Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 21:33


Désintégration positive - Dabrowski-

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Cyrano » Mer 6 Juil 2011 13:35

Je lance ce topic parce que je suis très curieux de cette théorie dont je viens de prendre connaissance (grâce à Mr Noir).

http://en.wikipedia.org/wiki/Positive_Disintegration (désolé, pas trouvé en français)

Je voulais connaître votre ressenti par rapport à ça.

(si quelqu'un peut éventuellement la résumer en quelques mots...moi je préfère m'abstenir, de peur d'être imprécis. Je la découvre à peine...)

Combien parmi vous ont le sentiment d'être passés par une phase semblable ?
Comment l'avez vous vécu ?
En aviez vous conscience ?
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Monsieur Noir » Jeu 7 Juil 2011 00:30

Je place un post-it, ici. J'ai des choses à dire, mais je ne sais pas par quel bout les prendre ^^
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 41
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Fabs le vaurien » Jeu 7 Juil 2011 00:44

c'est douloureux de remettre en question ses schémas.....Et prendre le contrôle de son développement ne se fait pas du jour au lendemain. Cela suggère de passer progressivement par des stades associés à des périodes de conflits internes puissants. Mais on avance...

pour le reste, je laisse Mr Noir et Kid Pharaon le soin d'alimenter ce topic pour construire une réflexion efficace pour tous.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Enyshy » Ven 8 Juil 2011 22:09

Enyshy
 
Messages: 39
Enregistré le: Lun 20 Juin 2011 11:26
Localisation: Aux abords d'une singularité gravitationnelle
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Cyrano » Sam 16 Juil 2011 21:09

Bon, devant l'engouement que suscite ce topic, je vais poser quelques questions comme on lancerait une bouteille à la mer.

Y a-t-il un âge privilégié pour remettre en question sa vision du monde ?

Quelle est la véritable corrélation entre douance et désintégration positive ?

Vivre selon ses propres vérités ne mène-t-il pas à la marge ?

Merci pour vos réponses.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Monsieur Noir » Sam 16 Juil 2011 22:17

Rapidement :

L'âge, aucune idée.

La corrélation est à la fois simple et compliquée, c'est une question d'hyperexcitabilité, d'après Dabrowski, ce que j'explique comme suit (c'est mon opinion personnelle, version simplifiée) : une situation psychologiquement difficile sera vécue plus ou moins intensément selon les individus. A partir d'un certain seuil, c'est insupportable, et le surdoué hyperexcitable y arrivera plus vite qu'un autre. A ce moment là, il faut une certaine capacité d'abstraction pour remettre en question ce qu'on sait, au lieu de se fiche en l'air à ce moment là, c'est plus facile de trouver une troisième voie, si on a une bonne capacité de réflexion. Parallèlement, vu qu'on perçoit plus de choses, se retrouver avec un conflit psychique est plus probable (oui, c'est très très raccourci, mais j'ai pas le temps).

Vivre selon ses propres vérités mène-t'il à la marge ? Bé, j'en sais rien, quelle marge ? C'est une question qui, vu de là où je suis, n'a plus guère de sens. Elle en a tant qu'on a peur du rejet. Après... Bof.
La société me verra peut-être comme marginal, ou pas, j'en sais rien, et je m'en contrefiche. Je suis moi, et je vis dans une société dans laquelle je choisis mes relations. Qu'elle décide que je suis en marge si ça l'amuse.
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 41
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Cirrus » Ven 12 Aoû 2011 22:15

Merci pour la création de ce post, Cyrano.

Ce sujet me parle également tant sur le plan intellectuel qu'émotionnel. Je l'avais découvert via Cécile Bost -qui évoque dans son livre l'approche de Dabrowski- et j'en parle de temps à autres avec des "frères & soeurs de désintégration"-.

La désintégration positive tente de décrire un processus d'évolution, dans lequel la phase de déconstruction peut être douloureuse, chaotique et incertaine (c'est moi qui le dit) ; j'en comprends qu'elle offre ainsi un sens, voir un rôle, à la souffrance de la désintégration (depression ?), comme étape de l'évolution vers un mieux-être (ce que la psychiatrie ne propose guère vis à vis de la dépression me semble-t-il).

Emotionnellement, je vis cet inattendu mieux-être après une année douloureuse (je peux dire que j'ai explosé en plein vol), dont le paroxysme fut un trou noir de 6 semaines. Je relis pas à pas les différents épisodes de ma vie et vais doucement vers la synthèse. Je ne peux que constater une lente transformation intérieure (dont je parlerai en temps voulu). Aujourd'hui, je monte en énergie vers les aspects positifs de cet épidode, que je métabolise patiemment.

J'ajouterai que les personnes avec lesquelles j'échange à ce sujet sont des quadra ; sans originalité aucune, peut être traversons nous une sorte de "crise de milieu de vie" ? possible...
Pour certains, cela est lié au caractère caduque de choix de vie antérieurs (affectifs & pro notamment, liés au héritage du milieu dans lequel leur personnalité s'est construite) et/ou à l'objectivation de leur douance.

J'observe que la vie nous offre de multiples occasions de nous désintégrer...

Dans tous les cas, c'est un sacré coup de pied au cul :mrgreen: :ledoigt: :mrgreen: ,...
Et c'est bon ?
No comment :angel4:
Cirrus
 
Messages: 23
Enregistré le: Mar 9 Aoû 2011 16:59
Test: NON

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Cirrus » Sam 13 Aoû 2011 23:53

Dans l'esprit des questionnements de l'initiateur de ce topic, voici un bien bel article, récemment mis en ligne sur http://www.talentdifferent.com :

http://www.talentdifferent.com/depressi ... -1205.html

[shadow=blue]Enjoy ![/shadow]
Cirrus
 
Messages: 23
Enregistré le: Mar 9 Aoû 2011 16:59
Test: NON

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Argol » Lun 22 Aoû 2011 10:51

Le billet de C. Bost indiqué par Cirrus est une présentation d'un article de J. T. Webb (http://www.sengifted.org/articles_couns ... Theory.pdf), qui me semble en effet intéressant. Après un résumé de la théorie, Webb propose des conseils et des exercices pour circonvenir la "dépression existentielle".
Atque omne ignotum pro magnifico est.
Avatar de l’utilisateur
Argol
 
Messages: 80
Âge: 40
Enregistré le: Sam 9 Juil 2011 13:09
Localisation: Paris
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Zeus » Lun 22 Aoû 2011 11:19

Je pratique assidument les exercices.

> Meditate for five to 15 minutes per day.
> Become aware of your self-talk. Then, measure the amount of your negative self-talk as compared with the amount of your positive self-talk.
> Minimize your self-control in selected situations.
> Be aware of “HALT” and its relation ship to depression and cynicism. HALT stands for Hungry, Angry, Lonely, and Tired— all of which are conditions that predispose people to feeling over-whelmed. Nietsche said, “When we are tired, we are attacked by ideas we conquered long ago.”

Là, par exemple, j'ai médité huit minutes quarante sept secondes, ensuite je me suis fais un self-talk positif comme quoi j'étais un mec cool et groovy, j'ai enchainé en minimisant mon self-control en zyeutant une jolie fille qui passait au lieu de rester guindé et impeccable comme à mon habitude, enfin étant pris de faim frénétique (H pour Hungry) j'ai mangé une barre chocolatée que m'a vomi un distributeur de couloir contre quelques piècettes sonnantes.
Si je me sens Lonely ou Tired, j'irai dormir avec quelqu'un, ça permettra de conjurer les deux soucis en une fois.
Bon je retourne méditer, mais pas plus de six minutes et treize secondes (maximum 15 minutes/jour).

Si jamais j'ai une crise de cynisme, je vais vérifier mon niveau de Angry, voir si je suis pas tout simplement faché, ce qui est une condition pour me sentir submergé (overwhelmed).

Bon self talk positif à tous ! :wait:
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar TourneLune » Lun 22 Aoû 2011 12:03

Hum, je n'ai lu qu'en superficie, mais il ne me semble pas que Dabrowski lui-même précaunise un seul chemin figé justement et des "exercices", au contraire.
Après, on doit pouvoir trouver ça mais bon, je doute que des exercices permettent de "désintégrer" quoi que ce soit. C'est avant tout un chemin personnel qui ne se provoque pas vraiment.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11406
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

curiosité positive

Messagepar Zeus » Lun 22 Aoû 2011 12:28

[img=center]http://comptoirdudessin.com/img/posters/psy-groupe.jpg[/img]

Trève de plaisanterie : quelqu'un peut me résumer, quitte à trancher un peu large en interprétant, quoi diable est cette théorie ?

De ce que j'ai lu sur wikipédia (ze source), ça dirait (avec moults mots complexes) des trucs du genre :
- on a une personnalité
- on peut en changer
- des fois si tu es triste ou énervé, c'est que tu piges pas qu'un truc va pas dans ta vie ou tes valeurs
- quand on comprend qu'on se trompait, on est déçu ou alors on se remet en question
etc

Mais quel est le coeur de la théorie, la base, la quintessence, le nutshell ?
Ou alors il faut avoir lu dix mille pages pour pouvoir en parler entre initiés ?
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Fabs le vaurien » Lun 22 Aoû 2011 12:30

Je rejoins TourneLune et ai tendance à penser que ce concept est davantage un mouvement d observation rétroactive sur soi..aussi, le recul des années me permet de songer un instant que j ai pu traverser une étape décrite..cela ne me semble pas vraiment contrôlable sur le moment.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Monsieur Noir » Lun 22 Aoû 2011 12:36

Yen. Azerty confond avec une méthode de développement personnel, ce que ça n'est pas. La théorie de la désintégration positive ne préconise rien du tout, elle décrit. C'est une bête observation.

La seule chose que défend Dabrowski, c'est l'auto-psychothérapie (et personnellement, je ne conseille pas, faites ce que je dis...), une fois, et une fois seulement qu'on a compris ce qui se passe. Précisément parce que c'est un chemin personnel, et donc pour éviter l'influence du psy.

azerty a écrit:- des fois si tu es triste ou énervé, c'est que tu piges pas qu'un truc va pas dans ta vie ou tes valeurs
- quand on comprend qu'on se trompait, on est déçu ou alors on se remet en question
etc
triste ou énervé, c'est un poil trop léger. C'est plus du genre : ou j'abandonne tout ce que je croyais savoir de mes valeurs (ce qui est bien ou mal, donc) et je reconstruis tout, c'est à dire vraiment tout (y compris le moralement absolument inacceptable), ou je me flingue.

azerty a écrit:Ou alors il faut avoir lu dix mille pages pour pouvoir en parler entre initiés ?
Je pense qu'il faut la vivre pour la piger vraiment. Parce que ça se ressent plus que ça ne se dit ou pense. Difficile de décrire une émotion.

PS HS : azerty, je suis obligé de me reprendre à chaque fois pour recopier ton pseudo sans majuscule, c'est chiant. Je peux lui mettre une majuscule, dis ? :P
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 41
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Zeus » Lun 22 Aoû 2011 13:04

Oui Azerty accepte qu'on le majusculise, dans son humble mansuétude magnanime, qui confine à l'infini.

Donc on a des valeurs acquises bien maladroitement par mimétisme inconscient, on se rend compte un beau jour qu'elles collent plus trop à la réalité ou alors qu'elles l'étranglent un peu aveuglément en imposant des interprétations bornées, on les explose (les valeurs) une bonne fois et on rebatit from scratch. On désintègre positivement.

Bon, je comprends ça comme ça, mais ouais on a tous pu faire l'expérience d'un truc de ce genre.
Ne serait ce que le truc du père noël ou l'idée selon laquelle les "adultes" existeraient et seraient des entités spécifiques.
Ou alors des façons d'être ou des présupposés vachement liés à un pays et qu'on croyait naivement être universels.

Ou alors d'autres expériences mais que la flemme m'empèche de mentionner ici.
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Monsieur Noir » Lun 22 Aoû 2011 13:14

Ouais, sauf que là, tu exploses tout, et tu repars from scratch pour la totalité. En fait, oui, c'est ça, elles étranglent et te font souffrir pour rien (dépression). Ce qui change, ce n'est pas tellement une idée, mais la réponse émotionnelle à une idée.

Par exemple, pour moi :
Avant (il y'a 4 ans): j'étais incapable de sortir avec une nana, j'entrais en panique totale, et ça me faisait faire n'importe quoi.
Maintenant : le stress est ramené à un niveau plus normal, donc je peux passer outre sans trop de problèmes. :D
Le tout sans entraînement, ni rien. Simplement, j'avais un conflit entre ce que je savais qu'il fallait faire (parce qu'on m'avait un peu raconté quand même), et des croyances (et la réponse émotionnelle qui allait avec) complètement fausses sur les relations homme/femme. D'où conflit bloquant. Le jour où les croyances ont sauté, le conflit a disparu.

Mais "savoir" que c'est pas comme ça que ça se passe ne suffit pas. Il faut le croire. Et si on a appris autrement, il faut désapprendre, sur le plan du ressenti, avant.

Le truc, c'est qu'au début, tu ne comprends pas bien ce qui se passe, ça se fait tout seul, sans toi. Et au fur et à mesure, (parce que ça prend du temps : exploser, ça va vite, reconstruire beaucoup moins), ça ne devient "consciemment dirigé" qu'à partir d'un certain moment (le niveau 4 de Dabrowski).

Dabrowski pensait que la névroses et la dépression sont les premières étapes de ce changement de "valeurs émotionnelles".
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 41
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Maluna » Lun 22 Aoû 2011 15:38

J'ai decouvert cette "theorie" en lisant le livre de Cecile Bost. J'avoue que j'ai eu un choc car je me suis totalement retrouvee dans les niveaux 2 et 3. Je suis en plein dedans depuis 2-3 ans. C'est ce profond mal-etre, cette crise existentielle et identitaire qui m'a conduit a la decouverte de la douance...
J'ai commence a remettre beaucoup de choses en question. Petit a petit j'ai quasiment tout remis en cause dans tous les domaines, jusqu'a mes choix de vie... Je me sentais vraiment mal, doutais de tout, j'etais perdue, je ne savais plus dans quelle direction aller, estime de soi au 36eme ss-sol... Je crois que si je n'ai pas sombre c'est grace a la stabilite affective que m'apporte ma famille! Et puis, hasard ou pas, j'ai decouvert les caracteristiques des adultes surdoues. Si ca expliquait et donnait du sens a beaucoup de choses, ca remettait aussi en cause jusqu'a ce que j'etais vraiment. J'ai eu l'impression que tout s'effondrait au fond de moi. Le passage du test etait vital et benefique pour comprendre meme si le doute persiste quant au diagnostic (ou peut-etre que c'est moi qui n'arrive pas encore a l'accepter, j'en sais rien, un peu des 2 surement, ca se mord la queue de toutes facons)
Bref, au jour d'aujourd'hui, j'ai l'impression d'etre actuellement en phase de reconstruction, j'essaie de faire des choix qui sont en accord avec ce que je suis vraiment au fond de moi. Je n'en suis qu'aux premices, je sais que ca ne va pas se faire du jour au lendemain, peut-etre que j'aurais besoin d'une aide exterieure, je ne sais pas mais bon, je prends mon temps, j'y vais doucement mais surement :) Voila pour moi :)

Du coup je voulais participer au sujet sur les 1ers murmures mais ca va etre redondant :wink:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Zeus » Mar 23 Aoû 2011 09:59

Je résume pour ceux qui ont pas le temps de lire la théorie

"Dans la vie, on change d'avis (et d'envies)."
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Fabs le vaurien » Mar 23 Aoû 2011 11:19

Tout comme on peut etre dans l intégration réfractaire...
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Zeus » Mar 23 Aoû 2011 12:03

C'est quoi l'intégration réfractaire ?
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Fabs le vaurien » Mar 23 Aoû 2011 12:53

C est quand t as pas envie de considérer la théorie de désintégration positive et que tu dénigres un peu...c est une théorie que je viens d inventer..ça se nomme également la réfractation negative. :geek1:
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Zeus » Mar 23 Aoû 2011 12:58

Dans ce cas j'invente la dénégation réfracto-négatoire désintégrancielle, qui la négation du refus de considérer la théorie de la désintégration positive.

Non seulement, ça permet de revendiquer pleinement mon droit inaliénable à émettre des opinions -même absurdes ou incompréhensibles mais surtout ! surtout ! j'emploie le genre de circonvolutions vocabulatoires alambiquantes propres à la théorie de la désintégration positive, ce qui permet de rester dans le ton.

Et le ton, comme chacun sait, c'est bon.
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: MENSA

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Mlle Rose » Mar 23 Aoû 2011 13:30

Hum ^^ Même si vous me faites bien rire, ceci est un topic sérieux, dans une section sérieuse. Ne m'obligez pas à vous :fouet: ou à vous envoyer dans les geôles du forum (tiens d'ailleurs, je me demande si on ne devrait pas créer cette section pour les punis :mrgreen: ).
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Fabs le vaurien » Mar 23 Aoû 2011 13:42

Je proteste melle rose. Mes deux posts auraient très bien pu s orner de l encarts modo..il fallait y voir une forme de rappel à l ordre bon enfant...d ailleurs , à défaut de geole ( bonne idée en passant), il serait de bon ton lorsque l on adhére pas à x théorie de créer éventuellement le topic de critique de façon à ne pas bloquer le fil.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Désintégration positive - Dabrowski-

Messagepar Mlle Rose » Mar 23 Aoû 2011 14:03

pourquoi pas, sinon on peut aussi émettre une critique sérieuse et argumentée sur le fil principal ^^
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Psychologie et Santé

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Théorie de la Désintégration Positive - Dabrowski
1, 2, 3par Zyghna » Dim 8 Sep 2013 15:13

Réponses: 69

Vues: 20087

Dernier message par Back2Basics Voir le dernier message
Sam 21 Mai 2016 14:28

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Search Appliance et 2 invités