Nous sommes le Mar 21 Fév 2017 10:48


Faire comprendre ses émotions aux autres

Modérateur: Zyghna

Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Virginie » Sam 11 Juin 2016 22:19

J'ai vécu une situation ce soir avec mon fils de 30 mois qui n'est pas nouvelle et tend à se reproduire : pour une raison X ou Y, et la plupart du temps pour une broutille, il se met dans des états pas possible. Ce soir, c'était des gros sanglots inconsolables parce que son père l'a sorti du bain alors qu'il voulait y rester.

Le truc, c'est qu'il était vraiment super triste, ça semblait avoir été un vrai déchirement pour lui d'avoir été tiré de son bain à ce moment-là. Moi je le vois tout malheureux, j'essaie donc de le consoler et de lui expliquer pourquoi il devait sortir du bain (il y a le repas,puis le coucher), mais son père, lui, ne voit dans ces situations-là que des caprices.

Et il n'est pas le seul. De manière générale, pour les gens, pleurs = caprices, sauf que moi je vois bien que c'est plus fort que ça chez lui. Il lui arrive de faire des caprices, bien sûr, mais c'est sans commune mesure avec les situations comme celle de ce soir.

Comment faire comprendre aux gens qu'il a une sensibilité qui n'est pas la leur, que des choses qui nous indiffèrent le font réagir, bref qu'il n'est pas eux, à commencer par le fait qu'il n'a que deux ans et ne peut pas être sensible aux mêmes choses que les adultes?

Parce que les réactions à une situation diffèrent selon la façon dont on la perçoit. Et je vois que quand je mets des mots sur ses émotions, ça apaise mon fils, alors que quand on lui dit de "cesser son caprice", ça ne fait que le faire pleurer encore plus.
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Doodle » Sam 11 Juin 2016 22:39

Tes antennes ne sont qu'à toi. Fais toi confiance. Mais je ne pense pas qu'il soit raisonnable d'imposer ton ressenti et tes réactions à d'autres. Tes réactions ont leur justesse. Ca devra suffire. Accompagne le, mais ne change pas le monde pour lui. Il faudra bien qu'il s'y adapte. Prends garde à ne pas dévaloriser involontairement le père.
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !
Avatar de l’utilisateur
Doodle
 
Messages: 371
Images: 51
Âge: 42
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 02:50
Localisation: Pas loin, ailleurs
Présentation: Un peu encombré
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Chacoucas » Sam 11 Juin 2016 23:43

Moi je ramène ça (classique me dira t'on: faudra que je pense à changer de discours) à "la norme". On vit dans une société extrêmement violente sur le plan émotionnel: elles sont majoritairement niées, dévaluées. Et c'est "normal" (et tout le discours anti bisounours, il faut se battre, se renforcer blabla, ça en finit pas on excuse tout par ce chemin).
Donc comme dit Doodle, il y a un aspect "changer le monde" là dedans: comment faire passer/échanger quelque chose qui n'"existe pas" et "n'a pas de valeur"?

Mais bon pour pas laisser sur une impossibilité cynique: il me semble (surtout avec des "proches", des gens qui tendent un peu l'oreille, et la curiosité, à "soi", ont du temps à perdre pour communiquer) qu'on peut déjà créer des bulles de "non réel" où les émotions existent, ont une valeur identitaire et comportementale importante. Et à partir de là, ramener comme on peut aux expériences d'une personne (le papa, la personne à qui on veut expliquer) ce qu'on comprend des émotions d'une autre personne (bébé). Parce qu'il y a peu de chances que jamais dans le vécu il n'y ait eu d'émotion/situation comparable. Je pense que les émotions ça reste le meilleur moyen de se comprendre, dans le sens où on les a à peu près toutes grossièrement en commun (ça ramènerait au débat sur l'apparition de la musique avant le langage ou inversement: la musique a quelque chose d'universel et donc plus facile d'accès: les émotions et sensations).

Par contre ça demande beaucoup d'empathie/psychologie : comprendre les émotions de quelqu'un, chercher en soi comment les évoquer/expliquer, et chercher dans un tiers où il a bien pu les ranger (comment il a vécu/interprété/géré). Et puis c'est pas forcément court ni simplifié par l'idéologie de ce qu'est le "réel" et ce qui est "évident" ou "nécessaire" aux gens. Valoriser quelque chose qui n'a aucune valeur: y'a du boulot :)
Avatar de l’utilisateur
Chacoucas
 
Messages: 911
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2015 09:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar *Za* » Dim 12 Juin 2016 06:17

Virginie a écrit:Parce que les réactions à une situation diffèrent selon la façon dont on la perçoit. Et je vois que quand je mets des mots sur ses émotions, ça apaise mon fils, alors que quand on lui dit de "cesser son caprice", ça ne fait que le faire pleurer encore plus.

Bravo, tu as déjà trouvé l'essentiel. "Mettre des mots", c'est ce que tu peux faire de mieux pour l'aider.
Je m'explique : les enfants petits, lorsqu'ils ressentent une émotion forte, ne savent pas, au début, l'identifier clairement (et aussi certains plus grands, mais ça c'est une autre histoire...^^). Ça peut sembler tout bête, mais c'est une source d'angoisse très importante, qui fait que certains semblent inconsolables, ou encore rentrent dans des états de crise terribles - vous savez, ces gamins qui se roulent par terre en bavant au supermarché et qui font penser à ceux qui passent : "oh lala, ces parents laxistes..."

Reconnaître sa souffrance présente, l'accueillir et la caractériser, c'est la meilleure façon d'apaiser un enfant perdu dans sa détresse. Parce que mieux connaître ce qui se passe à l'intérieur de soi, c'est un bon début pour pouvoir le surmonter et passer à autre chose. C'est d'ailleurs bien naturel pour les jeunes parents de la faire lorsque leur bébé pleure (et c'est essentiel pour le bébé) : pourquoi devrions-nous arrêter ensuite ?

Une petite précision aussi : je ne sais plus où j'ai lu, récemment, qu'avant trois ans on ne peut pas considérer qu'un enfant contrôle vraiment ce qu'il fait ; son comportement est dominé par des pulsions et on ne peut donc pas dire qu'il "fait exprès" (ou qu'il cherche à manipuler, ou encore qu'il agit par méchanceté, encore un truc qu'on entend souvent : "tu es méchant / sois gentil").

Tiens, passer à autre chose, justement : quand un enfant reste "fixé" sur l'objet de sa frustration, on a souvent tendance, pour le consoler, à lui expliquer "pourquoi ce n'est pas si grave", c'est bien naturel.
Parfois, ça ne marche pas, ou ça ne suffit pas. Dans ce cas, il peut être utile parfois d'énumérer (sans interrogatives) pour lui, non pas les raisons qui font que ce n'est pas si grave, mais celles qui pour lui, font que c'est si terrible... "ben oui, c'est vrai, tu aurais bien voulu jouer encore avec ton bateau... et puis c'est agréable d'être dans l'eau chaude... et puis tu t'amusais bien avec Papa...", bref, traduire son chagrin, et aussi le légitimer.

En fait, c'est ce que l'on fait souvent lorsqu'on est confronté nous-mêmes, en tant qu'adulte, à une grosse frustration : difficile de se raisonner et de passer à autre chose avant d'avoir pensé à tout ce dont on allait être privé, et d'avoir bien râlé en conséquence... non ?

En plus : un vrai "caprice" sert à obtenir quelque chose. Lorsqu'on accueille ainsi la détresse de l'enfant, on ne cède en rien à une demande. Et en plus, il se calme. Et en plus, on compatit au lieu de s'énerver (ce qui est moins fatigant pour les nerfs). Tout bénef, pour tout le monde.

Comme tu l'as dit, il n'a que deux ans : chacun ses chagrins. Lui ne comprendrait pas le pourquoi de certains moments de colère ou de tristesse de ces adultes qui pensent qu'il joue la comédie : que diraient ces derniers si, à ces moments-là, on leur rétorquait : "oh, c'est bon, arrête ton caprice ?", et qu'il n'avaient même pas les mots pour prouver que ça n'en est pas un ?...
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2468
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Napirisha » Dim 12 Juin 2016 11:36

Je n'ai ni enfant, ni compétence professionnelle en éducation, donc ce que j'en dis... Mais au gré de mes recherches d'idées de couture, je suis tombée sur des modèles de "sacs à émotions" : un sac en tissu qui contient des symboles ou visages exprimant peur, colère, joie... Il semble que ça aide certains enfants à mieux nommer et comprendre ce qu'ils ressentent. Peut être que ça peut être utile à ton petit pour renforcer l'approche que tu as déjà? J imagine que ça dépend vraiment des enfants...
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
 
Messages: 1570
Images: 6
Âge: 34
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 12:15
Localisation: sous le tilleul
Présentation: bonjour!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Chacoucas » Dim 12 Juin 2016 13:05

Une copine avait pris une grande toile (de peinture) et dessiné des petites (sa fille) avec diverses émotions et le nom de l'émotion en dessous. A chaque "caprice" elle la ramenait devant et lui demandait laquelle elle était en ce moment (après lui avoir expliqué plusieurs fois, au début, elle lui montrait simplement la figure et disait l'émotion, puis petit à petit lui demandait plutôt).
Franchement, outre que c'était joli et amusant: ça semblait bien fonctionner :) (3 ans, quelques mots de 2 langues étrangères dans le vocabulaire, et une maitrise correcte de sa langue maternelle + débuts de lecture par elle même sur certains textes un peu connus, ou lettres proposées au hasard: on peut pas dire qu'elle était pas en avance d'ailleurs).
Avatar de l’utilisateur
Chacoucas
 
Messages: 911
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2015 09:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Eureka » Mar 14 Juin 2016 12:58

Tu peux peut-être faire lire j'ai tout essayé d'Isabelle Filliozat au papa ? Ce livre à été une véritable révélation pour beaucoup de parents.
Ils devraient l'offrir dans les maternités...

Image

Image

Image

Il y a beaucoup de scans de ce livre dans google image, je laisse ceux que ça intéresse regarder.
Avatar de l’utilisateur
Eureka
 
Messages: 26
Âge: 36
Enregistré le: Sam 13 Déc 2014 20:33
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar lady space » Mar 14 Juin 2016 13:41

Je connais bien ce type de dilemme ayant eu à élever des enfants très sensibles moi aussi.

Ce que tu peux faire de mieux pour lui est en effet lui apprendre à identifier, à nommer ses émotions pour qu'il comprenne ce qui lui arrive. Ce qui va lui permettre à terme de ne plus se laisser complètement submerger.

Ce qui a été utile pour les miens quand ils étaient un peu plus grands, était de leur demander de classer la gravité du sentiment.

Et pour les situations du type "sortir du bain", donc en gros quand il faut littéralement les arracher à une activité à laquelle ils s'adonnent, il s'est avéré très efficace pour éviter les grosses crises de les prévenir un peu avant qu'il fallait bientôt mettre un terme à ladite activité. Ça peut marcher même pour un tout petit dont la notion du temps est encore floue.

Attention toutefois à 2 choses :

Il ne s'agit pas de lisser le terrain pour lui mais de lui donner les clés pour arriver à gérer ses frustrations, ses peurs et autres émotions.

Puis, ta vision des choses est légitime, pertinente et utile. Tu es en droit de l'expliquer à l'entourage, au papa notamment, mais rien ne l'oblige à adopter ton point de vue. Sa seule obligation est celle de respecter ton approche. Attention donc à ne pas chercher à "convertir" l'entourage qui est surement aux prises avec son histoire propre, ses réflexes et visions qui lui appartiennent. C'est très difficile de s'en empêcher quand on a l'impression, voire la certitude de voir juste et que l'attitude de l'autre risque de faire plus de dégâts qu'autre chose mais ça risque de passer pour du donnage de leçons et donc de braquer l'autre. Le temps finira bien par démontrer quelle est l'attitude la plus efficace.

Après, en effet, chercher à faire évoluer les choses avec des bouquins sur l'éducation comme celui cité par Eureka est une bonne idée. Ça procure un éclairage extérieur (et non axé sur l'hypersensibilité et/ou une possible douance) que l'entourage peut éventuellement accepter plus facilement.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1913
Âge: 52
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Napirisha » Mar 14 Juin 2016 16:16

D'isabelle Filliozat, il y a aussi "au cœur des émotions de l'enfant", ça pourrait t'intéresser.

Un livre-ressource pour aller vers davantage d'harmonie familiale. Les parents sont souvent démunis devant l'intensité des émotions de leur enfant. Ils cherchent volontiers à les calmer, à faire taire les cris, les pleurs, l'expression de l'émoi. Or l'émotion a un sens, une intention. Elle est guérissante.Ce livre très concret tire ses exemples du quotidien, aide les parents à comprendre la peur, la colère, la joie, la tristesse et le besoin de l'enfant d'exprimer ses sentiments. Tout cela pour mieux l'accompagner vers l'autonomie et vers davantage d'harmonie familiale.
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
 
Messages: 1570
Images: 6
Âge: 34
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 12:15
Localisation: sous le tilleul
Présentation: bonjour!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Virginie » Jeu 16 Juin 2016 11:17

Je vous réponds très très vite car je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai trouvé vos réponses toutes pertinentes, vraiment.

Effectivement, j'aimerais amener le monde à penser comme moi, parce que je vois que ça marche et que leurs façons de réagir à eux ne marche pas, et ça fait du mal à mon garçon pour rien. Je ne comprends d'ailleurs pas qu'ils ne s'en rendent pas compte, il suffit de regarder le petit, mais de le regarder vraiment, pour voir s'il est particulièrement touché par la situation ou s'il fait un "caprice". :nesaitpas:

J'ai d'ailleurs beaucoup de mal avec la notion de caprice, parce que mon gamin en fait très peu, et que quand il n'obtient pas ce qu'il veut (mettons un chocolat ;) ), il n'insiste que très peu et passe vite à autre chose.

Les livres d'Isabelle Filliozat que vous me conseillez me semblent particulièrement intéressants, je vais voir si je peux les trouver. Par contre pour les faire lire à mon compagnon, ce n'est même pas la peine d'y penser, ça ne l'intéresse pas, il n'est absolument pas branché "psychologie". J'ai tenté de lui soumettre l'idée de lire un peu sur les surdoués (sans en faire des tonnes non plus, il a le droit de ne pas avoir envie de lire ce que je lui propose!), il n'y a jamais eu moyen.

Concernant les méthodes que vous me proposez (le sac ou la toile montrant les émotions, notamment), je trouve ça intéressant mais... j'ai peur que ça fasse un peu autiste.

Je m'explique : en ce moment, j'ai du mal avec une chose : Crapouillon, il faut toujours le prévenir à l'avance des changements d'activité ; si on tente le "oh mince, j'ai oublié le pain, enfile ton manteau on y va!" ou tout simplement "Crapouillon, il faut y aller maintenant!", ce sont des pleurs des cris et une opposition garantis. Quand il part d'un endroit (ça peut être quitter le salon où il est en train de jouer pour rejoindre sa chambre, comme quitter la maison pour aller quelque part), il faut qu'il emmène un truc (livre, jouet, n'importe quoi) de la pièce qu'il vient de quitter. Bref, c'est lourd, parce qu'on ne peut pas être spontanés. Il faut toujours que les choses soient prévues, anticipées, mises en mots avant d'être réalisées. Et là qu'il grandit, ça commence à me gonfler sévèrement.

Du coup, les solutions que vous me proposez, je pense qu'elles pourraient être efficaces, mais ça fait un peu trop... pour moi. C'est encore "on se pose, on regarde (la toile ou n'importe quel autre support), et qu'est-ce que tu en penses, comment tu as vécu la sortie du bain..." :pfff

J'ai peur qu'il s'enferme dans ce mode de fonctionnement et finisse, plus tard, par ne pas savoir gérer les imprévus, les trucs qui lui tombent dessus d'un coup, bref qu'il n'ait aucune souplesse dans son fonctionnement. Et avec les autres, justement, il lui en faudra de la souplesse et de l'adaptabilité, car comme vous le dites si bien, le reste du monde ne va s'adapter à lui!
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar kalimeris » Jeu 16 Juin 2016 14:25

Même chez les adultes, on n'arrive pas tous à être prêt en 2 secondes. Les capacités d'adaptations diffèrent selon chacun-e, et, à mon avis, on ne les choisit pas. Pour un enfant, il est encore plus fatiguant, voire impossible, de s'adapter au rythme d'un adulte. Les efforts pour s'adapter à un rythme plus rapide produisent surtout du stress. Lorsqu'il y a, en plus, un changement brusque de situation, ou d'emploi du temps, c'est encore plus stressant. Le stress est peut-être la cause des cris de ton fils.

Personnellement, je pense qu'il est impossible de changer les capacités d'adaptation de quiconque. Par contre, on peut, lorsque l'on se/les connaît, les prendre en compte, à la fois pour ne pas souffrir constamment, mais aussi pour continuer de faire partie de la société. C'est par exemple, prévoir plus de temps pour effectuer ce que d'autres effectueraient plus rapidement, s'organiser, prévoir l'imprévisible, etc.
Avatar de l’utilisateur
kalimeris
 
Messages: 562
Images: 7
Âge: 37
Enregistré le: Dim 21 Déc 2014 13:38
Localisation: à l'ouest
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Virginie » Jeu 16 Juin 2016 14:40

Le truc c'est qu'on ne le brusque franchement pas! Au quotidien, j'ai envie de dire qu'il est plutôt privilégié de ce côté-là. On prend le temps, on n'est jamais dans le speed (moi-même j'ai horreur de ça), on s'adapte à lui au maximum...

Alors c'est vrai que quand, de temps en temps, on aimerait que ça aille un peu plus vite, parce que, soyons honnêtes, on n'a pas le temps tous les soirs de le laisser jouer une heure dans son bain (et qu'en plus l'eau est glacée), pour reprendre l'exemple du bain, ni d'attendre que monsieur ait choisi la moto, non le magazine de voitures, non, le gugusse jaune, non finalement la moto ( et ça peut durer un quart d'heure comme ça...) pour pouvoir enfin partir à un rendez-vous, eh bien ça me fait râler que ça ne puisse pas être possible.

Quant aux capacités d'adaptation de chacun, je pense au contraire qu'elles évoluent avec l'âge, d'une part, mais aussi en fonction de l'histoire de chaque enfant : un gamin qui a un petit quotidien bien réglé, comme c'est le cas du mien, aura, j'en suis convaincue, moins de facilités à s'adapter au monde qui l'entoure qu'un gamin qu'on aura "bousculé" entre grosses guillemets, qu'on aura trimballé à droite et à gauche ou qui aura dû suivre le rythme de ses parents.

Après, je me trompe peut-être!
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Doodle » Jeu 16 Juin 2016 16:35

Il a l'air un peu angoissé, non ?
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !
Avatar de l’utilisateur
Doodle
 
Messages: 371
Images: 51
Âge: 42
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 02:50
Localisation: Pas loin, ailleurs
Présentation: Un peu encombré
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar madeleine » Jeu 16 Juin 2016 17:16

Le mien a fait ça aussi, à l'âge du tien, je n'ai pas trouvé de recette-miracle. Je lui ai expliqué (longuement et à de multiples reprises) ce que c'était qu'un compromis, on a passé des marchés, qui ont fonctionné mais pas toujours et il a fallu parfois être cassants.
Aujourd'hui j'apprécie d'avoir un garçon sensé, posé et persévérant pour ses dix ans, considérablement moins hanté par la peur d'échouer ou de se tromper. Il y a des natures qui ont davantage besoin de maîtrise que d'autres, enfants comme adultes, qui se sentent davantage responsables et à qui il faut enseigner l'insouciance. Des gens à qui le goût de l'aventure vient plus tard, quand l'âge leur apprend la légèreté …
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2761
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar kalimeris » Jeu 16 Juin 2016 17:49

Virginie a écrit:Quant aux capacités d'adaptation de chacun, je pense au contraire qu'elles évoluent avec l'âge, d'une part, mais aussi en fonction de l'histoire de chaque enfant : un gamin qui a un petit quotidien bien réglé, comme c'est le cas du mien, aura, j'en suis convaincue, moins de facilités à s'adapter au monde qui l'entoure qu'un gamin qu'on aura "bousculé" entre grosses guillemets, qu'on aura trimballé à droite et à gauche ou qui aura dû suivre le rythme de ses parents.

Après, je me trompe peut-être!

Les "capacités d'adaptation", c'est un peu fourre-tout comme terme... Ici, j'ai l'impression qu'on parle d'un rythme de vie, et je ne pense pas que l'on puisse changer sa nature, sa façon d'être, son rythme de vie, même lorsque celui-ci n'est pas en phase avec la société. En tout cas, ce que tu décris correspond à mon vécu, et cela ne m'a pas du tout aidé à mieux m'adapter aux autres. Cela ne m'a mené qu'à la dépression (à 10 ans), au burn out, au trouble anxieux généralisé. Finalement, c'est en lâchant prise, en acceptant de suivre mon rythme et en me donnant plus de temps que je vais mieux à présent.
On pourrait peut-être ouvrir un topic sur "les capacités d'adaptation"... C'est un sujet intéressant.
Avatar de l’utilisateur
kalimeris
 
Messages: 562
Images: 7
Âge: 37
Enregistré le: Dim 21 Déc 2014 13:38
Localisation: à l'ouest
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Grabote » Jeu 16 Juin 2016 20:35

kalimeris a écrit:Finalement, c'est en lâchant prise, en acceptant de suivre mon rythme et en me donnant plus de temps que je vais mieux à présent.

Je plussoie
kalimeris a écrit:On pourrait peut-être ouvrir un topic sur "les capacités d'adaptation"... C'est un sujet intéressant.

doublement :)
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2463
Images: 22
Âge: 47
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Virginie » Ven 24 Juin 2016 15:38

Je vous laisse volontiers le soin d'ouvrir ce topic, je ne saurais pas trop quoi y mettre pour ma part.

Doodle, on m'a déjà demandé s'il était "anxieux", en fait je crois qu'il aime maîtriser son environnement, savoir ce qui se passe autour de lui, et ce qui l'attend. Du coup on est tout le temps en train de lui expliquer ce qu'il voit, ce qu'il entend, et de lui expliquer le programme de la journée, ou de celle du lendemain. Ça lui convient bien vraisemblablement, mais c'est vrai qu'au quotidien ça peut devenir pesant.

Et puis, si nous, ses parents, on agit comme ça, ça ne sera sans doute pas le cas ailleurs, que ce soit chez les grands-parents, à l'école, etc. Comment il va réagir dans un environnement moins bienveillant?
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar jpo7 » Ven 24 Juin 2016 19:10

aime t'il les calins/bisous? porte t'il n'importe quel vêtement? Mange t'il de tout ou bien la texture semble avoir un impact?
jpo7
 
Messages: 22
Enregistré le: Dim 12 Juin 2016 21:20
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Virginie » Ven 24 Juin 2016 21:11

Il est très câlin, plutôt fin gourmet pour un enfant de son âge (il mange de tout, par exemple du boeuf bourguignon, du lapin à la moutarde, en revanche il refuse les frites/nuggets et autres aliments catalogués "pour enfant"), il aime goûter, toucher, sentir la nourriture, connaît un certain nombre d'épices, etc.

Quant aux vêtements, je fais attention car il a une peau atopique (sensible, donc), et les étiquettes lui rougissent la peau; donc niveau vêtements, je ne sais pas s'il porte tout, car je fais un tri avant.

Pourquoi ces questions en particulier?
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar jpo7 » Ven 24 Juin 2016 22:13

un pédospy et une psychomot on diagnostiqués une irritabilité tactile à mon fils de 4 ans à l'époque, et une bonne partie (mais pas tout) correspondait à certain critère que tu énumérais.
La partie alimentation est récurrente donc, sans être pro en la matière, je ne ciblerai pas le même diagnostique.

En tout cas le pédospy que nous avons vu était super. Ca encourage à faire appel des professionnels qui, malgré qu'ils/elles ne connaissent pas nos enfants, on malgré tout une connaissance qui peut apporter des outils utiles à l'enfant et aux parents.
jpo7
 
Messages: 22
Enregistré le: Dim 12 Juin 2016 21:20
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Virginie » Ven 24 Juin 2016 23:13

Je viens de faire un tour rapide sur internet, parce que je n'ai jamais entendu parler de l'irritabilité tactile. D'après ce que j'ai pu en lire, Crapouillon ne semble pas concerné, au contraire, il adore toucher et sentir différentes matières avec ses mains, les câlins, les chatouilles, la patouille dans des trucs dégueu (ou pas, d'ailleurs).

Ce n'est pas le fait qu'on le touche qui le dérange, mais on sent qu'il n'a pas eu le temps de se préparer au fait qu'il allait sortir de son bain, puisque c'est l'exemple que j'ai donné au départ.

Ce que j'ai du mal à comprendre, c'est qu'il va à la crèche, qu'ils lui proposent des activités diverses, et que je n'ai jamais eu de retour disant qu'il hurle à chaque changement d'activité. Là-bas, vraisemblablement, il les gère très bien. Est-ce qu'on l'habituerait trop à être prévenu à l'avance et plusieurs fois, et que si on ne le fait pas il manifeste? Dans ce cas-là ça viendrait de nous, il faudrait qu'on modifie notre façon de faire avec lui.
Avatar de l’utilisateur
Virginie
 
Messages: 248
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 2 Avr 2015 14:55
Localisation: Haute-Marne
Présentation: presentations/mais-etiez-vous-toutes-ces-annees-t6113.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Doodle » Sam 25 Juin 2016 10:39

Parfois les parents sont angoissés par l'angoisse des enfants. Parfois les enfants sont angoissés par l'angoisse des parents. La crèche peut aider à désamorcer.
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !
Avatar de l’utilisateur
Doodle
 
Messages: 371
Images: 51
Âge: 42
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 02:50
Localisation: Pas loin, ailleurs
Présentation: Un peu encombré
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar samjna » Sam 25 Juin 2016 10:59

Doodle a écrit:Parfois les parents sont angoissés par l'angoisse des enfants. Parfois les enfants sont angoissés par l'angoisse des parents. La crèche peut aider à désamorcer.


La crèche est aussi un medium... et donc à la fois une autorité et un instrument de la propagande du régime.

Une sorte de dictionnaire des valeurs.
Pas sûr que c'était un WISC !
Avatar de l’utilisateur
samjna
 
Messages: 291
Enregistré le: Ven 27 Nov 2015 05:55
Localisation: Au bout du bout de l'ouest...
Présentation: -->
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Messagepar Doodle » Dim 26 Juin 2016 09:28

samjna a écrit:
Doodle a écrit:Parfois les parents sont angoissés par l'angoisse des enfants. Parfois les enfants sont angoissés par l'angoisse des parents. La crèche peut aider à désamorcer.


La crèche est aussi un medium... et donc à la fois une autorité et un instrument de la propagande du régime.

Une sorte de dictionnaire des valeurs.

Ce n'est pas faux. Ceci dit, le résultat est bien différent selon qu'on y laisse l'enfant à temps plein ou qu'on s'en occupe beaucoup également (ce qui me semble de loin la solution la plus équilibrée). Enfin, la propagande de "là où on vit" je crois qu'on y échappe jamais complètement... Serait-ce seulement souhaitable ?

Peut-être faut-il être un peu formaté par un systême pour pouvoir supporter de vivre dedans. ;)
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !
Avatar de l’utilisateur
Doodle
 
Messages: 371
Images: 51
Âge: 42
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 02:50
Localisation: Pas loin, ailleurs
Présentation: Un peu encombré
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Comment induire le déclic ? Comment lui faire comprendre
1, 2par Coralie352 » Lun 26 Oct 2015 14:58

Réponses: 34

Vus: 1616

Dernier message par Airelle Voir le dernier message
Jeu 19 Nov 2015 14:41
Enfant EIP et relations avec ses camarades d' écoles
par eipounon » Lun 19 Mar 2012 05:52

Réponses: 13

Vus: 4733

Dernier message par cosmos Voir le dernier message
Sam 23 Juin 2012 12:20
Assumer la douance de ses enfants
par Virginie » Jeu 25 Fév 2016 15:38

Réponses: 18

Vus: 1079

Dernier message par *Za* Voir le dernier message
Mar 22 Mar 2016 09:10
comment aborder leur douance avec ses enfants?
1, 2, 3, 4par lady space » Lun 19 Déc 2011 17:17

Réponses: 91

Vus: 8163

Dernier message par Lmsm Voir le dernier message
Jeu 2 Oct 2014 17:01
regard du parent HPI sur ses enfants
par Elaïs » Ven 4 Oct 2013 21:25

Réponses: 16

Vus: 2465

Dernier message par Elaïs Voir le dernier message
Mer 13 Nov 2013 23:39

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité