Nous sommes le Sam 25 Fév 2017 21:45


La maladie de Lyme

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Fuli » Jeu 21 Juil 2016 08:19

Grabote a écrit:Dans les faits, il y a, en France, de très nombreuses personnes qui sont malades de la borréliose de Lyme bien que leur sérologie soit revenue négative. Comment le savent t' ils ? Les plus riches d'entre eux ont payé des tests non remboursés par la sécurité sociale.
IL y a plusieurs problèmes avec cette maladie qu'on pourrait résumer par un très gros déni de la part des autorités de santé publique.
Donc, pas d'argent pour la recherche, pas de formation pour les médecins, pas de prises en charge des protocoles dit "alternatifs" qui sont pourtant efficaces et reconnus dans d'autres pays comme l'Allemagne ou les États Unis :headbang: ( j'me répète là non? ) .

Bref, voici un lien vers le site Lyme Santé Vérité qui est , d'après un de mes amis (devenu spécialiste par la force des choses ...) le meilleur site français sur le sujet notamment en ce qui concerne les protocoles "alternatifs" = non remboursés par la sécu mais plus efficaces . Je parle là au stade chronique. Comme dit plus haut, au stade primaire, une bonne et longue antibiothérapie classique ou alternative (il y'a des antibiotiques naturels très efficaces et qui ne flinguent pas toute la flore intestinale au passage)

Après avoir souffert pendant des années et du arrêter peu à peu de travailler et de pratiquer toutes les activités importantes pour lui, cet ami a finalement été diagnostiqué (après qu'on lui ait dit entre autre " vous n'avez rien, c'est psy " :@ oui je sais je radote mais je trouve ça tellement :fubar: ). À partir de là, il a commencé à se renseigner, à apprendre, à tester, et peu à peu à trouver ce qui lui fait du bien. Aujourd'hui il va nettement mieux, même s'il est très fragile et que les symptômes peuvent ressurgir à n'importe quel moment, il a pu reprendre une partie des ses activités (sans ça il aurait sans doute finit par ... en finir) et peut travailler de temps en temps (pour payer ses protocoles non pris en charge !!), malheureusement, il n'a pas été reconnu comme handicapé (je connais quelques rares malades qui le sont, et cela leur facilite grandement la vie ).
Imaginez que vous avec des douleurs articulaires atroces ou des céphalées qui vous font vomir, impossible d'aller travailler, mais ce n'est pas reconnu par la sécu, on vous traite même parfois de simulateurs, vous vous affaiblissez, mais vous avez besoin d'argent pour vous soigner, vous commencez forcément à déprimer, la vie devient vite très compliquée et ... invivable.


Les tests non remboursés n'ont pas fait la preuve de leur efficacité. Ce n'est pas parce qu'un test est positif qu'il est meilleur qu'un autre qui est négatif : peut-être est-ce un faux positif. Ce qui manque encore, c'est l'évaluation avec comparaison de tous ces tests, pour être sûrs que l'on prend le plus efficace, à savoir celui qui donne le moins de faux positifs et faux négatifs, et le plus de vrais positifs et vrais négatifs.
La maladie est un Eldorado pour les laboratoires de produits alternatifs, qui peuvent proposer n'importe quoi puisque leur seul cahier des charges est de ne pas être toxiques (ils n'ont aucune obligation de prouver leur efficacité, et quand on sait que l'effet placébo donne 40 % de gens améliorés, eh bien, je trouve que c'est bien de les utiliser puisque cela aide les gens, mais pas de prétendre qu'ils sont efficaces alors qu'on n'en sait rien - ils le sont peut-être, mais on ne l'a pas démontré et c'est intellectuellement malhonnête de prétendre le contraire).
La sécu ne peut rembourser que ce qui est démontré, ou alors il faut accepter de laisser la prescription entièrement libre aux médecins, mais là, tout le monde hurlera que certains font n'importe quoi, et qu'il ne faut pas laisser la sécu rembourser leurs c...s. C'est l'argent du contribuable.

Pour moi, après avoir lu des kilooctets de données scientifiques sur le sujet, j'arrive à 3 constats :
1. Il faut traiter tout érythème migrant (et on ne sait pas trop combien de temps, comme le disait je ne sais plus qui ci-dessus, il y a deux écoles :) ). Il faut traiter l'érythème migrant sans faire de sérologie à ce stade, car même si le test était fiable, ce serait trop tôt (il faut plusieurs semaines pour que les anticorps se développent et donc que la sérologie puisse les mettre en évidence)
2. Il y a un test de type "dépistage", Elisa, et un test de type "confirmation", Western Blot, si des symptômes se développent après la phase d'érythème migrant. Il existe plusieurs tests, de plusieurs laboratoires, et là il y a sans doute des pays qui favorisent leur propre test (le test développé par un laboratoire de leur nationalité). Comme on n'a pas comparé vraiment tous les tests, il est impossible de dire lequel est ok.
3. Le fait d'avoir des anticorps positifs reflète seulement le fait que l'on ait été infecté à un moment ou à un autre, et n'est pas nécessairement le reflet de la présence persistante du spirochète. Ce qui parle en faveur d'une maladie de Lyme persistante, c'est la cohérence entre les symptômes et une sérologie forte. Les autres cas, simplement, pour l'instant, on ne sait pas. Cela veut dire que l'on n'est pas sûr que les symptômes soient associés.
Attention, là vous allez dire que les soignants nient les symptômes du patient. Non ! Dire que l'on ne peut pas affirmer un lien entre les symptômes et la maladie en question, ne signifie absolument pas que l'on prétend que ces symptômes n'existent pas. On cherche une explication la plus défendable possible, et quand on avance l'explication psychologique, c'est basé sur des observations comme par exemple le fait que des personnes soient capables de provoquer des stigmates sur leurs mains, ou de faire varier brutalement leur rythme cardiaque (les pilotes de chasse sont entraînés à cela, par exemple), c'est-à-dire d'avoir une action du cerveau sur les organes, action qui peut créer des symptômes physiques. Cela n'a rien à voir avec un quelconque "Vous simulez, c'est dans votre tête".

En conclusion, je suis d'accord avec les associations de patients : il faut débloquer des fonds pour la recherche sur cette maladie.

Pour un état sur la question, assez intéressant à mon avis :
Etat de la question : Cliquer sur "rapport pdf" à droite

PS: Bon, pour être totalement cohérent, il faudrait que je recherche membre par membre de cette institution, s'ils n'ont pas d'intérêts dans une firme pharmaceutique. Si vous avez du temps à y consacrer...
Ce n'est pas ce que nous sommes qui nous empêche de réaliser nos rêves ; c'est ce que nous croyons que nous ne sommes pas.

Paul-Emile Victor
Avatar de l’utilisateur
Fuli
 
Messages: 88
Enregistré le: Sam 26 Mar 2016 22:37
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Grabote » Jeu 21 Juil 2016 09:31

Fuli a écrit:Les tests non remboursés n'ont pas fait la preuve de leur efficacité.

Le test remboursé a fait la preuve de son inefficacité.
Fuli a écrit:La maladie est un Eldorado pour les laboratoires de produits alternatifs,

Elle l'est aussi pour les labos pharmaceutiques dans la mesure où les malades chroniques souffrent la plupart du temps de comorbidités et que le tout dure des années.
Fuli a écrit: ils le sont peut-être, mais on ne l'a pas démontré et c'est intellectuellement malhonnête de prétendre le contraire)

Tu m'excuseras, mais je tiens à témoigner ici de l'amélioration notable de l'état général de plusieurs personnes malades et souffrant de symptômes très douloureux et handicapants grâce à des protocoles alliant régime alimentaire draconiens, phytothérapie, jeûne etc ... pour moi c'est une démonstration et je ne me sens pas malhonnête de le partager ici dans l'idée de donner des pistes et de l'espoir à des personnes qui pourraient être concernées. (j'en connais aussi qui ont eu la flore intestinale et le foie dévastés par des antibiothérapies de cheval inefficaces).

Fuli a écrit: il faut débloquer des fonds pour la recherche sur cette maladie.

Je le quote car on ne le dira jamais assez ! ;)
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Fuli » Jeu 21 Juil 2016 11:00

Grabote a écrit:
Fuli a écrit:Les tests non remboursés n'ont pas fait la preuve de leur efficacité.

Le test remboursé a fait la preuve de son inefficacité.
Fuli a écrit:La maladie est un Eldorado pour les laboratoires de produits alternatifs,

Elle l'est aussi pour les labos pharmaceutiques dans la mesure où les malades chroniques souffrent la plupart du temps de comorbidités et que le tout dure des années.
Fuli a écrit: ils le sont peut-être, mais on ne l'a pas démontré et c'est intellectuellement malhonnête de prétendre le contraire)

Tu m'excuseras, mais je tiens à témoigner ici de l'amélioration notable de l'état général de plusieurs personnes malades et souffrant de symptômes très douloureux et handicapants grâce à des protocoles alliant régime alimentaire draconiens, phytothérapie, jeûne etc ... pour moi c'est une démonstration et je ne me sens pas malhonnête de le partager ici dans l'idée de donner des pistes et de l'espoir à des personnes qui pourraient être concernées. (j'en connais aussi qui ont eu la flore intestinale et le foie dévastés par des antibiothérapies de cheval inefficaces).

Fuli a écrit: il faut débloquer des fonds pour la recherche sur cette maladie.

Je le quote car on ne le dira jamais assez ! ;)


Je n'ai pas trouvé d'étude sur le test remboursé qui fasse état de plus d'incertitude que les autres.

Concernant l'amélioration de l'état des personnes malades dont tu parles, je ne mets bien sûr absolument pas en doute leur amélioration. Mais pour pouvoir affirmer un lien entre la phytothérapie en question, par exemple, et l'amélioration, il faut que des études faites avec rigueur comparent des patients qui reçoivent le médicament à des patients qui reçoivent un placébo. Et encore, il faut que le soignant qui donne le médoc ne sache pas si le médicament donné est le placébo ou le principe actif. Cela s'appelle une étude en double-aveugle, car il est démontré que si le soignant est persuadé que le médicament est efficace, il entraînera d'office une amélioration, même avec le placébo (on peut faire baisser la tension artérielle de 2 cm de mercure avec un placébo de cette façon). Quant à l'amélioration par des régimes alimentaires, elle sera efficace sur quelqu'un qui n'est pas malade également, pour améliorer sa qualité de vie.

Bien sûr que la maladie est tout bénéfice pour les laboratoires pharmaceutiques classiques. Mais je voulais souligner que l'intérêt actuel pour la maladie de Lyme est amplifié sur internet par les intérêts financiers des laboratoires fournissant des médicaments alternatifs. Tant mieux quelque part, puisque l'on finira par débloquer des fonds pour la recherche.

Eh oh ! je ne prétends pas du tout que ce soit malhonnête de rapporter l'amélioration de malades grâce aux solutions alternatives ! :) Ce que je veux dire, c'est que les gens qui fournissent ces médicaments-là n'ont pas à prétendre qu'ils sont efficaces quand cela n'a pas été prouvé (il y a des médicaments de phytothérapie qui font les essais thérapeutiques et démontrent leur efficacité).
D'ailleurs, il n'y a aucune raison que les médicaments de phytothérapie ne soient pas efficaces : la moitié des médicaments "chimiques" sont dérivés des plantes. La technique, c'est qu'on identifie dans la plante le principe actif, et on le fabrique en série.

Concernant les patients au foie dévasté, j'ai croisé aussi des patients dialysés parce que leur rein a été détruit par un médicament à base de plantes. Et un médicament antiparasitaire à base de fougère a été retiré du commerce il y a un certain temps, parce qu'il entraînait une aplasie médullaire (la moelle qui cesse de travailler, donc disparition de toutes les sortes de globules) chez une personne sur... 300, alors que le médicament "chimique" est à peu près sans effet secondaire, car il empêche une réaction biologique n'existant que chez le ver et pas chez l'homme. Le seul effet secondaire peut venir de la destruction des vers quand ils sont trop nombreux, alors leurs produits de dégradation peuvent entraîner des problèmes en circulant dans le sang.

Au total, je trouve dommage cette guerre que se font les partisans de l'allopathie et les partisans des médecines alternatives. Il faudrait juste arriver à expliquer de part et d'autre de quoi on parle, toutes les thérapies ont leur place, et ne soignent en général pas les mêmes maladies.
Ce n'est pas ce que nous sommes qui nous empêche de réaliser nos rêves ; c'est ce que nous croyons que nous ne sommes pas.

Paul-Emile Victor
Avatar de l’utilisateur
Fuli
 
Messages: 88
Enregistré le: Sam 26 Mar 2016 22:37
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Grabote » Jeu 21 Juil 2016 11:39

Fuli a écrit:je trouve dommage cette guerre que se font les partisans de l'allopathie et les partisans des médecines alternatives. Il faudrait juste arriver à expliquer de part et d'autre de quoi on parle, toutes les thérapies ont leur place, et ne soignent en général pas les mêmes maladies.

je plussoie absolument, n'étant partisane d'aucun clan ni ne participant à aucune guerre. J'ai personnellement eu l'érythème migrant et n'ai pas hésité une seule seconde à me taper une antibiothérapie plutôt costaude accompagnée d'une alimentation adaptée et de petites cures phyto après.
Pourtant une chose m'étonne, comment se fait-il que certains protocoles soient reconnus et prescrit en Allemagne et pas en France, les allemands seraient ils moins rigoureux ? :think: J'ai du mal à y croire ...

Concernant la toxicité et les effets secondaires possibles des traitements phyto, on a pas déjà eu cette discussion quelque part ? Quoi qu'il en soit, rappelons donc, une fois de plus, que dans ce domaine, il n'y a rien d'anodin et qu' il convient absolument de se renseigner sérieusement avant toute prise de molécules actives, naturelles ou chimiques, d'autant plus que ce qui "marche" pour l'un.e ne "marche" pas forcément pour d'autres.

Oui, ça serait bien de sortir des polémiques pour se concentrer sur la diffusion de l'information à propos de cette maladie et pour faire pression sur les pouvoirs publics afin qu'ils investissent notre argent dans la recherche !!
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Zéphyr » Jeu 21 Juil 2016 11:47

Offtopic :
Fuli a écrit:Les tests non remboursés n'ont pas fait la preuve de leur efficacité. Ce n'est pas parce qu'un test est positif qu'il est meilleur qu'un autre qui est négatif : peut-être est-ce un faux positif. Ce qui manque encore, c'est l'évaluation avec comparaison de tous ces tests, pour être sûrs que l'on prend le plus efficace, à savoir celui qui donne le moins de faux positifs et faux négatifs, et le plus de vrais positifs et vrais négatifs.

Pour comprendre les histoires de faux positifs, et faux négatifs, j'avais bien aimé le post de Jaddo. Elle ne parle pas de la maladie de Lyme, mais de certains cancers. Néanmoins, la partie "1/ Les examens préliminaires peuvent se tromper" explique bien les limites d'un test, même très bon, et surtout, pourquoi avec les probabilités, le résultat n'est pas si intuitif que ça. Après, dans le cas de la maladie de Lyme, je ne pense pas que les tests aient des effets secondaires trop méchant (mais là, j'extrapole, je ne sais pas de quels types de tests on parle).
Avatar de l’utilisateur
Zéphyr
 
Messages: 385
Âge: 31
Enregistré le: Lun 1 Sep 2014 09:15
Localisation: Yvelines
Présentation: Ma petite histoire
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar *Za* » Lun 25 Juil 2016 14:50

Offtopic :
Oui, on a déjà parlé des effets secondaires des médicaments phyto dans les questions à la con... peut-être qu'un jour l'une d'entre nous se lancera sur la phytothérapie en général ? ;)
Je voulais juste revenir sur le titre de ce site "Lyme Santé Vérité". Je n'ai pas lu le contenu du site, mais la présence du mot "vérité" dans le titre allume tout de suite un warning pour moi. Cela signifie que l'info sera forcément orientée, militante, et qu'on y retrouvera probablement beaucoup d'accusations de déni, souvent peu étayées. A prendre avec des pincettes donc, à mon avis, même si je ne doute pas qu'il s'y trouve aussi beaucoup de choses vraies et surtout utiles.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2475
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: La maladie de Lyme

Messagepar kalimeris » Mar 2 Aoû 2016 09:48

J'ai été mordue par une tique ce weekend, et un érythème est apparu lorsque j'ai retiré la tique (je n'avais pas vu que c'était une tique, elle était minuscule et placée dans un endroit non exposé). Le médecin m'a prescrit trois semaines d'antibiotiques. Je prends aussi de l'ultra-levure. J'ai un très bon système immunitaire, mais je suis tout de même inquiète. Des conseils ?

J'ai regardé le site "Lyme Santé Vérité" (je n'aime pas non plus le mot "vérité"), mais les remèdes naturels qu'ils préconisent sont très nombreux, et probablement chers. Je suis ouverte aux remèdes naturels, je les utilise pour d'autres problèmes de santé avec efficacité, mais puisque cette maladie est encore terra incognita, la prudence m'inciterait à n'utiliser de remède naturel qu'en complément de la cure d'antibio.
Avatar de l’utilisateur
kalimeris
 
Messages: 562
Images: 7
Âge: 37
Enregistré le: Dim 21 Déc 2014 13:38
Localisation: à l'ouest
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Grabote » Mar 2 Aoû 2016 10:14

hum, qu'entends tu par "érythème" ? Était ce une auréole ? C'est normal d'avoir une tâche rouge à l'endroit de la morsure, elle peut rester plusieurs jours. L' érythème migrant est très différent, c'est une auréole qui change de taille et/ou d'endroit et n'est pas forcément autour de la morsure.
Attention de ne pas se taper 3 semaines d'antibio pour rien :-(
Ton médecin avait il l'air de connaitre le sujet ?

Perso, je m'enlève des tiques très régulièrement depuis des années, je n'ai eu qu'une fois l'érythème migrant.


Offtopic :
Je n'aime pas non plus le nom du site "Lyme Santé Vérité" mais je n'aime pas non plus le titre du forum et ça ne m'empêche pas d'y venir et d'en apprécier les qualités. Je suis contente que tu aies dépassé le titre et le message de Za pour aller lire le contenu. Je n'ai pas d'intérêt particulier à le défendre. Comme dit plus haut, il m'a été conseillé par un malade chronique ++ que je connais bien, en qui j'ai confiance et qui surtout va de mieux en mieux ...
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar kalimeris » Mar 2 Aoû 2016 11:20

A l'instant où j'ai retiré la tique (hier), une grosse tache bleue est apparue de 1cm2 environ. Maintenant, elle est rouge. J'ai appelé mon médecin traitant, qui partait en vacances dans l'après-midi et qui m'a dit d'appeler le 15 pour qu'un médecin puisse me prescrire un traitement antibio rapidement (de nombreux médecins sont en vacances, les autres sont surchargés, le 15 m'a indiqué d'aller à SOS médecins). Le médecin m'a dit que la cure d'antibio était une précaution, puisqu'on ne peut savoir si j'ai été contaminée. Je pense qu'en retirant la tique, celle-ci a régurgité et c'est ce qui a causé l'inflammation.
Avatar de l’utilisateur
kalimeris
 
Messages: 562
Images: 7
Âge: 37
Enregistré le: Dim 21 Déc 2014 13:38
Localisation: à l'ouest
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar TourneLune » Mar 2 Aoû 2016 12:32

Tu peux tjr faire le traitement mais ton erytheme ne semble pas migrant là comme ça...
Moi ça avait vraiment fait des cercles qui "s'eloignaient" du centre.
A mon avis qui vaut ce qu'il vaut, asure avec le traitement mais ne t'inquiète pas outre mesure...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11141
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Grabote » Mar 2 Aoû 2016 12:45

La tache que tu décris ne correspond pas à l'érythème migrant, l'inflammation au niveau de la morsure n'est pas un signe d'infection par la borréliose.
Ton témoignage me donne l'impression que par effet pervers d'un début de médiatisation (perverse*) du problème les médecins prescrivent inutilement des antibios.
Je t'invite à consulter en détail la page symptômes du site si tu ne l'as pas déjà fait ...
On prend pas 3 semaines d'antibio à fort dosage "par précaution" !!
( enfin, c'est mon point de vue et il n'engage que moi, les antibios c'est comme la phyto ;) c'est pas anodin et y'a des effets secondaires, mais bon, tout le monde le sait )

* franchement faire une couverture de magazine avec une photo alarmiste du genre "les dents de la forêt" pour faire flipper le populo en vacances et vendre du papier et en arriver à une prescription de 3 semaines d'antibio à chaque morsure de tique ... :puke:
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Le Renard » Mar 2 Aoû 2016 13:22

Grabote a écrit:On prend pas 3 semaines d'antibio à fort dosage "par précaution" !!
( enfin, c'est mon point de vue et il n'engage que moi, les antibios c'est comme la phyto ;) c'est pas anodin et y'a des effets secondaires, mais bon, tout le monde le sait )


C'est mon point de vue aussi. La fois où j'ai réellement choppé Lyme, la cure de trois semaines de Doxycycline m'a laissé avec des vagues d'effets secondaires pénibles en cascade qui ont duré six mois, cascade portée par la prise nécessaire d'autres médocs pour parer aux effets secondaires, qui amenaient leurs propres effets secondaires (dont un mois de prostatite et une quasi rupture d'un tendon), et de petites stigmates permanentes sur mes joues ; je ne suis pas sûr d'accepter ce coût sur ma santé par simple précaution, surtout à raison de plusieurs morsures de tiques par an ! J'imagine le retour de bâton de la vague de militantisme actuel, et certains médecins qui couvrent leur derrière.

Comme Grabote, j'ai été piqué des dizaines de fois, et contaminé une seule fois par le truc sérieux. En revanche chaque piqûre a laissé une marque rouge pendant quelques jours : c'est normal, même sans Lyme ça reste un corps étranger qui s'installe un moment sous ta peau et ton système immunitaire vient faire un peu de nettoyage après, en complément du désinfectant que tu n'auras pas manqué d'appliquer immédiatement après le retrait de la tique.

Kalimeris, l'érythème n'apparaît pas avec certitude. Ce que tu dois surtout faire maintenant, c'est observer ton état de santé sur les jours qui viennent et repérer un affaiblissement sous quelque forme que ce soit. Même si la période d'incubation aurait apparemment montré des extrêmes de 1 à 180 jours, l'idée d'une à trois semaines d'incubation reste quand-même valable dans l'immense majorité des cas.

Question bonus : comment as-tu retiré la tique ?
Avatar de l’utilisateur
Le Renard
 
Messages: 1463
Âge: 34
Enregistré le: Sam 10 Mar 2012 22:49
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ;)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar kalimeris » Mar 2 Aoû 2016 14:06

TourneLune a écrit:Tu peux tjr faire le traitement mais ton erytheme ne semble pas migrant là comme ça...
Moi ça avait vraiment fait des cercles qui "s'eloignaient" du centre.
A mon avis qui vaut ce qu'il vaut, asure avec le traitement mais ne t'inquiète pas outre mesure...

Oui, on dirait que ce n'est pas un érythème migrant, ouf ! On peut aussi être contaminé lorsqu'on n'a pas d'érythème... Je ne suis pas inquiète, je compte sur mon bon système immunitaire et les antibios si jamais il y a un si.

Grabote a écrit:La tache que tu décris ne correspond pas à l'érythème migrant, l'inflammation au niveau de la morsure n'est pas un signe d'infection par la borréliose.
Ton témoignage me donne l'impression que par effet pervers d'un début de médiatisation (perverse*) du problème les médecins prescrivent inutilement des antibios.
Je t'invite à consulter en détail la page symptômes du site si tu ne l'as pas déjà fait ...
On prend pas 3 semaines d'antibio à fort dosage "par précaution" !!
( enfin, c'est mon point de vue et il n'engage que moi, les antibios c'est comme la phyto ;) c'est pas anodin et y'a des effets secondaires, mais bon, tout le monde le sait )

* franchement faire une couverture de magazine avec une photo alarmiste du genre "les dents de la forêt" pour faire flipper le populo en vacances et vendre du papier et en arriver à une prescription de 3 semaines d'antibio à chaque morsure de tique ... :puke:

C'est peut-être excessif, mais il vaut mieux prendre des antibiotiques pour rien puisque c'est beaucoup plus compliqué après, s'il y a eu contamination. Il vaut mieux tout miser sur la prévention. Je n'aurais pas eu besoin de prendre d'antibiotiques si j'avais retiré la tique immédiatement et correctement. Je n'aime pas prendre des antibiotiques (heureusement, je ne suis jamais malade, j'ai dû en prendre 3 fois dans ma vie, au plus), mais c'est une grave maladie, j'ai eu très peur de l'avoir chopée hier...

Le Renard a écrit:
C'est mon point de vue aussi. J'imagine le retour de bâton de la vague de militantisme actuel, et certains médecins qui couvrent leur derrière. La fois où j'ai réellement choppé Lyme, la cure de trois semaines de Doxycycline m'a laissé avec des vagues d'effets secondaires pénibles en cascade qui ont duré six mois, cascade portée par la prise nécessaire d'autres médocs pour parer aux effets secondaires, qui amenaient leurs propres effets secondaires (dont un mois de prostatite et une quasi rupture d'un tendon), et de petites stigmates permanentes sur mes joues ; je ne suis pas sûr d'accepter ce coût sur ma santé par simple précaution, surtout à raison de plusieurs morsures de tiques par an !

Comme Grabote, j'ai été piqué des dizaines de fois, et contaminé une seule fois par le truc sérieux. En revanche chaque piqûre a laissé une marque rouge pendant quelques jours : c'est normal, même sans Lyme ça reste un corps étranger qui s'installe un moment sous ta peau et ton système immunitaire vient faire un peu de nettoyage après, en complément du désinfectant que tu n'auras pas manqué d'appliquer immédiatement après le retrait de la tique.

Kalimeris, l'érythème n'apparaît pas avec certitude. Ce que tu dois surtout faire maintenant, c'est observer ton état de santé sur les jours qui viennent et repérer un affaiblissement sous quelque forme que ce soit. Même si la période d'incubation aurait apparemment montré des extrêmes de 1 à 180 jours, l'idée d'une à trois semaines d'incubation reste quand-même valable dans l'immense majorité des cas.

Question bonus : comment as-tu retiré la tique ?


Tu avais quelle dose de doxycycline ?
J'ai lu sur ce site qu'on peut ne prendre qu'une dose de 200mg de doxycycline après une morsure de tique comme prévention. C'est ce que j'ai pris hier, j'hésite à en rester là. D'autre part, s'il y a eu contamination, le dépistage et le traitement sont beaucoup plus compliqués et plus coûteux (en argent et en ce qui concerne la santé).

Pour répondre à la question bonus, j'ai retiré la tique 3 jours après la morsure, je croyais que c'était un petit truc de peau car je n'ai pas vu la tique (elle faisait 1mm, et j'ai peut-être besoin de lunettes :lunettes9: ;) ). J'ai pris un petit coton imbibé d'alcool, je l'ai passé dessus, et le "truc" s'est décollé. Là, j'ai vu que le "truc" avait des pattes et bougeait, et qu'il y avait du sang sur mon coton et que ma peau devenait bleue sur 1cm2. J'ai flippé parce que je n'avais jamais vu une tache pareille la dernière fois que j'avais retiré une tique sur mon corps, et je savais que je l'avais mal retirée. Mon médecin traitant m'a dit au téléphone que je devais prendre un traitement préventif au plus vite, ce qui m'a fait encore plus peur. Bref, j'ai peut-être stressé pour rien, et les médecins donnent parfois des traitements inutiles, pour rassurer, mais je me demande si la prévention, puisqu'on n'a que cela, ne justifierait pas ces antibios pour rien...
Avatar de l’utilisateur
kalimeris
 
Messages: 562
Images: 7
Âge: 37
Enregistré le: Dim 21 Déc 2014 13:38
Localisation: à l'ouest
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Le Renard » Mar 2 Aoû 2016 14:33

kalimeris a écrit:Tu avais quelle dose de doxycycline ?


Je ne me souviens pas. Et c'était sur un cas déclaré (ma vision était réduite à un étroit tunnel et je tenais mal l'équilibre).

kalimeris a écrit:Pour répondre à la question bonus, j'ai retiré la tique 3 jours après la morsure, je croyais que c'était un petit truc de peau car je n'ai pas vu la tique (elle faisait 1mm, et j'ai peut-être besoin de lunettes :lunettes9: ;) ). J'ai pris un petit coton imbibé d'alcool, je l'ai passé dessus, et le "truc" s'est décollé.


C'est classique de ne pas voir la tique, surtout avec les larves qui sont effectivement très petites et couleur de chair claire, et les nymphes qui sont couleur café au lait. Et si voir est difficile, alors sentir sous les doigts est franchement improbable. Pour ma part, après des journées dans un coin à tiques, je demande à ma copine de me faire une inspection rigoureuse (comme quoi les tiques ont leurs bons côtés aussi). Sur le terrain, un miroir et une lampe torche. En cas de doute pour différencier entre un bout de peau, une saleté collante, ou une tique, je gratte doucement avec un ongle ou une lame un peu émoussée : les tiques sont incroyablement résistantes.

En revanche, l'alcool, l'éther, etc : NON !!!
Ces produits asphyxient la tique. Elle s'extrait d'urgence pour survivre, et dans l'opération elle régurgite pas mal. Dans le cas d'une tique porteuse de la maladie, la chance de recevoir la maladie augmente progressivement durant les premières 48h d'exposition, mais en cas de retrait par une méthode chimique le risque de contamination grimpe instantanément au sommet !
C'est la raison pour laquelle on utilise des tire-tiques, ou des pinces à épiler très pointues et très dures (comme ce truc là) : le retrait mécanique, sans écraser le ventre de la tique, minimise les problèmes de régurgitation.
Avatar de l’utilisateur
Le Renard
 
Messages: 1463
Âge: 34
Enregistré le: Sam 10 Mar 2012 22:49
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ;)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar kalimeris » Mar 2 Aoû 2016 14:37

Le Renard a écrit:En revanche, l'alcool, l'éther, etc : NON !!!
Ces produits asphyxient la tique. Elle s'extrait d'urgence pour survivre, et dans l'opération elle régurgite pas mal. Dans le cas d'une tique porteuse de la maladie, la chance de recevoir la maladie augmente progressivement durant les premières 48h d'exposition, mais en cas de retrait par une méthode chimique le risque de contamination grimpe instantanément au sommet !
C'est la raison pour laquelle on utilise des tire-tiques, ou des pinces à épiler très pointues et très dures (comme ce truc là) : le retrait mécanique, sans écraser le ventre de la tique, minimise les problèmes de régurgitation.

Et donc, lorsque la tique a été extraite chimiquement, des antibios de prévention pendant 3 semaines sont-ils davantage justifiés ?
Avatar de l’utilisateur
kalimeris
 
Messages: 562
Images: 7
Âge: 37
Enregistré le: Dim 21 Déc 2014 13:38
Localisation: à l'ouest
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Le Renard » Mar 2 Aoû 2016 14:40

Je ne sais pas. :) C'était plutôt un conseil pour la prochaine tique que tu trouveras.
Je peux partager de l'information et du vécu, mais le diagnostic et la décision médicale ne font pas partie de mes prérogatives, surtout sur internet. :)
Avatar de l’utilisateur
Le Renard
 
Messages: 1463
Âge: 34
Enregistré le: Sam 10 Mar 2012 22:49
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ;)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar kalimeris » Mar 2 Aoû 2016 15:19

D'accord, merci. Comment ça "le diagnostic et la décision médicale ne font pas partie de mes prérogatives, surtout sur internet", je croyais que tous les intervenants sur ce fil étaient des experts sur la maladie de Lyme ! :smile4:
Ma question était vraiment :blonde3: .
Offtopic :
C'était l'occasion d'utiliser ce smiley ! :D


Je viens de regarder des photos sur internet, la tique était une larve. Il n'y a pas de données sur la densité de tiques infectées en Bretagne.
Avatar de l’utilisateur
kalimeris
 
Messages: 562
Images: 7
Âge: 37
Enregistré le: Dim 21 Déc 2014 13:38
Localisation: à l'ouest
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Grabote » Jeu 15 Sep 2016 13:25

Une série d'articles dans un magazine virtuel grand public du Jura "participe présent magazine".
Un extrait :
"Borrelia est une bactérie extraordinaire, la plus intelligente que l'on connaisse à ce jour. Elle déjoue tous les pièges, se déplace plus vite que les globules blancs, se camoufle dans notre ADN, mute pour devenir invisible à notre système immunitaire qu'elle leurre en modifiant ses protéines de surface. Elle va même se cacher dans les cellules de l'organisme ou derrière les yeux pour échapper aux antibiotiques. Cette merveille de la biologie est un micro-démon qui libère des toxines dévastatrices, notamment lorsqu'elles sont diffusées dans notre système neurologique.

Aux États-Unis, c'est un véritable fléau qui frappe 300 000 nouvelles personnes chaque année. L'épidémie est d'ampleur similaire au Canada. En Afrique, il s'agit de la deuxième cause de maladie infectieuse après le palludisme. En Allemagne, les autorités sanitaires estiment entre 1 et 2 millions le nombre de personnes touchées. Et en France pendant ce temps là, on ne dénombre que 12 à 15 000 cas chaque année. L'Institut de veille sanitaire ne relève quant à lui que 5500 cas répertoriés, suffisamment peu pour que la Borréliose de Lyme soit encore considérée comme une maladie rare."
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Korrigan » Jeu 15 Sep 2016 14:10

Combien de fois devrons nous expliquer que, nous, en France nous avons la ligne Maginot. Rien ne peut passer, ni les nuages radioactif, ni même la Borrelia ou alors que de manière anecdotique. C'est l'avantage de parfois vivre dans le passé, tous ces fléaux ne nous touchent pas encore...

Sarcasmes mis à part: la nature est tout de même fascinante, et la France aussi du coup... ;)
Korrigan




"Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu'on en possède." Gustave Flaubert

"Là où règne force intérieure et confiance en soi disparaissent méfiance, peur et doute." Dalaï-Lama
Avatar de l’utilisateur
Korrigan
 
Messages: 415
Enregistré le: Mar 8 Sep 2015 17:21
Localisation: En attente d'un signal GPS valide...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Fuli » Jeu 15 Sep 2016 15:55

Grabote a écrit:Aux États-Unis, c'est un véritable fléau qui frappe 300 000 nouvelles personnes chaque année.


Je ne sais pas d'où ce journal tient ses chiffres pour les Etats-Unis, mais moi j'ai un chiffre de prévalence de Un nouveau cas pour 7 à 12000 habitants /an aux States, et de 1 cas pour 6000 habitants /an en France.

Ma source : Orphanet, c'est une base de donnée gérée par l'OMS, qui n'a aucune raison de vouloir cacher la présence d'une maladie, au contraire, on l'accuse parfois d'être manipulée par les grosses industries pharmaceutiques pour essayer d'augmenter les prévalences !

Cela étant, ce que j'ai constaté moi-même, c'est vraie augmentation des cas de maladie de Lyme depuis la deuxième partie des années 2000 parmi mes patients. On est passés de 1 cas en 5 ans, à 5 cas par an puis 20 cas la dernière année, alors que nous recherchions systématiquement cette maladie vu l'environnement du cabinet médical. Je ne connais pas l'évolution des 5 dernières années, ayant cessé d'exercer.
Ce n'est pas ce que nous sommes qui nous empêche de réaliser nos rêves ; c'est ce que nous croyons que nous ne sommes pas.

Paul-Emile Victor
Avatar de l’utilisateur
Fuli
 
Messages: 88
Enregistré le: Sam 26 Mar 2016 22:37
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Grabote » Jeu 15 Sep 2016 18:02

Merci pour le témoignage de ton expérience directe Fuli. :)
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: MonRde : "Monde-de-Merde" : Le sujet où l'on se plaint

Messagepar Nono » Sam 17 Sep 2016 13:01

Beaucoup a déjà été dit. De ce que j'ai compris, si les tests français ne sont pas toujours efficaces, c'est qu'ils ne sont pas sensibles à toutes les souches de Lyme présentes sur le territoire : il y a peu de faux positifs mais beaucoup de faux négatifs.

La récente montée médiatique sur la question peut effectivement provoquer une (bienvenue) levée de fonds pour la recherche, mais je déplore une autre conséquence que vous avez fait ressortir. La peur de la maladie amène aujourd'hui à de nombreuses prescriptions antibiotiques injustifiées, avec des effets secondaires sur le patient (coucou Le Renard) mais qui contribuent aussi un effet pervers plus global, l'antibiorésistance des bactéries.
Offtopic :
Il y a bien quelques pistes prometteuses pour contrer l’antibiorésistance, mais elle sont encore assez peu avancées. Il me semble qu'il y a notamment quelques recherches sur l'introduction de populations resensibilisées pour qu'elles prennent la place des populations résistantes, mais je me trompe peut-être. Toujours est-il que le problème est d'envergure, et que la seule solution aujourd'hui, c'est de limiter les antibios. Je n'ai pas trouvé de post sur le sujet sur le forum.


Offtopic :
participe présent magazine a écrit:"Borrelia est une bactérie extraordinaire, la plus intelligente que l'on connaisse à ce jour. Elle déjoue tous les pièges, se déplace plus vite que les globules blancs, se camoufle dans notre ADN, mute pour devenir invisible à notre système immunitaire qu'elle leurre en modifiant ses protéines de surface. Elle va même se cacher dans les cellules de l'organisme ou derrière les yeux pour échapper aux antibiotiques. Cette merveille de la biologie est un micro-démon qui libère des toxines dévastatrices, notamment lorsqu'elles sont diffusées dans notre système neurologique."
Ce genre d'article de vulgarisation est intéressant, puisqu'il permet au public non-initié de se faire une idée des capacités de la bactérie, mais je regrette quand même qu'il soit inexact, voir faux sur le plan scientifique. La bactérie ne mute pas pour devenir invisible, elle ne se cache pas pour échapper aux antibios. Ce sont juste les bactéries qui mutent ou qui se cachent qui sont sélectionnées. Et surtout, on ne parle pas "d'intelligence" pour une bactérie. On peut dire que je chipote, mais cette vision déterministe du vivant est très présente en France, et amène à de nombreux biais scientifiques (en plus d'expliquer la plupart des lacunes capillaires des profs de bio). Et puis, une bactérie qui se camoufle dans l'ADN, ça me laisse un peu perplexe...
C'est avec le bon gros sourigolpoil qu'on écrabouatillasse la Bête Stiole du malheur et qu'on raplatouille sa soeur, Hollalatri Stesse, quand elle ne sert à rien du tout.
Claude Ponti
Avatar de l’utilisateur
Nono
 
Messages: 109
Âge: 20
Enregistré le: Jeu 7 Juil 2016 12:50
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Grabote » Sam 17 Sep 2016 19:32

Merci pour tes précisions Nono.
Edit: je trouve même qu'elles seraient mieux dans le sujet ^^
À ce stade j'avoue que je regrette d'avoir posté ce lien, je n'ai même pas lu l'article en entier, en fait , j'en ai peu marre de ce sujet et j'ai été négligente. Désolée ... heureusement qu'il y'a des bonnes âmes plus rigoureuses et mieux informées.
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2473
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La maladie de Lyme

Messagepar Fuli » Jeu 22 Sep 2016 09:25

Merci Nono, ces explications étaient indispensables.

Oui, la bactérie dans l'ADN, ça fait un peu l'éléphant qui se planque dans un filet à provisions :D
Ce n'est pas ce que nous sommes qui nous empêche de réaliser nos rêves ; c'est ce que nous croyons que nous ne sommes pas.

Paul-Emile Victor
Avatar de l’utilisateur
Fuli
 
Messages: 88
Enregistré le: Sam 26 Mar 2016 22:37
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: La maladie de Lyme

Messagepar O'Rêve » Jeu 5 Jan 2017 16:39

Un article récent qui fait le point sur les tests de dépistage de Lyme
https://theconversation.com/lyme-le-gra ... tage-69910
Avatar de l’utilisateur
O'Rêve
 
Messages: 251
Enregistré le: Mar 1 Avr 2014 18:56
Présentation: presentations/reve-t4816.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Psychologie et Santé

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Quelle est votre attitude face à la maladie?
par Alychev » Lun 25 Fév 2013 21:19

Réponses: 6

Vus: 1039

Dernier message par Alexou13 Voir le dernier message
Mer 20 Mar 2013 11:52

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités