Nous sommes le Lun 20 Nov 2017 01:17


L'autisme, réflexions et découvertes

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar madeleine » Mer 10 Déc 2014 19:10

Merci Pellucidar, c'est intéressant, mais de quand date cette info ? Quand tu creuses un peu la biblio de M. Just, le dernier article paru me semble dater de 2008 ; je l'ai parcouru en diagonale, et ça me paraît un peu plus nuancé ...
Référence ici
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1803025/

Un protocole de test IRMf a été créé et proposé à d'autres centres de recherche ?
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 3047
Images: 0
Âge: 51
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Pellucidar » Jeu 11 Déc 2014 18:01

madeleine a écrit:Merci Pellucidar, c'est intéressant, mais de quand date cette info ?.....

Un protocole de test IRMf a été créé et proposé à d'autres centres de recherche ?


Je sais pas.
Une autre information, sur une autre piste.
"I don't think I'm easy to talk about. I've got a very irregular head. And I'm not anything that you think I am anyway." Syd Barrett
Avatar de l’utilisateur
Pellucidar
Jamais sans mon Verre en Verre
 
Messages: 645
Images: 1
Âge: 49
Enregistré le: Mar 27 Sep 2011 17:44
Localisation: Lyon
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: obsolète
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Mei Run » Sam 20 Déc 2014 11:57

Pellucidar a écrit:Juste pour information.

Cela me semble être une grande avancée pour le diagnostique au vue de l'histoire très compliquée d'amis très proches.


Si cela fonctionne et peut être mis en application simplement, ça pourrait effectivement éviter des années d'errances diagnostics et de renvoi de balle entre les différents praticiens...
Mais ça me semble un peu trop facile sur un diagnostic pour autant pas facile... On (les professionnels du domaine) en aurait entendu parler si c'était "efficace"



Edit : arf j'avais pas vu le message de Madeleine... :1cache:
"Twenty years from now you will be more disappointed by the things that you didn't do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover."
Avatar de l’utilisateur
Mei Run
d'obédience britannique
 
Messages: 775
Âge: 32
Enregistré le: Mar 30 Sep 2014 19:11
Localisation: Âne & cie
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar sanders » Mer 7 Jan 2015 23:55

[align=justify]J'ai écouté avec intérêt une conférence qui retrace l'histoire de l'autisme. Elle a été donnée le 13 janvier 2010 à l’ESPE de Créteil par Alexandre Ployé.

Les Écoles Supérieures du Professorat et de l'Éducation ( ESPE) ont remplacé les IUFM. L'ESPE de Créteil propose chaque année, dans le cadre des formations pour l’Adaptation scolaire et la Scolarisation des élèves Handicapés (ASH), un cycle de conférences ouvertes à tous.
Alexandre Ployé est professeur d'histoire et formateur d’enseignants spécialisés, notamment de SEGPA.

J'ai trouvé cette conférence bien renseignée et si parfois un certain parti pris m'a dérangée, et si parfois un certain vocabulaire m'a agacée, l'ensemble présente à mon sens une grille de lecture assez complète de la prise en charge de l'autisme au fil des années, des découvertes scientifiques, des prises de pouvoir et du changement des mentalités face à ce qui, je crois, reste encore aujourd'hui une énigme.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l'autisme, ça permet de prendre connaissance de manière assez globale et pas juste clinique.
Voici l'URL de la conférence : http://ressources.creteil.iufm.fr/fileadmin/documents/audiovisuel/speechi/2010/Alexandre_Ploye/index.html
Modifié en dernier par Bradeck le Dim 2 Aoû 2015 10:44, modifié 1 fois.
Raison: Remplacement de l'inclusion de la conférence par un lien car elle démarre toute seule sous IE.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2422
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Chocolat » Dim 18 Jan 2015 16:42

Bonjour à tous,

J'ai eu un cours super génial sur les approches éducatives de l'autisme et comme il me semblait que cet aspect n'avait pas été encore beaucoup traité dans ce topic, je me permets d'apporter ma petite pierre à l'édifice... En espérant que ce sera utile pour certains.

Nous avons parlé principalement de deux approches: éducative et comportementale. Un des programmes de l'approche éducative s'appelle TEACCH, qui est né dans les années 1960-1970. Il intervient en classe ou en institution, avec des enfants en âge scolaire que l'on prend dans des petits groupes de 6 à 8 enfants, avec un enseignant formé à la méthode TEACCH. Ensuite, il y a consolidation et généralisation en travail autonome.
Son but principal est de favoriser l'autonomie de l'enfant atteint d'autisme en adaptant l'environnement à ses besoins spécifiques. Par exemple, on va offrir des endroits très structurés au niveau spatial, où chaque lieu de la classe correspond à une activité spécifique.
L'approche comportementale, dont l'un des représentants s'appelle ABA, date des années 90 et vise plutôt à apprendre à l'enfant à s'adapter à son environnement (on ne va donc pas adapter l'environnement exprès pour l'enfant, ce qui a été une des critiques du programme TEACCH).
Les interventions sont précoces (dès 18 mois) et intensives (20 à 40 h/semaine pendant 2 à 3 ans), avec un programme individualisé. On se focalise essentiellement sur l'acquisition du langage et des compétences de communication. L'enfant est encouragé avec des renforçateurs sociaux (quelque chose qu'il aime, style des chips ou du chocolat.) chaque fois qu'il montre un comportement adéquat.
Les résultats de ce type de programme sont assez incroyables: selon une étude, (Long-term outcome for children with autism who received early intensive behavioral treatment, Mc Eachin, J.J Smith & Lovaas, (1993), American Journal on Mental Retardation, 97 (4), 359-372) environ 40% des enfants qui ont bénéficié de cette approche ont pu reprendre un développement dans la norme. 7 ans après l'intervention, on a mandaté des psychologues pour essayer de retrouver les enfants atteints d'autisme qui avaient réintégré une classe ordinaire. Ils ont fait passer divers test aux enfants sur l'anxiété, les test de personnalités et les compétences sociales et ont été incapables de les retrouver !
Un des reproches fait à ce programme concerne la notion de dressage (notamment au niveau des renforçateurs sociaux). Selon mon prof (et je partage aussi son avis), utiliser des renforçateurs sociaux est une manière de se mettre à niveau de l'enfant, donc aussi de le respecter. On lui a aussi reproché aussi un certain non respect de la différence alors que c'est peut-être juste leur donner droit à une éducation comme tout le monde...
Pour finir, comme notre monde tourne là autour, on lui on a reproché des coûts trop importants. Il est vrai que les 2-3 ans d'apprentissage intensif coûtent cher mais sur le long terme, cela évite une prise en charge en institution spécialisée qui dure en général bien plus que deux ans...
Il existe également un programme d'aide à l'acquisition du langage verbal, le PECS (picture exchange communication system). En résumé, c'est l'apprentissage de la communication par pictogramme. On essaie de force la personne atteindre d'autisme à établir une interaction sociale pour qu'elle se rende compte que communiquer peut être intéressant. En général, cette méthode a beaucoup de succès car le temps d'apprentissage est relativement court et cela apporte un mieux-être assez rapidement.

Concernant le dépistage, il existe un outil de dépistage précoce, le CHAT. Il propose un questionnaire aux parents sur différents aspects (les deux essentiels sont l'attention partagée, c'est-à-dire est-ce l'enfant a déjà pointé du doigt pour montrer quelque chose à son parent et la capacité de jeu de l'enfant, notamment le jeu symbolique). Dans le cas d'un dépistage positif, on oriente les parents vers une prise en charge adaptée.

Pour finir, je vous suggère cette vidéo: http://www.dailymotion.com/video/x18cwxk_autisme-l-espoir_lifestyle ("Autisme, l'espoir" de N. Calestrémé)

(Je viens de voir le lien sur la conférence d'Alexandre Ployé et je suis désolée s'il y a des redites... mais il me semble intéressant d'avoir un autre point de vue...)
Ils ont dit : Tu es devenu fou à cause de Celui que tu aimes."
J'ai dit: "La saveur de la vie n'est que pour les fous."
Yâfi'î, Raoudh al rayâhîn
Avatar de l’utilisateur
Chocolat
 
Messages: 108
Âge: 30
Enregistré le: Mar 8 Jan 2013 12:22
Présentation: topic3121.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Sphax » Ven 27 Mar 2015 22:28

Juste pour dire qu'un reportage "L'énigme de l'autisme: la piste bacterienne" commence à l'instant sur Arte. Je ne l'ai donc pas vu mais il est très bien noté par Telerama.
Le reportage sera donc probablement visible en replay sur le site arte.tv pendant 7 jours.

D'après l' intro des 2 premières minutes ça parlerait des bactéries intestinales.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 860
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Hoppy » Jeu 2 Avr 2015 17:23

Aujourd'hui, c'est la journée de sensibilisation à l'autisme ! Il y a pleins d'articles qui sont sortis ci et là à ce sujet aujourd'hui, mais j'ai préféré relevé cet article tout en dessin sur Le Monde : http://lavventura.blog.lemonde.fr/2015/ ... interieur/

"La dessinatrice Fiamma Luzzati a rencontré Joseph Schovanec. Atteint du syndrome d'Asperger, l'écrivain raconte l'autisme vu de l'intérieur".

Je l'ai trouvé très drôle et les dessins sont chouettes :D
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Hoppy
 
Messages: 1781
Images: 47
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 20 Sep 2012 09:03
Localisation: Marseille
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar ned » Ven 17 Avr 2015 21:05

Bonsoir, j’apporte juste un petit complément concernant l’emploi de « autisme de haut niveau », notamment parce qu’employé à plusieurs reprises dans ce fil et que notre langue française (+ autres éléments) n’aide pas forcément toujours.

Si nécessaire (pour quelques uns comme il fut le cas pour moi), « autisme de haut niveau » n’est pas représentatif d’un éventuel « haut niveau » en un élément particulier par exemple mais signifie « haut niveau de développement ».

Ainsi, l’on peut parler de « autisme de haut de niveau » à partir d’un QI de 70.


:neuns: En complément, la principale différence entre « autisme de haut niveau » et « asperger » est que ce dernier ne connaît pas de retard du langage.


:neuns: Ci-après, je mets une video :

Autisme et syndrome d'Asperger : idées reçues et préjugés : https://www.youtube.com/watch?v=C5DZc6bldBg



:neuns: et qq compléments :

" Le syndrome d'Asperger est considéré comme se situant dans la partie haute du spectre des troubles autistiques, à la différence de l'autisme de Kanner, encore appelé autisme « classique ». La différence principale entre l'autisme de Kanner et le syndrome d'Asperger est l'absence de trouble du langage, ce qui facilite la prise en charge thérapeutique et éducative.
Au sein même de la partie haute du spectre autistique, il n'existe pas de consensus sur les critères qui distingueraient le syndrome d'Asperger de l'autisme de haut niveau, ni même sur la nécessité de distinguer autisme et syndrome d'Asperger. Dans un bon nombre de cas, il se révèle difficile de trancher entre l'autisme de haut niveau et le syndrome d'Asperger (ceci est par exemple le cas du conférencier et auteur de livres sur le syndrome d'Asperger, Stephen Shore). Les critères de distinction entre l'autisme de haut niveau et le syndrome d'Asperger pourraient être :

L'hyperacousie est présente avec une forte prévalence dans le syndrome d'Asperger.
• un Asperger ne connaît pas de retard du langage, ce qui est le cas dans l'autisme de haut niveau ;
• un Asperger présente un QI verbal supérieur au QI performance, à l'inverse d'un autiste de haut niveau ;
• un individu atteint du syndrome d'Asperger souffrirait globalement moins de difficultés dans les interactions sociales ;
• le syndrome d'Asperger s'accompagne souvent de traits plus marqués tels que l'hypersensibilité à certains bruits ou aliments, dysgraphie, élocution très particulière (ton de la voix, prosodie, tendance au langage très formalisé même chez les enfants), propension aux routines répétitives et maladresse physique ;
• l'hyperacousie est présente dans 69 % des cas et les acouphènes dans 35 % des cas d'après une étude épidémiologique sur 55 patients. L'hypersensibilité auditive est donc un trouble fréquent dans le syndrome mais souvent non détecté et non pris en charge malgré l'existence de thérapies sonores.
Carol Gray et Tony Attwood ont proposé dans les années 1990 des critères de diagnostic[Lesquels ?], non reconnus officiellement, tenant compte des découvertes récentes.
La difficulté de reconnaître le syndrome d'Asperger réside dans le caractère invisible des troubles du spectre de l’autisme sans déficience intellectuelle, une spécificité soulignée par les psychologues suisses Elena Martignoli et Evelyne Thommen "
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%27Asperger


----------

Et en remarque perso, on peut parfois (et notamment sur ce fil) se demander si ici est un forum anglais ou français …
ou alors on suppose que tous les lecteurs parlent couramment anglais ?? et dans le cas contraire il n’ont qu’à se débrouiller avec google translate.. (ou bien alors à zapper le lien.. et des éléments du contenu que l'on diffuse …)

:rrmiaou:
ned
 
Messages: 17
Enregistré le: Mer 4 Juin 2014 23:22
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar sanders » Ven 31 Juil 2015 18:47

Voici une conférence de Thomas Bourgeron qui date du mois de février 2015 : L'architecture génétique de l'autisme.

Très intéressante parce que :

- c'est claire et simple, pas de mots compliqués ou de phrases à rallonge qui opacifient le propos ou le réservent aux seuls initiés ;

- ça donne des pistes explicatives de la présence de plusieurs enfants autistes dans une même famille et notamment la présence d'un enfant asperger avec un frère (ou une sœur) autiste déficitaire (avec handicap mental associé).

- un éclaircissement scientifique est apporté sur la formule "les autismes" (de plus en plus employée, on parle de spectre autistique, pour monter la diversité des formes d'autisme) ;

- le développement sur ce qu'implique le terme gène de l'autisme : les effets d'annonce, les recherches, les traitements envisagés ... est plus que nécessaire si on s'intéresse à l'autisme et que des personnes nous interpellent sur la dernière info sortie. Là, il y a des questions claires à (se) poser pour vérifier un tant soit peu de quoi il est question.

Bref, à écouter (MP3) ou regarder au choix :) .
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2422
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Nausicaa12 » Jeu 11 Fév 2016 08:08

Un lien vers Asperansa qui parle des dernières découvertes au sujet du Dr Hans Asperger, son passé du temps de la guerre.
Comme légitimement attendu, il aurait fait carrière à cette époque ce qui suppose une légère accointance avec les théories nazies.

http://forum.asperansa.org/viewtopic.ph ... e&start=15

Reste une gêne, à l'aune de ses découvertes, le contenu de ses recherches en est-elle affectée, partiellement ? C'est la question que je me pose...
Avatar de l’utilisateur
Nausicaa12
 
Messages: 8
Enregistré le: Lun 24 Fév 2014 20:21
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar bôkenka » Jeu 11 Fév 2016 10:59

Je suis personnellement dérangé par ton message, plus exactement par le lieu où tu l’as posté.
Sur ce fil : « L’autisme, réflexions et découvertes », qui se trouve dans « Psychologie et santé », je crains qu’il n’entraîne une dérive du sujet initial.
Si ce thème te tient particulièrement à cœur, pourquoi ne pas lancer, si elle n’existe pas déjà, une discussion dans « Questions de société et Débats Philosophiques ». Par exemple : Comment doit-on considérer une même personne gentille envers une partie de l’humanité et méchante envers une autre partie de l’humanité, quelle que soit l’étendue de cette gentillesse et de cette méchanceté ?
Evidemment, je te laisse poser ta propre interrogation, ainsi que ta réflexion avec tes mots, les miens cherchaient à être le plus neutres possible.
Triste est l'oiseau qui ne voit rien que [dni] (Mesque Moimay, VIIIes avant qqc)
Avatar de l’utilisateur
bôkenka
Inspecteur Gadget
 
Messages: 940
Images: 1
Âge: 52
Enregistré le: Ven 1 Mar 2013 20:46
Présentation: jamais fini
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Fuli » Lun 28 Mar 2016 17:04

Pour apporter mon petit caillou à l'édifice des références :

Orphanet

Un lien vers le site Orphanet, qui traite des maladies orphelines, mais également de maladies plus fréquentes. Parmi les nombreuses maladies reprises, l'autisme.
Orphanet a été créé par une interniste française dans le courant des années 70. Au départ, c'était juste une association qui tentait de réunir les informations existant sur les maladies rares. Aujourd'hui, c'est le site qui a été choisi par l'OMS pour servir de référence dans ce domaine.

On y trouve des informations précieuses, aussi bien pour les personnes touchées elles-mêmes ou dans leur entourage par ces maladies, que pour les professionnels de santé.
Il y a une information très précise sur les symptômes, la génétique, les traitements, les associations de patients, etc.

C'est en somme une base de données dont je ne comprends pas qu'elle ne soit pas davantage connue dans les milieux médicaux français.
Ce n'est pas ce que nous sommes qui nous empêche de réaliser nos rêves ; c'est ce que nous croyons que nous ne sommes pas.

Paul-Emile Victor
Avatar de l’utilisateur
Fuli
 
Messages: 88
Enregistré le: Sam 26 Mar 2016 22:37
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar lost-in-translation » Sam 2 Avr 2016 12:56

Je suis infirmière et bien soumise à la formation continue. Je suis diplômée depuis un peu plus de deux ans et malheureusement, lorsqu'on nous apprend certaines pathologies "psychiatriques" (bien que je pense que l'autisme et d'autres pathologies "mentales" seraient plus à associer à l'aspect neurologique, mais bon...) sont de la responsabilité de l'entourage. De plus, le DSM IV (Manuel diagnostique et statique des troubles mentaux, utilisé par l'ensemble du personnel médical) classifie encore l'homosexualité comme une perversion. Bien qu'étant hétéro (et donc a priori moins concernée), je me demande comment est-il possible à l'heure actuelle d'arborer un tel niveau de débilité profonde... De toute évidence, la médecine à encore de gros progrès à faire.

Petite réflexion personnelle au sujet de ce forum ; au moins ici, on ne retrouve pas un niveau de bas étage où on pourrait retrouver : " je pense x et tous ceux qui pensent y sont des cons", il y a un véritable échange de points de vue différents avec du respect, de la tolérance et des efforts pour comprendre l'autre... Je tenais à préciser que ça change et que c'est bien agréable (pour moi en tout cas).
Avatar de l’utilisateur
lost-in-translation
 
Messages: 12
Âge: 30
Enregistré le: Sam 20 Fév 2016 11:45
Localisation: la tête loin dans les nuages
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar *Za* » Sam 2 Avr 2016 13:28

Tu veux dire qu'on vous apprend encore que l'autisme est causé par le milieu familial (notamment la mère), ou bien j'ai fort heureusement mal compris ??...

Par rapport à l'homosexualité par contre, rassure-toi, elle a été retirée du DSM en 87 et de la CIM (soit le DSM européen, en quelque sorte) en 92, en tout cas si j'en crois cet article, qui va dans le sens de ce qu'on m'a appris en cours également.
Ça reste tardif, cependant.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2708
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar lost-in-translation » Mar 5 Avr 2016 17:44

Ce sont des choses qui sont sorties de la bouche (plus ou moins directement) de mes formateurs à l'école d'infirmière. Le problème, c'est que malgré l'évolution du point de vue de la médecine sur différents sujets, certains professionnels restent volontiers campés sur ce qu'on leur a eux-mêmes appris (en dépit du bon sens).
Avatar de l’utilisateur
lost-in-translation
 
Messages: 12
Âge: 30
Enregistré le: Sam 20 Fév 2016 11:45
Localisation: la tête loin dans les nuages
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar soazic » Mar 5 Avr 2016 19:51

C'est donc tout récent, et c'est juste désespérant d'enseigner encore aujourd'hui ce genre de chose. Il y a quelques années, j'ai assisté à une journée pro sur l'autisme et en suis ressortie écoeurée par tant de projections sans fondement. Par chance je travaille avec des jeunes médecins qui pour certains ont été en analyse (moi de même) mais qui en aucun cas utiliseraient ce cheminement intime comme outil de travail.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1099
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar *Za* » Mer 6 Avr 2016 15:07

C'est fou, en fait. Parce que non seulement ça n'est fondé sur rien de concret, mais en plus c'est contre-productif.

On le sait très bien, les psychanalystes le savent très bien : on ne sort pas un autiste de son autisme, ça ne se guérit pas. Alors pourquoi refuser d'aller vers ce qui leur permet l'adaptation, et vers l'adaptation de l'environnement à leurs difficultés ? Le comble, c'est que certains psychanalystes arguent que les enfants qui vont mieux et/ou ont un peu normalisé leur comportement grâce à une prise en charge éducative/comportementale ont pu le faire parce qu'ils n'étaient pas vraiment autistes. C'est pas des on-dit, j'ai eu droit à des variantes en vrai de vrai. Vous imaginez un peu la puissance malsaine de ce sophisme ???

Je crois que si on s'intéresse à l'autisme, il est vraiment important de visionner les films de Sophie Robert.. Elle est d'ailleurs passée récemment dans l'émission de radio de la Tronche en Biais, la Tronche en Live. Je n'ai pas écouté l'émission, mais vraiment ça vaut le coup de prendre connaissance de la montagne de débilités crasses sur laquelle cette vision repose.
[ouep, désolée, j'ai du mal à en causer sans m'énerver, certains de mes patients en ont fait les (lourds) frais].
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2708
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Armie » Jeu 7 Avr 2016 14:03

Chocolat a écrit:L'approche comportementale, dont l'un des représentants s'appelle ABA, date des années 90 et vise plutôt à apprendre à l'enfant à s'adapter à son environnement (...)

asdf a posté:
ce lien

Autre témoignage/article (en français) au sujet de cette méthode ici.
N'étant pas spécialiste du sujet, c'était la première fois que j'entendais parler de guérison!
:ensoleillé:
Avatar de l’utilisateur
Armie
 
Messages: 549
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 11 Déc 2014 14:39
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Léo » Jeu 7 Avr 2016 17:30

Merci pour les liens. Je trouve toujours "fou" qu'il y ait encore tant de méprise de la part de la "psychiatranalyse"... et pas uniquement autour de l'autisme. C'est aberrant en fait dans certains cas, la prise en charge, le jugement... je parle de choses très isolées qui me concernent indirectement et je ne souhaite pas généraliser du tout.

Bettelheim qui par ailleurs a écrit "psychanalyse des contes de fées", a fait partie de ceux à avoir pointer du doigt la responsabilité de la mère, avec des nuances quand même mais bon, bref, "la mère réfrigérateur" c'est moyen... Il y a des documents en ligne. C'est assez choquant mais c'est d'époque, une autre époque... et la personnalité du bonhomme, traumatisé par les camps a été suffisamment mentionnée et analysée afin de replacer, dans son contexte, une théorie bancale. Il s'est de lui-même rendu compte que sa façon de faire ne marchait pas... En revanche, qu'à l'heure actuelle on en soit encore souvent à ce niveau de compréhension... c'est encore plus choquant. C'est un peu comme si on mettait un trisomique chez le psy et que le psy s’évertuait à ignorer ce fait, primordial... j'espère qu'un jour on "obligera" ces gens à se former au risque de leur fermer les portes du métier au nez. Il n'y a pas assez de contrôle et en France on forme pas assez bien. Beaucoup de personnes, parents, infirmières, psy, médecins, le font souvent de leur côté parce qu'il y a de quoi se documenter quand même mais on dirait que c'est pas homogène du tout.

Je vais essayer de voir le film de Sophie Robert dont la bande annonce, visionnée l'an dernier, m'avait pliée en deux de rire (jaune bien entendu). La semaine dernière une adaptation du livre de Francis et Gersende Perrin dont le fils est autiste, est passée à la télévision ("presque comme les autres") suivi d'un "débat".

Bon, je trouve que malgré tout, ça semble avancer. C'est long c'est sûr. Dans les écoles, c'est pas évident non plus. Certains autistes peuvent être intégrés mais je peux comprendre que pour d'autres ce soit plus délicat. Ici, enfin, là où je bosse il y a un autiste avec AVS mais pour l'instit, ça reste très compliqué dans sa classe. Elle doit parfois s'en occuper et ça lui prend beaucoup de temps. Aussi, dans ces classes beaucoup de gosses ont d'autres problèmes et bref. Je pense que c'est une histoire d'intégration pas au point... malheureusement, pas encore assez.

Autre point qui me titille mais cela a été dit, on parle beaucoup de l'autisme Asperger et Haut niveau et très peu de l'autisme "sévère". J'ai l'impression que c'est plus "rassurant" et plus médiatique.

Sinon, j'aime beaucoup Joseph Schovanec (asperger).

EDIT : Le film de Sandrine Bonnaire sur sa sœur , si vous ne l'avez pas vu... est particulièrement "exemplaire".
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrovicz
Avatar de l’utilisateur
Léo
 
Messages: 392
Images: 0
Enregistré le: Lun 1 Avr 2013 18:50
Localisation: A l'ouest
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Fuli » Lun 11 Avr 2016 20:44

lost-in-translation a écrit:Je suis infirmière et bien soumise à la formation continue. Je suis diplômée depuis un peu plus de deux ans et malheureusement, lorsqu'on nous apprend certaines pathologies "psychiatriques" (bien que je pense que l'autisme et d'autres pathologies "mentales" seraient plus à associer à l'aspect neurologique, mais bon...) sont de la responsabilité de l'entourage. De plus, le DSM IV (Manuel diagnostique et statique des troubles mentaux, utilisé par l'ensemble du personnel médical) classifie encore l'homosexualité comme une perversion. Bien qu'étant hétéro (et donc a priori moins concernée), je me demande comment est-il possible à l'heure actuelle d'arborer un tel niveau de débilité profonde... De toute évidence, la médecine à encore de gros progrès à faire.

Petite réflexion personnelle au sujet de ce forum ; au moins ici, on ne retrouve pas un niveau de bas étage où on pourrait retrouver : " je pense x et tous ceux qui pensent y sont des cons", il y a un véritable échange de points de vue différents avec du respect, de la tolérance et des efforts pour comprendre l'autre... Je tenais à préciser que ça change et que c'est bien agréable (pour moi en tout cas).


Le DSM V est sorti en 2013 :) Le DSM IV n'a donc plus à être utilisé. Cela étant, ce dernier DSM est loin de faire l'unanimité. On lui reproche, par exemple, de créer de nouvelles maladies psychiatriques, afin de pouvoir placer des médicaments sur le marché.
Quant à la responsabilité de l'entourage... C'est un héritage du "tout psychanalyse" qui sévit en France depuis des décennies.
Or quand on se rend compte en lisant Freud que plusieurs hypothèses reposent sur une interprétation manifestement biaisée des données médicales qu'il avait réunies, cela fait peur.

En quoi son interprétation est-elle biaisée à mon sens ? Eh bien, si l'on reprend les cas cliniques qui ont conduit au développement du concept de "complexe d'Oedipe" (l'envie d'entretenir un rapport sexuel avec le parent du sexe opposé), il s'agit essentiellement de jeunes femmes de la bonne société autrichienne, qui consultaient parce qu'elles étaient perturbées. Environ une dizaine de pourcent d'entre elles alléguaient avoir été violées par un membre de leur famille : père, oncle, cousin, frère... Dans l'esprit de Freud, un tel chiffre étant inimaginable, il échafauda une théorie selon laquelle la petite fille était attirée par son père, et fantasmait une relation sexuelle avec lui. Aujourd'hui pourtant, l'on sait par les statistiques des urgences gynécologiques qu'environ 10 pourcent des femmes seront violées au courant de leur vie, dont 80 % par des proches. Des chiffres étrangement proches de ceux relevés - très consciencieusement - par le Dr Freud.
Ou comment les a priori de l'éducation peuvent interférer avec le raisonnement logique, même chez un chercheur aussi clairvoyant que l'auteur de "L'avenir d'une illusion" :worried:
Ce n'est pas ce que nous sommes qui nous empêche de réaliser nos rêves ; c'est ce que nous croyons que nous ne sommes pas.

Paul-Emile Victor
Avatar de l’utilisateur
Fuli
 
Messages: 88
Enregistré le: Sam 26 Mar 2016 22:37
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar Armie » Mar 12 Avr 2016 09:50

Oui, ou également l'interprétation de l'absence de souvenirs avant trois ans comme étant du refoulement, alors qu'on sait aujourd'hui que la maturation des structures cérébrales ne permet pas la fixation de souvenirs avant cet âge.
Les exemples comme cela sont foule... A l'inverse, certaines intuitions de Freud se sont avérées plutôt justes, mais c'est finalement assez banal qu'un penseur soit contredit et/ou confirmé par l'avancée de la science...
Ce qui me scotche, c'est qu'on ne sache pas remettre ce courant de pensées à sa place, à savoir le début du siècle dernier, alors que l'essor de la biologie, de la médecine, de la psychologie, a été majeur par la suite. Pourquoi sacraliser un type qui a élaboré des théories 50 ans avant la découverte de la double hélice d'ADN?
De Newton on retient la loi de la gravitation universelle, pas ses travaux d'alchimiste, nom d'un :miaou: !
(oué je sais mais y a pas de toutou en emoji)

Pas de bol, nous en France on a eu Lacan, ça nous a retardé. Il faut sans doute que l'eau continue à couler sous les ponts... L'avenir et le renouvellement de génération des praticiens saura trier le bon grain de l'ivraie en clinique.
Quelques articles de l'AFIS (association française pour l’information scientifique) sur la psychanalyse et l'autisme ici, ou encore
Avatar de l’utilisateur
Armie
 
Messages: 549
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 11 Déc 2014 14:39
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar pixelvois » Mar 12 Avr 2016 14:28

Offtopic :
Armie a écrit:Quelques articles de l'AFIS (association française pour l’information scientifique) sur la psychanalyse et l'autisme ici, ou encore

Oû l'on retrouve la signature de Nicolas Gauvrit en suivant le deuxième lien ;)
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )
Avatar de l’utilisateur
pixelvois
Papa Ours
 
Messages: 5307
Images: 124
Âge: 45
Enregistré le: Dim 27 Nov 2011 10:50
Localisation: planète Mars en navet rond
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar pixelvois » Ven 15 Avr 2016 09:51

Léo a écrit:EDIT : Le film de Sandrine Bonnaire sur sa sœur , si vous ne l'avez pas vu... est particulièrement "exemplaire".

Hop :
www.dailymotion.com Video from : www.dailymotion.com

www.dailymotion.com Video from : www.dailymotion.com

( en 2 parties, paske daylimotion limite à 60 min ^^ )
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )
Avatar de l’utilisateur
pixelvois
Papa Ours
 
Messages: 5307
Images: 124
Âge: 45
Enregistré le: Dim 27 Nov 2011 10:50
Localisation: planète Mars en navet rond
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar madeleine » Dim 17 Avr 2016 21:20

A découvrir sur la toile, un groupe de recherche canadien en neurosciences cognitives sur l'autisme - ils éditent même un magazine en pdf ! Enfin, une approche scientifique et innovante :)
http://www.autismresearchgroupmontreal.ca/
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 3047
Images: 0
Âge: 51
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'autisme, réflexions et découvertes

Messagepar theudericus » Mar 24 Mai 2016 15:45

Pour ajouter quelques infos sur la perception des capacités cognitives des autistes.
J'avais vu passer les travaux de Michelle Dawson, psy canadienne et spécialiste de l'autisme dans son versant "aptitude" (apparemment grande défenseuse de la cause des autistes : wikipédia).

Elle a démontré que si les autistes adultes performaient peu aux tests Weschler, en revanche au Raven c'était proprement hallucinant en comparaison :
83e percentile en moyenne au Raven (ça fait du 115 en QI SD 15) alors que le QI performance moyen au Weschler est autour de 55, le verbal à 45 (référence)

réponses sur google scholar pour M. Dawson

comme quoi hein...
"Le désespoir est, à mes yeux, la rançon de la lucidité. Regardez la vie droit dans les yeux: vous n'y verrez que du désespoir." Irvin D. Yalom in Et nietzsche a pleuré
Avatar de l’utilisateur
theudericus
 
Messages: 139
Images: 0
Âge: 43
Enregistré le: Mer 18 Mai 2016 18:38
Localisation: toulouse
Présentation: viewtopic.php?f=9&t=7505&e=0
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Psychologie et Santé

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Quelques réflexions sur les maladies auto immunes
par Coccinelle » Mer 1 Fév 2012 22:29

Réponses: 23

Vues: 12908

Dernier message par Omar_Regios Voir le dernier message
Jeu 3 Jan 2013 02:16

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités