Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 21:33


Le faux-self

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

Le faux-self

Messagepar Cyrano » Lun 14 Nov 2011 10:32

Le faux self est une fonction de défense qui s'établit sur la base d'identifications. Il vise à protéger le "vrai self". L'individu peut, par sa réussite sociale ou par tout autre truchement (c'est-à-dire par une bonne organisation du faux self), arriver à aborder autrui et à cacher sa vrai personnalité.

C'est un mécanisme de défense qui fait construire une personnalité "conforme" (aux attentes extérieures où à celles qu'on pense avoir de nous-mêmes), et qui masque la personne que nous sommes vraiment. C'est une sorte de masque confortable.

Je pense avoir mis à mal cette personne étrangère qui parlait et agissait pour moi. Mais peut-être est-ce l'inverse ?
Ai-je construit une personnalité nouvelle sur les bases de mes découvertes récentes et personnelles ?

Est-ce que cette notion vous parle ?
Voulez-vous apporter des nuances ou des modifications à ma définition sans doute maladroite ?
Dans quelle mesure cette notion se rapproche-t-elle de Dabrowski ?

Pour ceux qui veulent aller plus loin :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Self_%28psychanalyse%29
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar TourneLune » Lun 14 Nov 2011 10:50

Si j'ai bien compris, le faux-self n'est pas nocif en soi, ce n'est pas quelque chose à éradiquer.
Il est fort utile dans certaines situations et sa fonction de protection est réelle.
Là où ça se complique, c'est en quelque sorte quand il prend toute la place et qu'il étouffe le vrai self.

J'ai un peu de mal avec l'aspect binaire de cette théorie.Un vrai moi qui est tout moi et un faux qui n'est pas du tout moi, ça me semble un peu ahurissant. On n'est jamais complètement quelqu'un d'autre ni jamais entièrement soi. On a tous plusieurs facettes et on ne peut pas les sortir toutes en même temps il me semble!!

Néanmoins, cette façon de voir permet de mettre en évidence certains dysfonctionnement. Ca permet aussi de se ré-équilibrer un peu quand on comprend un peu mieux les mécanismes.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Zyghna » Lun 14 Nov 2011 10:58

Je pense surtout que le faux self n'est pas juste un masque temporaire qu'on peut retirer quand on veut, mais plutôt un piège qui se referme petit à petit sur notre personnalité si l'on n'y prend pas garde. Fonction de protection à la base - donc sur une personnalité fragile - il doit finir par dresser des murailles assez solides qu'on aura énormément de mal à abaisser.
Je pense que là où on reconnaît un vrai faux-self, c'est dans le conflit interne: par exemple lorsque qu'on agit d'une manière et qu'intérieurement on se tape sur les doigts. On sait que la réaction ne correspond pas vraiment à nous, mais on n'arrive pas à s'en détacher.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Cyrano » Lun 14 Nov 2011 11:36

TourneLune a écrit:
J'ai un peu de mal avec l'aspect binaire de cette théorie.Un vrai moi qui est tout moi et un faux qui n'est pas du tout moi, ça me semble un peu ahurissant. On n'est jamais complètement quelqu'un d'autre ni jamais entièrement soi. On a tous plusieurs facettes et on ne peut pas les sortir toutes en même temps il me semble!!


Oui, c'est sûr. Ces théories ont tendance à casifier tout et n'importe quoi.

C'est effectivement une question intéressante de savoir si contre-carrer ce faux-self est une bonne chose ou pas.
Quoi qu'il en soit, je pense que cette démarche doit être personnelle et naturelle. Je me méfierais d'un psy qui me dirait qu'on allait casser du faux-self.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar TourneLune » Lun 14 Nov 2011 11:40

En même temps, je connais pas grand monde qui se plaint de ne pas en avoir assez :D :D
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Zyghna » Lun 14 Nov 2011 12:25

l'idéal restant de ne pas en avoir du tout ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar TourneLune » Lun 14 Nov 2011 12:39

Non justement, je ne crois pas.
Le faux-self est nécessaire à la vie en société. En tous cas, tel qu'il est décrit par Winnicot (inventeur du concept) , il n'est dommageable que lorsqu'il prend trop de place mais il est quand même nécessaire à l'individu.

Si tu reprends wikipedia ( ok pas la meilleure source mais là je pense que ça suffit)

Wikipedia a écrit:Les cinq degrés d'organisation du faux self[modifier]

D.W. Winnicott distingue cinq degrés d'organisation du faux self :

À l'extrême, c'est le faux self que l'on prend pour la personne, le vrai self inapparent restant dissimulé. Cependant, il manque au faux self « ...quelque chose d'essentiel. » (Ibid., p. 121.). Socialement la personne est ressentie comme fausse.
Le faux self protège le vrai self qui reste virtuel. C'est « ...l'exemple le plus clair d'une maladie clinique organisée dans un but positif : la préservation de l'individu en dépit des conditions anormales de l'environnement. » (Ibid.).
Plus proche de la santé, le faux self prend en charge la recherche des conditions qui permettront au vrai self de « recouvrer son bien » (Ibid.). Son bien: c.à.d. son identité propre.
Encore plus proche de la santé, le faux self « ...s'établit sur la base d'identifications... »(Ibid.).
Chez une personne en bonne santé, le faux self est constitué de ce qui organise « ...une attitude sociale polie, de bonnes manières et une certaine réserve. » (Ibid.). C'est cette politesse qui permet la vie en Société.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Danie » Lun 14 Nov 2011 12:58

C’est marrant ton histoire de faux-self m’évoque deux réflexions que je me suis faites à mon sujet récemment.

J’ai remarqué que dans certaines circonstances j’avais des inflexions particulières de la voix qui intervenaient en plus d’un changement de ton. Je ne fume pas, mais je pense avoir un voix plutôt claire et forte. Certainement pas rauque, pas grave non plus, mais ça se situe plutôt de ce côté là que l’inverse. J’ai fait un tout petit peu de chant classique, pas assez pour connaître ma tessiture, mais la prof m’avait fait remarquer que ça descendait bien plus facilement que ça ne montait.

Et quand je suis face à quelqu’un qui pour x raisons m’intimide (je pense bien le cacher et je ne suis pas timide en général, mais il m’arrive de ne pas être à l’aise) parfois ma voix devient limite fluette! Alors je me vois de l’extérieur entrain de parler et je me répète: «Mais prends ta vraie voix bordel !!!» Et j’y arrive rarement parce que quand tu commences ben c’est foutu.

L’autre bizarrerie, bien que mon vocabulaire soit d’un registre plutôt élaboré en général, c’est que ça s’accentue plus encore en présence de gens d’un niveau social plus élevé que le mien où dont l’allure générale a un côté «vieille France».

Ces deux réflexes d’ajustement de la voix et du registre de langue se font sans même que j’y pense. J’ai mis un certain temps à le remarquer et depuis, je le combats de mieux en mieux.

Enfin, voilà, il ne s’agit pas d’un masque porté en toute circonstance qui serait venu se greffer à ma propre peau, c’est sporadique, et parfois j’arrive à ne pas y céder, mais je pense que c’est de l’ordre du faux-self.
Avatar de l’utilisateur
Danie
 
Messages: 199
Âge: 31
Enregistré le: Jeu 9 Juin 2011 19:34
Localisation: Courbevoie
Test: WISC

Re: Le faux-self

Messagepar Zyghna » Lun 14 Nov 2011 13:00

mouais, j'ai lu wiki mais ça ne me convient pas comme concept. Je n'adhère pas au principe obligatoire de falsification (si on reprend l’étymologie) du moi pour pouvoir oeuvrer en société.
C'est là que ça entre en conflit avec Dabrowski et ses niveaux 4 et 5.
A partir du moment où on est en harmonie avec soi-même, il n'y a plus de faux-self, on peut interagir avec la société tout en respectant l'ego dans sa pleine intégrité.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar TourneLune » Lun 14 Nov 2011 13:21

VI, on se rejoint sur le fait que cette "théorie" n'est pas vraiment satisfaisante.

Elle va avec tout un pack où on considère que l'intelligence est purement acquise dans les premiers mois de la vie en réaction à un environnement non adapté.

Tout n'est pas à prendre au pied de la lettre, mais on y trouve néanmoins des éléments satisfaisants pour l'application au jour le jour, genre l'expérience de Danie.
En fait Winicott considère par exemple que quand tu es poli avec quelqu'un qui t'emm..., tu utilises ton faux self, mais celui-ci n'altère pas nécessairement ton ego. On ne peut pas envoyer se faire paitre tous les gens qui nous agacent, mais ce n'est pas parce qu'on ne le fait pas qu'on perd sa propre identité.
Le faux-self, normalement, est juste une variable d'ajustement mais il ne met pas en danger l'ego en soi. Il le met quand, pour une raison ou une autre, il se met à prendre toute la place et à empêcher l'expression du vrai self.

En fait, l'essentiel, c'est de trouver quand est-ce qu'on a eu le bon comportement d'adaptation et quand est-ce qu'on s'est fait déborder par la situation ( dans un sens comme dans l'autre, trop ou pas assez d'adaptation). Peu importe les mots qu'on met dessus au final.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Animal » Lun 14 Nov 2011 13:30

Danie a écrit:Et quand je suis face à quelqu’un qui pour x raisons m’intimide (je pense bien le cacher et je ne suis pas timide en général, mais il m’arrive de ne pas être à l’aise) parfois ma voix devient limite fluette!


Est-ce là ce qu'on appelle communément "une voix de faux-self" ? :mrgreen:
Ok je :arrow:
"Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade."
J. Krishnamurti
Avatar de l’utilisateur
Animal
 
Messages: 161
Âge: 47
Enregistré le: Mer 19 Oct 2011 16:00
Localisation: Réserve surnaturelle
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: Le faux-self

Messagepar Fabs le vaurien » Lun 14 Nov 2011 14:07

TourneLune a écrit:Le faux-self, normalement, est juste une variable d'ajustement mais il ne met pas en danger l'ego en soi. Il le met quand, pour une raison ou une autre, il se met à prendre toute la place et à empêcher l'expression du vrai self.

je pense aussi

Pour ma part, je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai vécu dans un faux-self total, mais lorsque je pense avec recul à mon enfance et le début d'adolescence, presqu'aucun élément ne me ressemble. Il y'a bien la creativité et l'humour qui ont toujours été là, mais celui que j'ai été me semble totalement autre de celui que je suis maintenant. Que ce soit en terme de comportement ou de manière de penser, je n'ai pas le sentiment qu'il s'agit de moi. Mais vraiment.

actuellement, je fais comme tout le monde certains ajustements vis à vis des autres, mais j' ai pleinement conscience, que je ne suis pas en adéquation avec ce que j’ai au fond de moi. Pour moi, ce n'est pas du faux self, c'est un camouflage pour masquer une difficulté réelle de positionnement.

Le faux self, dans ce que je comprends est tout de même une posture qu'on conscientise à peine, voir pas du tout.
C'est en ce sens, que le lever peut générer des conflits interne voire une crise identitaire.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Cyrano » Lun 14 Nov 2011 14:25

Je suis plutôt d'accord avec Fabs.

Pour moi, le faux self va au delà de la politesse élémentaire, nécessaire à la vie en société.

Quand je sors d'un resto par exemple, et que c'était mauvais, j'évite de répondre à la question "tout s'est bien passé ?" : "Non, c'était dégueulasse, et en plus, la serveuse est moche."

Par exemple, j'étais, il n'y a pas si longtemps de ça, un séducteur compulsif.

Aujourd'hui je me rends compte que ce n'était pas moi, mais un personnage égo-rassurant qui puisait ses valeurs, non pas au fond de moi-même, mais dans l'image sociétale du séducteur. Le donjuan primaire. Les femmes m'aimaient parce que je faisais tout pour, et les hommes m'enviaient parce que j'avais les femmes. Je jouais un rôle dans cette farce.

Je ne me sens plus attiré par ce schéma. D'aucuns s'en étonnent et me demandent ce qui diable, peut bien m'arriver. Ce que je sais, c'est que cette pression sociale que je m'étais imposée me faisait souffrir à mon insu, et que je vais mieux aujourd'hui.
J'ai choisi la séduction mais d'autres traits de personnalité ont disparu, comme cette tendance à mentir pour donner un sens à cette vie que je trouvais chiante à mourir, à l'aune de mes propres valeurs.

Tout ça, c'est un cheminement très personnel, mais qui, au final fait du bien. Enfin, me fait du bien.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Danie » Lun 14 Nov 2011 14:25

Animal a écrit:
Danie a écrit:Et quand je suis face à quelqu’un qui pour x raisons m’intimide (je pense bien le cacher et je ne suis pas timide en général, mais il m’arrive de ne pas être à l’aise) parfois ma voix devient limite fluette!


Est-ce là ce qu'on appelle communément "une voix de faux-self" ? :mrgreen:
Ok je :arrow:


Ouh elle est belle celle-là :cheers:
Mais tu me donnes l'envie soudaine d'écourter ma période BeeGees.
Avatar de l’utilisateur
Danie
 
Messages: 199
Âge: 31
Enregistré le: Jeu 9 Juin 2011 19:34
Localisation: Courbevoie
Test: WISC

Re: Le faux-self

Messagepar Fabs le vaurien » Lun 14 Nov 2011 14:46

Je me souviens au collège qu'on m'avait déjà taxé de ne pas avoir de personnalité. Ce fut un épisode douloureux d'autant que tout le monde semblait créditer cette theorie. En fait, c'est assez étrange mais je me dis, comme ça à brûle pour point, que ce sentiment chez les autres devait etre du au fait qu'alors que les autres gagnaient en maturité, commencaient à penser par eux-même, moi j'etais resté dans les vieux codes de la préadolescence ou de la période de latence où justement le "faire/penser comme.." prenait le dessus au point de me priver de la possibilité d'envisager que ce n'etait pas la voix normale d'existence
Si c'est facile de coller aux attentes des autres lorsqu'ils sont tous plus ou moins similaires- non seulement on ne conscientise pas, mais en plus l’homogénéité groupale nous conforte dans l'idée qu'il n y non plus pas à se poser de questions- c'est plus laborieux à l'adolescence lorsque ceux ci commencent à s'individualiser.
Je me suis retrouvé alors dans une espèce de flottement identitaires qui a découlé sur une explosion faramineuse à l'arrivée au lycée. C'est pour cela que je dis souvent que je nourris le sentiment d’être devenu intelligent vers ces ages-là.
Cela dit, ce n'est pas pour autant que mon vrai self- encore aujourd'hui, je suis parfois en incapacité de penser par moi même (on me demande ce que j'en pense, bah je n'ai sais rien) si on puis dire- est présent. Mais, comme je l'ai dit, il me semble clair que l'autre n’était pas moi. Et celui que je suis maintenant nourris une espece de sentiment d'avoir pourtant toujours été en moi, même enfant. Sauf qu'il etait refoulé, caché quelque part.
Alors que je commence je pense, à dompter mon self, me voilà dans une espèce d'inconfortable position de chercher mes balises, mes points d'ancrages puisqu'il me parait difficile de m'appuyer sur le passé pour raisonner et faire des choix.

Peut être que je me trompe hein....mais je reconnais me questionner beaucoup sur cette question en ce moment. nietsche dirait que j essaye de devenir qui je suis.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Zyghna » Lun 14 Nov 2011 14:50

Je suis d'accord quant à l'existence du faux self, juste qu'on peut s'en détacher complètement.

Dans mon cas: ne pas envoyer promener quelqu'un qui m'énerverait, ce n'est pas du faux self. Le faux self justement consisterait à le faire. Le vrai-self c'est de regarder en moi pour voir quelle est la futilité qui me tape sur le système et qui me fait m'énerver intérieurement. Et là, le sentiment s'estompe pour laisser place à la sérénité (déjà testé et approuvé plusieurs fois).

Donc ok, le faux self peut être utile, essentiel dans certains cas. Quand on est soumis à la pression sociale (école, parents, travail) il prend souvent le relais. Mais on peut s'en affranchir.

En avoir conscience est un premier pas vers cette voie ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Maluna » Lun 14 Nov 2011 16:46

Fabs le vaurien a écrit:Le faux self, dans ce que je comprends est tout de même une posture qu'on conscientise à peine, voir pas du tout.
C'est en ce sens, que le lever peut générer des conflits interne voire une crise identitaire.


Oui je suis d'accord avec ca. Ce que l'on appelle le faux-self c'est un trouble dans la construction de la personnalite qui se developpe tout petit pour repondre aux attentes surtout de la mere dans la relation mere/nourisson, mere/enfant d'apres ce que j'en ai compris... puis par extrapolation pour etre a l'image de ce que les autres attendent en general (par exemple a l'ecole, dans la societe) et finit par prendre "presque" toute la place et surtout dont on a pas conscience, et que l'on est pas capable de gerer. Cela est effectivement source de conflits interieurs entre le vrai-self et le faux-self et peut conduire a une crise identitaire d'ou le lien avec Dabrovski.
Cette notion m'a beaucoup parle lorsque j'ai lu TIPEH de JSF du coup j'avais un peu fouille dans cette direction. Il se trouve que j'ai notamment une maman tres conformiste, qui deteste faire des vagues, etre remarque etc... et que j'ai toujours fait en sorte d'etre a son image ce qui n'est pas ma personnalite profonde au contraire.

Zut faut que je parte. Je reviendrai developper ou rajouter des choses a ce sujet.
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Coccinelle » Dim 20 Nov 2011 23:14

je rejoins Maluna la dessus, tout ce que j'ai pu lire sur le faux self pathologique découlait d'un probleme entre la mère et l'enfant tout jeune, avant le stade du language. L'enfant se conforme aux attentes de la mère même si elles ne sont pas du tout explicites.... pensant sans même que cette pensée soit formulée clairement que pour être aimé, l'enfant a besoin de ce masque correspondant aux attentes de la mère.
Je sais plus où j'ai lu tout ça mais il me semble que c'etait dans un cour en ligne de psychologie (je l'ai enregistré faut juste que je retrouve où vu l'heure je chercherais demain), mais en gros le faux self se developpe lorsque l'entourage affectif de l'enfant n'est pas sécurisant.

Pour ma part, j'avais depuis longtemps cette impression de faux self ancré en moi, me faisant me comporter comme je pensais que ma mère voulait. Au fond de moi, j'avais bien une petite voix étouffée qui me criait de faire comme moi je voulais mais je n'arrivais pas à savoir ce que je voulais.

Toute cette démarche de test de QI et d'interrogations sur moi même, m'aura eu moins permit cela désherber autour de mon vrai self pour qu'il arrive à sortir de terre et à s'épanouir. Mais je sais que le chemin est encore long: pour preuve quand mes parents viennent nous voir, je me vois me ramollir, leur laisser prendre ma maison en charge, quand ils sont là je me repose sur eux alors que c'est pas moi, je ne suis comme ça que lorsqu'ils sont là. J'ai déjà réussi à ne pas m'étouffer sur l'éducation de mes enfants lorsqu'ils sont là, et dire quand je suis pas d'accord, dire ce que je pense réellement et non pas ce que je crois qu'ils aimeraient que je pense....

je repasserais le sujet m'interresse beaucoup...
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Ameliezola » Lun 21 Nov 2011 12:29

coccinelle a écrit: Mais je sais que le chemin est encore long: pour preuve quand mes parents viennent nous voir, je me vois me ramollir, leur laisser prendre ma maison en charge, quand ils sont là je me repose sur eux alors que c'est pas moi, je ne suis comme ça que lorsqu'ils sont là. J'ai déjà réussi à ne pas m'étouffer sur l'éducation de mes enfants lorsqu'ils sont là, et dire quand je suis pas d'accord, dire ce que je pense réellement et non pas ce que je crois qu'ils aimeraient que je pense...

Ca, ça me rassure !
En découvrant que j'étais surdouée, plus exactement en prenant conscience que des façons de raisonner et de percevoir différentes existaient, j'ai voulu explorer le sentiment de colère que cela faisait naître en moi. J'ai notamment pris conscience d'avoir repris à mon compte la vision du monde de mon père (très exigeante, à la limite de l'arrogance, vis à vis des "autres"). D'un seul coup, toute la perception du monde a changé autour de moi, au fur et à mesure que montait "librement "en moi la façon dont je voyais le monde. Elle cherchait de temps en temps à apparaître et je me souviens l'avoir refoulée consciemment en me disant que je me fourvoyais puisque d'autres pensaient autrement. Ce qui signifiait que mon raisonnement était le suivant : si je pensais une chose que personne d'autre ne pense (que je sache) alors c'était faux, ça ne valait rien et je m'obligeais à penser ce que les autres pensaient. Et j'agissais en conséquence, ce qui n'était pas sans conflits internes qui aggravait la mésestime du vrai-self... un cercle vicieux.
Comme Fab, je trouve douloureux aujourd'hui de se reconstruire sans pouvoir se référer au passé, ou en tout cas avec des pincettes ... Ça tâtonne mais je me sens plus vivante. Et je trouve que c'est plus simple d'entrer en relation avec les autres. Mon environnement, comme un décor de théâtre semble avoir pris sa juste place.
Ameliezola
 
Messages: 113
Enregistré le: Mar 13 Sep 2011 19:44
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Drimadict » Mer 23 Nov 2011 20:30

(J'aime bien les réactions de Fabs)

J'ai l'impression que mon faux-self m'a complètement bouffé depuis toujours. J'ai 45 ans et je cherche désespérément à me reconstruire. Je me suis toujours appliqué à penser comme les autres et dire ce qu'il voulaient entendre. Comme je pensais que j'avais tort, je me taisais. Aujourd'hui depuis le pronostic HQI, je me dis que n'ai pas forcément moins raison qu'un autre. Mais comment faire pour libérer cette réflexion que mon faux self s'est évertué à contenir. Réfléchir est une action qui a trop souvent pour résultats de fournir une réponse en inadéquation avec l'environnement alors pourquoi perdre son temps à réfléchir ... tiens pendant que j'y pense, jamais eu de crise d'adolescence, y aurait-il un lien avec ce faux self ?

En tout cas, j'aimerais bien m'en débarrasser et pouvoir avoir des réponses du style :
- Comment ça va ? -> pourquoi tu me poses la question ? tu t'en fous
- Il fait beau ? sans blague, j'avais pas vu
ça, c'est pour les banalités, mais j'aimerai aussi me libérer au boulot par exemple, quand je trouve des trucs idiots ou que j'ai d'autres idées même si ...

... juste histoire de faire exploser un peu ce faux-self. Je ne dis pas que la réaction serait juste ou qu'elle serait cohérente avec mon égo (j'aime pas le terme égo mais bon) mais je chercherais un juste milieu plus tard. Commençons par le début.
[font=Trebuchet MS]"La folie résonne quand la raison batifole"[/font]
Drimadict
 
Messages: 53
Âge: 51
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 17:36
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Maluna » Mer 23 Nov 2011 20:56

Philippe59 a écrit:tiens pendant que j'y pense, jamais eu de crise d'adolescence, y aurait-il un lien avec ce faux self ?


Moi non plus et oui moi je fais un lien avec la construction de la personnalite donc potientiellement l'existence d'un faux-self, avec une affirmation de soi contenue ou pas en accord avec ce que l'on est vraiment...

Philippe59 a écrit:En tout cas, j'aimerais bien m'en débarrasser et pouvoir avoir des réponses du style :
- Comment ça va ? -> pourquoi tu me poses la question ? tu t'en fous
- Il fait beau ? sans blague, j'avais pas vu
ça, c'est pour les banalités, mais j'aimerai aussi me libérer au boulot par exemple, quand je trouve des trucs idiots ou que j'ai d'autres idées même si ...

... juste histoire de faire exploser un peu ce faux-self. Je ne dis pas que la réaction serait juste ou qu'elle serait cohérente avec mon égo (j'aime pas le terme égo mais bon) mais je chercherais un juste milieu plus tard. Commençons par le début.


Je ne crois pas qu'envoyer chier les autres lorsqu'ils nous servent les banalites d'usage en societe soit utile et efficace pour mettre a mal un faux-self car c'est beaucoup plus profond que ca. Je suis meme pas sure que ce soit un bon debut. On peut se chercher, essayer de se trouver, de se retrouver tout en restant courtois et urbain avec autrui. J'ai meme envie de dire que ca n'a rien a voir et que je ne crois pas que ca puisse vraiment aider... Je suis moi-meme actuellement (enfin ca fait quand meme 3 ans que ca dure...) dans une phase de grosse remise en question, de crise identitaire liee je pense a la presence de ce faux-self, je traverse parfois des periodes pas tres cools a la fois pour moi et pour mes proches, mais je ne suis pas passee du tout par ce genre de phase, je n'en ai meme jamais ressenti l'envie. Ce n'est que mon avis et mon temoignage perso :wink:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Zyghna » Mer 23 Nov 2011 21:51

Je pense que pour dépasser ce faux self, ce n'est pas auprès des autres qu'il faut chercher une éventuelle reconnaissance. Si tu n'as pas confiance en toi, quelque soit la façon dont les autres réagiront, tu ne percevras que le négatif.

Il y a une bonne façon aussi de vaincre le faux self: regarder les autres agir, les écouter parler, capter le jeu social et n'intervenir que quand c'est nécessaire. Bref ne pas se focaliser sur son ego, mais observer comment les autres réagissent indépendamment de nous.
Bien sur il ne faut pas changer du jour au lendemain, mais profiter de temps à autres de moments de répits, prendre conscience de nos pensées, ça peut aider.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Drimadict » Mer 23 Nov 2011 22:49

Oui Zygna, Maluna, je sais bien que vous avez raison. Je suis un peu provoc dans mes propos mais je veux simplement être "moi même" (sans forcément être malpoli) ; je voudrais juste (puisque le temps était l'exemple - basique au demeurant) que mon interlocuteur comprenne que lorsqu'il me parle du temps je ressens qqch de semblable à ce qu'il ressentirait si je lui parlais de qqch qui ne l'intéresse pas lui et surtout qui provoque chez lui de l'incompréhension.

Pour le boulot, je me suis relu et je m'aperçois que ce n'est pas tout à fait exact et que c'est plus complexe que cela. En fait, je n'ai pas d'idée. Ce n'est que lorsque la "pression" externe ou enfin, ce que j'en perçoit disparait, c'est à dire dans des cas extrêmement rares, que j'arrive à percer mon faux-self et à me trouver moi. Si j'avais des idées ou des opinions, il suffirait de les dire mais le faux-self me semble-t-il inhibe toute réflexion ... "intelligente". Il m'est arrivé à certaines périodes de ma vie tout à fait exceptionnellement, de m'affranchir de cette pression sociale. Et là boum ... ça fuse ... idées, réflexions etc.

Et c'est cela que je cherche à provoquer en cherchant cette explosion.
[font=Trebuchet MS]"La folie résonne quand la raison batifole"[/font]
Drimadict
 
Messages: 53
Âge: 51
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 17:36
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Le faux-self

Messagepar Cyrano » Jeu 24 Nov 2011 07:20

Je ne suis pas sûr que le faux-self puisse être mis à mal de manière consciente. En tout cas, j'ai vraiment l'impression que tous ces artifices se sont envolés depuis la découverte de ma douance. Les autres m'ont fait remarquer les changements. Moi, je n'avais juste plus envie de faire certains trucs, ou d'en dire d'autres. C'est comme arrêter de jouer, quand le réal crie "coupez !"
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Psychologie et Santé

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Appel à témoignages sur le Faux Self
par Maitresse Rita » Mer 25 Nov 2015 19:08

Réponses: 16

Vues: 1540

Dernier message par *Za* Voir le dernier message
Mar 7 Juin 2016 08:05

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Search Appliance et 1 invité