Nous sommes le Jeu 23 Mar 2017 07:13


Les angoisses disproportionnées

Modérateur: Zyghna

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Kayeza » Mar 2 Déc 2014 01:17

Boby a écrit:En grandissant cela peut prendre differentes formes, en passant par l'hypercontrole... Mais l'experience aide aussi a relativiser... (Ouais je parle pour moi la... :emo: )

La tendance anxieuse peut rester (chez moi, elle est toujours bien présente), mais l'expérience aide en effet beaucoup. L'accompagement aussi (psy, méditation, un certain forum sur internet :wasntme: ). Continuer à en parler et à prendre ces angoisses au sérieux (non, ce n'est pas du cinéma, en effet), ça me semble important.
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Loefen » Mar 2 Déc 2014 06:57

soazic a écrit:prendre ces angoisses au sérieux (non, ce n'est pas du cinéma, en effet), ça me semble important.


Vivre avec un enfant HQI est parfois déstabilisant, ainsi lorsque ma grande fille de 11 ans a fait sa crise d'angoisse et de larme à cause des chaussures qu'elle n'arrivait pas à lasser dans les temps, il a fallu que je me répète que ce n'était pas du cinéma et que je trouve des trésors de patience et de compréhension pour l'aider à résoudre ce problème qui avait tant d'importance pour elle ! Mes nerfs sont mis à rude épreuve :sweat:
Avatar de l’utilisateur
Loefen
 
Messages: 106
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 17:51
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Loupiote » Dim 5 Avr 2015 21:47

Je me permets d'intervenir car j'ai, depuis toute eptite, de très grosses crises d'angoisse. J'ai parfois su raconter certaines de mes angoisses à mes parents, sauf que dans mon esprit, j'ai toujours cru que ces angoisses portaient sur des fait réels. Je ne vous raconte pas la tête de mes parents, complètement décontenancés, n'arrivant pas à me faire comprendre que les faits évoqués sont justes impossibles.

Avec le recul, je sais que mon incapacité à distinguer le réel de l'imaginaire reposait sur la très forte intensité de l'angoisse.

Durant cette période, je me suis sentie tellement seule face à mes peurs. Je me sentais honteuse. Les adultes voyaient bien que j'avais peur, mais pensaient tour balayant en riant et en me disant que c'était mon imagination. Et hop! Abracadabra! On ne peit plus parler de faits imaginaires, c'est totalement absurde voyons! Mais pour moi, l'important n'était pas de savoir si c'était réel ou pas, l'important c'était juste l'objet de ma peur.

Je ne sais pas du tout comment mes angoisses ont fini par s'estomper un peu. Elles réapparaissent aujourd'hui fortement depuis que je suis maman, mais curieusement je ne fais plus la confusion entre le réel et l'imaginaire, ce qui les rendent un peu plus gérables. Cette confusion est peut-être propre à l'enfance, je ne sais pas.
Loupiote
 
Messages: 106
Âge: 36
Enregistré le: Mer 12 Mar 2014 16:11
Localisation: Marseille
Présentation: presentations/nouveau-membre-nouvelle-presentation-t4740.html
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Loupiote » Dim 19 Avr 2015 14:02

Tiens, je reviens vite fait sur ce post car depuis quelques jours, mon fils a une forte angoisse au sujet des....... mouches !!

Bon sang, la première fois que ça lui est venu il jouait paisiblement dans sa chambre, et quand il a eu peur, j'ai cru qu'on était en train de l'égorger. Il se réveille la nuit en hurlant et tout transpirant, et ne veut plus jouer dans sa chambre.

Pour être honnête, la toute première chose qui m'est venue à l'esprit quand il m'a dit que l'objet de sa peur était la mouche, était de lui dire que les mouches ne font pas peur. Réponse logique de mon fils : Beh si, moi j'ai peur !! (Prend ça dans tes dents maman!). J'étais assez décontenancée. Y a pas plus inoffensif qu'une mouche !

Il faut dire que la moindre petite chose qui n'est pas faite comme d'habitude ou qu'il n'arrive pas à faire correctement tout seul le met dans des états épouvantables depuis qu'il a 2 ans. Je ne sais pas comment sont les enfants surdoués, mais vivre avec un perfectionniste comme mon fils demande une extrême patience qui m'épuise. Or le perfectionnisme est un terreau fertile pour les angoisses.

Aujourd'hui il a 3 ans et je me dis aussi que c'est tout simplement un âge où l'on prend conscience que le danger existe dans ce bas monde, sans pouvoir faire la part des choses entre le réel et l'imaginaire et entre les petits et les gros dangers.
Loupiote
 
Messages: 106
Âge: 36
Enregistré le: Mer 12 Mar 2014 16:11
Localisation: Marseille
Présentation: presentations/nouveau-membre-nouvelle-presentation-t4740.html
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Mlle Rose » Dim 19 Avr 2015 20:21

Les mouches se promènent sur les trucs les plus dégueus du monde ! Et y'a les mouches Tsé Tsé ! Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr Ce sont des dangers sanitaires absolus !!!! Si en plus tu sais que tu dors un peu parfois la bouche ouverte y'a de quoi faire des cauchemars !
Je comprends totalement ton fils :D

(bon désolée je t'aide pas là ^^).

Face à ces peurs enfantines je crois qu'il est important de prendre le temps de comprendre pourquoi, et de demander ce qui est ressenti exactement pour poser les mots justes (eux disent "peur" par exemple, mais parfois c'est pas approprié, faut essayer de savoir ce que ça leur fait dedans quand ils sont en présence du truc qui leur fait "peur"). Il me semble important aussi de montrer qu'on a pris en compte, et qu'on va essayer de trouver ensemble des solutions pour que ce ressenti gênant disparaisse ou que l'objet de la "peur" disparaisse lui-même.
Juste dire "ça fait pas peur" ça suffit pas, parce que le ressenti n'est pas gommé par cette phrase magique. Tu peux expliquer pourquoi ça ne te fait pas peur à toi par contre et comparer avec les raisons qui lui font ressentir exactement le contraire. Les angoisses ça se déconstruit.

NB : en homéo, Stramonium donne de bons résultats sur les cauchemars et angoisses nocturnes. Peut-être une piste pour ceux dont les enfants sont concernés, à explorer avec votre médecin :-)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12691
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Loupiote » Dim 19 Avr 2015 21:01

Au contraire mlle Rose, ce que tu dis m'aide puisque je n'avais pas songé à l'aspect sale de la mouche. Bien sûr maintenant, ça me paraît évident, mais je n'avais pas associé la saleté à la peur.

Je vais donc lui poser la question car bien sûr, je discute avec lui, j'ai fait tout ce que tu évoques, je lui ai donné des astuces pour réagir quand il en voit une, et je lui ai même montré que je pouvais en attraper une, mais rien n'y fait. Comme il ne sait pas exprimer ce qu'il ressent exactement, c'est toujours à moi de lui suggérer. En réfléchissant, c'est vrai que la saleté fait partie de ses plus grandes angoisses et génère chez lui des crises incroyables. Manger du chocolat et en avoir un peu sur les doigts, se laver les dents et se mouiller légèrement le t-shirt, un cheveux qui traine sur le parquet, etc., ça vire au drame.

Bon j'arrête avec mon cas personnel. Je vais suivre le post s'il évolue.
Loupiote
 
Messages: 106
Âge: 36
Enregistré le: Mer 12 Mar 2014 16:11
Localisation: Marseille
Présentation: presentations/nouveau-membre-nouvelle-presentation-t4740.html
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Kayeza » Mar 2 Juin 2015 00:01

Je reviens dans ce sujet suite à une lecture que j'ai faite récemment : Bruno Bettelheim, "Psychanalyse des contes de fée". On passera sur le contenu même du bouquin, mais ce que j'en ai retiré, c'est surtout que les enfants petits (on va dire avant 8-10 ans) fonctionnent avec une pensée "magique". Les explications rationnelles ne fonctionnent pas toujours alors qu'une explication "magique" peut mieux fonctionner. Je me suis dit que ça pouvait valoir le coup d'essayer pour les angoisses...

Dans son livre, Bettelheim cite l'exemple d'une petite fille qui ne comprenait pas pourquoi sa maman se mettait parfois très fort en colère. Pour mieux gérer ça, elle s'était inventée une histoire d'alien qui remplaçait sa maman quand elle était en colère. Cela lui permettait de préserver l'image de la bonne mère et de gérer cette apparente dichotomie. En grandissant, elle a compris que c'étaient là deux faces de la même personne. Mais tant qu'elle était petite, il lui était presque impossible d'avoir cette subtilité dans la pensée : maman est gentille, donc une maman en colère n'est pas ma maman. Point. Peut-être que le recours au magique peut aider les enfants à gérer leurs angoisses...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Pier Kirool » Ven 5 Juin 2015 17:23

Kayeza a écrit: Peut-être que le recours au magique peut aider les enfants à gérer leurs angoisses...

Si j'osais, et j'ose, je dirais qu'on a tous un enfant qui reste plus ou moins planqué dans le fond...et donc que le recours au magique reste d'actualité plus ou moins longtemps... :lol: , mais je :porte: quand même...
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2315
Âge: 55
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Chacoucas » Ven 5 Juin 2015 18:44

Pour avoir eu quelques difficultés à lâcher des pensées magiques (peut être parce qu' elles ne m' avaient pas été présentées comme telles aussi?) je dirais qu' il faut quand même être prudent avec ces trucs là :)
Avatar de l’utilisateur
Chacoucas
 
Messages: 925
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2015 09:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Halflife » Sam 23 Avr 2016 19:14

Bonjour à tous,
au sujet des angoisses, je reviens ce soir suite à une question/angoisse de mon fils au sujet des événements de Novembre.
En effet suite aux attentats, vue la surmédiatisation, les conversations... nous lui avons expliqué, dans les grandes lignes et simplement sans rentrer dans les détails, ce que nous pouvions...
Avant aujourd'hui, rien, à part quelques questions, mais ce soir un "maman, papa, j'ai peur de mourir". Assez abrupt, nous lui demandons de développer un peu, et il nous explique qu'il a peur des gens qui ont tué à Paris. Comment lui expliquer, sans lui faire peur le caractère exceptionnel de ces événements? J'avoue que nous sommes à court d'idées.
Merci à tous.
Halflife
 
Messages: 9
Enregistré le: Mer 6 Avr 2016 15:53
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Orphée » Sam 23 Avr 2016 19:41

Je comprends bien ton gamin...
Il a quel âge ?
Je n'ai pas de réponse à vous apporter, mais ça m'avait fait le même effet après le 11 septembre et après le tsunami de 2004... Et même encore parfois aujourd'hui ça peut revenir un peu mais j'arrive davantage à gérer maintenant.
Avatar de l’utilisateur
Orphée
 
Messages: 13
Âge: 26
Enregistré le: Lun 11 Avr 2016 20:53
Présentation: presentations/bonjour-bonjour-t7389.html
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar samjna » Sam 23 Avr 2016 20:04

Est-ce qu'il ne vient pas de découvrir quelque chose de sa propre mortalité, de la mort à la première personne ? En ce cas, le matraquage environnant n'est peut-être que le moyen que cette possibilité lui revienne de l'extérieur comme un accident alors qu'elle le constitue. Faut voir ce point.

Le risque, très faible à chaque fois, d'un "accident de la vie" particulier et le fait d'être mortel sont deux questions distinctes. Aussi chiantes l'une que l'autre à expliquer d'ailleurs. Pasque lui dire qu'il a nettement plus de chances de mourir dans un accident de voiture n'est pas clairement rassurant. Sauf qu'un accident de voiture n'a pas de mauvaises intentions.
Et c'est normal que ça engendre peur et angoisse ( ça dépend quand même s'il a 5 ans ou 25 ans).
Pas sûr que c'était un WISC !
Avatar de l’utilisateur
samjna
 
Messages: 291
Enregistré le: Ven 27 Nov 2015 05:55
Localisation: Au bout du bout de l'ouest...
Présentation: -->
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Halflife » Sam 23 Avr 2016 20:06

Hello,
il a 6 ans et demi...
Et clairement, je ne compte pas lui faire de stats sur les divers accidents!!!!
Halflife
 
Messages: 9
Enregistré le: Mer 6 Avr 2016 15:53
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar samjna » Sam 23 Avr 2016 20:30

Il me semble que c'est souvent l'âge où la temporalité s'est assez développée pour qu'un gamin commence à "concevoir" la mort.
Pas sûr que c'était un WISC !
Avatar de l’utilisateur
samjna
 
Messages: 291
Enregistré le: Ven 27 Nov 2015 05:55
Localisation: Au bout du bout de l'ouest...
Présentation: -->
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Riffifi » Dim 24 Avr 2016 13:02

Halflife a écrit:Bonjour à tous,
au sujet des angoisses, je reviens ce soir suite à une question/angoisse de mon fils au sujet des événements de Novembre.
En effet suite aux attentats, vue la surmédiatisation, les conversations... nous lui avons expliqué, dans les grandes lignes et simplement sans rentrer dans les détails, ce que nous pouvions...
Avant aujourd'hui, rien, à part quelques questions, mais ce soir un "maman, papa, j'ai peur de mourir". Assez abrupt, nous lui demandons de développer un peu, et il nous explique qu'il a peur des gens qui ont tué à Paris. Comment lui expliquer, sans lui faire peur le caractère exceptionnel de ces événements? J'avoue que nous sommes à court d'idées.
Merci à tous.

Je ne trouve pas qu'il s'agisse d'angoisse disproportionnée, avoir peur de mourir, si ça ne le bloque pas par ailleurs dans sa vie. Et il me semble difficile de parler de dimension exceptionnelle (peut-être plutôt de probabilité d'être directement touché ? :think: ) si l'on se rapporte de manière plus large à ce qui s'est passé/se passe/se passera sur cette planète.
Ceci étant, concernant la manière d'expliquer, vous trouverez peut-être des ressources dans ces journaux pour enfants.
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)
Avatar de l’utilisateur
Riffifi
 
Messages: 935
Âge: 37
Enregistré le: Sam 20 Avr 2013 15:35
Localisation: à l'Ouest
Présentation: riffifi
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Cassini » Lun 2 Mai 2016 11:08

Y'a pas d'âge pour aller chez le pédo-psy, il a probablement d'autres atouts dans sa manche pour aider un loulou qui met tout juste en place le langage.

Moi j'aurais bien aimé que mes biomanes me fassent consulter quand j'avais des crises existentielles où je réinventais l'Ecclésiaste: vanitas vanitatis, à quoi ça sert de vivre puisqu'il faudra mourir?

:(
Cassini
 
Messages: 272
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 20:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar ckc » Lun 2 Mai 2016 16:13

ZeBrebis,

Je ressens de ton intervention plusieurs choses...
La première chose, c'est que tu t'identifies à ton enfants et ses angoisses pour les avoir vécues toi mêmes....Celles-ci...ou d'autres. Si à présent les tiennes sont calmées, ce qui n'est pas toujours facile, j'en conviens...c'est à toi de lui montrer par ta propre confiance en toi et de ce que tu connais de ces craintes là qu'il est en sécurité.
Je m'explique.
Si en promenade, tu sais qu'il a ces peurs, forcément quelque part, tu les redoutes...c'est quelque chose qu'il peut ressentir... en pleine conscience ou inconsciemment...
Détourner l'attention peu fonctionner si tu réussis à l'accrocher avec autre chose.

LE CHIEN...

L'une des solutions peut être de trouver parmi tes proches ceux qui ont des enfants et un chien...
De demander aux enfants de caresser le chien, de tenter d'être le lien entre ton enfant et le chien.
L'adulte est vu physiquement comme grand par l'enfant... Si un enfant de son âge ou à peu près va vers un chien, le caresse... voir, lui grimpe sur le dos... Il y a alors un mécanisme de " je peux controler le chien/ je suis plus fort que le chien "
Ensuite... tenter à ce qu'il donne à manger à un petit chien calme ( pas de jack russel, pas de chihuahua ) en déposant une friandise dans la main, à plat... . Lui montrer l'exemple aussi...
Lui expliquer aussi pourquoi le chien aboie dans une cour quand il passe... protection du territoire, peur de quelqu'un qu'il ne connaît pas...

" tu as peur du chien, mais en réalité c'est le chien qui a peur de toi. Il a peur que tu rentres chez lui sans lui demander s 'il est d'accord " etc

VOITURE...

Mettre en relief ses peurs.
S'il aime jouer aux voitures... Achete lui un tapis de ville ou tu as des signalisations, des passages piéton, des trottoirs dessines et des voitures en accord avec la taille du tapis...
Laisse de l'espace entre deux voitures...et demande lui de ranger une troisième voiture sans toucher les deux voitures... Mets des playmobiles sur les trottoirs...
Tu verras à quel point il fera attention de pas toucher les voitures...
Et tu pourras le rassurer au fur et à mesure...qu'il voie lui même qu'il a pas touché les voitures, n'est pas monté sur le trottoir etc...

ce sont des idées, comme ca...
Avatar de l’utilisateur
ckc
 
Messages: 72
Âge: 38
Enregistré le: Mer 6 Avr 2016 20:16
Localisation: Pays du foie gras et du magret de canard!
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Virginie » Sam 7 Mai 2016 20:50

Ça fait un moment que j'y réfléchis, et je voulais vous soumettre une question : une angoisse disproportionnée peut-elle augmenter la fièvre?

Je m'explique : mon fils de 2 ans a fait des convulsions liées à la fièvre, d'après les médecins. Sauf que ce que j'ai constaté, c'est que ok, il ne convulse que quand il fait de la fièvre, mais également à un moment bien précis :le soir, au moment du coucher, qui correspond à un moment d'angoisse pour lui (genre maman m'abandonne...), normal à cet âge - là cela dit.

Je le vois, c'est flagrant : je lui prends sa température, mettons qu'il ait dans les 39, il va bien, je le prépare pour aller se coucher, sa température monte en flèche (plus de 40), c'est la panique, il pleure, ne va pas bien du tout, et soit il convulse, soit on arrive à contenir la "crise", notamment depuis qu'il a un traitement anti-épileptique. A noter également que s'il voit que je reste avec lui, il se calme et sa température redescend.

J'ai toujours pensé que la fièvre était une réaction du corps face à une agression extérieure (virus, microbes en tous genres...), mais là je doute : est-ce qu'un enfant peut paniquer au point de faire monter sa fièvre tout seul, jusqu'à ce point de rupture que sont les convulsions?
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Cassini » Sam 7 Mai 2016 21:08

On dirait, oui...

http://biologiedelapeau.fr/spip.php?art ... sommaire_5


1.5. Emotions
Les stimuli émotionnels peuvent entrainer une augmentation de la température de l’organisme allant parfois jusqu’à +2°C, par stimulation de l’activité orthosympathique.
Cassini
 
Messages: 272
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 20:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Virginie » Jeu 12 Mai 2016 09:04

Merci pour le lien Cassini, je suis allée faire un tour sur cette page et effectivement, il semblerait que l'angoisse que peut ressentir mon fils au moment de se coucher fasse monter sa fièvre.

Enfin c'est quand même dingue!

Par contre ce que je trouve positif là-dedans, c'est qu'au moins on a un moyen d'agir pour éviter que ça prenne des proportions pas possible quand il a un simple rhume.
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Cassini » Jeu 12 Mai 2016 18:15

Avec plaisir.

En fait, les mômes sont tellement plus faits d'eau que les adultes, qu'ils peuvent se transformer rapido en bouilloire sifflante, c'est logique. Donc faire des convulsions, dites "fébriles", justement. Ton boubou prend des anti-épileptiques, non? L'épilepsie et les convulsions, c'est pas la même origine, mais ça se ressemble beaucoup, question symptômes. Mais d'une manière ou d'une autre, personne n'en a besoin...

Petits moyens pour faire baisser la température: les enveloppements froids des jambes, chacune de leur côté, avec des linges trempés (mélange eau du robinet et alcool à 90) et essorés. Et bien sûr, le découvrir, ventiler la chambre...
Cassini
 
Messages: 272
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 20:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Virginie » Ven 13 Mai 2016 21:08

Les linges humides mêlés à de l'alcool à 90 je ne connaissais pas, mais quelque chose me dit que mon asticot de fils ne va pas les garder plus de dix secondes! :lol:

Sinon on découvre, bien sûr, mais quand la fièvre chute (aussi brutalement qu'elle est montée, sinon c'est pas drôle), il devient marbré, claque des dents et est à la limite de tourner de l'oeil, du coup il faut passer son temps à découvrir/couvrir le petit malade, et bien sûr doliprane, advil etc... Le bain, même à bonne température (pas plus de deux degrés d'écart entre sa température et celle du bain) lui fait une fois sur deux des chocs thermiques (ce qui fait que quand il est malade, je n'ose plus le laver! :nesaitpas: )

En tout cas, vivement qu'il grandisse et que ce ne soit plus qu'un mauvais souvenir, parce que tant physiquement qu'émotionnellement, c'est très lourd!
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les angoisses disproportionnées

Messagepar Cassini » Ven 13 Mai 2016 23:15

Mmmh, oué, costaud, le tableau.

Les enveloppements, on appelle ça des bottes (vinaigrées, quand on y met du vinaigre à la place de l'alcool...). Pas besoin d'envelopper plus haut que les mollets. Mais ma foi, s'il envoie tout dinguer, alcool ou vinaigre, même combat, en effet.
Cassini
 
Messages: 272
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 20:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Précédente

Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
des vidéos pour les aider à apprendre
par madeleine » Mar 5 Mai 2015 11:19

Réponses: 0

Vus: 423

Dernier message par madeleine Voir le dernier message
Mar 5 Mai 2015 11:19
Vos enfants et les écrans
1, 2par Virginie » Lun 24 Aoû 2015 11:00

Réponses: 41

Vus: 2517

Dernier message par Virginie Voir le dernier message
Jeu 15 Déc 2016 11:36
Un forum pour les enfants ?
par madeleine » Jeu 4 Aoû 2016 16:15

Réponses: 11

Vus: 629

Dernier message par alicesmartise Voir le dernier message
Sam 6 Aoû 2016 23:04
L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel
1 ... 6, 7, 8par Doonarrala » Dim 6 Nov 2011 10:07

Réponses: 185

Vus: 18068

Dernier message par giratoire Voir le dernier message
Sam 5 Mar 2016 02:48
Outils & pratiques pédagogiques pour les enfants
1, 2par Louise » Lun 11 Fév 2013 14:24

Réponses: 35

Vus: 9701

Dernier message par Aïnoa Voir le dernier message
Lun 11 Aoû 2014 16:37

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité