Nous sommes le Sam 21 Jan 2017 16:15


Alimentation

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

Re: Alimentation

Messagepar Daenerys » Lun 30 Mai 2011 09:35

tu as bien raison je crois que je vais raisonner comme toi maintenant (même si c'est un comportement égoiste), et essayer de prendre du recul sur tout! et c'est vrai que ça cause beaucoup de stress, mais je ne peux pas m’empêcher de toujours chercher la vérité et informer les autres...

TourneLune je ne dis pas que le calcium est le diable, je parle des produits laitiers, évidemment que les calciums minéraux, ou des amandes, légumes...ne posent pas de soucis.
Avatar de l’utilisateur
Daenerys
 
Messages: 124
Âge: 27
Enregistré le: Dim 13 Fév 2011 00:13
Localisation: Londres
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar TourneLune » Lun 30 Mai 2011 10:10

Non justement, le calcium minéral n'est pas franchement assimilable pour l'organisme, et pourtant c'est ce qu'on donne en complément aux animaux en croissance.
Je ne pense pas non plus que les produits laitiers soient à diaboliser pas plus qu'à présenter comme la panacée.
C'est d'ailleurs ce que je reproche aux organisations diverses qui tentent de faire face aux puissants géants de l'agro-alimentaire. Elles font autant dans la subtilité que leurs ennemis. C'est dommage parce que du coup il est quasiment impossible d'avoir de bonnes infos...

Bon courage en tous cas, parce que oui, c'est bcp de stress!!
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Maluna » Lun 30 Mai 2011 10:53

Tu sais Nena, il y a longtemps que les osthéopathes mettent en garde contre la consommation excessive de laitages :wink: Moi aussi ca me choque d'entendre proner le "1 laitage minimum par repas" tout comme le "1 a 2 fois de la viande par jour" comme etant des principes de "bonne alimentation". De la a diaboliser les laitages ou a devenir vegetarien non. Tout est une question de mesure sauf bien sur en cas d'allergie ou d'intolerance severe.
A nous de rester critique face aux informations que l'on recoit et ce d'ou qu'elles viennent. Ce n'est pas toujours facile de tirer le vrai du faux et rien n'est tout noir ou tout blanc...

Nena a écrit:Ils favorisent l'ostéoporose, les cancers des ovaires, de la prostate et du sein, le diabète de type 1 chez les jeunes enfants, ils causent des problèmes de digestion, des dérèglements hormonaux, leur calcium est mauvais pour nous...et tout cela est prouvé et reprouvé!!


Tu as des sources scientifiques serieuses de ce que tu avances? Je parle de publications scientifiques, pas juste d'allegations lu ou entendu quelque part... Il faut faire tres attention a ce genre de declarations... Il est tres difficile de demontrer scientifiquement l'effet nefaste d'une molecule a long terme sur la sante humaine. Les scientifiques sont tres prudents dans les conclusions de leurs etudes car il y a enormement d'interactions possibles. On peut noter des tendances en etudiant des populations temoins mais de la tirer des conclusions aussi affirmatives...

Nena a écrit:Je voudrais tellement que ça éclate, que ces informations soient médiatisées à grande échelle, que la supercherie prenne fin...ça me rend dingue !


Et ensuite quoi? Que tout le monde boycotte les laitages et que bon nombre d'eleveurs francais se retrouvent sur la paille? Il faut aussi penser que derriere cette industrie laitiere, il y a des hommes, des familles qui vivent de cela. Alors non les choses ne sont pas si simples...
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Zeus » Lun 30 Mai 2011 11:12

Sans vouloir trop dériver du sujet, j'avoue que j'ai des soucis à définir un comportement "altruiste"...

Ca consisterait à essayer d'ouvrir les yeux aux autres, les aider à ne pas se faire berner, à être plus lucides, mieux informés, conscients des enjeux, etc ?

Aider plein de gens inconnus à comprendre à quel point ils se font berner ?

Un altruisme anonyme et tout azimuth en est il un ? On veut aider une abstraction : les "gens" ?
Veulent ils être aidés, ces gens, et notre aide n'est elle pas le plus souvent vécue comme une ingérence insupportable ou un besoin de donner des leçons de morale ? Ne risque t on pas de se casser les dents en étant persuadés d'avoir les meilleures intentions et se retrouver au final déçus

Je pense que circonscrire délibérément le champ de son aide à des gens qu'on connait vraiment (et donc qu'on est vraiment en mesure d'aider en connaissant leur problème spécifique) est plus "altruiste" que les envolées lyriques et la dilution de l'action pour les causes lointaines, les collectivités abstraites, les futurs hypothétiques.

Ces soucis abstraits pour des choses hors de notre horizon sont sources d'angoisses injustifiées (car nous sommes impuissants le plus souvent) et participent souvent d'une projection dangereuse, où nous pensons qu'aider les autres constituent à leur proposer de vivre et penser comme nous, bref cela masque une condescendance inavouée.

Et pour se faire entendre, un discours qui apporte au départ une nuance (ex: la critique des excès de lobbyes agro-alimentaires) finit par se radicaliser et s'ultra-simplifier pour être entendu et suivi du plus grand nombre ("déboulonnons les Mac Dos").

Bref, je crois pas trop au projet impliquant trop de monde et trop peu de réflexions, et où quelques slogans envoutant se substitue à une réflexion et des choix très personnels, avec toute la part de hasardeux et d'arbitraire qu'ils comportent.

Il n'y a pas à se sentir égoiste ni à culpabiliser du seul fait qu'on n'ait guère de tendance à sauver des gens qui ne veulent pas l'être, ou pas de la façon qu'on leur propose. Et qui, de leur point de vue, nous imaginent nous aussi comme étant "perdus" et dans l'égarement. Voir les débats entre végétarien et carnivore, parmi tant d'autres.

Et comme le signale Maluna, les situations sont complexes : aider l'un pour plomber l'autre, lorsque les intérêts sont partiellement ou pas du tout compatibles...
Zeus
 
Messages: 1408
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Alimentation

Messagepar Colonel Moutarde » Lun 30 Mai 2011 11:14

Comme TourneLune, je pense qu'il faut éviter de céder à l'indignation émotionnelle qui nous amène à nous ranger derrière des bannières aux messages aussi simplistes et déformés que ceux des lobbys qu'ils combattent. Simplification réductrice, slogans choc, culpabilisation, c'est aussi de la manipulation, et cela ne me donne dans ce cas qu'une envie : examiner les propos de ces "indignés" avec la même loupe critique que ceux "des lobbys".
Il arrive (et même assez souvent) que les indignés aient raison sur le fond, mais je désapprouve l'emploi de telles formes de communication. Il ne devrait pas y en avoir besoin, c'est prendre les gens pour des cons.

En plus, tout ce qui touche à l'environnement et à la santé publique est excessivement complexe, tout est imbriqué, un choix "bon" d'un côté sera catastrophique d'un autre.
Lorsque j'entends des calculs simplistissimes sur le grand avantage pour la planète à manger végétarien parce que les animaux pètent du méthane et compagnie, je ris jaune, vu ce que je sais - un scandale encore infiniment pire et rigoureusement étouffé - de l'empoisonnement généralisé du monde vivant, nous inclus, par les pesticides.
Lisez "Un pacte toxique", de Christian Pacteau, et bon courage si vous décidez de ne pas courir vous pendre.
Je ricane aussi quand mes parents me font l'apologie du lait de soja et qu'en googlant un peu je découvre que les produits qu'ils consomment sont claffis d'OGM. De formation, je suis ingénieur agricole, la menace OGM, je sais qu'elle s'est déjà lourdement concrétisée dans certaines régions du monde. Là aussi, silence radio.

Cette histoire du lait me pose problème parce que l'anecdote du lait concentré est une légende urbaine, du même tonneau que les pantalons rouges de l'armée en 14 qui soi-disant servaient à sauver les cultivateurs de garance du Midi. "Les soldats pendant la guerre" ? En France ? Quels soldats, les Américains ? Non, on ne croulait pas sous les stocks de lait concentré sucré et d'ailleurs, en quoi le verre de lait Mendès France aurait-il servi à les écouler ? Pour écouler des stocks, on dope la production ? :-? Non, il y avait pénurie de tout et augmentation de la population, on a conseillé le lait de bonne foi et stimulé la production pour répondre à cette demande, et non l'inverse.
Alors quand on introduit un discours virulent, qui réclame à grands cris notre adhésion immédiate, par une calembredaine, ça ne donne pas trop envie de la donner aveuglément, cette adhésion. Démontrons posé, calme et sérieux, ce serait beaucoup mieux.

Conclusion : méfiance et recul avec tous les slogans simplistes, d'où qu'ils viennent.

Sinon je plussoie le dernier message d'azerty, j'essaierai d'y revenir.
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Daenerys » Lun 30 Mai 2011 12:35

Maluna a écrit:
Tu as des sources scientifiques serieuses de ce que tu avances? Je parle de publications scientifiques, pas juste d'allegations lu ou entendu quelque part... Il faut faire tres attention a ce genre de declarations... Il est tres difficile de demontrer scientifiquement l'effet nefaste d'une molecule a long terme sur la sante humaine. Les scientifiques sont tres prudents dans les conclusions de leurs etudes car il y a enormement d'interactions possibles. On peut noter des tendances en etudiant des populations temoins mais de la tirer des conclusions aussi affirmatives...


Oui j'en ai des dizaines, et on ne peut plus sérieuses! Menées sur de grands échantillons, sur le long terme (entre 10 et 20 ans). Je peux te faire la liste si tu veux! En voici quelques unes :

Roland Weisner, directeur du département Sciences de la nutrition à l'université de l'Alabama: "Dairy Foods and bone health : examination of the evidence", American Journal of Clinical Nutrition, 2000
LW Turner, "Dairy-product intake and hip fracture among older women : issues for health behavior", Psychol Rep, 1999
Diane Feskanich, "Milk, dietary calcium, and bone fractures in women : a 12-year prospective study" (étude sur 80 000 femmes)
W.Osuwu, "Calcium intake and the incidence of forearm and hip frctures among men" (étude d'Harvard sur 43000 hommes)
M.Karvonen, "incidence of childhood type 1 diabetes worldwide", Diabete Care, 2000
S. Muntoni, "Nutritional factors and worldwide incidence of childhood type 1 diabetes", American Journal of Clinical Nutrition
M. Laugesen, "Ischaemic heart disease, type 1 diabetes and cow milk AI beta-casein"
K.Dahl-Jorgensen, "Relationship between cow's milk consumption and incidence of IDDM in childhood"
L.Monetini, "Antibodies to bovine Beta-casein in diabetes and other autoimmune diseases"
M. Moss, "The cow and the coronary : epidemiology, biochemistry and immunology"
PM Webb, "Milk consumption, galactose metabolism and ovarian cancer", Cancer Causes Control
DP Rose, "International comparisons of mortality rates for cancer of the breast, ovary, prostate and clon per capita fodd consumption"
JM Chan, "Dairy products, calcium, phosphorous, vitamin D, and risk of prostate cancer"

Il y en a vraiment énormément, des centaines, je pourrais t'envoyer toutes les références si tu veux les analyser. Toutes écrites par des scientifiques notamment Harvard qui a été très productif sur le sujet.

Et concernant la mise sur la paille des éleveurs laitiers, je ne pense pas que ça arriverait. On connait les dangers d'un grand nombre de choses (alcool, cigarette, fast food...), et pourtant leur consommation ne s'effondre pas! Le tout est de pouvoir faire son choix en toute connaissance de cause.

Colonel Moutarde, je suis totalement d'accord pour les pesticides, c'est pour ça que je ne mange que bio!
Avatar de l’utilisateur
Daenerys
 
Messages: 124
Âge: 27
Enregistré le: Dim 13 Fév 2011 00:13
Localisation: Londres
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Maluna » Lun 30 Mai 2011 13:57

Je n'ai malheureusement pas le temps de lire avec attention ces travaux. Mais cela demanderait effectivement de s'y pencher de maniere approfondie pour se faire une idee bien precise des conclusions que l'on peut tirer de ces etudes

En matiere de sante publique, de nutrition et d'environnement, il y a helas beaucoup a faire et je ne suis pas sure que faire la guerre aux produits et producteurs laitiers soit la priorite des priorites...

Apres si tu as envie de mener un combat, de mener CE combat, libre a toi. On a tous je pense des convictions que nous avons envie de partager mais je crois qu'il faut savoir informer sans imposer, rester tolerant, mesuré dans ses propos et accepter que tout le monde ne soit pas dans cette demarche-la, ce qui ne signifie pas que personne ne s'y interresse, que personne ne soit vigilant :wink:
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)
Avatar de l’utilisateur
Maluna
 
Messages: 505
Âge: 42
Enregistré le: Mer 13 Avr 2011 13:23
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: par ici
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar humain » Dim 12 Juin 2011 11:04

Merci pour ce sujet et tout ce qui s'y trouve :)

(Et en passant j'ai apprécié de découvrir l'existence yin yang macrobiotique qui me conforte dans ma défense de la recherche de la diversité et de la mesure "en tout domaine" :))

PS : je trouve ça pas mal d'apprendre à écouter ses besoins et envies "normales" du corps...quand je le fais, mon poids se stabilise et peau, cheveux et ongles "sont bien" (pas sûre que seules les femmes enceintes ne "sentent" leurs carences possibles...)
Un problème sans solution est un problème mal posé. Einstein
Avatar de l’utilisateur
humain
 
Messages: 479
Âge: 62
Enregistré le: Jeu 3 Fév 2011 23:52

Re: Alimentation

Messagepar BRG » Ven 18 Mai 2012 14:53

Je joue au fossoyeur en déterrant ce topic car j'aurais une question (qui peut sembler assez bizarre^^) : en tant que gros QI sur pattes, avez-vous changé vos habitudes alimentaires? Avez-vous des petites astuces pour tenir et carburer toute la journée?

Personnellement je suis un peu paumée de ce côté-là, il m'arrive de perdre régulièrement du poids sur la balance uniquement à cause de l'activité intellectuelle et je ne sais plus trop comment nourrir mon grand fourneau intérieur... Je pense avoir une alimentation équilibrée (je mange de tout sauf les produits de la mer -poisson, crustacés, etc...), je privilégie les céréales complètes aux céréales blanches, je consomme pas mal de fruits et légumes, je fais mes propres desserts , comme le gâteau à la carotte, aux amandes et à la confiture... Et pourtant, trois heures après le repas, je meurs littéralement de faim parce que j'ai déjà brûlé toute mon énergie (environ deux fois plus rapidement que si j'avais fait du sport...)... Du coup, j'ai l'impression que l'activité principale de ma vie quotidienne consiste à manger :-? ... J'ai bien été voir une nutritionniste mais elle ne m'a rien apporté de concret (en même temps elle était en surpoids alors m'entendre dire que je ne mangeais pas assez n'a pas dû vraiment lui plaire :D )...

Donc si ce message trouve un écho dans votre estomac gargouillant, si vous avez trouvé le remède miracle contre le coup de barre de 15h (ou si vous avez juste envie de répondre^^) , j'apprécierais beaucoup de lire votre témoignage, parce que si j'arrive à accepter d'être un gros cerveau, j'ai vraiment du mal à gérer d'être un Gargantua insatiable...
Avatar de l’utilisateur
BRG
 
Messages: 60
Âge: 26
Enregistré le: Dim 18 Mar 2012 16:43
Présentation: http://adulte-surdoue.fr/presentations/avant-etais-malheureuse-mais-etait-avant-t1794.html
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Alimentation

Messagepar imot3p » Sam 19 Mai 2012 12:30

EN fait il faut voir ce que tu cherches, étant sportif de haut niveau on dira meme si j'ai arreté la compétition, tout est dans les objectifs que tu veux te fixer, perdre du poids, ne pas en prendre, en prendre,...

Une alimentation saine pour moi c'est manger varié, il ne faut pas se priver ni grignoter ou manger trop de sucres (oublie les céréales le matin meme les spécial K )

Pour moi le petit déjeuner est le plus important et moi je déjeune avec de l'avoine tous les matins, j'y ajoute une demi-pomme, un peu de cannelle et des petits raisins, tu peux aussi y mettre d'autres choses. A mon gout c'est le seul petit dej qui me permette de tenir 4-5heures sans avoir faim donc je n'ai pas le craque de 11h :p

Apres le soir il ne faut pas manger trop, un bol de soupe avant chaque diner et c'est parfait comme ca tu as des légumes en plus !

N'hésite pas à me mp pour plus de conseils :)
Avatar de l’utilisateur
imot3p
 
Messages: 28
Âge: 26
Enregistré le: Mer 16 Mai 2012 17:26
Localisation: Belgique
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Zyghna » Sam 19 Mai 2012 15:59

A moins d'être diététicien (et encore) on peut très difficilement donner des conseils de nutrition, surtout en ne connaissant pas le métabolisme des personnes.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6671
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Daenerys » Sam 19 Mai 2012 16:34

Pour être bien calé il faut que le petit dej soit dense : pain complet (seigle, épeautre, blé...il faut alterner), avec soit oeufs, purée d'amande, fromage...Enfin un truc à l'anglaise qui te permet de tenir toute la matinée!
Surtout pas de sucré, c'est pas du tout le moment!
Avatar de l’utilisateur
Daenerys
 
Messages: 124
Âge: 27
Enregistré le: Dim 13 Fév 2011 00:13
Localisation: Londres
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Mlle Rose » Sam 19 Mai 2012 16:43

Allo ?

Il faut ci, il faut ça, bla bla bla.... NON.
Chacun a un métabolisme ET un mode de vie qui lui est propre, les besoins nutritionnels ne sont pas les mêmes non plus en fonction du sexe, de l'âge, de l'activité, des capacités de synthèse des différents aliments...

Alors STOP. On arrête les affirmations de ce type ou on va les poser sur doctissimo....
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar BRG » Sam 19 Mai 2012 22:36

Pardon Mlle Rose si ma question était bizarre ou au mauvais endroit... :-?

En fait je m'interrogeais juste sur la place de la douance dans l'alimentation, et si justement il fallait lui en accorder une, si elle faisait partie des paramètres importants à prendre en compte, et je n'ai jamais pu aborder le sujet avec un représentant du corps médical... Je sais bien que l'alimentation varie d'un individu à l'autre et que les besoins diffèrent en fonction de l'âge, taille, sexe, activité physique, etc, et il s'agissait moins de demander un planning des menus pour la semaine que de savoir si vous aussi vous aviez eu ce type d'interrogation et quelle(s) réponse(s) vous aviez pu trouver... Mais pas de problème, je me tais! :angel4:
Avatar de l’utilisateur
BRG
 
Messages: 60
Âge: 26
Enregistré le: Dim 18 Mar 2012 16:43
Présentation: http://adulte-surdoue.fr/presentations/avant-etais-malheureuse-mais-etait-avant-t1794.html
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Alimentation

Messagepar Daenerys » Dim 20 Mai 2012 10:23

Je ne me suis jamais vraiment posée la question. Je ne pense pas que le fait d'être surdoué influe sur notre poids. Je reste assez mince et pourtant je ne me prive pas, mais c'est davantage une question de morphologie que de "bouillonnement intellectuel" je pense ^^
En revanche, la douance, et plus particulièrement le fait d'être très curieux et dubitatifs sur ce qu'on nous impose comme vérité générale, fait que nous faisons plus attention à ce que nous mangeons, on se renseigne, on lit, en essayant de savoir ce qui est le mieux pour notre corps...enfin en ce qui me concerne je fonctionne comme cela.
Avatar de l’utilisateur
Daenerys
 
Messages: 124
Âge: 27
Enregistré le: Dim 13 Fév 2011 00:13
Localisation: Londres
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar TourneLune » Dim 20 Mai 2012 10:41

Ou alors on mange n'importe quoi parce que ça nous ennuie de faire à manger.
Attention à ne pas prendre son cas pour une généralité...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Daenerys » Dim 20 Mai 2012 17:09

Je ne prends mon cas pour une généralité, j'ai bien marqué "en ce qui me concerne je fonctionne comme cela" !!
Effectivement chacun est différent, moi j'adore faire la cuisine et tester de nouvelles choses.
Mlle Rose on peut quand même donner des conseils aux gens qui le demandent, après libre à chacun de les prendre comme il le souhaite. Mais on est en démocratie quand même, je trouve ta façon de faire un peu brutale.
Avatar de l’utilisateur
Daenerys
 
Messages: 124
Âge: 27
Enregistré le: Dim 13 Fév 2011 00:13
Localisation: Londres
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar shunbabyx » Dim 20 Mai 2012 19:07

[align=justify]@ BRG : ben si, moi je constate quand même que quand je monopolise toute mon attention (pour une raison ou une autre, peu importe), je consomme beaucoup plus d'énergie. En fait sans m'en rendre compte, j'ai la dalle (comme je suis super absorbée par mon occupation je ne le sens même pas). Et j'ai vraiment besoin de recharger rapidement si je veux pas tomber en hypoglycémie, et faire un malaise.
Après ce n'est qu'un constat personnel sachant que j'ai par ailleurs des problèmes de santé relativement importants. Mais quand je vais passer un examen par exemple (qui dure 3h ou plus), je prends systématiquement à bouffer et de l'eau. Parce que me concentrer me demande de l'énergie, et que quand je tombe en panne, ben je perds carrément en facultés intellectuelles, j'ai du mal à me concentrer, j'arrive difficilement à établir des liens logiques, bref ça devient chaotique et j'ai la terrible impression de devenir " conne ".

(bon après c'est sur j'ai aucune réserve et ça peut sans doute expliquer ma sensibilité à la perte énergétique rapide)

En fait, quand je commence à être triste, à broyer du noir, mon premier réflexe, avant de me prendre le choux sur le sens de la vie, c'est de regarder l'heure et le contenu de mon dernier repas. Et quand je me pose la question, en général ça fait un bon moment que je n'ai pas mangé, manquer d'énergie influence aussi nos perceptions, et notre humeur.

Sinon pour un confort de vie meilleur j'ai diminué les sucreries (avant je mangeais énormément de bonbons) et j'ai favorisé les sucres lents pour une meilleure répartition de l'apport dans la journée, ça fait pas tout, mais ça aide quand même.
J'ai pas mal de soucis au niveau alimentaire (beaucoup de mal à manger une quantité correcte d'un coup, à digérer correctement, bref c'est compliqué pour moi de bouffer), et c'est sur que j'ai misé sur la qualité des produits, plus que sur la quantité. On essaye de cuisiner des plats qui aient du gout, et des qualités nutritionnelles, tout en respectant notre " charte " étique. Je mange quand même mieux depuis que je participe à élaboration des repas, et y a pas forcément besoin d'y passer 4h ou d'être un grand chef pour y arriver ^^.[/align]
shunbabyx
 

Re: Alimentation

Messagepar Mlle Rose » Dim 20 Mai 2012 19:33

BRG a écrit:Pardon Mlle Rose si ma question était bizarre ou au mauvais endroit... :-?

En fait je m'interrogeais juste sur la place de la douance dans l'alimentation, et si justement il fallait lui en accorder une, si elle faisait partie des paramètres importants à prendre en compte, et je n'ai jamais pu aborder le sujet avec un représentant du corps médical... Je sais bien que l'alimentation varie d'un individu à l'autre et que les besoins diffèrent en fonction de l'âge, taille, sexe, activité physique, etc, et il s'agissait moins de demander un planning des menus pour la semaine que de savoir si vous aussi vous aviez eu ce type d'interrogation et quelle(s) réponse(s) vous aviez pu trouver... Mais pas de problème, je me tais! :angel4:


Je parlais surtout aux conseillers en nutrition...

Je n'ai personnellement jamais fait de lien avec la douance.
Les seules questions que je me suis posées : pourquoi dois-je manger à midi si j'ai pas faim ? Pourquoi devrais-je manger trois fois par jour si ça ne me convient pas ? Pourquoi devrais-je petit déjeuner si ça me renvoie illico au lit après ? Pourquoi diable devrais-je manger "équilibré" sur une journée si j'ai envie de bouffer du tartare pendant 3 jours?
La seule réponse que j'ai pu formuler : prout. En fait je vais faire où je veux, quand je veux, et ce qui me fait envie, comme ça je reste au plus près de mon instinct et je cesse de tyranniser mon bide. Depuis 20 ans ça va bien :D
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar moza » Lun 21 Mai 2012 13:11

Je sais pas trop si c'est une bonne idée de répondre ici, mais j'ai envie de donner un son de cloche différent qui me semble un peu manquer, sauf peut être dans l'intervention de Tournesol :
Tournesol a écrit:Ou alors on mange n'importe quoi parce que ça nous ennuie de faire à manger.
Attention à ne pas prendre son cas pour une généralité...


Personnellement, j'ai pas mal de trucs qui me prennent aux tripes émotionnellement, et mon moyen de le gérer c'est de manger sans faim - ´ca amortit mes émotions - et du coup mon souci n'est pas de trouver assez d'énergie en mangeant mais plutôt de perdre tout le poids accumulé à cause de ´ca.

C'était juste une note courte pour répondre à BRG avec un exemple opposé. :)
Avatar de l’utilisateur
moza
 
Messages: 273
Âge: 30
Enregistré le: Mar 14 Fév 2012 17:28
Localisation: Scandinavie
Présentation: lien
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar TourneLune » Lun 21 Mai 2012 13:53

C'était pas trop le sens de mon intervention. Moi c'est plutôt que quand je suis seule, je picore ou je ne mange rien par flemme de faire à manger. Mais les horaires décalés n'aident pas non plus...

Au final, ce sont des troubles ( ou pas ) assez généraux , peut-être exacerbés par la douance et la sensibilité/réactivité qui va avec.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Joebar » Lun 21 Mai 2012 23:19

Seul et/ou coup de blues, je prends la bécane, je roule une petite demi heure et je m'arrête dans un bar à bière avec un pote ou deux, interpellés au passage, me faire une mousse (ok une double) avec saucisson et fromage! (et du pain!)
Bah quoi, si on peut même plus boire un coup au jardin... et si un jour je suis surdoué, je ne prendrais plus que de la bière bio! promis, et peut être même avec des carottes (avec sauce, faut pas déconner).

Ok, je rencontre quand même un trouble exacerbé par mon "trop" et mon "tout petit", qui a eux deux me font prendre du ventre... heureusement, je me vois toujours pisser.

Pour déconner un peu, je suis d'accord avec TourneRosol!
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2922
Images: 4
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Mlle Rose » Mar 22 Mai 2012 07:50

On ne boit pas quand on prend la bécane!!! :violent1: :fouet: :swear: :o
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Kayeza » Sam 2 Juin 2012 19:55

Joebar a écrit: et si un jour je suis surdoué, je ne prendrais plus que de la bière bio!

Wow, ça c'est du raccourci... :vgeek:

Ma petite contribution à cette question épineuse de l'alimentation, question qui me préoccupe beaucoup.

Pour commencer, je voudrais juste rappeler qu'effectivement nous sommes tous différents, tant au niveau de notre constitution que de notre façon de vivre, mais aussi au niveau de notre relation émotionnelle à la nourriture. À un niveau psy de base, la façon de se nourrir est liée à quelque chose de très primordial, voire primal, la relation à nos parents y joue un grand rôle, donc il est quasiment impossible de faire des généralités. Je rejoins Mlle Rose sur ce sujet : prout ! Je mange pour nourrir mon corps, c'est donc à moi de décider ce que je mange, quand, etc.

[tabs][tabs: petit-déjeuner]
Personnellement, j'ai été végétarienne pendant 5 ans (avec des phases de végétalisme) et j'ai arrêté de l'être après être allée voir une naturopathe. J'avais pris du poids, je me sentais gonflée, malgré de gros petits-déjeuners j'avais faim à 11 h. S'appuyant sur mon groupe sanguin (O+), elle m'a conseillé de recommencer à manger de la viande, deux fois par jour au début pour "rattraper" : matin et midi. Le steak le matin, je pouvais pas, donc j'ai commencé à prendre du poisson au petit-déj. Je suis passée de muesli+tartines à gogo à 2-3 galettes de riz soufflé + sardines et je tenais jusqu'à midi trente facile. Dans mon cas, c'était les protéines du petit-déj qui m'aidaient à tenir. (Du coup, je ne défendrai pas le régime des groupes sanguins dans l'absolu, je dirai juste que ça a marché pour moi.) Cette même naturopathe m'avait dit qu'une fois cette phase de réadaptation passée, et surtout en été, je pouvais me contenter pour le petit-déj d'un fruit frais avec quelques noix (noisettes, amandes, etc., plus un liquide, évidemment). Je fais ça en ce moment quand la chaleur dès le matin me coupe l'appétit et ça marche bien.

[tabs: médecine chinoise]
Dans la médecine chinoise, on dit que le foie tourne à plein régime le matin et jusque vers 14-15h, c'est pourquoi il faut absorber les graisses et les sucres le matin (cohérent avec le fameux petit-déj britannique). Là encore, pas dit non plus que ça convienne à chacun. Mais pour avoir vécu en Chine et m'être intéressée à la question, je fais un peu attention à certains principes de médecine chinoise. Par exemple : je suis hyper-frileuse et donc en hiver j'évite les aliments "qui refroidissent", je privilégie les épices, les féculents, j'évite les crudités, les fruits frais pas de saison (les oranges en hiver, ça me fait bondir !). Là encore, j'applique les principes dont j'ai pu observer qu'ils marchaient sur moi. Cette recherche de l'alimentation idéale pour mon corps à moi a été longue, elle l'est toujours, il n'y a rien de figé. Je suis passée par un peu tous les extrêmes et maintenant je reviens à quelque chose de beaucoup plus équilibré.

[tabs: gluten]
Cette même naturopathe m'avait conseillé aussi d'arrêter le gluten pour voir si ça faisait une différence pour moi. Et bingo ! Depuis que j'y fais attention, je n'ai plus les ballonnements quasi-permanents que j'avais avant. Mais je sais aussi qu'il vaut mieux ne pas éliminer le gluten complètement, parce que je risque de me sensibiliser encore plus. Alors maintenant, je mange sans gluten à la maison autant que possible (j'ai même fait mon premier pain sans gluten cette semaine, à partir d'un mélange tout prêt, il est SUPER BON !). Et quand je suis à l'extérieur, je peux manger des biscuits, des pizzas, du pain normal si j'en ai envie ou s'il n'y a rien d'autre de dispo. Et si je gargouille après, eh ben tant pis. Je ne suis pas intolérante grave, heureusement. Mais je pense en effet que les manipulations que le blé a subies (entre autres ingrédients de base) ne sont probablement pas étrangères à cette augmentation des intolérances (même s'il y a d'autres facteurs, of course).

[tabs: allergies]
Concernant les allergies et autres intolérances, je suis tombée l'autre jour sur une émission sur la question sur France Culture et voilà ce que j'en ai retenu (il faut dire que c'est aussi ce que je voulais entendre...) : les allergies sont un phénomène extrêmement complexe, avec lequel il faut être prudent. Mais en gros, on peut dire quand même que, grâce à Pasteur entre autres, nous vivons dans un environnement où nous sommes de moins en moins exposés à des facteurs de risque tels que les bactéries. Et c'est tant mieux. Mais d'un autre côté, ça affaiblit notre système immunitaire, qui devient paresseux et qui peut se mettre à délirer (à prendre un pollen pour une protéine dangereuse, par exemple). Les allergies commencent à se développer dans les sociétés qui adoptent peu à peu notre mode de vie, par exemple, alors qu'elles y étaient inconnues avant (ou non identifiées comme telles, en tout cas). Je pense qu'il faut revenir à plus de mesure et de bon sens (ce qui pourrait être d'ores et déjà la conclusion de tout ça) en arrêtant de se shooter à la javel pour tout désinfecter et en revenant à un niveau "normal" d'exposition aux bactéries. Il semblerait que ce soit particulièrement vrai pendant la grossesse : une mère exposée à tout un tas de molécules aide son corps à développer les anti-corps adéquats (s'il y a lieu - pas d'anti-corps nécessaire pour le chocolat, à ma connaissance...) et à les transmettre à son enfant, in utero puis au cours de l'allaitement. Rien d'extraordinaire là-dedans, mais on l'a un peu oublié...

[tabs: végétarisme]
Cela fait maintenant huit ans que je ne suis plus strictement végétarienne et je suis lentement en train de le redevenir. Par gout d'abord, parce que je constate que je n'aime pas le gout de la plupart des viandes ni même des poissons. Et qu'ensuite ça m'arrange bien parce qu'au niveau environnemental, la consommation excessive de viande que l'on fait dans nos pays "civilisés" est plus une plaie qu'autre chose. Comme il a déjà été dit, le lobby viande-lait (ne pas oublier qu'ils sont très liés, vu que notre viande "de boeuf" est essentiellement celle de vaches laitières qui ne produisent plus...) est très puissant dans nos pays, en France aussi, et que l'information est donc très biaisée. Je ne crois pas que l'homme soit végétarien de par sa constitution, mais il n'est pas fait pour se nourrir d'autant de viande non plus. Comme il n'y a aucune raison qu'il ingère le lait d'une autre espèce animale... Là encore, un peu de bon sens ne ferait pas de mal. Un peu de viande de temps en temps pourquoi pas, comme les produits laitiers (plutôt sous forme de fromage, vu qu'il est alors prédigéré), mais voilà, pas d'excès. À moins qu'on se fiche de ce qu'on mange et des conséquences que cela peut avoir, ce qui se défend aussi.

[tabs: douance et alimentation]
Pas grand'chose de particulier, si ce n'est ce qui a déjà été dit : j'ai remarqué pour moi que tout effort intellectuel soutenu entrainait un besoin accru de sucre. Donc quand j'ai envie/besoin de sucre, je mange ce qui peut m'en apporter et voilà. Donc pour répondre à BRG, je dirais juste qu'il faut essayer pour trouver le régime qui te convient le mieux et ne pas hésiter, surtout, à faire péter les conditionnements divers et (a)variés que l'on veut nous imposer. Si tu as besoin de manger plus de 3 fois par jour, où est le problème ? Si tu sens que tu as besoin de calories, privilégie les aliments "riches" et tu verras bien si ça t'aide. Renseigne-toi, vois ce qui te parle le plus et ne t'inquiète pas trop. À ton âge, j'étais en plein tâtonnement, j'ai trouvé peu à peu ce qui me convenait le mieux et je réajuste en permanence. Il n'y a pas de recette miracle valable pour tous, ce serait trop facile...[/tabs]

Bon, j'ai pas réussi à faire court, mais vu que c'est un sujet qui me touche pas mal, je pourrais en parler des heures...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4693
Images: 52
Âge: 37
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Alimentation

Messagepar Zyghna » Sam 2 Juin 2012 21:16

Je rejoins pas mal de choses mentionnées par Kayeza.
D'une part sur la particularité de notre corps, et le fait de ne pas oublier que ce dernier puisse changer au cours des ans (pour prendre mon cas, la grossesse m'a permis de supprimer le gros coup de barre que j'avais systématiquement après manger, sans doute un changement hormonal). Et j'ai toujours suivi les besoins de mon corps question alimentation: par exemple, je ne mange quasi pas de viande ni de trucs sucrés, mais si j'ai des envies, je les écoute. Par contre je sais très bien faire la différence entre de la gourmandise et un besoin réel.

Bon j'ai de la chance de ne pas avoir à me soucier de régime, ça aide, mais je pense aussi que ça vient d'une alimentation qui a toujours été équilibrée et d'un rapport très sain avec la nourriture.

Bref, ça me sidère toujours de constater que les gens ont besoin d'aide pour savoir comment s'alimenter (ou pour savoir comment nourrir un bébé, ça revient au même, on perd des choses qui devraient être des acquis).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6671
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Psychologie et Santé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités