linguistique, intra-personnelle, musicale-rythmique, naturaliste.

Sternberg: 3 types d'intelligence: analytique, créative, pratique

Coleman: intelligence émotionnelle

Monique de Kermadec: 4 types d'intelligence: cognitive, émotionnelle, relationelle, créative

Wechsler (WAIS): compréhension verbale, raisonnement perceptif, mémoire de travail, vitesse de traitement

A cela j'ajouterais:

Cattell: 1) intelligence fluide ( capacité à penser logiquement et résoudre des problèmes dans des situations nouvelles, indépendantes de l'acquisition de connaissances)

2) Intelligence cristallisée (capacité à utiliser les compétences, les connaissances et l'expérience)

Ce forum demande à ce que vous soyez inscrit et connecté pour voir ce message
Avatar de l’utilisateur
Daysofwonder
 
Messages: 245
Âge: 30
Enregistré le: Ven 7 Nov 2014 18:20
Localisation: Suisse
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: La théorie des intelligences multiples de Gardner

Messagepar lulu » Dim 19 Juil 2015 16:20

Ucralo a écrit:Cependant, si on veut décomposer l'intelligence en sous-catégories, sémantiquement, ça va entrer en concurrence avec d'autres mots comme "aptitude", "capacité" et d'autres. Par exemple, on peut déjà dire que quelqu'un "est doué en mathématiques" ou "a une grande aptitude aux mathématiques". Du coup, on ressent moins le besoin de pouvoir dire que "quelqu'un est intelligent en mathématiques", car on peut déjà l'exprimer facilement et concisément d'une autre manière.

Cela dit, personnellement, je suis favorable à la démarche de vouloir définir des sous-catégories de l'intelligence. Mais comment définir ces sous-catégories ?


Je pense aussi que les sous intelligences peuvent, comment dirais-je, suppléer d'autres termes comme ceux que tu prononces. Dans ce cas, il faudrait reconsidérer leurs définitions. A travers le temps, en fonction de l’évolution, l'homme a tendance à détourner ou modifier les définitions des mots en fonction de leur temps. Pourquoi ne le ferions nous pas ? Je réfléchis et je te tiendrai au courant pour ce nouveau concept.
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 23
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

PrécédenteSuivante

Retourner vers Psychologie et Santé

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Synthèse de livre: "Théorie des rôles" de Sarbin
par Myst » Lun 10 Oct 2016 11:35

Réponses: 6

Vus: 435

Dernier message par Myst Voir le dernier message
Mar 11 Oct 2016 23:59
Théorie de la Désintégration Positive - Dabrowski
1, 2, 3par Zyghna » Dim 8 Sep 2013 15:13

Réponses: 69

Vus: 17243

Dernier message par Back2Basics Voir le dernier message
Sam 21 Mai 2016 14:28
Le grand dictionnaire des malaises et des maladies
par Tails » Jeu 21 Aoû 2014 19:46

Réponses: 1

Vus: 439

Dernier message par cléo Voir le dernier message
Ven 22 Aoû 2014 10:45
Des migraineux ?
1, 2par Holosmos » Mar 19 Mai 2015 17:22

Réponses: 28

Vus: 1867

Dernier message par fleueenn Voir le dernier message
Mar 29 Déc 2015 17:10
Comprendre les conséquences psycho-traumatiques des violences
1, 2par Grabote » Jeu 22 Oct 2015 17:26

Réponses: 28

Vus: 1443

Dernier message par sanders Voir le dernier message
Dim 15 Jan 2017 15:48

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités