Nous sommes le Ven 24 Nov 2017 10:07


Les rêves prémonitoires

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

Les rêves prémonitoires

Messagepar Loupiote » Dim 4 Jan 2015 21:09

Bonjour,

Je lance un sujet qui me tient particulièrement à cœur concernant les rêves prémonitoires. J'ai hésité à le placer ici. Si ce n'est pas sa place, je vous fais confiance pour le déplacer.

J'ai toujours fait beaucoup de rêves. Des rêves sans queue ni tête, des rêves qui me replongent dans une situation vécue, des rêves répétitifs, ou des rêves très chargés en symbolique (genre invasion d'araignées, rêves dans lesquels tous les éléments sont soit noirs soit blancs et je dois les choisir, etc.).

Mais depuis mon adolescence, je fais des rêves qui sont tout autres. Je perçois bien qu'ils sont différents, comme s'il y avait un message. Dans ces rêves, certains éléments sont clairement mis en avant par des arrêts sur image ou des surbrillance. Ce peut être un chiffre, une personne, un lieu, un objet, ou n'importe quoi d'autre. Ces rêves-là, je les écris au réveil, puis je n'y pense plus. Ce qui importe, ce n'est pas l'histoire racontée dans le rêve, mais les éléments mis en avant.

En général, dans les jours qui suivent, il m'arrive quelque chose, qui peut être important (décès, déménagement, RDV important), ou moins important (dispute, maladie), et alors je me souviens d'avoir fait ce rêve. En m'y replongeant, je comprends enfin le rêve et parviens à relier tous les éléments avec ce qui vient de m'arriver.

Évidemment, comme je ne parviens jamais à les interpréter le matin même, ces rêves ne me servent à rien. Mais cela me perturbe tout de même.

Je voulais savoir si certains d'entre vous ont déjà au des rêves de ce genre afin d'échanger sur le sujet.
Loupiote
 
Messages: 106
Âge: 36
Enregistré le: Mer 12 Mar 2014 16:11
Localisation: Marseille
Présentation: presentations/nouveau-membre-nouvelle-presentation-t4740.html
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar lunafletcher » Dim 4 Jan 2015 21:42

Je connais bien ce genre de rêves également.

Ça m'arrivait très souvent quand j'étais plus jeune, un peu moins maintenant.
Comme tu dis, ces rêves sont différents. Difficile de dire en quoi, mais ça se ressent.
Les contenus sont très variés : numéros, scènes tragiques, catastrophes naturelles, maladies ou décès dans ma famille, mais aussi choses plus anodines.
En général, quelques jours après je fais le lien avec des événements qui arrivent réellement. Ça fait peur souvent...

Et c'est surtout frustrant car impossible de prévoir quelle partie du rêve va peut-être correspondre à un événement réel, ou si ça va tout bêtement se réaliser et surtout quand.
Du coup je n'en parle plus et j'essaie de ne plus y penser.
Néanmoins je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à qui ça arrive !
Est-ce le fruit d'une très forte intuition ? Mais alors d'où vient-elle ? ...
Aimer ce n'est pas perdre sa liberté, c'est lui donner un sens.
Avatar de l’utilisateur
lunafletcher
 
Messages: 38
Âge: 26
Enregistré le: Lun 1 Déc 2014 11:00
Localisation: Espagne
Présentation: presentations/premier-pas-t5604.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar soazic » Dim 4 Jan 2015 21:53

Cela m'est arrivé également,
Concernant des faits anodins mais très précis. Ce ne pouvaient être des interprétations, ni des projections (je ne crois pas aux interprétations des rêves pour ma part)
j'attribue cela au fait que quelque part nous sommes tous reliés.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1100
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Fannytyty » Mer 7 Jan 2015 12:58

Il m'arrive de me dire que j'ai déjà vécu cette situation alors que je l'ai juste rêvé. L'espace de quelques secondes un rêve et la réalité sont identiques...Mais je pense que nous faisons des liens, des connections avec les rêves et la réalité consciemment ou inconsciemment.
Fannytyty
 
Messages: 67
Âge: 34
Enregistré le: Ven 26 Sep 2014 21:18
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Danava » Mer 25 Fév 2015 13:23

Exactement, cela représente parfois une image ou 2 secondes de "film" dans un rêve et 1 mois à 6 mois après, la même image me passe devant les yeux avec la même émotion qui m'étreint à ce moment là. Impossible à éviter. Je crois que nos vies sont déjà toutes faites et enregistrées, nous les vivons pour autre chose... Pourquoi? Je ne vois pas d'autres raisons que Dieu qui veut s'oublier dans des parcelles de son propre esprit qu'il a limité.
Danava
 
Messages: 40
Enregistré le: Dim 22 Fév 2015 17:04
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar katouche » Mer 25 Fév 2015 14:34

Ah bah ça c'est drôle....Il m'est arrivé à plusieurs reprises de rêver de choses complètement anodines, et d'avoir conscience d'être en train de rêver. Je crois qu'on appelle ça un rêve lucide. La première fois je n'ai pas compris....et lorsque j'ai vu les éléments de mon rêve arriver le lendemain, bah....j'ai cru être vraiment folle. La fois d'après j'ai compris et tout en faisant mon rêve , je me suis cachée en me disant : il faut que je regarde ce qui se passe, ça va arriver demain....et bingo. Ça m'est arrivé 2-3 fois à l'adolescence et plus jamais depuis ( enfin le fait d'avoir conscience que je rêve, ou cauchemarde, arrive encore de temps en temps, mais sans "prémonition").
Mon hypothèse : mon cerveau, sous l'action des hormones, a très certainement du analyser à mon insu un tas de paramètres pour restituer le résultat sous forme de rêve....
Quant aux rêves lucides....ça vous arrive de temps en temps ?
Avatar de l’utilisateur
katouche
 
Messages: 61
Enregistré le: Ven 12 Déc 2014 18:17
Localisation: Sur le chemin qui mène à la route
Présentation: presentations/bin-attendais-t5650.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Loups56 » Mer 25 Fév 2015 21:44

Petite, je n'aimais pas dormir mes nuits étaient peuplés de cauchemars certains me poursuivant les jours suivants.

Des rêves/cauchemars un peu particuliers où l'élément "eau" est fortement présent. Habitant près de la mer, je rêvais que l'eau engloutissait la maison ou recouvrait le jardin... Certains de ses rêves m'ont tellement marquée que je m'en souviens encore des années plus tard.

Mais il y a un cauchemar qui m'a perturbée étant jeune (11 ans), ma grand-mère souffrait d'une hémiplégie et un été, elle est tombée malade, mes parents n'en parlaient pas ou me disaient que ça allait, que tout était normal. Une nuit, j'ai rêvé qu'elle mourrait. Je n'en ai pas parlé le lendemain au réveil pour ne pas blesser mes parents.

15 jours plus tard, le jour de ma rentrée en sixième, ma grand-mère est décédée.
Une partie de moi s'est dite que j'avais "tué" ma grand-mère à cause de mon rêve. J'ai été mal pendant plusieurs jours avant d'oser en parler... Et même s'ils m'ont rassurée en me disant que ce n'était pas de ma faute, qu'on ne tue pas les gens en les rêvant mort, cela reste un moment et en mélange de sentiment que je qualifierais de "bizarre".

Je pense avec le recul que j'avais "capté" de mes parents que malgré leurs paroles la situation n'était pas normale et que ça n'allait pas et que faute de pouvoir l'exprimer le rêve me l'a "montré".

Après il m'arrivait aussi parfois de vouloir quelque chose, mais d'anodin - genre que ma série télé préférée repasse - et quelques jours plus tard, en ouvrant le magazine télé que vois-je la série est programmée pour la semaine prochaine ;) simple hasard, simple déduction ou un indice repéré ici ou là auquel je n'aurais pas prêté intention, mais que mon cerveau aurait capté.... mystère mystère (cela m'a toujours fait bizarre :^) )
Avatar de l’utilisateur
Loups56
 
Messages: 184
Images: 119
Âge: 32
Enregistré le: Jeu 22 Jan 2015 10:14
Présentation: Loups
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Lucifer » Ven 20 Mar 2015 23:46

L'autre jour j'ai rêvé d'un trèfle à quatre feuille et étrange coïncidence... c'était la veille de la St Patrick's Day, chose que j'ai appris 48h après mon rêve. Evidemment, peut-être qu'une part de mon cerveau se souvenait de la date, de l’événement ou... peut-être était-ce le hasard.

Pour ma part, je ne crois pas au hasard mais plutôt aux synchronicités. :P
‎"Jésus-Christ désignent ses élus sous le nom de brebis. C'est pourtant l'espèce la plus stupide de toutes." Erasme ♥
Avatar de l’utilisateur
Lucifer
 
Messages: 35
Enregistré le: Sam 13 Aoû 2011 12:25
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar lulu » Lun 20 Juil 2015 13:02

Selon Freud, le sommeil est la porte ultime pour l'accès à notre inconscient. Les rêves ne sont que des représentations de désirs inconscients. Ou de peurs (comme la mer qui engloutie ta maison). Il est vrai que notre cerveau capte énormément d'informations-stimuli extérieurs mais qui ne parviennent pas à notre conscience et sont enregistrés dans l'inconscient. Il se peut donc que ton cerveau malgré toi conclu des éventements futurs probables.

Néanmoins, certains rêves prémonitoires sont très fascinants, car leurs interprétations ne fait pas appel à des informations connus environnementalement par le sujet, de ce fait l'inconscient ne peut en être la cause majeure, je pense.

Personnellement, je pense effectivement que nous communiquons tous avec nos ondes cérébrales. Plus le lien entre les personnes peut être fort, plus la communication l'est. Comme un mère sentant que son enfant a un problème, pareil pour les jumeaux. Je crois que c'est peut-être de la télépathie, le mode de communication qu'aura le futur.
Pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
lulu
 
Messages: 27
Âge: 24
Enregistré le: Mer 12 Nov 2014 14:48
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Fabs le vaurien » Lun 20 Juil 2015 13:09

Offtopic :
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5581
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar *Za* » Lun 20 Juil 2015 13:23

lulu a écrit:Selon Freud, le sommeil est la porte ultime pour l'accès à notre inconscient. Les rêves ne sont que des représentations de désirs inconscients. Il est vrai que notre cerveau capte énormément d'informations-stimuli extérieurs mais qui ne parviennent pas à notre conscience et sont enregistrés dans l'inconscient. Il se peut donc que ton cerveau malgré toi conclu des éventements futurs probables.

Néanmoins, certains rêves prémonitoires sont très fascinants, car leurs interprétations ne fait pas appel à des informations connus environnementalement par le sujet, de ce fait l'inconscient ne peut en être la cause majeure, je pense.

Personnellement, je pense effectivement que nous communiquons tous avec nos ondes cérébrales. Plus le lien entre les personnes peut être fort, plus la communication l'est. Comme un mère sentant que son enfant a un problème, pareil pour les jumeaux. Je crois que c'est peut-être de la télépathie, le mode de communication qu'aura le futur.

Mais tout à fait. (Kaamelott represent)
D'ailleurs j'ai du mal à comprendre comment l'humanité peut être si peu consciente de ce fait, qui est indéniable et très superlatif. Toutefois, et nonobstant ce qui précède, c'est un problème de conformisme, ça ne fait aucun doute. Et malheureusement ce conformisme nous prive des possibilités intrinsèques que nous avons de développer nos sens "ultimes", ceux qui nous ouvriront la voie de la compréhension de l'univers - ceux pour qui il est inimaginable de ne pas savoir que c'est demain la Saint-Patrick. Je dis ça pour rire, mais vous saisissez l'idée.
Pour ma part j'ai eu des expériences très troublantes de communications extrasensorielles, essentiellement avec des animaux. Sur le moment je n'ai pas forcément compris ce qui se passait, mais aujourd'hui je suis convaincue de la réalité de ces échanges - qui mettent en jeu, sans aucun doute, des ondes psychiques. Comment pourrais-je le nier ? J'en ai fait l'expérience sensorielle et sensible, et la vérité ne réside-t-elle pas dans ce que perçoivent nos sens ?

Par ailleurs, j'ai des rêves prémonitoires assez sombres en ce qui concerne la compréhension mutuelle des individus en ce moment. Eventements futurs probables ?... Ça me tracasse...

Si seulement Freud et Aristote étaient encore en vie [soupir]
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2712
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Titane » Mar 4 Aoû 2015 17:15

Je fais des rêves très intenses, mais pas réellement ce qu'on peut appeler prémonitoires...
Dans mon enfance, adolescence c'était plutôt sous forme de cauchemars, rarement des rêves agréables, et depuis une 10aine d'année, je fais des rêves assez "métaphysiques".
Ce n'est pas du tout réaliste, c'est plutôt de l'ordre du ressenti, comme si je communiquais avec autre chose, un autre monde. Au début, ça me faisait peur et souvent je me retrouvais "bloquée" puis je me réveillais en hurlant. Au fur et à mesure j'ai apprivoisé cette sensation et j'ai réussi à avancer et à "communiquer". C'est comme si je parlais une autre forme de langage et limite que je comprenais le sens de la vie ! D'ailleurs cette nuit, j'ai parlé et j'ai dit "oui ça y est j'ai LA réponse, il faut que je fasse un schéma, ce sont des cercles imbriqués à l'infini !" lol
Le soucis, c'est que je ne me souviens que des sensations en me réveillant puis tout s’efface...
Bref, je crois que mon subconscient veut me parler, mais je n'arrive pas à savoir ce qu'il veut me dire.
Avatar de l’utilisateur
Titane
 
Messages: 10
Âge: 37
Enregistré le: Ven 24 Juil 2015 15:42
Localisation: Rennes
Présentation: coucou
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Mart49 » Mar 4 Aoû 2015 18:29

A une époque, je m'intéressais à la psychanalyse en en lisais beaucoup. Du coup, je m'intéressais à mes rêves et comme j'ai une imagination fertile doublée d'un bon sens logique, je trouvais un sens symbolique à tout. A TOUT.

Za, avec quel type d'animaux ? T'es-tu déjà connecté avec des poissons d'aquarium ?
Mart49
 
Messages: 44
Âge: 51
Enregistré le: Dim 28 Juin 2015 20:41
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Gioia » Mar 4 Aoû 2015 20:04

:hai:

Je suis contente de lire ton message Titane car j'ai exactement le même sentiment que toi parfois quand je rêve...
Comme s'il m'arrivait de comprendre des trucs sur le monde, l'univers ect.. Et une fois que je suis bien réveillée, tout disparait très vite et je n'arrive plus à retrouver le fil de la pensée qui m'a menée à ce sentiment.
C'est un peu tiré par les cheveux, mais en tout cas ça me passionne assez.
Avatar de l’utilisateur
Gioia
 
Messages: 60
Âge: 31
Enregistré le: Mer 13 Aoû 2014 11:26
Présentation: presentations/sourde-douee-t5277.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar *Za* » Mer 5 Aoû 2015 05:44

@Mart : non, moi c'est principalement les crevettes d'eau douce - d'ailleurs c'est mon totem.

Je vais redevenir un peu sérieuse (ce sera ma punition pour avoir trollé, désolée, j'étais d'humeur taquine) : il m'arrive aussi, de temps à autres, d'avoir une impression de lucidité extrême en plein rêve, comme si je comprenais soudainement des choses formidables, ou que je trouvais des solutions à des situations problèmes de ma vie.

Il se trouve que, souvent, j'arrive à être consciente que je rêve et je peux donc chercher consciemment à mémoriser certains éléments de mon rêve - en quelque sorte, je me "laisse un message" pour le lendemain. Parfois c'est même un message pour une autre personne...
Les fois où ça a marché, j'ai été bien déçue de découvrir au réveil la teneur des informations... il ne faut pas oublier que le rêve est un état de conscience modifiée ! bref, il y a sans doute des exceptions, mais globalement mes "éclairs de lucidité" ressemblaient principalement à des délires bien fumeux. Ou bien le problème en question était en fait déjà réglé, ou bien ça n'avait ni queue ni tête.
"J'ai trouvé la solution cette nuit en rêvant !! en fait il suffit de... euh... pêcher un poisson-lune...?"

J'ai donc plutôt l'impression que c'est une façon comme une autre de mon subconscient de m'offrir un moment d'impression de contrôle, de puissance, un truc "défrustrant". Ceci dit, il faut reconnaître que la sensation est fort agréable :)

Pour ce qui est des prémonitions, il ne faut pas oublier qu'il est extrêmement probable, de temps à autre, que le rêve (ou la pensée) d'une situation, d'une personne... coïncide avec la rencontre de cette situation ou de cette personne dans les temps qui suivent (d'autant que notre cerveau, construit pour repérer les coïncidences, prend volontiers en compte une plage temporelle qui peut finalement être assez étendue).
(Si le sujet du hasard vous intéresse, mais on sort un peu du sujet, voir cette conférence très claire)

D'ailleurs, ça nous arrive souvent sur des choses insignifiantes, qui vont juste nous faire sourire (exemple : j'ai une envie soudaine de re-regarder la série Sherlock, et le lendemain matin je constate que Bruce d'e-penser vient juste de sortir une vidéo sur le médecin qui a inspiré le personnage à Conan Doyle. Je peux difficilement imaginer qu'il s'agisse d'une prémonition, c'est juste marrant). Par contre, lorsque cela survient sur des sujets plus graves, plus sérieux, nous allons immédiatement y donner une nouvelle dimension...

Ceci étant dit, il est certain que certains éléments de nos rêves peuvent nous renseigner sur des états, des "intuitions" que nous avons et qui ne sont pas encore parvenus à notre conscience. Dans ce cas, ils peuvent résonner comme des avertissements, des messages, des indices.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2712
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Mart49 » Mer 5 Aoû 2015 07:39

Moi aussi alors, je vais redevenir sérieux.
@Za: Ces états d'impression de lucidité extrême, que l'on a parfois dans les rêves, il (m') arrive de les avoir aussi en état éveillé. Au détours d'une séance de travail, notamment (perso, c'est plutôt en quittant mon bureau pour aller pisser, ou alors en marchant dans la rue - des moments où on relâche la tension). Comme tu le dis, cela procure une sensation d'extralucidité/puissance très agréable. Est-ce pour autant fumeux, ce qu'on croit comprendre alors ?
Peut-être.
Peut-être pas.
Comme la deuxième hypothèse est plus sexy, donnons lui sa chance. Je crois que dans notre cerveau s'agitent deux choses, que d'aucuns nommeraient l'intelligence globale et l'intelligence séquentielle, d'autres l'intuition et l'esprit critique, d'autres la pensée divergente et la pensée convergente. Le deuxième élément exerce un contrôle permanent sur le premier. Il veille à en limiter les débordements, les excès pouvant devenir irrationnels. Pour prendre une image topiaire, le premier est le buis, le second le sécateur (sauf que le buis pousse lentement et que l'intuition va vite). Bref, l'un avance au galop, l'autre dit "ne nous emballons pas".
Quand on dort, quand on marche (et pour moi, quand je soulage ma vessie), l'intelligence critique se met au repos. Et la globale a tendance à s'enflammer. Cela produit les rêves. Les intuitions. Les idées géniales (ou semblant l'être sur l'instant). Puis l'intelligence critique revient, examine tout ça et on déchante. C'était fumeux, pense-t-on.
L'était-ce ?
Pas forcément. Car avec l'intelligence critique, c'est la polyphonie du langage qui disparaît : soudain, les mots ne veulent plus dire que leur sens strict. Dans la pensée globale à l'inverse, les mots bruissent de toutes leurs connotations, de tous leurs sens symboliques. Dès lors, une "intuition géniale", un "rêve prémonitoire" se mettent à briller de mille feux: leur langage est polyphonique et dit 25 choses à la fois. Il établit des ponts entre des choses très différentes les unes des autres. Il fait des raccourcis pertinents mais non démontrables. Il parle une langue poétique que l'intelligence critique ne comprend pas.
Un cinéaste russe dont j'ai oublié le nom, très poète, disait que, quand une scène lui manquait, il se la commandait: en gros, il partait faire une sieste et, au réveil, il avait sa scène.
Dans le même ordre d'idée, et pour en rester aux mots d'artistes, Rimbaud disait que, pour être poète, il faut se rendre un peu bête.
Le rêve prémonitoire, c'est l'intelligence un peu bête, polyphonique, que le sécateur du jardinier critique qui gouverne une partie de notre esprit n'a pas encore transformé en petit cône avec son sécateur.

Je ne sais pas si j'ai été clair.
Mart49
 
Messages: 44
Âge: 51
Enregistré le: Dim 28 Juin 2015 20:41
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar *Za* » Mer 5 Aoû 2015 09:01

Oui, je vois ce que tu veux dire, et c'est peut-être vrai dans certains cas, comme je le disais, mais pas dans tous.
Offtopic :
Je pense qu'à la base je suis assez gênée par ta dichotomie pensée divergente/pensée convergente, je ne la ressens pas ainsi chez moi, j'ai vraiment l'impression que chacune se nourrit de l'autre, ou plutôt que le déroulement de mes pensées puise dans les deux selon les besoins. Mais bon, on pourra en reparler ailleurs.

Bref :
Mart49 a écrit:Est-ce pour autant fumeux, ce qu'on croit comprendre alors ?
Peut-être.
Peut-être pas.

Ben, des fois, si , clairement :D

Mart49 a écrit:Quand on dort, quand on marche (et pour moi, quand je soulage ma vessie), l'intelligence critique se met au repos. Et la globale a tendance à s'enflammer.

Pourtant, il me semble que cette "intelligence critique" que tu identifies à la "pensée convergente" est bien présente, dans mon rêve, lorsque je me dis : "ça alors, c'est super cette idée, il faut que je trouve un moyen de m'en souvenir, voyons, puisque j'ai une bonne mémoire des textes, je vais la résumer en une phrase et me la répéter 3-4 fois avec une intonation bien particulière pour la graver précisément dans ma tête".
Tu saisis ? Elle est là, mais le niveau de conscience n'est pas suffisant pour avoir un recul critique.

En d'autre termes, ta dichotomie marche dans certains cas, mais pas tout le temps. Le problème ici, c'est le niveau de conscience. Je pense que je peux obtenir des résultats proches en état de veille en utilisant des psychotropes. Et si chez certains artistes, ceux-ci potentialisent la créativité, on sait bien aussi que ça ne marche pas tout le temps... et que parfois on est juste en train de s'extasier sur un délire bien mince...
Enfin si chez toi ça marche, tant mieux !!

Mart49 a écrit:Pas forcément. Car avec l'intelligence critique, c'est la polyphonie du langage qui disparaît : soudain, les mots ne veulent plus dire que leur sens strict.

Alors là, c'est ton hypothèse ! Je n'en suis pas certaine du tout. Ou bien alors je n'éteins jamais en moi ce que tu nommes l'intelligence globale. Ce qui est tout à fait possible, et se retrouve sans doute chez plein de monde.
Parce qu'au final, ce sont sans doute deux aspects toujours plus ou moins présents de la pensée.

Tu parles de caractère "sexy" d'une hypothèse. Est-ce que tu n'essayerais pas de faire tout rentrer dans ta théorie - qui est certes fort séduisante ?
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2712
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Mart49 » Mer 5 Aoû 2015 09:49

"Est-ce que tu n'essayerais pas de faire tout rentrer dans ta théorie - qui est certes fort séduisante ?"
En ce moment (depuis qq jours), oui, tout à fait : je la teste, j'en explore les limites et le champ de validité. Je n'ai pas encore assez de recul pour l'exposer avec une totale rigueur, mais mon intuition grossit et se valide peu à peu. Bientôt, je l'exprimerai avec une parfaite clarté et je serais plus en mesure de te convaincre de son intérêt ! :D
Mart49
 
Messages: 44
Âge: 51
Enregistré le: Dim 28 Juin 2015 20:41
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar *Za* » Mer 5 Aoû 2015 10:16

Offtopic :
Tu as conscience que ce n'est pas ainsi que fonctionne une vraie démarche scientifique ?...
Tu te dois de chercher ce qui pourrait invalider ton hypothèse...
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2712
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Mart49 » Mer 5 Aoû 2015 10:20

*Za* a écrit:
Offtopic :
Tu as conscience que ce n'est pas ainsi que fonctionne une vraie démarche scientifique ?...
Tu te dois de chercher ce qui pourrait invalider ton hypothèse...

Offtopic :
Of course. Mais avant de soumettre l'hypothèse à la critique (pensée convergente), il faut nourrir l'hypothèse pour lui donner sa consistance maximum (pensée divergente).
Mart49
 
Messages: 44
Âge: 51
Enregistré le: Dim 28 Juin 2015 20:41
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar PointBlanc » Mer 5 Aoû 2015 20:30

*Za* a écrit:Je vais redevenir un peu sérieuse (ce sera ma punition pour avoir trollé, désolée, j'étais d'humeur taquine) : il m'arrive aussi, de temps à autres, d'avoir une impression de lucidité extrême en plein rêve, comme si je comprenais soudainement des choses formidables, ou que je trouvais des solutions à des situations problèmes de ma vie.


Même chose. Et pour tant de fois où dans un rêve on a cette impression profonde de comprendre enfin (le sens de l'univers, la véritable nature de l'amour, un fragment d'Héraclite, la racine de toutes les blagues...), au vu de ce qu'on en conserve quelquefois au réveil, je doute moi aussi que ce qui se soit exprimé à ce moment-là soit de l'ordre de l'intelligence, globale ou non.
Non que tout soit ridicule ou à jeter ou ne fasse aucun sens ; c'est simplement que rapporté à ce que peut produire un esprit éveillé, il n'est pas flagrant que ce soit d'un tout autre ordre, et à coup sûr ce n'est pas d'un intérêt supérieur, y compris sur le plan symbolique : l'impression du contraire vient peut-être des efforts que l'on doit fournir pour y lire une signification - efforts qu'il faut bien rétribuer (raison pour laquelle l'écriture automatique aura toujours un sens, tant qu'un lecteur est là pour l'en doter).

Je crois surtout que quand on rêve, on est dans un sentiment permanent d'évidence (qui s'accommode pourtant parfois de moments de lucidité, de "réveil dans le rêve") qui interdit tout jugement, tout recul. Il n'y a pas d'interprétation dans le rêve, même s'il peut s'y dérouler des simulacres d'interprétation ("Bien sûr, je comprends enfin ce poème, il signifie X ou Y...") - et dans ce cas, ce n'est pas tant le sens qui prime que cette émotion de la découverte à laquelle il ne fait que servir de prétexte. En fait, dans ce climat particulier du rêve, tout apparaîtra d'autant plus génial que rien n'est discutable. De même que toute femme qu'on y croise est potentiellement La Seule, et toute vision d'horreur potentiellement la pire qu'on puisse imaginer.

Je ne rangerais pas la pause toilettes dans le même registre, même si j'en ressors moi aussi avec les idées claires (et les mains propres, c'est important, hein), parce que c'est une pause, justement, et qu'il n'y a rien de si mystérieux à ce que l'intelligence quelle qu'elle soit en profite pour s'exercer tranquillement sans subir le frein de la contradiction ou les interruptions fâcheuses.

Concernant le sujet de départ, je recommande la lecture de cette nouvelle de Maupassant.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1201
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Ibsen » Lun 5 Oct 2015 23:54

Si l'on axe la question d'un point de vue scientifique concernant les rêves prémonitoires à proprement parler, je vous soumets la réflexion de George Charpak, Prix Nobel de physique, à qui l'on demande de réagir à une série de témoignages de gens ayant fait l'expérience de rêves prémonitoires : dans la mesure où des milliards de rêves sont rêvés toutes les nuits, il est statistiquement normal qu'il arrive parfois, par coïncidence, que certains trouvent un écho le ou les jours qui suivent. C'est purement statistique. George Charpak considère qu'une croyance dans un rapport magique / surnaturel entre le rêve et les événements qui le reproduiraient sont de l'ordre de la superstition, avis que je partage. Evidemment, c'est une approche cartésienne, à laquelle on peut, par choix, par philosophie, ne pas adhérer, en ne souhaitant pas se situer sur le terrain de la réalité scientifique.

En revanche, sur les traces de Jung, je suis convaincue que les rêves ont beaucoup à nous apprendre sur nous-même. Il m'est arrivé, en cherchant à interpréter des rêves marquants que j'ai fait à des moments charnières de ma vie, de mieux comprendre les périodes que je traversais, à passer des caps.
Il me semble que les rêves que l'on comprend suite à des événements qui surviennent ensuite participent de ce principe.
Il faut opposer au pessimisme de la raison l’optimisme de la volonté. 
Antonio Gramsci (1891-1937)
Avatar de l’utilisateur
Ibsen
 
Messages: 28
Âge: 46
Enregistré le: Dim 25 Jan 2015 02:15
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Adena » Mar 6 Oct 2015 20:59

Et bien, j'ai très envie de répondre à ce sujet qui me parle beaucoup ! Il y a beaucoup de choses à dire. Je vais donc essayer d'organiser ma pensée, en trois parties qui me paraissent nécessaire à sa compréhension (enfin, du moins à la compréhension de mon avis, je ne souhaite imposer mes idées à personne ! :reine: ) : ma vision du rêve et de ces révélations, puis l'apport de la psychanalyse, et enfin l'idée de prémonition et ce qu'elle induit de prédestination et donc de déterminisme.

Pour moi, le monde onirique a toujours été un monde très intense. Je me souviens de cauchemar très détaillé qui me terrorisait enfant, avec des idées de dévoration par le néant et d'impuissance d'action, principalement, mais aussi d'univers merveilleux que je contemplais avec béatitude, sur les pas d'Alice, de l'autre côté du miroir de la conscience. En grandissant, ces rêves sont devenus moins narratifs et de plus en plus abstraits, et il m'arrive fréquemment de rêver d'idées, de concepts plus ou moins philosophiques sur moi et le monde. C'est souvent intéressant, même après analyse éveillée mais ça peut aussi être complètement dénué de sens. Pour moi ce n'est en aucun cas un outil, mais une source d'inspiration de qualité aléatoire. C'est un grand brassage de mes pensées et de mes émotions. Il m'est déjà arrivé de faire des rêves "utiles" comme voir en rêve l'emplacement d'un objet perdu depuis des jours en me remémorant l’endroit ou je l'avais rangé, mais ça ne va pas plus loin que ça. Dans cet exemple, l’événement est bien sûr antérieur au rêve, ce qui est très important.

Pour ce qui est des grandes révélations à propos de l'univers, j'ai connu des illuminations semblables sous psychotropes, écroulées comme des châteaux de cartes après le retour de ma lucidité (si elle est revenue :rofl: ).

La psychanalyse nous dit que les rêves sont l'expression de l'inconscient. Soit. Mais il faudrait déjà définir ce qu'est l'inconscient ! Une petite boîte dans laquelle on range toutes nos pulsions censurées par le surmoi ? Qu'est ce qui prouve son existence ? La construction des instances du psychisme de Freud Moi/Surmoi/Ca n'est pas une théorie scientifique dans le sens ou l'inconscient ne peut pas être testé. Ben oui, tout ce qui s'y trouve est interdit à la conscience ! Pratique. Et comme toute hypothèse irréfutable, elle ne peut ni être validé, ni invalidée. Ca reste donc une hypothèse. J'ai avalé des bouquins et des cours de psychanalyse pendant les trois ans de ma licence de psychologie, et je pense avoir une opinion qui est basée sur une connaissance approfondie du sujet, et non sur des a priori. Les postulats de Freud sont d'un autre temps (je ne parlerai pas du profond sexisme dont est empreint la psychanalyse ni de son homophobie parce que je m'éloigne du sujet mais on pourrait en parler ailleurs) et si la psychanalyse soulève des questions grisantes pour l'esprit (les origines universelles de la symbolique du langage, le rapport à la loi, etc.) elle est empreinte d'un mysticisme qui me dérange et ne peut prétendre en rien expliquer scientifiquement des phénomènes comme les rêves qui sont neurologiques. Un rêve, c'est la stimulation de tous le cortex cérébral pendant le sommeil paradoxal (à l'exception des aires motrices chez un sujet normal, pour éviter de "vivre" son rêve). On y brasse des milliers de données et ça rend un résultat...plus ou moins aléatoire ! Mais toujours sur fond des problématiques majeures du moment, bien sûr, qui sont les données les plus présentes. Voilà ma position, interpréter non, s'inspirer, sans modération.

Pour ce qui est de la prémonition, je pense que cela est une illusion nourrie par plusieurs biais et fausses croyances, désolé pour ceux qui y croit...Bien sûr cette opinion n'engage que moi, à la manière de la psychanalyse, de Dieu et des gnomes chaussettophages, chacun est libre de croire ou non à l'irréfutable.
J'y vois déjà un énorme biais de confirmation. Comme on a envie de faire des rêves prémonitoires, on scrute tout nos rêves avec attention on mémorise beaucoup d'éléments car on y accorde de l'importance. Et quand par hasard un des signes est en lien avec un évènement de l'environnement on y voit la preuve qu'on fait des rêves prémonitoire. Mais alors pourquoi considérer que les autres rêves, ceux qui ne sont en rapport avec rien, ne sont pas la preuve qu'on ne fait PAS de rêves prémonitoire. Est-ce que la prémonition arrive plus souvent que le hasard ? Comment le montrer ? Comment faire la différence entre un rêve prémonitoire et un autre ? Facile de le déclarer comme tel a posteriori.
Ensuite, j'ai évoqué le fait que la grande loterie des données brasse les informations fortes du moment. Si un sujet est particulièrement préoccupant et qu'on se fait déjà une idée des issues possibles d'une situation problématiques, il y a fort à parier qu'on rêve du scénario. Prémonition ou déduction ?
Si on prend en considération le principe de causalité (une conséquence ne peut précéder sa cause), on comprends bien que si on a eu connaissance d'un évènement AVANT que sa cause le déclenche, c'est que la véritable cause est antérieure et que l'on est déjà pris dans une chaîne de conséquences à chemin unique, comme un train sur des rails. On arrive donc à l'idée de destin, nécessaire à l'existence de la notion de prémonition.
Et là, ça me dérange beaucoup. Penser que son destin est tracé à l'avance et qu'une force inconnue nous spoil notre vie prédéterminée ne me plait pas du tout.

Je m'arrête là parce que j'ai déjà écrit un énorme pavé, mais je peux approfondir certains points si vous voulez. Je pense que les implications sont assez claires.

Une dernière chose : la découverte de la spécialisation hémisphérique (cerveau gauche, cerveau droit) a amenée avec elle beaucoup de fantasme sur des capacités "cachées" du psychisme, ou sur une idée de prédominance de tel ou tel hémisphère. Ces hémisphères ne se contrôlent pas l'un l'autre mais collaborent en permanence (en ce sens tu as intuitivement raison dans ta réponse *Za*) pour construire une image cohérente du réel. Par exemple quand on regarde un visage, c'est l'hémisphère gauche qui retrouve le nom de la personne associée, traite de manière séquentielle les divers éléments (oeil+oeil+nez+bouche+...) et bien d'autres choses encore et c'est l'hémisphère droit qui voit le visage comme un tout cohérent mais peu détaillé, se rappelle des émotions liées à cette personne, etc. Mais notre ressenti comprendra TOUTES ces informations, qui sont toutes nécessaires pour avoir une perception complète de la personne.
S'il y a autant de neurones dans un cerveau que d'étoiles dans la galaxie, on a pas fini d'avoir des idées brillantes !
Avatar de l’utilisateur
Adena
 
Messages: 154
Âge: 27
Enregistré le: Ven 14 Aoû 2015 11:54
Présentation: Neurocosmologiste
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar avalanche » Mar 10 Nov 2015 11:34

Je viens apporter ma petite pierre à l'édifice :)

Ça fait quelques années que je m'intéresse aux rêves, j'ai pas mal lu et échangé sur le sujet.
De ce que j'ai pu constater, l'écrasante majorité des rêves que nous qualifions peut être trop hâtivement de prémonitoires peuvent s'expliquer par plusieurs choses bien plus plausibles.

-> Déjà il y a l'impression de déjà vu, qu'on vit tous régulièrement, la sensation d'avoir déjà vécu telle ou telle scène/sensation, mais sans avoir de souvenir très clair.
J'entends souvent "oh cette scène... je crois que je l'ai déjà vécu dans un rêve... prémonitoire du coup!" car effectivement la sensation de déjà-vu est très ressemblante à la sensation qu'on a lorsqu'un rêve nous revient soudainement dans la journée.
Je pense qu'il ne faut pas s'emballer, et essayer de relativiser : si on a la sensation d'avoir déjà vu ça, mais qu'on a pas de souvenirs plus précis qu'une sensation, il y a de très fortes chances qu'il s'agisse tout simplement d'un "déjà vu".
Et mieux encore, parfois le déjà vu est si fort qu'on est capable d'improviser en quelque sorte une petite scénette qu'on aurait vécue, alors que ce n'est pas le cas.

Pour les rêves que l'on a bel et bien faits, de façon certaine (en les ayant notés, passé en revus dans notre tête avant de rencontrer l’événement troublant, ou encore raconté à un tiers), il existe encore quelques explications :

-> Combien de gens appellent, complètement abasourdis, les centres du sommeil, les lendemains de drames ? Le 11 Septembre 2001 les lignes des spécialistes du sommeil et des rêves étaient saturées!
En fait ce n'est qu'une question de probabilités : toutes les nuits, des milliers de gens rêvent d'accident de voiture, d'avion qui s’écrase, de tornade, de catastrophes naturelles (tsunami par exemple, qui est un rêve récurrent rencontré chez énormément de gens), les catastrophes/accidents/drames sont des scénarios très rencontrés par quasiment tout le monde.

Du coup, est ce vraiment pertinent de faire un lien de cause à effet quand un de ces événements très oniriques se déroule dans la réalité ? En plus, ces rêves de catastrophes naturelles ou accidents font parmi des scénarios qu'on a tendance à très bien mémoriser au réveil, et qui sont très marquants car impressionnants, donc dans les témoignages on entend "j'avais bien senti que ce rêve n'était pas comme les autres...", ce qui a tendance à d'autant plus conforter les gens dans une idée de prémonition alors que ça correspond tout à fait à une coïncidence dont la probabilité n'était absolument pas faible, au contraire.

-> Pour ce qui est des événements plus "personnels", style "je rêve d'un tel alors que je ne l'ai pas vu depuis 4 ans, et pile le lendemain de ce rêve je l'ai croisé tout à fait par hasard" (ça m'est arrivé plusieurs fois).
Là je trouve ça super troublant sur l'instant, c'est clair ! encore un peu de probabilité... moins grande que pour les catastrophes naturelles, c'est clair.
Mais réfléchissons deux minutes : vu le nombre de rêves qu'on fait en une nuit, des dizaines sans doute (quand on apprend à s'en souvenir on constate avec surprise que ça peut effectivement monter à une douzaine/quinzaine de rêves notés, et il en reste des tas d'oubliés!) est ce encore une fois surprenant que de temps en temps les scénarios que l'on vit se recoupent un peu avec ce qu'on vit réellement ? Surtout quand on sait que les rêves ressassent nos expériences diurnes passées, et en anticipent des tas de scénarios qu'on pourrait rencontrer... Ça peut être une coïncidence, il y a même de grandes chances que ce soit ça.

-> encore une dernière explication et après je vous laisse tranquille :P .
Il y a pas mal de témoignages, un peu plus tristes, au sujet de personnes décédées (et assez précisément, souvent, qui se sont donné la mort intentionnellement) : leurs proches auraient rêvé de leur mort les jours précédents.
Déjà il y a la potentielle coïncidence, on a déjà tous rêvé qu'un de nos proches décédait, donc à partir de là pas franchement étonnant que pour certains ça tombe malheureusement sur la veille d'un réel décès.
Pour ce qui est des suicides "inattendus", moi j'y vois une explication absolument évidente : même si on ne s'y attendait pas consciemment, c'est tout à fait plausible qu'on ait perçu seulement inconsciemment la détresse de notre proche, mais que ça soit resté au stade inconscient comme pour nous épargner la compassion trop douloureuse qu'on aurait pu ressentir en percutant consciemment le danger.
Du coup, notre perception inconsciente ressortirait en rêve, logique non ?
Ça fonctionne un peu de la même manière pour nos proches "malades", peut être qu'on est capables de percevoir que le stade de la maladie est plus avancé que ce qu'on croit consciemment. Peut être qu'on est capable de percevoir également que quelqu'un n'est pas tout à fait dans son état normal, avant qu'il fasse une crise cardiaque la semaine suivante, etc... donc on en aura rêvé avant sans pour autant que ce soit un don de prémonition, mais plutôt une capacité d'empathie inconsciente.


Malgré toutes ces explications qui à elles seules suffisent à rayer la quasi totalité des témoignages sur le sujet (d'où le très peu voire l'absence d'études scientifiques sérieuses sur le sujet), reste une toute petite minorité de rêves absolument troublants, peut être réellement prémonitoires (je ne l'ai personnellement jamais vécu mais j'ai lu des témoignages de gens que je sais sérieux, et pas du genre à embellir leurs expériences, assez saisissants...).
De mon côté je penche plutôt vers la coïncidence de dingue, comme je l'ai dit plus haut vu la quantité de rêves que nous faisons chaque nuit c'est pas totalement impossible qu'il y ait certaines corrélations même pour des scenarii complexes...

Le ton de mes messages écrit est souvent mal interprété alors je précise quand même : je ne suis pas en train de remettre en question la véracité de vos expériences, je reste tout à fait ouverte quant à la possibilité d'une certaine capacité de prémonition :)
Seulement j'encourage à prendre du recul, et à songer au rasoir d'Ockham avant de tirer des conclusions hâtives, car j'ai vu trop de gens se monter le bourrichon pour pas grand chose... Certains qui en venaient à avoir peur d'aller dormir car persuadés de prédire la mort de leurs proches, ou des catastrophes naturelles...
(bien que ça n'ait pas l'air d'être votre cas, vos expériences restent en effet surprenantes).
En espérant que ce message n'ait pas été sans intérêt :$
avalanche
 

Re: Les rêves prémonitoires

Messagepar Calou » Jeu 7 Jan 2016 13:39

Comme pas mal de personnes, j'ai déjà fait des rêves très troublants, tant leur résonance dans le "réel" était précise et interpellante.
Mais ce qui m'a souvent le plus troublée, ce sont des choses qui ont pu me traverser l'esprit alors que j'étais parfaitement réveillée. Des prémonitions tout court alors du coup? Je ne sais pas quel nom leur donner. Il m'est arrivé plusieurs fois par exemple, dans le cadre de mon métier, de penser soudainement à un(e) ancien(ne) patient(e) en me disant "il (ou elle) va m'appeler et ce sera pour ça....". Ce sont des gens que je n'ai pas vus depuis plusieurs années, rien dans ma journée ne m'a fait pensé à eux (en tout cas consciemment) et Boum! cette pensée qu'ils vont reprendre contact me tombe dessus d'un coup, comme si ça venait de nulle part. Puis le téléphone sonne le jour même ou le lendemain et cette personne me parle du sujet auquel j'avais spontanément pensé.
Parfois je me dis aussi, et cette fois pas pour d'anciens patients : "Tiens, tel patient va appeler" et cela ne rate pas. C'est étrange non? Pourquoi tout à coup je "sens" que quelqu'un va appeler, mystère.
Cela m'est arrivé aussi d'avoir ces sentiments par rapport à des faits divers. Alors bon, il se passe toujours des choses dans le monde, donc on peut se dire que ce pressentiment va forcément se vérifier. Mais ce qui m'a troublé c'est d'avoir une image précise des faits en question et de la zone géographique concernée.
Avatar de l’utilisateur
Calou
 
Messages: 53
Âge: 37
Enregistré le: Mar 5 Jan 2016 18:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Psychologie et Santé

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Les comportements ordaliques
1, 2par Fabs le vaurien » Ven 9 Mar 2012 09:51

Réponses: 25

Vues: 12850

Dernier message par Chacoucas Voir le dernier message
Mar 23 Fév 2016 12:23
Les types psychologiques de Carl Gustav Jung
1, 2, 3par elsaada » Mer 24 Avr 2013 14:59

Réponses: 53

Vues: 13345

Dernier message par Marina Voir le dernier message
Ven 31 Mar 2017 23:29
Les Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)
par Frisette » Mar 23 Sep 2014 17:59

Réponses: 15

Vues: 3480

Dernier message par un pas de coté Voir le dernier message
Ven 27 Fév 2015 16:45
Comprendre les conséquences psycho-traumatiques des violences
1, 2par Grabote » Jeu 22 Oct 2015 17:26

Réponses: 44

Vues: 3231

Dernier message par Grabote Voir le dernier message
Lun 13 Nov 2017 14:04
Les addictions
1 ... 7, 8, 9par Paille à son » Ven 22 Avr 2011 09:02

Réponses: 205

Vues: 26624

Dernier message par Armie Voir le dernier message
Mar 14 Fév 2017 21:40

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités