Nous sommes le Mar 2 Sep 2014 14:56


l'EMDR

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

l'EMDR

Messagepar Coccinelle » Mer 25 Avr 2012 14:13

Définition :

C’est une technique de psychothérapie récente Eye Movement Desensitization and Reprocessing, Mouvement des yeux, désensibilisation et retraitement (de l’information) est un type d'intervention à visée psychothérapeutique mise au point par Francine Shapiro après 1987. Cette thérapie semblerait efficace dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique. La particularité de l’EMDR reste la stimulation sensorielle généralement appliquée sous une forme bilatérale alternée et le plus souvent par le biais des mouvements oculaires.

Quelques préalables :

Lors de traumatisme, au moment de ou des événements le cerveau se bloque il n’est pas capable d’intégrer le traumatisme, la victime n’a pas la capacité au moment des faits de gérer la douleur, les émotions, les implications du traumatisme, pour survivre et ce de façon physiologique en cas de stress, le cerveau sécrète des endorphines et se dissocie c'est-à-dire que la personnalité psychique pour survivre à cet évènements se scinde, laissant alors une partie d’elle-même bloquée au moments des faits et le reste continue à agir presque normalement. C’est le besoin de survie qui implique cette dissociation (perte de mémoire, anesthésie, dépersonnalisation, troubles plus profond de la personnalité).

Principes :

Le principe repose sur le fait qu’en thérapie classique le simple fait de parler d’un traumatisme (violence, viol, guerre, attentat etc…) ne suffit pas à le dépasser. Ce ou ces traumatismes continuent de créer des comportements d’évitement, des crises de panique, et empêche de vivre avec ce souvenir, de le dépasser.
Lorsque nous rêvons, en sommeil paradoxal, les yeux font naturellement des mouvements de droite à gauche et de gauche à droite, lors ce de ce sommeil paradoxal, le cerveau classe, répertorie, intègre les évènements de la journée ou de la semaine, afin qui soit en mémoire rangée dans des tiroirs faciles à ressortir au besoin sans forcément qu’ils encombrent l’esprit. C’est sur ce principe que l’EMDR fonctionne, recréer ces mouvements oculaires, garder l’état de conscience du moment pour reclasser les souvenirs problématiques.

Plusieurs hypothèses de fonctionnement cérébral au moment des séances d’EMDR sont actuellement à l’étude, aucune n’ayant réellement convaincue les scientifiques. En effet, à l’heure actuelle on ne sait pas exactement comment ça marche, sur quelle base physiologiques, neurologiques cette thérapie permet d’avoir de bons résultats voire très bon résultats VS d’autres types de psychothérapie. Il y a donc des détracteurs, mais à l’heure actuelle, l’EMDR et les thérapies comportementales cognitivistes restent les thérapies recommandées par les autorités de santé dans les troubles post-traumatiques.

Avertissements :

Il est important avant de commencer ce type de thérapie de faire confiance à son thérapeute, qu’il soit inscrit au registre des psychologues cliniciens, et qu’il soit formé et diplômé à l’utilisation de l’EMDR. En effet, certains détracteurs de l’EMDR, et certaines associations de surveillance des sectes et mouvements sectaires ont pu mettre en évidence que des personnes mal intentionnées ou simplement non formées utilisaient l’EMDR à de mauvaises fins.

Dans la pratique :

Il s’agit ici de mon vécu en tant que patiente et cela l’engage que moi. Je suis actuellement ce type de thérapie, afin de m’aider à dépasser certains évènements traumatisant, dans le but de retrouver ou plutôt d’unifier autant que possible ma mémoire, ma personnalité, et de ne plus me couper de mes émotions.
Les séances se déroulent :
- Par un débriefing sur la période entre les séances, les avancées que j’ai pu faire ou pas, mon ressenti, mes doutes etc.…
- Sur le point que je souhaite aborder, et la façon dont je peux le faire, afin d’avancer sans pour autant « re subir » le traumatisme, car il n’est pas question de traiter un traumatisme en faisant « tomber le mur de protection » (pour reprendre les termes utilisés par ma psychologue) trop brutalement, risquant de me refaire tomber dans la situation qui a créé la dissociation.
- Ensuite commence le travail oscillatoire des yeux, en pensant à l’événement, les émotions, ou les sensations du souvenir, les mouvements rapides des yeux pour ce qui est dur à affronter et plus lent quand on travail à positiver des ressentis positifs. Le moment de mouvement des yeux ne dure jamais longtemps, s’en suit d’un moment de débriefing, puis on reprend avec les yeux et les souvenirs. Lorsque cela devient trop dur, ou que la psy juge que je montre trop de trucs négatifs, elle reprend sur des mouvements plus lents donc des souvenirs, sensations, émotions positives, ainsi de suite.
- Ensuite le moment du débriefing de la séance.

Mon ressenti
Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus spectaculaire, plus incontrôlable, mais pour le moment (j’en suis au début aussi), ce n’est ni compliqué, ni traumatisant, ni époustouflant. La confiance est installée, après la première séance les crises de panique avaient quasi disparu (ça avait été le travail de la première réelle séance d’EMDR), on ressort de là comme dans du coton, la fatigue, étourderie, comme si le cerveau était ailleurs durant quelques heures, quelques jours. Pour ma part il y a aussi beaucoup d’irritabilité (déjà que je le suis à la base mais là c’est vraiment décuplé, elle m’avait prévenu), le sommeil est plus facile à obtenir, mais je fais beaucoup plus de cauchemars aussi. Il y a donc des effets secondaires.
Globalement, le mieux ressenti est rapide, les souvenirs traumatisants ne prennent plus toute la place, et je leur fais aussi plus confiance.

Voici le lien de site officiel en France : http://www.emdr-france.org/
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1955
Âge: 36
Inscription: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar shunbabyx » Mer 25 Avr 2012 17:45

[align=justify]Merci d'avoir ouvert le fil !

Comme Coccinelle je suis suivie en thérapie EMDR en tant que patiente, également pour des traumatismes.
Je viens apporter les éléments que j'ai glané en séance aussi.

En EMDR, il y a des niveaux en fonction du degré de formation du pratiquant. Niveau 1, 2 et 3. Le niveau 3 est le plus élevé, et il faut bien vérifier que le praticien à le niveau requis en fonction du problème que l'on souhaite traiter. Par exemple pour un trouble de la personnalité (qui est un trouble grave) on ne peut pas recourir à un thérapeute de niveau 1 ou 2.
Un bon thérapeute va d'abord s’intéresser aux raisons de la consultation, et va prendre du temps pour bâtir une relation de confiance d'une part, et pour sécuriser son patient d'autre part. Il va aussi consolider les points forts dans la personnalité du patient, et le conforter dans ses ressources, qui sont autant d'atouts pour le bons déroulement des séances d'EMDR à proprement parler.

Comme l'a très justement dit Coccinelle, l'EMDR peut avoir des effets secondaires, car cette forme de thérapie fait travailler le patient sur un mode de conscience différent de celui qu'on connait lorsqu'on est éveillé. Les risques de dissociations peuvent être forts si le patient est dans un état psychologique faible. Un bon thérapeute veillera à ce que son patient ne fasse pas de séance d'EMDR plus qu'il n'est capable de le supporter, et veillera à l'état de son patient après les séances, en assurant un suivi particulier entre les séances.

Sinon il existe une clinique spécialisée dans cette technique, qui travaille avec les patients de manière intensive. Une séance par jour ! C'est énorme d'un point de vue psychologique, mais les bénéfices sont à la mesure. L'hospitalisation est par contre obligatoire, car les effets secondaires nécessitent un milieu sécurisé pour le patient. Ce travail est associé à de la méditation (cf topique de Zyghna), également à des séances physiques en milieu aquatique et à une réappropriation des sensations corporelles par le sport. Ce genre de thérapie en clinique se fait sur demande médicale motivée, en général pour soigner des troubles relativement graves. Mais cela offre une réelle alternative dans la prise en charge traumatique.

Voilà, j'espère avoir apporté une tite contribution à ce topique ![/align]
shunbabyx
 

Re: l'EMDR

Messagepar jpc » Mer 25 Avr 2012 17:56

bonsoir,
merci pour ces témoignages relatifs à l'EMDR que j'ai découvert sur la toile récemment via une petite vidéo où est présent M Servan-Schreiber qui -il me semble- fît beaucoup pour importer la technique en France. Sur le coup, on peut trouver ça fumeux mais les résultats sont là et le rapprochement avec les saccades oculaires nocturnes permettent des hypothèses rassurantes :-)

Je serais très curieux :wasntme: de vos futurs ressentis si vous acceptez de les partager :$ comme le nombre de séances nécessaires, les résultats et leurs effets secondaires...
JPC
Avatar de l’utilisateur
jpc
 
Messages: 31
Âge: 42
Inscription: Mer 4 Avr 2012 13:58
Localisation: Dans la cave, essayant de comprendre les soubassements de ce monde de m...
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar gec » Jeu 26 Avr 2012 17:45

jpc a écrit:Je serais très curieux :wasntme: de vos futurs ressentis si vous acceptez de les partager :$ comme le nombre de séances nécessaires, les résultats et leurs effets secondaires...
JPC


Voici mon expérience.

J'ai fait de l'EMDR pour "soigner" un SSPT (Syndrôme de Stress Post Traumatique). J'ai fait 3 séances à 2 semaines d'intervalle.

La première a été très forte émotionnellement et a dû être arrêtée. Cependant elle a eu son petit effet, puisqu'en sortant de la consultation, je me sentais beaucoup mieux, avec moins d'angoisses et plus faciles à gérer.

Lors de la seconde consultation, le psy m'a dit qu'on ne pourrait pas travailler sur mon SSPT car il était trop récent (7 mois) et que tant que je n'avais pas coupé ma relation avec la personne qui l'avait provoqué (ce que je ne voulais pas), ça ne fonctionnerait pas. Nous avons donc décidé de travailler sur un traumatisme de l'enfance. Durant les 2 semaines suivantes, j'ai repensé à presque tous mes traumatismes d'enfant, d'adolescent et d'adulte. Mes angoisses, cauchemars et dépression du SSPT se sont transformées en angoisses, cauchemars et dépression de mes différents traumatismes, ce qui était pour moi beaucoup plus facile à supporter. De plus, les crises d'angoisses s'espaçaient. Ça allait mieux.

Lors de la troisième et dernière séance d'EMDR, nous avons travaillé sur un traumatisme de l'adolescence. Durant les 2 semaines suivantes, seuls 2 ou 3 mauvais souvenirs sont apparus, suivis de bons souvenirs. Les angoisses ont complétement disparu. Les cauchemars ont mis un peu plus de temps, mais ont fini par disparaître.

Pendant cette thérapie, j'ai également eu un traitement médicamenteux (anxiolytique et antidépresseur), donc il est difficile de connaître l'impact de la thérapie EMDR et celui de la thérapie médicamenteuse dans la disparition des angoisses, cauchemars et dépression.

Ce qui est sûr, c'est que tous les événements qui me sont revenus durant cette thérapie, sont des événements que j'avais totalement oubliés.

Pour la petite histoire, ce psy m'a conseillé de lire un livre qui m'a donné les premiers murmures de la douance :D1
Avatar de l’utilisateur
gec
 
Messages: 26
Âge: 36
Inscription: Mar 24 Jan 2012 14:24
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar Kayeza » Jeu 26 Avr 2012 21:41

Merci de parler de l'EMDR. J'avais entendu plusieurs choses là-dessus, mais toujours un peu vagues. Je comprends beaucoup mieux maintenant. J'espère que cette méthode pourra continuer à vous être bénéfique.
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4351
Âge: 35
Inscription: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar Tournesol » Jeu 26 Avr 2012 22:22

Il est où ce centre, Shunbabyx?
Avatar de l’utilisateur
Tournesol
Looping
 
Messages: 9520
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar shunbabyx » Ven 27 Avr 2012 06:33

C'est la clinique des lumières à Mézieux, juste à coté de Lyon. Si quelqu'un souhaite en discuter de manière plus privée n'hésitez pas à me contacter par MP.
shunbabyx
 

Re: l'EMDR

Messagepar Bagh13.29 » Jeu 24 Mai 2012 18:10

Merci pour le topic ouvert sur ce sujet, j'en ai entendu parler comme étant une méthode géniale, et me dis que c'est peut-être l’ultime méthode qui me donnera la clef pour ouvrir le coffre verrouillé de ce que mon inconscient refuse de livrer.
J'ai pensé à l'hypnose également, et à la kinésiologie.
Quelqu'un aurait-il déjà essayé ces deux autres méthodes?
Qui triomphe de lui-même possède la force
Avatar de l’utilisateur
Bagh13.29
 
Messages: 23
Inscription: Mer 23 Mai 2012 15:53
Localisation: Marseille
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: l'EMDR

Messagepar Mlle Rose » Jeu 24 Mai 2012 19:06

la kinésiologie... j'ai une fois une kinésiologue qui s'installait dans le coin et qui est venue se présenter au cabinet (sous entendu pour que je lui envoie des patients). Je lui ai posé pas mal de questions sur la théorie, sur les bases scientifiques de la chose... face aux "heu...mmmmm.... oui mais non mais....heuuuuuuuuuuuuu" je me suis dit qu'il n'était pas nécessaire de creuser le sujet. J'ai tout de même un peu cherché sur internet et rapidement j'ai lâché l'affaire.

Quant à l'hypnose... ben je crois qu'il faut déjà être pas mal calé en "lâcher prise" à en croire celui qui a essayé : "mademoiselle vous faites de l'opposition mentale je ne peux pas travailler" ste bonne blague :D
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Hannibal
 
Messages: 11531
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:56
Localisation: Bouseland-le-froid, 12ème sapin à gauche !
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar Tournesol » Jeu 24 Mai 2012 19:09

Cad qu'on est peut-être plutôt doué en non lâchage de contrôle ;)
Je pense pas que l'hypnose soit de la foutaise mais rien de magique non plus.

Le reste connais pas, mais faites attention à vous de façon générale...
Avatar de l’utilisateur
Tournesol
Looping
 
Messages: 9520
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar shunbabyx » Ven 25 Mai 2012 08:16

[align=justify]C'est marrant, parce que je demandais hier à ma psy EMDR si il existait une thérapie par le corps. A sa connaissance non, mais elle pense que dans certains cas (comme le mien) où on constate une dissociation entre le corps et l'esprit, où la perception du corps est faussée, ou encore en cas de mauvaise perception de la douleur, de l'espace, etc (en dehors de cause d'origine biologique), il peut être intéressant de travailler autour des sensations physiques.

En ce moment, je fais de la kiné pour ma rééducation du genou, suite à mon opération, et en fait ma kiné s'est aperçue que je n'arrivais pas à faire certains exercices très simples (et qui ne relevaient pas forcément de mon genou opéré) parce que j'ai une mauvaise perception de mon corps (je n'arrive pas à me situer dans l'espace, l'amplitude de mes mouvements est parfois inappropriée, j'ai des blocages musculaires qui ne s'expliquent pas par du biologique, j'ai des problèmes d'équilibre, de perception de la douleur etc ...). J'ai expliqué un tout petit peu à cette kiné les soucis que j'avais par ailleurs dans la perception de moi même, et elle en tient compte pour la rééducation. Non seulement on a de meilleurs résultats, mais tout doucement je retrouve des sensations perdues depuis très longtemps (là je viens de retrouver la sensation de faim, maintenant je sais quand j'ai faim, alors que j'ai toujours été incapable de le dire, parce que je ne le sentais pas).
J'espère que ça va continuer comme ça et que je vais pouvoir réinvestir mon corps. La psy me conseille si j'en ai la possibilité de travailler dans l'eau car c'est apaisant et très sécurisant. Je ne sais pas si il existe des kinés spécialisés dans la prise en charge de ce type de problématique, car j'éprouve le besoin d'être guidée dans les exercices que je fais, pour retrouver les notions de limites, et que je pense que le contact avec un bon soignant est vraiment bénéfique (la relation de confiance est super importante pour moi), et que le fait de sentir le contact physique avec le soignant est aussi une bonne chose (ayant constamment peur d'être agressée physiquement, la relation avec ma kiné m'a montré qu'on pouvait aussi avoir des rapports bienveillants qui sont positifs pour moi).

Si vous connaissez une thérapie de ce type, ben je serais preneuse.[/align]
shunbabyx
 

Re: l'EMDR

Messagepar Gigi » Dim 12 Aoû 2012 22:15

shunbabyx a écrit:[align=justify]C'est marrant, parce que je demandais hier à ma psy EMDR si il existait une thérapie par le corps. A sa connaissance non, mais elle pense que dans certains cas (comme le mien) où on constate une dissociation entre le corps et l'esprit, où la perception du corps est faussée, ou encore en cas de mauvaise perception de la douleur, de l'espace, etc (en dehors de cause d'origine biologique), il peut être intéressant de travailler autour des sensations physiques.
[...]
Si vous connaissez une thérapie de ce type, ben je serais preneuse.[/align]


Bonjour,

Dans le domaine du traitement des traumatismes en approche corporelle il existe notamment la thérapie sensori-motrice (sensorimotor psychotherapy).
Ce n'est pas une thérapie complète et autonome mais une technique à combiner à d'autres. Le but est d'utiliser un accès par le biais des sensations au lieu de / en plus de un travail par les émotions ou les cognitions, qui ne sont pas toujours les plus efficaces ou appropriés. Un fondement théorique est notamment le fait que les traumatismes donneraient lieu à la création de souvenirs qui resteraient à un niveau sensori-moteur, pas ou peu conscientisés et non verbalisés. La réactivation de ces souvenirs serait notamment responsable des symptômes de reviviscence (cf dual representation theory).

Cette approche est notamment développée par Pat Ogden, qui travaille avec Bessel van der Kolk et Onno van der Hart, donc sérieux. Elle est diffusée auprès des praticiens Français par l'IESTP (Institut Européen de Thérapies Somato-Psychiques). Pour plus d'informations voir www.sensorimotorpsychotherapy.org, où l'on trouve notamment deux articles de revues scientifiques décrivant cette approche (2000, 2005). Les bases théoriques proposées prêtent à discussion selon moi, mais tu as aussi une explication du principe thérapeutique proposé. Je ne sais pas ce que vaut le livre.

On trouve également une approche très similaire par Babette Rothschild (www.somatictraumatherapy.com). Dont le livre "Le corps se souvient : mémoire somatique et traitement du trauma"est traduit en français chez de boeck et très bien, clair.

Enfin, par souci d'exhaustivité il convient de citer aussi Peter Levine, mais je suis moins convaincue par son style et ses idées.

Sinon, pour une information plus générale et théorique sur les psychothérapies corporelles, voir Les psychothérapies corporelles : Fondements et méthodes de Michel Heller (de boeck).
Avatar de l’utilisateur
Gigi
 
Messages: 6
Âge: 39
Inscription: Sam 4 Aoû 2012 22:51
Localisation: Paris
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar shunbabyx » Mar 14 Aoû 2012 09:19

Merci pour tes apports je vais approfondir (car pour avoir lu Van der Hart je sais qu'il est super compétent !) tes sources me semblent donc tout à fait sérieuses ! merci encore pour cet apport !
shunbabyx
 

Re: l'EMDR

Messagepar jpc » Mar 14 Aoû 2012 10:19

je reviens sur le premier post (de Coccinelle) et plus particulièrement sur "appliquée sous une forme bilatérale alternée et le plus souvent par le biais des mouvements oculaires".
Ce point est développé dans "le cercle psy" ( 25/07/12 accessible aux abonnés) qui met en avant la bilatéralité et minimise le rôle des yeux. Shapiro avait également constaté ce fait après sa première découverte. Ainsi, un tapotement bilatéral (mains, genoux...) voire l'écoute alternative de sons (oreille droite puis gauche) produisent le même effet que les saccades oculaires.
En gros, ça marche, oui mais comment ? Le rapprochement de départ fût les saccades oculaires avec le sommeil paradoxal et le "débranchage" des émotions, hypothèse qui prend du plomb dans l'aile. Cependant, pour Cyril Tarquinio(1) « Bien que l’une des hypothèses les plus probantes reste celle qui est liée au sommeil paradoxal, on est très embêtés pour expliquer de quoi ça retourne."
A suivre !


(1)professeur de psychologie clinique et de psychologie de la santé et responsable du DU de psychothérapie EMDR à l’université Paul Verlaine, à Metz
Avatar de l’utilisateur
jpc
 
Messages: 31
Âge: 42
Inscription: Mer 4 Avr 2012 13:58
Localisation: Dans la cave, essayant de comprendre les soubassements de ce monde de m...
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar Gigi » Mar 14 Aoû 2012 21:08

Dans la controverse autour de l'EMDR, on trouve le fait que les mouvements oculaires seraient une composante sans effet de cette technique. La composante efficace serait commune avec les autres formes de thérapies d'exposition, notamment l'exposition pratiquée en TCC. L'EMDR n'a pas démontré d'efficacité supérieure aux TCC basées sur l'exposition, qui restent le traitement de référence de l'état de stress post-traumatique.

D'autres arguments avancés en défaveur de l'EMDR tournent autour de sa commercialisation agressive et de son côté pseudoscientifique. Voir notamment Herbert, J. D., Lilienfeld, S. O., Lohr, J. M., Montgomery, R. W., O’Donohue, W. T., Rosen, G. M., & Tolin, D. F. (2000). Science and pseudoscience in the development of eye movement desensitization and reprocessing: implications for clinical psychology. Clinical psychology review, 20(8), 945-971.
Avatar de l’utilisateur
Gigi
 
Messages: 6
Âge: 39
Inscription: Sam 4 Aoû 2012 22:51
Localisation: Paris
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar Mayumi » Ven 24 Aoû 2012 19:02

je suis un peu dans les vappes en ce moment, mais j'ai tout de même envie de témoigner de mon expériences avec l'emdr.
il m'a remis dans la selle après un très grave accident d'équitation. je pense que Gigi peut avoir raison, que la partie mouvement occulaire n'a pas d'importance. d'autant que je l'ai fait yeux fermés avec des galets qui vibraient dans les mains (stimulation bilaterale tout de meme donc). je pense que c'est un ensemble. peut etre un effet rituel, un partie d'effet placebo que sais je , n'empeche que c'etait terriblement efficace. quelque soit le role de la stimulation bilateral. les galets m'ont permis de fermer les yeux et de revivre plus profondement les emotions. j'ai l'intuition qu'on est rapidement traumatisé en tant que surdoué (à cause de l'intensité émotionnelle). mais on me dit qu'on passe rapidement en "préfrontal" aussi, en utilisant ces techniques. brèf à essayer.
ce n'est pas parce que cette technique est commercialisée de manière agressive que ça la rend inefficace. ce n'est pas parce qu'on ne sait pas exactement ce qui la rend efficace que ça prouve son inefficacité :)
Mayumi
 
Messages: 55
Âge: 36
Inscription: Dim 13 Mar 2011 21:01
Localisation: Paris
Test: NON

Re: l'EMDR

Messagepar Aïnoa » Jeu 27 Déc 2012 02:04

Petite question bête mais...
ça ne fonctionne que pour les gros traumatismes?
Ou ça peut aussi aider pour la gestion de ses émotions de manière générale?

J'avais déjà lu ce topic, mais le témoignage de shinoune sur sa présentation m'a touché.
Du coup, je me dis que c'est peut-être une piste intéressante pour m'aider dans cette difficulté-là.
Parce que depuis toujours j'ai refoulé toutes mes émotions, très profondément, je ne sais plus les identifier, à les décrire, à les comprendre, à les étalonner ("mais pourquoi tu réagis de manière si disproportionnée?"...), je ne sais pas les gérer, ... Parfois elles me font peur tellement est sont fortes et incontrôlables (j'ai déjà cassé une porte étant gamine, de colère j'ai donné un bon coup de pied dedans, bon elle était vieille, mais quand même, j'ai cassé le panneau inférieur... :oops: ).

Et ça me pose des problèmes dans mes relations aux autres, dans mon boulot aussi ça peut être handicapant.
Alors, ça pourrait m'aider selon vous, ceux qui ont déjà fait des séances?
"Ni dieu, ni maître -même nageur" - Jean Yann
Vieillir est obligatoire, mais grandir est accessoire.
Avatar de l’utilisateur
Aïnoa
Bras de fer
 
Messages: 1781
Âge: 32
Inscription: Lun 28 Nov 2011 21:13
Localisation: Nulle part... si loin...
Badges: Ex Jardinier (1)
Présentation: Un des plus beaux villages de France...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar sandrinef » Jeu 27 Déc 2012 10:29

Quant à moi, je me demande si je ne vais pas devoir passer par cette pratique pour raviver des souvenirs enfouis car je n'arrive pas à avoir accès à des pans de mon enfance. je ne m'étalerai pas davantage, je sens juste que maintenant je suis prête à découvrir ma vérité, quelle qu'elle soit. le problème est que je suis suivie par une psy qui me correspond très bien, mais elle ne pratique pas l'EMDR.
Bon, il est vrai que je n'ai pas encore abordé avec elle le sujet qui me "gratte", mais la question que je me pose est la suivante: vous qui consultez un psy pratiquant l'EMDR, aviez vous auparavant un psy qui vous convenait? Qu'avez vous fait? Avez vous 2 psy maintenant?
Ce qui m'embête, c'est que je ne veux pas changer de psy, et en même temps je sais que je vais devoir passer par l'EMDR... Auriez-vous des conseils à me donner? Merci......
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain
Avatar de l’utilisateur
sandrinef
 
Messages: 793
Âge: 37
Inscription: Jeu 15 Nov 2012 12:11
Localisation: Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar Coccinelle » Jeu 27 Déc 2012 12:03

Je n'vais pas de psy avant, donc pas de conflit de loyauté.

En revanche, l'Emrd ne sert pas à retrouver des souvenirs perdus, parfois ça y aide, mais seulement parfois le but de l'EMDR n'est pas retrouvé des souvenirs mais d'aider à les révivre en partie, sur un seul plan à la fois pour permettre de dépasser certaines émotions, certains peurs, certains blocages.....le but n'est pas de retrouver les souvenirs, mais de s'en servir pour travailler dessus (traumatismes quels qu'ils soient), au cours des séances effectivement on découvre des détails oubliés, ou des pensées ou émotions restées bloquées, ça permet surtout de ne plus se croire fou face à des bribes de souvenirs morcelés qu'on ne comprend pas, puisque justement ce travail permet de les comprendre, d'y donner un sens.
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1955
Âge: 36
Inscription: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar shunbabyx » Jeu 27 Déc 2012 12:10

@ Aïona : pour les cas " légers " (je mets des " " car c'est très subjectif), l'EMDR est tout à fait utile aussi ! Pas forcément besoin d'avoir d'énoooooooooormes problèmes à régler, la thérapie sera plus courte, c'est tout. Mais dans l'ensemble quand on a à faire à l’émotionnel, c'est plutôt une bonne technique.
Ca permet d'identifier des blocages, de faire sortir ce " trop " en dehors des situations qui posent problème et du de comprendre comment gérer les prochaines situations.

A l'origine l'EMDR est une thérapie brève, c'est à dire qu'elle ne comporte que quelques séances. Elle devient plus longue lorsqu'un travail préalable est nécessaire (notamment dans le traitement des trauma profonds), mais ce n'était pas son utilisation première à l'origine.

@] Sandrinef : j'avais un thérapeute avec qui je m'entendais très bien (un psychiatre), mais il ne pratiquait pas l'EMDR. C'est lui qui m'a parlé de cette technique, et qui m'a conseillée d'essayer. J'ai eu du mal à le quitter ... Mais c'était nécessaire.
Il n'est pas recommandé par contre de suivre 2 types de thérapie en même temps, car ce n'est pas évident à gérer, ni pour le patient, ni pour les thérapeutes. Par contre il est possible d'alterner des périodes. En général quand on travaille sur du trauma, y a plusieurs nœuds et on peut éprouver le besoin de faire des pauses entre l'approche de différents nœuds. Normalement un mon praticien en EMDR respecte ces temps de pause qui sont nécessaires et pratique pendant ces périodes d'autres formes de thérapie associées, mais qui n'ont pas le même but (le renforcement de soi, le renforcement positif etc ...) qui permettent à la personne d'acquérir les moyens de faire face au trauma. Donc en théorie, pas besoin de retourner voir l'ancien thérapeute.
Mais après je pense que tout est faisable, à partir du moment où les thérapeutes sont concertés.

Après il faut savoir lâcher la main pour avancer en thérapie. C'est pas évident, mais c'est un passage obligé. Pendant la thérapie (si elle est de bonne qualité), un lien de confiance se crée, et il peut être difficile de s'en passer au début. Mais on y arrive, c'est ça aussi grandir, c'est savoir prendre son envol quand le moment est venu. De toutes façons, il faut bien garder à l'esprit que si jamais on est pas prêt, on peut toujours attendre un peu, ou revenir en arrière, rien n'est définitif.
shunbabyx
 

Re: l'EMDR

Messagepar Eric » Jeu 27 Déc 2012 13:33

shunbabyx a écrit:C'est marrant, parce que je demandais hier à ma psy EMDR si il existait une thérapie par le corps. A sa connaissance non, mais elle pense que dans certains cas (comme le mien) où on constate une dissociation entre le corps et l'esprit, où la perception du corps est faussée, ou encore en cas de mauvaise perception de la douleur, de l'espace, etc (en dehors de cause d'origine biologique), il peut être intéressant de travailler autour des sensations physiques.


Il existe la Leibtherapie, qui
"consiste à faire prendre conscience au patient de la composante à la fois psychique et spirituelle de son corps. Ce travail commence par un massage de type ostéopathique, très à l'écoute du corps puis induit un échange verbal avec le patient."


Le livre c'est "toucher l'âme par le corps" Wolfram Helke - editions le souffle d'or qu'un ami m'a envoyé de belgique.

Karfield Graf Dürckheim en serait le fondateur, mais je n'ai pas trouvé comment relié la mention Liebtherapie à lui. En tout cas, le principe est séduisant, mais nécessite d'en décortiquer le contenu réel... ce que je n'ai pas fait.

mon avis en 2 mots (ou plus) :
Le livre avec un intérêt commercial évident (il ratisse large des fois que des thérapeutes soient intéressés) décrit dans un langage clair, ses techniques mises en oeuvre, les attentes du soigné (terme employé dans le livre), les résultats attendus, la durée des séances et les améliorations possibles dans le temps ; l'expertise du thérapeute bien qu'il ne soit pas expliqué le type de formation nécessaire au départ, et qu'il laisse dans le vague l'objet des bases scientifiques (encore que l'on ne puisse pas tout expliquer de façon scientifique...) pour affirmer une sorte de philosophie corpo-métaphysique ; en tout cas, l'ouvrage à pour vocation de faire connaitre son sujet, mais dans le détail, me fait penser à un cocktail de techniques mêlant l'âme, le corps, la blessures physiques ou morales, les blocages émotivo-corporels, pour tendre vers une harmonie de l'être...

Bien que j'ai été séduit par l'approche humaine qui découle du toucher et de la parole, parce qu'elle correspond à mes attente au quotidien (personnellement et professionnellement) j'avoue que la référence à la mystique de Maître Eckhart (à distinguer de Eckhart Tolle, dont les audio me font clairement penser à du lavage de cerveau), bien que attirante en apparence, déclenche en moi quand même de la méfiance : quand on sait qu'il est facile de s'enfermer dans un dogme (genre New Age, Jehova ou autre) parce qu'on a fait confiance sans arrière pensée et par besoin aux belles paroles...

Enfin, si je prêche maintenant dans ma paroisse, puisque je suis magnétiseur (si ça dérange ici, vous savez quoi faire), j'avoue qu'une personne qui a tenté des solutions par des moyens conventionnels et continue de souffrir se tournera forcément un jour ou l'autre vers des méthodes alternatives. Ce n'est pas sans raison que des gens s'autoproclame soignant dont il faut à plus forte raison se méfier (il ne faut pourtant pas tout nier sous prétexte que c'est pas prouvé). J'ai pour ma part entreprit des études de psychologie, non pas pour (me) donner une étiquette rassurante aux autres, mais pour mieux comprendre mon fonctionnement médiumnique et le magnétisme et les dangers qu'il y a faire de la psychologie de gare avec des personnes en souffrance...

quand à l'EMDR, et comme le signale Gigi, il semblerait que ça fonctionne, mais qu'il emprunte son nom à une autre technique (la TCC thérapie comportementale et cognitive) comme en témoigne ce paragraphe :

L’EMDR pourrait donc apparaître comme un simple avatar de la TCC, une des rares thérapies ayant fait la preuve d’une efficacité spécifique (toutes les thérapies sont efficaces, mais pour des raisons non spécifiques, comme le fait d’être écouté, etc.). Cette efficacité est sans doute réelle lorsque le thérapeute et le patient s’attaquent à un souvenir réel, ce qui est fort heureusement conseillé par l’association EMDR France. Mais à la lecture du déroulement des séances, et surtout de la théorie qui se cache derrière, on a une impression de déjà-vu assez désagréable…


source : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article913

et si on va chercher du côté des sceptiques pur et dur, on trouve ça en conclusion :

Il serait intéressant que les partisans de l'EMDR puissent empiriquement prouver leurs déclarations au sujet de l'efficacité du traitement EMDR. Il est clair que l'EMDR ne manque pas seulement des bases théoriques nécessaires pour être considérée comme une méthode scientifique, les preuves de son efficacité sont elles aussi manquantes et inconsistantes. L'EMDR n'a pas encore été validée de manière convaincante par quelque étude qui soit, et rien ne prouve que ses effets thérapeutiques ne soient pas dus au hasard, ou à d'autres aspects du traitement (par exemple l'attente du client, l'effet placebo, etc.) en dehors de la procédure de mouvements oculaires. Tenant compte de ces nombreuses incohérences et de ce manque manifeste de consistance, c'est avec précaution qu'il faut considérer l'EMDR comme application clinique utile lors de problèmes psychologiques sérieux, étant clair que l'EMDR, tant dans sa théorie que dans sa pratique reste très éloignée des standards de la science.


http://www.psyvig.com/quetions_reponse_ ... d_dico=205

Voili voilou
Eric
Eric
 

Re: l'EMDR

Messagepar Kayeza » Jeu 27 Déc 2012 14:11

shunbabyx a écrit:C'est marrant, parce que je demandais hier à ma psy EMDR si il existait une thérapie par le corps.

Papillon parle aussi de la méthode Feldenkrais ici. D'après ce que j'en comprends, ce n'est pas directement une thérapie, mais ça peut sans doute avoir des effets thérapeutiques.
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4351
Âge: 35
Inscription: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar shinoune » Jeu 27 Déc 2012 19:44

Oh la la ! vous mélangez un peu tout là !! :violent1:

Excusez-moi mais je pense que quand on ne connait pas, on ne se positionne pas et on n'en parle pas, surtout pour induire des doutes et du scepticisme tiré de sources assez peu claires.
Ceci pour ne pas brouiller l'esprit de ceux qui se posent de réelles questions.

Désolée pour le coup de gueule !!


Edit: Alors, une mise en contexe, au-delà de ce que Coccinelle et Shun ont présenté.

L'EMDR a été empiriquement reconnu comme la thérapie la plus efficace, la plus durable dans ses effets et la plus rapide pour intervenir sur les symptômes du "stress post traumatique" s'adressant à des traumatismes lourds comme à des polytraumatimes et polymicrotraumatismes.
Ce n'est pas la seule thérapie qui les traite, avant la découverte de cette technique, cela relevait essentiellement des TCC (thérapie cognitivo-comportementales), néanmoins bien des approches essaient de soigner les conséquences de traumatismes, la première ayant eu cette ambition étant la psychanalyse ... chacune avec plus ou moins de succès.

C'est à chacun de s'informer et de choisir librement la méthode qui lui parle le plus. C'est une liberté individuelle que l'on devrait pouvoir exercer sans se heurter à de la désinformation sauvage.

L'EMDR est beaucoup pratiquée par des thérapeutes cognitivo-comportementalistes comme un plus à leur méthode. Et c'est pourquoi, on le rattache souvent à cette approche.
C'est ce qu'on appelle une thérapie brève, par rapport à des traitements d'analyse qui durent des années.
Cependant, ce n'est pas une technique "magique".

Selon le degré de gravité, d'ancienneté, de répétitivité ou de "cristallisation" du traumatisme, cela peut prendre un temps très variable. Tout dépend aussi de la profondeur de l'enfouissement de la blessure d'origine. Le travail psy que le patient aura déjà effectué, son état psychique au moment de la thérapie, etc..., sont également des paramètres à intégrer. C'est le psychotérapeute qui évaluera quand et comment introduire le protocole EMDR dans la thérapie.

Donc une prise en charge EMDR peut soulager en quelques séances (4-6, voire 10) ou prendre 2, 3 ans dans le cas de traumatismes accumulés, anciens et enfouis, voire inconnus.
Elle ne peut être pratiquée que par des psychothérapeutes expérimentés, capables de gérer les émotions réveillées, de prendre en compte les dissociations possibles et de les encadrer, à même également de moduler le rythme de la progression dans l'investigation des émotions.
Donc attention à un praticien, peut-être de bonne volonté, mais non psychothérapeute qui ne connaîtrait que la technique de l'EMDR mais incapable de canaliser ce qu'il mettra à jour. Même un psychiatre ou un simple psychologue peuvent ne pas être formés à la psychothérapie. Renseignez-vous sur son cursus.
Par contre, il existe d'excellents psychothérapeutes avec une formation sérieuse, reconnus par les fédérations de psychothérapies qui le pratiquent également. Là encore renseignez-vous sur son parcours et la structure dans laquelle il pratique (formation continue, supervision pro, formation en psychopathologie et expérience)

Article de David Servan-Schreiber sur la technique, son évaluation, son protocole et une bibligrahie :
EMDR par Servan Schreiber.pdf

DSS est celui qui a fait connaitre l'EMDR en France. Très médiatisé, il n'en est pas moins un neuropsychiatre reconnu.

La Leibthérapie a effectivement été conçue par Karlfried Graf Dürkheim qui, grand connaisseur du bouddhisme Zen a cherché a créer un pont entre les psychothérapies occidentales et l'approche méditative des spirtualités orientales. C'est un travail intérieur de développement de l'Etre qui s'appuie sur la conscience du corps, tendant à la libération de l'homme de ses pulsions et représentations qui lui occultent la vérité profonde de son Essence.
C'est une approche de guérison spirituelle s'appuyant sur une discipline de posture et de conscience.
Si vous désirez en savoir plus, lisez directement les écrits de Durckeim ou adressez-vous au Centre Dürckeim à Mirmande dans la Drôme

http://www.centre-durckheim.com/

Rien à voir avec une guérison des traumatismes et des souffrances qui en découlent. Il s'agit plus d'une receherche de transcendance que d'une thérapie.


La méthode Feldenkrais est une approche corporelle dans le but d'un mieux-être physique et d'une meilleure gestion des limitations dues à des douleurs ou à des handicaps.
C'est une excellente technique permettant de mieux vivre son corps pour mieux habiter sa vie qui peut être pratiquée sans problèmes physiques particuliers, juste pour le bien-être.


Il existe de nombreuses thérapies psycho-corporelles qui permettent d'aller dénouer nos courts-circuits psychiques. Le corps étant alors un vecteur de connaissance de soi et de compréhension directe de ce que nous sommes sans passer par les filtres de la pensée ou de l'intellect. Le corps est une porte d'entrée plus directe et moins biaisée par nos représentations mentales. Néanmoins, pour recevoir ce qui émerge, il faut ensuite un accueil qui passe par la parole et le l'écoute.

Il existe un très bon bouquin qui ressence, de manière assez exhaustive les différentes approches psycho-corporelles.

http://www.amazon.fr/Comprendre-pratiqu ... rporelles-
Largier/dp/210050326X/ref=wl_it_dp_o_pC_S_nC?ie=UTF8&colid=2S9A7D4BVV8V1&coliid=I32F15IX87QK8S

Edit:
Gigi a écrit:Sinon, pour une information plus générale et théorique sur les psychothérapies corporelles, voir Les psychothérapies corporelles : Fondements et méthodes de Michel Heller (de boeck).


Ce livre est vraiment excellent, rédigé par Michel Heller, un des plus grands spécialistes des thérapies pschocorporelles au monde, par contre, il est extrèmement pointu et fouillé. Nécessite une bonne connaissance psy (terminologie, historique, pas toujours facile). Il est, à mon avis, prioritairement adressé à des pro. J'ai dû l'acheter pour ma formation mais ne l'utilise que comme ouvrage de référence.


Personnellement, je suis aussi formée au Focusing d'Eugen Gendlin qui est un outil simple et performant et qui fait partie des thérapies psycho-corporelles, encore très peu connu en France.
Pour toute information, site officiel:
http://www.focusing.org

Si cela vous intéresse, je pourrais vous faire un petit topo avec des exercices sur un topic consacré.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort.
Gandhi
Avatar de l’utilisateur
shinoune
 
Messages: 605
Âge: 61
Inscription: Mer 17 Oct 2012 17:14
Localisation: Au bout du lac
Présentation: Par là un bout de moi
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: l'EMDR

Messagepar shunbabyx » Jeu 27 Déc 2012 20:05

Merci beaucoup pour tes précisions shinoune ! C'est pas toujours évident d'expliquer ... Et tu le fais mieux que moi !
shunbabyx
 

Re: l'EMDR

Messagepar shinoune » Jeu 27 Déc 2012 20:13

Ben moi, je t'ai trouvée très claire et juste dans tes infos.
Maintenant, c'est mon domaine, donc .... si je peux partager :smile:
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort.
Gandhi
Avatar de l’utilisateur
shinoune
 
Messages: 605
Âge: 61
Inscription: Mer 17 Oct 2012 17:14
Localisation: Au bout du lac
Présentation: Par là un bout de moi
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Psychologie et Santé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité