Nous sommes le Dim 22 Jan 2017 23:16


ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Modérateur: Zyghna

ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar ziboulette » Lun 23 Mai 2016 14:47

Bonjour,

je lance ce sujet afin de savoir s'il y a une corrélation entre les aptitudes scolaires et les résultats aux indices du WISC.

Pensez-vous qu'un enfant puisse être "précoce" seulement en verbal?
Et du coup, pensez-vous que le fait d'avoir un QI verbal supérieur soit signe de prédisposition à être plutôt littéraire?

A l'inverse, un meilleur "score" en IRP signerait-il une prédisposition pour les maths, ou les scienes en général?


Pour illustrer, mon fils a été testé et il a un ICV juste en dessous de 130, mais un IRP aux alentours de 110.
Et donc, si c'était plus ou moins cela, je crois que j'ai du mouron à me faire car mon fils me dit préférer les math, et il n'aime ni lire, ni écrire :nesaitpas:
Moi pas comprendre...

( Evidemment cette hétérogénéité me pose question (car il est également hétérogène au sein d'un même indice), et je suis en train de chercher des pistes pour mieux le comprendre (et l'aider le cas échéant)...)
ziboulette
 
Messages: 91
Enregistré le: Mar 19 Jan 2016 13:47
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Napirisha » Lun 23 Mai 2016 15:08

Je ne peux pas te dire pour ton fils, il faudrait voir avec le ou la psy qui lui a fait passer les tests, surtout si tu penses important de creuser la question de l'hétérogénéité.
En ce qui me concerne, j'ai un ICV supérieur de 17 points à l'IRP, et j'ai toujours eu de meilleures notes en maths qu'en français. Je n'ai franchement pas l'impression d'être prédisposée aux matières littéraires, même si j'adorais lire... Je n'ai pas aimé la philo, et mes moins bonnes notes au bac étaient en français et latin ! (et sport, bien sûr... ) Et je me suis glorieusement vautrée dans ma 1e année d'études supérieures, le QI ne fait pas tout en matière scolaire, loin de là...
C'est dommage de te faire du mouron, c'est bien d'aimer les maths! Le goût de la lecture peut venir plus tard... Et je trouve chouette de pouvoir aimer des domaines sans y avoir forcément de très grandes facilités. Les résultats tiennent aussi beaucoup aux méthodes de travail, aux efforts fournis, à la persévérance... toutes choses qui me font assez cruellement défaut d'ailleurs ;)
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
 
Messages: 1492
Images: 6
Âge: 34
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 12:15
Localisation: sous le tilleul
Présentation: bonjour!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar galou » Lun 23 Mai 2016 15:14

Mon enfant est bien trop jeune pour prendre exemple sur lui (il a à peine 5 mois :P ), mais je peux te donner mon exemple, via le WAIS : j'ai un ICV à 151 et un IRP à 124 (il me semble, en tout cas c'est dans ces eaux-là), et j'ai fait des études scientifiques (classes prépas et école d'ingénieur). J'étais beaucoup plus à l'aise avec la chimie et la physique, même si je m'en sortais très bien aussi en littéraire et que j'adore lire. Du coup, j'ai même été étonnée des résultats du WAIS :lol:
Donc, à mon sens, cela ne veut pas forcément dire qu'il faut le pousser dans le littéraire ;)
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"
Avatar de l’utilisateur
galou
Gateau d'Artifice
 
Messages: 2079
Âge: 32
Enregistré le: Ven 29 Mar 2013 18:47
Présentation: courage, elle est courte :-p
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Traum » Lun 23 Mai 2016 17:16

L'ICV n'a pas été conçu pour prédire les possibles bonnes notes en français, de toute façon. De même que l'IRP, s'il évalue l'efficacité des mécanismes dont bon nombre sont corrélés à ceux qui se jouent dans l'apprentissage des maths, n'est pas un outil pour dire si oui ou non on sera bon (et encore moins si on aimera) les maths.

De toute façon, à 110, par rapport à la population de référence pour ton fils, il n'y a pas de manque du tout de ce côté-là. Pourquoi s'inquiéter parce qu'il n'aurait « que » 110 à l'IRP ?
Ensuite, il peut être intéressant voir ce que cette différence entre ICV et IRP peut vouloir dire pour lui, par rapport à son « profil psychométrique », par rapport aux données cliniques de la passation, le contexte, etc.

Mais non un ICV > IRP ne veut pas dire que l'on sera meilleur dans les matières littéraires…
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 311
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: Paris.
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar ziboulette » Lun 23 Mai 2016 20:40

Napirisha a écrit:Je ne peux pas te dire pour ton fils, il faudrait voir avec le ou la psy qui lui a fait passer les tests, surtout si tu penses important de creuser la question de l'hétérogénéité.


Non bien sûr, je sais que personne ne se prononcera sur mon fils ici, c'est normal. Mais malheureusement la psy ne m'a pas beaucoup aidé à interpréter les résultats étranges de mon fils (elle m'a elle-même avoué ne pas l'avoir vraiment saisi - il est très complexe selon elle :sweat: :roll: )

Donc je cherche des pistes...

Napirisha a écrit: C'est dommage de te faire du mouron, c'est bien d'aimer les maths! Le goût de la lecture peut venir plus tard... Et je trouve chouette de pouvoir aimer des domaines sans y avoir forcément de très grandes facilités. Les résultats tiennent aussi beaucoup aux méthodes de travail, aux efforts fournis, à la persévérance... toutes choses qui me font assez cruellement défaut d'ailleurs ;)


Ah oui, je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est super d'aimer les maths!!
Ce que je voulais dire, c'est que dans l'hypothèse où les indices auraient montré une tendance niveau aptitudes scolaires, ça aurait été dommage de ne pas aimé ce pour quoi on semble avoir du potentiel.

galou a écrit: j'ai un ICV à 151 et un IRP à 124 (il me semble, en tout cas c'est dans ces eaux-là), et j'ai fait des études scientifiques (classes prépas et école d'ingénieur). J'étais beaucoup plus à l'aise avec la chimie et la physique, même si je m'en sortais très bien aussi en littéraire et que j'adore lire. Du coup, j'ai même été étonnée des résultats du WAIS :lol:
Donc, à mon sens, cela ne veut pas forcément dire qu'il faut le pousser dans le littéraire ;)


Traum a écrit:L'ICV n'a pas été conçu pour prédire les possibles bonnes notes en français, de toute façon. De même que l'IRP, s'il évalue l'efficacité des mécanismes dont bon nombre sont corrélés à ceux qui se jouent dans l'apprentissage des maths, n'est pas un outil pour dire si oui ou non on sera bon (et encore moins si on aimera) les maths....
Mais non un ICV > IRP ne veut pas dire que l'on sera meilleur dans les matières littéraires…


Bon eh bien je crois que vous avez répondu à la question, pas de corrélation entre "profil scolaire" et supériorité d'un des indices sur l'autre. Tant mieux! J'aime l'idée que chaque discipline scolaire nécessite des talent dans différents domaines.
Et inversement qu'on peut être scientifique ET littéraire à la fois.


Traum a écrit:De toute façon, à 110, par rapport à la population de référence pour ton fils, il n'y a pas de manque du tout de ce côté-là. Pourquoi s'inquiéter parce qu'il n'aurait « que » 110 à l'IRP ?
Ensuite, il peut être intéressant voir ce que cette différence entre ICV et IRP peut vouloir dire pour lui, par rapport à son « profil psychométrique », par rapport aux données cliniques de la passation, le contexte, etc.


En fait voilà, je ne m'inquiète pas du 107 (j'ai revérifié) en lui-même. Qu'il ne soit pas HP c'est une chose, je l'accepte tout à fait même si je le pensais très sincèrement. Mais ce qui m'inquiète et me questionne c'est l'hétérogénéité au sein même de l'IRP (16 aux cubes mais 7 à IDC), et l'hétérogénéité entre l'ICV et l'IRP :nesaitpas:
Et comme je le disais au début de ce message, là dessus la psy ne m'a pas vraiment éclairée...
Pour le moment les seules pistes à creuser seraient un TDAH ou une dyslexie.

Bref mais je m'écarte du sujet de départ, désolée...

Du coup, avec vos réponses j'ai une question qui me vient concernant l'IRP.
Je n'arrive pas à saisir exactement ce que cela explore?
J'ai bien lu le descriptif, mais concrètement, j'ai l'impression que c'est l'indice fourre-tout.
Autant je vois un rapport entre similitude/vocabulaire/compréhension, autant cube/matrice/idc, je vois pas trop.
A part le fait que ces 3 épreuves sont visuelles?
Comment définiriez vous cet indice, et concrètement dans la vie de tous les jours qu'apporte un gros potentiel en IRP? (ça m'intéresse à titre perso aussi, parce que j'aimerais bien savoir quoi faire de ce supposé potentiel ^^)
ziboulette
 
Messages: 91
Enregistré le: Mar 19 Jan 2016 13:47
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Fish » Lun 23 Mai 2016 21:59

J'ai aussi un ICV supérieur à mon IRP (13 points d'écart), et pourtant j'ai suivi des études tout ce qu'il y a de plus scientifiques. Bon ça n'a pas valeur de statistiques mais on est déjà deux avec Napirisha.

Il ne me semble pas que les indices puissent être reliés aux performances dans telle ou telle matière scolaire (je n'ai rien lu en ce sens en tout cas). Ce qui arrive, par contre, c'est que lors du test, certains se "démoralisent" d'avance en rapprochant les tests des chiffres de ces fichues mathématiques qui les ont tant fait souffrir plus jeunes.
Avatar de l’utilisateur
Fish
 
Messages: 140
Âge: 39
Enregistré le: Dim 3 Jan 2016 18:33
Localisation: Paris
Présentation: clic
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Palinure » Lun 23 Mai 2016 22:39

J'ai un IRP (137) > ICV (115) dont je suis hétérogène : j'ai été testée enfant donc ça date !

Le QI total était incalculable, mais qu'importe. J'ai eu des séances ORL car on a pensé que les otites à répétition plus une sinusite chronique nuisaient à ma compréhension et à mon expression verbale.

Aujourd'hui encore, je ne suis pas volubile et j'ai un esprit plutôt pratico pratique. Toutefois je ne suis pas spécialement littéraire ni spécialement matheuse bien que je me sois sentie très à l'aise avec l'algèbre, beaucoup moins avec la probabilité ce qui me valait en maths comme en langue des notes en dents de scie où le 18 côtoyait soudain un 5 au grand désespoir des profs.... Mais existe-il en effet une corrélation entre le sous items du test et les disciplines scolaires je ne pense pas vraiment. Ton fils a une aisance verbale certainement qui est une force car c'est ce qui est vu en premier... :)
Palinure
 
Messages: 16
Enregistré le: Jeu 28 Avr 2016 13:56
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Léo » Mar 24 Mai 2016 00:26

Je pense que tu devrais revoir avec la psy concernant l’hétérogénéité au sein des mêmes item. 7, par exemple, si je ne m'abuse ça peut vouloir dire que quelque chose "cloche". J'ai eu 7 aux cubes tiens. Un ICV au dessus de 130, un IRP incalculable à cause des hétérogénéités. Les matrices étaient au dessus de la moyenne mais le reste en dessous de la norme
Le psy a conclu a une Dyspraxie visuo-spatiale.

Disons que les indices, chaque indice sert en partie à évaluer un fonctionnement cognitif. Le visuel permet donc de voir si tu fonctionnes bien de ce côté et si non, le psy va essayer de voir si tu dois aller voir un orthoptiste, un psychomoticien etc etc. Je ne sais pas ce que ça fait d'être brillant via l'irp... apparemment j'ai quand même de quoi penser logiquement mais je suis vite perdue dans certaines circonstances. Mon verbal a sans doute été une bonne compensation.

Pour l'aspect littéraire, me concernant, je le fus car totalement larguée en mathématiques/organisation des devoirs etc et le diagnostic de dyspraxie m'a éclairé sur bien des choses à ce sujet. Mais c'est la dyspraxie et non pas l'icv ou l'irp qui a perturbé le bon déroulement des choses.

Si ton fils s'équilibre, il n'y a pas trop lieu de s'inquiéter.

:)
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrovicz
Avatar de l’utilisateur
Léo
 
Messages: 380
Images: 0
Âge: 34
Enregistré le: Lun 1 Avr 2013 18:50
Localisation: A l'ouest
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar TourneLune » Mar 24 Mai 2016 09:10

Je suis un peu hors sujet mais... d'où vient cette idée et quels sont les elements qui t'amènent à penser qu'il pourrait y avoir une telle corrélation?

J'avoue que je trouve l'idée un peu saugrenue mais ce n'est pas la première fois que je la vois passer donc je m'interroge... quelle est l'hypothèse derrière?
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11095
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar ziboulette » Mar 24 Mai 2016 10:09

Non Tournelune, tu n'es pas hors sujet, au contraire!

Eh bien, pour tout dire, c'est en faisant des recherches sur l'hétérogénéité de mon fils que j'ai vu passer l'idée. Enfin plutôt j'ai l'impression que ce sont plusieurs lectures de différentes études, de témoignages sur des forums, et de tout un mélange d'infos qui se sont emmagasinés dans mon cerveau, pour tout d'un coup me ressortir cette hypothèse.
Je n'y croyais pas à fond, mais j'avais envie d'avoir d'autres avis sur le sujet.

En fait, étant donné que les cubes font appel à ce qu'on pourrait rapprocher de la géométrie, et les matrices à la logique, je me suis dit >>> mathématiques
Quant au vocabulaire et les similitudes = les mots >>> français.
C'est un raccourci un peu trop facile mais plutôt logique non ? ^^
Donc tu vois y'a pas vraiment d'hypothèse derrière, seulement une impression...

Bon mais j'ai compris, c'était pas une bonne idée :p


Léo, je ne suis pas sûre que la psy qui a fait passer le test à mon fils me soit d'une très grande aide. Elle m'aurait aiguillé dès le bilan sinon, non???
Ce qu'elle m'a proposé en revanche, c'est de lui faire passer un bilan affectif (je ne me souviens plus du terme exact - je me souviens juste du prix ^^) et faire une thérapie familiale pour qu'on essaie de mieux comprendre mon fils et de mieux gérer les conflits... :^)
Du côté de mon fils, ce sont les cubes qu'il a très bien réussi en IRP, mais il s'est ramassé en IDC (je ne comprends pas pourquoi d'ailleurs). Comme il a eu des notes moyenne en code et symbole, et qu'il a réussi la figure de Rey, je crois que je peux éliminer la piste du trouble visio-spatiale.

Il s'équilibre, oui et non... Enfin il n'a pas de grosses difficultés à l'école, mais il s'éparpille, bavarde, et rêve beaucoup. Il réfléchit beaucoup mais sa production écrite n'est pas vraiment à la hauteur de ce qu'il se passe dans sa tête (bon, en même temps, entre ce qu'on leur demande au CP et les sujets qui l'intéresse, y'a un énorme fossé...).
Voilà, je suis perdue en fait. Il aurait eu un QI homogène à 115 ça aurait été claire et beaucoup plus simple.
ziboulette
 
Messages: 91
Enregistré le: Mar 19 Jan 2016 13:47
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Judas Bricot » Mar 24 Mai 2016 10:20

Dans le WAIS, l'ICV analyse les aspects verbaux, certes, mais aussi la capacité à conceptualiser.
Cela contribue donc à la compréhension de concepts mathématiques...
Pour moi cela ne donne pas de tendance particulière.
Avatar de l’utilisateur
Judas Bricot
 
Messages: 426
Enregistré le: Dim 7 Juin 2015 08:34
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar ziboulette » Mar 24 Mai 2016 10:59

Merci pour cette précision Judas.
C'est vrai que j'oubliais un peu la conceptualisation, qui est utile finalement dans tous les domaines.

En fait, j'ai réfléchi... Et là où je suis perplexe finalement, et un peu déçue, c'est que si j'ai fait tester mon fils, c'est que je sentais bien que quelque chose clochait.
Je pensais naïvement que le wisc révèlerait des choses (ce qu'il a fait, ça c'est sûr!) et que la psychologue :
- m'expliquerait ce que veulent dire les grandes différences de notes, entre chaque item
- me donnerait des pistes pour déceler un éventuel trouble
- convertirait (plus ou moins) les talents et difficultés de mon fils apparus au wisc, en aptitudes (ou difficultés) scolaires, points à faire vérifier...

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me dise par exemple :"votre fils sera bon en français et nul en géographie", j'aurais trouvé ça très louche...
Mais quelque chose du genre "au vue de ses résultats dans tel item, il semble à l'aise dans tel situation et il y a de forte chance pour que tel type d'exercice se passe bien à l'école. Par contre, tel item est raté, il serait bon de faire vérifier tel truc auprès de tel médecin. Votre fils aura peut-être des difficultés à comprendre telle consigne. A la maison, étant donné son fonctionnement xxx, vous devriez plutôt lui demander les choses de telles façons, il sera plus réceptif..." Bref, vous avez compris ^^
Alors je rêve complètement ou je me suis juste trompée de professionnelle???

parce que le bilan a été en gros "votre fils a un profil très complexe, ce qui doit être très difficile pour lui et pour vous. Un bilan affectif et une thérapie familiale pourrait vous aider à mieux le comprendre
ziboulette
 
Messages: 91
Enregistré le: Mar 19 Jan 2016 13:47
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Traum » Mar 24 Mai 2016 11:52

Ziboulette, il n'est pas possible de faire un diagnostic par écran interposé, déjà parce que ça n'est éthiquement pas tenable.
Mais si tu as des doutes sur cette psychologue (comment es-tu venue vers elle ?), peut-être un deuxième avis peut-il être envisagé pour au moins avoir confirmation si oui ou non il peut y avoir difficulté, au moins au plan neuropsychologique. Mais bon, c'est toujours un peu délicat quand même pour le psy qui reçoit en deuxième main, ne serait-ce qu'il y a des tests que l'on ne peut pas faire repasser…

De la façon dont tu écris, là, sur le forum, les choses, tes attentes ne semblent pas démesurées.
Cela n'ôte rien à la possible pertinence d'un bilan affectif et au fait que certaines difficultés, oui, peuvent aussi se retrouver dans une relation parents-enfants qui peut être un peu souffrante (sans dire que c'est la faute des parents… on parle de relation). Je ne dis pas que c'est le cas pour toi, mais la démarche en soi n'est pas bête. (Parfois, on va aussi vouloir trouver un trouble dys… là où il n'y en a pas.)
(Je ne dis pas que c'est ton cas. Mon propos dérive vers la généralité.)

Ceci dit, pour l'IRP, oui, les subtests qui le composent sont plutôt hétérogènes et avoir des résultats hétérogènes n'est pas si rare. Ensuite, c'est à la psychologue de voir si la note de cette indice est significative ou non par rapport à sa tranche d'âge et son niveau intellectuel.

Les pistes de dyslexie et de TDAH, d'où viennent-elles ? De toi ? De la psychologue ? Qu'est-ce qui motivait ce bilan ?
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 311
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: Paris.
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar ziboulette » Mar 24 Mai 2016 12:39

Merci beaucoup Traum pour ta franchise et la générosité de ta réponse.
Loin de moi l'idée d'obtenir un diagnostic ici, je sais que c'est infaisable et nous ne sommes pas là pour ça.

Par contre je voulais savoir si mes attentes étaient disproportionnées par rapport au passage du wisc, tu sembles dire qu'à priori pas tellement.

Je ne remets pas du tout en cause les capacités de la psychologue que mon fils a vue. Je pense que c'est une bonne psychologue, bienveillante envers les enfants. Elle a capté des choses chez mon fils, de sa relation avec son père qui n'est pas toujours sereine (et moi, au centre d'eux deux, à faire le gendarme ou l'avocat suivant les situations ^^).
Donc là dessus je pense que ses propositions de suivi n'étaient pas infondées et que ça pourrait nous aider.

Pour autant moi, ça ne me suffit pas.
J'ai besoin de comprendre, car au-delà du comportement de mon fils avec nous et vice-versa, je sens qu'il y a quelque chose intellectuellement qui n'est pas logique.
Je suis d'accord avec toi, il n'y a pas forcément de troubles Dys. Mais elle a relevé quand même un petit déficit de concentration au moment des items de mémoire (sans me donner de pistes à creuser).

Et quand je fais le lien avec ce que je peux lire sur le TDAH ça me parle assez. Enfin par pour le H, mais le trouble de l'attention c'est assez parlant. Quand je pensais qu'il était HP, je me disais que ce devait être la précocité qui le rendait comme ça (agité, parlant tout le temps, inattentif, tête en l'air, oubliant les consignes, bordélique, bruyant...).
Comme finalement on me dit qu'il n'est pas HP, ben je me pose de très sérieuses questions...

Quant à savoir ce qui motivait ce bilan, ce sont les doutes que j'avais à propos de mon fils. Si j'ai découvert ma douance, c'est suite aux questions que je me posais sur lui. Donc quand j'ai su que je l'étais, cela m'a paru évidement de le faire tester. Je lis partout qu'il vaut mieux le savoir le plus tôt possible. Et comme je voyais que ses progrès scolaires n'étaient pas en adéquation avec d'autres aspects de sa personnalité et de ses réflexions, j'ai voulu en avoir le coeur net.
J'ai peut-être eu tord, j'en sais rien...

Bref, quoiqu'il en soit, tu réponds à une de mes interrogations, l'IRP est plus souvent hétérogène que le ICV à cause des subtests qui le compose.

Donc ceci m'amène une nouvelle question :
Peut-on avoir un profil tout à fait hétérogène sans avoir aucun problème?
ziboulette
 
Messages: 91
Enregistré le: Mar 19 Jan 2016 13:47
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Traum » Mar 24 Mai 2016 13:02

Pour ta dernière question, cela dépend ce que l'on appelle hétérogénéité et la source de l'hétérogénéité.
Aucun problème, je ne suis pas sûre de savoir ce que c'est… Au-delà de cela, il y a déjà en soi tellement de choses qui peuvent influer dans des apprentissages… Je ne sais pas si on peut se construire de manière satisfaisante avec un bilan très hétérogène. Je dirais que oui, en me disant que probablement beaucoup de gens ignorent certaines sources de leur difficulté et que ça passe sous le sceau de traits de caractères, de compétences et de failles… (Comme pour beaucoup de choses, en fait.) Et que ces gens n'iront pas chercher à savoir à quoi que cela pourrait être (en partie) imputable. Peut-être qu'il y aura une gêne… (Mais une gêne est-elle pour autant toujours vécu comme un problème ?)
Ensuite, bon, je dois avouer ne pas avoir creusé particulièrement la question en soi et c'est plus une hypothèse qu'une certitude. Sans doute aussi que cela dépend de l'hétérogénéité, de la nature et de l'ampleur de certains déficits (s'il y en a), des modes de compensation possible (ou non)…
Ceci dit, il faut quand même savoir qu'un bilan, c'est comme une photo prise à un instant T… Il y a beaucoup de choses qui peuvent jouer sur la qualité de la photo et en plus le paysage derrière peut évoluer.

Sinon, pour revenir sur le chapitre psy, tous les psychologues ne sont pas formés à la passation de bilan et certains ont plus creusé le sujet que d'autres. Ça n'a rien à voir avec le reste des compétences de cette psy. (Ensuite, elle peut être compétente dans les deux, hein.) La question peut être juste de savoir si tu penses qu'elle peut répondre à tes questions (au-delà des réponses que tu pourrais aimer vouloir entendre) ou que peut-être tu pourrais gagner à avoir plus d'éléments ailleurs. (Ensuite, c'est parfois une chimère que de croire que l'on peut avoir encore plus d'éléments.)
Mais si tu as confiance en elle et ses compétences, je pense vraiment que tu devrais lui faire part de tes questionnements, comme tu le fais ici, par exemple. Là, tu sembles accuser un peu le coup du résultat. Je ne sais pas si c'est récent mais donne-toi peut-être un peu de temps pour laisser décanter et, encore une fois, pour retourner si tu en ressens le besoin vers cette psy. Notamment pour l'hypothèse de TDAH.

Et puis, peut-être qu'il n'y a pas de trouble derrière pour ton fils. (En soi, même si ça retire des éléments possibles d'explication, ça peut aussi être une bonne nouvelle.)
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 311
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: Paris.
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar ziboulette » Mar 24 Mai 2016 14:04

Merci encore :)
Ce que je retiens de ton message très intéressant et ce à quoi je vais réfléchir encore davantage :

- "Peut-être qu'il y aura une gêne… (Mais une gêne est-elle pour autant toujours vécu comme un problème ?)"
Oui, malgré tout mon fils a l'air plutôt épanoui (bien que très sensible) et ses résultats scolaires sont plutôt bons (là mon côté hyper exigent doit essayer de se maitriser, car si je m'écoutais, ce serait jamais assez bien, mais je ne lui montre pas...^^)

- "Ceci dit, il faut quand même savoir qu'un bilan, c'est comme une photo prise à un instant T… Il y a beaucoup de choses qui peuvent jouer sur la qualité de la photo et en plus le paysage derrière peut évoluer."
Oui, si ça se trouve je cherche des réponses là où il n'y en a pas. Il a complètement foiré l'identification des concepts. Ok, bah peut-être que l'épreuve de mémoire juste avant l'avait fatigué et démotivé. Ou peut-être qu'il n'a pas compris la consigne (enfin, je sais pas si c'est possible ça, de ne pas comprendre la consigne). Ou encore peut-être qu'il n'est pas fort avec tout ce qui est visuel (puisqu'il a cartonné en similitude).
Rohhhh je suis en train de chercher encore des réponses là en fait??!!! :tmi:

" La question peut être juste de savoir si tu penses qu'elle peut répondre à tes questions (au-delà des réponses que tu pourrais aimer vouloir entendre) ou que peut-être tu pourrais gagner à avoir plus d'éléments ailleurs. (Ensuite, c'est parfois une chimère que de croire que l'on peut avoir encore plus d'éléments.)"
Exactement! Je me suis demandée si au fond j'étais déçue car elle ne m'a pas donné la réponse que je pensais qu'elle me donnerait. Mais non, là dessus je suis au clair.
Par contre sur le fait d'être surement trop demandeuse, trop exigeante et trop pointilleuse, là, je sais que parfois j'ai tendance à abuser alors...
Encore une fois, peut-être effectivement qu'il n'y a rien de plus à comprendre...

"Et puis, peut-être qu'il n'y a pas de trouble derrière pour ton fils. (En soi, même si ça retire des éléments possibles d'explication, ça peut aussi être une bonne nouvelle.)"
Mais alors là, je l'espère de tout mon coeur de maman! Je ne suis absolument pas à la recherche de n'importe quel trouble pour lui. Un enfant dans la norme, équilibré et heureux ça m'irait très très bien :inlove:
ziboulette
 
Messages: 91
Enregistré le: Mar 19 Jan 2016 13:47
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Leticia Papillon » Mer 25 Mai 2016 21:38

Ziboulette, je rebondis sur ton message. Je pourrai ouvrir un autre topic pour parler de mon fils mais les sujets se ressemblent beaucoup alors je vais en parler ici et je vais partager ce qu'a dit la psy que mon fils a vu.

Il a 10 ans et à eu des résultats hyper hétérogènes, tellement que justement je me suis lancée dans quelques recherches pour avoir d'autres avis que ceux de la psy : en IVC, c'est simple, il est au max. La psy m'a dit que le WISC s'arrête à 17 ans et que donc, il va peut-être au-delà mais elle ne peut pas le savoir. Donc 150 en IVC et pour les autres indices, il est dans la moyenne, donc en IRP il a 103 (dans les 113 en IMT - j'ai pas les chiffres sous les yeux, pas reçu le bilan écrit encore - et dans les 100 en vitesse de traitement).
Je trouve cet écart énorme !!! Au niveau de la maturité affective, elle le trouve précoce. Il a passé les tests plutôt à l'aise et détendu. Il est plutôt équilibré, ça se passe bien à l'école.
La psy ne m'a pas expliqué les raisons de ce décalage : en gros, il est comme ça, son cerveau fonctionne comme ça, il n'a pas de problèmes particuliers, les 3 indices qui sont dans la norme montrent qu'à ce niveau-là, il se développe normalement, au même niveau que les enfants de son âge et que tout ce qui touche à l'ICV par contre carbure à plein régime, très très vite et que cela peut créer des décalages pour lui et pour les autres. Il va comprendre très vitre un discours, des idées, des arguments etc. mais le décalage avec ses capacités d'abstraction ou au contraire de concrétisation, vont faire qu'il risque de se sentir un peu perdu. De même, il va parfois poser des questions complexes et avoir du mal à comprendre les réponses. Cela peut créer des malentendus avec les adultes qui vont penser qu'il fait exprès de ne pas comprendre telle chose alors qu'il est hyper à l'aise avec telle autre. Donc, vigilance, notamment vis-à-vis des professeurs qui peuvent s'imaginer que pour tel problème, il ne fait pas d'effort puisque tel autre est tellement facile pour lui. Elle m'a aussi mis en garde à ce qu'il ne mette pas sa jauge du côté de l'ICV et qu'il se dise que là où des efforts sont nécessaires, c'est qu'il est nul. Il peut avoir lui-même cette sensation s'il compare ses capacités très supérieures à celles qui sont dans la moyenne. Donc aussi, vigilance à ce niveau-là. Il faut veiller à lui rappeler que là où il doit faire des efforts, ça ne veut pas dire qu'il est nul mais qu'il est comme les autres enfants ; il doit voir son très haut potentiel en compréhensions verbale comme un plus, un bonus sans placer la jauge à cet endroit-là.

Ces résultats m'ont en partie éclairés car moi aussi, je crois être tombée dans ce piège et j'ai dû parfois attendre des choses de sa part peut-être au-dessus de son âge en me basant sur la perception de ce très haut potentiel en ICV.

Elle m'a aussi dit, Ziboulette, comme tu as pu le lire, qu'il aurait, en gros, plus de facilité en français qu'en mathématiques... Pour ses devoirs par exemple, il faudra le suivre ''normalement'' pour certaines matières alors que pour d'autres, ça coulera de source.

La psy m'a parue bien mais je me rends compte que j'ai finalement pas d'explications sur l'origine d'un tel écart. Est-ce que certains pro parmi vous ont déjà vu ça chez des enfants ?
Avatar de l’utilisateur
Leticia Papillon
 
Messages: 43
Âge: 42
Enregistré le: Sam 6 Fév 2016 12:24
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Traum » Mer 25 Mai 2016 21:56

Leticia Papillon a écrit:La psy m'a parue bien mais je me rends compte que j'ai finalement pas d'explications sur l'origine d'un tel écart. Est-ce que certains pro parmi vous ont déjà vu ça chez des enfants ?

Je vais être frustrante mais, pour ma part, je ne peux que t'inviter à relire ce que j'ai écrit à Ziboulette quant aux résultats, l'interprétation et ce qui relève des explications autour du bilan.

Mais, effectivement, 150 en ICV et 103 en IRP, ça fait un gros, gros écart… qui peut vouloir dire beaucoup de choses.
Ça serait bien que tu puisses avoir des explications supplémentaires de la part de la psy qui a testé ton enfant (si ce n'est déjà fait… et si ce n'est pas assez précis, rappelle-la : quand on a l'impression qu'il y a des choses qui manquent, qu'on a oublié de faire préciser, on peut rappeler), voire peut-être de quelque d'autre pour un deuxième avis, éventuellement plus spécialisé (un neuropsychologue si la psy que tu as vu ne l'est pas).
Ça peut nécessiter de passer des tests complémentaires pour vérifier les diverses hypothèses qu'on pourrait être amené à émettre.
Certains diagnostics sont difficiles à faire quand l'enfant est surdoué.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 311
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: Paris.
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Leticia Papillon » Mer 25 Mai 2016 22:11

Oui Traum, je pense que je vais la recontacter effectivement et après, si j'en ressens encore le besoin, je demanderai un 2e avis. Merci pour ta réponse !
Avatar de l’utilisateur
Leticia Papillon
 
Messages: 43
Âge: 42
Enregistré le: Sam 6 Fév 2016 12:24
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Cassini » Jeu 26 Mai 2016 08:13

Leticia Papillon a écrit:... en gros, il est comme ça, son cerveau fonctionne comme ça, il n'a pas de problèmes particuliers, les 3 indices qui sont dans la norme montrent qu'à ce niveau-là, il se développe normalement, au même niveau que les enfants de son âge et que tout ce qui touche à l'ICV par contre carbure à plein régime, très très vite et que cela peut créer des décalages pour lui et pour les autres. Il va comprendre très vitre un discours, des idées, des arguments etc. mais le décalage avec ses capacités d'abstraction ou au contraire de concrétisation, vont faire qu'il risque de se sentir un peu perdu. De même, il va parfois poser des questions complexes et avoir du mal à comprendre les réponses. Cela peut créer des malentendus avec les adultes qui vont penser qu'il fait exprès de ne pas comprendre telle chose alors qu'il est hyper à l'aise avec telle autre. Donc, vigilance, notamment vis-à-vis des professeurs qui peuvent s'imaginer que pour tel problème, il ne fait pas d'effort puisque tel autre est tellement facile pour lui.



Tiens tiens... j'étais comme ça... je le suis toujours... du moins j'ai repéré que si je n'avais pas le temps nécessaire pour percuter entièrement sur certains trucs, mon cerveau bugge au point de me faire paraître sous-douée. Donc je bosse sur deux plans: avoir, prendre le temps nécessaire pour capter... et éviter les postes professionnels où on me demande de garder ma capacité de captage malgré le stress et la pression, toujours grandissants, de plus en plus exigeants (et ma foi, je ne rajeunis pas, hein!). Je peux le faire sur certains plans (urgence vitale, secours immédiats, réanimation, compression de plaie artérielle), mais si on me demande de calculer combien font, en gouttes, tant de mg de principe actif et qu'il faut faire vite, là je cale.

Le coup de donner l'impression à des enseignants qu'on est de mauvaise volonté, je connais bien. Avant je me tassais, je m'auto-accusais... maintenant, si je n'arrive pas à FAIRE comprendre de quoi j'ai besoin pour capter ou que cela ne m'est pas accordé, je démissionne.

Une voie intéressante pour s'en sortir: l'ajustement des profils VAKOG. Si l'instructeur est un visuo-auditif et que moi je suis visuo-kinesthésique... et s'il m'inonde de paroles alors que j'ai besoin de faire pour comprendre... et s'il ne se met pas à ma portée... c'est pas mal cuit d'avance; et ça, il faut être capable de l'expliquer si l'enseignant ne pose pas la question toute bête: "de quoi as-tu besoin pour comprendre?" (et non pas, "qu'est-ce que tu ne comprends pas?", car il va reprendre ses explications toujours sur son propre mode... ce qui ne sert à rien...).

Bien se connaître sur ce plan et en faire part, c'est maximiser les chances de combler les écarts. :wasntme:
Cassini
 
Messages: 273
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 20:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Leticia Papillon » Jeu 26 Mai 2016 09:20

Merci Cassini, très intéressante la question : "de quoi as-tu besoin pour comprendre ?" ! Effectivement, c'est celle que les enseignants devraient poser à chaque enfant, au moment de la prise de connaissance, à la rentrée.
C'est évident que les tests de QI permettent de comprendre qu'il y a les différences de taille entre les fonctionnements des uns et des autres et qu'une façon identique d'apprentissage pour tous est très casse-gueule.

Dans l'école où va mon fils, il y a une esquisse de ce genre d'approche. En début d'année, la maîtresse a fait passer à chaque enfant un test pour qu'ils sachent s'ils sont plutôt auditif ou visuel dans les apprentissages. Mon fils a vraiment apprécié cette démarche et ça lui a pas mal servi déjà. Je vais approfondir la question autour de la technique VAKOG.

Je pense qu'il faut être d'autant plus à l'écoute face à des profils hyper hétérogène comme le sien.
Avatar de l’utilisateur
Leticia Papillon
 
Messages: 43
Âge: 42
Enregistré le: Sam 6 Fév 2016 12:24
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Cassini » Jeu 26 Mai 2016 09:56

Au plaisir d'échanger sur le VAKOG. C'est un des nombreux outils que j'utilise comme formatrice d'adultes.
Cassini
 
Messages: 273
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 20:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar ziboulette » Jeu 26 Mai 2016 13:44

Leticia, c’est très intéressant ce que tu dis à propos de ton fils, et je retrouve un peu le mien dans ce profil. Plutôt que de se dire qu’il a un problème, l’autre approche serait de se dire que tout va bien dans l’ensemble, mais que le niveau verbal va encore mieux.
Le mien aussi pose des questions pointues, il veut comprendre beaucoup de choses (il n’a pas 7ans encore) mais je sens bien que les réponses peuvent être compliquées pour lui (surtout sur des questions telles que l’infini de l’espace, qui a créé la vie, Dieu, le corps humain…). Alors j’essaie de répondre précisément (quand je peux) et quand je vois qu’il ne me suit pas j’essaie d’utiliser des images, ça marche pas mal.

Mais alors, ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est ce qu’apporte un très bon indice de compréhension verbal par rapport au reste qui serait dans la norme ???
Est-ce un enfant qui va être plus dans l’abstraction, la conceptualisation ou au contraire dans la concrétisation ??? I’m lost… :nesaitpas:

J’ai recontacté la psy qui m’a testée, moi. Elle m’a très gentiment donné son ressenti sur les notes de mon fils et des noms de personnes à contacter, en particulier un neuropsy car elle m’a confirmé qu’il pourrait y avoir un petit trouble de l’attention chez mon fils. Mais n’ayant pas vu mon fils, elle ne s’est pas trop engagée, ce qui est totalement normal. Elle m’a dit également que mon fils était peut-être + à l’aise dans tout ce qui était logique concrète que logique abstraite (différence note entre similitudes et IDC). Or je pensais que chez mon fils c’était l’inverse. C’est compliqué…
Elle m’a conseillé éventuellement de le refaire tester dans deux ans, si la piste du TDA s’avérait fructueuse, pour voir, suivant ce qui aurait été mis en place, comment évoluait son profil.

Dans la mesure où l’on m’a dit (une maman de TDAH) que dans le wisc une réussite en similitude et un échec en IDC est un des signes du TDA… je commence à me dire que ça devient une piste sérieuse :( (ce qui ne me fait absolument pas plaisir…). :(


Cassini, je ne connaissais pas le VAKOG. J’aime bien découvrir de nouvelle chose sur la communication alors merci !! Je vais m’y intéresser de plus près…
« De quoi as-tu besoin pour comprendre », ça c’est une très bonne question qu’on ne pose surement jamais aux enfants en classe… D’ailleurs pas sûre que mon fils y trouverait une réponse.
ziboulette
 
Messages: 91
Enregistré le: Mar 19 Jan 2016 13:47
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Cassini » Jeu 26 Mai 2016 13:52

Il existe des tests standards, pour adultes et pour enfants, pour déterminer le profil d'apprentissage.

Si vous exploitez ce créneau, j'échangerai avec grand intérêt.
Cassini
 
Messages: 273
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 20:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: ICV > IRP = enfant + Littéraire que Math ?

Messagepar Leticia Papillon » Jeu 26 Mai 2016 13:53

Ziboulette, d'après ce que j'ai compris, un fort ICV se traduit concrètement par une curiosité insatiable sur les sujets les plus divers et donc des connaissances étendues et variées, une compréhension aisée d'idées et de concepts, une possibilité qui en découle à en imaginer de nouveaux, une capacité à communiquer (dans l'écrit ou l'oral ou les deux).... Ce qui peut servir dans tous les domaines finalement je pense.

Pour quelle raison t'a-t'on orienté vers une éventuelle TDA ?

De mon côté, je m'interroge, par rapport à ce que j'ai pu lire, sur une ''légère'' dyspraxie. Je suis tombée là-dessus dans le cadre d'une discussion traitant des QI très hétérogènes des enfants et, sans que ce soit handicapant, quasiment toutes les manifestations citées sont présentes chez mon fils à des degrés plus ou moins prononcés.
Avatar de l’utilisateur
Leticia Papillon
 
Messages: 43
Âge: 42
Enregistré le: Sam 6 Fév 2016 12:24
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Enfant à HPI et hyperactivité
par Coccinelle » Sam 6 Oct 2012 13:15

Réponses: 5

Vus: 1560

Dernier message par madeleine Voir le dernier message
Ven 28 Mar 2014 19:59
Aider des parents d'enfant en difficulté
par Stan » Jeu 23 Jan 2014 16:41

Réponses: 3

Vus: 599

Dernier message par melanie17 Voir le dernier message
Dim 23 Mar 2014 22:51
Montessori: adapté ou pas pour un(e) enfant HPI?
par litia » Mer 1 Juil 2015 13:13

Réponses: 8

Vus: 923

Dernier message par Mercador Voir le dernier message
Ven 29 Jan 2016 20:20
Enfant EIP et relations avec ses camarades d' écoles
par eipounon » Lun 19 Mar 2012 05:52

Réponses: 13

Vus: 4642

Dernier message par cosmos Voir le dernier message
Sam 23 Juin 2012 12:20
Aider un enfant perfectionniste
par Louise » Mar 10 Juil 2012 19:29

Réponses: 10

Vus: 3345

Dernier message par lady space Voir le dernier message
Jeu 12 Juil 2012 14:15

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité